Carnet de voyage

Les îles du pacifique sud

13 étapes
13 commentaires
29 abonnés
Dernière étape postée il y a 1072 jours
Au-delà des espérances
Mars 2019
8 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 7 mars 2019

En Nouvelle-Zélande, nous avons rencontré des habitants de Tahiti. Ils étaient tellement sympas que cela nous a donné l'envie de visiter ces îles du bout du monde. Ce n'était pas vraiment prévu à la base lorsque nous avons quitté la Suisse.

We Plage de PK 18 

En arrivant nous avons vraiment dû prendre nos cartes pour nous rendre compte de la grandeur de ce pays. Nos parents n'en avaient aucune idée. En parlant avec les voyageurs qui habitent avec nous dans le Airbnb à Papeete, nous nous apercevons que même des français ne connaissaient pas tous les noms des îles de la Polynésie avant d'arriver ici alors qu'elles font partie de leur pays.

Tiki polynésien  

La Polynésie est composée de plusieurs groupes d'îles (archipel)l:

  • îles de la Société
  • Îles des Tuamotu
  • Îles des Marquises
  • Îles des Gambiers
  • Îles Australes

Tous les archipels occupent un territoire grand comme l'Europe.

On y parle le français et le tahitien.

Cathédrale de Papeete  

Nous sommes restés 6 jours sur l'île de Tahiti. Le marché était super, il y avait plein de fruits et légumes que nous ne connaissons pas. L'ambiance est très cool.

Le marché central

À Papeete nous préparons notre voyage sur les îles. Nous voulions nous déplacer en bateau mais il n'y a que 10 places passager par ferry. Il faut réserver des mois à l'avance... alors plus que l'avion pour nous.

Cargo goélette  

En Polynésie, le tatouage se voit beaucoup. Tous les dessins ont des significations précises. Nous avons eu de la chance, notre hôte à Papeete nous a dessiné des tatouages polynésiens. Et surtout, les fleurs de tiaré sont dans tous les cheveux.

Teahupoo 
Vive Airbnb 
Départ pour les îles sous le vent (archipel de la Société) 

Teahupoo est un célèbre spot de surf, où chaque année une manche de la ligue internationale de surf se déroule. Cette vague est considérée comme une des plus dure et la plus dangereuse. Elle peut atteindre jusqu'à 6 mètres de haut avec un récif d'une profondeur de 3 mètres, autant dire que l'erreur n'est pas permise.

Pour se déplacer d'îles en îles, nous empruntons le chemin des airs à l'aide de bimoteur pouvant transporté une soixantaine de passagers. Plus légers que les gros Boeings et Airbus les trous d'air se font bien sentir à l'intérieur, frissons garantis !

2
2
Publié le 10 mars 2019
Aéroport de Fare 

L'aéroport est super petit. Ça nous a beaucoup étonné. Nous allons passer une semaine sur cet île sous le vent. 6400 personnes vivent ici. L'île est divisée en 2:

  • Huahine Nui (la grande)
  • Huahine Iti (la petite)

Ce qui est surprenant c'est qu'il n'y a presque que des aliments français au magasin... et nous sommes si loin de la France ici! Mais les prix ne sont pas les mêmes qu'en France ! C'est beaucoup plus cher.

Vue du jardin  

Nous avons une super maison proche du village de Fare... et notre jardin donne sur la plage. Juste un petit escalier et on est sur la plage.

Poste de Fare 
Marché 

Les polynésiens sont très sympas, toujours le sourire. L'ambiance est très décontractée. On a testé le lait de coco. C'est super bon et rafraîchissant. Parce que ça ne se voit pas sur les photos mais il fait chaud.

Nous avons visité une maison traditionnelle polysienne. Elle est construite uniquement de végétaux. Elle est sur l'eau. C'est très agréable car il y a beaucoup d'air qui passe entre les feuilles sèches.

 Pièges à poisson 

C'est une technique de pêche très efficace. Quand les bacs sont pleins, tout le village peut venir se servir gratuitement.

Anguilles sacrées aux yeux bleus 

On peut descendre dans la rivière leur donner à manger et les caresser. Elles raffolent du poisson.

Le tour de l'île vaut le détour. Elle est entourée de plusieurs motus (îlot de sable corallien). L'eau avec des bleus différents forme le lagon. C'est l'eau peu profonde qu'il y a entre l'île et la barrière de corail qui l'entoure. La baignade est tranquille dans le lagon. Nager dans un endroit pareil, c'est la première fois pour toute la famille...

La maison du paréo  

On a eu la chance de pouvoir peindre quelques fleurs sur un paréo. C'est le vêtement typique des tahitiennes.

Petite pause gastronomique les pieds dans le sable

Le temps file. On a bien profité ici à Huahine, on a pas fait l'école cette semaine, c'était les vacances de carnaval, youpi!!! On reprend lundi

3
3
Publié le 19 mars 2019
Arrivée à Uturoa 

De retour dans le ciel ! Arrivée sur Raiatea la spirituelle.

C'est la plus grande des îles sous le vent avec ses15000 habitants. Il y a "tout " ici, ce n'est pas le cas des autres îles. Il y a un petit hôpital et les enfants peuvent rester ici pour finir leurs études. Ce n'est pas comme cela pour les enfants de Huahine ou de Bora Bora. Ils doivent venir ici sur Raiatea, à l'internat, pour finir le lycée.

Site classé à l'UNESCO  

Vistite d'un site archéologique avec des vestiges de la civilisation Ma'ohi. Le lieu est très beau mais il ne reste que quelques cailloux ☹️. On n'a pas vraiment aimé cette visite.

Pic pique-nique sur le chemin  

Ce matin on fait une partie du tour de l'île en voiture. Quand le ciel est couvert ça change beaucoup les couleurs de l'eau du lagon. C'est toujours transparent mais moins bleu! Mais sous les nuages, on est bien. Il fait moins chaud.

