3 semaines, 21 nuits dans le Kangoo dont 17 en Ecosse, 6500km, et un pays magnifique. Retrouver la vidéo sur notre chaîne Youtube Zu&Moutcho : https://www.youtube.com/watch?v=oOMndBFiVq0&t=1s
Août 2018
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
8
oct

Ce matin nous ne sommes pas encore prêts à partir. On finit donc de préparer nos affaires et on charge tout dans le Kango Woop ! On part de la maison à midi, on achète quelques biscuits pour la route, et on y va... enfin... jusqu'au Pertuis ! C'est-à-dire à 30 minutes de la maison ! À ce rythme-là on est pas arrivé !! En fait minou devait avoir un objectif d'appareil photo pour son anniversaire, mais il n'était pas arrivé à temps. Donc son frère, Fabien, nous rejoint au Pertuis pour lui offrir son cadeau !

Finalement ça y est on peut y aller, il est 13h10. Tout le trajet se passe bien avec quelques pauses. On arrive à Dunkerque à 22h30 environ, et on décide de dormir sur les quais avec beaucoup d'autres personnes. On mange des œufs brouillés et on se met rapidement au lit parce qu'on doit déjà se lever dans 4h !

Des vêtements pour 3 semaines !
4
août

Réveil à 5 heures ! C'est pas facile les vacances ! La nuit a été courte mais plutôt bonne, même si je n'ai pas arrêté de rêver qu'on ratait le ferry ! On est trop bien dans notre petit caisson / cocon ! On a le temps de traîner un peu avant d'aller à l'embarquement où les toun's sont bien vérifiées. Tout est bon, on va pouvoir embarquer ! On attend pas très longtemps. Les toun's devront rester dans la voiture mais la soute est climatisée.

Dans la soute climatisée du ferry, les toun's doivent faire la traversée dans la voiture

Et voilà, ça y est, on y est ! Chou a même versé sa petite larme. À nous l'Écosse !!! La traversée dure environ 2 heures, l'arrivée en Angleterre sur de grandes falaises blanches, les White Cliff de Dovers, est très belle.

A nous l'Écosse ! !

On passera le reste de la journée à alterner autoroute et sieste. Pour la nuit on décide de rejoindre la côte au niveau de Sutton on Sea, où je discute avec un anglais pour connaître le seul endroit autorisé pour la nuit. En effet, les emplacements sur la promenade le long de la mer sont interdits pour la nuit. Mais le panneau d'interdiction commençant à ce niveau-là, on se demande si la petite rue qui mène à la promenade est interdite aussi. Les Anglais nous expliquent que non, et que eux aussi ne vont pas tarder à se déplacer pour passer la nuit. On décide donc de s'installer ici pour notre première nuit anglaise, notre première toilette au gant entouré de monde, et notre premier repas hors de nos frontières : des nouilles chinoises !!

Notre emplacement pour la nuit et notre premier couché de soleil. ( "Clic" sur la photo pour la voir en grand) 
5
août

Ce matin on se réveille à 8 heures, avec le soleil. La nuit a été bonne, le long de notre petite route près de la plage. Après notre petit-déjeuner on reprend la route et on roule toute la journée. Ça commence à faire long, trois jours d'autoroute ce n'est pas ce qu'il y a de plus passionnant. Mais maintenant l'Ecosse n'est plus très loin, et on finit par passer la frontière !

C'est fou, les paysages changent immédiatement après la frontière, incroyable ! Ça commence à être vraiment beau ! On a pas envie de rouler plus et on voudrait se reposer un peu, donc on décide de chercher un endroit pour passer la nuit. On en trouve un avec l'application Park 4 night, le long d'une petite route qui n'est même pas sur notre carte, qui mène au Fast Castle ! On est au-dessus de falaises, en face d'une mer très calme, au milieu de grandes prairies. C'est vraiment très beau et reposant !

On profite de la solitude pour notre première "vraie douche"

On parle un petit moment avec un écossais qui vit désormais en Amérique, de retour dans son pays pour un peu de repos et de photos. On parle également plus tard avec une femme qui hésite à rester à côté de nous, mais qui finalement décide d'aller se mettre un peu plus loin

Ce soir ce sera un bon petit plat de pâtes, et finalement on restera seul, personne d'autre ne vient dormir par ici, pour notre plus grand plaisir !

Si c'est pas le bonheur ici... ! 
6
août

Cette nuit il a plu un peu, mais ce matin on se réveille avec le soleil, et seulement quelques nuages blancs. C'est tellement calme et silencieux, on entend uniquement le bruit du vent. Après notre petit déjeuner on continu jusqu'au bout de la petite route le long de laquelle on a dormi, on se gare, et on continue à pied. On marche jusqu'à Fast castle, les ruines d'un château datant du XVIème siècle sur un promontoire rocheux au-dessus de la mer. La différence de couleur entre la mer et les rochers est magnifique.

Durant la balade, première vue sur Fast Castle 

On retourne à la voiture et on roule jusqu'à Dumbar. C'est un très joli petit village avec les toilettes les plus propres que l'on ait jamais vu ! Et pour la première fois du voyage, on change notre argent ! Ça y est maintenant on a des pounds, on est pas peu fiers ! On retourne à la voiture pour manger, puis on va acheter notre repas pour ce soir à North Berwick.

On traverse ensuite Édimbourg, où l'on ne s'arrête pas. Ca n'a pas l'air particulièrement désagréable, mais les grandes villes ce n'est pas trop notre truc, la traverser en voiture nous suffit ! On décide ensuite de rejoindre la côte pour la nuit. On trouve un endroit au niveau de Saint Andrews encore grâce à l'application Park 4 night. Il y a beaucoup de camping-car mais bon, on est presque sur la plage, c'est la compensation ! Ce soir je me lave dans des toilettes publiques ! On mange ce que l'on a acheté cet après-midi, et on apprécie. Ce sont des espèces de pâtés de viande, pas mauvais. Une petite balade sur la plage pour finir la journée puis on va se coucher.

Il y a beau y avoir du monde sur ce parking ce soir, ça reste un endroit super agréable pour passer la nuit 
7
août

Ce matin on se réveille à 9 heures, c'était une grosse nuit ! On prend notre petit déjeuner face à la mer puis on reprend la route. J'ai repéré sur Park 4 night un robinet d'eau potable à proximité, mais il est à l'intérieur de la propriété de l'église. On est loin d'être à sec, on repart sans faire le plein. On décide d'arrêter le périple sur la côte Est qui ne nous séduit pas plus que ça, et d'aller directement dans les Cairngorms.

On roule beaucoup sans trouver de supermarché sur notre route, on mange donc seulement notre vache qui rit sur une aire de repos ! On est dans le massif des Cairngorms depuis quelques miles, cependant les paysages ne sont pas fous... Heureusement cela change rapidement ! On est maintenant dans des paysages montagneux aux sommets arrondis. Il y a beaucoup de couleurs : du bleu, du vert, et même du violet ! Il y a aussi beaucoup de moutons, de jolis moutons, avec une petite bouille trop chou ! C'est beau !

Le massif granitique des Cairngorms est quasiment unique en Grande Bretagne de part ses paysages réellement montagneux. Son cadre sauvage est un paradis pour les amoureux de la nature et des activités de plein air.

