Carnet de voyage

AmandAna en Norvège

27 étapes
104 commentaires
45 abonnés
Dernière étape postée il y a 12 minutes
Deux nanas: Amandine et Ana-Sofia Un moyen de locomotion priviligié: le vélo Une destination: La Norvège 3 semaines pour 1850km On s'excuse par avance ce blog est rédigé par deux dyslexiques ^^'''_
Juillet 2019
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 23 juin 2019

Génèse du projet

Pour l'anecdote: l'envie m'a prise quand j'ai découvert l'existence de l'euro velo 6 à la télévision. Une voie qui traverse l'Europe entre Nante et la mer Noire... Légèrement déboussollée suite à ma ruptute amoureuse l'appel du grand air s'impose à moi: "je vais le faire!! Et pourquoi pas moi ?!".

Arguments contre: je n'ai jamais fait de vélo de ma vie, je parle pas anglais, je suis une femme. Cela est peut-être imprudent mais l'idée me reste en tête.

Ca sera finalement les paroles d'un sage homme.. humm difficile de le qualifier comme cela! Non je dirais plutôt la folie d'un aventurier hors pairs qui me donnera le courage de me lancer ^^! En as-tu conscience Thomas P. ?! ^^ Voila son discours: "Si tu m'en parles c'est que tu vas le faire, tu en es capable." Me voilà convaincu mais pas mon entourage familiale et leur élan protecteur 😀.

Le compromis sera trouvé grâce à Jonathan C., mon cousin, mon coach célibat personnel et cuisto en prime d'un magnifique restaurant sur Genève (La Tanière pour la PUB). Ecoutez le me dire: "Je t'accompagne Amandine mais concentrons-nous sur un pays. La Norvège! Cela sera pour moi l'occasion de découvrir les saveurs culinaires des pays nordiques et toi faire ton trip.", Okay je signe! Nous sommes en juin 2018 de mémoire et le projet est acté mais c'était sans savoir que l'amour aller tomber sur mon protecteur et changer les perspectives...Je partirai seule, pas de marche arrière maiiiiss.... Car oui,un mais il y a!

J'étais pas si sereine que cela heureusement pour moi Ana, une jeune aveyronnaise , amie de l'IRTS, CESF, écolo-chic au caractère coloré du portugal, girl power comme jamais aux influences des biches, est tombée sur mon chemin. Ana traversait alors une période de vie trés similaire à la mienne, à savoir: remonter la pente après une rupture amoureuse très récente. Nous renoncerons aux ailles que donne l'Amour pour pédaler vers notre liberté ;p mouhahah okayy je me craque!! Fin bref, j'expose le projet et je trouve ma coéquipière aussi simplement: AmandAna la création! ^^_

21/10/2018_1ère balade en vélo direction la Grande-Motte 
• • •

Le projet entre ambition et réalité   

Etre une cycliste en herbe c'est:

  • Ne pas avoir d'équipement
  • Ne pas avoir de connaissance technique
  • Ne pas avoir de forme physique (zero cuisse zero cardio x))
  • Avoir une ambition démesurée
  • Avoir un vélo, deux pieds et deux mains
  • Avoir de la motivation et pas froid aux yeux

Donc vous l'aurez compris on est partie de zéro.

Première étapes: se documenter sur la destination, le matériel, les compétences techniques et l'organisation (transports, hébergements, budget...). Pour cela vive youtube , les librairies, le routard et les boutiques spécialisées où on repère rapidement notre incompétence. Nous garderons en souvenir les petites notes d'humours parfois "moqueuses" ^^ mais formatrices des vendeurs 😉.

Deuxième étapes: la douche froide, on va avoir du boulot pour se préparer. Grosse prise de conscience de l'ampleur de la tâche. Il nous faut:

  • Faire des km, plannifier des w.e pour s'entrainer
  • Créer un cahier de bord
  • Tracer l'itinéraire [Merci à Alice rencontré sur la route vers Avignon]
  • Acheter l'équipement. [Merci à nos proches pour leurs soutien financier]
  • Prendre contacte avec des personnes expérimentées. [Merci à Flo et bénito !! Merci Velo Club du Grau-du-roi pourle sauvetage crevaison pluvieux]
  • Réaliser des ateliers mécaniques . [Merci à Rémi pour sa patience et à Claire pour son accueil]
  • Touver une masquotte [On a trouvé notre première supportrice - Merci à plume]
  • Se documenter sur la belle Norvège [legislation, monnaie,...]
  • Tenter d'appendre l'anglais [Hello, we are lost, hello we would like water,...][Merci à Venise]

Melangez le tout, 10 mois plus tard et 500 km plus loin, les novices ont évolué vers un niveau qui tient la route!!

Entrainement-Itinéraire-Organisation-Mise en situation-Rencontre-Découverte 

Parlons vélo 

Maintenant on est capable de vous présenter nos vélos ^^. Nous sommes parties toutes les deux sur un VTC.

Ana était déja équipé d'un vélo d'occasion acheté sur le bon coin dans l'objectif de faire Millau-Montpellier finalement elle visera plus haut!!. Caractérisques: Vélo Lapierre, frein mécanique, sonnette métalique, 3 plateaux et 8 vitesses.

Pour ma part, Amandine si vous êtes perdu ^^, j'ai acheté la bête à la boutique Bike34 de castelanu-le-Lez. Il était neuf. Caractéristiques: Vélo Trek, frein à disque, pouet-pouet en guise de sonnette, 3 plateaux et 8 vitesses.

8/04/2019_Pont du Gard 

Nous les avons équipés: avec un porte bagage arrière, deux sacoches 20L arrières, 2 portes bidons, une sacoches avant 7L, des pneus et des chambres à air anti-crevaisons, des gardes boue pour Amandine , un retro, un systeme d'éclaire avant et arrière et béquille.

Nous avons fait confiance aux conseils et produits de la boutique bike 34 de castelnau-le-lez, cycles arcuri à Millau et décathlon principalement. Budget moyen: entre 600 à 800euro env.

Une grosse partie du budget est parti dans l'achat d'équipement vestimentaire pour nous faire un total look cycliste et campeur 😀 En effet la Norvège c'est chère et froid donc ces deux mots seront notre ligne de conduite. Nous avons eu un gros coup de coeur pour les cuissardes à bretelles ultra confort sensation couche assurée ou rembourssée!! Nos choix se porterons sur du matos légers et compacts.

27/01/19 La Pouncho dAga-Millau __ 25/05/19 Millau__ 26/05/19 Plume à St-Enimie

Parlons de l'itinéraire

Nous avons pris une carte, pas si simple à trouver d'ailleur. A la base nous voulions traverser la Norvège du Nord au sud mais en 3 semaines impossible de le faire. On a alors étudié les voies cyclabes déja existantes et l'idée nous est venue de réaliser une boucle entre Oslo-Trondheim-Bergen. Soit environ 1850km.

Tableau de visualisation de 12/2018 à 06/2019 __Tracé de l'itineraire

Nous allons faire le point entre:

Nos croyances:

  • On prévoyait 110km/jours
  • Pas de jours de pause
  • Dormir à l'hotel ou en auberge de jeunesse
  • Manger au restaurant
  • Faire les 1800km en 3 semaines
  • Avoir le temps de visiter

La réalité:

  • 50 à 60km/jour selon le dénivelé
  • 3 jours de vélo pour 1 jour de pause
  • Camping sauvage, camping et warmshower
  • Réchaud pour cuisiner
  • Déplacements en train, ferry et bus
  • 850km env réellement assuré en vélo
  • Visites touristiques limitées
 23/06/19 Atelier Vélo avec Rémi __ 26/05/19 The Team Amandana

Enfin voilà, le grand départ se profile.



2
2
Publié le 3 juillet 2019

Après avoir réalisé les derniers préparatifs, à savoir:

-se renseigner sur les frais d'utilisation de nos CB et de nos forfaits tel.

