Quelques pays d'Asie

Dernière étape postée il y a 56 jours
32 étapes
8 commentaires
40 abonnés
Quelques pays où je me rends pour des courtes périodes.
Du 2 août 2022 au 31 décembre 2023
517 jours
Partager ce carnet de voyage
13
mai
13
mai
Publié le 19 mai 2024

" L'important n'est pas la destination mais le voyage 👟🎒✨ "

Cette phrase je l'ai écrite juste avant de commencer mon voyage il y a presque 3 ans et demi (23/12/2020) et c'est également la citation qui est écrite sur ma photo de couverture.

Autant cela faisait déjà sens en ce temps-là, autrement je ne l'aurais pas écrite 😅, autant cette phrase a pris encore plus de sens durant mon séjour à Bali.


Pour commencer, il faut savoir qu'un peu plus d'un an avant de partir, Bali est la première destination qui m'était venue en tête quand je pensais à voyager pour découvrir d'autres cultures.

Toutefois, je ne voulais pas juste prendre l'avion et y atterrir directement. Cela ne faisait pas sens en moi. Qui plus est, la situation mondiale ne le permettait pas...

C'est ainsi que j'ai démarré en Europe et qu'après 1,5 ans, je me suis envolée vers l'Inde. Qui aurait cru que je souhaiterais revenir encore et encore dans ce pays qui avant le départ ne m'attirait pas nécessairement ?

De ce fait, j'ai commencé à passer 3 mois en Inde, puis sortir explorer l'un ou l'autre pays alentour pour ensuite chaque fois revenir en Inde. Évidemment, j'avais toujours envie d'aller à Bali. Cependant, les conditions pour y entrer sont restées trop strictes pendant longtemps.

Grâce à cela, j'ai en fait pu découvrir le Népal, le Sri Lanka, et la Malaisie. Je n'avais pas du tout pensé aller dans ces pays non plus et je dois dire que la Malaisie a eu beaucoup d'effets sur moi aussi. Raison pour laquelle j'y ai passé 5 mois au total. Et j'aurais même pu faire plus s'il n'y avait pas les conditions de visa et d'autres plans.

Et puis enfin est venu le jour où l'Indonésie a supprimé toutes les mesures sanitaires pour entrer dans le pays. Il a donc été temps de planifier ma visite. Afin d'être sûre de quand même visiter quelques autres pays de la région, j'ai décidé de le mettre vers la fin d'une nouvelle sortie d'Inde 😁


Donc après la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam, me voilà enfin à Bali !

Je sens un peu d'excitation à mon arrivée et en même temps, je suis fort fatiguée du long trajet en bus l'avant-veille pour rejoindre Ho Chi Minh à partir de Hoi An (Vietnam), suivi d'un vol direct de 5h. J'ai un peu de mal à vraiment réaliser qu'après tout ce temps j'y suis enfin.

Bien que le processus de visa soit incroyablement aisé et que je puisse retirer du cash sans aucun frais, le fait de ne pas capter le wifi de l'aéroport pour acheter une carte sim en ville au lieu de l'aéroport et le nombre incessant de conducteurs de taxi qui m'assaillent me porte sur les nerfs.

Qui plus est, un peu plus tard dans l'après-midi, en tournant le coin de la rue de mon hôtel, je me cogne le crâne sur le bord métallique de la barre d'un panneau de signalisation et la douleur m'indique de retourner à ma chambre. Hé ben, quelle arrivée fracassante dis donc ! 😅🤣

Dans les jours qui suivent, j'enchaîne les évènements positifs et les (petits) désagréments. C'est la première fois depuis très longtemps que j'ai autant d'incidents, heureusement mineurs et toujours suivis de positif. Par exemple : un gros et long clou planté dans la roue arrière de mon scooter, mon sac qui tombe du scooter quand je roule, peu d'énergie dans l'après-midi et puis impossible de m'endormir avant 3h du matin, recevoir un coup d'aileron de planche de surf sur le poignet lors de ma première leçon, avoir la mauvaise adresse pour un évènement et du coup me retrouver beaucoup trop loin pour y aller, ...