Street art 

Dans toutes les villes que l'on a visitées, les peintures murales sont magnifiques. Chaque année s'organise un concours de street art. Comme ça serait bien autant de couleurs chez nous.


Les couleurs d'Uturoa 
Petite marche au mont Tapioi 

On profite de grimper un peu. On n'a pas toujours la grande motivation mais une fois en haut, on comprend la géographie autrement !😜

Une passe 
Vue sur Bora Bora au loin  

On perçoit la délimitation du lagon. Les passes: ces endroits où l'eau du lagon se mélange à l'eau de l'océan et où les bateaux peuvent passer pour acoster.

Il y'a quelques années, la ville d'Uturoa a décidé de construire une piscine, remplie de l'eau de l'océan. Mais un cyclone a fait effondré le mur juste après la construction. Mais un des mur est toujours là et l'endroit se nomme toujours la piscine. C'est plein de poissons et de coraux!!!

"Piscine " de la ville 
Départ pour Tahaa 

Levés tôt ( on n'a plus l'habitude de mettre le réveil😅), on saute dans la navette pour Tahaa, petite sœur de Raiatea. Cette île, plus petite, se trouvent dans le même lagon que sa grande sœur voisine.

Tahaa est appelée l'île vanille.

Sur plusieurs îles de Polynésie, on y cultive la perle de Tahiti.

Visite d'une ferme perlière  
Greffe de l'huître perlière  
Explications du producteur de vanille. 

La vanille de la Polynésie ne représente qu'un pourcent de la production mondiale. Mais elle est très aromatique. Ici, ils l'utilisent pour la cuisine, les commestiques ou pour aromatiser le rhum

Produit d'huile de coco  

On s'arrête ensuite dans une ruhmeraie et une fabrique d'huile (tamanou et coco).

Dégustation de canne à sucre  

Cette petite usine de rhum fait travailler 46 familles sur l'île. C'est très intéressant de visiter une production où tout est fait sur place:

  • Culture de la canne
  • Extraction du jus de canne
  • Fermentation et distillation
  • Mise en bouteille
  • Dégustation 😂 et vente
Station service pour voiture et bateaux 😜

La journée a été bien remplie. Ce sont nos devoirs qui nous attendent 😤.

Merci de nous avoir lu et à tout bientôt pour des Nouvelles de Maupiti et Bora Bora.

4
4
Publié le 5 avril 2019
Arrivée sur Maupiti  

On est de retour dans le ciel pour 25 minutes de vol seulement. Maupiti se voit à l'œil nu de Raiatea. Juste le temps de s'asseoir et on atterrit. Ça nous fait tout de même bizarre de prendre l'avion pour une si courte distance. Mais on n'a pas le choix... pas de transport public en bateau par ici.

On débarque 👍

L'aéroport se trouve sur le motu. On doit donc prendre un bateau navette pour rejoindre l'île ! Pour l'atterrissage le pilote doit être super précis. Il pose l'avion, freine et arrive tout au bout de la piste, à quelques mètres de l'eau, c'est impressionnant !

Maupiti est la plus éloignée des îles sous le vent. Le tour fait seulement 9 km. C'est pratique pour se déplacer, en vélo c'est vite fait!

Sur cette île, il n'y a pas de possibilité de louer un logement "Airbnb ". Du coup on passe une semaine en pension de famille. Sandra et sa famille nous loge dans sa maison. Il y a 4 autres voyageurs avec nous. Nous partageons le déjeuner et le souper tous ensemble. Chaque soir nous avons droit au traditionnel poisson cru polynésien. On adore!

Les habitants de Maupiti veulent garder leur île comme elle est. Ils ne veulent pas qu'elle devienne comme Bora Bora. Ils ont refusé récemment la construction d'un hôtel.

Navette 
Visite du lagon 

On part avec Nuutea, le fils de Sandra qui tient notre pension. Il organise des excursions avec son petit bateau. On passe une journée sur le lagon. Le but est de voir plein de poissons en snorkeling et faire un pique-nique polynésien pour le midi.

On a eu beaucoup de chance. On a pu nager au-dessus des raies manta. Normalement, pour les voir, il faut faire de la plongée avec des bouteilles. Mais ici, il y a un endroit où elles se trouvent à environ 5 m de fond. Du coup c'est très facile de les observer, l'eau est si claire. On les voit même du bateau.

Les stars: les raies manta  
Confection du pain de coco 

Pour le repas de midi on s'arrête sur le motu (îlot de sable corallien sur la couronne récifale d'un atoll ou à l'arrière d'un récit barrière d'île volcanique). On mange le traditionnel poisson cru. Il le prépare au lait de coco. Pour extraire le lait, notre capitaine presse la coco râpée dans un petit tissu. Pas mal la technique !

Nuutea nous cuisine du pain de coco. C'est trop bon!!! De la farine, de la coco râpée et de l'eau de coco... tout ça cuit entre 2 feuilles, au feu de bois. Un délice !

Kayak  

Un petit tour en kayak. C'est magnifique l'eau est transparente. Mais ce qui est difficile, c'est de ramer. Il faut de la force et du courage. C'est bien plus difficile que ça en a l'air. Mais c'est vraiment cool de pouvoir se trouver sur le lagon par ses propres moyens. Mon je rame. Mon frère pêche. Mais on est rentré bredouille pour le souper!En Polynésie, la pêche c'est la survie. Nuutea nous a dit qu'il a appris à pêcher avec son père. Sur les îles éloignées (pas en ville à Papeete), il y a plusieurs pêcheurs par famille. Comme beaucoup de jeunes hommes polynésiens, Nuutea plonge en apnée. Il descend entre 20 et 30 m de fond avec des ceintures de plomb. Il touche le fond, il tire avec son harpon. Dès que le poisson est touché, il remonte à la surface. Une fois de retour sur le bateau, il tire sur le file du harpon avec le poisson au bout. Il peut rester environ 3 minutes 30 sous l'eau. Ça nous a vraiment impressionné quand il nous a expliqué ça. Et il pêche comme ça des journées entières. Il descend 20-30 fois par journée de pêche. En plus de nourrir sa famille, il fait du sport !!!🏋

Maupiti vu d'en haut  

On a aussi grimper sur la montagne de Maupiti. Vue sur le lagon bleu. Trop beau!!! La nuance des bleus change vue d'en haut.

