Depuis quelques années, nous rêvions d'un long séjour en Norvège et maintenant le rêve devient réalité. Partons à la découverte des grands espaces nordiques.
Du 13 mai au 10 août 2017
90 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Le chemin est long pour arriver à la frontière norvégienne.

1ère étape : 380km - Saumur - Le Mans - Alençon - Brionne au sud de Rouen. Nous quittons les Deux-Sèvres, le 13 mai et passons la nuit sur une base de loisirs de Brionne. Ce départ pour 2 ou 3 mois nous donne un peu le vertige, un peu d'angoisse. C'est une grande coupure que nous nous apprêtons à faire.

2ème étape : 580km - Rouen - Abbeville - Lens - Lille - Antwerpen (Anvers en Belgique) - Eindhoven (Pays bas) - Venlo. Nous commençons cette étape en faisant un petit détour pour voir "les Roches d'Orival", belles falaises surplombant la vallée de la Seine. A Lens, la route contourne les nombreux terrils. Ces buttes sont impressionnantes dans ce paysage plat. Nous poursuivons par une visite d'Anvers en Belgique. La flèche du clocher de la cathédrale Notre Dame domine le vieux quartier où se trouvent d'anciennes maisons marchandes datant du XVIème siècle. Cette ville mérite le détour. Nous passons la nuit sur une aire de camping-car à Venlo un peu avant la frontière allemande.

Anvers 
2

Essen - Dortmund - Soest - Saverland : Visite de Soest, cité médiévale puis découverte du paysage vallonné du Saverland.

Soest 

Nous profitons de notre passage en Allemagne pour voir nos amis que nous rejoignons à Springe. Ils nous emmènent à la découverte du Château de Marienburg construit au XIXème siècle par le roi de la maison de Hanovre pour sa femme et ses 2 filles.

Château  de Marienbourg 

Nous terminons la journée en visitant le parc zoologique de Wisentgehege Springe. Il présente des animaux de la région dont une importante population de bisons et cervidés. Il y aussi des loups, des chevaux de Prevalski, un lynx, des ratons laveurs.... Dans ce parc il y a de très beaux arbres dont plusieurs chênes centenaires. Très beau temps chaud.

Bisons
Chien viverrin
Raton laveur
Parc zoologique 

Sous un très beau soleil chaud, nous partons à la découverte d'Hildesheim. Visite de la cathédrale (Dom) avec son cloître et sa superbe porte en bronze sculptée et de la basilique St Michel avec ses 2 chœurs - église simultanée (protestant et catholique).

La Cathédrale  
La Basilique St Michel 

La ville a été détruite lors de la guerre mais quelques maisons de l'époque médiévale sur la place centrale ont été reconstituées.

Place  centrale d'Hildesheim  

Nous quittons les amis. Visite de Hameln, la ville de la légende du charmeur de rats.

Hameln  et son charmeur de rat 

Nous poursuivons par la découverte des belles maisons médiévales à Celle.

Celle 

En remontant vers le nord, Visite de la gare d'Uelzen dont la décoration est surprenante.

Gare d'Uelzen  

Une petite pause à Schwerin située dans un environnement de lacs et de forêts. Nous faisons le tour du château du XIXème siècle de style néo-renaissance. La cathédrale en brique rouge est impressionnante par sa hauteur. Nous poursuivons notre route jusqu'à Zings sur le bord de la mer Baltique.

Schwerin
Plage de Zings

Un petit tour sur la plage de Zingst avant de rejoindre l'île de Ruegen. Nous terminons la journée par une ballade de 6 km en forêt pour essayer de voir les falaises.

Falaises de Rugen  

Nuit sur une aire de camping-car sympa à Bergen en Ruegen.

Avant de prendre le ferry pour la Suède, nous faisons une promenade agréable de 4 km au Cap Arkona. Nous prenons la direction de Vitt où nous découvrons une petite église octogonale avec un toit de chaume mais elle était en travaux. En descendant vers la mer, nous découvrons le village de pêcheur avec un petit port et une plage de galets. Le sentier qui longe la côte vers le phare d'Arkona offre un point de vue sur les falaises du cap.

Nous quittons l'Allemagne à Sassnitz sur l'île de Rugen après avoir parcouru 1188 km en Allemagne.

