Carnet de voyage

Gr9 : de Saint Amour à Saint Claude

A
Par
9 étapes
1 commentaire
Dernière étape postée il y a 1437 jours
Par axptb
Le carnet de voyage de notre trek sur les routes du Jura : le Gr9 de Saint Amour à Mijoux et une étape du tour de la haute Bienne jusqu'à Saint Claude.
Juillet 2020
9 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 9 août 2020

Après un bon WE festif, on est arrivé au départ... Pret pour le départ demain, pour l instant, pas de oubli essentiel. Demain direction Saint Amour pour le vrai départ.

2

Arrivée ce matin vers 8h30. On part au supermarché du coin histoire d'avoir de quoi manger. La caissière n'est pas des plus agréables, mais on s'en moque ! On est parti ! 😁

Le trajet est plutôt sympathique : on passe par plein de villages franchement jolis ! Ça ferait presque oublier les quelques montées abruptes...

On s'arrête manger un peu plus loin que la mi-parcours, au belvédère d'Andelot. La vue est belle.

On repart, les jambes un peu lourdes : les sacs pèsent leur poids !

On chemine essentiellement dans des forêt ou à côté de pâturages.

On arrive à Saint Julien, et on se dirige vers le camping où on a réservé un bungalow.

Première galère : personne au camping, pas moyen de se poser en tente, et les campeurs en camping-cars nous disent que les deux bungalows sont pleins....

Deuxième galère : il y a une chambre d'hôtes à Saint Julien. On décide d'appeler pour avoir une chambre, mais la dernière a été prise il y a un quart d'heure... Bivouac obligatoire et sauvage.

Troisième galère : on n'a plus d'eau, et il n'y a rien d'ouvert ! On trouve enfin des toilettes publiques avec un robinet.

Quatrième galère : la poche à eau d'Axelle est trouée...pas grave, on a deux rustines. On colmate le trou; elle ne fuit plus. On décide alors d'aller du côté du cimetière puisqu'il y a un champ à peu près plat où camper. Il y a de plus un point d'eau potable à côté des tombes.

Cinquième galère (et dernière, ouf !) : La poche à eau a de nouveau éclaté...quelques affaires sont mouillées dans le sac...

Axelle sèche tout, et on finit de monter le campement.

La journée a été rude !

Bon, coup de chance : une pizzeria avec des bières fraîches est ouverte !


La trace : https://www.visorando.com/randonnee-/3797232

3
3
Publié le 13 août 2020

Après une nuit en bivouac sauvage courte et angoissante( oui parce qu a ce qui paraît, les sangliers du Jura attaquent les tentes !), Nous voilà partis pour Arinthod, vers 9h, départ a la fraîche, avec quelques passages ensoleillés au bord des champs et de nombreux passages en forêt. Nous avons traversé de très jolis village, comme lancette, où les habitants semblent y vivre sereinement. La gentillesse des jurassiens nous fera toujours chavirer ! Quelques petits raidillons et nous voilà de l' autre côté de la vallée du suran où nous voyons la tour de dramelay, les moulins de Arinthod et Arinthod. Le soleil nous a beaucoup soutenu pendant cette journée. Nous arrivons vers 15h a l' hôtel de la tour, l accueil y est chaleureux, les chambres sont très propres et le plus : la piscine. Nous passons une agréable soirée avec un bon repas et une nuit paisible.


La trace : https://www.visorando.com/randonnee-/3802350

4
4
Publié le 13 août 2020

Après un bon petit déjeuner copieux et matinal, nous voilà partis pour Moirans en montagne, étape un peu appréhendée de part sa longueur. Nous nous étions préparés a 25 kms de marche alors nous avions pris les devant et sommes partis tôt. Départ a 8 heures après quelques tours dans le village pour retrouver le GR. Difficile pour nous d imaginer l étape qui nous attend... Nous commençons par aller jusqu a Vescles, très joli petit village, où nous effectuons la première pause grignotage, après 6kms, puis nous voyons qu'il nous reste 22kms jusqu à Moirans... Et la c est le désespoir, nous commençons a marcher sur de longues routes caillouteuses en plein soleil, avec peu d endroits pour nous abriter, et qui dure presque 10kms. Nous arrivons après a Vougland, endroit qui nous semblait être a mi chemin entre les deux étapes. Nous mangeons sous un soleil de plomb. Nous avons aperçu le lac de Vougland, et l ain et croise des points d eau potables pour nous rafraîchir. Nous poursuivons notre route jusqu en haut de la forêt de vougland pour entrer dans la forêt de Moirans.... Tout ça sans avoir aperçu le lac. Il est 16h30 et il nous reste encore 6kms.... On ne en peut plus. Nous sommes de plus obligés d accélérer le pas car nous sommes attendus au camping avant 19 heures. Nous arrivons enfin à Moirans en Montagne a 18 heures, au pas de courses, quelques commissions et arrivée au camping a 18h45 après 2kms de plus. Cette étape sera, la plus difficile effectuée, par sa longueur, la chaleur et son dénivelé. Nous arrivons au camping après 30kms et 1000m de dénivelés, épuisés. Mais c est resto ce soir, avec un chanteur du coin. La soirée qui s annonce sympa.


