Un petit carnet dans lequel je vous partage mon regard, mes trucs et astuces pour profiter sereinement et pleinement d'un voyage en solo...
Partager ce carnet de voyage

Voyager seule n'a pas toujours été une évidence pour moi. J'avoue que je suis souvent assez admirative de ces personnes qui prennent leur sac à dos et partent à l'autre bout du monde. Ceci dit, soyons honnêtes, on a pas tous l'envie ou simplement le courage d'aller très loin. Et c'est tout aussi bien !

Comme le dit si bien notre ami Jean de la Fontaine : "Rien ne sert de courir, il faut partir à point". Comprenez ici : toute chose demande du temps. Alors si vous ne vous sentez pas capable de partir en solo aux States, notre belle France ou encore l'Europe ont énormément à nous offrir.

Je vous embarque donc avec moi dans la… palpitante aventure des vacances en solo !

Pour mieux aborder ce sujet, j'ai choisi de vous partager mon expérience sous la forme d'une interview ou plutôt "une sorte de questions-réponses à moi-même". Un peu bizarre dit comme ça mais vous verrez, ça va vous plaire…

Qu'est-ce que signifie pour toi "voyager en solo" ?

Voyager en solo ou juste voyager, c'est tout simplement faire ce qui nous plait, où l'on veut et quand on le veut. Je dirais que c'est un peu ma philosophie de voyage en général. Pour moi, le combo parfait : culture, découverte et bien sûr, food et gourmandise. Lorsque je voyage en solo, je dirais que j'applique les "principes" suivants : une destination proche et sécure (en France ou plus souvent en Europe), avec des points d'intérêt culturels (type monuments, musées) et puis de bonnes adresses food (mais ça, on en trouve un peu partout si l'on cherche bien). Il y aussi un aspect plus logistique. Je me tourne toujours vers des endroits faciles et "rapides" d'accès. Car j'ai plutôt l'habitude de partir sur des courts séjours (3-4 jours maxi). Je pars plus longtemps quand je suis en famille, par exemple. J'essaie au maximum de choisir des hébergements aux tarifs abordables, propres et décents, proches du centre-ville. Je préfère découvrir les lieux que je visite à pieds et minimiser les transports en commun (surtout le métro). Pour moi, la dimension "solo" est surtout à considérer dans un sens sécuritaire. Je veux pouvoir profiter de mes vacances avec l'esprit tranquille. De fait, j'ai quelques règles : pas de sortie très tardive (disons au delà de 23h) ou de retour de soirée en métro par exemple, toujours se renseigner sur les quartiers ou les lieux dits "à éviter" dans les guides mais aussi les traditions ou la culture du pays pour éviter les impairs ou encore faire preuve de plus de vigilance avec mes effets personnels (type papiers d'identité, portefeuille…), les gens et les lieux qui m'entourent. Malgré tout, je ne tombe pas dans la paranoïa car je suis là pour profiter. L'autre point, lorsque l'on est solo, c'est évidemment la liberté de faire ce que l'on veut. Pas de dispute à l'horizon avec ses amis, pas de débat sans fin sur le choix du resto pour le dîner ou encore les pieds qui trainent pour aller visiter un musée ! Pendant longtemps, je me suis en quelque sorte "interdit" de partir seule. D'abord à cause du regard des autres. Que ce soit celui de ma famille ou de mes amis ou encore des gens qui dévisagent la jeune femme seule au restaurant un vendredi soir. Et puis aussi parce que j'avais peur de m'ennuyer et de me sentir seule. Mais j'en ai eu marre de me trouver des excuses. J'ai décidé que je n'avais pas forcément besoin d'avoir quelqu'un avec moi pour découvrir le Monde. Je me suis donc lancée et je ne le regrette pas du tout. J'ai pu ainsi partir à la découverte de l'Angleterre comme je le voulais, à mon rythme et selon mes goûts.