Je conduis sur une single track road with pacing places pour la première fois ! C'est amusant et tellement écossais ! C'est en fait assez typique des Highlands notamment, ce sont des routes très étroites où sont aménagées sur les côtés des petites places pour permettre de se croiser.

Finalement on décide de s'arrêter pour la nuit juste avant Tomintoul, sur une aire de pique-nique en contrebas de la route, au bord d'une petite rivière. À partir d'ici on marche jusqu'à Lecht mine, une ancienne mine de manganèse. Le chemin et le paysage, entre prairies et rivières, sont vraiment très charmants. De retour à la voiture on se lave,et on a juste le temps de manger avant... notre première attaque de midges, ces fameux minuscules moustiques écossais très voraces ! On n'a jamais été aussi rapidement au lit, la nuit n'est même pas encore tombée !

Notre salle de bain / cuisine / salon / jardin / chambre pour quelques heures ! 
Lecht mine 
8
août

Ouf, cette nuit les midges dormaient, on est sauvé ! Pour commencer la journée, après le petit-déjeuner, je fais ma première lessive de culottes, dans la popote, avec l'eau de la rivière. Et pendant toute la journée elles décoreront la voiture en séchant ! On roule jusqu'à Aviemore pour acheter notre repas du midi et du soir. On regarde aussi quelques magasins de montagne, juste pour le plaisir. On mange un peu plus loin sous des arbres le long d'un pré où des gens jouent au ballon et au frisbee. On se croirait dans une série télé !

On continue la route jusqu'au pied du Mont Cairngorm. Le long de cette route il y a de jolis petits parkings où l'on doit payer £2 pour 24 heures, malheureusement on n'a pas la monnaie suffisante pour ça, ni même vraiment l'envie de payer pour se garer. On cherchera donc autre chose. Les paysages sont jolis, entre loch et forêt, et nous rappelle parfois la Corse ! Au sommet de la route on arrive à de vastes parking (départs de ski en hiver), au départ d'un funiculaire qui monte au sommet du Mont Cairngorm. On pensait l'essayer, mais... £13 par personne !! Nos pieds nous y porteront très bien un autre jour !

On décide alors de redescendre cette même route, et de la continuer jusqu'au Loch Garten, plus exactement jusqu'au centre d'observation des oiseaux. Le parking de ce centre, en pleine Abernethy forest, la plus vaste pinède de Grande Bretagne, et en bord de loch est gratuit pour une nuit. On s'installe ici, et on va faire une balade dans la forêt. On a la chance de voir deux biches en train de jouer ensemble à quelques mètres de nous ! On continue jusqu'au bord du loch où l'on s'assoie un moment. C'est paisible, ça nous rappelle un peu le Lac du Bouchet, en plus nordique, et surtout avec de l'eau rouge ! C'est incroyable cette teinte, et on ne saura pas à quoi elle est due, probablement une eau ferrugineuse.

Le Loch Garten et son eau teintée de rouge 

Retour à la voiture pour un repas un peu local : cidre à la fraise et au citron, corned beef et une espèce de rondelé version anglaise ! Malheureusement, les migdes sont de retour ! On décide donc d'aller faire une balade au bord du loch pour prendre un peu le vent, puis on rentre se coucher. Ce soir une voiture de police fait une ronde sur le parking, attention on est surveillé !

9
août

Joyeux anniversaire minou ! Un anniversaire en écosse, ça n'arrive pas souvent !

Ce matin on se lève à 10 heures... bravo hein !! Du coup au petit-déjeuner Minou a ouvert le cadeau que Charlie lui avait offert avant le départ et qu'il avait gardé jusque-là. Un coupe vent sans manche qui va bien lui servir ! Et surprise, dedans il y avait un deuxième cadeau ! Mi-woop, petite peluche kangourou pour décorer le Kangoo-woop !

Passer ces émotions, on reprend la route d'hier pour aller se garer sur les parking de départ de ski et faire la petite rando qui monte au sommet du Mont Cairngorm et qui nous fait économiser les £26 du funiculaire ! Culminant à 1245 mètres d'altitude, c'est l'un des trois plus hauts sommets d'Écosse. Il y a des départs de balade dans tous les sens, on ne sait pas trop par où on doit partir ! Mais en écosse, les gens sont bien plus agréables et ouverts, et c'est tout naturellement qu'un local, nous voyant tout pommé, vient nous expliquer le chemin ! C'est fou, tout le sentier est aménagé avec des marches et des barrières en bois pour ne pas sortir du chemin. Des hommes sont là tous les jours d'après ce qu'on voit pour entretenir l'accès au sommet. Ce matin c'est l'heure de la pause, ils sont assis dans l'herbe à coté de leurs pelles et leurs pioches ! C'est très beau. Les paysages sont superbes, on hésite entre être déçu ou impressionné par le fait que tout soit aménagé. Mais ça reste respectueux de l'environnement et bien intégré. Au sommet on a une vue à 360° jusqu'à la mer, et un vent qui nous glace les sourcils !

Au sommet du Mont Cairngorm 

On redescend du coup un peu pour se mettre à l'abri pour manger notre balisto (oui, on est bien équipé en ravitaillement sur ce coup là!!), et là, quelques mètres devant nous... deux rennes !!! Tranquillou, pas farouches ! On va même pouvoir les approcher de près ! Trop chouette ! C'est une première pour nous deux ! Pour les toun's aussi d'ailleurs qui sont très intéressées !! La redescente se fera avec un vent à décrocher une défense de mammouth !

Sur le territoire des rennes 
• • •

Petit passage par Aviemore pour quelques courses, puis on reprend la route.

On teste la nourriture anglaise : porridge, beurre de cacahuète, pancakes, digestive biscuits, et une sorte de pain toasté à l'ail

On passe par des endroits magnifiques, notamment le Loch de Lochindorb, où on hésite à passer la nuit. Le lieu n'est pas dans les guides, même pas en vert sur la carte, et pourtant c'est jusqu'à présent l'un des plus beaux lochs qu'on ai vu. Très grand, isolé au milieu de ben (sommets), avec une ruine posée sur une île au milieu !

Le loch de Lochindorb, magnifique 

Finalement on continue jusqu'à Burghead, sur la côté, pour être un peu protégé des midges. Ces bestioles ne volent pas quand il y a du vent, et le vent est toujours plus présent sur la côte qu'en bord de loch. On trouve un super endroit en bord de mer sans aucun interdit. Ca semble fait pour les voyageurs tellement le lieu est idéal ! On surplombe la mer de quelques mètres, on se met tout au fond de l'avancée pour être plus discrets. Une belle épave de bateau décore ce petit terre-plein.

Notre chambre pour cette nuit, à Burghead

Petite balade pour visiter les alentours, le village et le port. On découvre qu'on est tout près d'un observatoire à dauphin ! Retour dans notre chez-nous d'un soir pour manger notre poulet/purée en regardant les mouettes et le coucher de soleil. C'est vraiment très beau ici. Coup de cœur pour cet endroit paisible et magnifique. On s'y sent bien !

Quel beau spectacle ce soir 

Ce soir il fait très froid, le vent décorne toujours les mammouths ! Je ne sais pas comment j'ai trouvé le courage (ou c'est peut-être juste de la folie) de me laver !! En tout cas, vite au chaud dans le lit. Et sans midges cette fois !