Compagnon de baignade  

Le week-end, on a eu la chance de participer au four tahitien. Quand on est arrivé sur le motu, le pilote du bateau nous a dit qu'il y avait un cochon apprivoisé qui vivait là. Mais on a jamais pensé qu'il viendrait se baigner avec nous!!!

Le dimanche, les familles polynésiennes se retrouvent des 5 heures. Elles préparent les aliments qui seront cuits dans le four:

  • porc, poulet, poisson
  • bénitier
  • taro (racine), horu (fruit de l'arbre à pin)

Tous ces aliments sont mis dans paniers en palme de cocotiers. Les paniers sont déposés dans un trou au sol, entourés de pierres brûlantes. À 7h ils ferment le four et l'ouvrent à midi.

Four tahitien  

On s'est vraiment régalé !

Atelier noix de coco  

On a appris à ouvrir une noix de coco. C'est vraiment pratique de savoir faire ça. Si on est perdu sur une île, on a à boire et à manger. C'est un fruit très précieux en Polynésie. Avec la coco, ils en boivent le jus (coco verte), l'eau (coco sèche), le lait (extrait de la coco râpée). Ils la mangent sous différentes formes et en font aussi de l'huile.

Arrivée sur Bora Bora  

Après une semaine passée à Maupiti, on débarque à Bora Bora. L'arrivée par le lagon est spectaculaire ! L'eau est turquoise fluo !

Bora est beaucoup moins sauvage que Maupiti. Ça nous fait drôle de revoir un super marché. Ici il y a beaucoup plus de produits et de services que sur les autres îles.

Excursion sur le lagon 

Le lagon de Bora l'a rendu connu dans le monde entier. Ça vaut bien une petite visite. On a pu faire le tour de l'île en bateau. Depuis la mer, on a aperçu des vieux canons américain laissés à Bora depuis la deuxième guerre mondiale.

Bain avec les requins à pointes noires  

Encore une fois les animaux marins étaient au rendez-vous! On a pu nager avec des requins à pointes noires et des raies aigles (léopards). Mais les manta avaient fui. Trop de bateaux 🤔

Petit pique-nique polynésien  

Pour le midi, le traditionnel pique-nique. Mais on trouve que ça ressemble plus à un festin qu'à un pique-nique !

Départ des îles sous le vent  

On gardera de Bora Bora la couleur magique de ses eaux. Mais pour être honnête ça n'a pas été notre île préférée. De Bora, on quitte l'archipel de la Société pour nous rendre sur l'archipel des Touamoutu. À tout bientôt !

5
5
Publié le 5 avril 2019
Arrivée dans les Touamoutu  
Plus facile qu'à Chemin 😂

Une semaine à Rangiroa. On habite une belle maison dans le village principal d'Avatoru.

L'atoll de Rangiroa est immense. On pourrait mette l'île de Tahiti en entier à l'intérieur de son lagon. Les îlots se suivent et forment un "cercle" uniquement visible depuis le ciel. C'est trop grand pour être vu d'en bas.

La vie se déroule tranquillement. Un peu d'école, un peu de vélo, un peu de snorkeling. Ici on nage avec des milliers de poissons, c'est féerique.

Taxi 

Quelques îlots sont attachés l'un à l'autre par une route de 12 km avec des petits ponts entre eux. La bande de terre fait environ 200 mètres de large. Mais lorsque l'on veut se rendre plus loin, pas le choix, on monte sur un petit bateau. Heureusement qu'il accepte nos vélos.

Mer d'huile 

Dimanche on part en excursion avec Noa et sa famille. On traverse le lagon pour se rendre à l'île aux récifs. L'eau est super calme. Tellement calme que les nuages se reflètent à la surface de l'eau. C'est magnifique !

L'île aux récifs  

On visite ce coin paradisiaque. Les récifs mesurent plus de 2m de haut, sortis de l’eau depuis plusieurs millions d’années. Des récifs où se cachent des dizaines de petites piscines d’eau de mer qui se remplissent en fonction des marées.

Quand on a soif... 

Après le repas de midi Noa nous apprend à tisser les palmes de cocotiers. On apprécie! Il nous apprend aussi à couper une coco fraîche pour en boire son jus.

Dauphins dans la passe de Tiputa 

En rentrant on navigue dans la passe pour observer les dauphins qui viennent à notre rencontre. Quelle journée on a passé ! On remercie Noa et sa famille de nous avoir fait découvrir ces magnifiques endroits de Rangiroa.

Dans 2 jours on va reprendre un avion pour retourner sur Tahiti. On est content et triste à la fois.

6
6
Publié le 17 avril 2019
Papeete la colorée  
Festival de street art 

Voilà les îles c'est fini ! On est de retour à la capitale. Papeete... on est toujours aussi fan du street art présent à chaque coin de rue! Il y a un festival chaque année ici. Dommage c'est en juin, on sera déjà loin. Apparemment des graffeurs du monde entier y participent.

On se réjouit de la rentrée pour reprendre des cours à la street art académie de Martigny ! On est plein de nouvelles idées pour nos futurs planches!!

On fait nos dernières promenades autour de Tahiti. Le sable volcanique ça change !!! On profite aussi pour voir Gomar et Clémence que l'on avait rencontrées dans notre premier Aibnb ici en Polynésie.

