Carnet de voyage

À l'Est du globe.

Par
21 étapes
41 commentaires
"le voyage est le meilleur moyen de se perdre et de se retrouver en même temps" Brenna Smith.
Du 26 octobre au 10 novembre 2018
16 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Bienvenu sur le carnet de voyage!

Les dates sont fixées et le vol pour Bangkok est réservé. Des escales sont prévues avant le départ en Thaïlande pour profiter pleinement et simplement du pays, de ses habitants avec l’authenticité de la vie locale.

Une envie particulière de revivre l'aventure dans la douceur de cette destination et de découvrir la richesse de ce pays à travers les temples et l’histoire, la cuisine et le Street food et l’éternel sourire des habitants . Je retourne en Thaïlande avec cette image très positive et chaleureuse de l’accueil. , Au delà de ce sourire, les Thaïlandais sont des personnes qui aiment partager et c’est un souvenir humain exceptionnel .

Partir avec un guide dans les montagnes de Chiang Mai et faire un trek dans la jungle et voir les parc nationaux et descendre en raft la légendaire rivière Kwaï .

Des images et des récits à venir au fil du voyage ….

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
2

L’aventure commence toujours avant le départ.

Ce qui avait commencé avec l’envie d’Hélène de rendre visite à son fils Romain à Chiang Mai est devenu la phase de recherche et de planification pour un voyage au pays du soleil levant. C’est une aventure qui me tarde avec un mélange d’excitation et de joie, de bonheur et de doute dans le choix des endroits à visiter. J'ai envie à mon tour de partager ce voyage avec d'autres, car des blogs lus sur le net m’ont bien aidé aussi à choisir les étapes et les lieux à visiter. Un carnet de voyage, à la fois trop impersonnel pour des sentiments trop personnels, il y a tellement de façons de parler d’un voyage, de décrire un lieu, de raconter une histoire. « Qu’importe l’issue du chemin quand seul compte le chemin parcouru » (D Le Breton). On ne fait pas un voyage, le voyage nous fait et nous défait, il nous invente.

Dans notre rythme de vie, tout est fait pour nous enchaîner à notre quotidien : le boulot, le stress la sombre actualité d’un monde qui se fragilise et donc l’envie de changer d’horizon, une envie d’évasion surtout présente au moment ou nous allons changer de saison en passant à l’heure d’hiver.La Thaïlande est un pays relativement grand. A moins de prévoir un voyage d’un mois ou plus, il faut bien choisir l’itinéraire car différents lieux du pays attirent énormément comme Bangkok qui reste la plus grande ville avec près de 10 millions d’habitants. Cette ville est un lieu de passage quasi-obligatoire si vous comptez voyager à travers le pays. Même si ce n’est pas systématique, les vols les moins chers, en provenance d’Europe, arrivent et partent généralement de Bangkok et cette ville sera notre première étape.

3








Découvrir un pays, une autre culture est une chose précieuse et belle. Je partage les bons plans et le choix d’un itinéraire indépendant qui commence et finit à Bangkok. Je baptise ce voyage backpacker « à l’Est du globe » . Après 9700 kms d’avion en direction de l’Est, jusqu’à la mégapole Bangkok, c’est en direction de l’Ouest que nous partirons, proche de la frontière Birmane, pour traverser le pont de la rivière Kwai et remonter ensuite au Nord jusqu'à Chiang mai via Sukotay et Ayutaya . Pour obtenir le quatrième point cardinal, nous descendrons au Sud dans l’archipel d’un parc national, sur l’île de Mu Koh Chang. Je n’ai aucune prétention en terme d’écriture, ce carnet de voyage sera plutôt alimenté avec des photos, l’inspiration du moment et du lieu, les découvertes, les anecdotes et surtout l’émerveillement vécu car l’Asie ne vous laisse pas indifférent et vous séduit à tous les coups.Il est souvent difficile quelques semaines après un voyage de le raconter avec exactitude. Impossible de se rappeler de toutes les émotions, il est important de garder une trace des paysages et des souvenirs avec des photos à condition d’être aussi discret que respectueux dans l’approche. N’oublions pas qu’un moine en procession n’est pas une bête de foire et il ne porte pas un déguisement.