10
août

Réveil agréable face à la mer. C'est bon, l'eau n'est pas montée jusqu'à nous ! En effet, on était garé relativement près de l'eau, et on ne pensait pas que la marée serait aussi importante. Ça change pas mal le paysage quand l'eau est très basse ou très haute. En tout cas nous, on est au sec ! En partant on passe par le petit port du village, pour un passage aux toilettes, et on se rend compte que juste en face de nous il y a un robinet. On va donc se renseigner auprès d'un marin pour savoir si l'eau est potable et si on a le droit de se servir. Ce monsieur est très gentil, et nous explique qu'effectivement l'eau est potable, c'est celle du village, et qu'on peut se servir sans problème. On fait donc notre premier plein d'eau potable ici, après 8 jours de voyage.

En route, direction Buckie, pour chercher le bateau Gemini Explorer qui propose des expéditions à la rencontre des dauphins. On se retrouve dans un petit port pas du tout touristique, et on ne comprend pas trop où aller. On va donc au bureau du port où les messieurs me donnent un numéro de téléphone. Ouille ouille ouille... téléphoner en anglais... Pas facile ! Surtout que la personne au bout du fil ne fait pas tellement d'efforts pour que j'arrive à comprendre quelque chose ! Je comprends quand même l'essentiel : il n'y a pas de sortie aujourd'hui. Je retourne donc voir les messieurs du bureau du port qui me conseillent d'aller au port de Lossimouth, où une autre expédition en mer est proposée. C'est donc ce qu'on fait. Le bateau qui propose la balade est un zodiac, ce qui ne branche pas trop Minou qui préférerait faire la balade sur un gros bateau pour en profiter plus et pouvoir faire des vidéos. On se dit qu'on trouvera ça sans problème sur la côte ouest. On abandonne donc l'idée de rencontrer des dauphins aujourd'hui, à regret pour moi.

Baie de Lossimouth, vue du village

Par contre, en arrivant au village, on avait repéré un restau fish and chips. On va donc regarder ça de plus près. Les menus et le cadre nous séduisent, on décide de manger ici. Et quelle bonne idée, on se régale ! Un wee fish and chips (wee = minuscule, ou pipi selon le contexte !! ) mais sacrément copieux ! Et vraiment bon, très bon ! Avec une panure délicieuse, un poisson fraîchement pêché dans les alentours, des frites énormes, des petits pois, un énorme pot de mayonnaise rien que pour nous deux et une bonne bière écossaise !

Wee fish and chips 

On se sent bien ici, on aimerait rester par là ce soir et du coup pouvoir profiter de la plage cet aprèm. On part à pied repérer un parking pour la nuit, mais ça ne fera pas (grand parking goudronné, sans recoin pipi, et absolument pas discret). On reprend donc la voiture pour quelques courses et pour chercher un coin pour la nuit. On tourne dans les parages mais on ne trouve pas. On décide alors de retourner au même endroit que cette nuit, puisqu'on est resté dans le même secteur on n'en est pas loin. On s'installe près de l'épave cette fois. Notre plein d'eau étant fait, étant installés de bonne heure pour une fois, et parfaitement au calme, on teste le tarp pour la première fois en guise de cabine de douche, et on prend une "vraie" douche. On est content, le système n'est pas trop mal !

Ce soir c'est douche ! La vue de la salle de bain est plutôt sympa ! 

Ce soir minou veut retourner au port encore une fois pour aller aux petits coins, qui sont fermés ! Mais c'était quand même une excellente idée de venir ici... Tout d'un coup on entend un énorme plouf dans le port ! Mais qu'est-ce que c'était ? On a rien vu tombé dans l'eau, ça venait donc de sous l'eau ! On s'approche, on attend, on observe... on finit par voir un sillon dans l'eau... le sillon s'agrandit, puis on découvre... une petite truffe de phoque ! D'abord un phoque, puis deux, puis trois ! On passe une bonne demi-heure à les regarder, remonter à la surface, respirer, jouer, se rouler sur le dos, replonger, aller pêcher, suivre les bateaux qui arrivent, revenir... Quel beau spectacle ! Et finalement on se rend compte que ce sont cinq phoques qui nous ont offert cette fabuleuse soirée ! C'est difficile de se détacher de ce moment hors du temps pour aller se coucher...

11
août

Encore un réveil face à la mer c'est quand même sacrément agréable ! Je profite de savoir qu'on a un robinet d'eau potable à proximité pour me laver les cheveux : un camel bag, un demi litre d'eau, et du savon de Marseille. Comme quoi, il n'en faut pas plus finalement ! En partant on rempli nos deux bouteilles et le camel, puis on prend la direction du Loch Ness.

On sait que ce loch est loin d'être le plus beau, on est surtout là pour la légende, mais d'après la carte et les guides, la rive Est du loch est la plus jolie. On traverse donc Inverness et ses mégastores pour descendre le long du loch par l'ouest, et garder le meilleur pour la fin. On s'arrête au premier viewpoint où l'on débute notre apprentissage sur l'histoire du loch et de sa légende. En continuant la route on passe devant le Loch Ness Exhibition Center, et on décide d'aller le visiter. C'est intéressant. Il faut s'accrocher pour tout comprendre, tous les films sont en anglais, mais on nous a donné un petit résumé en français. J'arrive à saisir l'essentiel.

Le loch fait 38 km de long et 230 mètres de profondeur. Assez de volume pour y cacher un gros monstre ! Il contient plus d'eau que tous les autres réservoirs de Grande-Bretagne réunis et pourrait contenir tous les humains de la terre (de quoi avoir la paix ! ).

Les recherches sur le monstre ont été très nombreuses, et cette légende à été prise très au sérieux. La plupart des réflexions et des recherches indiquent que la présence d'un énorme animal inconnu dans le loch est improbable, cependant trois contacts sonar avec de gros objets à une grande profondeur restent encore aujourd'hui inexpliqués...

On s'arrête pour manger un peu plus loin sur un grand parking, puis on commence la remontée du loch par l'Est. Au point le plus au sud il y a un magnifique point de vue. Les moutons au premier plan, deux rangées d'arbres parallèles, et le loch qui s'étend à perte de vue sur ces 38 km, encaissé dans sa vallée.

Le loch Ness, vu par son extrémité sud 

On continue de remonter, on essaie de se perdre hors des sentiers battus pour trouver un coin pour la nuit. On se retrouve sur les hauteurs du loch Ness, on réussi à se perdre dans des endroits vraiment très beau, le long de lochs quasi inaccessibles, parfois hors des cartes et GPS ! Mais toujours impossible de s'arrêter. On découvre un peu l'Ecosse profonde, on se perd dans la pampa, on se retrouve au milieu de chantiers forestiers, mais il est 19 heures et on en a marre de chercher depuis des heures. On décide donc d'aller au plus près de ce que propose Park 4 night. On atterri sur une aire de pic nique en contrebas de la route qui longe le loch Ness par l'Est, pas fameux comme spot, mais bon... si les deux filles déjà présentes avec leurs chiens ne sont pas contre notre proximité on restera ici.

- Hello, 'scuse me, do you stay here for the night ? Do you mind if we stay here ?

- Mais vous êtes français non ? ! J'ai vu votre plaque, 43, je connais bien !

Commence alors une très bonne soirée avec Ingrid, Tiphaine, Milka et Only, avec qui on partage l'apéro et on échange les numéros ! C'est aussi ce genre de hasard qui fait la beauté des vacances !