Bref, on ne peut pas vraiment dire que la situation soit idéale.

En supplément, Canggu est super touristique. Comment puis-je découvrir la culture balinaise comme ça ? J'ai l'impression qu'au final Bali est plus une pure destination touristique qu'autre chose, ce qui n'a pas de sens pour moi.

Je tente alors de contacter quelques personnes sur workaway pour aller dans des écoles locales. Vu que le délai est à peine de quelques jours, les places sont déjà prises.

Comme j'ai du temps avant ma formation à la Green School Bali, je décide finalement d'aller à Ubud. Là, les choses se calment. Je profite de l'environnement extrêmement agréable de mon hôtel et prends part à plusieurs activités proches (Pyramids of Chi, yoga, ... - voir posts précédents). Toutefois, à nouveau, j'apprends très peu de la culture locale. Mais bon, je m'y fais.

Et puis vient le jour où la Green School Bali nous emmène planter du riz. Sur le "bâtiment", je remarque des affiches d'activités et treks organisés par l'association, qui ont pour but de faire découvrir la culture balinaise. Ni une ni deux, je demande plus d'informations. Le lendemain, une personne me contacte pour m'informer qu'il y a un trail qui commence environ une semaine après la fin de ma formation. Parfait ! Qui plus est, ça fait déjà longtemps que la rando en forêt me manque. C'est donc l'occasion rêvée !

Ainsi, en participant à ce trek, j'ai en effet pu voir, expérimenter et apprendre la culture traditionnelle balinaise. Un vrai plaisir 😍


N'est-ce pas merveilleux comme les choses se mettent quand on fait confiance à la vie ? 🤩

En plus d'en apprendre plus sur cette culture, j'ai eu l'occasion d'expérimenter le côté plus touristique et participer à plusieurs activités spirituelles qui m'intéressaient. En bonus, j'ai aussi dégusté d'excellents plats végétariens, vegan et sans gluten qui donnent plein de nouvelles idées de recettes.

Au final, bien que le départ ait été quelque peu "chaotique" si je puis dire, mon séjour s'est révélé extrêmement intéressant 😃


Pour en revenir à la phrase de départ, durant les semaines avant le trek, j'ai réalisé que venir directement à Bali n'aurait pas du tout donné la même expérience.

J'ai appris et évolué tellement tout au long de ces 3 ans et 4 mois. Chaque étape de ce voyage a été si enrichissante qu'une fois la destination de base atteinte, ça ne semblait même pas exceptionnel, tellement ce qui a précédé fut incroyable ♥️

Cela me mène à la réflexion qu'on se met souvent des objectifs en se disant que leur atteinte est la seule chose qui compte.

Je suis heureuse de ne pas avoir pu aller à Bali avant et de ne jamais m'être mise de pression pour cela car c'est ce qui m'a permis d'apprendre tellement avant et d'apprécier pleinement chaque étape sans me soucier du résultat final, qui, pour finir, s'est réalisé de manière assez inattendue 😊


Ci-dessous quelques photos supplémentaires de mon séjour à Bali 😉

Et maintenant me direz-vous ? 🤔

Retour en Inde pour un mois afin de revoir une amie et participer à la formation pour être enseignante de yoga pour enfants au centre de Art Of Living à Bangalore (que j'attends de pouvoir faire depuis presqu'un an 😅)

La suite, je vous la dirai plus tard 😁

7
mai
7
mai

Bali - Trek "de l'arbre à la mer" avec Astungkara Way

Jour 6/6

Ça y est, dernier jour, derniers 15 km à parcourir pour aller jusqu'à la mer à Seririt.

Et pour cela, départ à 6h du matin. Nous commençons de nouveau par environ 2 km de descente raide dans les bois et le long des subaks. Les chemins sont semblables à ceux d'hier et nous pouvons encore voir l'horizon par moments.

