Au pays des pharaons 2022

3ans aprés me voila de nouveau au pays des pharaons pour de nouvelles aventures
Février 2022
40 jours
Dernière étape postée il y a 727 jours
1
1
Publié le 20 février 2022

Salut les ptits loups !!! Aprés 3 mois d'Afrique du Sud bien chargé on n'avait pas le coeur à rentrer du coup on fait un stop en cour de route... l'EGYPTE ! Mon 2nd séjour pour ma part au pays des pharaons mais le premier pour Susie !

Nous n'étions pas certain de le faire ayant eu des frais de casses sur les véhicules de loc mais bon on a qu'une vie donc vivons la à fond ! Du coup alors qu'on était sur la fin du road trip sud africain on prend la décision de faire ce voyage (prévue à l'origine mais pas du tout préparé car tellement incertain avec le Covid ^^). C'est donc branle bas de combat pour avoir notre avion, il faut faire le test PCR, obtenir les résultats à temps, espérer que les exigences d'entrées en Egypte ne soit pas trop drastique, que le vol lui même ne soit pas annulé... bref beaucoup d'incertitude mais au final on l'a eu (malgrés une petite frayeur le jour du départ j'ai reçu mon test négatif a 8h du mat et à 14h30 Susie n'avait toujours pas le siens... mais aprés un coup de fil au labos c'est bon elle est négative aussi et ne restera pas au pays de la nation arc en ciel tandis que je m'envole vers les pyramides).

Le vol décolle de Johannesburg sur les coup de 21h30, comme c'est la St Valentin on s'accorde un petit resto trop romantique dans le hall des départs avant de s'envoler au 7éme ciel...

Nous quittons donc le Sud de l'Afrique pour le nord ou de nouvelles aventures nous attendent ^^ Aprés un vol sans encombre on atterrit avec 30min d'avance ! Il nous faut obtenir un visa, nous avions prévu 40j mais c'est pour une durée de 1 mois et trop compliqué et cher à prolonger donc ce sera un mois. On achète le timbre 25USD on passe le controle passeport, un rapide coup de tampons nous voila presque dehors, reste a récupérer les bagages ce qui est rapide, 5h45 c'est fait... la porte est la reste un dernier controle...

Et nous voila dehors il est 9h passé...

HEUUUUUU ! Attendez... il s'est passé quoi entre la récupération des bagages et la sortie ???

Ah oui j'ai oublié un détail... je voyageais avec mon drone... en Egypte c'est interdit. Donc au scanner de sortie Douanier:"DRONE ?" moi: "Yes, small one", le gars appel un collégue et me fait signe de le suivre, je laisse Susie avec les bagages. Le Mec m'emméne a un 3éme gars a qui il refile mon passeport, le 3éme gars le refile a Mec N°4 qui me dit "take a seat", je m'asseoi, j'attend, ya un panneau "NO SMOKING qui pend bien visible, mec N°3 sort une clope et se la grille tranquille. Au bout de 10min je me léve demander ce que j'attend a mec N°4 "WAIT", moi "non parceque ma copine m'attend donc si c'est long je devrais allé l'avertir (en anglais)" ... "WAIT"... oooooookay le mec connait un mot d'anglais c'est bien... je wait donc, un autre mec qui wait me demande si j'ai un briquet... mais bordel a quoi sert ce panneau... Susie finit par me rejoindre on peu waitinguer à 2... Mec N°5 (qui est une femme) arrive et me demande des infos pour remplir une ou 2 page de blabla en arabe, je pense que c'est l'inventaire de la mallette mais elle écrit de quoi rivaliser avec un roman des 1001 nuits... aprés 20min on attend que le mec qui a le pistolet à colle pour sceller le drone veuille bien nous le prêter sauf qu'il s'occupe de 15gros bagages et ne nous le lâchera pas avant d'avoir finit... pensant être proche de notre libération je demande quand même à Susie de sortir dehors ou notre Taxi envoyé par l'hôtel était censé attendre vers 7h histoire de l'informer qu'on est bien arrivé mais empêtré dans des formalité administrative... On finit par avoir ce putain de pistolet à colle que Mec N°6 nous lache comme si c'était une faveur qu'il nous faisait. Mec(Meuf)n°5 a finit de sceller, Mec N°3 revient contresigner et ajouter quelques annotations a son roman, je me dis que c'est Ok... mais 30min de plus s'écoule au moins. Mec N°7 m'interpelle pour vérifier mon passeport que Mec N°4 ne m'a pas rendu, il semble me suspecter de terrorisme au vue du regard suspicieux qu'il me lance quand je lui explique que j'arrive d'Afrique du Sud mais rentre dans un mois en France... ma barbe de 3 mois n'arrange pas mon cas XD. Mec N°8 arrive et me guide à la salle des dépots, Mec N°9 rempli encore 3pages, je signe et laisse le drone (il me conseille de venir 3h avant mon vol retour pour le récupérer). Et la... ben c'est pas du tout finit, mec N°8 m'emméne faire le tour de l'aéroport, on se rend au bureau de Mec N°10, j'attend dehors, mec n°8 fit signer des papiers a N°10, puis on fait demi tour on rentre dans la zone des départs, vont ils m'expulser ???, non on va juste voir Mec N°11, celui la il est particuliérement désagréable, il me fait rentrer dans son bureau alors que je m'avance de trop son gout il m'ordonne de reculer de 3 pas (je suis a 4m de son bureau...) "Speak arabic" "no only english" la il me pose une question que je ne comprend pas avec l'accent je demande a répéter donc ça l'agace et il me demande si je parle bien anglais, oui mais c'est pas ma langue maternelle connard... bon évidemment j'ai pas dis ça ou je serais déja de retour sur le sol français à cette heure mdr. Bref aprés un interrogatoire digne d'un procès mec N°11 me congédi de son bureau séchement, Mec n°8 reste avec lui ressort quelques minutes et me dit "ok follow me, last one", je lui demande qui est le prochain "The president Sisi" ce qui le fait rire... ah au moins lui il n'est pas aussi coincé et sérieux que les autre... On finit donc avec Mec N°12 et retour à la douanne, Mec N°3 est encore en train de clopé il m'autorise à récupérer mes affaires et a sortir... je rejoins Susie qui est à l'extérieur avec notre pauvre Taxi qui attend depuis 5h du mat dans le froid... WELCOM TO EGYPT

J'avais dis à Susie que les Egyptien aime bien me dire que j'ai le look Egyptien et bien dans le mille un des premiers trucs que me dis le Taxi "You look egyptian"...

aprés 30min de route nous voila à notre hôtel de Gyzeh, on a décidé de prendre la première journée pour se reposer donc on a opté pour un des hôtel avec vue sur les Pyramides. Le Panorama Pyramids Inn. On est accueillis par le réceptionniste qui ne tarde pas a me sortir le "you look egyptian". Notre chambre n'étant pas prête on nous invite à patienter sur le rooftop.

Je redécouvre donc ce magnifique panorama sur les pyramides de Gyzeh aprés 3ans et Susie contemple pour la première fois ces monuments millénaire de ses propres yeux. C'est toujours autant saisissant même quand on les a déja vue !

On est accueillis par Moses qui nous offre le petit Déj, l'attention est apprécié... surtout qu'ils ne font pas semblant c'est un festin ^^ Moses nous précise qu'on ne quitte pas la table avant d'avoir finit... on est toujours à table à l'heure ou j'écris ces lignes...

Aprés le pétage de bide en bonne et du forme, Moses vient nous faire le speach classique de "vous êtes chez vous, comme de la famille, je suis la pour satisfaire toute vos demandes, si vous êtes happy je suis happy" et on en vient aux propositions d'excursions hors de prix... évidemment la famille elle est mieux si elle crache sa tune ici et pas chez le voisin. Il nous laisse réfléchir quand il revient je lui annonce direct que ses prix c'est pas possible et on enclanche le marchandage "oublie les prix écrit, dis moi ton budget..." on lui demande une excursion pour les pyramide de Saqqarah et Dachur à une trentaine de kilomètre mai je lui dis bien que j'ai dja fais et que j'ai pas payé 130usd par personnes comme il demande à la base. On décide donc que je payerais les tickets d'entrées (qui sois disant on doublé en 3ans ce qui n'en est rien). On abandonne le repas inclus et on part sur l journée juste chauffeur et guide francophone pour 60usd a 2, une fois ajouté les entrées on sera à environ 90usd... loin des 260 que les pigeons payent si ils ne négocie pas. Aprés cette négociation Moses nous informe que la chambre ne sera pas prête avant 13h et nous propose la chambre avec vue pour 20ud de plus... mais honnêtement quesque je m'en fou de la vue on veut juste pioncer donc on refuse, il nous propose alors de juste nous reposer dedans 4h puis de changer une fois la notre prête c'est gentil mais on décline, on se sentirais trop obligé de la garder et je sais qu'il le sait ^^

On reste donc profiter de la vue. Une fois notre chambre prete c'est grooooos coma jusqu'à 19h ou l'on remonte pour voir le spectacle son et lumière et manger (à des prix européen mais en quantité et qualité)

Et voila pour nos premiers pas au pays des pharaons... pour le meilleur et pour le pire ^^ A très vite pour le début de nos découvertes !

2
2
Publié le 21 février 2022

2nd journée en Egypte, aprés une aprés midi et nuit de récupération... enfin surtout pour Susie, les murs étant fin comme du Papyrus j'ai pu savoir tout de l'intimité torride de nos voisins, si on ajoute à cela les ronronnements nocturnes de Susie... j'ai dormis 2h...

Enfin bref c'est pas grave je suis habitué au manque de sommeil donc aucun soucis pour partir à l'aventure. Aprés un copieux petit déj qui nous callera jusqu'au repas du soir nous rejoignons notre guide Akram (de morue... dsl j'ai grandis sous le soleil des Antilles mon humour en pâti donc...) dans le hall. Il parle un bon français. J'avais un peu peur que le Driver et le guide soit une unique personne... il faut savoir qu'en Egypte un véritable guide ne conduit jamais.

En route pour les pyramides de Dachour (leur noms est du au fait qu'elles se situe au abords du village de Dachour... qu'elle originalité)

Le site abritait 11 pyramides mais 2 seulement sont encore "intacte" à ce jour. La première appelé "Pyramide rouge" car construite avec des roches calcaire rougeâtre (riche en manganèse et en fer), elle a perdu son revêtement de calcaire blanc depuis belle lurette mais reste du haut de ses 105m la 3éme plus haute Pyramide d'Egypte (qui en compte plus de 130).

Attribué à Snéfrou fondateur de la 4éme dynastie et pére de Kheops (qui par complexe de supériorité édifiera la plus haute pyramide jamais construite) on n'y a pas retrouvé de sarcophage.

Pour la 2nd fois je m'apprête a entrer à l'intérieur... les cuisses vont soufrir ! Pour y accéder il faut gravir 125 marches de pierres escarpées... l'échauffement.

Puis vient la partie fun... les 70m de couloir ou il ne vaut mieux pas être un suédois du nom de Sven mesurant 2m10...

On arrive alors dans 2 antichambres successives avec leurs stupéfiant plafond à encorbellement . Le plus incroyable est de constater la symétrie de l'ensemble... parfaite

Bien que le systéme d'aération sois toujours fonctionnel l'odeur menant à la salle ou fut découvert une dépouille ayant peut être appartenue à Snéfrou n'est pas des plus plaisante... nous ne nous attarderons donc pas dans cette derniére zone...

Nous remontons donc vers la sortie... alors que nous somme à mi-chemin des gens croisé nous interpelle pour nous signaler qu'un portable est sur le sol en bas... OUPS... les cuisses ont pas apprécié cette blague...

Une fois dehors on se fait extorqué un bakchich du gardien pour une obscur raison et on entame la descente des marches extérieur... et la je me rend compte que je n'ai pas mes lunettes... reOUPS... bref j'ai descendu 3 fois le couloir de la pyramide rouge dans la même matinée...

A quelques centaines de mètres de la Pyramide Rouge se situe la Pyramide Rhomboïdale, elle aussi attribué à Snéfrou et antérieur à la Pyramide rouge. Les architectes tentèrent de réaliser la première pyramide à face lisse et géométrique... mais à mi parcours elle présentât des signes de fragilisation et ils changèrent l'angle passant de 54 à 43°... d'où sa forme actuel.