12
août

Ce matin on se réveille tard. Il faut dire que le soleil, lui, ne veut pas se lever ! Un peu de papotage pour moi avec les filles avant qu'elles s'en aillent. Aujourd'hui elles ont décidé d'aller tester le traditionnel english breakfast dans un petit resto à proximité. Pour moi le petit déj' sera aussi traditionnel, je goûte le porridge. Au départ ça a l'air dégueulasse, mais finalement ça ne l'ai pas tant que ça. Un peu écœurant c'est vrai, il ne faut pas trop manger, mais c'est pas mal. Et surtout avec le temps maussade d'aujourd'hui, un petit-déjeuner bien chaud est très appréciable !

En partant on fait un arrêt par Foyers, où l'on va voir la cascade. La balade est aménagée par des marches qui descendent jusqu'à un petit point de vue sur la cascade, c'est sympathique mais c'est pas fou quand même. En plus ça y est, après une semaine en Ecosse, la pluie nous rattrape.

On finit notre remontée du Loch Ness et on arrive enfin à avoir une petite vue sur le fameux Urquhart Castle. Situé sur la rive Ouest, mais tellement touristique qu'il en est quasiment inaccessible, on avait pas pu s'en approcher hier. Aujourd'hui on le verra seulement de loin et ça nous suffit. Arrêt à Inverness pour des courses, et un peu plus loin au bord de l'eau sur un coin bien sympa repérer sur Park 4 night pour manger notre riz au poulet. Puis, en route pour les Highland du Nord ! On se retrouve sur une single track road with passing places au milieu de paysages magnifiques. On voit des tonnes de moutons, même une horde de cerfs ! Mais on ne voit aucune vache des Highlands, je suis un peu déçue. J'espère en voir bientôt, au moins une fois pendant le voyage.

On aimerait s'arrêter par ici, c'est vraiment beau. Mais encore une fois c'est impossible. 

En fait en Écosse, il y a des routes mais aucune routes secondaires qui en part, aucun chemin ou accotement. C'est assez déroutant, la nature semble à la fois très préservée par ce côté-là, mais semble en même temps avoir été dégradée pendant des siècles puisque totalement déboisée. Un grand projet est en cours pour essayer de rétablir la diversité de la faune et de la flore existant en Écosse il y a des centaines d'années de ça.

On finit bien par trouver un semblant de chemin, mais on risque de vraiment trop se cailler ici ! On le recense quand même sur Park 4 night mais nous on décide d'avancer jusqu'à la côte nord.

On hésite à rester là pour la nuit, mais il fait vraiment froid, sans possibilité de s'abriter du vent 

Les paysages sont de plus en plus beaux. On arrive à Tongues (mais pas en tongues vu le temps !) et on rejoint un point de Park 4 night encore une fois. On prend un bout de chemin après Talmine, un village de pêcheurs, le long d'une côte escarpée magnifique. On trouve notre coin pour la nuit dans ce bout du monde paradisiaque, vue sur la mer, les plages blanches, les rochers escarpés, et quelques îles. On fait un petit tour pour en profiter, mais malheureusement il se met à pleuvoir. On tente bien d'installer notre tarp pour pouvoir rester dehors en étant abrité, mais il fait un vent à défriser les moutons, et le tarp se déchire. Finalement ce système n'était pas tout à fait au point ! A revoir !

Un véritable coin de paradis 

On passera donc le reste de la soirée dans la voiture, jusqu'à ce qu'on aille se coucher. Malheureusement un van à la même idée que nous et décide de venir passer la nuit ici juste à côté de nous, c'est un peu dommage.

Une spécialité anglaise qu'on aime bien : les pies. Celle-ci est au poulet et curry. Repas au sec dans notre "cuisine" de secour !

Cette nuit sera, jusqu'à aujourd'hui, la nuit la plus au nord de notre vie.

13
août

Ce matin Minou ne veut pas se lever parce qu'il y a trop de midges dehors. Je décide donc de me lever avec les Toun's et d'aller me balader à travers les collines derrière la voiture. Je m'assois un moment sur les rochers qui surplombent la mer pour essayer de voir les dauphins. En vain. Cependant les paysages sont absolument magnifiques. Peut-être bien les plus beaux paysages que l'on ait vu depuis que l'on est arrivé en Écosse. Je continue le chemin. Je ne vais pas jusqu'au bout parce que ça me semble quand même un peu loin mais j'apprécie vraiment cette balade. C'est très relaxant.

Ce n'est pas l'extrême nord de l'Ecosse, mais c'est notre extrême nord 

Minou s'est levé, je le retrouve au début du chemin puis on va prendre notre petit déjeuner avant de reprendre la route. On traverse de superbes endroits notamment autour du Loch Eriboll. Absolument magnifique, c'est un très grand loch qui se jette dans la mer, avec une maison tout au bout du Loch, seule au monde, et un tout petit village situé à la jonction entre le Loch et la mer. On arrive à Rispond Bay où l'on fait une halte pour aller marcher un peu sur une grande plage de sable blanc rosé entourée de petites falaises abruptes et surplombée de collines verdoyantes. Magnifique !

Rispond bay 

Un peu plus loin on arrive à Durness et sa Smoo Cave, une grotte entièrement gérée bénévolement par un club associatif. Nouvelle halte et nouvel endroit magnifique. La visite de la grotte se fait en bateau pour rapporter des fonds à l'association et lui permettre de continuer l'exploration de la grotte, mais on peut entrer dans la première salle à pied gratuitement. Le lieu est très beau et à la fois aménagé et préservé. Un beau mélange de couleur et plein de Stone elevation à l'entrée rendent l'endroit magnifique.

Smoo cave 

On en repart par l'autre côté pour aller jusqu'au viewpoint sur la mer bleue turquoise surplombée de falaises et de prairies à perte de vue. Et oui, encore une fois c'est superbe ! On en prend vraiment plein les yeux dans cette partie de l'Écosse.

Point de vue au dessus de Smoo cave 
Pause casse croûte sur le Kyle of Durness 

On repart puis on s'arrête un peu plus loin pour se prendre à manger, puis encore un peu plus loin pour manger, avec vue sur les moutons et un firth (bras de mer) à marée basse. Commence maintenant notre longue quête d'un coin pour la nuit. Il y en a pas très loin, mais pas assez bien, ou trop de midges. On roule encore, ce qui nous offre la chance d'observer une horde de chevreuils. Ils sont là, à quelques mètres devant nous, au bord de la route, en train de traverser un petit bras d'eau tranquillement tout en surveillant un petit peu quand même. C'est encore un spectacle magnifique.

Un magnifique spectacles que nous offre la nature 

On pense avoir trouvé notre emplacement quelques miles après notre rencontre avec les chevreuils. C'est sans compter sur les midges encore une fois ! On reprend donc la route. Ça nous permet de prendre une magnifique petite route à une heure où on est seul au monde, de pouvoir profiter un maximum de ces paysages sauvages et de voir encore trois cerfs. Finalement on trouve une place à plus de 20 heures, sur un tout petit parking dans le village de Drumbeg, avec une belle vue sur la mer, et du vent, donc pas de midges. Il y a même des WC pour faire sa petite toilette.