La trace : https://www.visorando.com/randonnee-/3808111

5
5

Après la grosse étape d'hier et compte tenu de la longueur plus mesurée de celle d'aujourd'hui, nous décidons de partir plus tard du camping. Départ 10h30, après une nuit en pointillés.

Les jambes sont encore lourdes de la veille, mais la motivation est là, ou presque !

Et il en faut. Après être revenu dans Moirans en Montagne, on attaque la montée vers la tête d'Henri IV. C'est raide, ça monte sec, ça dérape ! On est obligé de s'aider des mains par moments.


Arrivé en haut, on relativise : on vient de faire une grosse partie du dénivelé et la suite de l'étape s'annonce plutôt sympa. Le sentier est bien ombragé et forestier.

On décide de s'arrêter manger au lac d'Antre. C'est sympa et accessible !

On repart après une courte pause. Le sentier monte encore un peu, avant de laisser place à la descente sur Saint Lupicin. On s'y arrête pour faire quelques courses pour le pique-nique du lendemain.

Après l'étape de la veille et la nuit pas franchement reposante, on décide de pousser la route un peu plus loin afin d'aller jusqu'à Lavans les Saint Claude, à deux kilomètres, pour dormir dans une chambre d'hôte. Tant pis pour le bivouac ! On dormira mieux et on en a bien besoin avant demain.

La trace : https://www.visorando.com/randonnee-/3814837

6
6
Publié le 14 août 2020

Après une bonne nuit en chambre d hôte, nous repartons ce matin pour une longue étape, une des plus longues. Nous repartons en plus de Lavans les Saint Claude, 2kms plus bas que Saint Lupicin. Nous partons tôt, et, dès que nous dépassons saint Lupicin, nous commençons a prendre la pluie, qui ne s arrêtera pas avant 13h30. Nous n'avons donc pas pu profiter des nombreux paysages qui s offraient à nous. Nous avons quand même pu observer les différentes statues de l' Atelier des savoirs faire, puis le village de Ravilloles et son lac. Nous avons poursuivi en montant dans les bois entre Ravilloles et Vichaumois, ou les travaux de terrassements ont rendu la traversée plus complexe. Nous poursuivons vers le belvédère de la côte, où la vue doit être belle mais nous ne la verrons pas aujourd'hui ... Nous arrivons à la Rixouse pour le repas, après encore 5 bons kms et de longues lignes droites. De la Rixouse nous redescendons puis remontons sur Villard sur Bienne. 2 jolis petits villages qui nous emmènent vers la Bienne. Puis on part sur la montée de la mort, qui nous rajoute encore 450m de dénivelés sur 3kms avant d apercevoir Longchaumois et d arriver enfin a l' hôtel. Nous avons eu de beaux rayons de soleil dans l après midi qui nous ont permis de profiter de la vue et de bien sécher avant d arriver. L étape fait alors 25 km et 1500m de dénivelé. Vivement qu on retrouve un bon lit.


La trace : https://www.visorando.com/randonnee-/3822942

7
7
Publié le 15 août 2020

Cinquième étape de notre périple. Le trajet est plus court que les précédents : on ne marche que 15 kms et nous ne faisons que 550 de dénivelé.

Longchaumois est un village de montagne franchement joli, et l'accueil des habitants a été plutôt sympathique.

Nous partons de l'hôtel où nous avons dormi vers 9h à peu près. Le parcours alterne entre pâtures et forêts.

L'étape monte tout le long, plutôt tranquillement.

Le soleil était de retour, mais la pluie a permis d'éviter les grosses chaleurs.

Nous arrivons à Prémanon vers 13h et nous y pique-niquons. On repart une demi heure plus tard en direction du gîte où nous allons camper, situé plus haut.

On se trouve à la jonction du Gr9, du Gr5, de la GTJ à cheval, à vélo, à pied et du tour de la haute Bienne.

Le gîte est joli, et familial. On se retrouve avec plusieurs randonneurs ou familles. L'accueil est très agréable. On retrouve à l'intérieur une ambiance montagnarde, comme un chalet. On y mangera ce soir et on prendra le petit déjeuner demain.

Le repas était cool ! Il y avait une cousinade et, un peu comme d'habitude, on était à côté des enfants. On a passé une super soirée. Le repas était au top ! Rien de mieux qu'une morbiflette pour préparer la journée de demain.

Demain, direction Lajoux pour la fin du parcours sur le Gr9.


La trace : https://www.visorando.com/randonnee-/3829869 (le dénivelé n'est pas le bon. Nous n'avons fait que 650 ce jour là.)