Sa grande particularité qui frappe également aux yeux est qu'elle a gardé une grande partie de son revêtement ce qui nous donne une idée de ce a quoi ressemblait les pyramides à l'époque de leur achèvement. L'angle Nord Est est parfait !

Au sud une petite pyramide secondaire sans doute dédié aux femmes de la vie de Snéfrou est érigé.

Le pharaon lui a sans doute était inhumé dans la rouge qui a du être construite suite au fiasco de la Rhomboïdale. Reprenant l'angle de 43° sur son entièreté elle était ainsi parfaite.

Akram nous apprend que le site est encore à découvrir, chaque irrégularité dans le désert avoisinant correspond sans aucun doute a des temples et autres tombeaux que les sables ont recouvert au cours des millénaires. Il y a encore tant à découvrir.

En 2019 lors de ma visite du site l'intérieur était inaccessible... il n'en était plus rien cette fois, on a donc pu avoir la chance de visiter ses entrailles... et autant vous le dire la Rouge c'est du pipi de chat comparé à celle ci... 90m de couloir bien plus étroit pour y descendre ^^

Une fois en bas il faut remonter... puis ramper dans un couloir... on se sent vraiment en mode Indiana Jones à ce moment la ^^ Claustro abstenez vous ^^

Au bout une chambre funéraire possède les poutre en cèdre originelle... aujourd'hui des chauve souris y on élue domicile ! Contrairement à la pyramide rouge l'air circulait bien et le courant d'air frai était un véritable bonheur lors de cette exploration ^^

Cette fois je check bien que j'ai toute mes affaires avant la remonté ^^

Voila pour les 2 Pyramides de Dachour, une troisième en très mauvais état s'élève à l'est il s'agit de la Pyramide Noir, attribué à Amenemhat III (1855-1808 av JC soit la 7éme dynastie) On pourrait trouvé étonnant que les construction plus récente sois moins bien préservé que les plus anciennes mais si on compare avec aujourd'hui les choses sont elles si différentes ?

Voila pour le site de Dachour on se donne rendez vous à Saqqarah !

3
3
Publié le 26 février 2022

Nous quittons Dachour pour nous rendre à Saqqarah à quelques minutes de la. Saqqarah est la nécropole de l'ancienne capitale de Memphis, avant qu'elle ne soit relocalisé à Thèbes (Luxor) sous le moyen empire ou les dirigeants seront dés lors principalement inhumé dans la vallée des rois dans des tombeau sous le sol et les pyramides abandonnés.

En chemin nous traversons des oasis de verdure, les abords du nil permettent les cultures et c'est ici que l'on produit ce qui nourira le pays. Le gouvernement réforme énormément depuis que Sisi est au pouvoir nous explique Akram mais beaucoup de gens n'ont pas de terres a leur nom mais il les laissent tranquille car ce sont eux qui nourrissent le pays... contrairement à la ville ou l'on peu voir des immeubles et façade détruite en nombre car empiétant su r le domaine public sans permis.

Nous arrivons à Saqqarah, énormément à voir dans cette zone qui est depuis des années l'une des plus étudié par les missions archéologique. Le tombeau le plus ancien un mastaba de haut dignitaire du 2nd souverrain du 1er empire date de 3 357 av JC (Jacque Chirac ?Jules César ? Jean Claude ??? Mais qui est ce JC) puis vers -2 600 la première pyramide du roi Djoser (IIIeme dynastie) est battit. La fameuse pyramide à degré qui reste la mieux préservé du site comme on le voit bien sur la photo suivante. Au loin on a la pyramide d'Ounas (dernier souverain de la Véme dynastie) qui ne ressemble qu'a un tas de gravats et au premier plan en ruine celle d'Ouserkaf (1er souverain de la Véme dynastie).

Mais pour le moment nous nous dirigeons vers un autre tas de sable... la pyramide de Téti successeur d'Ounas et donc fondateur de la VIéme dynastie n'ayant pas de lien de parenté avec. Les quelques blocs de calcaire blanc retrouvé enfouie sous les sables et n'ayant pas étaient récupérés pour d'autre constructions nous donne une idée de la ou s'élevait auparavant les hautes face lisse de la pyramide.

Si l'extérieur est en bien mauvais état, l'intérieur en est tout autre. Akram nous laisse au soin d'un "guide-gardien" du site qui dans un anglais très approximatif nous emmène faire la visite.

La particularité de cette pyramide est qu'elle est recouverte de hiéroglyphe, il s'agit de la 2nd de l'histoire a être ainsi, la première étant celle d'Ounas prédécesseur de Teti. Ces textes connues sous le nom de "textes des pyramides" sont les plus ancien texte religieux connue à ce jour et était la pour accompagner le roi à sa renaissance en tant que dieu.

Le sarcophage toujours présent dans la pyramide est lui aussi gravé d'inscription et la voute est constellé d'étoile pour représenter les cieux. Notre "guide" nous invite a prendre des photos comme si c'était une faveur car interdit... attendant donc une rétribution en échange même si eux te diront que c'est selon ton bon coeur... mais comme je le savais si bien mon coeur n'était pas suffisament grand une fois le bakchich donné !

Nous rejoignons Akram dehors qui nous emmène à 2 pas pour visiter le Mastaba de Kagemni le grand vizir de Téti.

Le Kagemni c'était ce qu'on peu appelé une tronche il a servit 3 pharaons atteignant son plus haut poste sous le règne de Téti dont il est le dirigeant le plus puissant aprés le roi lui même... le mastaba qu'il se fait construire relate sa vie.

Ce mastaba nous reseigne énormément sur la vie de l'époque décrivant de nombreuses scène de la vie quotidienne ou de nature. On peu ainsi s'imaginer les rives du Nil a l'époque grouillant de crocodile et d'Hippopotames, les bateau de papyrus des marchand voguant d'une rive à l'autre pour se rendre au marché. On peu voir des scènes ou l'on traie une vache, gave des oies, de la boucherie... et tout cela réalisé par les meilleurs artistes de l'époque.

Et Kagemni lui même représenté à taille réel et dont les couleurs sont encore remarquablement préservés.

Il y a sur le site de Saqqarah au moins 24 pyramides et d'innombrables mastaba découverts à ce jour... donc il faut se contenter de quelques visites mais les fous d'Egyptologie pourront y passer la journée ^^

Pour notre derniére visite sur le site Akram nous guide ver la toute première pyramide construite. Celle de Djoser. Mais le mérite revient à son grand architecte Imothep ("celui qui vient en paix). Outre le fait qu'il influencera nombre de pharaons suivant pour leur tombeau il est le premier à troquer la brique en terre crue utilisé alors pour l'édification des mastaba contre de la pierre.

A ce moment la de la journée notre guide dois être fatigué car si on comprend ses mots les phrases qu'ils forment ont de moins en moins de sens, il semble passer de 3 sujets différents dans la même et on ne saisit plus trop bien de quoi qu'il veut nous dire ^^

Une réplique de la statue de Djoser est visible la ou l'originale avait était trouvé (qui trônera sans doute dans l'immense nouveau musée Egyptien a Gyzeh qui voit son ouverture sans cesse repoussé, Akram nous explique qu'ils attendent un retour à la normale pour en faire un événement international de grande ampleur).

Le pourquoi les pyramides à degrés ont était remplacé par des pyramides à face lisse sous la 4éme dynastie proviendrait qu'elles n'étaient pas compatible avec l'image de pureté que devait véhiculé de tel édifices, elles se recouvraient de poussière, les oiseaux s'en servaient de perchoir faisant leurs affaires dessus... Snéfrou sera l'instigateur du grand changement avec sa pyramide Rhomboïdale puis la Pyramide rouge.

Avant de quitter les lieux un point de vue nous permet de voir au loin 3 des pyramides d'Abousir ou au moins 5 pharaons de la Véme dynastie ont fait édifiés leurs pyramides.

Sue la route retour Akram demande au chauffeur de faire un stop à l'entrée du site, mais il est fermé au public seul les archéologue semble y avoir accès pour le moment.

Quoi qu'il en soit aprés la 4éme dynastie les constructions semblaient déja bien moins impressionnante. A cette époque le pays jouissait d'une période de prospérité et plus besoin d'en mettre plein la vue en unifiant le peuple autour de grand projet unificateur à la gloire du pharaon.

Sur le chemin retour Akram nous jette dans la fosse au lion... on fait un stop dans une parfumerie et dans un shop de Papyrus. Je connais bien le délire des chauffeurs dans de nombreux pays qui te déposent dans ces shops ou ils ont des accord, soit ils touchent un pourcentage de la vente soit un coupon pour de l'essence ou une petite rémunération. Akram ne va pas s'en cacher quand je le lui fait la remarque mais nous dis bien qu'on est pas obligé d'acheter et que cela fait aussi partit de leur culture et que cela reste interessant à découvrir.

Notre parfumier viens alors nous faire un long speach, on est accueillit dans un salon privé ou l'on nous sert les boissons traditionelles Thé, café, jus d'Eukalyptus ou lemonmint, il nous déballe toute ses essences, on a le droit a l'histoire de sa famille, la rencontre avec le grand pére fondateur et Mohamed Ali (étrange le grand pére du parfumier à Marsa Alam avait lui ausi rencontré Mohamed Ali... ce doit être une grande famille de parfumier). Il réussirat quand même à alléger notre porte feuille de 20e Susie ayant craqué pour une fiole d'essence "Arabian night"

2nd Stop dans la boutique de Papyrus ou on est accueillis en français, la dame nous fait la démonstration de la technique pour réaliser les feuilles de papyrus, on nous offre a boire et la encore on finit par se faire endormir et acheter... On a donc craquer sur une représentation de l'amour entre Isis et Osiris (bon ok c'était une histoire d'amour consanguine mais qui est on pour juger ???) et on a fait marqué nos noms en hiéroglyphes sur les cartouches. C'était nos petits craquages de St Valentin on va dire...

Aprés s'être bien allégé les poches Akram nous redépose à notre hôtel. Une bonne nuit de sommeil va faire du bien !

4
4
Publié le 2 mars 2022

Un ciel bien gris nous attend lorsque nous montons sur la terasse pour notre dernier petit déj au Panorama Pyramids Inn... cela met un terme a nos tergiversations sur le programme du jour, nous comptions visiter le plateau des pyramides de Gyzeh mais hésitions à le garder pour la fin du voyage pour ne pas faire trop de pyramides d'un coup... et avec ce temps la décision est vite prise ce sera pour la fin du voyage ^^

Nous quittons l'hôtel aprés avoir appelé un Uber, le chauffeur demande d'annuler la course il préfére être payé en cash. C'est un jeune qui pare pas un mot d'Anglais et va utiliser google trad durant les 30min de trajet jusqu'au centre du Caire pour tenter de communiquer avec nous... de ces conversations approximatives en ressorte 2 choses... Il est fan de Shakira bien qu'il ne comprenne pas les paroles des chansons sans doute sa capacité de danseuse du ventre lui plait et il veut qu'on lui présente une occidentale à épouser ^^

Nous arrivons à bon port à notre hôtel pour la nuit "Arabian Night" c'est pas le grand luxe mais il est peu cher et situé en plein vieux Caire historique. Une petite photo avec notre Taxi si vous êtes intéressé mesdemoiselles son coeur est à prendre ^^

Le personnel de l'hotel ne semble pas vraiment parler anglais mais l'un des proprio est présent et il se trouve qu'il est marié à une française et vie principalement à Paris... il nous accueille dans un français parfait et nous échangeons un peu alors qu'on nous sert le thé. Je laisse ensuite Susie prendre possession de nos quartiers tandis que je vais acheter une carte sim locale, plus facile de communiquer quand on a pas tjr de wifi a dispo.

Aprés une petite sieste principalement du au fait que les courbature de mes allé retours dans les pyramides commencent à bien se faire sentir on décide de juste allé se balader dans le vieux Caire islamique.

Lors de ma première visite je m'étais rendu à pied jusqu'ici sans avoir de plan à part visiter des mosquées du coins, mais une fois dans le coeur historique ou se situe le marché de Khan El Khalili, le souk le plus réputé j'avais vite déchanté devant le bain de foule agoraphobique que j'avais pris. En vrai le Caire c'est plus de 24millions d'habitants donc bain de foule c'est pas ce qui manque mais les premières ruelles du Souk sont aussi la ou les bus déverse les hordes de touristes et la ou les vendeurs sont les plus oppressant du coup javais mis le cap sur une partie moins fréquenté du Caire islamique.