Quand on se croit parés pour lutter contre les midges... mais qu'en fait on est rien face à ces bestioles de 2 mm ! 
14
août

Ce matin, le réveil est humide. J'attends que la pluie s'arrête pour me lever et aller me balader. Mais ça ne s'arrête jamais ! Un moment de calme, j'essaye... J'ai juste le temps d'aller jusqu'aux toilettes avec les toun's et de marcher un tout petit peu dans Drumbeg, la pluie recommence. Retour rapide à la voiture... c'était tout près, mais on est trempées ! On décide de plier le caisson par l'intérieur. C'est plutôt amusant, et surtout on découvre que c'est possible ! On prend notre petit déjeuner à l'intérieur du Kangoo, il est midi !

On prend la voiture jusqu'à la Point of Stoer par une très jolie petite route. Il pleut toujours. On attend un moment dans la voiture. Quand c'est finalement un petit peu plus calme, on marche jusqu'à l'extrémité de la Point of Stoer et plus particulièrement jusqu'à old man of Stoer. C'est une immense aiguille rocheuse de 60 mètres de haut, plantée comme un gigantesque menhir dans l'atlantique. On a un peu de chance finalement, il ne pleut plus ! Il y a beaucoup de vent et du brouillard, l'air est très humide. On ne sait pas si c'est de la bruîme, le brouillard, ou encore les embruns de la mer qui montent jusqu'ici avec le vent ! Certainement un peu des trois ! On est totalement dans les paysages écossais, une mer bleue, des falaises aux rochers noirs, des prairies verdoyantes... c'est magnifique ! On marche à travers les pâturages des vaches et des moutons. Ça a quelque chose de magique. Les falaises sont vraiment abruptes et relativement impressionnantes ! L'old man aussi ! Pendant le trajet de retour à la voiture, on profite un peu plus des paysages, le brouillard s'étant dissipé. Vu la météo, impossible de sortir les appareils photo pendant la balade !

Arrivé à la voiture on choisit une place pour la nuit parce qu'on a décidé de rester ici. On mange dans la voiture nos Balisto et notre Candy'Up, c'est un repas de roi ! Ce soir on restera encore dans la voiture jusqu'au moment d'aller se coucher, cette fois-ci pas à cause de la pluie mais à cause du vent qui souffle à décorner une Highland cow !

Notre seule photo de la journée ! C'est notre emplacement pour la nuit, derrière les gouttes la vue est belle !! 
15
août

Un réveil sans pluie, ça fait du bien ! Petit-déj dans la voiture quand même, il fait vraiment froid. En route direction le loch Assynt. On arrive d'abord à Ardvreck Castle, les ruines d'une forteresse construite au XVème siècle et détruite par la foudre 300 ans plus tard. Paraît-il que deux fantômes hantent encore les ruines ! Le site est vraiment magnifique, en plus on a même un petit rayon de soleil. Là on est en plein cœur de l'Écosse, avec ses paysages exactement comme on les imagine. Du vallon vert à perte de vue, des lochs, des ruines de châteaux... Grandiose !

 Ardvreck Castle...
lieu de villégiature du fantôme triste d'une jeune fille et de celui d'un homme vêtu de gris...

On continue notre route dans cette belle région d'Assynt. On s'arrête un peu plus loin, à Knockan Crag, sentier pédagogique très intéressant. Heureusement quand même qu'il y avait un écran interactif en français, pour nous aider à mieux comprendre la formation géologique de l'Ecosse.

On apprend qu'elle a tantôt été jungle, puis désert. On apprend surtout qu'elle était à l'origine rattachée à l'Amérique du Nord et non à l'Angleterre. Les Highlands et les Appalaches constituaient alors une seule chaîne montagneuse. C'est au fil des mouvements des plaques tectoniques qu'elle s'est détachée de l'Amérique et qu'elle est venue se coller à l'Angleterre. Le changement radical de paysages lorsqu'on a passé la frontière s'explique donc comme ça (pas parce qu'on est fous, ouf !).

Le chemin est bien aménagé, c'est tout mignon. En haut la vue est super belle, des bens et des lochs à perte de vue.

Typical Scottish landscapes 

On continue notre itinérance par la péninsule de Coigach qui mène à Achiltibuie. C'est très joli mais on s'attendait à mieux. On devient exigeant ! Disons que le temps ne nous permet pas de profiter pleinement de la vue sur les Summer isles, mais c'est quand même très beau ! On croise les filles rencontrées au loch Ness, elles ne nous voient pas, mais on décide par SMS de se retrouver le soir pour un apéro.

Scène courante en écosse : d'un côté les agneaux qui tètent sur la route, de l'autre un paysage magnifique (ici les Summer isles)

En attendant on file à Ullapool, pour faire des courses. Gros craquage, £22, normalement ça nous fait 3 jours de courses ! On mange une petite salade de patates et coleshow (oui, encore !) sur le parking parce qu'on en peut plus on a trop faim ! En reprenant la route, Yunka nous fait une frayeur, elle se met à hurler dans la voiture... En fait elle s'est juste coincée la patte dans sa laisse bichette ! Bon, grosse frayeur, mais rien de grave !

On avance jusqu'à Aultbea où on a rendez-vous avec les filles sur un spot repéré sur Park 4 night. L'endroit est super : un petit terre-plein face à la mer, à deux pas de la plage de galets. On repère un peu les alentours puis les filles nous rejoignent. On s'installe tout de suite pour être tranquille pour la soirée : mise en place des lits, des longes pour les chiens au cas où, sortie de la table, de la bouffe... on passe ensemble une très bonne soirée ! L'apéro se transforme finalement en repas tout entier, avec gros plat de pâtes, cheesecake et assortiment bières locales ! C'est vraiment très sympa, très simple, et comme si on se connaissait depuis toujours !

Quatre humains, quatre chiens ! Bon ratio !! 
16
août

Au réveil, petite balade sur la plage pour les toun's et moi, où je retrouve Ingrid, Milka et Only. Retour aux "vans", on s'installe pour déjeuner ensemble. On propose nos scones achetés la veille, et elles nous font des œufs à la coque avec bacon et cheddar. Royal !

Les scones sont des pâtisseries traditionnelles d'écosse et répandues dans la plupart des pays Anglo-saxons. Les nôtres étaient natures, mais il en existe aux raisins secs, à la groseilles, il existe même des versions salées. Pour ce qui est des œufs... les œufs en écosse c'est génial ! Les écossais qui possèdent des poules possèdent également pour certains des eggs boxes, sortes de boites aux lettres, mais pour les œufs ! Ils déposent leurs œufs à vendre (parfois même "free eggs !") dans cette boite, et chacun se sert en laissant à la place des œufs les £ nécessaires ! Circuit court, œufs de poules élevées en plein air, bref c'est le top !

Une fois tout plier il se met à pleuvoir, du coup on se met à l'abri dans le van des filles. On passe un très bon moment ensemble encore. On finit par reprendre la route, pas chacun de son côté puisqu'en fait on va au même endroit ! On se suivra de près tout le reste du voyage, mais ce sera quand même la dernière fois que nos chemins se croiseront durant ce voyage.

On commence par une pause aux toilettes, rinçage de culotte préalablement lavées dans la popote sur le parking ! Ensuite on refait une pause à Gairloch, dans un joli magasin... ah non en fait c'est un débarras genre centrakor ! Mais à côté il y a quand même un très agréable office de tourisme / salon de thé, très cosy ! On passe par le port pour chercher de l'eau mais on n'en trouve pas, puis par le village pour chercher les boutiques mais on ne les trouve pas non plus ! Prochain arrêt dans le magnifique Glen Torridon pour un petit casse-croûte : scotch eggs (œufs durs enrobés de panure) trop bon. Ce glen est magnifique. Une large vallée entourée de hauts sommets granitiques, superbe ! Ce site est un parc naturel, paradis pour les randos.