J-27 avant le départ, l’itinéraire est bouclé et l’agenda aussi. Pour optimiser au maximum il est préférable de planifier les étapes, c’est un gain de temps en arrivant sur place pour profiter des lieux. Lors de mon premier voyage en Thaïlande, cela m’a permis de visiter le magnifique archipel Tarutao au sud du pays ainsi que le parc national Phang Nga.

4

Je suis actuellement à Paris La Défense au milieu des buildings. Ici,des tonnes de béton et de verre avec très peu de verdure. Pour une perspective d'un environnement plus zen, je m'évade dans ce carnet de voyage.

À travers notre itinéraire, vous avez sans doute compris que nous éviterons les destinations d'uneThaïlande dénaturée par le tourisme de masse, mais plutôt l'authentique et préservée, qui fait le bonheur des amoureux de la nature comme nous. Le Marché flottant de Kanchanubari, Le parc national de Mu Ko Chang, un trek sur les hauteurs de Chang Mai pour découvrir l’incroyable richesse naturelle et historique loin de l'agitation touristique. La Thaïlande séduit encore hors des sentiers battus. Un simple guest house pour favoriser l'économie locale et sans doute des rencontres humaines et insolites.

5

Après deux mois d'organisation pour optimiser le temps, les étapes et le budget, nous voici enfin sur le départ. Un vol en A 380 avec Emirates à 15h55 au départ de Nice. Merci à la famille et à nos proches de nous suivre à travers ce carnet de voyage, n’hésitez pas à laisser des commentaires. Une invitation à la douceur du voyage en partageant notre expérience et notre itinéraire ....une évasion en Asie du Sud-Est. Dans le sac à dos ma fidèle et robuste caméra Gopro et Hélène embarque aussi dans l'aventure le Luminix de chez Panasonic, un compact très polyvalent avec un zoom puissant, c'est l'indispensable pour partager les photos. Hélène participe à l'animation de ce lien avec la prise de vue, le cadrage et le montage . Quelques lignes pour recréer par les mots la magie d’un lieu et l’émotion qu’il procure. Les descriptions des lieux sont bien souvent difficiles à réussir.

6

La ville Kanchanubari c'est le contraste avec l'effervescence de Bangkok, je profite d'un moment plus ralenti pour retranscrire l’ambiance et l’atmosphère de ce lieu. Pas de luxe clinquant ici, des maisons simples comme les gens qui y vivent. Une petite excursion dans les alentours s’impose. Un moment très plaisant où on a pu connaitre ce parc naturel d'Erawan avec ses petits ruisseaux d’eau pure, et ses chutes d'eaux dans une végétation luxuriante. C'est tellement agréable de se nourrir des énergies de la nature dans des endroits comme celui-ci où le silence est interrompu uniquement par les oiseaux, le cri des singes et le ruissèlement des cascades. Sur la route du retour pour le VN Guesthouse , une halte s’impose pour voir le légendaire pont de la rivière Kwai. La chance est avec nous car sirène hurlante le train arrive. Le soleil se couche sur notre terrasse au bord de l’eau. Une sortie en TUk-Tuk dans le centre ville pour s’imprégner de l’odeur des street-food et nous dégustons une assiette de Pad Thaï. Demain, nous prendrons la direction des cités mythiques comme Sukhothai et Ayutthaya pour s’imprégner de l’ambiance qui règnent dans les temples et pour découvrir les différentes coutumes des bouddhistes.

7

สะพานข้ามแม่น้ำแคว le pont de la rivière Kwai est utilisé par la ligne Siam-Birmanie et l'histoire est intact. Après la guerre ,surnommée la voie ferrée de la mort à cause des maladies tropicales et des bombardements Américains et britanniques, 16000 personnes trouvent la mort pendant la construction de ce pont .

