Carnet de voyage

En partance pour Bayas à vélo

6 étapes
4 commentaires
3 abonnés
Dernière étape postée il y a 11 jours
Nous avons un rendez-vous important à Bayas. Les amis se retrouvent chez Dominique pour quelques jours et nous nous joignons à eux.
Mai 2022
8 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Étape de 70km

Nous avons rendez-vous à Bayas pour revoir les amis de Carmelo chez Dominique et Marie,  le 23 mai.

Une belle occasion de prendre le vélo pour aller à ce rassemblement.

Départ de la gare de Nîmes à 8h16 pour aller à Narbonne pour gagner un peu de temps car Dominique a besoin de l'aide de Carmelo pour de petits travaux.

Ça fait du bien d'être en partance pour un voyage à vélo.

Le temps est très clément avec un grand soleil.

Arrivée à Narbonne à 9h58 ou nous avons acheté le billet de retour.

J'ai tracé l'itinéraire en points gpx que j'ai mis sur le GPS.

Nous sommes partis de Narbonne pour raccourcir le trajet car Dominique a sollicité Carmelo pour une aide à de petits travaux.

pique-nique tranquille au soleil, pas à l'ombre à cause du vent

C'est le printemps, aussi il y à plein de fleurs avec des odeurs sucrées et même des odeurs de miel


2

Départ de Villemautaussou à 8h50 après un lever ensoleillé à 7h30.

Le temps est devenu mi-gris, mi-ensoleillé dans la matinée. Nous nattraperons pas de coup de soleil.

Après avoir quitté le camping, par une grande route ,(beurk)- parfoisil n'yapasle choix !-, nous avons repris notre cheminement sur les bords du canal.

Beaucoup de petits bateaux de tourisme passent les écluses.

Trace chaotique, par moments, sur les bords du canal. Toutefois   nous sommes mieux là à rouler que sur la route. Beaucoup plus de calme.

Pique-nique près du canal. Un peu de vent.

Après-midi ensoleillé.

Toujours au bord du canal,  parfois terrain bosselé.

Le paysage est souvent semblable.  Heureusement,  il y a tout plein de fleurs à regarder...et  quand on est sur son vélo,  il est toujours possible de laisser ses pensées vagabonder. 

Passage au seuil de Naurouze, ligne de partage des eaux. (seuil de Naurouze, parfois appelé aussi seuil du Lauragais, est un seuil géographique (ou col) de 194 mètres d’altitude, situé dans la commune de Montferrand dans le département de l'Aude dans la région d'Occitanie dans le Sud-Ouest de la France.)

A peine nous avons planté la tente que j'ai été sollicité pour aider un monsieur anglais dont la femme a été hospitalisée. Chute de vélo. Elle a été transportée à l'hôpital et je lui ai servi d'interprète. Il souhaitait aller à l'hôpital de Castelnaudary.

Une douche et relax.

3

vendredi 23 mai 2022

étape de 81 km

Nous nous sommes réveillés à 7h00 pour un départ à 8h30.

La voie verte le long du canal est vraiment très cyclable.

Vraiment, la France est bien équipée en voies vertes. Quand on roule,  on s'en aperçoit.

Le soleil nous a accompagnés vers 9h00.

Nous cheminons au rythme des coups de pédales. Les couleurs matin sont plus franches que celles de la journée.

La traversée de Toulouse fut longue et bruyante. Quand on roule au calme, l'arrivée en ville surprend toujours. On a hâte d'en sortir. Nous l'avons traversée au bord des canaux.  C'est déjà ça. Lors du pique-nique  (45 km),  le guidon du vélo de Carmelo s'est tourné et, en voulant le redresser, le porte câble s'est tordu et le câble de frein a cassé.  Il a fallu faire un peu de mécanique.

Nous avons quitté le canal du Midi pour longer le canal latéral à la Garonne.

Arrivée au camping vers 16h15 à Grisolles. Il fait "accueil vélo".

Il y a un bar... la bière sera bonne !!! et, pour Carmelo,  le vin blanc !!!

séneçon de Jacob
séneçon de Jacob
pont canal (œuvre de Vauban)
pont canal (œuvre de Vauban)
4

étape de 90 km

Réveil comme tous les matins par le chant (si on peut appeler leurs croucrous ainsi) des tourterelles.

7h00. Comme d'habitude pour un départ à 8h30.

Même si nous ne cheminons pas dans des paysages magnifiques, je n'oublie pas que nous jalonnons les rives chargées d'histoire, construites par des ingénieurs renommés et épatants : Riquet pour le canal du Midi.


Un peu d'histoire : "Le canal des Deux-Mers, dans le sud-ouest de la France, est le nom donné à la voie navigable formée par le canal du Midi (241 km), reliant Sète à Toulouse, et le canal latéral à la Garonne (193 km), reliant Toulouse à Castets et Castillon, en amont de Bordeaux, l'ensemble permettant ainsi de relier la mer Méditerranée à l'océan Atlantique."