Prochain arrêt à Shieldaig, je veux voir ce village de pécheurs connu pour ses moutons dans les rues et ses marsouins dans la baie. On verra les moutons mais pas les marsouins. Ce petit village est vraiment très charmant, avec cette petite île juste devant. Un coup de cœur pour ce village paisible ! On se rend compte par hasard qu'un point d'eau est recensé par ici sur Park 4 night. On peut faire notre deuxième plein ! L'eau est super bonne ici ! Par contre moins drôle, on trouve d'étranges plaques rouges sur les toun's. Coup de fil au veto qui pense à une réaction à des herbes. À surveiller...

Vue sur l'Upper Loch Torridon 
La baie de Shieldaig, tellement beau et apaisant cet endroit  

On continue notre petite route jusqu'à Applecross. Je suis tranquillement en train de conduire quand...

- waaaa mais c'est quoi ça !? Mais arrête toi, vite, arrête toi !

- Quoi ? Mais qu'est ce qui se passe ??

- Y a un sous-marin !

Voilà voilà... panique au volant parce que Minou est comme un fou, il a vu un sous-marin ! Alors on reste là un moment à regarder le sous-marin avant de continuer la route !

Je ne suis pas sereine du tout pour les toun's, on s'arrête de nouveau pour surveiller, pas bien de changement. La route après Applecross est magnifique, toute petite, dans la brume, une ambiance très particulière, un vrai régal !

Cette route est l'une des plus élevées d'écosse, avec ses 600 mètres d'altitude moyenne !

Entre Applecross et Lochcarron dans une ambiance magique 

On trace jusqu'à Stromeferry où on trouve une super place pour la nuit, en forêt après une aire de pique-nique, avec une belle vue dégagée sur les hauteurs du Loch Carron. Trop bien, on peut se laver et se mettre au sec dans des vêtements propres ! Les toun's ça a l'air de s'arranger.

17
août

Réveil tardif à 10 heures. Une balade pour les chiens et moi dans la forêt avant le petit déjeuner, et on prend la route vers midi. On visite Plockton, juste avant de passer sur l'île de Skye. C'est un joli port, dans une jolie baie avec des palmiers !

On arrive sur Skye par un grand pont entre Kyle of Lochalsh et Kyleakin.

L'isle de Skye est la plus grande des Hébrides intérieures, mais aussi la plus visitée. Surement grâce à (ou à cause de) sa facilité d'accès : pas de bateau à prendre, seulement un pont à traverser, gratuit qui plus est. Skye, ou l'île des brumes, est occupée jusqu'au XIIIème siècle par les Norvégiens qui en ont été chassés au court de l'Histoire. L'île retrouve aujourd’hui petit à petit son identité gaélique. Les panneaux Anglais notamment faisant place à des panneaux Celtes !

Je cherche sur internet notre fameuse balade en bateau à la découverte des animaux sauvages que l'on attend depuis si longtemps ! Je trouve Spirit of Adventure à Kyle of Lochalsh. On va se renseigner auprès de leur partenaire. Ils ont déjà pris la mer, donc la balade ne sera pas possible pour aujourd'hui. La femme nous donne des dépliants sur d'autres balades en bateau tout autour de l'île, mais ce n'est pas ce qu'on recherche. Les croisières avec champagne et repas de luxe, non merci ! Moi je veux voir la vie sauvage, avec Spirit of Adventure ! On retourne donc la voir et on tente de réserver pour dimanche. Nigel, le capitaine du bateau, doit me rappeler dans la soirée pour me dire si c'est bon.

Dans l'après-midi, on remonte la côte ouest de l'île de Skye en voiture. Malheureusement on ne voit pas grand-chose, le temps étant vraiment très mauvais. La seule baie que j'arrive à voir cependant est vraiment très belle. C'est tout ce que l'on pourra raconter de la côté ouest, merci les nuages, la brume, le brouillard, la pluie, la bruîme, le vent... !

Notre vue pour la nuit (enfin entre les averses ! ) 

On roule jusqu'à Neist Point, point le plus à l'Ouest de l'île, où on s'arrête pour la nuit. On marche presque jusqu'au phare, mais le vent à déplumer un manchot nous fait faire demi-tour ! On va marcher un petit peu dans les prairies au-dessus des falaises, avec une magnifique luminosité grâce au seul rayon de soleil de la journée !

Le phare de Neist Point, sous une lumière magnifique et un vent à détirebouchonner la queue d'un cochon !

On attend toujours l'appel de Nigel...

18
août

On a été bercé toute la nuit par un vent à déplumer une poule ! Et Nigel ne nous a jamais rappelé... Après le petit-déj, direction la côte Est. On commence par Dultum Castle. Le vent est incroyable, on n'avance pas droit, Chaskie est à deux doigts de s'envoler ! Mais le site est joli, un mélange de ruines et d'éboulis de roches posés à flanc de falaise ! Dommage, on ne peut pas accéder aux ruines.

Autrefois à Dultum Castel, on rendait la justice en enfermant l'accusé dans un tonneau clouté, que l'on faisait rouler du château jusqu'en bas de la colline. Si l'homme ressortait vivant, cela prouvait son innocence !

Aujourd'hui, les ruines sont paraît-il hantées par le fantôme d'un enfant qu'une nurse avait maladroitement laissé tomber par la fenêtre !

On continue jusqu'au Kilt rock, super cascade qui se jette du haut de la falaise directement dans la mer... Oui... C'est une petite chute d'eau pas très haute qu'on ne voit pas très bien à travers les cars de touristes japonais... On est un peu déçu et surtout pas très à l'aise dans cette foule ! On ne traîne pas. On avance jusqu'à Old man of Storr, encore un. Celui ci n'est pas posé dans la mer, mais aux pieds des montagnes. Ici aussi beaucoup trop de touristes, puis on l'a très bien vu de la route, on n'a pas envie de s'arrêter. Sauvages nous ?

On avance jusqu'à Portree, la capitale de l'île. On s'arrête car on espère trouver nos cartes postales, il serait temps ! On commence par faire le tour du port, et là qu'est-ce qu'on voit ? Sea eagles and wildlife boat trip ! C'est sans hésiter trop longtemps qu'on décide de réserver notre place pour dans 2 heures, sur le plus gros des deux bateaux pour que minou soit content ! Oh là là je suis trop contente, je vais enfin l'avoir ma balade en bateau à la rencontre des animaux sauvages ! Et en plus on peut emmener les toun's. En attendant, on fait un tour des boutiques où on ne trouve rien, et on se renseigne à l'office de tourisme pour savoir où acheter... des piles ! Drôle de question ! Et oui il faut que minou puisse filmer le boat trip. C'est donc à la pharmacie que l'on va acheter nos piles... Logique !

Bref, c'est bientôt l'heure, on passe se préparer à la voiture et zou. En attendant notre bateau on rencontre deux Français qui embarqueront avec nous.