Dernière roulotte 

Voilà on s'en va pour d'autres aventures. Les choses qu'on gardera de la Polynésie :

  • Les nages incroyables avec les raies, les dauphins
  • Les bons petits plats au poisson cru de Sandra
  • Les lagons plus beaux les uns que les autres
  • Les polynésiens toujours disponibles et de bonnes humeur

Prochaine étape le Vanuatu ! Ça reste des îles mais on ne sera plus en France. À bientôt sur le blog. On ne sait pas trop quand... le Wifi ne sera pas toujours au rendez-vous dans notre prochaine destination.

7
7
Publié le 20 avril 2019
Transit en Nouvelle Calédonnie 

Pour nous rendre au Vanuatu, on a fait une escale de 5 heures à Nouméa en Nouvelle-Calédonie. Alors en transit, on s'occupe comme on peut!!! Ça fait tout de même bizarre d'être là et de ne pas visiter ce pays (France encore!). Une prochaine fois...

Marche de Portvila  

On arrive à Portvila. C'est la capitale. Elle se trouve sur l'île d'Efaté. Pour dire que c'est une capitale la ville est plutôt petite.

Ici tout le monde parle au moins 2 langues, le bichlama (langue nationale) et l'anglais ou le français. Quand les enfants vont à l'école ils vont soit dans une école francophone soit dans une école anglophone. Mais entre toutes les îles il y a plus de 100 langues parlées ici! Les enfants qui sont avec nous à l'hôtel parlent 5 langues !

Le pays est beaucoup plus pauvre que ce qu'on a vu jusqu'à maintenant. Maman qui demande toujours aux gens du pays comment les bébés naissent, on a appris qu'il n'y a que 2 "hôpitaux " ici si il y besoin d'une césarienne. Un ici à Portvila et l'autre sur l'île de Santo. Sur les autres îles rien. Dans plein d'endroits du pays les femmes accouchent dans leur village, sans médecin ni sage-femme. Ça n'a rien à voir avec la Polynésie où les hélicoptères viennent chercher les gens si ils ont besoin de soins urgents (on avait vu l'hélicoptère à Maupiti qui était venu chercher un bébé).

Couleurs locales  
Coiffure nationale  

Le matin on est allé marché et on croise une dame qui fait la coiffure nationale. Au début on hésite mais ma sœur et moi on a craqué. On se laisse tresser la tête ! Trop bien! Le problème est que ça n'a pas duré. Une baignade et c'était défait.

Première étoile de mer vivante que l'on  voit  

Le lendemain on loue une voiture pour faire le tour de l'île. On a de la chance le soleil est là! Il pleut pas mal au Vanuatu en cette période. On en profite pour visiter une nurserie a tortue. Dans ce lieu, les soigneurs ramassent les bébés tortues tout juste sortis de l'œuf pour éviter qu'ils ne se fassent manger par les oiseaux. Ils les gardent 5 ans à la nurserie avant de les relâcher dans l'océan. La plus vieille c'est Big mama. Elle a 230 ans. Mais elle restera là... elle y est très bien on dirait.

À midi on s'arrête pour manger au marché. Notre repas ne coûte que 3.-. Mais on aime! On traverse les villages sur la route. Les maisons sont très simples, faites avec du bois et des palmes séchées du cocotier.

École villagoise

Mais ce qu'on a préféré sur l'île d'Etafé c'est son lagon bleu. En fait c'est un trou bleu comme il l'appelle. L'eau est saumâtre, mi-douce mi-salée. Les lianes suspendues aux arbres nous ont occupés 3 jours entiers! Même sous la pluie on a adoré.

Qui me cherche me trouve 

Une semaine plus tard, on se rend sur la plus grande île du pays, Santo. Il y a seulement une route à l'est de l'île. Sinon pour longer l'ouest, le locaux se déplacent en bateau (12 heures pour aller tout au nord).

Lorsque l'on joue un après-midi avec des enfants sur la plage, leur maman nous raconte que dans son village d'origine, les personnes se déplacent à pieds ou à cheval. Dès 6-7 ans les enfants vont déjà seuls en cheval à l'école.

On a tous pu monter sur une pirogue à balancier creusée dans un tronc. On a bien rigolé.

Les trous bleus de Santo sont également super jolis. Mais le bleu est complètement différent. C'est que de l'eau douce ici. Bon, on s'est bien fait piquer par les moustiques là-bas.

À la base, on voulait visiter d'autres îles du Vanuatu. Mais les transports et les activités sont très chers ici, encore plus qu'en Polynésie. Du coup, on reste par ici.

Champagne beach 

On en profite pour faire la route jusqu'à Champagne beach. Le sable est vraiment vraiment blanc! Mais le top c'est qu'avec maman on a fait du snorkelling pendant 1 heure et on a finalement trouver une tortue. Dès que je me suis approché elle est partie! Snif! Mais nager quelques secondes à côté d'elle c'est déjà magnifique!

Les choses sérieuses  

En partant du Vanuatu on s'éloigne du pacifique sud, direction l'Australie. On va y faire un petit stop avant de se rendre en Asie et se rapprocher de l'Europe. Ça nous fait un peu bizarre de quitter les îles. Le style de vie est quand même bien différent de chez nous. En Australie ça va déjà y ressembler un peu plus.

Un de nos souhait serait un jour de revenir dans ce coin de la planète pour pouvoir observer les baleines à bosse. Mais là, ce n'est pas la saison de leur passage.

À tout bientôt

8
8
Publié le 10 mai 2019
Brisbane centre  

Nous voici en Australie! On ne pouvait pas faire directement le voyage pour l'Indonésie (notre prochaine destination) sans faire escale ici. Du coup, on visite un peu! L'arrivée à Brisbane nous change vraiment de ce qu'on a vu dans les îles du Pacifique! Mais on est content! On reprend tranquillement notre pratique de l'anglais. Plutôt la compréhension pour l'instant !....

On profite de 5 jours à Brisbane pour faire les musées qui sont tous quasiment gratuits! C'est top! Au musée d'art moderne plein d'ateliers interactifs sont pensés pour les enfants. On apprecie👍

Toujours en route façon les îles  

Voie de grimpe en ville !

