Carnet de voyage

My travel in Japan

6 étapes
19 commentaires
25 abonnés
Dernière étape postée il y a 1680 jours
Après un Erasmus de 4 mois au Portugal, j'ai décidé de repartir mais je m'envole pour l'Asie cette fois-ci. Dans ce blog, je vais partager mon voyage au pays du Soleil Levant, le Japon!
Du 2 octobre 2017 au 17 février 2018
139 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Bonjour tout le monde!

Je vais commencer par me présenter très rapidement. Donc, si vous ne me connaissez pas. Moi c'est Amélie. J'ai 21 ans et j'étudie les Ressources Humaines à la HEPL, à Liège. En bonne étudiante liééééchoise que je suis, je suis adepte des bonnes bières (et moins bonnes #MerciChapi) et des frites de chez Victor.

J'ai eu la chance de partir, en septembre 2016, pour 4 mois et demi, au Portugal. A Coimbra pour être plus précise. J'ai donc découvert les joies de la vie en coloc, de la liberté, des échanges internationaux etc etc.

Quel choc ce fût, à mon retour, d'être confrontée à mon ancienne vie. Malheureusement, tout ne s'est pas passé comme je l'avais souhaité. Surtout au niveau de l'école. Je ne reviendrai pas sur cette période de ma vie. Premièrement, parce que je n'en ressens ni le besoin, ni l'envie. Et deuxièmement, parce que cette histoire est longue.

Bref, c'est ce qui m'a poussé à repartir pour de nouvelles aventures.

Mon choix final s'est porté sur le pays du Soleil Levant. Je voulais découvrir une nouvelle culture, de nouvelles saveurs, des nouveaux paysages et même une nouvelle langue (Oui oui je vais apprendre le japonais!)

Je vais donc passer 4 mois et demi à Yokohama, dans la Prefecture de Kanagawa. Yokohama c'est ici. A 50 kilomètres au Sud de la capitale japonaise.

J'y étudierai l'Economie dans l'Université National de Yokohama (YNUC)

• • •

La semaine avant le grand départ

Ce fut une looooongue, très longue semaine et en même temps elle est passée beaucoup trop vite. Entre la carte de crédit, le Visa, l'échange des euros en Yens japonais, la préparation des sacs, les achats de dernière minute, les au revoir à un maximum de personnes, et j'en passe. Je n'ai pas arrêté.

En plus de ça, mes parents m'ont préparé une semaine spéciale. En effet, durant tout la semaine, nous avons fait le plein de saveurs européennes avant de partir au pays des nouilles et du riz (oui c'est un peu réducteur, mais c'est ce qu'ils mangent, non?)

• • •

Lundi 2 octobre 2017 - Jour J

Me voilà à l'aéroport de Bruxelles avec ma valise qui pèse au moins 24 kilos, mon sac à dos qui me suivra dans mes aventures à travers le Japon et ma petite valise qui contient le nécessaire pour ces 12 heures de vol.

Mon premier vol est à 11:40 à Zaventem. Après les adieux déchirants avec ma soeur, mes parents et ma tante (💖) c'est accompagnée de ma valise cabine que je me dirige vers les portes d'embarquement.

Nous atterrissons, deux heures et demie plus tard, à Helsinki où je fais escale pendant 2 heures. Après avoir passé le contrôle des passeports, je m'achète de quoi me sustenter (je n'aurais pas dû, vous comprendrez pourquoi par la suite.) et je rejoins la porte d'embarquement de mon prochain vol.

A 16:50, je monte dans l'avion dans lequel j'allais passer 9 heures et demie. Le vol ne m'a pas paru particulièrement long. J'ai regardé 3 films, j'ai bien mangé mais je n'ai pas réussi à dormir (merci le gamin qui était juste devant moi!)

Jamais assez de nourriture 😋

Ps: petite anecdote. Deux garçons étaient assis juste devant moi dans l'avion. Il se trouve qu'on a pris le même bus pour rejoindre le dortoir, on étudie dans la même université, on dort dans le même bâtiment et maintenant on passe nos soirées ensemble. Comme quoi, le monde est petit.

• • •

Mardi 3 octobre 2017 - Arrivée au Japon

J'arrive à 8:30 (heure japonaise) à Tokyo Narita.

Première étape: récupérer ma grosse valise et mon sac et surtout galérer à enlever ce magnifique papier céllophane vert (#MerciMamaaaaaaan!) pour pouvoir continuer ma route. Oui parce que 14 heures de trajet n'étaient pas suffisantes. J'avais encore 90 minutes de bus, 15 minutes de stress intensif parce que je ne trouvais pas ma tutrice japonaise et 15 minutes de métro pour rejoindre le dortoir.