Ce faisant je n'étais pas allé plus avant dans le souk la ou les boutiques de souvenirs made in China laisse place aux boutiques locales avec leur artisans exécutant des gestes millimétrés pour offrir du travail de qualité.

Le Caire Islamique c'est aussi plus de 800 monuments et sans panneaux de direction je n'ai pas cherché à trop le comprendre on a juste décidé d'allé selon nos pas au gré du vent... ou de la foule XD

Le coeur de ce quartier date du XIVéme siécle et on a l'impression de voyager dans le temps, ici le monde moderne semble loin. Mosquées, remparts, monastères, mausolées, c'est un véritable voyage visuel qui s'offre sous nos yeux. Au prix des entrées on ne peu pas se permettre de visiter chaque bâtiment alors on n'en choisis qu'un.

Notre choix s'est donc porté sur la maison al-Suhaymi. Elle se trouve dans la rue Darb al Asfar en plein coeur du Khan El Khalili.

Dans un pure style ottomane et sans doute la mieux conservé du Caire, la battisse originale fut construite en 1648 puis agrandit au siécle suivant par adjonction de bâtiments adjacent. Dans un parfait état de conservation nous arpentons ses cours, ses jardins, ses salles dans un calme bienvenue aprés la foule des rues extérieurs.

Il y a même à l'origine une fontaine intérieur alimenté par une roue poussé par des âne à l'extérieur... pas d'âne de nos jours donc pas d'eau mais la roue est encore visible.

Pour lutter contre la chaleur oppressante un ingénieux systéme de ventilation per... oooooh un petit chat !!! Ok dsl mais il y en à partout au Caire et vous savez combien je les aimes ces boules de poils !!!

Bref je disais, un ingénieux systéme de ventilation permettait la circulation de l'air à travers des moucharabieh des sortes de cloisons ajourés.

Même systéme pour les placards qui permettait de garder l'eau dans des jarres au frai... frigo naturel en quelque sorte. Un des gardiens nous guide à l'étage et nous ouvre les appartements supérieur ou nous découvrons une très belle sale recouverte de céramique bleus et une collection de plats de toute beauté. Il nous montre aussi une pièce ayant servit de sauna et le systéme permettant de faire la vapeur.

Aprés cette petite visite fort sympathique on longe un peu les remparts nord avant de réentrer dans le coeur du quartier pour rejoindre la partie la plus touristique du Khan el Khalili...

On arrive donc dans un dédalle de ruelle encombré de dizaine d'échoppes de toute taille dans ce que j'aime qualifié de joyeux bordel. Il n'y a pas autant de "blancs" qu'a ma derniére visite, il faut dire que le Corona est passé par la, mais les Egyptiens semble en vacances et sont très nombreux.

Nous arrivons à ce qui est sans doute le lieu le plus photogénique du souk, une arche ou s'est installé un vendeur de luminaire, au passage de Susie tout s'illumine... magie ? Non juste le vendeur qui s'amuse ^^ Il tente évidement de nous vendre sa marchandise mais on a pas de place dans nos sacs pour ce genre de souvenirs... peu importe il tente de te refourguer la plus petite ^^ On lui promet de repasser à notre départ si l'on souhaite en acheter... mais en vrai si je dois payer 14fois le prix tu m'oublis mec c'est pas le quartier ou faut prendre ses souvenirs la négociation ici c'est comme négocié avec King Kong alors que t'es Rafiki... tu va te faire bouffer !

Cette marche nous ayant fatigué on s'octroie une pose au très renommé EL FESHAWI . Le café des miroirs comme on le nomme est un endroit (cher) mais interessant pour vivre pleinement l'expérience de la foule tout en sirotant un jus frais ou en fumant une chicha.

Il faut dire qu'il est un des plus ancien et sans aucun doute le plus connue des Ahwa (café traditionnel) de la ville. J'étais déja passé ici le soucis et qu'on à pas de carte donc le prix se fait un peu à la tête du client, il est fréquenté par les étrangers autant que par les Egyptiens. Des musiciens prendront place à nos côtés et entamerons des chants arabes, ambiance garantit... on en oublie complétement le Covid et les gestes barrières, la vie est comme avant ici et ça fait foutrement du bien.

On discute pas mal avec le gérant qui nous explique que la vie est rude et que le travail n'est pas encadré comme en France ici on bosse du matin au soir, les enfants ne sont pas systématiquement mis à l'école par les parents surtout ceux illettrés et n'ayant pas d'argent, ils bossent dés leur plus jeune âge dans les rues, de nombreux viendront tenté de nous vendre bracelet et autres ballons. Mais ici c'est normal et les gens ne remettent pas cela en cause ils sont très croyant et leur philosophie fait qu'il estime être à la place qu'Allah à choisit pour eux, aussi riches et pauvres cohabitent sans soucis , la différence de classe sociale entre eux n'entraine pas de jalousie maladive. Nous quittons le café vers 17h30.

Il est temps de manger, nous optons pour le Naguib Mafouz bien noté sur le net ou nous avions réservé un peu plus tôt dans la journée. Il est interdit de photographier l'intérieur. Le cadre est jolie, les serveurs agréables et pro, on est servit copieusement... on a peut être encore surestimé nos estomacs... Shawarma de poulet, Kocharie, Soupe et un délicieux pain traditionnel... pétage de biiiiiiiide

A notre sortie la nuit est tombé, et c'est une foule dense qui nous attend, les ruelles du Khan sont anxiogène, ce n'est clairement plus du tout vivable nous nous empressons de sortir au grand dam des vendeurs qui n'arrêtent pas de nous interpeller pour faire un tour de leur micro boutique dans l'espoir qu'Allah leur envois leur premier client de la journée. On aimerait bien tous leur acheter une babiole pour les soutenir mais il nous faudrait alors une caravane de dromadaires pour ramener le tout en france ^^

Ouf on est sortit, la place Al Hussein qui marque l'entrée du Souk est sur fréquenté, le Caire se réveille à la nuit c'est une chose que j'avais compris lors de ma derniére visite. De retour à l'hôtel on espère une nuit apaisante pour bien se reposer... nous ne l'aurons pas, les voisins vont et viennent dans le couloir, toquant aux portes, ou criant d'étage différent pour s'interpeller, ils regardent la télé, se servent le thé... ainsi jusqu'à 3h30 du mat... puis alors qu'on s'endort enfin c'est l'appel à la prière matinale... Le Caire ne dort jamais... et toi non plus !

5
5
Publié le 5 mars 2022

Aprés la pire nuit de sommeil depuis la veille... ^^ ... nous prenons un Uber direction la gare de Bus de Nasr City à 8km de l'hôtel et à cette heure matinale la circulation est fluide du coup on arrive bien en avance. Aujourd'hui 500km avec la compagnie Gobus en direction de la station balnéaire de Sharm El Cheik dans la péninsule du Sinaï.

8h de trajet entrecoupé de nombreux points de controle de l'armée, je ne compte plus le nombre de fois ou l'on nous a demandé nos passeports. Ajouté à cela deux check point ou on vous demande carrément de descendre récupérer vos bagages pour une fouille (approximative), la première avant de traverser le Canal de Suez et le 2nd à l'entrée de la ville.

On arrive à la tombée du soir, le temps que notre Taxi ("Abdou") envoyé par notre guest house ne nous dépose il fait nuit.

Nous avons réservé 2 nuits au Sinaï Old Spices, je n'étais pas spécialement attiré par Sharm en tant que destination à part entiére car il s'agit d'un conglomérat d'énorme resort all inclusif attirant beaucoup de russes soiffard... pas ma tasse de thé. Mais cette guest house à l'écart de la ville était tout ce que j'aime, un lieux en dehors mais proche d'une zone touristique avec un accueil chaleureux comme on ne veut plus les quitter une fois qu'on y a poser les pieds.

Gaby la nouvelle manager vis depuis plus de 20ans en Egypte. D'origine Suisse elle a longtemps tenue un centre de plongée avant de devenir prof de Yoga et d'ajouter récemment une corde à son arc en s'occupant de la Guest House suite au départ de l'ancien proprio qui souhaitait vendre. Seulement Gaby adorant ce lieux elle savait que confier les rennes à un local marquerait à coup sur le naufrage de cet oasis de sérénité. Le soucis dans ce pays est qu'il ne voit que l'instant présent et l'argent facile et beaucoup on du mal a se projeter à long terme. J'avais déja expérimenté cela a mon premier voyage, les mecs te "sucent" jusqu'à la moelle ne comprenant pas que la mauvaise pub qu'on leur fait à la suite les fera couler...

Enfin heureusement pour le Sinaï Old Spices pour le moment Gaby préserve ce lieu d'une main de maitre. Nous y avons eu des échanges interessant avec elle, Sumin une Coréenne et un couple belge Fabienne et son époux philippin dont je ne suis plus certain du nom donc je vais éviter de dire des bêtise. Il y avait quelques Russes avec qui on a pas échangé mais c'était une charmante ambiance international qu'on avait la ^^

Et puis il y avait comme toujours... UN CHAT !!! Trop mignon qui réclamait sans cesse de la bouffe, il a aussi tenté de squatter la chambre pour y dormir aprés que je l'ai attiré avec du lait mais Susie la recalé... il nous a exprimé son mécontentement dans d'odorante effluves bien tenace aprés son expulsion de la chambre... mais je l'aime quand même ce petit "Munchkin" comme j'aimais le surnommer ^^

Pour notre unique journée sur Sharm nous demandons conseil à Gaby pour un bon site de Snorkeling, elle nous indique le tombant prés de la Lighthouse en passant par le complexe d'El Fanar. Abdou vient donc nous faire un lift... 18km jusqu'au site cela en partie du au fait que le Sinaï Old Spices se situe de l'autre côté du mur d'enceinte de la ville et qui rallonge par 2 la distance. Ce mur à était construit suite aux attaques terroriste de 2005 ayant fait plus de 80 morts et 200 blessés sur la station... les logos de la Paix qui le parcourent me font doucement rire je ne pense pas qu'il empêcherait quelqu'un avec de mauvaise intention de nuire... sans compter que des documents impliquant les services secrets égyptiens dans les attaques ont étaient retrouvé il y a 10ans lors du printemps arabe... enfin bref on est pas la pour parler conspirationnisme ^^

Que dire de cette station, elle a du charme par endroit... mais aussi un paquet de mauvais goût... la faute aux russes ^^

Peu importe ce qui nous intéresse c'est le spot de snorkeling du Lighthouse...

Nous payons 5e chacun pour l'entrée sur le domaine d'El Fanar, la seule option gratuite pour rejoindre le site serait de nager depuis une plage public mais sans avoir nos affaires surveillés... La nous pouvons nous prélasser sur des transat et commander à manger... le hic comme toujours dans ces lieux c'est de la bouffe occidentale insipide et hors de prix que l'on nous propose... tellement adhérent quand on sait combien la nourriture Egyptienne est délicieuse et bon marché.

Il est temps de se mettre à l'eau...

Le tombant est juste incroyables, une multitudes de poissons de 1001 formes et couleurs dans une eau clair comme du crystal...

Seul ombre au tableau le vent se lève, la mer est alors bien agité et surtout à cette saison elle n'est pas bien chaude et sans combi on se dirige tout droit vers l'hypothermie

Je pensais passer mon aprem à l'eau mais c'est mort, je ne me sens pas bien aprés cette session ce sera donc finit pour cette aventure sous marine. On décide donc de prendre un Taxi pour allé faire un tour au centre vers le Old Market.

On y rencontre Mouhamad, un Egyptien avec une énorme barbe qui organise des excursions dans la région, au départ il nous emmène juste dans son shop pour avoir une vue sympa sur la mosquée, puis voyant que j'ai un bel appareil demande a ce que je le prenne en photo à sa fenêtre et lui envoie. Nous finissons par en venir à notre séjour et à ses propositions d'excursions, on lui dis que nous partons malheureusement sur Dahab dés le lendemain mais nous gardons son contact.

La mosquée Al Sahaba est récent, ouverte au public il n'y a que quelques années. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle en jette de l'extérieur.

Malheureusement l'aprés midi elle n'est plus ouverte au public, nous ne pourront qu'arpenter les tapis de sa partie basse.

Nous quittons le Old Market, on ne prend pas de Taxi car je souhaite prendre la photo en hauteur de la mosquée et faut avouez que ça à de la gueule non ?

Notre derniére destination du jour à moins de 3km à pattes se situe pas très loin de la Lighthouse, le café FARSHA.