Pique-nique à 43 km. Nous roulons sous le soleil et, bien qu'il fasse chaud (les gens se plaignent de la chaleur), le ciel ici n'est pas bleu mais blanchâtre.

La véloroute présente l'avantage d'être plate, ainsi nous n'éprouvons  pas trop de fatigue et, surtout,  nous pouvons avancer facilement.

Comme nous avons laissé passer les villages où nous aurions pu camper,  nous pensons aller au camping près du golf d'Agen. J'ai bien fait d'appeler avant de nous y rendre car il n'y a que des bungalows. Pas de place pour les tentes.

Après avoir fait quelques recherches d'hébergement sur internet, nous décidons d'avancer jusqu'à Agen.

Nous trouverons toujours un hôtel.

Nous continuons donc sur la véloroute et, à un point d'information touristique, nous voyons "accueil vélo". Donc, nous allons demander où est-ce qu'on pourrait dormir quand la dame de l'accueil nous informe que nous pouvons poser la tente sur le grand terrain qu'il y a tout autour.  Douche, point d'eau, toilettes sèches...Tout ce dont nous avons besoin.

C'est vraiment la chance...et, souvent,  dans des plans "galères ", des solutions arrivent d'elles-mêmes. Je l'ai souvent constaté.


5

Dimanche 15 mai 2022

Réveil très tôt : 6h30.

Petit-déjeuner avec omelette et pain arabe.

Départ 8h15 après avoir fait le plein d'eau.


Au passage d'un pont canal  une pancarte invite les cyclistes à poser le pied à terre. Peu de cyclistes le font.

Nous étions en train de marcher sur le côté du pont canal (de plus de 500m), lorsqu'un monsieur âgé accompagné de son chien, nous a félicité ! Et oui, la semaine dernière,  une dame est tombée dans le canal, déséquilibrée par un cycliste. Fort heureusement   elle a été repêcher de suite. Les policiers municipaux passent de temps en temps pour verbaliser les récalcitrants... Quand on connaît son histoire,  on comprend mieux.

Toujours le long du canal et la Véloroute européenne n° 3.

Nous avons eu quelques gouttes de pluie d'un orage lointain. Bienvenue car elle nous a rafraîchit. Sous le passage des platanes,  nous ne la sentions pas.

Par contre elle soulevait des odeurs sucrées de fleurs de réglisse et de terre mouillée.

Nous avons vu un héron cendré aujourd'hui. C'est peu d'animaux,  a part les oiseaux qui s'envolent à notre passage.

Il fait très chaud et, après avoir posé la tente,  la douche a été bienfaitrice.

Ce soir,  nous visiterons La Réole et mangerons au restaurant.

La question du jour : continue-t'on jusqu'à Bordeaux ou prenons-nous l'eurovélo 3 que j'ai tracé ?

A Bordeaux, nous prendrions le train pour aller à Bayas...

Décision ce soir...




œuvre en juin
6
6
Publié le 16 mai 2022

Lundi 16 mai 2022

Hier soir,  l'orage nous a pris lorsque nous visitions La Réole.

Et, pendant que nous mangions une pizza (dont la pâte était très bonne et croustillante), la pluie est encore tombée.  Ce qui fait que nous avons eu du temps pour nous offrir glace et chantilly. Un repas pas très léger ! Au moins,  au sortir du restaurant,  il ne pleuvait plus.

Difficile de s'endormir avec l'estomac plein,  d'autant plus que l'orage est revenu sur le tard...

Lever 7h00 pour un départ à 8h30.

Nous avons opté de suivre mon tracé sur le GPS.

Au lever, lorsque j'ai soulevé le pan de la tente, j'ai vu un épais brouillard,  signe de beau temps.

Oui, il a encore fait chaud aujourd'hui.

Donc, ce matin   après avoir pris quelques routes de campagne avec un profil un peu accidenté, nous avons pris une voie verte très bien entretenue. (en direction de Bordeaux).

Dans une côte,  Dominique m'a appelée au téléphone. Comme le numéro ne m'a pas indiqué qui était l'appelant, je n'ai pas répondu. Il a laissé un message. Que j'ai lu au moment du pique-nique, vers 40 km et un peu plus.

J'ai fait sécher la tente au soleil et j'ai rappelé Dominique.  Sympa, le Dominique ! Il nous proposait de venir nous chercher avec la voiture et la remorque !

Comme nous n'étions qu'à une quarantaine de km où un peu plus, nous allons le faire à vélo.

En arrivant devant son portail,  j'ai appelé Dominique et lui ai fait une blague.  Je lui ai dit que je tournais en rond depuis un moment,  que j'avais sûrement dépassé son village.  Quand j'ai compris qu'il me croyait, je lui ai dit que nous étions devant son portail.

Nous avons retrouvé sa basse-cour, son chien,  ses vaches...

Et leur chaleureux accueil (Marie et Dominique).

Le voyage est terminé. Tout s'est très bien passé : campings,  temps... Nous avons parcouru 497 km.

Il n'y a plus qu'à attendre le reste de la troupe.