Ça y est... on monte sur le bateau ! Les toun's ne sont pas trop tranquilles au moment de monter mais une fois à bord elles trouvent leur place dans un coin et y resteront tout le long ! On est seulement sept, on va pouvoir bien en profiter. On commence par nous faire observer des falaises où on ne voit rien, on n'a pas dû comprendre ce qu'il fallait voir ! Alors autant jusqu'à présent j'ai toujours réussi à comprendre un minimum les écossais, autant sur ce bateau... Catastrophe ! Les français présents avec nous et étant quasiment bilingues ne comprenaient pas grand chose non plus... !

On apprend quand même une chose très intéressante : s'il y a beaucoup d'oiseaux regroupés en un point précis au dessus de l'eau, cela signifie qu'il y a du bon poisson par ici. Et s'il y a du bon poisson, il y a de grandes chances qu'il y ai des dauphins.

On quitte le port de Portree 

On approche d'une autre falaise où on voit des aigles. On nous fournit des jumelles pour pouvoir les observer. Le guide du bateau appâte les aigles avec du poisson, ce qui nous donne la chance d'en voir un à quelques mètres de nous ! Nouvel essai, mais cette fois les mouettes sont plus rapides !

L'aigle en plein pêche 
Cette fois, c'est la mouette qui gagne 

On met le cap sur White cap bay... Heu non, sur la colonie des phoques ! Le bateau navigue maintenant un peu plus vite, et Yunka commence à être patraque ! On voit de nouveau un aigle, une aiglonne plus exactement. Majestueuse sur son rocher. On l'observe, et on se rend compte que les phoques sont juste en dessous ! Pépères, ils lézardent au soleil ! Oui parce qu'en plus il fait beau ! On appâte de nouveau l'aiglonne qui vient nous faire deux passages pour le show ! Malheureusement on repart déjà, on ne s'approche pas plus des phoques, ça c'est dommage.

La colonie de phoques et l'aiglonne en pleine chasse avec les phoques encore en arrière plan ( "clic" pour voir en grand) 

On profite du retour pour tout observer, c'est trop chouette, et changer les idées des toutounes qui sont un peu barbouillées chacune leur tour.

Ca va pas fort !! 

On n'aura pas pu voir tous les animaux sauvages que j'aurais aimés, mais c'était quand même très chouette. J'ai hâte d'en refaire ! En débarquant on passe devant un petit resto et on décide que ce sera lui notre resto écossais ! Et c'est un bon choix, on se régale : beignets de langoustines, frites, salade, et un autre truc mais j'ai pas compris ce que c'était ! Avec pinte de bière locale et de cidre irlandais, et cheesecake au chocolat en dessert. Trop bon ! Le ventre bien plein et la tête déjà pleine de souvenirs, il est grand temps de trouver un coin pour la nuit. On prend une petite route bien chaotique et on s'arrête face à la mer (enfin avec une île alors on dirait presque un lac) près d'un élevage de saumon. C'est un super spot, on va être bien.

Encore un endroit où on risque d'être bien 
19
août

On était trop bien sur notre spot seul au monde ! La météo nous permet pour une fois de prendre le petit dej dehors, mais les midges nous le font rapidement plier ! On quitte l'île de Skye en découvrant de beaux paysages qu'on avait pas vu à l'aller à cause de la pluie.

Premier arrêt avec vue sur Eilean Donan Castle. On ne pourra pas approcher plus, il est 11 heures et le parking est déjà full. Au secours, trop touristique ! Il faut dire que c'est un site très connu et classique des visites de l'écosse. C'est également un des lieux de tournage de plusieurs films, notamment Highlander et James Bond : Le monde ne suffit pas. Mais la vue était jolie.

Eilean Donan Castel 

Prochain arrêt à Fort William, rien de joli mais on veut y faire nos cadeaux souvenirs car on n'a encore rien trouvé. On y trouve nos cartes postales, et nos souvenirs pour tout le monde. Minou m'offre même mes deux petites peluches Highland cow. Elles sont trop chou ! Pour le moment on n'est pas emballé par ce coin. Après Fort William, pause goûter, où on décide de la suite de notre itinéraire. Direction la région de Glencoe par les petites routes. Autour du Loch Leven ça commence à être beau et on se sent bien. Et à partir de Glencoe... alors là, magnifique ! Des vallées, des montagnes, des torrents, une petite cascade trop jolie... Superbe !

Petite cascade cachée dans le Glen Coe 

On s'engouffre dans le Glen Etive, single track road with passing places, vallée coincée entre deux chaînes montagneuses, dans laquelle s'écoule un petit torrent. C'est juste magnifique ! On cherche un recoin en bordure de cette route pour passer la nuit. Et pour une fois il y a de quoi faire. On est d'ailleurs pas les seuls à avoir cette idée, mais les places ne manquent pas, on ne se montrera pas dessus. On trouve donc notre emplacement avec accès privé à la rivière. Et justement ça tombe bien, on décide d'aller s'y baigner, et même se laver. La différence entre l'air et l'eau n'est pas énorme, du coup ce n'est pas si dur d'y rentrer. Et une fois qu'on y est on ne veux même plus en sortir. Ça fait tellement de bien ! Waouh on se sent trop bien après ça. Mais malheureusement on devra quand même passer la soirée dedans à cause des midges. Mais au moins on est propre et sec !

Se baigner dans un torrent écossais... check, dans un de nos plus beaux spots 
20
août

Au réveil je tente une sortie... À peine le temps de commencer un pipi que je me retrouve noire de midges ! Une invasion ! Complètement incroyable ! Repli stratégique dans le Kangoo. On décide de prier de l'intérieur. Je retente quand même une sortie, c'est un peu moins pire. Du coup je vais me rincer les cheveux dans la rivière. C'est agréable ! Petit-déj dans la voiture, puis direction Auban. En route les paysages sont moins jolis et la ville n'est pas intéressante. C'est quand même de là qu'on enverra nos cartes postales. On mange dans une aire de jeux avant de reprendre la route.

Highland cow 

On sort des grands axes pour prendre la route qui mène à Crinan. On longe un canal avec des écluses et on s'arrête pour les voir fonctionner et laisser passer un bateau. Elles sont manuelles. C'est très sympa, et le coin est très mignon. On continue jusqu'à Crinan. Le port est vraiment trop joli, avec son tout petit phare rouge et ses belles pelouses. On s'y balade, c'est à la fois un peu animé et calme, c'est super agréable. On hésite à y passer la nuit mais on décide d'aller voir un coin sur Park 4 night qui serait plus discret.

Le port de Crinan 

On prend donc de nouveau une petite route qui mène cette fois à Kilberry. Et là on se retrouve face à des paysages magnifiques. On ne s'attendait pas à ça. Et on s'attendait encore moins à voir, posé sur son rocher, un phoque ! On s'approche, on va le prendre en photo, il est peinard ! On reste un bon moment à l'observer, on en profite, le lieu est absolument magnifique et c'est tellement paisible. Avoir la chance de se retrouver seul face un animal sauvage dans son milieu naturel, c'est un rêve éveillé.

Un lieu et un moment magiques 

On le laisse tranquille, et un peu plus loin en continuant la route, deux autres phoques. Tout près en plus, vraiment au bord de la plage. On n'a pas le temps d'en profiter ni de faire de belles images parce que des idiots de touristes les ont effrayé en courant vers eux et en leur criant dessus... Les gens peuvent parfois vraiment être totalement idiots... Et je suis vraiment déçue, ce n'est pas tous les jours qu'on a la chance de voir ça...