Le lieu est très très fréquenté mais rien d'étonnant à cela quand on voit l'emplacement à flanc de falaise face à la mer rouge (bleu...) et la déco oufissime !

Il y a tellement de bric à brac qu'on ne sait plus ou regarder... et à la nuit tombé tout cela s'illumine de centaines de lanterne, on se croirait dans un compte des 1001 nuits dans la caverne d'Alibaba ! Fantastiques...

Ce qui est aussi fantastiques ce sont les prix, 70livres Egyptienne (4e) pour un jus dans le pays on peu appelé ça du vol ^^ Mais le pire c'est qu'on a craqué pour des cocktail alcoolisé (l'alcool est rare vu que leur religion l'interdit)... on s'est dis que c'était l'occasion vu qu'on en reprendrait sans doute pas du séjour... grosse erreur, Mojito et Sex on the Beach qui n'ont de Mojito et Sex on the beach que le nom... gros glaçons, citron jaune, menthe s'apparentant a une mauvaise herbe du jardin et un alcool frelaté à gerber... j'ai bu deux gorgé et ai abandonné... on aura payé cher pour la cadre...

Malgrés notre échec boisson ce lieu est à voir il n'a pas son pareil !

Nous somme rentré et avons rejoins le couple de Belge pour diner, à 20m de la Guest House il y a un shop et des restos qui font de la nourriture excellente à prix rikiki. Pour vous dire la veille on a acheté une boite de thon, de féta, 500g de pattes, 2 tomates, 3 concombres, 1 oignons, 8 galettes egyptienne, 1l de Coca et 1 de fanta... 3e50... si tu vie à la locale l'Egypte reste un des pays les moins chers que j'ai visité... le mec qui fait des portions de falafel énormes 50cents, le Poisson ou poulet grillés moins de 2e... bref fuck ces Russes trop plein de tunes qui dénaturent tout XD

6
6
Publié le 10 mars 2022

Nous quittons Gaby et le Sinaï Old spices aprés une bonne nuit de repos. Abdou nous attend comme convenu pour nous emmener au terminal de Bus. Arrivant un peu en avance on nous invite à s'asseoir dans le café de la gare ou je prends un lemon mint juice qu'on me facturera bien évidemment 3 fois le prix... Toujours demander le prix avant... puis l'heure de partir arrive. Le mec chargé de mettre les bagages en soute colle trois pauvres autocollants sur nos valise et demande 20pounds par bagage, je lui dis alors que j'ai les bagages inclus dans ma résa et rien à payer de plus mais évidemment "no speak english, Arabic"... étonnant comment quand il faut te soutirer de la tune ils arrivent à parler anglais et dés que tu cherches à discuter ils ne savent plus... un 2nd mec s'en mêle et appuie son pote en nous expliquant que c'est le tarif du "service"... je devrais faire ça dans mon job d'été ou j'aide volontairement les gens a mettre leur bagage en soute je me ferais un max de tunes... moi comme un con je lâche la tune avec l'intention de faire une réclamation à la compagnie mais bon ce sera évidemment trop tard il faut juste tenir tête et s'il continue a faire forcing aller au bureau ou la police touristique.

En fait en Egypte on laisse un tip ou bakchich quand on nous donne un coup de main mais c'est à notre bon vouloir et les locaux crachent jamais plus de 2 pounds donc la le mec se multiplie le truc par 30 tranquille et surtout en nous le faisant passer comme réellement du... mais si il n'y a pas de reçu vous avez votre réponse il se les met juste dans la poche... deuxième et derniére fois qu'on les laisse nous niquer. Le souci c'est qu'on n'a pas envie de s'énerver et se gâcher la journée pour des trucs d'argent et ils jouent la-dessus donc il faut savoir rester ferme et patient pour ne pas se faire sans cesse soutirer plus d'argent que nécessaire. On reviendra sur cette affaire dans une prochaine étape au retour pour le Caire car le 3éme round à belle est bien eut lieu ^^


Bref aprés 1h30 de trajet ponctué de contrôles de police nous voila à notre nouvelle destination, DAHAB. Comme toujours le 1er Taxi nous fait croire que la route pour notre hôtel est vraiment loin et donc il calcule double km pour l'aller et son retour à vide... et moi pauvre couillon qui ai trop d'argent à perdre j'accepte de le payer quasiment le double de la course d'origine... toujours cette tendance à comparer à la france ou on ne ferait pas 3km avec ce montant...

Nous allons passer 3 nuits au Canyon Estate à 6km du centre-ville de Dahab il est situé face à un spot de plongée le fameux "Canyon" qui est réputé pour être un bon spot de snorkeling également et à 2km du Blue Hole un autre spot réputé de la région. Le programme des prochains jours est avant tout de se reposer de nos 3mois de vadrouilles qui commencent a peser. Je pensais pour ma part passer mon temps à l'eau mais à notre arrivée gros vent... du coup pas mal de houle et avec une eau un peu trop froide...

j'abandonne l'idée de me mettre à l'eau pour ce soir. On mangera juste au resto à côté de l'hotel avant de regagner notre chambre pour se reposer. Mais encore une fois la logique Egyptienne les prix sont un peu à la tête du client et de l'humeur du serveur, on a mangé pour 120 à 2 avec une grande bouteille d'eau... Susie y retournera seule le lendemain, 130 pour le même plat avec un jus...

Au coucher du soleil je décide d'aller faire un petit tour et gravir les collines de caillasse environnantes afin de profiter des derniers rayons de soleil.

Comme souvent dans ce genre de pays l'envers du dècor idyllique réserve quelque surprise... en contrebas j'aperçois les décharges sauvages et les dromadaires qui servent à balader les touristes allongès dedans ou y cherchant quelques restes de nourriture triste spectacle.

Voila pour notre arrivée sur Dahab.

Le lendemain matin je vais profiter de la lumière matinale pour me balader à nouveau aux alentours du logement et voir l'état de la mer...

Les dromadaires ont quitter les ordures et arpentent les collines à la recherche de touffe d'herbe.

Le vent étant tombé je me décide de me jeter à l'eau, Susie étant toujours mieux au chaud sous la couette. Je vais donc seul bravé la fraicheur matinale... je ne sais toujours pas comment je suis rentré mais j'y suis rentré. Je découvre un superbe spot, un fond sablonneux entouré de récifs abritant une multitude de poissons. Puis le tombant. Bien que la visibilité ne soit pas trop mauvaise elle ne l'est pas suffisamment pour pouvoir observer le Canyon qui débute à 12m de profondeur. J'aurais bien aimé me laisser tenter par une petite plongée mais ayant fait exploser notre budget voyage jusque-là c'est une chose sur laquelle je ferais l'impasse pour ce séjour Egyptien.


Aprés une bonne heure et demi de nage je ressors frigorifié, mon corps est en hypothermie et je tremble comme une feuille morte. Je fonce prendre une douche chaude et me mettre sous les draps, il me faudra bien 2h pour retrouver une température corporelle normale.

Nous décidons de partir explorer la ville à 6km pour trouver un restau pour nous restaurer. Les dromadaires que j'ai vus plus tôt dans la matinée on l'air de retourner à leur décharge... pas suffisament d'herbe dans le désert sans doute...

Le front de mer n'est qu'enchainement de restau proposant du poisson et autre met bien tentant mais à des tarifs bien trop européens à notre gout. 10e le poisson grillé par personne sachant qu'a Sharm le vendeur prés de la Guest House te le fait griller avec du riz pour moins de 3e pour 2... mais on discute avec le vendeur pour lui demander ou l'on peu manger pour moins cher et locale dans le centre si possible car on est dans une vrai fourmilière d'étranger ^^ Trés sympa il nous indique ou trouver quelques chose de plus abordable.

On finit donc dans un restau plus locale, pour moitié moins d'argent on s'explose le bidou avec de délicieux Falafel et sandwich Koffta.


Pour digérer on se dirige vers le Lagon... à plus de 4km donc en vrai si c'était à refaire, TAXI.

Susie voit un pantalon qui lui plaît on rentre donc dans la boutique d'un sympathique monsieur qui va tout de suite nous faire son show de "j'aime la france, good people, pour toi mon ami je vais te faire un super prix, on parle pas d'argent de suite d'abord fait le tour si tu veux d'autre chose et aprés on fera un prix groupé, mais promis ce ne sera pas un magic price pour toi ce sera FANTASTIC PRICE" alors la je lui fais le geste avec mes bras écartès pour évoquer la grandeur "ok i see a fantaaaastique price like that" ce qui le fait bien rire et il s'empresse de me dire que non ce sera un mini prix car il nous a vraiment à la bonne... comme chaque client potentiel... ou pigeon ^^

On a donc aprés notre choix un pantalon et écharpe pour Susie et un pull pour moi... voyons le FANTAAAASTIC PRICE"... il tape sur sa calculette 1450 (Livre egyptienne) en m'expliquant que ça c'est le tarif pour les autres mais que moi il baisse à "850"... mais je l'arrête de suite, je ne crois pas une seconde a son délire de me faire sentir spéciale et ce tarif reste trop européen à mon gout ^^ Je réfléchis à combien ça vaut d'aprés moi et annonce mon chiffre "5 hundred" evidemment il joue le mec offusqué d'une offre si basse mais descend "800", moi "500", "750", Toujours 500 à prendre ou à laisser, "600", nop 500, "Ok we cut in two 550" et la Susie s'immisce dans ma négoce et donne son aval pour 550, mais... mais... WHAT ! Pourquoi tu as faits ça il allé lacher à 500... mais bon Susie estime que dans un marchandage on doit chacun faire un pas vers l'autre... j'estime que non si je donne déjà le prix juste ou plus... je demande alors au vendeur a combien il serait descendu au max... 450... il nous a bien eus ^^ Il nous remercie chaleureusement et on se souhaite une bonne fin de journée...

On fait un petit stop voir si il y a des petits crabes dans la caille mais ce sont surtout des ophiures que l'on trouvera. Une espèce proche de l'étoile de mer.

Sur le chemin je ne me sens pas super super, gros mal de tête, mal au ventre... peut-être le Kofta n'était pas si bon que ça ^^ On s'arrête fréquemment le temps que les crampes diminuent... ou que mon genou se repose car il commence lui aussi à faire des siennes... aaaah la vieillesse... je veux aller le voir ce lagon !!!

Presque arrivée sur la péninsule de sable qui sépare le lagon de la mer un petit lac d'un bleue laiteux permet quelques clichés interessants.

Pas de chance arrivée là-bas c'est marrée basse donc il n'a pas l'aspect que j'imaginais mais c'est tout de même très beau et très fréquenté...

le vent de la veille est tombé donc pas de Kitesurfer mais le spot est réputé pour eux. Aujourd'hui quelque véliplanchistes, un mec en ski nautique, des gens à cheval, en 4X4, à pieds...

y'en a trop on n'ira pas tout au bout de la péninsule de sable, comme c'est marré basse on traverse facilement le lagon pour rejoindre l'autre rive.

De la on trouve un taxi pour nous ramener à l'hotel ou je m'écroule... à demain ^^

7
7
Publié le 16 mars 2022

Pour cette 2nd journée à Dahab nous mettons le cap sur le Blue Hole à 2.5km de notre hôtel. Nous ne prenons donc ni dromadaire, ni quad, ni taxi et nous y rendons en BMdoublepied.

Le Blue Hole se situe dans le parc national de Abu Gallum il faut donc s'acquitter des droits d'entrées de 10dollars par personne...

Il s'agit d'un trou dans la côte tombant à plus de 110m. Il est un des spot de plongée les plus mortel de la planète et les plaques commémorative sont la pour nous le rappeler.

Nous nous installons dans un des nombreux resto entourant la baie et tenue par des bédouins pour manger un morceau. Le mec fait son propre pain, un délice.

Une fois la panse bien rempli nous évitons de nous jetter à l'eau de suite... erreur car vers 10h30 c'est des flots ininterrompu de minibus rempli de touriste muni de gilet orange qui déboule... va y avoir du monde à l'eau ^^

La plupart cependant vont prendre des bateau et monter plus haut dans le parc ou ils passent la nuit dans des tentes de Bédouin avant de rentrer le jour suivant.


Aprés un petit tour pour admirer les alentours on se décide enfin de se jetter à l'eau, mais Susie préfére louer une combi pour ne pas se geler... mais contrairement à la veille la température vers 13h est bien plus agréable et je ne finirais pas frigorifié comme lors de mon précédent bain !!!