-avoir tel nos assurances pour connaître nos garanties

-Acheter des Amandes par kilo car elles nous sont indispensables à notre survie 😉.

-Choisir sa tenue de voyage pour faire face au choc terminique qui nous attend

-Vérifier les billets et l'enregistrement des bagages

- Remflouer nos comptes courants ^^'

-Acheter du shampoing sec et passer à la pharmacie.

- Constater que Ana a encore oublié ses clés d'antivols sur Millau ><'

-Se laver et profiter d'un nuit dans un lit


Réveil à 7h30 après une courte nuit où des milliers de pensées nous ont traversée l'esprit ^^.

Nous voilà en pleine effort physique et psychologique pour préparer et transporter notres barda de mon appart à l'aéroport de Montpel. Merci Shirley pour avoir fait notre Taxi.


Histoire de pas se speeder, arrivée à 10h30 pour un décollage prévu à 15h30. Étapes 1: l'emballage des vélos.

Les doigts dans le nez 😛

Enfin, petit coup de stress au moment de l'enregistrement des bagages spéciaux quand le ga nous informe délicatement:"Le carton est trop grand, ça passera pas..."


C'est rien, il faut juste desballer, couper le carton et emballer de nouveau.. Après s'être précipité pour le faire, le ga nous informe que c'était pas nécessaire, c'était juste pour le contrôle ><'. Est-il utile de vous préciser qu' il parlait français... On ne sait pas à quel mmt les choses n'étaient pas clair. Haha bref les vélos sont en soutes !!


Le stress de voir leurs état à l'arrivée. Surtout pour le vélo trek au vu de notre manque de scotch et de la tête du carton. :/


Ça va le faire ! :s

[Avis aux cyclistes en herbe pour voyager en avion avec votre vélo, il faut privilégier les petits cartons et n'oubliez pas de dégonfler les pneus!]

Du ciel de Copenhague. Ferme d'éoliennes marines

3/07/2019_

3
3
Publié le 3 juillet 2019

22h48, il fait tjrs jours. On a récupéré nos vélos et remonté l'affaire. La fatigue se fait sentir. On dort dans le train pour Trondheim ce soir. Pour l'heure nous pacientons sur le quai, Oslo Lufthavn Gardermoen stasjon.

Oslo_ Des paroles aux actes 😁
4

On vous épargne la nuit dans le train. C'était juste interminable et inconfortable. Notre budget nous ne nous a pas permis de nous payer le luxe d'une cabine couchage.

Petite anecdote: "Le train arrive en gare d'Oslo, le contrôleur nous fait signe. Vite ! Il faut monter les vélos car le train fait juste un arrêt. Dans la précipitation, le casque d'Ana, qui était accroché au guidon de son vélo, tombe sur le quai, rebondit et attirer sous le train.. :0. L'angoisse Ana tente de le récupérer mais son bras et trop court.. Je viens à son secours et j'arrive de justesse à l'attraper. Tout juste avant que le train ferme ses portes. Gros fou rire nerveux, ça commence bien ^^.

Welcome to Trondheim

Petite balade de la ville, histoire de se mettre en jambes 😀.

Cathédrale Nidaros Domkirken. Vue du pont Galle Bybro.
Le défi de l'ascenseur à vélo ! Échec !
Kristiansten Fortress
Quartier: Nedre Elvehavn. Fromage sucré degeu de Norvège... ^^'
Warmshower experience. Mercii Hans pour l'accueil

4/07/2019_

5
5
Publié le 5 juillet 2019

Nous quittons Hands à 8h15. Nous prenons la direction de Orkanger, où nous fairons une pause pour manger. La matinée c'est bien déroulée, il y a eu une pluie fine quasiment tout au long du trajet. Nous avons suivi la côte, les paysages sont beaux, le calme reigne. Il fait env 10°C. Nous repartons assez tard vers 15h. Nous tentons d'utiliser l'application Osman. Gros bordel!! On n'arrive pas à comprendre quelle direction prendre... Il y a bien une flèche pourtant mais trop bizarre. Bref on étudiera cela plus tard ^^.


Nous prenons la E39 en direction de Ystre Snillfjord, où nous espérons dormir ce soir. Il y a bcp de circulation et de côtes . Il fait froid mais nous avons chaud. Les montés et les descentes se fond de plus en fréquentes, on sent que les jambes travaillent, nous avançons moins vite que prévu.


Amandine s'arrête à côté d'une ferme pour une pause pipi. Nous en profitons pour manger des amandes et boire un peu d'eau. L'agriculteur de la ferme juste au dessus, vient jusqu'à nous avec son tracteur. Nous échangeons avec lui. Il nous conseille de visiter plusieurs coins qui sont d'après lui très beaux. Il nous reste 2h de route, on a froid. Il y a de la neige sur la montagne en face... C'est ouuf quand on pense que nous sommes au mois de jullliet, les gas!!. On est fatiguée et ça doit se voir car le fermier nous propose d'aller dormir dans une petite maison qui lui appartient à 1km de là. Pas d'eau et pas d'électricité mais un poêle à bois et un canapé. Nous décidons de faire une halte pour la nuit. Histoire de se réchauffer et de se reposer.

Entre Trondheim et Orkanger
Orkanger Plume se trouve des amis au WC du centre commercial. Rencontre d'une méduse dans le fjord.
Sur la E39. La cabane du fermier.

Nous nous prenons au jeu de la petite maison dans la prairie. Quand nous arrivons il fait 9°C dans la cabane. Ana a fait honneur à son père en allumant le poêle en deux, trois mouvement. Nous voilà confortablement installé, le thermomètre affiche 30°C. ^^ Nous n'esperions pas mieux ce soir.

Ana s'occupe de feu pendant que je vais chercher de l'eau à la rivière

5/07/2019_

6
6
Publié le 6 juillet 2019

Nous revoilà sur la 714 après une bonne nuit dans la cabane 😀.


Objectif : kyrksæterøra par Ytre Snillfjord où nous devons faire la pause repas sur les coups de midi.


L'itinéraire est simple, il faut juste suivre la 714. Pas besoin de GPS on fonce. Il fait gris mais le temps est Clément. On ne cesse pas de passer du plateau 1 à 3. On kiff la relief de Norvège ^^'. Les paysages défilent, les heures passent. Un petite pause s' impose ainsi qu'un petit point sur l'itinéraire. Et là, douche froide ! Voir double douche froide car la pluie se met à tomber et clairement on est 46 km plus au nord que la destination prévue...

Route 714 entre Vanatnet et Vaslag

Que faire ?! Demi tour ou continuer en direction de Hitra. Cette île même que le fermier nous avait conseillé d'aller voir.

Nous décidons de poursuive . Troop dur de penser rebrousser chemin, refaire 40km déjà parcouru... Soit utiliser ses forces pour faire chemin inverse. Nous nous sentons un peu bête mais après tout personne nous attend et peu importe le chemin. Nous sommes là pour aller de l'avant et découvrir 😀. On trouvera un autre chemin. Go, Go!.


Il fait froid. Il pleut. Malgré la météo nous sommes contentes car nous empreintons des tunnels. D'un, ils nous évitent d'être mouillé et de deux, il nous évitent des mégas côtés. Ptit à ptit, un doute nous envahi, les tunnels sont de plus en plus long et les voitures nous dépassant nous font des appels de phares. A t-on le droit d'être là ?! Aucun panneau nous indique le contraire, nous continuons. A la sortie d'un tunnel relativement long, un automobiliste nous attend et nous interpelle. "It's illegal!!!". Il nous conseille d'aller nous renseigner à la station d'essence à côté car il y aurait plusieurs autres tunnels interdit aux cyclistes sur cette route.


Il nous semble plus sage de prendre un temps pour étudier l'itinéraire. ^^' Nous rencontrons deux vendeuses. "We are lost, we need help because a man the told us, this road is very dangerous.".