Grande émotion  

On ne passera pas assez de temps en Australie pour partir dans l'outback (l'arrière pays). Mais on a tout de même la chance de voir un peu de vie "sauvage" dans une réserve pas loin de la ville.

Les kangourous y vivent en semi- liberté. Les koalas sont visibles de très très prêt. On a pu en prendre un dans les bras. Ils ne sont pas si légers que ça! Mais que c'est doux!

Art museum and soccer game 

On séjourne dans une auberge proche du stade de foot. On en profite pour aller soutenir le club de la ville. Mais avant que le match commence on ne savait pas qu'il était avant dernier de classement. Brisbane s'est donc incliné 6-1 conte New Castle!!!!

Place de jeux géante  

La ville de Brisbane est construite autour d'un fleuve (le brisbane). Une partie de ces rives sont aménagées pour la baignade. C'est vraiment magnifique de voir ça en pleine ville.

Après 5 jours ici, on loue une voiture pour descendre jusqu'à Sydney. On quitte le Queensland pour se rendre dans le New South Wales. Sur la carte ça n'a pas l'air si loin... mais c'est quand même 10 heures de route.

Byron Bay

À notre arrivée à Sydney, on file voir l'opéra emblématique. Il est aussi impressionnant que dans nos rêves!

On profite de notre dernier jour avec voiture pour sortir de la ville et faire une halte aux blue mountains. Nous on appèlerait plutôt ça des falaises ou une sorte de canyon. Mais c'est magnifique en tout cas. C'est très sauvage et en même temps très près d'une grande ville!!!

On se promène avec plaisir. Mais il y a un vent! Pire qu'à Charrat!😂

Blue mountains 

Les plages de Sydney sont incroyables et si proches du centre. On rêve de remonter sur une planche de surf mais on est en pause de baignade. On a de petites plaies aux jambes qui ont eu de la peine à cicatriser à cause de l'humidité des îles. Alors on tient bon. Elles sont presque gueries.

Mais ça fait un peu mal de voir de si belles vagues et de devoir rester sur la plage.

Piscine d'eau salée  

On longe à pied la côte sur un après-midi. C'est vraiment super bien aménagé. Jolis chemins, piscine d'eau salée pour ceux qui n'aiment pas les vagues, parcs, espaces de jeu... on passe un bel après-midi.

Bon voilà. L'Australie c'est déjà fini! Cette petite pause ville nous a plus. Cet fois on se rapproche un peu de l'Europe. Demain on s'envole pour Denpasar. On a hâte de retrouver l'Asie.

À tout bientôt depuis Bali.

9
9
Publié le 24 mai 2019
Plage de Legian 

Après 7 heures de vol nous voilà sur le continent asiatique. C'est minuit pour nous, on est un peu fatigué par le voyage tout de même. On est impressionné par le monde qu'il y a dans cet aéroport à une heure pareille.

Premier stop la plage! On prend des cours de Surf pendant 5 jours. On est trop content car on a des profs qui parlent français. C'est quand même plus facile pour comprendre les explications techniques.

Ensuite direction Ubud. Ce ville est connue pour sa douceur de vivre au milieu des rizières. On y passe une semaine entre ballade à vélo et découvertes culinaires. C'est le paradis des restaurants pas chers et délicieux.

Dégustation de café  

On est allé faire des dégustations de thé et de café de luwak. Ces animaux mangent des graines de café et, de leurs excréments, on en récolte les graines pour en faire du café😫 c'est excellent apparemment .

Luwak

En général ce café est produit en ferme avec des animaux d'élevage et des arbres à café plantés pour. Mais d'après les balinais, le meilleur café est celui fait avec les graines retrouvées dans la forêt, faites par des luwaks en liberté.

Trop bon! 

On se régale, on se régale! Ces plats coûtent entre 3 et 5 francs. On en profite! On a tout de même un faible pour les plats nationaux, le satay et le nasi goreng.

Balançoire géante  
Tout dans le détail 

Même si tout n'est pas vraiment propre ici (ils balayent les feuilles des arbres tous les matins mais jettent leur cigarette parterre🤢), on apprécie le soin que les balinais mettent à décorer leurs alentours.

Cours de poterie 

Ubud est la capitale culturelle de Bali. Il y a pleins d'artistes. On a pu suivre un cours de poterie! Génial les ACM!

Bains thermaux 

Petite visite aux Saillon les bains locaux. L'eau est pas aussi chaude, un peu plus verte mais chauffée naturellement. Elle est considérée comme sacrée pour les hindouistes de Bali.

Temple boudhiste 

L'Indonésie est le plus grand pays musulman du monde. Bali est majoritairement hindouiste. Mais il y a aussi des boudhistes. Nous visitons notre premier temple bouddhiste, le Brahmavihara-Arama. Il y a moins de sculptures que dans les temples hindouistes.

Épices en couleur 

Depuis Ubud, on fait une escapade de 3 jours dans les montagnes à y Munduk. Il fait frais! On a même dû sortir notre jaquette😓

Cascades de Munduk 

On y visite ses cascades. Pour y arriver, on traverses une belle forêts de caféiers, de cacaoyers, de papayers entre autre.

Cacaoyer 

On voit pour la première fois de notre vie des cabosses (fruits) et leurs graines (fèves). Les graines ressemblent à des goussses d'ail. Grillées, à croquer avec un petit morceau de sucre de palme, c'est délicieux.

street food  

Papa et maman essayent les repas sur le bords de la route. Trop de piments pour nous. Maman n'a pas trop apprécié son pudding de riz à la feuille de banane.

Un de nos moments préférés à Munduk a été le cours de cuisine balinaise:

  • Peut gâteaux de patates
  • soupe poulet feuilles de tapioca
  • Poulet à la balinaise à la pâte de crevette
  • Salade haricots kilomètre coco
  • Sauce satay
  • Beignets de bananes au caramel de palme
À table 

On en a eu encore pour le déjeuner😜 c'était vraiment génial de préparer les mélanges d'épices au pilon et au mortier. Ça fait les muscles. Heureusement notre cuisiniaire était là pour finir d'écraser les cacahuètes pour la sauce satey. On a pas le physique.