Deuxième étape: Découverte de ma chambre. J'attaque un gros, très gros morceau. A mon arrivée, j'ai déchanté. Je me suis littéralement effondrée. Pourquoi?! Quand tu rentres dans la chambre, la première chose que tu vois c'est qu'il n'y a pas de plaque de cuisson (j'ai une hotte, mais pas de plaque, cherchez l'erreur 🙄) Deuxième chose qui manque, c'est Internet. Du coup, il m'était impossible de joindre ma famille.

Avez-vous remarquer ce qui me sert de table de nuit? On fait avec ce qu'on a, ma foi!  

Bon, rassurez-vous, ma chambre a ses bons côtés aussi! J'ai un super chouette balcon qui donne sur le petit jardin du dortoir, la chambre est super lumineuse et j'ai ma petite salle de bains privative. Les repas à la cafetariat de l'YNUC coûtent de 200 pour un plat simple à 500 Yens pour un menu (de 1,5 à 3,8 euros) donc j'ai décidé de ne pas m'acheter de réchaud et de manger à la cafet en semaine et au restaurant le week-end!

Bref, après avoir fait une sieste de deux heures, je me suis réveillée en trombe pour aller à la réunion pour étudiants d'échange, dans la salle commune du dortoir.

Ensuite, je suis retournée dans ma chambre pour enfin dormir! 😴

• • •

Première semaine au Japon

Pour faire court, cette première semaine était fatigante. Déjà parce que je ne dormais pas bien du tout les 3 premiers (#MerciJetlag) Je dormais 3-4 heures par nuit et je n'arrivais pas à me concentrer sur les cours, les informations etc.

Le 4 octobre, nous avons eu une séance d'informations sur comment allait se passer le semestre. On a déjà plein de documents à remplir, à faire signer par 45 personnes, on a des deadlines à respecter et des hiraganas à étudier. Ah oui, parce que j'ai eu mes premiers cours de Japonais. J'ai choisi d'étudier la langue intensivement afin de pouvoir comprendre et être comprise par les japonais le plus rapidement possible.

Vendredi 6 octobre, j'ai mangé mes premiers vrais sushis japonais dans un petit restaurant typique. Ce même jour, j'ai vécu mon tout premier tremblement de terre.

Sushi tiiiiiiiiiiiiiiiiiime (#Cops)                                                                          Yokohama by night 

Merci de m'avoir lue. J'espère avoir pu partager un peu de mon expérience avec vous tous.

A très vite!😘

Amélie

2
2
Publié le 11 octobre 2017

Hello tout le monde,

Je reviens vers vous pour mon deuxième article. Je compte en écrire un à deux par semaine selon ce qu'il se passe dans ma vie japonaise. Mais avant de commencer cet article, je voudrais tous vous remercier pour vos mots, votre gentillesse et votre soutien. 💕


Quelques news

Tout va toujours très bien. Je m'habitue à ma vie japonaise doucement, mais sûrement. Je dors enfin correctement (je m'accorde même des grasses mat' le week-end, c'est dire!)

La semaine dernière et cette semaine, nous n'avons pas encore eu vraiment cours. C'est en quelque sorte deux semaines d'accueil pendant lesquelles les étudiants peuvent tester un maximum de cours et choisir lesquels ils suivront pendant le quadrimestre.

Les seuls cours qui ont véritablement commencé (pour ma plus grande joie) sont les cours de japonais. Comme je vous l'avais dit dans mon premier article, j'ai choisi d'étudier intensivement le japonais. Qui dit intensivement dit étude intensive, dit travail tous les jours. A moi les kataganas, hiraganas et kanjis. Pour ceux qui ne s'y connaissent absolument pas en langue japonaise (et je ne peux pas vous blâmer,) la langue se compose de signes. Chaque signe représente un son et il faut plusieurs sons pour écrire un mot. Mais, sinon ce serait trop simple, les japonais ne se sont pas contentés d'une seule manière d'écrire un son.

C'est pourquoi nous devons apprendre les hiraganas, les kataganas et les kanjis.

Petite histoire de la langue japonaise:Les japonais ont emprunté aux chinois leurs signes qui se sont modifiés au cours du temps pour devenir des manyogana. Le manyogana est un signe chinois sans la signification chinoise, c'est, dès lors, juste un son.

Les katagana sont des manyoganas modifiés ou simplifiés pour faute de place (si j'ai bien compris ce que mon professeur de jap' nous a expliqué.)