Elles nous expliquent que en effet, il est interdit de rouler à vélo dans ces tunnels. nous ne pouvons pas continuer à vélo notre route car l'un des tunnel à venir passe sous la mer. Ils est dangereux car l'oxygene manquerait pour des piétons. Seule solution prendre un bus ou faire du stop mais avec deux vélo cela semble ambitieux. Le prochain bus passe 4h plus tard à la station de Vaslag. Nous nous restaurons donc ici et nous rencontrons nos premiers français et des lyonnais en plus. ^^ Ils sont venus passer 10 jrs en Norvège pour pêcher la cabillaud. Ils nous montrent leurs exploits de pêche et nous conseillent d'aller faire un tour vers le fjord le plus proche.


Petite balade sportive mais agréable avec des éclaircies et même un peu de soleil.


Vaslag

Le bus nous récupère sur le bord de la route et nous arrivons 15min plus tard sur l'île d'Hitra. Nous nous installons au camping de Sandstad. Demain nous prenons notre premier fery pour Kristiansund ^^.

Ferme d'aquaculture. Église et Camping de Sandstad

6/07/2019_

7
7
Publié le 7 juillet 2019



Voilà, notre première nuit en tente est passée. Nous qui avions peur d'avoir froid, la nuit a été très agréable. Bon, il faut reconnaître que nous n'avons pas lésiné sur les couches de vêtement.


Le départ du ferry étant prévu à 13h50, nous décidons d'aller faire une petite découverte de l'île.

Nous partons tranquillement en direction de Fillan qui se trouve à une 20ène de Km. Nous croiserons nos premières biches.

Sur le retour nous empruntons une piste qui longe la côte. Il nous reste alors plus d'1h30 avant de départ du ferry.

La piste s'avère plus sportive que prévu, avec des pentes raide, un sol en gravié et des nids de poule partout. De fait, l'heure passe plus vite que prévu, nous nous mettons un coup de pression pour ne pas louper le ferry. Il nous semble n'avoir jamais pédalé aussi vite et aussi intensément.

Heureusement, le paysage valait le détour.


Nous arrivons donc au port à 13h40, épuisées et affamées, après cette petite balade qui aura au final fait 45km tout de même.



Petit déj au camping d'Hitra. /Vue de Tranvikan. /À l'entrée de Fillan
Port de Fillan
Entre Tranvikan et Badstuvika

Enfin sur le ferry en direction de Kristiansud.

Pendant la traversée qui dura 2h environ, nous avons pu apprécier le paysage et dormir.


Une fois à Kristiansud, nous devons prendre un bus qui nous mène à Bremsnes. Il y a encore un tunnel qui passe sous la mer.

Nous nous installons dans ce petit village au bord de la MER pour la nuit.

Ferry /Vue sur île de Tustna où nous aurions du passer en vélo initialement / À l'approche de Kristiansund.
Courte visite de Kristiansund

Quel plaisir de voir enfin le soleil, on tournait autour de 15°C aujourd'hui . 3ème jours de vélo et les jambes commencent à tirer. D'après des cyclistes confirmés ce sont les 3 premiers les plus dure. Espérons qu'ils disent vrai ^^.

Bus 501 / Bremsnes

Liste des phrases que nous arrêtons pas de dire, répéter :

- "Il fait froid non ?!"

-"Ptin ces dur"

-"tu crois qu'il y a encore bcp de côtés ?!"

-"Tu veux des Amandes? "

-"Tiens regarde cest beau"

-"On fait un point sur l'itinéraire"

-"Ils sont où les Norvégiens` ?! "

-"Tiens lui aussi à un robot tondeuse"

-"Elle est belle la pelouse"

-"J'ai peur que les jambes de Plume cassent !"


7/07/2019_

8
8
Publié le 8 juillet 2019

[Constat: les Norvégiens aiment s'occuper de leurs pelouses, faire du trampoline et pêcher !]

Robot tondeuse ^^

Première nuit en camping sauvage et pas d'ours ^^. Après un petit déjeuner au cimetière de Bremsne, en raison de son secret bien gardé à savoir w.c et eau dispo, nous reprenons chemin pour la route de l'atlantique.


C'est notre journée off on se dit qu'on va y aller tranquille. Super nouvelles nous récupérons l'euro vélo 1 qui passe par Bruhagen puis qui longe la côte sud de l'île d'averoy par Steinsgrenda suite à quoi nous débouchons directement sur la route de l'atlantique.


La matinée a été pluvieuse mais le météo semble s'améliore.

Kvernes
Steinsgrenda

La route de l'atlantique est une petite perle touristique mais majestueuse. Très agréable et bien aménagée, nous avons pris plein de photos qui parleront d'elles mêmes.


Terre, pierres, mer, bois ça sent le Viking !
Nous avançons d'îles en îles
C'est pour cela que nous sommes là 😀.
Ils est quand même fou de voir ce que l'Homme est capable de faire.

Toujours en forme et étant sur une route au relief favorable, contrairement aux jours précédents, nous poursuivons en direction de Bud. Petit commune en bord de mer, où le soleil nous accueillera. Nous decidons d'aller au camping pour prendre une douche bien chaude et manger devant un panorama de rêve.


Nous aurons finalement parcouru 72 km sans s'en apercevoir admiratives à chaque mètre de la magie des lieux.



Sur la route Fv230
Entre Vevang, Farstad, Hustas et Bud
Plus camping Bud
"Le Bon Combat est celui qui est engagé au nom de nos rêves._Paulo Coelho, 1987"

8/07/2019_

9

On vous raconte tout demain car il est 1h du mat et qu'on n'a plus de force. 😀



Molde.
10
10
Publié le 10 juillet 2019

[Bud-Molde-Vestnes]


De bon matin, il fait soleil dans la tente ! Réveil anthousiament 😀. Bain de soleil pour le ptit déj que demander de plus avec cette belle vue.


Après un petit passage à l'office du tourisme nous partons en direction de Molde.


Vue de l'office du tourisme à Bud

On commence à sentir nos jambes tirer ^^'. Ana continue sa série de gaffe. Hier, elle a écrasé une banane sur la nappe de pique nique et elle a explosé la pot de sauce tomates dans la cuisine commune de camping. Aujourd'hui, elle tombe avec son vélo à peine sortie du camping. Les sacoches seraient-elles trop lourdes ?! Ça va, elle n'a rien 😀 .


Quelque km plus loin c'est Amandine qui fait des siennes, elle se trompe de route pendant qu'Ana s'inquiète en l'attendant sur la bonne route... ^^''''''


On doit être un chouille fatigué.



Entre Bud et Molde.

La route reste magnifique, on a fait péter la veste !! On arrive assez simplement à Molde :D.


Enfin... Ana chute à nouveau à un feu, c'est pas sa journée ^^'.


Hoo et très drôle un automobiliste nous klaxonne et nous crie :"Vive la France et Vive la République !". We don' t know !

Et incroyable mais vrai, Amandine sort le maillot de bain pour sa fête ^^.



Molde city plage
Il paraîtrait qu'il y à 222 sommets en face de nous. ^^.

Après une agréable pause à prendre le soleil, nous prenons le ferry en direction de Vestnes où nous pensons dormir.


Nous rencontrons un conducteur de taxi avec qui nous échangeons 3 mots. Il nous explique comment prendre le ferry avec les vélos. D'après lui, cette année serait particulièrement froide mais les températures devraient s'améliorer dans les prochains jours. Super nouvelles ^^.


Nous prenons un ferry qui ressemble à une route flottante. On vous explique ça... ^^Les voitures montent sur le bateau les une après les autres et elles attendent stationnées comme dans un bouchon le temps de la traversée. Puis elles reprennent la route aussi simplement comme si elles avaient pris un pont. Atypique !!


Nous passons la traversée à papoter avec une randonneuse docteur. Elle part quelques jours faire un des 222 sommets vu ci dessus, avec sa soeur. Elle nous explique que Molde est très jolie et que de nombreuses rando sont à faire dans le coin.