Pose façon chinoise 

Sur la route de Munduk à la mer, on fait un petit stop au temple Ulun Danu. Les touristes chinois nous donnent des idées pour prendre la pose avec leur centaine de selfies.

Arbre habillé avec offrandes 

Le saviez-vous? À Bali on a coutume d'habiller les arbres...les balinais habillent les arbres lorsqu'ils pensent qu'ils abrites un esprit invisible.

Jimbaran fish market  

Aymeric (copain à papa qui vit à Bali depuis 19 ans), nous emmène un soir souper au marché de poisson de Jimbaran. Quel régal! On fait ses courses au marché puis on amène les provisions dans les restaurants qui bordent la plage et ils nous grillent tout ça.

Jimbaran's sunset 

On a tellement bien mangé qu'on y est retourné avec notre cousin Patrick, en vacances par ici.

Dernier souper avec Patrick 
L'équipe de Bali Ocean 

Voilà, Bali c'est bientôt fini. Entre 2 visites, on s'est remis au surf. On a passé 15 jours à l'école de surf Bali Ocean avec Julien, Théo et Robin. Merci à tous! On a passé notre niveau I surfeur d'argent.👍

Marché de Gianyar

Notre dernière maison à Bali se trouve à Gianyar près de la plage de Keramas. On est là pour 3 jours pour voir la coupe du monde de surf. Mais ces 2 derniers jours la compétition a été annulée car les vagues n'étaient pas assez grosses. Alors en attendant on fait les marchés.

En attente 

Finalement on a attendu 3 jours mais les surfeurs n'ont pas pu faire leur compétition pendant notre visite. Mais on a pu les voir s'entraîner. Nul! Ça sera pour la prochaine fois.

À tout bientôt de Java!

10
10
Publié le 3 juin 2019
Arrivée sur l'île de Java 

Le chemin continue. Nous voilà à Jogyakarta pour une semaine, sur l'île de Java. C'est la première fois que l'on visite un endroit où la plupart des habitants sont musulmans. Ça nous fait tout drôle d'entendre l'appel à la prière plusieurs fois par jour (et même quand on dort encore😴).

Rue de Jogjakarta  

Ici l'ambiance est différente qu'à Bali mais assez détendue quand même. Il y beaucoup moins de touristes qu'à Bali. Du coup parfois les gens s'arrêtent et nous demandent s'ils peuvent nous prendre en photo, ça fait bizarre!

Prambanan  

La région est connue pour ces temples. Aujourd'hui c'est la visite de Prambanan, un des plus grand temple hindouiste du monde. Il a été construit en 900. C'est assez compliqué de comprendre. Il y beaucoup de dieux! Shiva, Vishnu, Ganesh... Mais bon c'est agréable de voir le coucher du soleil depuis ce parc, à l'abri du bruit de la ville.

Bonne nuit 

Les temples, les sites historiques et archéologiques c'est beau!... Mais ce qu'on préfère avant tout c'est faire, essayer, tester.

Il y a un café ViaVia (il y en a sur tous les continents sauf en Océanie). Mise à part leur cuisine délicieuse, ils organisent plein d'activités culturelles et artistiques avec les habitants de la region.

On court chez Andrès, graffeur de Sumatra installé ici depuis ses études d'art à Yogyakarta.

Première etape 

Il nous propose de fabriquer nos propres chablons. Sprayer à main lever ça fait envie mais ce n'est pas facile. C'est plutôt pour les pros.

Maison atelier musée  
Différente personne, style different

La maison d'Andrès détonne dans son quartier. Mais les voisins s'y sont habitués. Un des voisin nous invite chez lui pour nous montrer son atelier, il est prof de théâtre de marionnettes.

Street art's style 

Avant de partir, Andrès nous propose de poser comme de artistes de street art, visage caché😂!

Merci à lui pour la belle journée. On lui souhaite plein de succès pour son travail... il a des œuvres exposées en Australie pour le moment.

Borobudur est le plus grand temple boudhiste du monde. Il a plus de 1000 ans. Il a été découvert par un colon hollandais. Il était complètement recouvert par la végétation. Il a fallu 6 mois et 200 personnes pour le libérer de la forêt.

Presque tous les visiteurs viennent le voir au lever du soleil. Nous on a eu la flemme de se lever à 3 heures du matin. Du coup on est venu en plein jour.

Le site est très calme. Ce sont les vacances de l'Idul Fitri, la fête de la fin du ramadan. Une bonne partie du pays quitte les villes à cette période pour retourner dans les villages. Ils célèbrent en famille la fin du jeûne.

Atelier de Batik 

Aujourd'hui on passe une superbe journée à fabriquer notre premier Batik. Cette technique consiste à peindre sur du tissus. Soit pour en faire un tableau, soit pour décorer les vêtements traditionnels.

Le processus prend plusieurs heures et se déroule en plusieurs étapes:

  • delimitation de dessin à la cire d'abeille
  • Remplissage à la peinture
  • Fixation et séchage des couleurs
  • Bain de couleur pour teindre le fond.
Résultat final
Beau travail  

Après une semaine à Yogya, on s'embarque pour 8h de train jusqu'à la capitale indonésienne.

On traverse beaucoup de rizières. Plus loin derrière, on apperçoit quelques volcans.

Jakarta est une ville immense!!! Elle est connue pour être la plus embouteillée du monde. Mais on a du bol, c'est les vacances annuelles. D'après l'équipe de notre guesthouse, c'est le meilleur moment de l'année pour visiter. Il y a juste 6 millions de personnes (au lieu de 25!).

Mais c'est difficile d'imaginer 20 millions de plus. C'est déjà tellement pollué! On imagine le soleil derrière un ciel toujours gris...