Gros fou rire en observant un groupe d'Egyptienne avoir du mal a se mettre à l'eau, aprés 10min une seule était réellement entrer et la 2nd avait peur... d'un poisson... c'est un peu balo d'avoir peur des poissons lors d'une sortie snorkeling ^^

On abandonne à son sort le pauvre guide et sa compagnie de pintade gloussante et partons à la découverte du tombant.

La mise à l'eau se fait plus loin sur la côte il suffit ensuite de suivre le tombant jusqu'au Blue Hole et d'en ressortir à cet endroit:

Le tombant était tout simplement magnifique. La clarté de l'eau époustouflante a fait de cette session un excellent moment partagé avec ma chérie... qui aprés ce spot ne bravera plus les eaux trop froide à son gout de la mer rouge ^^

Aprés s'être changé nous prenons le chemin retour vers notre hotel.

Je retourne à la tombé du jour pour une petite session sur le spot de Canyon, cette fois je prend mon appareil photo pour tenter quelques clichés intéressants des petits poissons que l'on peu rencontrer en mer rouge...

Aprés une bonne nuit de sommeil je remet ça au petit matin... sous le regard dubitatif des dromadaires qui se demandent bien quel est cette bestiole qui se fou à l'eau de bon matin ^^

J'enchaînerais une derniére session en fin de journée comme la veille, ce sont les deux meilleurs moments pour voir une multitude de poissons actifs.

Ensuite bonne douche chaude et petit casse croute puis sieste avant que notre taxi ne vienne nous chercher à 21h pour de nouvelles aventures qui nous mèneront au mont Sinaï ou Moïse entendit dieu... mais ça c'est pour la prochaine étape ^^

8
8
Publié le 20 mars 2022

Pour notre derniére étape dans le Sinaï nous avons réservé une excursion pour le Mont Sinaï et le monastère Ste Catherine.

Vers 20h on plie bagage à Canyon Estate. Un Taxi doit nous déposer à la station service à la sortie de la ville le long de la Highway reliant Charm à Ste Catherine. Nous abandonnons palmes masques tubas derriére nous, trop encombrant et non nécessaire pour la suite du voyage. Ce fut au plus grand plaisir du personnel qui s'empresse de les essayer voir si c'est à leur taille et planifie déja d'allé à l'eau le lendemain ^^

Mouhamad m'envoi un message pour me donner le nom du mec responsable de la sortie, qui n'est plus celui prévu, je m'inquiète car on a nos bagages avec nous et dans le véhicule de son agence il m'avait certifié pas de soucis pour nos affaire mai si on change rien de sur. C'est une pratique fréquente en Egypte si les mecs on pas suffisament ou trop de clients ils se les refilent entre agence touchant une com c'est mieux que de perdre de l'argent à affréter un autre véhicule et équipe d'accompagnateur. 22h30 le minibus est la, en voyant nos bagages ça grimace mais ils trouveront comment les caller. On peu donc mettre le cap sur Ste Catherine.

La route est en très bon état, les minivan et minibus partent tous de Charm à la même heure en sorte de convois géant on sait donc qu'on ne sera pas les seules touristes à escalader le Mont Sinaï cette nuit... mais des centaines.

Vers 2h du matin on atteint la village de Katherine, on nous fait un stop dans une boutique de souvenir d'image pieuse et icône byzantine... à 20usd le magnet ils se touchent les adorateurs du Christ...

Une fois finit de rien acheter on remonte dans le bus pour une courte route vers le parking du du monastère de Ste Catherine à 1570m d'altitude. Nous descendons les yeux un peu grogi à cette heure tardive pour entamer l'ascension du Mont Sinaï (2285m) dans la fraicheur de la nuit, environ 0° mais on s'en sort bien il a neigé la semaine passé et d'aprés le bédouin qui nous guidera au sommet ce jour la 1 seul des 20 marcheurs de son groupe est arrivé au sommet...

Des tonnes de vendeurs à la sauvette tentent de nous vendre poncho et gants nous avertissant du froid mordant au sommet avec le vent glacial... on se dit qu'on en a pas besoin mais une fois en haut on se dira que finalement leurs mises en garde n'étaient pas si mensongères.

On emprunte le sentier des chameliers à un pas régulier mais ponctué d'arrêts dans des abris afin de se reposer, s'adapter à l'altitude et reprendre de l'énergie en consommant café, thé et petits en cas vendus à chaque stop.

Ce sentier arpente en lacet les flancs de la montagne sur 5km environ. Les plus feignant peuvent louer les services d'un chamelier qui les emmènera a dos de dromadaire... dans le noir un peu dommage tout de même.

Plus l'on monte plus l'air est froid, mais à l'abris du vent et avec l'effort on transpire abondamment et on ne s'en rend plus compte a tel point qu'on est tenté d'enlever son pull... mais lors des arrêts on reprend conscience que ça caille sévère.

On fais la conaissance d'un couple de russe, la femme parlant bien français on échange rapidement sur l'actualité récente (on est le 1er jour de l'invasion Russe en Ukraine) elle nous dis ne pas comprendre car son peuple veut faire partie de l'Europe et aime la pix mais que le pouvoir en place lui en a décidé autrement... je blague pour lui dire que l'on va se mettre à apprendre le Russe dés notre retour en France, son mari nous rassure en nous disant qu'on a le temps "La france c'est que pour dans 5ans"

Nous finissons par atteindre le bout du chemin des chameliers pour ce qu'on appellera la cerise sur le gâteau: 750 marches raides et inégales, taillées dans le roc qu'il nous faut gravir pour atteindre le sommet.

Nous nous arrêterons une derniére fois un peu aprés 4h du matin pour une sieste dans un abris avant le levé du soleil, si l'on souhaite attendre directement au sommet dans le vent c'est libre à nous mais on est mieux au chaud.

La lueur à l'horizon annonce que Mr Soleil pointera bientôt son nez, nous nous mettons à nouveau en chemin pour gravir les derniéres marches menant au sommet.

Et nous y sommes !!! Et il fait foutrement froid, genre au moins -8000 ^^ On aperçoit même de la neige résiduel.

Mais le spectacle auquel nous assistons nous réchauffe le coeur. C'est simplement sublime.

La seule ombre au tableau est la stupidité de jeunes russes qui vont durant 15min prendre des selfies et faire un shooting photo devant le levé de soleil... n'en profitant pas vraiment puisque lui tournant le dos et prenant des photos à contre jour, tu m'expliquera pourquoi tu sourit meuf... ouai je suis énervé car elles se sont mise devant nous tranquilou bilou, j'ai bougé mais Susie est resté, celle prenant la... les photos ne se privant pas de lui mettre le coude dans la figure... sans gène, pas la moindre excuse pour le désagrément... je suis définitivement pour l'Ukraine dans le conflit qui a débuté ^^

Susie finit par me rejoindre et nous faisons le tour du sommet ou il est dis que c'est ici que Moïse reçu les 10 commandements de la part de Dieu. Une chapelle et une mosquée ainsi que l'abris dans lequel il aurait dormis sont visible.

Nous attaquons la descente avec cette fois ci la découverte de notre parcour ascensionnelle que nous avons effectué de nuit donc sans trop savoir ce qui nous entourait.

La vue des vallées encaissés et des monts déchiquetées alentours est stupéfiante. Les genoux souffrent mais qu'elle paysage sublime.

Le monastère est nous apparait enfin... et l'atteindre parait interminable...

Une fois en bas il est 8h45, on a 3/4 d'heure avant l'ouverture du monastère. J'en profite pour utiliser le peu d'énergie qu'il me reste pour grimper avoir une vue de haut du monastère.

Puis je m'assoupi sur la roche, j'ai du m'endormir en moins de 30s et j'ai l'impression de n'avoir que cligné des yeux quand notre guide bédouin nous appelle pour la visite du monastère.

Nous lui laissons un pourboire, l'excursionniste reprenant le flambeau pour la visite... nous ne l'écouterons qu'a moitié, il bégaye énormément et passe du russe à l'anglais c'est épuisant à suivre aprés cette dure nuit c'est tout sauf agréable.

Le monastère orthodoxe est un haut lieu de pèlerinage depuis le IVème siécle. Depuis 2002 il est placé avec ses alentours au patrimoine mondiale de l'Unesco.

En 330, l'impératrice romaine Hélène fit construire une chapelle et un abris fortifié pour les ermites de la région à côté de ce que l'on pense être le buisson ardent ou Dieu apparut à Moïse. Au VIéme siécle l'empereur Justinien construisit une forteresse, une basilique et un monastère autour de la chapelle d'origine.

Sainte Catherine est l'une des plus ancienne communauté monastique n'ayant jamais cessé de fonctionner. Des milliers de pèlerins on bravé mains dangers au péril de leur vies pour rejoindre ce monastère, rare témoin des débuts de la chrétienté.

Un descendant du buisson ardent continue de prospérer dans l'enceinte. Une source d'eau garantirait le bonheur conjugale à qui la bois... je crois que Susie la fait... on verra bien si ça fonctionne ^^

On n'a pas accès à la majeure partie du monastère mais on peu visiter l'église de la transfiguration (il est interdit d'y prendre des photos mais j'en ai volé une rapide avec mon portable... donc qualitée médiocre).

Les murs sont couverts d'icônes et peintures dorées. Le corps de Sainte Catherine y git mais non accessible. Il a donné son nom au monastère. Il est un martyre d'Alexandrie décapité aprés avoir subit le supplice de la roue, les anges auraient emportés son corps, l'instrument de torture aurait échappé alors au controle de ses bourreau décapitant l'assistance païenne. Les anges auraient transportés son corps sur le plus haut sommet d'Egypte à 6km de la le Djebel Katerina... son corps fut "découvert" 3siécles plus tard en parfait état par les moines du monastère.

Il y a un petit musée payant recelant de joyaux artistiques de l'église mais avec la foule et la fatigue nous ne ou y somme pas rendu.

Le retour jusqu'à Charm se déroule sans encombre, le chauffeur était un peu énervé de devoir rouler au pas collé a d'autre minivan escorté par les militaires sur une partie du trajet.

Arrivé à Charm ne voulant pas entrer de l'autre côté du mur ils nous larguent sur l'autoroute on l'on a pris un taxi pour nous déposer au Sinaï Old Spices ou nous avons réservé une nouvelle nuit. Nous somme heureux de retrouver Gaby avec qui nous échangeons un moment, elle nous dis qu'un français présent depuis quelques jours était lui aussi partit faire l'ascension cette nuit. Le monde est petit... le dis français arrive je l'entend à l'extérieur parler à Gaby et je dis à haute vois "effectivement ça c'est du french accent", Susie qui est a l'extérieur lui explique qu'on était aussi au Mt Sinaï et qu'on a du se croiser, en voyant ma tête il nous dis "ah ouai je crois que je t'ai entendu te plaindre de ta jambe ou un truc comme ça" MDR

Le soir nous allons chercher un poisson grillé avec du riz (un chacun pour 50 livres égyptiennes au total soit 2e80... le véritable prix de la vie en Egypte... si on sort des sentiers touristiques on se rend compte à quel point ça ne coûte rien).

Nous le mangeons à la guest house ou nous faisons plus ample conaissance du frenchi. Il s'avère que Victorien de son nom, prend le bus pour le Caire comme nous le lendemain... le monde est très très petit ^^

Pour terminer cette étape je dis adieu à mon look Moïse, j'ai fais mon pèlerinage, les eaux ne se sont pas ouverte sur mon passage et Dieu ne m'a pas parlé... je vais donc me reconvertir car ma tentative de Moïsification est clairement un échec !

9

9h du mat aprés un bon petit déjeuner nous quittons Gaby et le charmant coin qu'elle manage. L'énergie dégagé par cette guest house est ultra positive et j'aurais réellement aimé y rester plus mais bon il nous faut avancer. Le petit chat que je surnome Munchkin est triste de nous dire aurevoir et nous l'exprime en miaulant frénétiquement à nos pieds... à moins qu'il ne réclame juste a bouffer...