Nous posons enfin pied à Vestnes et partons en quête d'œufs pour faire une tortilla et d'un lieux où faire notre nid pour la nuit.




Ferry de Molde. //Stade
Vestnes

Nous nous dirigeons vers un parc qui à l'air très sympathique et voyons au loin un groupe de personnes entrain de profiter du beau temps au bord de l'eau. Nous demandons à une dame s'il est possible de planter notre tente ici.


Ceci est le point de départ de notre surprenante soirée chez l'habitant. ^^


La dame qui se prénomme Syv, nous invite plutôt à planter notre tente dans son jardin. Sa voisine se joint à la conversation et nous propose plutôt d'aller dans le sien car est plus grand. Nous acceptons volontier.


Nous passerons la soirée avec tte cette petite bande très joviale et accueillante. Nous échangeons avec notre anglais approximative... Cela nous demande bcp de concentration et d'énergie surtout quand un des voisins tente de nous faire des blagues en anglais.. Haha gros blanc!!


Nous remercions particulière Jonas et Siv pour leur hospitalité plus que généreuse. Ils nous on ouvert grand la porte de leur maison, pour se laver, laver nos vêtements, cuisiner, laisser une petit place dans leur frigo, partager un thé en comparent société française et Norvégienne... Ils ont pris le temps de nous comprendre et ils ont étudié l'itinéraire avec nous afin de nous conseiller pour demain. La suite du périple va être forte en côtes d'après eux. ^^


Cerise sur le gateau, un petit déjeuner digne de ce nom et des denrées offertes pour la suite du voyage. Vraiment troop adorable. Un chouette petite famille. <3



Chez Siv et Jonas

9/07/2019_

11
11
Publié le 10 juillet 2019
Un vrai semblant de printemps 😀
12
12
Publié le 10 juillet 2019

Ce matin le ciel et à deux doigts de nous tomber sur la tête !!


Un épais nuages s'est accroché au sommet des fjords, et nous roulons dans cette atmosphère assez paisible finalement.


Nous quittons Vestnes par la E136 en passant sur un pont énorme. Sincèrement les Norvégiens on un réseau routier très moderne et vrmt entretenu. Ça doit être un vrai boulot au vu du relief et des éléments qui se rencontrent ici.


Nous empruntons une ancienne route plutôt deserte car les automobilistes passent par la nouvelle voie. Et franchement c'est le must !! Nous avons bien étudié la trajet la vieille donc on fonce, km après km. 😀



Pont Tresfjordbrua
Vue du haut du pont
Route E136

Nous approchons du tunnel de Innfjorden, long de 6 km qui permet de rejoindre Åndalsnes. Pas inquiète nous le contournons par une petite route qui longe la côte.



Bus abandonné en mode "in to the wild".
Nous tombons sur une big cascade *. *

Et puis... Parfois dans la vie... On fait face à des impasses :

... GAME OVER!

La route s'arrête net. Grosse blague !!! C'était pas prévu... On veut pas faire demi tour. Seule solution passer par la mer.... Sur notre droit il y a deux maisons, nous descendons voir si quelqu'un y vit. Malheureusement nous trouvons portes closes mais nous voyons au loin un bateau. Quelle chance, peut être acceptera t-il de nous prendre à bord. Nous voilà donc toutes les deux entrain de faire de grand signe au bateau. Et là, il se dirige dans notre direction. :o ! Il se rapproche de la côte, nous continuons de faire des signes et en retour les personnes nous font coucou avec de grands sourire. Fauts espoirs ! Nous ne savons pas à quel moment nous y avons cru... ^^

Coucou la barque !!

Nous rebroussons chemin et tombons sur un pêcheur qui nous explique que la route a été détruite par une avalanche qui a emporter un bus et a fait de nombreuses victimes. Suite à cela, le tunnel a été creusé. Il nous conseille de prendre un bus que nous attendrons une bonne heure.


Un peu frustrée mais contente car le ciel se dégage et nous fait découvrir les magnifiques montagnes qui nous entourent.


Innfjorden
Cabane // de l'autre côté du tunnel

Ce soir ça sera camping sauvage et nous avons trouver un magnifique jardin.



Bonne nuit 😘💤

10/07/2019_

13
13
Publié le 11 juillet 2019

Nous sommes bien arrivée à Valldal après une étape de 52km forte en dénivelé. ^^


On vous conte cela demain. On s'est programmé une journée Off ^^

Trollstigen fjellstove
14
14
Publié le 12 juillet 2019

Nous poursuivons notre route sur la 63. Nous nous questionnons sur la pertinence de faire une pause. Après réflexions, ça sera pour demain. Ana est déterminée à franchir le cols du Trollstigveine.


L'ambiance est théâtrale dans cette vallée. Des Trolls nous guettent cachés dans la forêt... Heureusement pour nous, Plume à eu un super feeling avec quelques uns. Cela nous évitera d'être mangées toutes crûes.



The Trolls style

Nous commençons l'ascension sur les coups de 12h30, une fois que le ciel s'est dégagé. Histoire de profiter du paysage dans l'effort ^^. La route est impressionnante d'en bas mais nous y allons petit à petit. Dans un premier temps la pente est relativement douce mais déjà difficile. Le pire est encore devant nous. Nous prenons le temps de manger au bord de la rivière.

L'eau vient directement des glaciers un peu plus haut.
Objectif franchir cette montagne

L'endroit est touristique. Il y a beaucoup de circulation entre les motos, les voitured, les camping-cars et les bus mais chacun est vigilant à l'autre.

On peut voir des vélos de routes mais nous semblons être les seules à vouloir gravire le col chargées comme des mulets.

Nous nous lançons. Il semblerait que nous soyons l'actraction du jour. Certains nous prennent en photo, d'autre nous encouragent, les français que nous croisons se manifestent et nous klaxonnent.

Mine de rien cela nous a beaucoup aidé 😀. Cela est source de motivation. Les pauses sont fréquentes et indispensables. Il fait chaud 28° env, aujourd'hui. Les cascades environnante rafraîchissent l'air et cela est un vrai cadeau de la nature ^^.



Sur la route des Trolls
Arrêt à mi-chemin
Ana en tête et Amandine qui traîne

Avec la vitesse, Ana manque un virage :ooo, et se rattrape de justesse !!!! X)


OUUUFF! Elle est vivante !!
Le dépassement de soi, on y est!

Étonnament, sur les derniers km plus de circulation. Nous sommes quasiment seules sur la route. Il est environ 15h00. On trouve ça plutôt agréable.

C'est seulement à notre arrivée qu'on nous expliquera qu'un accident est survenu. Un bus s'est couché sur le côté rien de grave mais suffisamment pour bloquer la circulation pendant deux bonnes heures.


Quel soulagement d'être enfin au sommet. Ana me prend dans ses bras de joie. Des personnes viennent nous féliciter... Nous l'avons fait !


Après une glace bien méritée, nous profitons de la magnifique vue.



Au sommet 😁☀️
Trollstigen panorama vertigineus
Amandine qui a la vertige // La route// les moutons entretiennent les toitures // Ana et Plume
Balade au sommet

Nous hésitons à rester, une cycliste nous propose même de planter notre tente à côté de la sienne. Cette dame nous a surprise par son expérience de cyclo-tourisme. Elle écrit un livre qui référence les itinéraires cyclables en Norvège. Elle a même un site internet : europafietsers.nl


Nous déclinons et decidons d'aller jusqu'à Valldal qui se trouve 35 km plus loin dans la vallée.

Petite anecdote , nous croisons 2 français du Var qui nous expliquent nous avoir croisés à deux reprises ces deux derniers jours.

Nous nous attardons pas, car juste là... à quelques mètres... THE récompense ultime !! Deux heures de descente, de lâché prise, de toute vitesse dans un environnement époustouflant.