8


Les Thaïlandais sont très superstitieux, l'astrologie et le surnaturel influencent grandement la vie de tous les jours, et les décisions d'un grand nombre de thaïs. Rien n'est laissé au hasard, ni le prénom donné à un futur enfant, ni la date du mariage ou de la construction de la maison. Ils croient également aux fantômes. Partout en Thailande je suis surpris de voir devant chaque hôtel, restaurant, presque chaque habitation une maison d’esprit. Le San Phra phum ou Chao Thi en langage populaire. Certaines très modestes, de petites tailles, d’autres plus ostentatoires. Alors j’utilise internet pour en savoir davantage . Ces constructions ou ornements sont destinés à abriter l’esprit du terrain (Phra Phum) ou et à recevoir les hommages des personnes qui ne veulent pas d’ennuis et souhaitent voir exaucer leurs prières. Nourriture, Fleurs, encens,tissus, bougies . La maison des esprits doit être placée à hauteur du regard, à l'extérieur du bâtiment, près de la porte principale, orientée au Nord ou faute de mieux au Sud. L'ombre du bâtiment ne doit pas la toucher. Superstition, quand tu nous tiens ! 🙏

Phra phum  
9


Ayutaya c'est l'ancienne capitale royale avec ses fameux vestiges historiques classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le propriétaire de notre guesthouse est devenu notre guide. La ville est divisée en 2 : d’une part la ville agitée et de l’autre la vieille ville, plus méditative, celle qui nous inspire. C’est dans cette dernière partie que l’on recense les plus beaux temples. Cette ville et sa région ont gardé de nombreuses traces du passé. Ayuthaya est une excellente étape pour enrichir sa culture historique et ethnique.

C’est en vélo que nous nous sommes rendus sur le circuit des temples, une forte belle idée malgré l’absence de piste cyclable et la conduite à gauche qui n’est pas évidente pour traverser un carrefour. C’est identique pour la marche à pied , c’est l’anarchie , le danger est présent partout en centre ville mais avec le sourire. Nous utilisons le tuk-tuk Dark Vador en échange de quelques baths pour se déplacer d’un temple à l’autre .Notre guide nous propose un boat trip et nous voici sur la rivière dans une embarcation Thaïlandaise pour faire le tour d’Ayutaya à l’heure où le soleil se couche . La lumière est parfaite pour les photos, les couleurs sont magnifiques. C’est l’émerveillement total ! Ayutaya restera un lieu magique dans ma mémoire. Nous passerons la nuit dans le train pour parcourir 700kms avant de retrouver Romain à Ching Mai .

10

Refermons le guide de voyage et la carte touristique et laissons nous porter à présent. Après 12 heures de train nous retrouvons Romain, le fils de Hélène.La ville ne se dévoile pas au premier coup d'œil. Chiang Mai est l’une des villes les plus peuplées du nord du pays. C’est une ville super dynamique et très touristique. Nous déambulons dans les coins et les recoins avec Romain pour le « must see » (les endroits qu’il faut voir) Le Chang Mai by night avec les enseignes multicolores, la musique et les odeurs. Son nightmarket c’est l’incontournable du quartier, une ambiance délirante dés le coucher du soleil. Des dizaines de vendeurs de rue s’installent. Des brochettes en tout genres, poulet, scorpion, aligatore et des fruits frais découpés et mis en sachets (mangue,ananas,durian, goyave, pastèque) , jus de fruits pressés, des nouilles, pad Thaï, riaviolis ...une profusion incroyable et des saveurs d’Asie. Ce marché nocturne regorge aussi de souvenirs. Il est possible d’y trouver des produits artisanaux à ramener tel que des tissus/vêtements en soie, des bijoux, des sculptures en bois. Chiang Mai est un endroit plutôt intéressant pour faire son stock de souvenirs à ramener. Le « Sawa dii khrap »( bonjour) s’accompagne d’un sourire pour nous saluer devant chaque commerce. Nous passons un excellent moment dans cet endroit et à table avant de se rendre à un match de box Thaï. C’est aussi la culture du pays et c’est surtout pour cette discipline que Romain vit ici depuis 4 mois. Chiang mai c’est un coup de cœur et merci à Romain pour nous faire découvrir les lieux magiques.

.

