Mission pour le musée : découverte du lac Baïkal, sa faune et sa flore, sa culture, son histoire, Irkoutsk, l'île d'Olkhone... Voyage en Mongolie : rencontre avec les Tsaatans et petites aventures !
Du 4 septembre au 15 octobre 2017
6 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Départ à Genève ce matin, 1 étape à Dusseldorf, 1 à Moscou, et enfin arrivée à Irkoutsk ! Je suis seule touriste dans l'avion. Personne ne parle anglais à l'aéroport d'Irkoutsk même au point info, le voyage va être sympa ! Zdravstvouytié, da da, ia nié paminaiou russkii...

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
2

Premier jour, visite de la ville sous la pluie. J'ai de la chance, il ne neige pas. Ici, elle peut tomber mi-septembre ! Il fait 12 degré pour l'instant, parfait.

La ville est très intéressante, c'est un mélange de culture, les bouriates, les russes, de l'ancien, du béton... C'est un peu décrépi, mais le tout a un charme certain, même sous la pluie.

Rendez-vous avec un pêcheur amateur, le directeur du Service Culturel, le directeur du Service Patrimoine,... Visite guidée du dépôt archéologique, de certains musée, tout ça avec chauffeur, avec Snejana la traductrice, c'est sûr, je suis bien reçue ici !

it's raining !

3

Aujourd'hui jeudi, je rencontre "l'inventeur" de la néfrite, roche locale ayant des pouvoirs de télékinésie... da da ! 2ème rencontre autour d'un thé avec Vitaly Barachnikov, le grand directeur des affaires culturelles... C'est un plaisir de le revoir. Je le remercie, je suis très bien accueillie !

Le soleil est revenu, il fait 20 degrés, demain direction l'île d'Olkhone, terre des chamans.

PS: il n'y a pas de cybercafé ici, cela n'existe plus, donc patientez pour la prochaine étape ! Mon téléphone est définitivement préhistorique.

Le tigre tenant dans sa gueule la zibeline de Sibérie, symbole de la ville. 
4

Avec 5 voyageurs, dont quelques français (ils sont partout, fichtre), nous voilà en route pour l'île d'Olkhone, aussi grande que le lac Léman a lui tout seul. Taïga et steppe magnifiques ! 7 heures de route sur une piste cabossée, mais quelle beauté !

Couché de soleil sur le lac...

Dodo à la guesthouse dans le village, dégustation du poisson local, l'omoul, miam ! Tutto va bene !

Le lendemain, départ pour la visite de l'île en voiture russe, sous un vent à décoller les petites culottes des chinoises (il y a plus de chinois que d'habitants ici). Ylia notre chauffeur nous réchauffe avec une soupe de poisson (3 omoul dans de l'eau avec des plantes locales), un délisse !

Le Baïkal fait 670 km de long, 80 km de large, autant vous dire que le Léman à côté, c'est p'tiot sacrebleu.

Pointe nord de l'île 

Le lendemain, levé de soleil au village Khoujir, je vous laisse avec LA photo.

Quelques photos avant de repartir pour Irkoutsk 
5

Petit village, à l'embouchure de l'Angara, fleuve alimenté par le lac Baïkal. Randonnée au cap, visite du marché et Bania pour terminer la journée ! Le bania est un sauna russe, en hiver, on se jète dans la neige après les 80 degrés du sauna... Quand il n'y a pas de neige, on se jète des seaux d'eau froide sur la tête. un vrai bonheur après les 25 km de rando.

Danielle, je ramène des cailloux ! 
6

Partie d"Irkoutsk, me revoila sur la route, ou plutot sur les rails. Je prends une micropartie du transiberien d'irkoutsk a Ulan-Ude, a l'est du Baikal. Le transiberien est une vrai fierte pour les russes et un mythe pour les voyageurs. 8 jours de train non-stop sont possibles entre Moscou et Vlasdivostok. Avec mes 8h de train seulement, je suis une petite joueuse, et je n'aurai pas vraiment la possibilite de communiquer avec ma voisine... Dommage.

Toutefois, le train longe le lac, c'est le plus beau troncon du transib'.

Arrivee de nuit a ulan-Ude, je retrouve à la guesthouse des francais deja croises plus tot a irkoutsk.

7

Jolie ville moderne, et surtout une tete de Lenine, de 11m de haut !

le plus grand monastere Boudhiste de Russie. 
8

10 heures de bus depuis Ulan-Ude, je passe la frontiere presque sans histoire, et me voila arrivee dans la plus grande ville de Mongolie : Ulan Bator, 1,5 millions d'habitants.

Comment decrire, la ville est... bordelique. On conduit n'importe comment ici, le plan de la ville n'a rien d'Hausmanien, et pour trouver une adresse, il faut du courage...