Nous arrivions alors dans un village où nous passons devant plusieurs écoles où les enfants nous disent "Hello" joyeusement. On y remarque aussi plusieurs temples.

Info du jour : Savez-vous pourquoi les statues devant les temples et certains autres endroits ont généralement l'air effrayantes ?

Ces statues représentent les gardiens du lieu et ont un style effrayant pour repousser les mauvais esprits.

Après le village, nous retournons un peu dans les bois puis en ressortons une bonne fois pour toute. Nous sommes maintenant dans les rizières. Il est à peine 8h du matin. Toutefois, on sent que le soleil chauffe déjà bien et il n'y a que très peu d'ombre... Tout est plat désormais. Les rizières s'étendent parfois à perte de vue avec en toile de fond les collines. Dans la plupart des rizières on peut voir des bambous sur lesquels sont accrochés des fils et des bouteilles en plastique ou boîtes de conserve. Ce système est utilisé pour faire fuir les oiseaux car quand ils s'y posent ou que quelqu'un fait bouger les fils, toute la structure bouge et les bouteilles font du bruit.

L'étape suivante est probablement la moins agréable car nous marchons maintenant sur une route principale avec pas mal de trafic. Heureusement, nous tournons assez rapidement vers des plus petites routes de village. Cependant nous marchons maintenant uniquement sur l'asphalte et sous le soleil qui devient graduellement plus chaud. Plus que quelques kilomètres. Un aspect positif est que les gens sont généralement souriants et disent facilement bonjour. C'est agréable d'échanger un sourire avec eux.

Et voilà, nous y sommes ! A 10h10, nous arrivons sur une plage de sable noir à Seririt.

Notre coordinatrice et nos hôtes de la veille nous y attendent avec un snack et le repas de midi. Un verre de jus de coco frais et avant quoi que ce soit d'autre... Petit plongeon dans la mer ! 😀

L'eau est salée (beaucoup moins que la Mer du Nord) et agréablement chaude (je dirais environ 28°C). Les vagues sont calmes et constantes. Le fond est rempli de grosses pierres rondes et lisses. Que c'est agréable de se laisser flotter dans les vagues !

Tout doucement, il est temps de clôturer. Nous prenons donc notre repas de midi. On sent que la chaleur se fait de plus en plus forte et que l'air est plus humide ici.

Ensuite, notre hôte conduit une petite cérémonie/prière balinaise pour remercier les dieux et la nature et demander la prospérité pour chacun de nous.

Avant de repartir, nous nous rassemblons une dernière fois en cercle pour un partage de nos expériences puis nous marchons jusqu'à une voiture qui nous attend pour nous ramener à notre point de départ.

C'est ainsi que ce voyage de 77 km à travers l'île de Bali se termine.

Si vous allez un jour à Bali, je vous recommande grandement d'y participer ou d'en faire un plus petit. Astungkara Way propose aussi des randonnées de 3 jours et des activités d'une journée.

C'est une excellente occasion de découvrir des lieux méconnus des touristes et de rencontrer des locaux qui ne sont pas dans l'activité touristique et sont heureux de partager leur culture.

Ce fut en tout cas pour moi une aventure extraordinaire, remplie d'informations et en passant par des endroits magnifiques. Une expérience inoubliable 🤩😍

J'espère que ce récit vous a plu.

Laissez-moi vos commentaires ou questions 😉

6
mai
6
mai

Bali - Trek "de l'arbre à la mer" avec Astungkara Way

Jour 5/6

Aujourd'hui départ de nouveau à 7h pour 14 km dont la plupart en descente. Nous passons d'abord près des cascades puis continuons dans la forêt. La plupart du temps, nous marchons sur d'étroits sentiers, de terre ou de béton à travers la forêt. Vu que nous sommes toujours dans les collines, nous avons fréquemment une superbe vue d'horizon. Tout est si vert. Il est difficile de croire que des gens vivent sur chacune de ces collines.

Nous passons ensuite le long de quelques rizières puis dans un village, avant de retourner dans la forêt, pour finalement arriver à un bassin d'eau aménagé où nous nous baignons avant de prendre notre repas de midi.