Rauma kommune
Après l'effort, le réconfort !
Sentiment de liberté, le vélo c'est la vie

Une odeur de fraise vient nous chatouiller les narines. Nous traversons des étendues de champs de fraise avant d'arriver à Valldal où nous passerons la nuit.

La nature est belle préservons la...

11/07/2019_

15
15
Publié le 13 juillet 2019

Repos au programme ^^. Grâce matinée, repas à la boulangerie, pour une fois qu'il y en a une ! On a également dégusté des fraises locales. Elles sont vraiment excellentes. Moment relax en bord de fjord sur une pelouse moelleuse. Ça fait du bien et en même temps nos vélos nous manquent. C'était vraiment bizarre de ne pas être habillé en cycliste... Enfin bon nous prenons le ferry pour la ville juste en face histoire d'être prête pour partir vers notre prochaine grosse étape Geiranger. ^^


Ce soir nous dormons dans la cours de récréation de l'école de Eidsdal. 😀 En compagnie d'un compatriote français avec qui nous passons la soirée. Il se prénomme Kévin. Il est accompagné de sa fidèle mascotte Ernestin. Il a déjà parcouru 4000km et il compte aller jusqu'au Cap nord. Il souhaite par son voyage soutenir la Ligue contre le Cancer. Je vous laisse découvrir son projet directement sur sa page fb : le singe migrateur ou en allant sur ce lien : https://www.helloasso.com/utilisateurs/carlier-kevin/collectes/vers-la-norvege-contre-le-cancer




Miam miam !
Grosse journée ^^"
Ce soir c'est bon enfant 😀
16
16
Publié le 14 juillet 2019

Après une journée Off, la reprise n'est pas si simple. Nous partons assez tard après un petit déjeuner en compagnie de Kévin. Nos jambes sont bien là et mettent du temps à s'échauffer pourtant nous commençons par une belle côte pour se rendre au sommet de Geiranger.


La pente est moins raide que Trollstigen et nous avons la tête dans les nuages literalement, tout le long. En effet, un brouillard épais nous entoure. Arrivée au premier point de vue nous decidons de manger et attendre que la vue se dégage. Nous attendrons 3 heures pour que le soleil perce le ciel.... Heureusement que nous avions nos bouquins pour nous faire pacienter.

Absorbées par nos lectures, un couple de cycliste française nous surprend en nous saluant. Ils viennent de Bergen et se dirigent vers Oslo.

Hier encore nous nous questionnons sur notre trajet. Passons nous par la côte ou par les terres ?! Ferry ou relief ?! Il nous reste 8 jours pour se rendre à Bergen...

Et là ! Sortie du brouillard, une feuille de route nous tombe dans les mains. Le couple nous a convaincu en partageant leur expérience, que cela valait le détoure de passer par l'intérieur du pays notamment pour voir le toit de la Norvège. C'est décidé, cela nous évitera de nous ruiner en ferry et ils ont réalisé ce parcours en une semaine, donc cela est réalisable pour nous !

Premier point de vue

La vallée est enfin bien dégagée, nous pédallons vers le second point de vue. Les touristes envahissent les lieux petit à petit et des bouchons se forment... Un gros brouhaha casse le calme qui régnait. La vue est splendide même si Amandine est très déçu de l'ambiance et de la lumière. Malgré le soleil si longtemps attendu, un voile gris perciste et enleve beaucoup de charme au lieu. Nous nous questionnons est-ce l'humilité de l'air ou la pollution de l'important trafic de bus, ferry et bateau de croisière ?! Nous ne resterons pas longtemps sur place oppressées par les touristes. Nous prenons le ferry hors de prix, merci le tourisme de masse et arrivons à Hellsylt.


Geiranger
Geiranger

Il est 19h45, nous courrons au magasin le plus proche car nos réserves de nourriture sont maigres. Mauvaise surprise, tout est fermé, nous decidons de partir quand même faire de la route.

Nous avons fait de la belle côte qui a duré et duré beaucoup trop longtemps pour l'heure. Nous alternions côtes et vallées dans l'objectif de planter notre tente à proximité d'un lac que nous a conseillé le couple de français.

Nous avons du nous entraider pour monter une piste puis un chemin de vache impraticable en vélo. Nous devions les pousser à pied. Enfin bon, nous voilà dans un cadre magnifique, il est 22h.


Ana tente de faire un feu pendant qu'Amandine monte le campement. Le bois est trop humide, le feu ne prendra pas correctement. Dommage car il fait froid. Nous mangeons le riz qui nous reste et allons au lit.



Entre Hellsylt et la 1er lac de la route Fv80
Lac Nedstevatnet
On y est !

13/07/2019_

17
17
Publié le 14 juillet 2019

Aujourd'hui mon cœur a du mal à être en Norvège car toutes mes pensées sont tournées vers bébé Ethan qui fête déjà ces un an.


Je suis sincèrement triste de loupé cet événement mais promis je me rattraperai l'année prochain Ethan. Les personnes qui me connaissent savent l'importance que je porte à ma famille... Et c'est un peu dur d'être loin de vous...


Je me rappelle très clairement ta venu Ethan. J'étais à Montpellier, loin de ma sœur auprès de qui j'aurai souhaité être pour la soutenir. J'étais stressée, le portable a la main dans mon lit et j'attendais la nouvelle. Ta venu Ethan, tu t'es fait languir. Tu as attendu le 14 juillet histoire que chaque année les feux d'artifices soient un peu pour toi ^^. Malin la bête !!


Quand je t'ai vu pour la première fois, c'étais fou ! Un petit être avec les yeux des Argyre il faut le dire 😉. Je suis tellement fière de devenir marraine. Ma sœur Fanny est une femme incroyable que j'admire beaucoup et aujourd'hui tu es une mère exceptionnelle même si j'en doutais pas. La famille s'agrandit car tu as donné la vie créant ainsi une branche qui nous rattache à la famille de ton tendre et cher Bruno. ^^


Mercii à vous deux..


Joyeux anniversaire Ethan !


Marraine t'aime énormément <3


Amandine _

Vue du jour à Flo
18
18

Après une nuit bercée par le son des cloches de vaches et une toilette rafraîchissente dans la rivière nous poursuivons le chemin.


Nous longeons le lac puis un second sur un petit chemin qui devient de plus en plus sportif. Nous slalomons entre cailloux et bouses de vaches dans un premier temps.

Dans un second temps, les choses se compliquent car la route se mets a descendre de façons très raide. De plus le sol est fait de gravier beaucoup moins tassé. De fait, nous prenons de la vitesse emporter par le poid de nos vélos le moindre coup de frein nous fait faire des dérapages. On est secouée dans tout les sens et le chemin reste étroit. Le flippe franchement et le pire nous attend au dernier km de ce chemin de vache. Nous descendrons un descente de plus de 15% pour sur, en gravier ou même les randonneur glissent. On a été obligé de descendre les vélo l'un après l'autre. L'une à l'avant l'autre à l'arrière pour retenir le vélo et cela nous as pas empêché de glisser à plusieurs reprises. Route épuisante. Nous arrivons à Flo, où la vue est magnifique mais nous somme recouverte de poussière, sans force, sans nourriture et nous apprenons que le magasin le plus proches est à 20 bornes de là !! SUPERR !


Une fois à Stryn, nous allons faire de big courses mais épuisées du chemin il nous semble impossible de remonter sur nos montures. Nous attendrons le bus qui passe à 23h00, en allant faire une sieste au soleil.


Ce soir c'est resto pour faire passer le temps et reprendre des forces.