Bien sur, peu de monde parle anglais, encore moins russe... Les restaurants de cuisine mongole sentent le mouton a plein nez. Pour l'instant je privilegie la nourriture etrangere, type japonaise, chinoise ou coreenne qu'il y a a tous les coins de rue. Je me preserve pour la suite. Rappelez-vous des shashlicks de gras de mouton en Ouzbekisthanie (pour celles qui savent), eh ben pareil ici.

Au fait, je me suis achete des bottes mongole fourree en peau de renard, elles iraient tres bien a Neo Litik.

Julie me rejoint demain matin, et nous partons au nord pour trouver la neige !

Modernite et traditions 
9

Ce matin, depart pour le nord, 13 heures de bus collectif nous attendent. Mais les paysages sont magnifiques. Du vert, du vert, du vert...

Rencontre avec Tsegy notre guide de 26 ans, elle parle tres bien francais, pour avoir vecu 3 ans a geneve. Ben voyons, le monde est petit. Elle sera notre maman pendant 14 jours et nous nous entendons deja tres bien. Son seul 'defaut', regarder et chanter la video de "Belle' (notre Dame de Paris) tous les jours.

Moron, le marche. 

Dodo dans un hotel style 'pas top mais on fait avec'. Au petit matin, rencontre avec Dorgo notre chauffeur et sa splendide jeep russe. Il est fort sympathique ce monsieur avec son chapeau. Son rire est communicatif ! Achat de pignons de pin au marche, le kit de survie du voyage en vehicule. c'est parti pour 7 ou 8 heures, direction, ben... le nord...encore... A ce train la je retourne a Irkoutsk !

Le confort de la jeep russe. J'en veux une ! 

En route ! Nous quittons tres rapidement le bitume pour se retrouver sur la piste. Cette machine passe partout, c'est dingue. Petit arret dans une yourte. Ici, il est recommande de s'inviter chez l'habitant pour manger ou dormir. L'hospitalite au top du top !

Nouilles chinoises et fromage mongole chez l'habitant. Ca y est on y est. 
10

Arrivee dans la famille qui nous accueille. Nous festoyons. Aujourd'hui, c'est mon anniversaire, et demain, celui de Julie. La maison en bois se compose de 2 pieces, la cuisine et la piece pour tout le reste. La cuisine est treees importante en Mongolie. Nous mangeons tout le temps ! et c'est delicieux. J'apprehendais le mouton, mais il est fait tres froid ici, lui aussi en fait, c'est un kit de survie ! Pot au feu mongole et vodka en dessert. Toctoii !

Cette nuit il a neige ! Nous sommes le 21 septembre.

Les toilettes sont au fond du jardin : une cabane et un trou. Ne bois pas trop de the le soir !!

Glaglaglaa... 
11

Depart pour nord... Pour ceux qui n'ont toujours pas compris, oui, je retoune a la frontiere russe... Si j'ai fait un detour par UB, c'est parce que c'etait joli (private joke).

L'ete a ete tres sec ici. La steppe jaunie se detache du beau bleu du ciel. Les melezes ont pris leur couleur d'automne. Jaune et bleu ? Aller aller Yvoiiiiiiiire ! Sorry.

12

Le bleu du lac Blanc : Tsagaan Nuur. Magnifique.

Arrivee dans la famille de Chine. Ce sera notre point de depart pour les campements tsataans.

Rencontre improbable avec uruguayen et un francais. Allez, je vous le jure, je n'invente pas, il vient de Chamonix... Saperlipopette, meme ici, ils sont la. Ils envahissent le monde...

Bon comme ils sont sympathiques, ils viendront avec nous.

13

Depart a cheval pour le nord...

Les chevaux mongols sont extrement resistants et braves.  
11 chevaux , 9 personnes.

Nuit chez les parents nomades de Chine au bord au bord lac. Ici, nous mangeons en permanence. Des que vous mettez les pieds chez les nomades, ca en est fini de votre ligne. Confitures de groseilles ou myrtilles, creme fraiche, beignet... Un regal apres quelques heures de cheval. Halleluia, je n'ai pas mal aux fesses...

Il faut tout gouter !! 
Petit paradis. 

Depart pour le campement tsataan... Ahiiiiiiii !

14

Apres 7h de cheval, une grande partie dans la bouillasse et la taiga, nous voici arrivee en fin d'apres-midi, au soleil du soir... Les tipis pointent leur bout de leur nez. oooh, il y a des rennes par ici ! Premiere pensee : mais c'est le paradis ici, on y est !

Nous venons de vivre l'automne. Cette nuit il neige, c'est l'hiver. Blanc comme le petit lait frais du the le matin, blanc comme les poils de renne, blanc comme la neige, blanc comme le bonnet a Julie, blanc comme le paradis.

