Lors de notre voyage en Islande, nous avons pris le ferry à Hirsthals au Nord du Danemark. C'est l'occasion de découvrir la région du Jutland que nous avons traversé.
Août 2019
5 jours
Partager ce carnet de voyage

La seule possibilité pour aller en Islande avec son véhicule est de prendre un ferry et la seule compagnie à le proposer est Smyril Lyne avec un seul lieu de départ à Hirstals au Danemark. Hirstals se situe au nord de la région du Jutland. Nous avons donc profité de cette occasion pour faire une première approche du Danemark à notre retour de l'Islande.

Nous avons sillonné la région du Jutland trop rapidement mais nous avons repéré de belles pistes cyclables et pourquoi pas y revenir avec le vélo et faire la découverte des trois régions du Danemark.

Après une journée en mer, nous apprécions de retrouver la terre ferme. Nous sommes accueillis à notre sortie du ferry par une averse mais très vite le soleil est de retour. La température est bien meilleure.

Nous commençons par rejoindre la pointe Grenen, la pointe la plus au nord du Danemark. Nous traversons un paysage sans relief avec des zones boisées, des dunes couvertes d’oyats et de bruyères en fleur. Il y a également de grandes zones cultivées. A la pointe de Grenen, d'un côté c'est la mer du Nord, de l'autre la mer Baltique. Les courant y sont très forts.

Les courants de la Pointe de Grenen
Les courants de la Pointe de Grenen
La pointe Grenen 

Nous allons ensuite voir le site de Lindholm Hoje, un ancien cimetière du début de la période viking au Nord d'Aalborg. Ce site a été recouvert par les sables, ce qui l’aurait protégé.

Le site de Lindholm Hoje 

Nous poursuivons notre découverte en descendant au sud d'Aalborg jusqu’à la forêt de Rold Skov. C’est la plus grande forêt danoise. C’est une belle forêt avec quelques beaux arbres.

Le ciel est gris lorsque nous partons pour une promenade de 2 km dans le parc national Rebild bakker dans la forêt de Rold Skov. C’est une zone de collines couvertes de bruyère. Il y a plusieurs possibilités de randonnées. C’est un site très sympathique où il ferait bon randonner mais le temps est devenu maussade et il pleuviote. C’est vraiment une région à revoir.

Le parc national Rebild bakker 

Nous rejoignons ensuite Hobro. A l’ouest de cette ville se trouve le site viking de Fyrkat.

L'entrée du site viking de Fyrkat 

Fyrkat est une place forte de la période viking bien conservée, construite en 980. A l’intérieur de l’enceinte circulaire d’un diamètre de 120 m, il y avait deux rues perpendiculaires menant aux portes orientées vers les 4 points cardinaux. Ces rues délimitaient 4 quartiers constitués chacun 4 longs bâtiments autour d’une petite maison.

Habitat viking 

A l’extérieur de l’enceinte, il y a une reconstitution de ce bâtiment divisé en 3 sections où pouvaient loger une cinquantaine de personne. Il y avait une partie pour le stockage des provisions servant également de cuisine et de buanderie. Au milieu se trouvait la pièce principale où la famille dort et travaille, au centre un foyer pour préparer la cuisine. A l’autre bout c’était l’étable.

Ce site se trouve au fond du fjord de Mariager sur un promontoire entouré de marécages. Les vikings pouvaient y venir en bateau.

Un peu plus loin, le vikingecenter présente la reconstitution d’un groupement agricole de 9 maisons illustrant la vie des fermiers vikings.

Le vikingecenter 

Nous poursuivons jusqu'à Hadsund sur le fjord Mariager puis nous longeons par la route 519 le fjord jusqu’à Mariager que nous visitons. Cette petite ville sur le bord du fjord a quelques belles maisons anciennes.

Le musée de Mariager 
Mariager 

Nous descendons ensuite beaucoup plus au sud, dans la baie d’Aarhus. Nous commençons par visiter Ebeltoft où l’on peut observer plusieurs belles maisons à colombage et notamment « le plus petit hôtel de ville du monde ». Il y a quelques vieilles maisons dont les murs penchent. Il y a également une vieille ferme avec un bel ensemble de bâtiments que l’on pouvait visiter librement.

L'hôtel de ville  
Ebeltoft 

Nous contournons la baie pour aller jusqu’à la presqu’île de Mols. Sa partie centrale appelée « Mols Bjerge (les collines de Mols) est une zone de collines. A Agri, nous montons sur la plus haute de ces collines (137m) où nous avons eu la chance de rencontrer un danois parlant français qui a expliqué que le Danemark était un pays plat sans rocher et que les collines étaient les moraines des glaciers qui avançaient et reculaient à la fin de l’ère glaciaire. Les rochers que l’on peut trouver ça et là proviennent de la Norvège ou la Suède. Ils ont été transportés par les glaciers ! A Agri, un petit lac occupe une dépression formée à la fin de l’ère glaciaire.

Non loin de là se trouve les restes d'une chambre funéraire Poskær Stenhus qui daterait de 3300 ans. Ensuite nous passons à Thorsager pour voir l’église ronde datant du 13 ème siècle.