Lac Stigholvatnet sur la route de vache
Quand on pense qu'on nous as conseillé ce chemin...
Lac Oppstrynsvatnet vue de Flo
Beautiful place
Ringnes bière de Norvège//cabillaud// Lac Oppstrynsvatnet

14/07/2019_

19
19
Publié le 15 juillet 2019


00h30, le bus nous dépose à GROTLI. Endroit désert, il n'y a rien aux envrions. Il fait froid et il y a du vent. Après s'être misent en mode oignon, nous nous mettons en quête d'un lieu où poser la tente. Autant vous dire, qu'au vu des circonstances, nous n'avons pas été difficile sur l'emplacement.

D'ailleurs, nous n'avons jamais installé notre campement aussi rapidement. A 00h40 nous commençons notre recherche et à 1h nous étions dans les sacs de couchages.



Descente du bus- 9°C

Pour le coup, nous avons été stagique. Nous avons pris un bus qui nous a évité toute une partie à très fort relief.

Cependant, cela nous a obligé à faire l'impasse sur une route touristique, réputée pour être belle.


Ce matin, nous nous lançons en direction de Lom, sur la route 15.

Une belle surprise nous attend, cette route est quasiment toute en descente. Vive la plateau 3 vitesse 8, nous l'utilisons enfin.

Nous découvrons une nouvelle architecture, la plus grande partie des maisons sont construites en rondins de bois. Ce qui nous a le plus interpellé c'est qu'ici, traditionnellement, les Norvégiens, plante un ou deux troncs d'arbres devant leurs maisons. Ils les vernissent, les stultes, iks peuvent même faire office de boite aux lettres.





"La tendance c'est le tronc"

C'est également la premier fois depuis notre arrivée que nous voyons des pelouses et des champs être arrosé. Contrairement, au autres régions que nous avons traversé jusqu'à aujourd'hui, cette vallée est très sèche.

Nous suivrons un cours d'eau bleu-gris jusqu à Lom.

Paysage de la route 15

Lom est une ville très touristique, en raison de sa magnifique église que nous prendrons plaisir à photographier.


Nous visitons également "le village rural museum" avec son école et son moulin historique.


Un peu de tourisme, ça ne fait pas de mal.



Église Stavkirke
Village rurale de Lom

Au même titre que Geiranger, nous fuillons la masse de touriste pour nous rapprocher du toit de la Norvège, 20 km plus loin.


Nous dormirons à son pied, après une bonne douche.

Parc national Jotonheimen
20

Ana se lève du mauvais pied, elle est un peu malade et a mal dormir. Pour autant cela ne nous démotive pas pour nous rendre sur la fameuse montagne la plus haute de Norvège : Galdhopiggen.


Nous abandonnons nos vélos sur un parking d'un hôtel à l'intersection de la route 55 et la piste qui monte au parc national. Deux jeunes norvégiens dans une audi rouge avec des lunettes de soleil, carrément kékés timides sur les bords nous prennent en stop, cela nous arrangera grandement. En effet il y a 18km avant le début de la rando pour le sommet situé à 2469 mètres d'altitude. Nous debarquons en tenues de cyclistes et nous faisons un peu tâche au milieu de l'ensemble des randonneurs tous équipés de battons de marche et grosse chaussures... Nous comprendrons un peu plus haut, en marchant sur des glaciers l'intérêt de ceci.


Nous passons à travers des troupeaux de brebis qui semblent brouter tranquillement habituées aux touristes. Un peu plus haut, la pente et raide et pleine de de caloux. Le chemin que nous empruntons ressemble plus à un éboulement qu'à un chemin de randonnée.

Départ de Spiterstulen

Nous atteignons les premières neiges et glaciers. Nos chaussures ne sont pas adaptées, nous en avons fait les frais car nous nous sommes mouillées les pieds. Toucher de la neige en juillet c'est une première pour nous.

Jotonheimen Nasjonalpark

Nous n'irons pas au sommet par manque de temps mais nous l'aurons vu de très près. La macif montagneux est magnifique et nous aurons fait l'expérience de marcher sur de petits glaciers. Un peu stressant car on entend l'eau s'écouler sous nos pieds comme si on marcher sur un cours d'eau.

2469 d'altitude: Galdhoppigen

La descente est très difficile car très glissante et accidentée. Je sais pas comment on a fait mais nous arrivons pile pour prendre le bus.

Prendre de la hauteur pour voir plus loin_

Le bus nous berce entre les virages et les coups de frein. Le chauffeur course même les vaches qui sont sur le route. Il est drôle de noter que nous étions seulement 2 dans un bus de 50 places. Ana s'endors et compte sur moi (Amandine) pour s'arrêter au bon endroit.


Le retour en vélo au camping est dur. Nous y resterons une nuit de plus.


16/07/2019_

21
21
Publié le 18 juillet 2019

Départ matinal car la route promet d'être difficile et elle le sera.

D'une la rando nous a laissé des courbatures de fou. Deux la route 55 est une succession de côtes interminables pendant plus de 45km. C'est également une sucession de panorama majestueux. Il y a des glaciers suspendus, des cascades, des lacs, des brebis tondeuses bref une route inoubliable... l'effort n'était pas vain!


Aujourd'hui nous aurons eu les 4 saisons. Ce matin le temps était couvert, froid et humide. Le vent se lèvera pour laisser place au soleil et à la chaleur. Finalement la pluie gagnera du terrain. On s'en prendra clairement plein la figure surtout dans les descentes ^^' pour finir par un peu de neige. Ça tue !


Cette étape se termine par une méga descente à font les ballons. On adooooore ça😁😁😁!!! Nous arrivons à Fortun où nous nous ravitaillerons. 60 euros comme d' habitude pour 2 boîtes de concerves, 3 fruits, de la semoule, du pain et 2, 3 sucreries. ><'.

De là, nous partons en quête d'un lieux pour faire du camping sauvage mais sans succès nous finirons dans un camping à Skjolden. Un très beau camping qui longe un lac d'un bleu turquoises presque qu'irréel.


Une bonne douche, deux trois étirements, rédaction du blog et au dodo !!

Église de Galdesanden// route entre Galdesanden et Laisanden par Jotonheimen fjellstue
Route 55 entre laisanden et Nufshaugen par Bovertun
Nufshaugen
Point de vu Nufshaugen
Point de vue Leirdalen
Point de vue Krossbu
Point de vue sognefjell
Point de vue sognefjellshytta
Point de vue Fantestein
Au niveau de Krossbu
The 55 road
Sognefjell summer shi center
Entre Sognefjellet et Skjolden sur la descente.
Turtagro // Fortun //Skjolden

17/07/2019_

22
22
Publié le 18 juillet 2019

Hellooo la compagnie ^^ !


Aujourd'hui, on prend un peu de temps pour répondre à vos commentaires et vous remercier de nous suivre et de nous encourager.


On se cherche pas d'excuses mais les journées sont bien remplies et fatiguantes c'est pour cela que nous ne prenons pas le temps de répondre à chacun mais pas d'inquiétude chaque message est lu et met un peu de beaume à nos cœurs.


Nous allons essayé de répondre à vos questions:


Laetitia: mercii nos mollets et nos cuisses se portent plutôt bien pour ce qu'on leurs fait endurer. Ça tire un peu mais rien d'alarment. ^^


Patricia et Amé R. : vous nous questionnez sur la nourriture norvègienne. Les locaux sont frillants de fastfood de tout sorte. Clairement on en trouve de partout et ce n'est pas si bon marché que cela. Fin bref si non au niveau des spécialités nous avons testé le brown cheese... C'est pas fameux. Amandine a mangé de la charcuterie de mouton ainsi que du poissons cuisinés, finalement, assez simplement. C'était pas si mal ^^. Ils mettent des pommes de terre à toutes les sauces 😀. La confiture de baies est vraiment extra et beaucoup consommée ici. Notre budget ne nous permets pas trop d'aller au resto tester le cerfs, les poissons de ttes sortes... A siii il n'y a pas beaucoup de boulangerie mais ils adorent faire des gaufre tartiné au fromage degeu et des brioches à la cannelle hypers moelleuses.