Les falaises de l'île de Rugen vues du ferry 

Nous débarquons à Trelleborg en suède

3

La plupart des circuits monte directement au Cap Nord via la Suède et redescende via la Norvège. Nous avons fait le choix d'aller et revenir du Cap Nord essentiellement par la Norvège.

Notre premier carnet commence donc à Frederickstad et Oslo et rejoint les fjords du sud ouest en passant par la région du Telemark. Nous passerons à Stavanger, au célèbre site du Preikestolen, au glacier Folgefona, à Bergen et sur l'immense plateau du Hardangervidda pour rejoindre les vallées de l'intérieur que nous remonterons jusqu'à Trondheim.

Nous avons parcouru 3 406 km sur 22 jours

Voir notre circuit en Norvège du 23 mai au 13 juin en cliquant ici

Oslo

Le Telemark

Stavkirke de Heddal
Stavkirke d'Eidsborg
Eglises en bois debout  du Telemark

Stavanger

Odda

Bergen

Gol

Bergen
Le plateau du Hardangervidda

Lillehammer

Roros

Trondheim

Roros
Trondheim

Voir notre circuit en Norvège du 23 mai au 13 juin en cliquant ici

4

Notre deuxième carnet commence après Trondheim dans le Trondelag nord sur le site du renne de Bøla. Nous avons remonté vers le Nordland par cette étroite bande de terre entre la Suède et la mer avant d'arriver au pays Same en faisant une courte incursion en Suède.

Nous sommes ainsi arrivés au Finnmark au pays des Samis. Quelques visites pour nous imprégner de la culture Same avant de remonter jusqu'au Cap nord et de redescendre sur Alta et ses gravures rupestres.

Nous avons parcouru 2725 km sur 11 jours

Voir notre circuit en Norvège du 14 au 24 juin en cliquant ici

Bolarein

Mo I Rana

Glacier Svartisen 

Narvik

Kiruna en Suède

Kautokeino

Karasjok

musée sami de Karasjok 

Skarsvag

Paysages du Cap Nord 

Alta

Alta et son musée de gravures rupestres 

Voir notre circuit en Norvège du 14 au 24 juin en cliquant ici

5

Notre troisième circuit commence dans la région du Troms avec les Alpes Lyngen et Tromsø. Nous repasserons par le Nordland et le Trondelag sur des parcours différents de l'aller.

Ce circuit nous fera passer par plusieurs îles, des très connues, des moins connues.... Commençons par Tromsø dont le centre est implanté sur une île à côté de l'île de Kvaloya. Nous découvrirons la superbe île de Senja avant d'arriver sur les îles de Vesteralen situées dans le prolongement des célèbres îles des Lofoten. Et puis en descendant, nous découvrirons bien d'autres îles comme cet archipel d'îles au niveau de Rørvik. Tout un programme !

Nous avons parcouru 4817 km sur 23 jours

voir notre circuit en Norvège du 25 juin au 18 juillet en cliquant ici

Storslett

Les Alpes Lyngen 

Tromsø

Finnsnes, porte d'entrée de l'île de senja

Hamn
Husoy

Les Vesterålen avec les îles d'Hinnoya, Grytoya, Andoya et Langoya dont Andenes situé le plus au nord.

Sortland

L'île d'Andoya - Andenes
L'île de Langoya - Sto
Les Vesteralen  

Les Lofoten avec les îles d'Austvagoya, Gimsoya, Vestvågoya, Flakstadoya et Moskenesoya dont Å situé le plus au sud.

Svolvaer

Svolvaer
Å
Reine
les Lofoten

La Presqu'île d'Hamorøy

Saltstraumen

Le maelstrom 

Sandnessjoen

Storjord, porte d'entrée du parc national du Junkerdal

Île de Torget

Rorvik

voir notre circuit en Norvège du 25 juin au 18 juillet en cliquant ici

6

Notre dernier circuit commence à Oppdal pour voir les mythiques bœufs musqués dans le parc national du Dovrefjell. De là, nous partons à la découverte des fjords de l'ouest et des routes touristiques spectaculaires avant de redescendre vers le sud.