Un afternoon tea au champagne, la vue depuis la tour i360 British Aiways à Brighton ou encore un moment de calme à Regent Park à L...

Parlons un peu inspiration. On a pu le découvrir à travers ton blog, tu es une passionnée de l'Angleterre et plus largement du Royaume-Uni. Mais comment tu choisis tes destinations au pays de Shakespeare ?

Pour ce qui est du choix de mes destinations, je dirais qu'il y a deux "sources" principales d'inspiration. La première, c'est un peu l'imaginaire collectif. Lorsque j'étais ado, je rêvais d'aller à Londres. J'en avais une image bien précise dans ma tête : le palais de la Reine, les punks à Camden ou la librairie de Coup de foudre à Notting Hill. Ou plutôt celle que l'on nous présentait à l'école, aux infos, à la télé (films, séries, reportages) ou encore dans les livres. Mais la source qui m'influence le plus, c'est, sans hésitation, les réseaux sociaux et plus généralement internet. Et surtout Instagram. Les photos de paysages et de food, les réels, les vidéos... j'avoue que j'ai du mal à résister. Je follow des comptes dont j'apprécie le style, les goûts et l'esthétique. Et puis il y a aussi les blogs. Une vraie mine d'or ! Des conseils, des trucs et astuces et puis un contenu un peu plus "spécialisé". C'est un super moyen pour dénicher des choses un peu plus insolites ou authentiques. Car les auteurs partagent leur expérience avec davantage d'honnêteté et de spontanéité. Evidemment, il ne faut pas oublier que ces deux sources sont un point de départ. Une fois sur place, il faut explorer et ainsi découvrir de nouvelles destinations. Et ne surtout pas hésiter à les partager !

Maintenant que l'on connait tes inspirations, on veut savoir comment tu t'organises. Que ce soit le transport, l'hébergement, les visites...etc. Tu voulais nous parler de ta découverte de la ville de York, dans le nord de l'Angleterre. Comment s'est passée la création de ce voyage ?

J'ai découvert York l'année dernière, juste avant le premier confinement. Du coup, j'ai bénéficié de conditions optimales. Quasiment pas de touriste, des tarifs attractifs et beaucoup de calme.

D'abord, pourquoi York ? Instagram aura encore eu raison de moi... Je me devais d'aller découvrir ce véritable musée à ciel ouvert. Ses fortifications romaines, sa cathédrale ou encore ses rues pittoresques. Et puis, on va pas se cacher, il y a quelques références à Harry Potter.

Transport ? York est facilement accessible et bien desservi par les transports. Il n'y a donc pas besoin de louer une voiture et de conduire… à l'envers ! Et pour moi, c'est un détail important. De plus, personne n'a envie de passer des heures dans les transports et perdre la moitié du séjour. Cela ne veut pas dire qu'il faut se priver de certaines choses. J'ai l'habitude de me loger dans des "grandes" villes et de partir de là. C'est souvent le plus facile pour y trouver un bus ou un substitut de la voiture. Les tours guidés sont aussi une bonne solution. J'avais choisi cette option pour visiter les Cotswolds avec plus de facilité.

En ce qui concerne York, j'ai pris le train depuis Londres. Je vous conseille d'acheter vos billets à l'avance pour avoir les meilleurs tarifs et horaires. Et puis ça permet de gagner du temps à la gare. J'utilise toujours le site Trainline. Il regroupe l'ensemble des bus et des trains des principales compagnies européennes. La réservation permet aussi d'organiser sa journée et réserver des visites ou acheter des tickets.