Avec Victorien l'autre frenchi nous prenons le taxi jusqu'a la gare... Le 3émeround des tentatives d'extorsion de la part du bagagiste à lieu comme prévue. Cette fois il ne demande pas 20 par bagage mais seulement 50 pour l'ensemble, étonnant les autres pasagers Egyptien on ne leur demande rien... on lui propose 10pounds pour le "service", il refuse arguant que c'est 50... ok on va voir la police touristique si c'est comme ça, il ne rechigne pas, sans doute qu'il n'y pas de police touristique a 3km à la ronde. Mais on interpelle un agent de la compagnie, il comprend notre réclamation mais nous explique que c'est un "gift"... on lui rétorque qu'un cadeau de la ou l'on vient ça ne se réclame pas et encore moins d'un montant exact mais que c'est à notre bon coeur et selon ce qu'on estime... il est tout à fait d'accord et nous confirme que l'on peu lui laisser la somme désiré (Gabby nous avait dis 2 a 5pound maxi) Susie étant généreuse lui en laisse 10... honnêtement ayant reconnue la tête de C... de la fois derniére on aurait rien du lui laisser vu qu'il s'était déja alégrement servit... on est des ATM ambulant pour ces rapaces... enfin le gosse prend les 10 sans un merci... je t'en foutrais des tartes si c'était mon môme... enfin nous ne somme pas au bout de nos aventures car legros fail de ma journée arrive bientôt avec ce délicieux gateau... enfin il avait l'air sur l'emballage... "same same but different" comme les asiat aimele dire...

Le retour en bus est plus rapide que l'allé, beaucoup moins de controle de passeport, un seul de bagage au canal de Suez. Nous discutons bcp avec Victorien avec qui l'on promet de rester en contact et de se retrouver plus tard dans notre voyage sur Luxor. Je le surnomme "Stray dog" le chien errant... comme tout les mecs qui voyage seul dans mon passé alors que je suis en couple je l'avertit que j'adore rencontrer du monde mais de faire gaffe a pas être trop collant car on est pas dans la même dynamique de voyage seul ou en couple et qu'il ne faut pas s'imposer ou étouffer les gens... aucun soucis pour sa part il le comprend tout à fait.

Nous le quittons à notre hôtel au Caire ou nous séjournons à nouveau dans le quartier islamique à Arabian Night Hostel, lui gardant le Uber j'annule la course et le paye en cash, sauf que j'avais déja était débité... mais chose agréable pour une fois le chauffeur est hyper réglo et ayant compris mon erreur n'a pas fait payé Victorien quand il la déposé à son tour.

Aprés une bonne sieste nous rejoignons Bishoy pour diner ensemble. C'est un jeune Egyptien que j'avais rencontré à mon premier séjour en 2019.

On retourne au resto ou nous étions allé la semaine passé, on nous refuse l'accès, le restaurant étant complet sois disant... Bishoy discute avec le gars puis se tourne vers nous "Ok il va nous trouver une place mais il veut de l'argent ça c'est sur..." on est plié de rire, les mecs demandent même des bakchich aux leurs... on nous trouve une place quelques minutes plus tard et Bishoy glisse son tips au vigile.

Aprés le resto, on part vadrouiller dans le souk Khan El Khalili, Bishoy nous fait gouter un dessert typique, on assiste à une bagarre de rue entre chat... une autre entre jeunes... puis nous nous séparons, il est bientôt minuit Bishoy vient de finir sa semaine de travail et est épuisé.

Le lendemain nous décidons que nous prendrons le train de nuit pour Luxor. Nous quittons la chambre en laissant nos bagages en réception et partons pour de nouvelles visites... Ce matin l'idée est de visiter les mosquées de la partie au Sud du Khan El Khalili.

Notre chemin nous fait traverser un dédale de rue bruyante encombré d'échoppe en tout genre, nous contournons la mosqué Al Azhar que j'avais visité en 2019.

Nous prenons la direction de Bab Zuweila la derniére porte sud de l'enceinte de la vieille ville encore debout.

Elle fut la porte principale du 2d mur d'enceinte érigé en 1092 durant la dynastie fatimide dont le Caire était qui régna du Xéme au XIIéme siécles. Jusqu'en 1811 il arrivait que l'on affiche les têtes des criminels au but d'une pique au sommet de ses murs... joyeux ^^

La plus fameuse histoire remonte au XIIIéme siécle, les mongols envoyèrent 6 messagers au Caire pour réclamer la reddition des Mamelouks. Le vice roi Qutuz répondit en piquant la tête des 6 messagers en haut de Bab Zuweila et en menant son armée au nord ou il défit en 1259 pour la première fois l'armée Mongole stoppant leur expansionnisme vers l'ouest. Le pauvre Qutuz fut assassiner sur le chemin de son retour triomphant par son allié... GAME OF THRONES

Nous continuons notre déambulation dans les bazars, et il faudra m'expliquer comment les livreurs de pains ne se cassent jamais la gueule avec leur cargaison en équilibre sur leur tête à vélo dans l'effervescence des rues cairotes ??? respect

Nous arrivons à notre destination: les mosquées d'Al Rifa'i et du sultan Hassan, bien que séparé l'une de l'autre que par une ruelle piétonne 5 siécle d'histoire les séparent.

Débutons avec la plus récente Al Rifa'i (un mystique du moyen âge)

Notre favorite des 2 je dois avouer. On y entre à l'heure de la prière, Seul une quinzaine d'homme sont présent à cette heure de mi journée la plupart des gens travaillent, de plus étant un lieu historique elle est payante peut être que cela freine les fidèles ?

Les travaux débutèrent en 1879 à la demande de la mère du khédive de l'époque mais s'arrêtèrent à la mort de l'architecte, l'abdication du khédive et la mort de sa mére peu de temps aprés... combo ! Ils reprirent en 1909 pour ouvrir 3ans plus tard.

Cette massive construction abrite les tombeaux de nombreux khédives, rois d'Egypte et même du dernier Shah d'Iran réfugié en Egypte en 1979 durant la révolution islamique. Un monsieur nous ouvrira les portes habituellement fermés à clefs et nous chantera une petite prière à leur gloire passé... du moins j'imagine ce n'était peu être qu'une version arabe de baby shark ???

Rendons nous à présent dans la plus ancienne des 2. La mosquée du sultan Hassan.

Datant de 1356 son histoire n'a pas était de tout repos, à part un repos éternel pour une centaine de fidèles qui périrent suite à l'effondrement d'un de ses minaret seulement 5ans aprés son édification... cette catastrophe fut suivit de peu par l'assassinat du sultan controversé qui est à l'origine du projet... en 1963 les travaux furent achevés.

D'une longueur de 155m et du haut des 82m de son minaret il est un des édifices les plus imposant de la capitale.

Nous quittons le complexe pour repartir dans les ruelles jusqu'à une petite mosquée que j'avais découverte au hasard en 2019 et qui ne se situe pas trop loin d'ici. En chemin nous passons sous la citadelle de Saladin et sa magnifique mosquée Mohammed Ali... visité en 2019 également nous ne nous y rendront pas cette fois ci...

La derniére mosquée de la journée: mosquée d'Ibrahim Agha est connue aussi sous le nom de mosquée bleue date de 1347. Plus petite et intimiste elle est peu visité des touristes et le mec nous demande 100livres égyptienne pour entrer... plus que les 2autres immenses... vous la sentez l'arnaque. Il nous accorde le tarif étudiant à 50... et bien sur aucun ticket... comme c'est étrange j'ai l'impression de sentir le pigeon...

Elle présente de beaux marbres bleutés sur ses murs extérieurs, et à l'intérieur on trouve des faïences aux motifs fleuris, dans le style ottoman, également bleues. Ces faïences ont été ajoutées lors d'une restauration en 1652. D'où son nom de mosquée bleue.

Nous en finissons avec les mosquées, on aimerait pas avoir une overdose ^^ Nous prenons un Tuktuk pour nous conduire jusqu'à notre prochaine visite... enfin c'était pas un tuktuk c'était LE tuktuk, le chauffeur ou chauffard qui nous a conduit est sans doute le meilleur et le plus barjo de la ville, il a bombardé comme rarement j'ai vu quelqu'un le faire malgré une circulation dense il s'est faufilé a toute berzingue entre les centaines de voitures, piétons, charrette, bus, autre tuktuk et tout cela sans accros... flippant mais respect !

Nous nous rendons au très récent musée national de la civilisation Egyptienne, ouvert en 2017.

Il a pour ambition de présenter l'apport de la civilisation Egyptienne au patrimoine mondial depuis la préhistoire jusqu'à l'Egypte moderne.

Poterie, tissage, mobilier, orfèvrerie... au cour des différentes périodes sont présentés. De la période archaïque à contemporaine en passant par l'ère pharaonique, gréco romaine, copte, médiévale, islamique, moderne

Une section à ouverte récemment avec l'accueil des momies royales autrefois exposé au musée place Tahrir et transférés lors d'une parade somptueuse en 2021.

Je les avait vu à l'ancien musée en 2019 et honnêtement ils ont fait un superbe travaille de présentation comparé à leur ancienne demeure. Cette fois des explications sur chacun d'eux, le temps de règne, leur dynastie, affiliation et infos sur leurs apports au pays et fait d'arme sont décrit, bien mieux qu'un petit carton donnant leur nom ^^

Si les photos sont interdite sans payé un ticket spécifique pour le reste du musée, ici elles le sont totalement. Je n'ai donc que ce cliché prit en douce à vous proposer.

Aprés avoir satisfait la curiosité morbide de Susie à vouloir voir des momies nous marchons le long de la route pour rejoindre le quartier Copte du Caire.

Aprés les musulmans donnons un peu de place aux chrétiens ^^ Le quartier copte se situe sur l'ancienne forteresse romaine dite Babylone du Caire.

Élargie sous le règne de Trajan (98-117) et fortifiée par Arcadius (395-408), la forteresse de babylone est constituée de tours rondes et de bastions reliés par un mur en briques. Le quartier abrite synagogue et églises copte ainsi que le musée copte au sein de ses ruines.

Nous ne visitons que l'église EL MOALLAQAH (IVème siécle) l'église suspendue de son vrai nom "Ste Marie". Son surnom provient du fait que sa nef est construite en hauteur au dessus d'un passage.

Elle est la seule église a ne pas présenter de dôme typique aux églises copte. Ses plafonds prennent la forme d'une coque de bateau renversé renvoyant à Noé.

C'est la que mon appareil photo à décidé de ne plus avoir de batterie je n'ai donc pas pu prendre les nombreux détails interessant de son intérieur. Mais il faut savoir qu'elle recèle plus de 100icône dont la plus ancienne remonterait au VIIIème siécle.

C'est sur ces bondieuserie que je vous abandonne pour cette fois, le train de nuit nous attend pour une longue traversé du pays jusqu'au coeur de la vallée du Nil et les merveilleux temples et tombeaux de l'Egypte ancienne... next step LUXOR

10
10
Publié le 1er avril 2022

Contrairement à ma première visite trouvé notre train à la gare fut cette fois très simple. Si j'avais été livré à moi même dans cette gare ou aucune indication en anglais ne m'avait aidé cette fois ci un controle à l'entrée des billets nous a envoyé directement à la case police touristique qui nous à mené à un Information center. La la dame nous a proposé les différentes options pour envoyer le mec de la police acheter les tickets pour nous pendant que nous patientons dans leur local, puis à l'heure du départ ils nous ont emmené directement sur le bon quai... easy. 21H45 avec un petit quart d'heure de retard nous voila en route pour passer la nuit dans le train en direction de Luxor.

Ce à quoi je ne m'attendais pas c'est de passer 3h30 de plus que la derniére fois pour le même trajet... alors que j'étais arrivé au petit matin et avait pu observer la montagne thébaine se faire innonder des premiers rayons de soleil alors que les mongolfiére s'envolaient dans les airs cette fois la journée est bien avancé lorsque l'on descend à quai... 11h30 du matin !

A peine un pied dehors l'infernal balaie des "taxi ? you need hotel ? Book Felouqua to Banana island ? Taxi for Kings Valley" débute, Je demande combien pour le Ferry (à 3km) on me demande 100LE... plus de 5e pour moins de 3 bornes muahahahah ya pas marqué pigeon sur ma tronche... on passe notre chemin, à la sortie de la gare les Taxi plus honnêtes me propose directement pour 30 donc j'accepte et nous voila rapidement au Ferry qui lui coute 5LE (30centimes) pour traverser.

Une fois sur la West bank on prend un nouveau taxi pour notre logement pour la nuit le Malkata guesthouse à 6km des rives du Nil au abord de la vallée des reines dans le village de Medineth Abou. On avait prévue le coup de la nuit merdique et réservé une nuit un peu plus "luxe" qu'a l'accoutumé. On a pas été déçu du logement, un appartement entier 2 chambres, salle de bain, salon, cuisine dans un bâtiment très styliser.