Ensuite, dernière étape pour arriver à notre campement : 1 km de montée raide. Allez, un dernier petit effort et on peut se relaxer complètement !

Aujourd'hui, nous logeons à côté de la maison de nos hôtes à Munduk Bestala, qui possèdent une ferme. A la lecture du mot ferme, je suis sûre que vous avez en tête un bâtiment en brique avec une basse cour et des champs aux alentours. Hé bien, c'est tout à fait différent ici. Nous sommes à flanc de colline. La ferme est en fait composée principalement de plantes et arbres de plusieurs sortes.

Notre hôte nous invite à faire un tour de sa propriété en nous expliquant ce qu'il cultive : des durians, des mango Steen, des de la vanille, du gingembre, des bananiers, des noix de coco, des papayas, des clous de girofle, ... Il a aussi des chèvres afin d'utiliser leurs excréments comme engrais.

Après cette petite visite, nous allons auprès de sa femme pour un atelier dessert 😛

Elle nous montre comment fabriquer des petites "pochettes" avec des feuilles de cocotiers et lamelles de bambous. Dedans, on y place un mélange de riz collant mi-cuit, sucre et sel avec un morceau de banane. Puis on referme la pochette avec une fine tige. Plus tard, ils seront cuits dans l'eau bouillante.

Le deuxième dessert que nous préparons est composé de farine de riz, sucre, sel, eau et lait de coco. Une cuillère à soupe de la pâte obtenue est placée sur un morceau de feuille bananier avec un morceau de banane (qui pourrait être aussi un autre fruit). On roule la feuille et replie les côtés. Ce sera cuit à la vapeur.

Et maintenant, il est presque l'heure du souper préparé par nos hôtes. Peu de temps après le repas, nous retournons à notre campement sans trop tarder car demain nous allons nous lever encore plus tôt...

Info du jour : Saviez-vous qu'à Bali des combats de coqs sont organisés? Les coqs sont préparés par leurs propriétaires en étant chouchoutés et en même temps gardés dans des cages des bambous le long de la route pour les habituer à tous types de bruits. Le jour J, une lame est attachée à leur patte et ils sont excités par des coachs pour être agressifs. Le combat se termine lorsqu'un des coqs meurt. Cela fait partie de la tradition hindouiste balinaise et c'est aussi utilisé comme cérémonie dans les temples pour repousser les mauvais esprits.

A demain pour la dernière étape 😉

5
mai
5
mai

Bali - Trek "de l'arbre à la mer" avec Astungkara Way

Jour 4/6

Aujourd'hui, bien que nous puissions dormir une heure de plus, je me réveille à la même heure que les jours précédents. J'en profite donc pour aller voir le lever du soleil, à partir du même endroit que le coucher de soleil la veille. Quelle tranquillité et quelle vue ! On ne voit pas vraiment le soleil car il se cache derrière la montagne, toutefois la lune en sourire et les couleurs sont magnifiques 🤩

Quelque temps plus tard, nous démarrons notre descente puis montée puis nouvelle descente vers notre prochain campement. Nous marchons tantôt sur des routes de village, tantôt sur des petits chemins, le tout à travers la campagne si je puis dire. Une campagne à flanc de colline avec des plantations partout et une tranquillité apaisante. Au loin on peut même apercevoir l'océan.

Nous y sommes accueillis avec une infusion froide de gingembre, citronnelle, cannelle et pandan et un snack composé de morceaux de patate douce, cassava et banane cuits à la vapeur et trempés dans un jus de lait de coco avec du sucre brun. Mmmm...

Un peu plus tard, notre hôte nous montre quelques plantes et nous partons à la cueillette. Une fois les feuilles bouillies, elles seront ajoutées à une mixture d'épices fraîchement moulues à la main: ail, gingembre, galanga doux, curcuma, noix de muscade, macadamia, grains de coriandre, échalote. Ce sera notre soupe pour accompagner notre repas de midi.