Train Jakarta-Yogyakarta 
Mosquée d'Istiqlal 

On visite principalement la ville en GRAB (uber indonésien). Beaucoup d'habitants adorent passer leur journées dans les malls. Pour nous c'est un peu bizarre. Mais dans un sens on les comprend. Il y a de la climatisation partout dans ces centres commerciaux.

La plus grande mosquée d'Indonesie est aussi la plus grande d'Asie et la troisième mondiale après celles d'Arabie Saoudite.

Cette mosquée a été créée par un architecte chrétien de Sumatra. Au loin on peut voir la cathédrale de Jakarta. D'après notre guide, toutes les visiteurs VIP posent au même endroit que nous sur la photo. Car c'est un lieu qui montre la tolérance et le respect des religions. Ici ont posé Bill Clinton, Barak Obama, Nelson Mandela...

Backpackers Jakarta 

Demain on quitte Java pour la plus grande des îles de l'Indonésie, Sumatra. On se rapproche tranquillement de la Thaïlande où tata Céline et les cousins-cousines arrivent dans 2 semaines et demie. On se réjouit comme des fous.

11
11
Publié le 17 juin 2019

Nous voilà à Bukit Laweng, à l'entrée du parc national de Gundung Leuser. Ce parc est connu pour ses orangs-outans faciles à observer en liberté.

C'est la toute première fois que l'on rencontre un peu de pluie depuis notre départ (pendant plusieurs jours...), on va pas se plaindre tout de même!

Vie autour de la rivière  

Lors de notre arrivée, c'est la fin des vacances du Ramadan. Il y a énormément de touristes de Medan et d'Ache. On se fait prendre en photo sans arrêt!!! On en a un peu marre😅

On part un journée en trek à la rencontre des orang-outans. Il pleut un peu au début mais heureusement ça se calme vite. Du coup les chemins ne sont pas trop glissants mais ça fatigue tout de même les jambes.

Nos efforts sont récompensés. Ils sont bien là les orangs-outans. C'est impressionnant comme ils sont calmes. On reste assis en bas des arbres. Ils restent dans leurs branches et on peut les observer pendant des heures.

Il y a eu ici un centre de réhabilitation pendant longtemps. Il est aujourd'hui fermé car ils ont pu relâcher tous les singes. Ils sont tous capables maintenant de se débrouiller en liberté.

À cause des plantations intensives des palmiers à huile (et de la déforestation qui va avec), les orangs-outans avaient presque disparus. Mais avec le travail du centre, leur nombre augmente maintenant petit à petit.

Au secours, on va plus manger de Nutella!!! (Plein d'huile de palme)

Quelques autres habitants de la jungle 

Après plusieurs heures de marche, le retour est prévue par la rivière, en bouée. Frissons garantis! Surout qu'une de nos bouées a eclaté. Après avoir bien ri et trouvé une autre bouée on a pu retourner au village.

Tubing 

On profite d'un petit tour en tuk tuk pour visiter les villages autour de Bukit.

Comme sur l'île de Java, on voit plein de cacaoyer, des fruits pour fabriquer de la ouate et de beaux ananasiers.

Dès que l'on s'éloigne du parc national, on voit les palmeraies à perte de vue. C'est quand même hyper triste de se dire que 80% de la jungle de Sumatra a disparu pour l'industrie de l'huile de palme... notre chauffeur de taxi se souvient très bien de la jungle pendant son enfance. Elle était partout.

Sucre de palme 

On s'arrête dans une famille qui fabrique de sucre de palme. Les palmiers à sucre sont un peu différents que ceux à huile. Ils boivent beaucoup moins d'eau et peuvent pousser à côté d'autres arbres (cocotier, bananier...). Pas besoin de monoculture donc.

Bain 

Toujours à cause de la déforestation, certains éléphants se sont retrouvés sans maison et menaçaient les villages alentours. Au lieu d'être tués, certains on été placés dans un centre. Ils ont été domptés depuis...

On a pu participer à leur bain. Ça été une sacrée expérience pour nous!

Mais on a aussi été rincé😅

À la base on voulait rester 2-3 jours dans ce village, finalement on y est resté plus de 10 jours. Le temps à passé super vite. On a bien pu profiter de la rivière. On même pu revoir des ourang-outans un après-midi. Une mère et son petit se promenait sur les bords de la rivière. Magique!

Dernier repas en Indonésie  

Petite visite de Medan pour finir notre voyage en Indonésie, capitale de Sumatra.

Ça fait vraiment bizarre de quitter ce pays. On a vécu pleins de belles choses. Les gens ont toujours été d'une gentillesse invroyable. Ça fait chaud au cœur.

Demain on part en Thaïlande. Nouvelle aventure en vue!

12
12
Publié le 17 juillet 2019
Arrivée à  Bangkok 

Bon voilà, cette fois on y est: Bangkok! Dernier pays de notre voyage. La Thaïlande...

Ça nous fait plaisir d'être là. Tout à l'air bien organisé et propre ici. Ça nous dépayse moins que l'Indonésie.

La ville est traversée par un fleuve, le Chao Phraya. On peut s'y déplacer en bateau. C'est super pratique comme transport public. On évite les embouteillages. Mais quoiqu'il en soit, le traffic ne peut pas être pire qu'en Indonésie.

Street food 

On peut manger à tous les coins de rue ici. On a envie de tout goûter mais attention aux piments. Il y a des plats hyper forts!

Nous restons à Bangkok une petite semaine. Histoire de nous habituer tranquillement à ce nouveau pays, de fêter les 10 ans d'Ella-Lizzie et de préparer l'arrivée des cousins-cousines. On se réjouit.

Les voilà! Trop bien de se retrouver...On visite la ville en tuk-tuk.

Avant de retrouver tata et le cousines dans quelques jours dans le sud de la Thaïlande, on visite les alentours de Bangkok avec notre cousin.