Eglise ronde de Thorsager
La chambre funéraire et l'église 

Nous arrivons à Aarhus trop tardivement pour visiter « la vieille ville », un musée de plein-air. L’intérieur des bâtiments sont fermés mais nous pouvons nous promener dans les rues pavées. C’est un site très intéressant mais nous ne ferons que passer avec l’intention d’y revenir. Actuellement le site est en travaux.

 Musée de plein air Den Gamle By 

Nous quittons Aarhus par la route 195 puis la route 455. Nous passons la nuit sur un parking au bord du lac Knudsø un peu avant Ry. Le site est sympathique. Dès le matin, il y a du brouillard dans les fonds de vallée mais la journée sera très ensoleillée. Il y avait longtemps que nous n’avions pas eu un temps aussi beau.

Nous rejoignons Jelling, le site où il y a deux pierres avec des inscriptions runiques. La plus importante a été gravée sous l’ordre du roi Harald à la dent bleue. Une face de la pierre représente le Christ. En fait, ce roi qui avait unifié le Danemark et conquit la Norvège s’est converti au christianisme.

La pierre de Jelling
Jelling 

Sur ce site, il y a également une église encadrée par 2 tumulus. La première église date de ce roi. Tout autour, il y a une simulation de la palissade du camp viking de cette époque. Un musée à l’entrée gratuite présente d’une façon originale et interactive la vie des vikings.

Nous nous traversons l'intérieur du Jutland et remontons en direction de Viborg. Dans la région de Viborg, le paysage est vallonné et très boisé ou bocager dans les zones de culture. C’est très agréable.

Puis nous rejoignons la route 29 avec quelques petits crochets par la route 569. Sur la côte, il y a une longue piste cyclable. Il y a de belles zones boisées et des dunes.

La côte Ouest 

A Hanstholm, nous entrons dans le parc national de Thy. Nous suivons la route 181 qui passe plus ou moins près de la côte. C’est une belle zone avec quelques points d’intérêt. Nous nous arrêtons à Stenbjerg, un centre d’information du parc installé au niveau d’un ancien village de pêcheurs. Sur la plage, il y a quelques barques de pêcheurs. Le site mérite le détour.

Plusieurs autres arrêts permettent d’aborder l’immense plage bordée de dunes. Un arrêt sur une aire de pique nous donne envie de suivre la piste cyclable qui passe Stenbjerge par une zone boisée.

Nous faisons d’autres arrêts au phare de Lodbjerg puis au moulin de Vestervig.

Puis nous reprenons la route 11 puis la route 565 et à nouveau la route 181 (il aurait peut-être été plus intéressant de rester sur la route 181 et de prendre le ferry au niveau de Thyborøn) pour voir le phare de Bovbjerg ainsi que les falaises. Le site est vraiment intéressant. Alors que nous avons suivi de longues dunes de sable dans la journée à Bovbjerg (Ferring) la côte est constituée de falaises d’une quarantaine de mètres composées de sable et de galets qui datent de la fin de l’ère glaciaire. Ce sont en fait les moraines frontales des grands glaciers qui recouvraient la Scandinavie et le Danemark.

Le phare de Bovbjerg 
Les falaises de Bovbjerg 

Nous reprenons la route 181 qui passe au pied de grandes dunes au sable blanc et nous passons la nuit sur le camping de Thorsminde.

Le ciel est gris ce matin lorsque nous reprenons la route 181 vers le sud. La route suit plus ou moins la côte. Elle est très agréable jusqu’à Sondervig. Nous pouvons voir tout au long de la route de belles fermes traditionnelles au pied des dunes. La plage est très belle avec son sable clair, elle est très longue.

Sur la route 

A Lyngvig, il y a un phare à l’arrière des dunes. Ensuite c’est beaucoup plus urbanisé. C’est une zone balnéaire avec beaucoup de maisons secondaires. Au sud d’Hvide Sande, la nature reprend un peu le dessus.

Phare de Lyngvig

Puis nous reprenons la route pour rejoindre Ribe en traversant l’intérieur du Jutland où il y a encore des zones de collines. C’est un paysage très agréable. Avec la belle journée ensoleillée, les agriculteurs sont en pleine activité pour les moissons. Les céréales sont souvent grises ou très abimées.

En arrivant à Ribe, le paysage change, nous sommes dans la grande plaine marécageuse. Ribe est une vieille ville médiévale. Nous commençons par visiter le musée où nous apprenons que Ribe a été aussi une grande ville commerçante viking avant de connaître une grande activité commerciale au moyen âge. Nous sillonnons les ruelles de la vieille ville avec ses maisons anciennes.

Ribe 

Le lendemain matin, nous avons visité le village d'Oyer puis celui de Molgeltonder. ce vieux village se situe essentiellement le long de la rue pavée « Slotsgate ». Il se dégage de ce village, une ambiance paisible.

Le village d'Oyer 
Le village de Molgeltonder 

Nous visitons ensuite la ville de Tønder située sur les bords de la Vida. C’était au moyen âge le siège d’un marché actif avec un important port de commerce (exportation de bétail et de chevaux). Mais suite à de nombreuses inondations, ce bourg a été entouré de digues qui le privèrent de son port. Les rues Ostergade, Storegade et Vestergade sont bordées de maisons bourgeoises du 17 et 18ème siècle. Dans les rues d’Uldgade et de Spikergade, les maisons sont plus modestes, c’était le quartier des artisans.

Tonder