Info du jour : Saviez-vous que pour préparer leurs mélanges d'épices, beaucoup de balinais utilisent une pierre "molcajete" pour moudre et non un mixeur ?

Car d'après eux, le goût est différent et meilleur lorsque c'est préparé de manière manuelle.

Ensuite, pendant notre temps libre, je demande pour aller voir les différentes cascades de la vallée. Notre guide principal nous emmène donc, le couple australien et moi. Nous descendons encore et encore, bien plus bas dans la vallée pour arriver à une des cascades les plus éloignées (+- 2 km) où nous pouvons nager dans un long bassin. Brrrr, que l'eau est froide ! Ça rafraîchit bien. Heureusement, le temps est chaud, nous devons remonter et il y a du soleil par endroits donc on se réchauffe vite. Sur le retour, nous passons par une autre cascade, plus haute et plus "directe". Enfin, notre guide et moi décidons d'aller "prendre une douche" à la cascade à côté de notre campement 😀

Bon une petite douche normale après quand même pour se rincer. Ouah ! L'eau de la douche est encore plus froide que celle des cascades ! 🥶

Ouf, il suffit de quelques minutes seulement pour avoir bon de nouveau 😅

Dernière activité de la journée : comment préparer avec des ingrédients naturels une pâte pour apaiser les douleurs musculaires et une pâte de gommage pour nettoyer la peau.

La première est quasi identique à celle qui nous avait été présentée le premier jour.

La deuxième est composée de mare de café (5 cuillères à soupe), sucre de canne blanc en gros grains (3 cuillères à soupe), gros grains de sel marin (2 cuillères à soupe), le tout mélangé avec un peu d'huile de coco. Instructions : frotter sur le corps (sauf le visage) puis rincer. Cela nettoie la peau et la rend douce. La préparation peut se conserver jusqu'à 5 jours au frigo.

Après toutes ces activités, repos. Et cette nuit, nous allons dormir avec le bruit de la cascade...

Rendez-vous demain pour la suite 😉

4
mai
4
mai

Bali - Trek "de l'arbre à la mer" avec Astungkara Way

Jour 3/6

Effectivement, 7h du matin, c'est parti pour 2h30 et 550 m de dénivelé positif dans la forêt fraîche et humide, d'abord au milieu des bambous puis d'autres arbres et plantes (qui ressemblent un peu a ce qu'on a en Belgique). Une ascension de 7-8 km qui prend du temps car il y a souvent des moments où nous devons nous frayer un chemin dans des "hautes herbes" couvrant l'étroit chemin que nous suivons. Heureusement, nous avions été avertis de porter un long pantalon.

Arrivés à environ 1500 m d'altitude, nous faisons une pause durant laquelle les organisateurs nous amènent un snack et nos boîtes à tartine contenant notre repas de midi (riz, légumes, tempeh, ...).

Nous continuons alors pendant environ 2 km sur un chemin bétonné au milieu de la forêt menant à un site de géothermie. Toutefois, bien que le gouvernement ait accepté le projet, le site n'est pas actif car le projet a été refusé par les locaux. L'emplacement est à proximité des 3 lacs qui fournissent l'eau à toutes les plantations de riz de l'île. Forer dans la terre et pomper la chaleur pour produire l'électricité et rendre Bali plus indépendant en matière d'approvisionnement d'électricité risquerait en fait de causer des dommages au réseau de subaks qui alimente les rizières.

Info du jour : Saviez-vous que les balinais ont une forte croyance en la loi du karma ? A savoir qu'une mauvaise action donnera de mauvaises répercussions et une bonne action apportera du positif. De ce fait, ils sont très peu enclins à faire quoi que ce soit qui pourrait nuire à autrui car ils ne veulent pas subir de mauvaises retombées. D'après un de nos guides, c'est une des raisons qui a stoppé le projet de géothermie, car les locaux ont joué cet aspect.