Les hiragana sont, quant à eux, arrivés plus tard et ils se sont développés pour des questions de rapidité d'écriture et étaient, à l'époque, utilisés principalement par les femmes (vu qu'elles n'étaient pas autorisées à écrire les signes chinois)

Evidemment, ça aurait pu se terminer là. On pourrait penser qu'il "suffise" d'étudier les hiragana et katagana, ensuite la traduction des mots pour pouvoir lire le japonais et le comprendre, mais il n'en est rien (bah non, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? 😅) Nous devons aussi connaître les kanjis (et il y en a 47,000🔫) Le kanji est plus complexe à étudier et je n'ai mon premier cours que la semaine prochaine. Je tenterai de vous l'expliquer au mieux dans un prochain article.


Lundi = jour off = promenade

A midi, me voilà prise d'une envie de visiter Yokohama. Je me décide pour Minatomirai (ça ne vous dira rien, mais c'est la partie proche de l'océan)

Après avoir pris le métro jusqu'à Yokohama Station, j'en reprends un autre jusqu'à la station de Minatomirai. La station est un énorme centre commercial dans lequel on peut trouver toutes sortes de magasins, supermarchés, etc. Je vais d'ailleurs craquer sur un petit porte-clé Disney, de la baguette française, du pesto et du beurre de cacahuète (Mon plus grand bonheur de cette semaine!)

J'ai eu la chance de créer ma propre CupNoodles personnalisée. Cette CupNoodles c'est en fait une sorte de Aïki mais version japonaise et mille fois meilleure. On nous a expliqué comment Momofuku Ando avait créé les toutes premières nouilles instantanées et après nous avions la possibilité de créer son propre bol.

Je vous laisse avec quelques photos prises tout au long de la journée.

L'airrrrr me rappelle celui de la merrrrr du Norrrrrd !                                            Oups, je crois que j'ai craqué 
Petit ours en pâte à gaufre au chocolat 

N'ayant rien avalé de toute la journée, mis à part mon déjeuner, j'ai senti la bonne odeur des gaufres et j'ai acheté ces petits biscuits moelleux au chocolat. Je n'ai pas regretté 😍

Minatomirai de nuit

Après cette longue journée de marche, je suis retournée jusqu'à la station de métro où j'ai repris le métro jusqu'à Yokohama Station. C'est à ce moment précis que je me suis perdue. Pour la première fois depuis que je suis arrivée au Japon.

Heureusement, un japonais, voyant sans doute ma détresse et tous les sacs que je transportais, est venu à ma rescousse. On a pas mal discuté en anglais, j'ai essayé de lui dire deux-trois mots (ce que je connaissais) en japonais et il s'est montré très compatissant. Il m'a emmenée jusqu'à la bonne voie et j'ai pu reprendre la route vers mon dortoir. 😪


• • •

Le reste du temps

My host university 

Le reste du temps, je le passe là. A l'université. J'ai toujours beaucoup de choses à faire, des deadlines à respecter, des cours à choisir etc. Je dois dire que la vie étudiante japonaise n'est pas aussi remplie que la belge, mais je n'ai tellement pas le temps que ça me va assez bien pour le moment.

• • •

Voilà, voilà. Cet article touche à sa fin.J'espère que tout se passe bien pour chacun d'entre vous et que cet article vous aura plu.

Gros bisous japonais 😘

Amélie

3
3
Publié le 23 octobre 2017

こんにちは (ko'n'ni'chi'wa)!

Je sais, je suis un peu en retard sur mon planning d'écriture.. Oupsi! Soyez indulgent, j'étudie tellement mon japonais que j'en oublie presque de manger (non, ça ce n'est pas vrai, on va au restaurant presque tous les jours, pendant les week-end avec mes amis du dorm)

Non plus sérieusement, je préfère vous faire un article avec du contenu et des anecdotes intéressantes plutôt que de me forcer à en écrire plus mais moins bons en terme de contenu.

La vraie raison est que je me repose très peu depuis que je suis arrivée. La première semaine c'était dû au décalage horaire. Maintenant c'est davantage dû au fait que j'ai une heure de trajet entre le dortoir et l'université. Comme vous le savez, je dois étudier mon japonais tous les jours vu que j'ai des tests pratiquement chaque jour. Mais, quand je rentre de l'unif je suis exténuée et j'ai difficile à me mettre à étudier. C'est donc assez compliqué d'écrire un article en sachant que ma vie est assez banale et que la routine n'est pas très intéressante à raconter.

• • •

Alerte typhon au Japon

Flash Info: Je vais bien. Comme vous devez le savoir un typhon s'est dirigé vers le Japon et est passé par Tokyo cette nuit. Le typhon était de niveau 4/5 samedi. Pendant la journée d'hier, il est redescendu au niveau 3/5. Le typhon a fait 2 victimes et une dizaine de blessés pour le moment. Je n'ai pas très bien dormi à cause du vent qui tapait sur les fenêtres, je ne dormais qu'à un œil au cas où mais, honnêtement, je m'attendais à quelque chose de plus impressionnant.