11

L’éléphant est le symbole de Chiang Mai et c’est l’occasion de se rapprocher d’eux. Il n’est pas question de voir l’exploitation de l’animal maltraité ou de monter dessus en version cirque. Nous avons opté pour un voyage responsable, culture et nature, et nous ne cautionnons pas ce business. Romain nous emmène à 1h de route de Chang mai, en plein cœur de la jungle au bord d’une rivière. Le paysage est somptueux, c’est dans ce cadre naturel que nous découvrons « Éléphant sanctuary ». Uniquement 4 magnifiques éléphants en quasi liberté dans une ferme. Nous devenons les soigneurs du jour avec une tenue adaptée. Il faut déjà couper la canne à sucre et les bananes pour nourrir les pachydermes et ensuite ces gentils géants aiment les bains de boue pour se protéger du soleil et des insectes. Nous sommes aussi recouvert de boue car l’animal est joueur. C’est dans la rivière que nous prenons un bain avec eux. Nous partageons sur place un plat de Pad thaï local et des bananes avant de descendre la rivière en rafting...( vidéo à suivre) Une journée inoubliable !

12

Nous partons en montagne à 2heures de route de Chiang mai. Au programme, les chutes de Wachiratham, un village de montagne et le temple le plus haut de Thaïlande , Doi Inthanon. Au fur et à mesure que l’on roulait, la température changeait brutalement en changeant d’altitude. Ceci transformait le paysage et la végétation devient plus généreuse, produisant des changements surprenants et inattendus avec une amplitude de température de 15 degrés . En l’espace d’une heure, nous avions droit à un peu de pluie, au brouillard et au soleil radieux. Nous traversons une forêt humide en arrivant dans une zone de montagne, jusqu’au point culminant Doi inthanon à 2500 mètres d'altitude. Assez surprenant d’enfiler un pull et de vivre en peu de temps autant de micro-climats autour de ce Parc Naturel National.

13

Le réveil sonne à 7h00 et nous devons quitter Chiangmai ce matin pour poursuivre notre voyage dans le sud de la Thaïlande. Un vol Bangkok Airway avec une escale dans la capitale. La liaison fait 1300kms, 900 kms en avion et nous avons opté pour un chauffeur privé pour rejoindre l’embarcadère de Laem Ngop qui se trouve à 4h de route de Bangkok, proche de la frontière du Cambodge. Le dernier ferry pour l’ile de Koh Chang part à 17h00.

C’est un pays rodé au tourisme et le wifi est omniprésent. Il est aisé de se déplacer par soi-même ; les gens sont amicaux et souriants, prêts à rendre service même si parfois nous rencontrons des difficultés à communiquer. Le Thaïlandais ne maitrise pas toujours l’anglais mais en revanche un bon sens du business. Le ferry vient compléter les différents moyens de transport que nous avons déjà utilisé ; avion, train, Tuk-tuk, long tail boat et un pick-up. Le voyage reste le seul moyen de découvrir le monde qui nous entoure et la richesse de notre planète. Pour l’instant nous roulons en Toyota sur la file de gauche à 160k/h et notre chauffeur (voir photo) intrépide bidouille son portable. Je comprends mieux la croyance dans ce pays, pas de casque sur les deux roues ni de présence policière sur la route et aucun panneau de limitation de vitesse.

14

L'archipel de Mu Koh Chang est constitué de 52 îles . L'île de Koh Chang ( île éléphant) est la plus grande avec 212km2 . Assez préservée du tourisme, cette île offre des facettes différentes avec beaucoup de relief, une chaîne de montagne traverse l'île sur sa longueur avec un sommet à 743m et une végétation intense avec des chutes d'eau. Des villages de pêcheurs mais aussi dès hôtels ressorts, du guesthouse et des bungalows sur la plage. Nous sommes arrivés hier soir de nuit. Au réveil ce matin, nous constatons très vite que Koh Chang n'a vraiment rien à envier aux îles du sud qui sont plus connues ( Koh PhiPhi , Koh Tao , Koh Lanta....) le relief de cette île est recouvert d'une épaisse jungle. Des longues plages de sable blanc et des îles vierges autour, comme les fonds d'écran Window's. Nous prenons le petit dej sur une terrasse au dessus d'une magnifique plage de sable. Nous resterons 4 nuits sur cette île pour découvrir et vous faire profiter des paysages. En attendant les photos d'Hélène, juste un aperçu de notre arrivée sur l'île et du ferry.