La vue depuis le Roof top sur la montagne thébaine superbe présage un bon moment pour prendre le petit déj.

Aprés une sieste réparatrice on décide de visiter un temple à quelques minutes à pieds. Ce temple fut construit sous Ramses III à la XXéme dynastie qui voulait égaler son illustre prédécesseurs Ramses II. Il fit ériger le temple des millions d'années à Medinet Abou situé sur la rive ouest proche des sépultures royale de la vallée des rois.

Les travaux furent achevés un an aprés la mort du roi en -1154. Nous arrivons un peu tardivement et à cette heure la billetterie est fermé mais le manager du site envoie Susie avec un gardien en moto pour acheter un billet non loin à la vallée des reines qui ferme plus tard et qui est au même tarif... bien entendu pour cette faveur on devra laisser le petit bakchich.

Aprés avoir passé la porte gardé par deux statut de la déesse lionne Sekhmet nous découvrons la façade principale qui étonnement pour un site religieux présente des scènes guerrières.

Nous entamons notre visite par le tour extérieur du temple, plutôt bien conservé aujourd'hui il est entouré d'une enceinte de briques en terre crue.

N'ayant plus qu'une bonne trentaine de minute avant la fermeture nous nous rendons au coeur du complexe qui adopte un plan qui sera le prototype des grands temples des périodes ultérieures : deux grands pylônes (portes) séparant deux cours aux péristyles (colonnes), précédant la zone du sanctuaire.

Les couleurs sont extrêmement bien préservés par endroit, principalement au plafond qui est à l'abris du vent et du sable. Ces restes de polychromie donne une idée de ce à quoi pouvait ressembler le temple lors de sa construction.

Les temples recèle de "guide" qui tente de soutirer un billet en vous guidant vers les scènes interessante ou vous ouvrant des parties "fermés" vous faisant croire à une faveur, n'ayant que quelques minutes pour découvrir la partie arriére du site nous acceptons d'en suivre un qui nous montre les détails intéressants de cette zone bien endommagé par le séisme en 29 av JC et qui servit de carrière par la suite. Mais il reste quelques pépites cachés.

En ressortant, étant les derniers un autre mec tente de nous montrer un mur en nous disant "photo"... je lui répond qu'on a déja vu cette partie que j'ai d'ailleurs photographié en entrant... il me demande quand même "bakchich"... les mecs sont terribles ^^

Nous quittons le temple, regrettant de ne pas être venu une demi heure plus tôt pour prendre le temps nécessaire à bien l'explorer mais quand même heureux de cette première découverte thébaine.

Le ventre se faisant entendre on s'attable en face a un petit resto ou nous mangeons bien.

La nuit tombe, les lumières s'allument éclairant le temple et la montagne.

Nous rentrons tranquillement à l'hôtel, admirons une derniére fois la montagne thébaine et allons rejoindre les bras de morphée.

Alors que Susie joue les prolongations au chaud dans la couette je me lève dans la fraicheur matinale pour assister à un spectacle des plus impressionnant, l'envole des montgolfières. Une trentaine au total qui dériveront une bonne heure avant de se poser sur le terrain face à mon point de vue sur la terasse du Malkata house.

Susie ne loupera pas le copieux petit déj cependant ^^

Une fois bien nourrit nous prenons la direction de la billetterie à pied pour acheter nos entrées pour la visite des tombeaux des nobles et de la vallée des artisans.

Un jeune croisant notre route nous guide jusqu'au tombeau que l'on souhaite visiter car venant à pied nous n'arrivons pas par le parking et étions donc un peu pommé sans les panneau de direction du site pour nous guider.

Nous avons pris un ticket jumelant 2 tombeau. Le premier appartenant à Sennefer qui était maire de Thèbes, gérant des marchandise et intendant du harem d'Aménophis II.

L'étroit boyau creusé dans la roche nous méne à une salle magnifique à 4 piliers. Sennefer y est représentait en compagnie de sa femme ou des dieux anubis et Osiris. Le plafond en rond de bosse donne du relief a des motifs vinicole. Quand à son fils il est représenté avec une peau de Leopard.

Nous quittons cette jolie tombe et suivons le petit jeune qui nous attendait à la sortie jusqu'à la suivante. Nous évitons de nous plaindre de la difficulté de crapahuter sous ce soleil en observant les mecs qui font les fouilles qui passe leur temps a porter de lourd sceau de gravats... un gros groupe étant dans la tombe nous en profitons pour échanger avec notre jeune ami qui étudie l'égyptologie et nous met en garde envers les nombreux "guides" présents dans les tombeau et temple de la vallée qui en réalité raconte n'importe quoi bien souvent et son cru par les touristes qui pensent avoir affaire a de fin connaisseur de l'histoire.

Cette seconde tombe à une configuration bien différente de la première. Elle appartenait à Rekhmiré (dont je n'arriverais pas a prononcer le nom correctement malgré de nombreuses tentatives).

Une première salle non éclairé nous fait regretter de ne pas avoir prit de torche mais le gardiens nous envois de la lumière a l'aide d'un miroir en réfectant les rayons du soleil... simple et efficaces. La 2nd est recouverte de scènes de la vie quotidienne, scènes d'offrandes ou du travail des artisans qui donna de nombreuses informations aux égyptologues.

De nombreux animaux exotiques sont également visible dont une Girafe. Une offrande d'un pays conquis a ce que l'on en sait. Rekhmiré était le grand vizir de Touthmosis III puis Aménophis II soit le 2nd personnage d'Etat, pas n'importe qui donc !

Nous abandonnons notre jeune égyptologue en herbe qui bien sur demande une photo avec Susie pour en profiter pour tripoter une femme... on en rigole mais la bas les jeunes hommes ont peu de chance de toucher une femme avant le mariage et le soucis c'est que pour se marier il faut avoir beaucoup d'argent pour la dote donc cela n'arrive pas de si tôt dans la vie d'un homme... du coup ils aiment bien demander des photos pour sentir le contact d'une femme et il faut savoir les stopper si ils dépassent les bornes.

Notre prochain site se situe à un km de marche de la vallée des nobles. Il s'agit de DEIR EL-MEDINEH le village des artisans.

Arrivant par le désert à l'arriére du site nous débutons la visite par un petit temple dédié à la déesse Hathor (amour et musique) datant de l'époque Ptolémaïque.

Je ne m'attendais pas à découvrir de somptueux reliefs parfaitement préservé. Un petit bijoux peu visiter ce qui rend l'expérience encore plus chouette.

Le temple d'origine était pour les ouvriers vivant au village, chargés de creuser et décorer les tombeaux des rois et reines et fut construit au début du nouvel empire à la XVIIIème dynastie. Détruit au fil du temps le temple actuel date de l'ère Ptolémaïque.

Une étonnante scène de la pesé du coeur est en parfait état de conservation dans l'une des chapelle. Il s'agit du moment ou l'âme d'un défunt passe en jugement et lui donne accès ou non à l'au dela. Son coeur est soupesé dans une balance ou l'on place la plume représentant la déesse Maât déesse de la vérité et de la justice. Thot (dieu des scribes à tête d'Ibis) est la pour enregistrer le résultat de la pesée. Si le coeur s'avère plus lourd que la plume cela signifie que le coeur est remplit de péché et Ammout la dévoreuse d'âme viendra vous dévorer étant donné que vous êtes impur pour poursuivre votre vie dans l'au dela.

Nous quittons toute ces divinités pour nous rendre aux tombes des ouvriers un peu plus loin aprés avoir traversé le village qui comptait plus de 70 maisons. Nourris logés, les artisans et ouvriers avait une place de choix durant le nouvel empire. Ils y construisirent également leur propre sépulture dont certaine sont ouverte au public.

Le premier tombeau visité était celui d'Inherkkhâou (responsable du chantier de la nécropole royale). Le moins bien conservé de ceux que l'on visitera mais présentant une scène interessante d'un chat à oreille de lapin qui coupe la tête du serpent (Apophis) ainsi que 3 prêtres à têtes d'Anubis en pleine danse rituelle... ou s'aspergeant de déo...

2nd tombe celle deSennedjem (un grand maître d'œuvre de la nécropole de la XIXème dynastie), bien que petite elle est entièrement décoré. On peu y voir Anubis penché sur la momie pour lui faciliter le passage de la vie à la mort.

Enfin nous en visitons une derniére aprés on frôlerait l'indigestion ^^

Elle appartient à Pachedou et sa famille. Durant la XIXème dynastie il était contremaitre au village du "lieu de la vérité".

Elle est connue pour la représentation de Pachedou agenouillé sous un arbre s'abreuvant à la rivière ou bien en prière les 2 à la foie peu être...

Les scènes du rituel de momification sous la supervision d'Anubis et des extraits du livre des morts orne les mur. Le tombeau recèle plusieurs niche car il accueillait la femme et les enfants de Pachedou.

Nous quittons Deir El Medineh à la suite de cette visite. Aprés un passage au Malkata House pour récupérer nos bagages nous appelons un Taxi pour nous déposer à notre camp sur la rive ouest du Nil ou nous passerons les 3 prochaines nuits au Al Salam Camp.

11
11
Publié le 10 avril 2022

La rive ouest de Luxor est la plus paisible, les guesthouse s'alignent le long de la berge du Nil, l'ambiance est plus détendu que la rive est qui est juste invivable et ou l'on te harcele comme nul part ailleur en Egypte.

Ce que j'ai omis de raconter c'est que nous sommes tombé malade dans le train et nous le resterons sur une dizaine de jours au total mais les 3 pires nuits furent celle à Luxor car le Al Salam camp ou nous logeons c'est très très rustique.

J'étais venu ici en 2019 et avait adoré Ahmed le proprio et l'ambiance conviviale avec les autres voyageurs. Ces choses la on les retrouvera ainsi que les huttes en décrépitude... mais surtout le "lit", un matelas dur de quelques cm d'épaisseur posé sur une dalle de béton avec un "oreiller" parpaing... a cela on ajoute le froid des nuits et étant malade comme des chiens autant dire que c'était le pire endroit pour reprendre des forces...

Mais au dela de ça on y a rencontré de superbe personnes et passé de bon moments malgré qu'on était comme des petits vieux a boire des grogs à base de citron, miel et gingembre tout les quarts d'heure ^^

Aprés une première nuit glaciale, et un réveil aux aurores du à l'appel à la prière de la mosquée collé au camp et crachant son prey par un haut parleur défectueux, nous prenons notre petit déj en compagnie de Tussel et de Daitske rencontré la veille. Victorien le français de Charm El Cheik nous rejoint aujourd'hui à Al Salam, il a finit sa visite du Caire et nous lui avons donné l'adresse du camp ou il a booké pour 2 nuits. Je l'ai prévenue c'est rustique... mais 7 dollars la nuit prix imbattable ^^

Depuis notre arrivée dans les rues les gens nous propose sans cesse un tour en felouque (bateau a voile traditionnel) pour nous rendre à Banana Island. On ne veut pas faire trop de marche aujourd'hui vu notre état on se dit que ce peu être sympa de se faire ça en fin de journée au couché du soleil tous ensemble. On demande donc a Ahmed de nous trouver un mec pour 15h et on se donne tous rdv a cette heure la.

En attendant on décide d'allé visiter le musée de Luxor sur la rive EST, on paye un bateau genre 1 euros pour nous faire traverser.

Evidemment arrivé devant le musée on se rend compte qu'il ferme dans 40min jusqu'a 17h... ne voulant pas faire la visite au pas de course on renonce. On passe dans une patisserie prendre de quoi grignoter et retour à la casa pour attendre 15h.

A 15h nous voila donc, 3 frenchis, un pakistanais et un japonais, à suivre Aziz et Amza qui nous méne à leur felouque. On monte à bord, le parfum de l'aventure nous chatouille les narines...

Dans mon esprit ce doit être the place to be in Luxor, avec des cabanes dans les arbres, une jungle, des singes qui se balancent aux lianes genre l'île mystérieuse mais avec banane à profusion comme dans un jeux de Donkey Kong...

puis ils attachent la felouque à un bateau à moteur qui se met à nous tracter car il n'y a pas du tout de vent... et la c'est plus le gazoil cramé que ça ce met à sentir... on en prend plein les poumons... Egyptian air...

Aprés 3km de navigation en amont de la rivière nous arrivons sois disant à Banana Island... en réalité le GPS nous confirme bien que nous somme simplement sur la West bank à 3 km de notre logement... anyway je me vois déja à terre descendre un genre de toboggan jaune du haut d'un arbre géant jusqu'à une piscine rempli d'un genre de sirop gout banane...