Mais je vais bien. Il est 11:00 ici et j'ai l'impression que le typhon a continué sa route et n'est plus près de Tokyo.. Il n'y a plus de vent et le soleil est même de retour. Comme si rien ne s'était passé.

Vous devez savoir que je déteste la pluie. Le temps maussade et les températures qui chutent d'un jour à l'autre, ce n'est vraiment pas fait pour moi. Me voilà contente de remettre mon parapluie au placard et de pouvoir ressortir mes lunettes de soleil.

Oui parce que le parapluie est l'accessoire préféré des japonais. Que ce soit pour les petites pluies ou en période de fortes pluies, tout le monde en a un. Ce qui engendre souvent des petites confrontations dans la rue. Il faut savoir que les trottoirs sont assez étroits, et que deux gros parapluies ne passent pas en même temps. C'est donc toute une stratégie à adopter.

! Alerte anecdote ! Je suis ici depuis 3 semaines et c'est déjà mon deuxième parapluie. Non non, je n'en fais pas la collection. Etant donné que tout le monde en a un, il arrive souvent qu'on vole le parapluie d'un autre. C'est mon cas. Voilà il fallait que je me confesse. Mais sachez, pour ma défense, qu'on m'a déjà volé le mien aussi.


• • •

Week-end du 13 octobre

Vendredi, nous sommes allés (avec mes amis européens) à Tokyo pour faire la fête. Un petit aller-retour Yokohama-Tokyo en une nuit. C'était une fête pour étudiants internationaux, l'entrée coûtait franchement cher, mais c'était une chouette soirée. Moi qui redoute toujours les soirées hors de mon carré, je n'ai pas été déçue. La musique était super, les gens sont toujours aussi gentils et la boîte était très grande donc différentes salles avec différentes ambiances.

Nous sommes rentrés à 7:00 à Yokohama, je n'ai dormi que 4 heures cette nuit (jour)-là.

Je dors relativement bien. Comme je vous l'avais dit, je dors de mieux en mieux mais mon sommeil, très léger, me joue des tours. En effet, nos chers amis les corbeaux croassent dès 5:00 du matin, pour mon plus grand plaisir.

Les autres jours du week-end, on est allé dans différents restaurants pour tester encore de nouvelles choses et manger encore plus de sushis.

Manger est ma plus grande passion 
• • •

Mercredi 18 octobre : Premier essayage du Yukata japonais

J'ai choisi de suivre un cours intitulé "Multicultural practices". C'est un cours pendant lequel on va en apprendre davantage sur la culture, les coutumes etc.

Ce mercredi, nous avons eu la chance d'apprendre comment porter un Yukata. Bon après, je ne vous promets pas que je serais capable de le refaire parfaitement seule, mais c'était vraiment sympa.

• • •

Le chocolat c'est la vie - Amélie Hainaux

Lors d'un de mes cours, nous devions, en équipe, construire une tour en papier. En fonction de sa hauteur, on remportait de l'argent et avec cet argent nous pouvions acheter des chocolats.

Comment vous exprimez ma joie quand elle a parlé de chocolats?! Autant vous dire que j'étais encore plus motivée à gagner (et pourtant je suis déjà au top habituellement haha)

Cette photo a été prise après le premier round, mais je suis rentrée chez moi avec le triple et le coeur rempli de plaisir chocolaté!



• • •

Voilà voilà, l'article touche à sa fin. J'espère vraiment que ce nouvel article vous aura plu.

Je suis en train de réfléchir à visiter une partie de Tokyo dans deux semaines et un voyage à Kamakura est en train de se préparer avec mes amis du dorm, donc j'aurais des choses à vous raconter.

Des bisous japonais,

A très vite,

Amélie

4
4
Publié le 31 octobre 2017

Hello tout le monde!

Me revoilà aujourd'hui pour vous parler de ma dernière semaine et de mes impressions après un mois dans ce magnifique pays! Je vais donc revenir sur ma rencontre avec le Mont Fuji et ma soirée d'Halloween.

Avant de commencer, j'espère que tout va bien pour vous où que vous soyiez! :D

• • •

富士山 - Mont Fuji 🗻

On pouvait presque toucher le Mont Fuji 

Comme vous le savez, un typhon a touché Tokyo (et le Japon en général) dimanche dernier. Les cours ont été suspendus lundi et nous en avons profité pour retourner à Minatomirai.Vous devez penser que nous étions inconscients de sortir par un temps pareil, mais en fait il faisait assez chaud et ensoleillé.Après un typhon, c'est très courant d'avoir du soleil et un ciel bleu (bah oui, le vent a complètement chassé les nuages.)