Un marché flottant 

En route pour toute une journée, on en profite pour visiter Ayuthaya, l'ancienne capitale thaïlandaise et ses centaines de temples.

Les ruines sont magnifiques mais il fait chaud!

Le plus connu de ses temples est celui où un arbre a poussé au fil des ans autour d'une tête de Bouddha. Le What Phra Mahathat.

On se fait initier à la prière par une femme locale. Elle nous montre que faire avec les fleurs, l'encens et les feuilles dorées à l'entrée du temple. Nous déposons ces offrandes avant de faire notre demande à Buddha.

Un de nos Buddha préféré: 40 mètres de long !

Train  de nuit 
Départ pour le sud 

On quitte Bangkok pour le sud. Une petite nuit de train et une traversée en bateau et nous voilà à Kho Samui 18 heures plus tard, un assez long voyage. Mais on est super content de se retrouver tous ensemble.

Il ne pleut pas trop pour dire que c'est la saison des pluies. Il fait gris mais au moins on évite les coups de soleil.

Au programme: promenade, marché de nuit et baignades ! Les vacances quoi👍 et depuis l'arrivée des cousins, fini l'école pour nous aussi 😅

Ang Thang National Park 

Excursion en famille au parc national marin. On ne peut pas vraiment apercevoir les nuances de bleu à cause du gris du ciel mais la vue est tout de même belle.

2 semaines ça passe trop vite. A peine le temps de s'habituer que nos visiteurs s'en vont déjà. Heureusement on se retrouvera bien vite à la maison.

MERCI encore pour la visite !

Après Kho Samui , on se déplace sur l'île voisine de Kho Phangan. C'est bien plus petit que Kho Samui. On y va pour une toute grande première pour nous: la plongée. Ça fait très très longtemps qu'on avait envie de plonger. On profite de le faire ici car c'est bien moins cher que dans tous les pays que nous avons visités jusqu'à maintenant.

Arrivée sur Kho Phangan

Après un baptême en piscine on se jette à la mer. On étudie, on révise pendant 3 jours. Le but est de passer le test de l'Open Water junior. Heureusement les cours sont en français. C'est quand même plus facile pour comprendre les explications techniques .

Les journées passent vite. Cours, plongées, révision... mais c'est bon, on réussit tous les 2 notre examen. On va recevoir notre carte PADI par la poste en Suisse et notre brevet sera valable toute notre vie. Merci à Jérémie et toute l'équipe de France plongée.

Visite de l'île en scooter  

L'île de Phangan se visite facilement en scooter. C'est la première fois qu'on se déplace en 2 roues. Avant dans le voyage ce n'était pas vraiment possible. Soit les routes étaient mauvaises, soit le traffic trop stressant (surtout pour maman😁)... du coup c'est super pratique de se déplacer comme l'on veut sans négocier sans cesse le prix des tuk-tuk.

Le ciel bleu 

Il aura fallu attendre les 2 derniers jours de notre séjour dans le sud pour voir du ciel bleu. Tout change tout à coup. Ce n'est plus la même ambiance.

A part la plongée, que fait-on sur une île ?

Visite de plage, et comme partout en Thaïlande: on se régale!

La street food est partout ici. Les thaïlandais mangent de petites portions mais souvent. On aimerait manger plus de 3 fois par jour tant il y a de choses à goûter mais on arrive pas😅

Bye bye Phangan  

Voilà, Kho Phangan est la dernière iles de notre voyage. On en a vu plein entre l'Océanie et l'Asie. Notre dernier stop sera au nord du pays, sur le continent. Plus que 2 semaines de route et c'est le retour.

13
13
Publié le 27 juillet 2019

Finalement nous voilà au nord de la Thaïlande. Plus de place dans le train de nuit, on fait donc les 800 km en bus de nuit. C'est moins confortable.

On s'attendait à une grande ville mais Chiang Mai n'est pas si grand que ça comparé à Bangkok. La ville compte au moins 300 temples. Ça fait beaucoup de couleurs partout.

Fiellettes en habits traditionnels  

Le Wat Phrathat Doi Suthep est le plus connu.

Il se trouve à l'extérieur de la ville. On y est monter en scooter. Les plus courageux y montent à pied mais sous la chaleur on a pas eu le courage.

La vue sur la ville est depuis là-haut.

Canyon de Pai 

Le canyon de Pai n'est pas très grand mais joli. Quand tu marches sur son sommet tu vois au loin une grande route qui tourbillonne sur elle-même. C'est un paysage que l'on n'avait jamais vu avant. Il fait très chaud!

A fond les manettes! 

En scooter toujours, on visite les alentours du village. Nous sommes allés voir un pont de bambou. Il traverse les rizières sur 2 km de long.

Cooking clasd 

Et finalement, cerise sur le gâteau, on prend un cours de cuisine thaïlandaise. Elle est connue pour être une des plus savoureuse du monde et on est assez d'accord. Heureusement on peut choisir le nombre de piments par assiette. Car sinon, on aurait pas pu goûter la moitié.

Résultats, pas mal non? 

La meilleure partie est tout de même la dégustation. 5 plats, à la fin du cours on en peut plus, on va exploser!

On emmène le reste en doggy bag😁

Source d'eau chaude 

Pour notre dernier jour à Pai, on visite les cascades et les sources d'eau chaudes. Car il faut bien le dire, on en a peu marre des temples!

Voilà cette fois c'est la fin. On prend le train de nuit pour Bangkok. Dernière journée à la capitale avant de s'envoler pour la Suisse.

Merci à tous ceux qui sont venus nous lire sur ces pages. On espère vous retrouver bientôt.

7 mois de voyage c'est une grande avanture! Des souvenirs, on en a plein la tête. On se réjouit de vous les raconter de vive voix. On est aussi super content de rentrer pour revoir tous ceux qui nous on manqués.

Il paraît qu'ils annoncent la canicule en Suisse cette semaine. Du coup le dépaysement ne sera pas trop grand 😎