Amza le plus jeune (13ans max) nous fais signe de le suivre "come, come", on descend hors de la felouque "come", on a fais 10 pas "come" on arrive devant des shops "come", 5 pas plus tard "come"... il commence a me les bri..."come" AAAAAAAAAAAH JE VAIS LE... on se calme... "come"... "come"... il arrête jamais il voit pas qu'on le suit pas besoin de "come" nous le répéter tous les 3m... "come" il connais aucun autre mot de vocabulaire ce petit ??? "Look" ALELOUIA on est sauvé il connais 2 mots d'Anglais... "Good ?" OH jackpot il en connais 3 peut on espérer un 4éme ??? "come" ou pas...

Bref vous voyez le tableau... mais le pire c'est qu'en gros il nous montre 5 singes dans une cages genre 3 secondes "Good ?" et nous demande de le suivre "Come" vers une seconde cage ou on observe 2 crocodile du Nil dans un espace réduit trop triste mais il nous laisse pas 10s avant de nous demander si c'est good et de le suivre à nouveau... puis un autre gamin approche avec un singe au bout d'une chaine et veut me le poser sur le bras mais avant de le faire il me dis "One dollar"... j'explose de rire, genre je vais te payer un dollar pour me foutre ton macaque miteux sur le bras et risquer la syphilis ou je ne sais quelle autre joyeuseté et en plus payer pour ça alors que Ahmed ma dis que le droit d'entrée était inclus dans ce qu'on avait payer...

On abandonne ces pauvres animaux et on se retrouve comme 5 couillons sachant qu'ils sont tombés dans un énorme attrape touriste, on ne sait pas ce qu'il y a a faire alors on part pour une petite marche dans a bananerai ou l'on explique nos quelques connaissances sur ces plantes aux autres. On s'improvise guide on devrait demander un bakchich... Amza finit par nous retrouver "come"...

Cette fois il nous emmène au café du coin (qui d'aprés le GPS s'appel... "Banana Island" ) ou l'on nous demande si l'on souhaite boire un jus, je demande combien... "Nothing, only 2 dollars" je fais remarquer que ce n'est pas rien 2 dollars et que c'est trop cher, évidement comme toujours tout ce négocie et on réduit de moitié le prix. Avec nos jus on nous dépose une chié de banane, on vérifie par 3 fois qu'on ne va pas nous charger pour ces bananes, ils nous assurent que non donc on se goinfre de bananes... quitte a être tomber dans un attrape touriste autant abusé des bons côtés... mais je pense que je ne mangerais plus de bananes pour le mois ^^

Amza nous demande nos noms on lui répond chacun "banana" à tour de rôle puis quand on lui demande le siens il répond aussi "banana", on passe la demi heure suivante à se plier en 2 de rire de la situation. C'est le plus belle attrape touriste que j'ai vue en Egypte, ils sont doué pour faire de la merde mais la c'est le high level ils font de rien un truc de fou... chapeau.

Lorsqu'on rejoint la felouque on croise des dizaines, des centaines de gens qui viennent pour vivre un moment exceptionnel à Banana Island j'ai presque envie de faire demi tour pour prolonger cette expérience qui est clairement dans mon top 3 de mes voyages... en vrai c'était tellement pourrit mais on a tellement rigolé que je n'oublierais jamais.

 TEAM BANANA

Au retour au camp je demanderais à Ahmed pourquoi il ne ma pas avertit du traquenard mais en vrai je me souviens qu'a ma première visite il m'avait déconseillé de perdre mon temps la bas... et le pire c'est que comme me le confirme Ahmed c'est même pas une île, la véritable Banana island est fermé aux touristes... Welcom to Egypt

Quoi qu'il en soit on a profiter du couché de soleil toujours sympathique à voir depuis la rivière avec les martins pêcheur pour nous tenir compagnie alors que nous dérivions paisiblement au fil de l'eau... on va oublié que tout ceci était une grande fumisterie ^^

Nous allons manger tous ensemble à l'extérieur du camp en compagnie en plus de notre fine équipe d'un vieil américain de plus de 80ans arrivé dans la journée. John... qui vit habituellement à Pataya en Thaïlande avec sa trop jeune épouse pour lui ^^

Retour ensuite au camp pour une dure nuit de peu de sommeil, demain matin ce sera visite des tombeaux de la vallée des rois.

12
12
Publié le 17 avril 2022

Aujourd'hui levé matinal pour nous rendre à la vallée des rois. A ma première visite je m'y étais rendu à vélo (environ 10km sur du faux plats...) mais le temps d'arriver il y a déja foule ce qui n'est pas agréable pour visiter des tombeaux étroits... cette fois on a donc joué la carte de la sureté en prenant un Taxi. Un voisin qui nous a alpagué la veille dans la rue nous a donné rendez vous à 6h devant notre campement. Pour cette excursion notre chien errant français Victorien et le japonais Daiske complète notre team d'apprentis égyptologue braveur d'arnaques en tout genres ^^ Notre taxi conduit une vieille peugeot des année 70, comme il le dit ces bagnoles ça se répare tout seul alors que les nouvelles avec l'électronique il faut automatiquement la ramené à un garage équipé.

Sur le chemin on fais un stop admirer le levé du soleil avec en premier plan les dizaines de mongolfiere s'apprêtant à décoller... j'en avais compté 30 2j avant pouvant transporter 25personnes chacune je vous laisse calculer le nombre de personne et en déduire le nombre de minibus garé en bord de route... un militaire peu content de nous voir ici est venu gueuler sur le chauffeur on a donc finit par plié bagage fissa.

Nous arrivons à la vallée des rois avant que les échoppes de vendeurs de bibelots n'ouvrent on traverse donc la zone sans harcèlement. Une fois dans le bâtiment du visitor center et les contrôles passés un type nous accueille et nous propose de voir avec nous quelles tombes sont ouverte et lesquels ils nous conseillent.

Mais pour ça le mec nous emmène dans un coin miteux et nous sort une vieille page plastifié, ça sent bon les conseils non officiels juste pour nous soutirer un bakchich... D'aprés le mec la tombe de "Ramses 1" récemment ouverte au public est celle a visiter en première car elle serait rapidement prise d'assaut. Il nous conseille également "Meremptah" et "Twosreth & Sethnakht", on lui laisse un petit billet pour ses recommandations et on se dirige vers le guichet.

Le billet commun donne accès à 3 tombes sur une dizaine ouverte que l'on choisit à notre guise. On peu ensuite payé des tombes extra comme celle de Tutankhamon qui coute plus cher a elle seule que les 4 que nous visiterons (on a choisis ticket 3tombes plus extra pour celle de Ramses 5&6). La plus cher celle de Seti 1er coute plus de 50e... une fois allégé nos portes feuilles on marche jusqu'au site qui est joignable par des shuttle pour quelques centimes mais il fait encore frai on préfére marcher.

Sur les conseils avisé du monsieur de l'entrée nous voila donc au tombeau de Ramses 1 qui était grand vizir du pharaon Horemheb qui le déclara corégent sous son regne n'ayant pas de descendance et de ce fait héritier du trône. Il devint donc à la mort de ce dernier roi d'Egypte et fondateur de la XIXéme dynastie (son fils Seti I et son petit fils Ramses II seront parmi les plus fameux dirigeants d'Egypte). Ce qui aurait était interessant c'est de savoir que son règne ne dura moins que 2 années... et de ce fait il n'a pas vraiment eu le temps de se construire le plus fou des tombeau.

On y a accédé via un corridor creusé dans le calcaire blanc sans la moindre parcelle de travaille hiéroglyphique ^^ Seule la salle du tombeau était décoré.

Le sarcophage est toujours présent, découvert en 1817 la momie n'a pas était retrouvé mais récemment une momie exposé dans un musée privée au Canada a était rapatrié et identifié probablement comme étant Ramses 1.

Certe le tombeau reste beau mais quand on compare a certain que j'avais visité la première fois avec des couloirs de plusieurs dizaine de mètres comportant d'immense salles et piliers gravés cela faisait très cher pour le prix payé... j'ai donc eu la désagréable impression que notre ami et ses précieux conseils était totalement du bullshit ^^

Une fois sortie on a donc décidé de tchèquer internet pour ne pas se louper sur les suivantes !

Nous décidons donc de choisir Ramses III pour notre 2nd visite. Et il n'y a pas à dire on change de catégorie... 188m de couloirs richement décoré nous attendent dans cette 2nd tombe. Ce pharaons de la XXéme dynastie est considéré comme le dernier grand souverain du nouvel empire et a régné plus de 30ans.

A la fin du 2nd coridor l'axe change car à l'origine cette tombe débuté pour Sethnakt (pére de Ramses III) empiétait sur la KV10 et fut temporairement abandonné pour être finalement utilisé en déviant l'angle du tombeau sur son dernier tiers.

Le sarcophage est actuellement expos au Louvre et la momie a était retrouvé dans le temple funéraire de Deir El Bahari ou elle fut déplacé avec une quarantaine de momie royale vers -969 pour les protéger du pillage alors que le royaume est sur le déclin.

Avant de sortir on demande a un des gardiens de nous prendre en photo, je lui laisse un tips... et il en demande un aussi au deux autres mecs... les femmes de paye pas c'est déja ça mais il se sucre bien sur notre dos le salaud ^^

Aprés cette tombe on hésite un temps à tous se séparer visiter une autre place et raconter au autres ce qu'on à vu... mais au final Susie, Victorien et Daiske choisissent la même tombe, celle de Ramses IX, un bon choix mais l'ayant déja visiter 3ans plus tôt j'opte pour une autre juste en face de la leur pour se retrouver facilement... Alors qu'ils partent pour s'en mettre plein les mirettes me voila dans la tombe de Meremptah... qui si vous avez de la mémoire était conseillé par le mec à l'entrée comme étant une merveille... je vous laisse jugé par vous même...

On est d'accord, on est clairement en dessous du précédent, le mec de l'entrée n'a jamais du foutre le moindre putain d'orteil dans ces tombeaux ^^

Le tombeau est très grand mais malheureusement extrêmement endommagé.

Meremptah treizième fils de Ramses II est le premier de la liste ayant survécu à la grande longévité de son pére et donc son successeur quand ce dernier finit par passer l'arme à gauche. Il régnera 10ans héritant d'un royaume en pleine gloire et prospérité. Certain historiens le considèrent comme le pharaon opposé à Moïse. A sa mort les véritables troubles du à la longévité de son paternel commenceront car de son long règne Mr Ramses a laissé une très grande descendance mais ça "it's an another storie".

Pour finir on par donc visiter la tombe de Ramses V & VI entre frenchi, notre petit Japonais ayant fait l'impasse sur cet extra. Ayant régnés 5 et 7ans ce n'est pas beaucoup mais leur tombeau est l'un des plus préservé de la vallée.

On pense que la fin du règne de Ramses V fut brutale (lésion corporelle sur la momie, traces de varioles) ce qui entraina des troubles de succession dont Ramses VI sortie vainqueur mais l'inhumation de son prédécesseur ayant eu lieu que 2ans aprés son accession au trône cela attesterait d'une certaine confusion lors du passage de flambeau. Car habituellement le rituel de momification ne dure que 70jours et l'inhumation de ce dernier s'agit du premier acte officiel d'un nouveau pharaon

Le tombeau était à l'origine préparé pour Ramses V mais son successeur se l'appropria l'agrandit et le mit à son nom ^^

Nous quittons la montagne thébaine aprés cette 4éme visite. Nos ventre commençant à crier famine notre chauffeur nous emmène nous poser devant un atelier de sculpture et s'en va chercher un local petit déj copieux pour nous remplir la panse.

Evidemment aprés il nous demande de faire un tour dans la boutique sans obligation d'achat... comme toujours on te raconte qu'ici tout est fait à la main pas de made in china... Susie aime un scarabée on demande le prix "130e" sois disant son grand pére la sculpté il n'y en a que 2 le 2nd vendu à un marseillais BLA BLA BLA... je finirais malgrés tout par acheté une statuette débile de "Miaou" (Bastet la déesse chat) qu'un vendeur plus tard me demandera si j'en veux une seconde identique pour la moitié du prix payé...

Vic et Daiske on visité les tombe des reines ensuite, pour notre part on a fait l'impasse, rassasié par celles que l'on venait de visiter. Le reste de notre journée sera chill and relax, nous somme encore bien malade et ces visites nous épuisent.