Du coup, nous voilà repartis pour Minatomirai. Quelle surprise ce fut quand nous avons aperçu le Mont Fuji du haut de la colline.

Après avoir appelé ma maman pour partager ce moment avec elle, me voilà occupée à prendre des photos pendant 30 minutes. (Oui maman, je prends des photos même si tu dis toujours que je n'en poste jamais assez! )

Ps: nous avons appris, par la suite, que c'était le meilleur jour pour apercevoir le Mont Fuji justement grâce au typhon. Quels chanceux nous sommes! 🏞


• • •

ハッピーハロウィン - Joyeux Halloween🎃 

Angry Chicken 1, Crazy Mario et le Français aux yeux blancs (si tu passes par là Alex: désolée mais je ne trouvais pas mieux 😂)

C'est sans doute le moment le plus fou que j'avais vécu jusqu'à présent au Japon. Halloween, ici, est aussi populaire que Noël en Belgique. C'est d'ailleurs une fête commerciale au même titre que la Saint Valentin chez nous. Les boulangeries et supermarchés en profitent pour vendre des gâteaux d'Halloween, le célèbre Don Quijote’s shop vend des milliers de costumes, maquillages et accessoires sur un étage entièrement dédié à Halloween (pour vous donner une idée imaginez que le magasin est sur 5 étages et que chaque étage fait la dimension de la moitié du Primark de Liège.)

Après avoir finalement décidé de redevenir Alice aux pays des merveilles le temps d'une soirée*, j'ai décidé que je repartirai sur Tokyo pour vivre la folie de cette fête à Shibuya. Shibuya est un quartier particulièrement animé en temps normal, mais alors je vous laisse imaginer en ce week-end d'Halloween. C'était juste dingue!*Pour ceux qui ne sont pas au courant, j'ai déjà porté un costume d'Alice en rhéto. Mais celui-ci était ensanglanté et déchiré vu qu'Alice s'est finalement perdue dans le labyrinthe, elle a suivi le lapin blanc (ce vilain), et est donc devenue une vilaine morte vivante (oui j'ai de l'imagination, c'est la fatigue)

Je devais y retrouver ma compatriote belge que j'ai rencontré lors de ma première soirée à Tokyo (2 semaines plus tôt) mais on n'a pas réussi à se trouver. Heureusement que mes amis ont finalement décidé de fêter Halloween sinon je ne sais pas ce que j'aurais fait 😅

Evidemment ils n'avaient ni déguisement ni maquillage. Après avoir acheté de quoi se déguiser, je suis dévenue la maquilleuse du groupe. Pendant 30 minutes, ils sont tous venus les uns après les autres pour que je leur fasse des croûtes de sang séchées bien dégueulasses. C'était assez drôle de faire ça dans la rue, sous la pluie et avec des passants voulant faire des photos.

C'est à ce moment précis que nous sommes devnus des stars au Japon. Après s'être faits interviewer par un journal local qui voulait savoir d'où nous venions, depuis combien de temps et pourquoi avoir choisi Shibuya pour faire la fête.

Une star est née, je vous le dis!  👸🏼✨

Bref! Après l'interview, nous sommes devenus des stars. Bon j'avoue que le mot "star" est sans doute un peu abusif (ce n'est pas mon genre, je sais), mais je suis sûre que pas mal de personnes ont des photos de nous dans leur téléphone. On se faisait arrêter dans la rue pour faire des photos, pour discuter deux minutes et discuter du maquillage, du déguisement etc. J'avais l'impression d'être Minnie à DisneyLand, c'était super drôle.

Petite anecdote: J'étais aux toilettes du club (bah oui, même une princesse doit y aller, lol) et un groupe de 4 japonaises m'interpellent et me demandent comment j'ai fait mes yeux et se sont même étonnées de la couleur de mes yeux naturels. J'ai ensuite eu droit à une séance photos et un câlin. Elles étaient adorables!


• • •

Week-end de 4 jours en préparation

Vendredi prochain (celui qui arrive,) nous avons congé. J'ai donc un week-end de 4 jours.Je suis en train de réfléchir à partir pas trop loin de Tokyo. J'avais pensé à faire une ile dite "ile des chats" mais elle se trouve trop loin (je devrais prendre l'avion pour aller jusqu'à la ville la plus proche et puis un bateau pour visiter l'île en une journée) donc je garde l'idée pour une autre fois! Mais mes chats me manquent tellemeeeeeent.

Petite anecdote: si vous ne le saviez pas, il existe des bars à chats appelés ici "Neko cafe." Dans ce café, tu peux passer du temps avec des chats tout en buvant un café, un thé ou ce que tu veux en fait. Le problème est que cela coûte quand même cher à savoir 1,400¥ avec une boisson pour 80 minutes dans le bar.À mon avis, je craquerai au moins une fois, mais je préfère me limiter quand même.