À peine plus loin on trouve un endroit parfait pour la nuit, à l'écart de la route, cachés par la pampa, qui donne directement sur la plage. On s'installe ici. On mange rapidement pour ensuite aller le long de la plage, scruter la mer à la recherche de phoques. Mis à part quelques sillons de truffes dans l'eau, on en reverra pas vraiment, mais ce moment et ce lieu sont parfaits. Au coucher du soleil on va chercher les toun's pour qu'elles en profitent aussi car, bichettes, on ne voulait pas qu'elles risquent d'effrayer nos phoques.

Hors du temps 

On fini la soirée dans le lit, coffre ouvert, face à la mer, parfait.

Chambre avec vue ! 
21
août

Ce matin en me levant j'espère voir des phoques. Je fais un petit tour mais il n'y en a pas. Déjeuner puis dernier lavage de culottes avant de filer. On décide de faire l'impasse sur le Loch Awe, qui nous ferait faire un trop gros détour. On traverse une partie du parc national et on longe le Loch Lomond. Ce n'est sûrement pas cette partie du parc que tout le monde trouve magnifique...

On descend jusqu'au sud de l'Ecosse, et là les paysages deviennent carrément déprimants. On s'arrête à Isle of Whithorn, presque la pointe la plus au sud. Village et port sans charme. Une petite balade sur les rochers au-dessus de la mer nous fait un peu du bien. Ce soir il flotte un parfum de fin d'Écosse, c'est triste... D'autant plus avec les derniers endroits magnifiques qu'on a traversé. Heureusement, une dernière balade en soirée et surtout un tour de balançoire face à la mer et de tape-cul redonnent le sourire !

Alors que Chaskie prend une bouée pour un ballon, pour d'autres c'est l'heure de prendre la mer

Avec un peu de recul, le village n'était certes pas intéressant, mais le lieu n'était vraiment pas désagréable. Cette petite avancée rocheuse sur la mer où l'on a pu se balader était même très agréable. Mais sur le coup, la tristesse de sentir la fin du voyage approcher a pris le dessus.

22
août

Ce matin on est réveillé par la tondeuse. Balade matinale très agréable avec mes toun's, la dernière en écosse. Elle a déjà un petit goût de nostalgie. Après un gros craquage dans le dernier Tesco superstore sur notre route qui marque la fin de l'Ecosse et le passage en Angleterre, on décide de la traverser entièrement aujourd'hui jusqu'à Douvres.

Dernier réveil écossais, et gros craquage pour ramener quelques produits dans nos bagages 

Attention, à London, au Dartford crossing qui est payant. En arrivant à Douvres on passe pas mal de temps à chercher notre endroit pour la nuit, les recoins pipi sont dur à trouver. On s'arrête finalement sur le parking d'un parc en ville, assez peu rassurant de nuit, mais à 5 minutes du ferry. On prend quand même le temps de se poser et de manger, on se couche il est 1 heure !

23
août

Finalement la nuit a été calme, et de jour ce parking n'est pas si effrayant. C'est même plutôt agréable ce parc avec tous ces chiens qui peuvent gambader en liberté. J'ai fait un tour avec les toun's au réveil, tranquillement. Ce matin on prend notre temps, la journée de repos tant attendu par minou est enfin là. Il était temps ! Pendant notre petit-déjeuner c'est rigolo, beaucoup de monde vient nous parler. En général des chiens ou du Kangoo. Le Kangoo looks like a little toy et Yunka waiting for the mole poped up !

Une fois tout plié on part à la recherche d'une plage where the dogs are welcome. La deuxième est la bonne, quand on prend la bonne route ! On s'arrête le long d'une plage de galets avec une eau turquoise et sans personne. On se pose sur la plage, on joue avec les toun's qui se baignent, on mange un bout au Kangoo, on reste posé tranquillement. La pluie nous fait rentrer et on décide alors de retourner au parking. Une fois sur place on se dit qu'on était mieux au bord de la mer, alors on y retourne. Oui oui, on est un peu con con ! On goûte face à la mer et on reste poser un moment avant d'aller se balader au pied des Whitecliff de Dover, la première chose qu'on avait vu de l'Angleterre en arrivant sur le ferry.

Avant le drame ! 

Au retour c'est là que minou à une envie pressante. On frôle l'accident ! Et il va passer les deux prochaines heures au pied de la falaise à se muscler les cuisses et vider le stock de lingettes ! On finit même par faire la tournée de tous les WC publics qui ferme tous à 18 heures ici, il est 21 heures ! C'est donc au McDo qu'on finit par aller pour prendre un coca, et chourer des mètres de PQ ! On se met même à la recherche d'un hôtel pour que minou soit tranquille. Un comble quand même, après trois semaines sans aucun frais d'hébergement on va devoir aller à l’hôtel pour ça ! Le seul qui semble être abordable est complet... Après réflexion on retourne sur notre parking, minou pense que ça devrait aller cette nuit. Moi je préfère quand même ne pas manger. Du coup une toilette pour moi, un dernier popo pour minou, et on se met au lit, il est 23h30. Tu parles d'une journée de repos !

24
août

Ouloulou, 5 heures du matin... c'est un peu tôt hein ! Bon, minou n'a pas été malade. Ouf ! Il n'a quand même pas très bien dormi à cause du bruit, moi j'ai rien entendu ! Ni les voitures qui ont fait des allers retours sur le parking, ni leur musique, ni les voitures de police... !

On est rodé maintenant, le pliage est rapide, et c'est le ventre vide qu'on rejoint le ferry. Dans ce sens-là les contrôles ne sont vraiment pas les mêmes. Rien du tout de la douane française qui regardait une vidéo, et juste une vague vérification des noms par la compagnie de ferry, DFDS. Rien pour la voiture. Dire qu'on était inquiets pour nos neuf pauvres bières !

On profite du dernier instant où c'est possible pour faire enfin notre breakfast, c'est-à-dire sur le ferry. Œufs, bacon, saucisses, sorte de râpées de pommes de terres. Bon par contre on est prudents, on le demande sans haricots ! C'est trop bien de déjeuner ça, encore plus sur la mer ! On fait le reste de la traversée sur le pont. Il fait soleil, pas de vent, on est trop bien !

Bye Scotland ! 

Le trajet de retour se passe bien, sous un temps écossais, avec la réalité française qu nous rattrape et nous met un coup au moral.

26
août

Trois semaines de vacances, zéro frais d'hébergement, 21 nuits dans le Kangoo dont 17 en Ecosse, 100 litres d'eau, autant de piqûre de midges, 6500 km. On aimerait y retourner et se consacrer au nord des Highlands et à la côte ouest, c'est ce qu'on a vraiment aimé. Pouvoir prendre le temps de découvrir en profondeur cette région là, jusqu'au niveau de Glencoe.

Notre bucket liste écossaise :

- se baigner en Ecosse --> fait, dans le Glen Etive

- Faire un traditionnel English breakfast --> fait, sur le ferry

- Manger un fish and chips --> fait, à Lossimouth

- Boire un coup dans un pub traditionnel écossais --> raté

- Faire un restau --> fait, à Portree

- Voir des phoques et des dauphins --> fait pour les phoques, raté pour les dauphins

- Faire une balade en bateau --> fait, à Portree

Et pour finir en beauté... souvenir des midges !
• • •

Retrouvez maintenant l'intégralité de notre voyage en vidéo !