Hébergement ? C'est une question un peu plus compliquée. Je crois que le fait de travailler dans l'hôtellerie me rend un peu plus exigeante. Pour ce qui est du choix de l'hébergement, je dirais que j'ai deux "stratégies". Parfois, je repère des endroits sur les réseaux sociaux ou par le biais de blogs. Je cherche un peu plus d'infos à leur propos et je décide s'ils sont "à faire". En gros, je regarde un peu le type d'établissement, leur situation, leur prestation et surtout le tarif. Je n'ai pas vraiment un budget en tête. Je dirais que je sais si un tarif est convenable en fonction des services proposés et de la localisation. Mon autre "stratégie", c'est de miser sur les chaînes hôtelières. Je ne dis pas que ça marche à 100% et que l'on est toujours satisfait. Néanmoins, je suis sûre de retrouver certains standards en terme de propreté et de services. Ce n'est pas aussi charmant qu'un petit hôtel indépendant mais je dirais que ça fait l'affaire pour quelques nuits. J'ai tendance à dire que dès lors que la chambre et les sanitaires (salle de bain et WC) sont propres et la literie confortable, je suis satisfaite. Et le tout pour un tarif convenable et approprié. Et puis, en cas de problème ou d'insatisfaction, il y a souvent davantage de recours possibles. Mais alors, je choisis quoi au final, un hôtel indépendant ou un hôtel de chaine ? Ca dépend vraiment de la destination (quelle est l'offre disponible ?) et de la période de voyage (vacances scolaires ou hors saison, semaine ou week-end…). Pour York, je suis partie avant l'annonce du premier confinement au Royaume-Uni. A ce moment-là, la plupart des pays européens - soit la majorité des touristes - étaient déjà confinés. Nous avons bénéficié d'un petit répit. Ainsi, j'ai pu séjourner dans un hôtel de luxe pour un tarif exceptionnel. Ceci étant dit, j'aurais probablement choisi un hôtel indépendant. York n'est pas une ville aussi chère que Londres. Je suis aussi partie au mois de mars. Il est plus facile de trouver un hébergement très correct et avec du charme pour un tarif intéressant. Je garde les hôtels de chaîne pour les grandes villes comme Londres. Il y a une multitude de possibilités, toute sortes de tarifs et de prestations. On ne sait pas trop par où commencer ni où regarder. Pour ma part, je me tourne souvent vers le groupe Accor. Je suis membre de leur programme de fidélité ce qui me permet d'obtenir quelques réductions et avantages. Je citerais aussi IHG (Holiday Inn notamment), Best Western ou encore Z Hotels (uniquement au Royaume-Uni). Je vous mets un petit panel de différents types d'hôtels.

Middlethorpe Hall & Spa - Bishopthorpe Road - York YO23 2GB  
The Rose - 91 High Street - Deal CT14 6ED 
 Best Western Mornington Hotel - 12 Lancaster Gate - London W2 3LG 

Qu'est-ce qu'on visite ? Pour ce qui est des choses à visiter, j'ai tendance à commencer par les sites des offices de tourisme ou équivalents. Ainsi, je suis sûre d'avoir la liste des incontournables. Ensuite, je fais mes petites recherches sur mes blogs favoris et les réseaux sociaux. Pour le côté plus insolite. Mon conseil : toujours réserver ses billets à l'avance. Rien n'est plus pénible que de devoir faire la queue pendant des heures. Une perte de temps inutile ! Pour rentabiliser mes journées, je me fais un planning rapide. En gros, je prévois un ou deux "gros" monuments et/ou musées par jour. Puis j'ajoute quelques arrêts intéressants (type choses à voir, un quartier à explorer...) et des pauses food. Quand je construis mes plannings, j'essaie au maximum de visiter des lieux proches pour éviter les détours.

Je suis très curieuse donc je visite un peu "tout et n'importe quoi". Monuments historiques, bâtiments religieux, fabriques ou usine (nourriture, boisson), quartier, vue... Enfin bref, tout ce que l'on peut trouver d'intéressant et de singulier dans une ville ou un pays. Voyez par vous-même...

De haut en bas, de la gauche vers la droite : le cimetière de Greyfriars à Edinburgh, le jardin Bio-aromatique de l'Ourika à côté ...


Article écrit par Clem_bibi du Blog de Clem. Lien vers le blog : https://www.myatlas.com/Clem_bibi