Bref, du coup je voulais partir dans les alpes japonaises, à Matsumoto ou à Kanazawa.Il faut que je me renseigne sur le prix des transports, les choses à faire et les logements. Je vous tiens au courant de la suite des événements mais dans tous les cas, je bougerai ce week-end!


• • •

Voilà, mon article s'arrête ici. J'ai encore pas mal de choses à vous raconter. Je vous écris alors que je reviens d'une journée à Tokyo, mais je vous avoue que j'ai des kanjis à aller étudier et que je suis déjà exténuée. Je vous promets de revenir très vite avec un nouvel article entièrement dédié à Tokyo et revenant sur cette journée du 31 octobre.

J'espère que vous aurez pris plaisir à lire ces quelques lignes.

Gros bisous japonais!

Amélie

5
5
Publié le 27 décembre 2017

Je commence la rédaction de cet article en vous demandant de m’excuser. Je sais que je n’ai plus écrit depuis - ouf ça doit faire plus d’un mois et demi maintenant..

Je vais vous faire le point sur tout ce qu’il s’est passé entre temps sans vous parler de mes voyages sinon l’article sera bien trop long. Mais sachez que je les écrirai un peu plus tard grâce aux notes que j’ai prises au cours de mes voyages sur les routes japonaises.

• • •

Première chose dont j’ai à vous parler est le fait que j’ai beaucoup voyagé pendant le mois de novembre parce qu’on a eu des jours fériés, des longs week-end ou simplement qu’on avait envie de partir.

J’ai donc visité Kamakura, Enoshima, Hakone - Matsumoto, Nagano - Kanazawa, Tateyama, Toyama et Kurobe. Je vous rassure de suite (ou pas en fait) j’ai visité ces villes en 3 week-ends (ou long week-end)

Bref, je vous explique cela parce que c’était très compliqué pour moi d’écrire un article tout en préparant le prochain voyage et aller en cours.

J’étais énormément stressée et dormais très peu. Du coup j’ai mis de côté la publication de mes articles (oui parce que j’ai un article prêt à partir mais je n’en suis pas satisfaite. Je trouve qu’il ne vous explique pas suffisamment l’histoire des différents monuments que j’ai eu la chance de voir.. bref je dois le retravailler!)

J’espère vraiment que vous comprendrez..

• • •

Deuxième chose dont je voulais vous parler est que j’ai eu un souci avec mon téléphone. Amélie LaGaffe est revenue et a noyé son téléphone en faisant la vaisselle (je savais que c’était une activité dangereuse..)

Pendant un peu moins d’une semaine j’ai vécu sans téléphone du coup. Et, honnêtement, je me demande comment nos parents faisaient pour vivre sans. Je suppose que c’est juste une question d’habitude mais j’étais totalement perdue sans lui. Rien que pour mettre mon réveil, écouter ma musique, contacter mes amis, ma famille.. c’était vraiment compliqué.


Du coup c’est là que j’ai commencé à avoir le mal du pays.

La fatigue, la difficulté à apprendre le japonais, le problème de téléphone, le manque de la famille et de mes copines, tout ça a fait que pendant une dizaine de jours je n’avais plus goût à rien. J’avais juste envie de manger des pâtes en regardant des séries dans ma chambre au dorm. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait. Pendant 5 jours je ne suis pas allée en cours et je n’ai vu personne. Jusqu’à ce qu’un de mes amis du dorm me sorte de là (on dirait que je parle d’un chien comme ça 😂) On est allé se promener dans Yokohama, déjeuner, boire un vin chaud sur le marché de Noël (bon il manquait quand même la fondue savoyarde du marché de Noël de Liège avec Ju et notre verre de vin, mais c’était un bon début!)

Ensuite ce même jour, j’ai acheté un nouveau téléphone avec l’aide de ma tutrice. Me revoilà avec un petit bébé similaire à celui que j’avais avant.

• • •

Renaissance (ou pas)

Je pensais qu’en prenant un peu de repos niveau voyage, en arrêtant de me prendre la tête avec le japonais, j’allais renaître de mes cendres tel un phœnix mais c’était sans compter tous les petits problèmes qu’amènent un nouveau téléphone avec lui.

En plus d’avoir perdu toutes mes photos, musiques etc, je me suis aussi retrouvée dans l’incapacité de me connecter sur l’application Belfius, donc incapable de consulter mes comptes, impossible de me reconnecter sur WhatsApp (seule application utilisée par mes potes du dorm), j’ai aussi eu des soucis avec ma carte sim japonaise : je n’arrivais plus à utiliser la 4G et croyez moi c’est quand même indispensable surtout quand tu voyage. Bref encore une semaine de galère.