Patricia, concernant l'accueil des Norvégiens, il ne nous a pas déçu bien au contraire. Les gens viennent beaucoup vers nous échanger même deux mots. Ils nous accordent des temps sincères et ils sont tjrs très souriant. Les automobilistes sont très courtois et patient sur les routes. Malgré notre anglais limité les personnes s'adaptent vraiment à nous afin de se comprendre. Pour finir nous avons pu tomber sur des petites perles à l'hospitalité demesurée donc forcément on peut avoir qu'une bonne impression des habitants.


Dervil, finalement l'itinéraire par les terres n'est pas si mal et vaut le détour. On te dira dans 8 jrs si on y est arrivée 😉. Pas d'inquiétude on essaye d'être prudentes.


Stéphanie, certain matin et soir il fait quand même vraiment froid mais vive les t.shirt thermiques et le coup-vent, on c'est pas trompée sur l'équipement ^^. Finalement, notre petit entraînement en hiver sur le larzac était très adapté. Globalement le temps s'est nettement amélioré depuis notre arrivée peut-être en lien avec notre descente dans le sud ?! May be!.


Thérèse, concernant le feu au bord de lac. Il a bien pris mais il n'a pas tenu car il était nécessaire de le souffler constamment. Il nous a pas beaucoup réchauffé mais plutôt enfumé. Merci le bois humide! Nous sommes plutôt en forme malgré des petits bobos.

Nous t'invitons à faire le voyage car ici le mouton est roi et Ana tennait à te le dire.


Nous tenons à rassurer Maria. Sa fille maitrise le feu à la perfection même si elle a tjrs un peu peur du gaz. 😀


Ana pour Julie: les fraises sont mangées. Elles n'auraient pas survécu à l'aventure... Désolée ^^


Amelie R: plume était en plein cours de vol sur la photo car elle c'est plutôt bien acclimaté dans l'ensemble. ^^


Amandine pour Claire: l'eau à Molde était beaucoup trop froide pour que je puisse y laisser mes peids. Donc vive la méditerranée pour les baignades.


Venise, on t'attend pour venir rédiger le blog chaque soir avec nous ^^. Vive les teasing car parfois l'énergie manque. On en profite pour s'excuser à nouveau des milliards de fautes d'orthographes et autres. Les relectures sont dures et notre handicap ne nous permet pas de tout corriger. ^^''"" ""...


Jean-Paul: et ouii nous avons pourtant persévéré pour prendre cet ascenseur à vélo... Peut être avec un peu plus d'entraînement nous y serions parvenues.


De gros bisous à tous, merciii pour votre fidélité !! Nous nous attendions pas à autant de réaction ni à être suivie aussi assidûment par vous tous.


<3


Pique nique du jour_
23
23

Après une nuit agréable dans un bel endroit, nous sommes réveillées par le soleil qui chauffe la tente. La journée commence bien nous mettons nos shorts que nous n'avions pas sorti depuis Trollstigen.


En avant pour la route côtière qui rejoint Ornes. Une belle route, sans camping cars, avec de bonnes odeurs. Ici, on cultive la franboise. Nous avons même l''audace d'en piquer un bon peu.

Sur la route Fv331

La route est étroite, cette portion a un air de Lozère.


Après les tunelles interdits, nous avons fait l'expérience des tunelles autorisés mais déconseillés car complètement noir sans éclairage. Il y en avait 3 sur cette route. Pour le premier, une automobiliste nous a proposé de nous suivre pour nous éclairer. Le deuxième était plus long, heureusement aucune voiture n'est passée pendant que nous le traversions. Enfin le dernier était très court. Finalement, ils étaient assez "safe"!


Cette route était calme loin de l'agitation des derniers jours. Nous mangeons sur un rochet avec une vue magnifique, pour changer un peu ^^..


Idem fv331

Nous arrivons rapidement à Ornes. L'église est incroyablement bien conservée. Elle est en bois et a été recouverte de goudron de pin pour la conserver. Elle a été créée en 1130.




Urnes, église.

Nous prenons le ferry pour Solvorn, ou nous discutons avec deux cyclistes Norvégiens très sympathiques qui nous félicite pour notre voyage. Nous arrivons à Solvorn, où une côte nous attend, il fait très lourd et elle fait 3 km. L'effort est intense. Une fois au sommet, nous retrouvons le 55. Nous aurons alors quasiment que de la descente jusqu'à Sogndalsfjora.


Après un tour de la ville, nous nous installons à un café où nous passons un moment de détente.


À 19h00 nous rejoignons Harman notre hôte couchsurfing, le premier. Il nous prépare une repas excellent, un dal indien. Nous discutons avec lui et sa colocataire, sur la Norvège, la France, la vie, jusqu'à tard. Une belle soirée, merci à eux.


Framboises d'Ornes
Sogndal - Maison et vue de chez notre hôte- Harman et Synnova

18/07/2019_

24
24
Publié le 20 juillet 2019

[Sogndal - leikanger - Hella- Vangsnes- Voss-Bergen]


Ce matin petit déjeuner avec Harman, il nous conduit vers une boulangerie pour acheter du pain. Nous découvrirons le pain aux carottes ^^ nous validons. Son appartement est vraiment accueillant et cosy. L'envie de rester plus se fait sentir mais nous devons prendre la route.


Aujourd'hui, nous partons tard, 45km de vélo en mode balade le long du fjord nous attendent. Des dauphins nous accompagnerons une petite partir de notre route, quelle chance !

Sur les conseils de notre hôte nous nous arrêtons à leikanger pour déguster la bière locale. On valide également.

BALDER-Leikanger

Nous fillons jusqu'à Hella pour prendre un ferry. Il est gratuit pour les cyclistes en plus, parfait.

Hella- Ferry

Nous avons juste le temps de manger à Vangsnes en attendant le bus qui nous conduira à Voss. Nous avons du faire un choix car le temps nous manque. Ils nous semble plus sage de prendre plus de temps pour visiter Bergen et Oslo mais cela suppose de renoncer à faire la route en vélo.. Très frustrant mais bon...

Trajet en bus entre Vangsnes et Voss

Nous prenons le temps de faire un tour de la ville de Voss avant de prendre le train pour Bergen. Cette ville se veut moderne, dynamique et très convivialle. Nous montons sur le toit de la bibliothèque voir le vue sur le fjord. Voss a un magnifique complexe sportif composé d'un grand parc ou les gens peuvent se réunir pour partager toutes sortes d'activités.


Nous ne résistons pas à nous poser à la terrasse d'un bar aménagé dans une grande maison ancienne. Le lieux est particulièrement chaleureux et la carte est très alléchante . Nous commandons une bière, puis nous nous laissons tenter par des wraps de falafels. Nous regardons l'heure, mince le train arrive dans moins de 30 min. Ana a négocié avec la serveuse pour faire passer notre commande en priorité. Nous prendrons notre repas à emporter. Il est important de préciser que les Norvégiens servent automatiquement des pintes quand on commande une bière. Les wraps arrivent mais nos bières sont à peine commencées... Que faire ?! Nous n'osons pas les transvaser dans nos gourdes... L'heure tourne, le train arrive dans moin de 15 min... À 11 euros la bières impossible pour nous de les abandonner. Louper le train pour une histoire de bière... Un peu irresponsable Haha. Nous decidons de les boire cul sec mais impossible car nous nous prenons un énorme fou rire et il s'avère difficile de boire du gazeux d'un coup. Nous parviendrons t'en bien que mal à finir nos verres et partir en trombe à la gare ou nous arrivons tout juste pour prend le train. Le contrôleur nous fait signe de nous dépêcher.


Voss

Sentiments bizarre dans ce train qui se dirige à toute vitesse pour Bergen.. Le trip n'est pas finis mais nous atteignons un de nos objectifs... 23h00 nous y voilà... Nous attendons dans un parc proche de la gare des nouvelles de notre nouvel hôte couchsurfing. Bergen est une grande ville et ça se ressent. Nous n'avons plus l'habitude de cette ambiance urbaine.