Nous avons parcouru 3574 km sur 19 jours

Voir notre circuit en Norvège du 19 juillet au 6 août en cliquant ici

Oppdal

Parc national du Dovrefjell 

Kristiansund

Molde

Bjorli

Valdall

Romsdalen
Trollstigen

Alesund

Geiranger

La route des Aigles
Fjord de Geiranger   

Olden

Fjaerland

Gaupne

Briksdalsbreen
Fjaerland
Nigardsbreen

Urnes

Lom

Lærdal

Aurland

Lærdal
Aurlandsfjorden

Hol

Nore

Vormsund

Les îles Hvaler

Les îles Hvaler -  l'île Vesteroy   -    le port d'Utgardskilen

Voir notre circuit en Norvège du 19 juillet au 6 août en cliquant ici

7

1ère étape : 310 km - De la Norvège au Danemark via Varberg en Suède

Grand ciel bleu ce matin lorsque nous quittons la Norvège ! Nous roulons toute la matinée pour aller à Varberg en Suède où nous prenons le ferry en soirée pour Grena au Danemark. Promenade à Varberg autour et dans la forteresse en attendant notre départ.

Nous passons la nuit sur un parking au niveau du port de Grena

Temps ensoleillé à nuageux.

Forteresse de Varberg
Plage de Varberg
Corneille mantelée
Varberg en suède 
Port de Varberg
Sur le ferry 

2ème étape : 496 km - Grena - Billund (Danemark) - Hambourg (Allemagne)

De Grena, nous partons pour Billund où se trouve le parc Légoland. Il y a beaucoup de monde. Le parc se décompose en 2 parties :

Il y a des scénettes construites en légo (villes, villages, châteaux, ports, aéroport, bateaux, trains...) avec une décoration végétale à la taille des constructions cela représente des quantités de bonsaïs. Tout cela est animé.

Et il y a le parc d'attraction avec différents mondes (pirates, aventure, safari...). Il faut bien sûr faire la queue pour participer à ces différentes attractions. Mais il est possible de flâner au milieu de ces mondes à la recherche des personnages lego et c'est très sympa.

Quelques scènes et personnages  

Nous quittons le parc vers 17H puis nous prenons la direction de l'Allemagne. Il y a de la circulation mais les routes sont faciles, nous avançons bien. Nous décidons donc de passer Hambourg en soirée . Nous passons la nuit sur un parking dans le petit village d'Hollenstedt en retrait de l'autoroute qui mène à Bremen. Temps ensoleillé à nuageux, pluie en soirée

3ème étape : 752 km - De l’Allemagne à la France via les Pays bas et la Belgique.

Nous reprenons l'autoroute. Il y a de la circulation avec quelques bouchons au niveau de Bremen en Allemagne et d'Antwerpen en Belgique mais en soirée, nous passons Lille tranquillement et nous dormons sur le parking du parc d'Olhain à l'ouest de Lens. Temps ensoleillé à nuageux

4ème étape : 631 km - Abeville - Rouen - Evreux - Le Mans - Saumur - Niort en évitant les routes à péage. Retour à la maison le 10 août en soirée après un voyage de 3 mois et 19530 km.

8

En 3 mois de voyage, nous sommes allés d'Oslo au Cap Nord en découvrant les fjords du sud-ouest et de l'ouest, le centre, le Trondelag, le Nordland, le Troms et le Finnmark sans oublier les nombreuses îles. La route est longue du sud au nord (environ 2500 km) mais il n'y a jamais eu d'ennui et nous avons été continuellement surpris à chaque détour de la route par de magnifiques paysages.

Les montagnes ne sont pas toujours très hautes. Le sommet le plus haut se trouve dans le massif du Jotunheimen avec le Galdhøpiggen à 2469 m. Pourtant, sur certaines routes nous avons trouvé une ambiance de haute montagne avec des glaciers ! Bien que les langues glaciaires aient beaucoup reculées ces dernières années, on peut y accéder à partir de 350 m d'altitude notamment au Nigardsbreen !

Sur la route 63 "Trollstigen"
le lac "Alnesvatnet"
Dalsnibba
Sognefjell
Fannaraki sur la route 55
Au cœur du Jotunheim
Paysages de montagne 
Folgefona
Svartisen
Jostedalsbreen - Kjenndalsbreen
Jostedalsbreen - Briksdalsbreen
Jostedalsbreen - Boyabreen
Jostedalsbreen - Nigardsbreen
Les glaciers 

En juin, la neige était très présente à partir de 400 à 500 mètres d'altitude.

Le paysage sous la neige  

Les paysages sont très variés. Il y a des reliefs très rabotés, très arrondis.