Je me suis pas mal remise en question ces deux semaines-là. Et j’en suis finalement arrivée à la conclusion que c’était MON semestre d’échange, que je devais faire ce qui me faisait plaisir sans me focaliser sur ce que les autres veulent. J’ai donc pris la résolution de planifier mon long voyage d’hiver seule et de le faire à ma façon en choisissant des petits hostels typiques où je pourrais faire la rencontre d’étrangers ainsi que de japonais.

Au même moment, j’ai fait la connaissance d’Emma! Enfin une fille avec qui parler, que je peux appeler et avec qui il est facile de discuter!! Ça fait plaisir de finalement retrouver quelque chose de familier (bah oui, je suis toujours avec des filles moi)


Depuis ça, je me prends beaucoup moins la tête. Que ce soit par rapport à mes voyages, à mon cours de japonais, à ma vie en général, je prends les choses plus à la cool.

Je suis mes envies et réalise qu’il ne me reste que 1 mois et demi au Japon. Donc je ne veux pas perdre du temps à me prendre la tête pour rien.

Et depuis, je profite deux fois plus.

• • •

J’ai passé Noël avec ma compatriote belge, des amis à elle et Emma justement.

Bien que ce ne soit pas pareil que de le passer avec ma famille, on avait quand même un buffet international, des cadeaux et même notre cher sapin décoré! :D

Là, je suis à Osaka, je pars demain pour Kyoto. J’ai une soirée avec des japonais ce soir et j’ai rencontré un singapourien (Larousse m’a dit que c’était comme ça qu’on les appelait haha) et un coréen hier soir à l’hostel. On a passé la soirée à comparer leurs cultures avec la mienne. On a abordé des sujets comme la peine de mort encore en vigueur au Japon et à Singapour, mais aussi des sujets plus légers comme l’apprentissage de l’anglais dans le monde, les pays qu’on voudrait visiter, mon semestre au Japon etc etc.


Bon, et bien c’est ici que va se terminer mon article d’aujourd’hui mais je vous promets de vous en réécrire un très vite pour vous raconter mes derniers voyages ainsi que celui qui se déroule actuellement.

Je me rends compte que ce n’était pas un article des plus joyeux et agréables mais c’est ce que j’ai vécu ce dernier mois et demi.. J’espère que maintenant vous comprendrez les « pourquoi » de mon absence!


Je vous souhaite à tous un très joyeux Noël!

En espérant que vous en ayez profité avec les personnes que vous aimez.


Gros bisous japonais,

アメリ

6

Bien le bonjour tout le monde,

Je profite de ces 18 heures de bus pour commencer la rédaction de mes articles racontant mon voyage de 2 semaines qui s’achève tout juste.

Je pense qu’il y aura 4 grandes étapes:

  • Noël à Tokyo
  • Osaka, ma ville coup de cœur
  • Nouvel an à Kyoto
  • Hiroshima, ville touchée au cœur

Je vous laisse directement avec la première étape.

• • •

J’ai commencé mon voyage le 23 décembre.

Première destination => Tokyo.

Ce n’était pas une énorme découverte dans le sens où j’y étais déjà allée plusieurs fois.

Je dois vous avouer que je ne suis pas fan de Tokyo. Je trouve que la ville manque de charme, on ressent vraiment le stress des grandes villes. Alors vous me direz : oui, mais Tokyo est une grande ville, il y a forcément des endroits moins bondés et plus typiques. Ce à quoi je vous répondrais que c’est sans doute vrai mais que je n’ai pas pris le temps de me perdre dans les quartiers moins connus, et c’est sans doute mon erreur.

Ceci dit, voilà, ma compatriote belge, Magaly, m’a accueillie chez elle du 23 au 24.

Le soir du 23, il y avait une petite soirée organisée dans sa colocation.

Akihabara, quartier dit "geek" 

C’est donc après une longue journée de marche dans le quartier Ueno et Akihabara que nous sommes rentrées pour profiter de la soirée.

Nous avons partagé un buffet international avec des personnes du monde entier, du Japon au Brésil, en passant par l’Italie, l’Argentine ou la Russie. C’était super intéressant et agréable de rencontrer de nouvelles têtes.

Comme je vous l’avais dit dans mon précédent article, j’ai vraiment décidé de n’écouter que moi. Et ça a commencé dès mon premier jour de voyage et jusqu’au dernier. Mais je vous inquiétez pas, vous aurez l’occasion de suivre mes (més)aventures.