8
8
Publié le 16 août 2020

Après une nuit bercée par le sons des cloches de vaches, nous voilà repartis pour la dernière étape du Gr9 et l avant dernière de notre parcours. Nous avons pris un très bon petit déjeuner à la Grenotte, dernier passage dans ce gîte plein de cachet, accompagnés de personnes très agréables. Nous partons en direction de Lajoux, dernière étape. La montée se fait très rapidement par les bois bordant les pistes de Prémanon, puis arrivés en haut, nous avons un très joli panorama sur les Rousses. Nous poursuivons la randonnées par les forêts, avant d arriver sur les pistes de ski de fond et de VTT. Nous alternons entre passages en forêt et pâturages. Nous déjeunons avec les derniers rayons de soleil, puis vient la pluie. Nous marchons une petite demi heure sous la pluie avant d arriver à Lajoux. Nous pensions alors être arrivés a 14h. Nous nous posons boire un coup en terrasse, puis nous partons en direction du gite, après avoir repéré notre départ de demain. Nous découvrons qu il est a Mijoux, commune 3kms en contre bas de Lajoux. Coup dur pour cette avant-dernière randonnée où nous pensions être arrivés et où nous nous imaginons devoir tout remonter demain. Mijoux est un très joli village station, où nous en profitons pour faire nos dernières courses pour le pique nique de demain. Nous nous posons au bord de la Valserine, en attendant de pouvoir nous reposer à la chambre d'hôte La Michaille. L accueil y est sympathique, l hôte nous indique comment rejoindre le chemin de notre dernière étape sans remonter tout ce qu' on a descendu. Nous sommes sauvés ! Nous sommes quelques peu fatigués mais prêts pour notre dernière aventure demain! A nos chaussures, randonneurs, demain c'est la dernière de ce beau parcours !


Les deux traces : https://www.visorando.com/randonnee-/3839092

https://www.visorando.com/randonnee-/3840364

9
9
Publié le 17 août 2020

Allez, dernière étape de notre périple ! On délaissé le Gr9 aujourd'hui et on se lance sur le tour de la haute Bienne. On va rallier Saint Claude, à quelques 20 kilomètres de Mijoux.

Après un petit déjeuner vite avalé, nous partons.

Nous avions descendu 200m de dénivelé la veille qu'il va nous falloir remonter dès le début !

Plutôt que de remonter à Lajoux pour retrouver le début de l'étape, et donc se rajouter presque 5kms, nous décidons de couper par les Manons, un petit village sur la route.

La montée est dure et raide, mais finalement assez courte. Rien d'innacessible, étant donné que nous sommes remontés à bloc ce matin !

La trace du tour de la haute Bienne rejointe, nous commençons la descente sur Septmoncel. Cela aurait dû nous permettre d'avoir une superbe vue sur toute la vallée, mais les nuages sont de la partie. Tant pis ! La route se fait bien et on engrange vite les kilomètres.

On remonte ensuite tout le village de Septmoncel et la montagne derrière pour arriver jusqu'au col de la tendue. Une fois en haut, il ne nous reste plus qu'à descendre les 9 derniers kilomètres vers Saint Claude.

La descente serpente entre les monts et les vallées, et se révèle finalement plus fatigante et ardue que la montée. Cela n'en finit plus ! Les quelques points de vue sont en revanche plutôt jolis.

On aperçoit finalement enfin la ville de la Pipe, Saint Claude !

On a pris suffisamment d'avance sur la route pour partir plus tôt - 16h15 au lieu de 17h - en bus.

Le retour vers Bourg-en-Bresse se fait en deux temps : un premier bus nous emmène jusqu'à Montréal la Cluze où un second nous récupère pour atteindre Bourg-en-Bresse.

Nous marchons encore un peu une fois arrivés pour aller chercher la voiture, garée plus loin dans un parking.

C'est la fin du trek ! Nous sommes contents, un peu fourbus. Celui ci aura été une très belle expérience, tant sportive qu humaine. Nous garderons de nombreux bons souvenirs et nous rions déjà de certaines galères qui nous sont arrivées.

Un premier de nos meilleurs souvenirs restent la soirée au camping de Moirans en Montagne, où le gérant a été très agréable, le camping d une propreté irréprochable et où nous avons passé une très bonne soirée en musique.


Le second sera la halte au gîte la Grenotte, où nous nous sommes retrouvés à cheval entre collègues randonneurs et réunion de famille. D' ailleurs ce soir là on aurait pu revalider notre BAFA. Nous avons été très bien reçu, ce gîte réunissait tous ce que nous espérions pour ce soir là : un repas copieux, une bonne ambiance, et une nuit au frais, bercée par le son des cloches de nos voisines !


L hôtel d Arinthod est, dans un tout autre genre, un endroit très agréable, assez familial, où toutes les conditions sont réunies pour passer un agréable moment.

Quant aux randonnées, le GR permet d apprécier une grande partie des paysages du Jura, nous sommes passés des plaines à la montagne, en traversant de nombreuses forêts, et petits villages, tous aussi beaux les uns que les autres. Quelques cours d'eau ont agrémenté notre périple. Dommage que le manque d'eau ait fait des ravages. Heureusement qu on n'avait pas pris les cannes a pêche car elles auraient, comme a notre habitude, attrapé des cailloux !


Le retour à la réalité va être difficile après de si bons moments! Mais bon, nos jambes et nos pieds nous remercient !


La trace (le dénivelé est moindre de 500m à la descente et à la montée) : https://www.visorando.com/randonnee-/3847938