Rogaland
Le centre
Trondelag - sur la route sauvage
Cap nord
Nordland
Le Trondelag
Paysages au relief raboté 

Il y a également des crêtes acérées. Ce qui impressionne c'est la verticalité du relief et cela est d'autant plus marqué au bord de l'eau. En général, les reliefs les plus acérés se trouvent près des côtes et au niveau des fjords. En fait, les glaciers ont rabotés les montagnes et au niveau des côtes , ces glaciers descendent vers la mer laissant dégagé les sommets. Au niveau du Cap Nord, les falaises bordant la mer sont également rabotées. La calotte glaciaire devait recouvrir l'ensemble du relief à cet endroit.

Fjord Kvaenangen
Fjord Kjosen
Île de Senja - Tungeneset
Lofoten - lac "Atvatnet"
Lofoten - Reine
Lofoten - île de Flakstadoya
Paysages  au relief acéré

A l'intérieur du pays, il y a d'immenses plateaux.

Hardangervidda
Valdresflye
Dovrefjell
La vue porte loin.... 

C'est un paysage façonné par les glaciers de l'ère quaternaire avec de nombreux fjords. A Chacun son ambiance. Ils ont de nombreuses ramifications et pénètrent profondément dans les terres. Parfois on ne sait plus si on se trouve au bord d'un fjord ou au bord d'un lac. En effet, certains lacs se trouvent dans le prolongement des fjords blottis dans de belles vallées glaciaires.

Le Lysefjorden
Hardangerfjorden
Lyngenfjord
Geirangerfjorden
Naeroyfjord, prolongement du Sognfjord
Aurlandfjorden, prolongement du Sognfjord
Fjord 
Lac d'Eikesdals
Lac d'Innerdals
Lac de Gjende
Quelques Lacs....

Il y a également des côtes très découpées ainsi qu'une multitude d'îles au contour déchiqueté avec de petits fjords... et des plages de sable blanc avec des eaux claires aux couleurs des eaux tropicales toutefois la température n'est pas la même.

Vesteralen - île d'Andoya
Lofoten - île d'Austvagoya
Nordfjord - Krakenes
Lofoten - île de Flakstadoya
Le Trondelag
Vesteralen - île d'Andoya - Bleik
Lofoten - île de Vestvagoya
Nordfjord - Plage de Refvik
Troms - île de Sommaroy

Nous avons été impressionné par la puissance des cours d'eau et des cascades mais aussi par le maelstrom à Saltstraumen.

Nordland - Saltdalselva
Nordland - Saltdalselva
Hordaland - Tvindefossen
Hordaland - Latefossen
Hordaland - Cascades de la vallée "Husedalen"
Geirangerfjorden
Saltstraumen
La puissance de l'eau 

Après plusieurs semaines passées dans le pays, on pouvait toujours être surpris par un nouveau paysage.

L'autre point remarquable est l'habitat : les maisons d'habitations ou les bâtiments de fermes mais également les églises.

Les constructions sont essentiellement en bois quelque soit l'époque et le style. Il y a de nombreux musées de plein air présentant les constructions des derniers siècles. C'est une façon de protéger le patrimoine immobilier. Nous avons visité plusieurs de ces musées dans différentes régions. La présentation des intérieurs permet d’imaginer le mode de vie. Ils sont situés souvent dans de beau parc. On peut voir de nombreux greniers bien conservés encore utilisés ou convertis en dehors des musées.

Telemark - grenier
Musée d'Oslo
Musée de Lillehammer
Stavanger
Bergen - Byggen
Roros, ville minière
Roros
Roros, quartier des mineurs
Habitat rural   -   ville portuaire  -  ville minière  

Les églises en bois debout (XII siècle) sont remarquables mais les églises construites après cette période ont un certain charme. Plusieurs églises construites récemment méritent le détour.

Eglise en bois debout de Torpo
Eglise en bois debout d'Heddal
Eglise en bois debout de Borgund
Eglise d'Hol
Cathédrale de Trondheim
Eglise d'Hagafoss
Eglise de Langenes
Eglise de Flakstad
Eglise sur l'île d'Andoya
Eglise d'Alvundeid
Eglise de Leikvin
Eglise de Vagan, église des pêcheurs saisonniers
Cathédrale arctique à Tromso
Cathédrale des aurores boréales à Alta
Des plus anciennes au plus modernes

C'est un habitat dispersé. A aucun moment, la nature nous est apparue sauvage. Il y a des habitations dans les coins les plus reculés, des maisons d'été ou d'hiver. Par endroit, il n'y pas d'accès direct, il faut laisser le véhicule sur un parking au bord de la route. Encore plus surprenant, il y a des gares au milieu de nulle part sur la ligne qui va de Dombas à oppdal !