15

Rencontre extrordinaire avec un chaman, un vrai de vrai. Un de ceux qui vous scanne en vous regardant et vous disent des choses sur vous sans vous connaitre. C'est magique et bouleversant.

Nous vacquons a nos occupations dans nos tipis et chez les voisins. C'est le paradis. Le hasard n'existe finalement pas.

La vie simple chez les tsataans c'est une tartine de confiture aux myrtilles dans un tipi. 
Je les aime. 
16

Apres 5 jours passes chez les tsataans, il est temps de retourner a la civilisation... Tristesse. Mais de nombreuses aventures et merveilles nous attendent encore.

Retour a Tsagaan Nuur en 2 jours, a cheval bien sur.

17

Un peu de douceur avant le depart. Derniers instants tous ensemble. Merci les amis !

18

Il fait froid ! C'est l'heure de redescendre sur UB... En voiture Simone !

Une dune de sable perdue au milieu de la zone la plus froide de Mongolie. 
Quelques cols a passer et nous serons arrives a Moron dans 13 heures.

Petite etape a Moron, et retour a la civilisation... Aaaaaargh. C'est dur. A t'on vraiment besoin de se laver tous les jou? 12 jours sans douche, nous avions oublie, mais etrangement, l'envie n'etait pas vraiment la.

Les pierres a cerfs, tombes vestiges du XVIiieme siecle et le marche.
19

Après les 2 semaines extra-ordinaires du nord, nous revoilà sur la route. Direction l'ouest du pays.

Le parc de Khustai Nuruu a travaillé à la réintroduction des chevaux de przewalsky, derniers descendants des chevaux sauvages du monde. Ils sont là, ils nous attendent, avec 4 jeunes cerfs, et un gypaète dans le ciel. Chance ! Ou pas.

Khustai : cerfs et chevaux de Przewalski. 

Petit aperçu du sud et de son fameux désert du Gobi. Promène-couillon à dos de chameau, passage obligé !

Mini Gobi ! 
20

La Mongolie est un pays avec une histoire forte et passionnante. Genghis Khan et ses descendants ont forgé l'identité mongole. Petit retour sur les conquêtes et l"histoire religieuse du pays.

21

Nous revoilà perdu au milieu de nulle-part, et c'est fantastique !

Nous nous retrouvons dans la famille d'un garde forestier du parc. C'est une famille franchement accueillante et souriante. Ce soir c'est la pleine lune : vodka en quantité déraisonnable, tabac à priser et fête nomade. A 11h40, les mongols vont se baigner dans la rivière qui ne doit pas être loin des 2 degrés. Soirée inoubliable, mais qui fait un peu mal, ils faut bien avouer... Pour une fois, ce n'est pas de notre faute, ce sont les règles de l'hospitalité. On ne refuse pas ce que l'on vous offre en Mongolie, que ce soit des tartines de crème fraîche ou de confiture (bon ça c'est cool) ou que ce soit de l'alcool en trop grosse quantité. Ah ! Jesus, Marie, Joseph ! Vodka ? Tsa tsaaaaa tsaaa !

Nuit courte et lendemain, rando à cheval pour la cascade. C'est beau.

Tchu tchuu ! 
La cascade sur un tapis de roche volcanique. 
Vallée d'Orkhon. 
22

Dernière étape de ce voyage, les splendeurs du désert de Gobi. Dans le sud du pays, les dunes de sables de Khongoryn Els, et le canyon gelé. Les 9 heures de bus pour Darlanzagdad en valent la peine.

Arrivée sous la neige. Improbable. La neige dans le désert, des chameaux aux poils gelés.

Le couché de soleil en haut des dunes (presque 300 m de haut), le bonheur.

Hi hi hi hi hi  !

Après le couché, le levé. Dernier feu made in France dans la yourte et petite promenade matinale.

Les géants du désert. 

Petite pépite dans le désert, le canyon gelé.

23

15 octobre 2017

Il est temps de rentrer à la maison. Mais je serais bien restée en Mongolie.

Merci à tous d'avoir suivi ce voyage. Ceci n'est qu'une infime partie de ce qui s'est passée ici. Il y a tellement de choses à vous raconter qu'il va falloir ouvrir ensemble quelques bouteilles de vins de rouge pour vous faire profiter de l'émotion de ce voyage et toucher du doigt le bonheur de cette aventure.

I will be back soon.

Bayar tla Mongolie, Bayar tai !

ps : merci Juju, tu as été un bon modèle à photographier et une bonne compagnone de voyage. Merci Tsegy, tu es au top ! Merci aux Tsagannuriens, autochtones et surtout à ceux qui sourient.


Françou.