15

En préparant ce voyage, j’avais sélectionné dans un guide voyage l’ île de Koh Chang en lisant la phrase suivante" il y a moins de 10 ans ici le réseau électrique ne fonctionnais pas, la région n’était pas officiellement débarrassé du paludisme et il n’y a avait que quelques routes" Sans aucun doute, une île authentique à découvrir. Il fallait voir cela pour s'en rendre compte. En fin de journée, on décide de prendre le taxi bétaillère et faire la côte Ouest, en passant par Lonely Beach, jusqu’a BanBang Bao Un ancien village de pécheur construit sur des pilotis ( voir photo). Les villageois ont presque abandonnés tout les filets de pêche pour le tourisme. Une bonne partie du village s’est transformé en un grand marché flottant ou l’on vend de tous : bibelot, vêtements et fruits de mer. Nous prenons l’apéro au Bouddha View, un endroit très joli avec les pieds suspendus au dessus de l’eau . nous avons beaucoup à apprendre de la Thaïlande, l’art et la manière….

16

Helene s’offre à la sortie du spa un moment de calme et de volupté pendant le séjour, un luxe à la Thaïlandaise. Une petite parenthèse de détente de bien être.

17

Nous allons essayer de vous faire voyager à travers nos expériences gustatives. Pour moi, l’alimentation est un élément indissociable du voyage . Plusieurs produits et spécialités sont incontournables en Thaïlande. Pas vraiment adepte des soupes typiques, le Pad Thaï en revanche reste mon plat préféré. Un échantillon en photo de ce qui peut bien se manger en Thaïlande.Avec l’utilisation des épices rares, la cuisine Thaïlandaise à la réputation d’un caractère spicy ( épicé) mais charme aussi votre palais avec sa fraîcheur. Depuis longtemps la cuisine reste pour moi une source d'inspiration et j’avais prévu d'y consacrer un moment en dehors des repas mais ce sera lors du prochain voyage. Il faudra découvrir les légumes/fruits/plantes aromatiques locaux avant de concocter des plats typiques délicieux (avec l’avantage pour une fois de pouvoir doser le piment dans la préparation) avant de les déguster.

18

Comme un peu partout en Thaïlande les activités possibles sont très nombreuses... se lancer sur la Wa River pour une séance inoubliable. Ceparc permet de pratiquer le Rafting dans un cadre formidable mais aussi le Trekking ,à conseiller pour les voyageurs désireux de pimenter leur séjour par des activités en plein air et ainsi rentrer en contact avec une nature bien préservée.super souvenir et bonne rigolade avec Romain !

19

Il est 3h30, une dernière escale à Dubai. Nous sommes sur le chemin du retour avec la fatigue du transport et du décalage horaire. Nous cumulons 20200kms en avion,700kms de minibus, 650 kms de voiture, 700kms de train,20kms de Tuk-tuk et 30 kms de scooter... nous rajoutons les distances avec les chaussures de randonnée. Le voyage est sans nul doute l'une des expériences les plus enrichissantes.

20

Un clin d'œil pour Hélène avec des beaux clichés .

21

Ce qui n'était à la base qu'un partage de photos avec les proches et devenu aussi une source d'inspiration. Je mets un point d'honneur à faire ce que j'aime, en restant fidèle à ce que je suis. Aussi petit que nous soyons sur cette terre, il faut aimer ce que l'on fait pour pourvoir le partager. Il n'était pas question dans ce blog de mettre en avant des vacances au soleil, mais essayer de transmettre ce que j'ai pu découvrir au fil du voyage à travers des mots et des photos. Les jours se sont écoulés, trop rapidement, il fallait aussi profiter de l'instant présent. Ce carnet de voyage se referme mais je voulais remercier les fidèles pour vos commentaires et aussi les lecteurs silencieux qui sont passés. Merci à Romain pour les bons plans sur la région de Chiang Mai, merci aussi à Hėlėne pour les photos et ce grand moment de partage.