Hardangervidda
Rondane
Grimsdalen
Grimsdalen
Nordland
Sennalandet - sur la E6
Sennalandet - sur la E6
Gare de Fokstugu
Habitats isolés   

Nous n'avons pas beaucoup séjourné dans les grandes villes mais nous avons beaucoup aimé flâner dans les nombreux petits ports. Il sont situés le long des côtes très découpées. Ils n'ont pas toujours été accessibles par voie terrestre. Il faut, par exemple, passer 2 tunnels pour accéder au port d'Husoy....

C'est un pays de pêcheurs mais ce sont souvent de petits bateaux de pêches et beaucoup de ports possèdent une usine de conditionnement. Par ailleurs, que ce soit sur la côte ou sur les rivières, il y a de nombreux pêcheurs à la ligne (femmes et enfants compris) et les prises sont belles.

L'île de Senja - la petite île d'Husoy
Île de Senja - Port d'Husoy
Port d'Henningsvaer
Cap Nord - port de Gjesvaer
Cap nord - port de Skarsvag
Lofoten - Nusfjord
Lofoten - Port de Laukvika
Quelques ports 
Une pêche rapide ! 

La Norvège est réputée pour la pêche à la morue avec ses habitations saisonnières les "rorbus". Cette pêche qui se déroule de janvier à avril nécessitait une main d'oeuvre importante qui était logée dans les rorbus. Les saisonniers étaient souvent des paysans qui ne pouvaient pas encore travailler leur terre. L'autre particularité, c'est la morue séchée que l'on peut voir jusqu'en juin sur de grands séchoirs.

Séchoir
Lofoten - port de Nusfjord
Lofoten - Å
Lofoten - Å
Lofoten - Å
Lofoten - Reine
Lofoten - Reine
Lofoten - Reine
Lofoten - Reine
Lofoten - Reine
Les rorbus 

Le réseau routier est également surprenant. Les routes sont généralement en bon état et il y a beaucoup de travaux pour les améliorer mais à l'exception des grandes villes, les routes ne sont qu'à deux voies même sur les grands axes. Parfois, elles ressemblent plus à des routes départementales qu'à des routes nationales. Il faut dire que le réseau routier est très important en raison des distances qui séparent le sud du nord du pays et le trafic n'est pas intense. D'autre part, le relief escarpé ne facilite pas les aménagements mais les norvégiens sont devenus des spécialistes en tunnels.

Petite route locale
La E69 reliant la Cap Nord
Finnmark - La E6 reliant Oslo à Kirkenes
De la petite route locale à la route E6 qui va d'Oslo à Kirkenes

Nous n'avions jamais pris autant de tunnels. Ils sont nombreux allant de quelques centaines de mètres à 25 km ! Ils sont de différentes générations, les plus anciens sont sombres et étroits et les plus modernes sont plus spacieux, mieux éclairés et pour certains, il y a des carrefours avec des ronds points ! Plusieurs passent sous l'eau. Parfois, nous prenons un tunnel qui débouche sur un pont. Nous avons également pris une route en lacets avec une suite de tunnels qui alternaient avec des tronçons à l'air libre. C'était assez surprenant.

un carrefour sous terre ! 

Nous avons traversé de nombreux ponts pour passer d'une île à l'autre. Certains sont surprenants voire spectaculaires.

Pont sur la route de l'Atlantique en soirée
Pont sur la route de l'Atlantique, le matin
Sandnessjoen
Pont de Runde
Les ponts sont surprenants et spectaculaires 

Il y a des routes à péage gérées par AutoPass mais sans paiement immédiat, une caméra enregistre notre passage. Il faut se déclarer et recevoir une facture par une société tierce (EPC entre autre). Ce qui est surprenant, c'est qu'il s'agit uniquement de tronçon et c'est annoncé sur le panneau d'indication de la route par le sigle "Kr", le montant est indiqué quelques centaines de mètres avant la zone concernée.

Il y a aussi les routes touristiques qui ne sont ouvertes qu'en été. Ce sont souvent d'anciennes routes très étroites assez spectaculaires. Elles sont souvent remplacées par des tunnels.