Ce soir nous dormirons en cité universitaire en compagnie de Julien, un grand voyageur qui parle énormément de langues dont le français. Impressionnant ^^.

Bergen stasjon

19/07/2019_

25
25
Publié le 21 juillet 2019

Bien après le départ de Julien, nous quittons la cité U pour aller visiter Bergen. Direction l'office du tourisme du côté de l'ancien Bergen. Ça sens le poisson, il y'a un grand marché et des halles où l'on vous propose un tas de spécialités. Nous voyons même de la baleine, des soucisons de cerf, des baies mais majoritairement du poisson.

Cité U // Marché de Bergen et sa vu

Juste en face nous apercevons des jolies petites maisons situées en bord de quai. Symbole de Bergen, nous apprenons que le quais de Byggen est classé au patrimoine de l'UNESCO. C'est un ensemble de petites maisons en bois, toutes biscornues. Elle sont un témoignage des constructions en bois de l'époque. Elles ont été classées car elles font partie des rares à ne pas avoir brûlé dans un incendie. Ce quartier a beaucoup de charme. Nos oreilles interne on eu la vie dur car les planchets ne sont pas à niveau, les murs sont penchés et cela donne le mal de mer... Surprenant sur terre ! ^^'

Les quais de Bryggen

On nous avait prévenue et Bergen ne nous a pas épargné de son micro climat pluvieux. ><'. Une pluie fine et continue s' est mise à tomber et tombe encore à l'heure où nous vous écrivons. Elle mouille bien et nous auront la mauvaise surprise de découvrir que nos sacoches dites étanches ne le sont pas autant que cela... ><'

Quartier des quais, petites ruelles en planchet

Bref cela n'enlève pas du cachet à la ville qui se veut très coloré. Il y a de grandes avenues, les rues sont pavées , le street art est présent. Il y a énormément de cafés et de commerces qui rendent l'ambiance très dynamique et conviviale. Nous nous refugions dans une boulangerie pour se réchauffer un peu et déguster à nouveau ces petites brioches traditionnelle à la canelle. Nous poursuivons la visite de la ville en vélo avec nos superbes combinaisons de pluie.

Johanneskirken
Aperçu de la ville

Aucune de nos demandes de couchsurfing aboutissent nous nous mettons donc à la recherche d'un plan B. Les campings sont excentrés de la ville, les hôtels hors de prix, les auberges de jeunesses sont victimes de leurs succès et n'ont plus de place... Ana, force de perceverance, en trouve quand même une avec des lits dispo et un prix abordable.


Nous renonçons à monter sur les hauteurs de la ville. La pluie nous plombe un peu notre énergie et l'envie de nous mettre au sec nous pousse sur le chemin de l'auberge située à 5km env.


Nous suivons le GPS qui nous fait emprunter les pistes cyclables. Assez insolite une piste traverse un cimetière. Il est vrai que depuis notre arrivée églises et cimetières se trouvent au cœur des villages que nous traversons. Contrairement en France, où les cimetières sont très solennels et excentrés, ici on dirait limite des parcs. Ils sont tous très bien entretenu, très vert avec leur pelouse. A Voss, l'église et son cimetière était non seulement au centre de la ville mais également l'ornement d'un grand rond point ^^. Cette organisation urbaine laisse penser que la mort a toute sa place dans la ville, dans la vie... A méditer...^^


Bref bizarrement la route se mets à monter de plus en plus. Nous vérifions sur le GPS, c'est bien là. L'ascension se poursuit donc. La montée devient carrément raide quand Ana remarque l'accès au finiculaire que nous recherchions un peu plus tôt pour monter voir le panorama. Nous levons la tête est effectivement nous nous trouvons sur le Mont Ulriken. Il doit s'agir de la fameuse rando de 2h00 dont nous a parlé Julien le matin même. Il pleut toujours et la montée nous fait bien transpirer surtout dans nos combinaison étanches. Et là, 500 mètres avant l'arrivée, on voit un unique chemin à emprunter. Ce chemin est juste hyper raide, ça nous évoque directement le chemin de vache près de Flo. Franchement la loose.. Le chemin est goudronné mais nos vélos sont beaucoup trop lourd, pas le choix nous devons monter un vélo puis l'autre à deux.


Nous montons un premier vélo et quand nous redescendons pour récupérer le second, nous voyons un allemand avec son vélo dans une main et le notre dans l'autre. Il monte doucement mais surment. Nous le remercions et sommes surprises par son aisance. Lui et sa famille se rendent également à l'hostel Montana. Le nom était quand mêmes un bon indice... Mais pour nous cela nous renvoyé plus à Hannah Montana, merci nos références haha.


Point positif on aura la vue de Bergen... L'original et typique vue de Bergen pluvieux.



Le chemin de vache goudronné//L'original Bergen

Nous arrivons trampé et épuisé. Nous partagerons la chambre avec deux hollandaises qui viennent passer 3 semaines également en Norvège. Cependant elles ont fait le choix de la voiture par peur du mauvais temps. Elles sont très sympa et nous passons un bon moment à papoter.


[ Amandine :" je sais pas si c'est la fatigue mais Ana était hyper à l'aise avec son anglais et parlait avec une grande fluidité. Elle engagé même la conversation. Trop impressionnée ! :D"].


L'heure tourne, il faut encore que nous allions à la laverie car une grande partie de nos vêtements est mouillée. Nous avions bien fait de ne pas faire totalement confiance en nos sacoches en mettant un sac poubelle à l'intérieur. Cela a limité les dégâts. Ils y a la queue pour le sèche linge. Nous attendons notre tour. On passera toute la soirée à la laverie pour finir sur les coups de minuit trente. Demain réveil prevu à 6h pour prendre la train... Z.z !



Mouillée par la pluie é l'extérieur et la transpi à l'intérieur. It's okay !

20/07/2019_

26
26
Publié le 21 juillet 2019

La réveil pique un peu, nous réunissons nos affaires qui finissent de sécher un peu partout dans la chambre. Nous perdons pas de temps et fillons à la gare. Pour le coup, le chemin est en descente. Il pleut encore est toujours. Conclusion nos affaires de pluie sont à nouveaux mouillés. Pour une fois nous sommes relativement en avance est embarquons tranquillement. Au prix des billets, 2436 NOK, il faut mieux ^^'.


Nous voilà parties pour 7heures de train. On nous a conseillé de le faire de jour car la voie serait très belle. En vélo ça aurait été mieux mais c'est déjà ça enfin...



Aux abords de Bergen

Espérons que ça se lève !^^'


21/07/2019_

27
27
Publié le 22 juillet 2019

Le voyage en train ce passe bien. Nous en profitons pour nous reposer. Le temps s'améliore, on y voit un peu plus clair. Cependant après temps de temps de passé sur nos vélos à apprécier les paysages à chaque coups de pédales nous sommes déstabilisé par la vitesse de ce train.

Du train Bergen-Oslo

A notre arrivée à Oslo la pluie cesse de tomber. Nous nous rendons directement à l'auberge de jeunesses pour déposer nos affaires.


Après quoi nous partons nous perdre en ville avec nos vélos pour découvrir Oslo. Nous avons l'impression de voler sur nos vélos sans sacoches. Nos premières impressions sont très positives. Les rue sont larges, il y a beaucoup de pistes cyclables. La ville est très propre et compte beaucoup de parc. Nous passons d'un quartier à un autre. A chaque coin de rue on peut trouver des statuts ou œuvre art qui interpellent et rendent la ville très moderne.


Fatiguée du voyage nous allons nous coucher tôt. Un lit douillet c'est tjrs très agréable.


21/07/2019_

Quartier Aker brygge
Astrup fearnley museum of modern art
Radhusplassen - Hôtel de ville
Au alentour du parlement // les célèbres w.c en l'honneur de la constitution
The royal palace