• • •

La journée du réveillon de Noël

Le 24, j’ai passé la journée seule. Je suis allée à Shibuya boire un café dans le Starbucks qui est réputé pour la vue qu’il offre sur le plus traversé et le plus célèbre passage piétons du monde.

Je suis certaine que vous l’avez déjà vu en photo. S’il vous est arrivé de regarder des reportages sur le Japon, vous ne pouvez pas être passé à côté de ce passage piétons.

Si cependant, vous êtes l’une de ces rares personnes, ce ne sera plus le cas après avoir lu cet article 😁

Voir le passage piétons de Shibuya : check ✔️

Je me suis promenée dans les rues commerçantes de Harajuku. Excusez moi de ne pas avoir de photos, mais elles ne rendent vraiment pas bien vu le monde qu'il y avait.

Ensuite, je suis allée à MEIJI-JINGU - le grand sanctuaire au cœur de Yoyogi.

Meiji-Jingu 


En me promenant, j’ai même rencontré Papa Noël.

C’est marrant de voir le temps que les japonais mettent à faire venir un père Noël, mettre toutes ces illuminations, mettre en valeurs la devanture des magasins à l’aide de décorations de Noël alors qu’ils ne le fêtent même pas.






Ah si. Ils le fêtent. En amoureux.

Noël est un peu la Saint Valentin belge. Les couples se promènent main dans la main à travers les marchés de Noël, profitent des illuminations, et le soir du 24 dînent (ou soupent en Belgique) dans un restaurant, habituellement un italien ou français.


Mais alors que fait-on quand on n’a pas de petit(e) ami(e)?

Et bien tu espères que tes amis ne sont pas en couple non plus, et tu passes le réveillon avec eux.


Et quand on est trop jeune pour le fêter avec son(sa) partenaire ou ses amis?

Quand les japonais sont enfants, ils passent le réveillon de Noël en famille. Mais enlevez-vous l’image de la famille réunie autour d’un bon dîner et s’échangeant des cadeaux à minuit (ou le lendemain matin selon les familles.) Maintenant, imaginez une famille japonaise mangeant du poulets frits avec des frites au KFC. Voilà leur tradition de Noël. Et le plus amusant est que personne ne sait réellement pourquoi ils mangent au KFC ce soir-là. Selon ma tutrice, c’est purement du marketing parce qu’ailleurs dans le monde, les gens dégustent de la volaille pour Noël. Du coup qui dit volaille, dit poulet, dit KFC. 😂

Il faut savoir qu’ils n’ont pas congé le 25 mais qu’ils ont 3 à 5 jours de vacances entre le 30 décembre et le 3 janvier (mais j’y reviendrai quand je vous expliquerai mon réveillon de nouvel an.)


Bon du coup, qu’ai-je fait pour Noël?

Et bien sachant que je ne mange pas de poulet frits et que je n’ai, à ma connaissance, toujours pas rencontré le grand amour, il ne me restait que l’option du réveillon avec les amis. Et c’était, à vrai dire, très bien ainsi.

Nous avions rendez-vous dans l’appartement d’un ami de Magaly (pour rappel ma compatriote belge) qui avait, pour l’occasion acheté un sapin de noël et des décorations.

Nous avions mis en place un « Secret Santa » ou cacahuète pour les belges. Le principe est simple, on pioche une personne au hasard et on lui fait un cadeau d’un montant de 1000¥ (7,5€)

Nous avons tous apporté quelque chose à manger, ce qui nous a fait un beau buffet en fin de compte.

Après l’échange des cadeaux et le repas, nous avons terminé la soirée dans un karaoke où j’ai pu chanté du Céline Dion. C’est d’ailleurs là qu’on a réellement passé les premières minutes de la journée de Noël.

Il manquait quand même la raclette familiale mais c'était bien sympathique!  
deux japonaises, un portugais, une suédoise, une luxembourgeoise, un américain et deux belges 

J'ai passé une agréable soirée avec des personnes du monde entier, mais le manque de ma famille s'est quand même fait sentir.. Plus jamais, je ne passerai Noël hors de la Belgique!

• • •

Pour résumer: je pense que les mois de novembre et décembre sont les pires mois pour voyager parce que la magie de Noël est partout en Belgique à partir de mi novembre alors qu’au Japon on ne ressent pas réellement la magie de Noël même les 24-25 décembre..

Bon ceci dit, je n’ai pas trop eu le temps d’y penser parce que j’ai passé la journée du 25 dans les transports en commun. À moi le bus, métro, avion et train

=> Direction Osaka.

• • •

Vous l’aurez compris, dans mon prochain article, je vous expliquerai mes quelques jours à Osaka.

J’espère que cet article vous aura plu. J’ai essayé de vous retranscrire au mieux mes états d’âmes.

Des bisous japonais,

アメリ