Route de Lysebotn
Trollstigen, échelle du Troll
Ornevegen, la route des aigles
La vieille route de Strynefjell
Snovegen, la route des neiges
Routes touristiques 

Nous avons également suivi des pistes qui sont généralement bonnes et permettent d'accéder dans des endroits très isolés. Il y a la célèbre route de Peer Gynt. Grimsdalen permet de passer entre le parc national de Rondane et celui de Drove. La vieille route de Strynefjell permettait de relier Otta à Maloy sur la côte. Maintenant la route 15 passe par un long tunnel en évitant cette vieille route enneigée en hiver. Nous avons aussi suivi la piste qui longe le grand lac Tyin pour rejoindre le lac Bygdin.

Route de Peer Gynt
Route de Peer Gynt
Grimsdalen
Grimsdalen
La vieille route de Strynefjell
Eidsbugarden

Globalement les routes ne sont pas rapides pour plusieurs raisons: d'une part, la vitesse principale en dehors des agglomérations est à 80 km/heure maximum; d'autre part, la traversée des nombreux villages se fait entre 50 et 60 km/heure et un village en Norvège peut s'étaler sur plusieurs kilomètres, l'habitat étant très dispersé. Et puis il faut faire attention aux animaux, domestiques ou sauvages !

Ils sont chez eux ! 

Enfin, il y a les panneaux de circulation spécifique pour ce genre d’événement.

Fredrikstad
Finnmark
Finnmark
Finnmark
Finnmark
Du sud au nord 

Nous avons eu la chance de voir ces animaux mythiques de Norvège. Le renne, c'est plus facile car il est plus ou moins domestiqué bien qu'il soit en liberté dans la nature. L'élan c'est plus rare. Quant au bœuf musqué, nous avons opté pour une sortie avec guide dans le parc du Drovefjell.

renne
Elan
Bœuf musqué

On peut également être distrait par la décoration sur le bord de certaines routes.....

Des vélos recyclés ! 

Avec la route, les tunnels, les pistes, il y a également les ferries. Nous avons dû en prendre plusieurs fois pour suivre les routes côtières, traverser un fjord ou aller sur une île. C'est une autre façon de circuler.

Pour se déplacer en Norvège entre les ports, il y a l'express côtier "Hurtigruten". Il va de Bergen à Kirkenes. Nous n'avons pas essayé de le prendre pendant ce voyage mais cela nous tente bien de découvrir les fjords et les côtes découpées de Norvège du côté mer.... Nous l'avons croisé à plusieurs reprises.

L'Hurtigruten dans le détroit de Raftsundet
L'Hurtigruten dans le Geirangerfjorden
L'express côtier "Hurtigruten" 
• • •

En mars 2018, nous avons fait une croisière au bord d'un bateau de l'Hurtigruten. Nous avons ainsi vu la côte du côté mer avec des paysages enneigés. A cette période, nous avons pu voir des aurores boréales.

Voir notre carnet de voyage "Norvège : l'Express côtier en hiver"

• • •

A cause de la barrière de la langue, nos échanges avec les Norvégiens ont été limités mais toujours sympathiques. Il règne en Norvège une ambiance de confiance. Par exemple, sur le bord de la route il y a des fruits à vendre sans vendeur, seulement une boîte ou une enveloppe où l'on met l'argent demandé. C'est la même chose pour le paiement de certaines aires de service, certaines petites routes à péage.

A propos de fruits, nous avons eu la surprise de manger des fruits rouges de production locale (fraises, framboises et cerises) très goûteux et très sucrés alors que l'ensoleillement est limité et les températures assez basses. Serait-ce le fait des journées sans nuit ?

Pendant un mois au dessus du cercle polaire, nous n'avons pas eu de nuit. Nous avons beaucoup apprécié. C'est une expérience à vivre bien que nous n'ayons pas profité de beaucoup de soleil de minuit à cause d'une météo très moyenne, pesant parfois sur le moral. Malgré un ciel souvent très nuageux, il y avait des éclairages intéressants parfois surprenants.

Soleil de minuit 
• • •

Pour 3 mois de voyage et 19530 km parcourus, nous avons dépensé globalement 8675 € dont 2480 € de carburant, 723 € de ferries, 185 € de route à péage et 829 € de camping soit un montant de 4217 € liés spécifiquement au voyage.

• • •

Et pour terminer une petite touche de légende.

Histoire de Trolls