De là, nous enfilons nos manches longues pour pénétrer dans la jungle car sur le chemin généralement étroit, il y a certaines plantes qui piquent comme les orties. Notre guide nous en montre une qui vous démange pendant une semaine! Mieux vaut donc être couvert 😅

Quel environnement et atmosphère ! A coup sûr, on n'est pas sur un chemin touristique (et bien sûr non balisé).

Qui plus est, bien que personne ne l'ai demandé, nous marchons la plupart du temps en silence. Autour, il n'y a que les bruits de la nature.

Ainsi, sous les hauts arbres, bien à l'abri du soleil, nous avançons tranquillement sur des chemins étroits dans l'air frais et humide. Le chant des oiseaux et parfois la mélodie du vent dans les hautes branches accompagnent le son de nos pas sur le sol relativement mou qui engendre parfois quelques craquements de branches, le froissement des plantes que nous écartons sur notre passage et l'occasionnel léger claquement de nos bâtons de bambou sur les racines des arbres.

Midi, il est temps de faire une pause. Nous notre guide sort un tapis pour nous asseoir au milieu de la jungle et manger notre repas puis nous repartons pour une quarantaine de minutes de marche supplémentaires dans la jungle, de la même manière.

Une fois sortis, nous reprenons une petite ascension de 3 km vers notre camping. Nous nous trouvons entre 2 montagnes où le paysage est splendide 🤩. De notre campement, nous pouvons voir l'un des 3 lacs qui alimentent les subaks, le lac Tamblingan, et même l'océan qui se trouve au Nord de l'île !

Après ces 20 km, un bon repos nous est réservé. Temps libre jusqu'à demain matin, avec au passage un coucher de soleil magnifique 😍

Et demain, nous commencerons à descendre de l'autre côté...

PS: Certains remarqueront sur les photos que nous sommes assez couverts au campement. Contrairement à l'idée reçue, il ne fait pas 30°C partout à Bali. En particulier à cet endroit, le temps est beaucoup plus frais, surtout ce jour avec le vent qui souffle fort en permanence 🥶

Bon j'avoue, on n'est pas non plus à 5-10°C 😅

Rendez-vous demain pour la suite 😉

3
mai
3
mai

Bali - Trek "de l'arbre à la mer" avec Astungkara Way

Jour 2/6

Après quelques étirements et un bon petit-déjeuner local, nous partons pour 4 km de marche jusqu'à un site de purification par l'eau (physique et énergétique). C'est un endroit au milieu de la forêt avec quelques petites cascades d'eau. Un espace y a été aménagé pour former un bassin et un petit hôtel y a été construit pour des cérémonies balinaises. Nous sommes invités à porter un châle traditionnel puis à aller à plusieurs endroits de la rivière et verser de l'eau sur soi selon une petite procédure. Ensuite, un rituel est effectué avec quelques offrandes de fleurs et prières.

Une fois secs, nous repartons à travers la forêt et les rizières. Quel calme et quels paysages!

8 km plus tard, avec un peu de plat et pas mal de montées, nous arrivons à notre deuxième destination, la ferme naturelle Sandan dans le village de Bangli, pour le repas de midi. A nouveau, nous goûtons des plats balinais exquis. Un vrai régal 😛

Après un temps de repos, nous allons visiter 700 m plus loin une forêt de bambous puis revenons à la ferme où nous cueillons quelques herbes et légumes pour une tisane et notre souper.

Info du jour : Saviez-vous qu'après un an, les selles de vache forment une sorte de terre qui est excellente pour faire pousser des graines avant de transférer les pousses dans le sol ?

Au final, après-midi et soirée tranquilles, en préparation des 20 km de marche avec principalement du dénivelé positif dès 7h pétante demain... 🙂

Rendez-vous demain pour la suite 😉

2
mai
2
mai

Bali - Trek "de l'arbre à la mer" avec Astungkara Way

Jour 1/6

Rendez-vous au pied de l'immense arbre sacré Wisata Kayu Putih pour commencer avec une petite marche de 3 km afin de rejoindre le complexe familial d'une famille balinaise dans le village de Pinge où vivent 5 "familles" (grands-parents, adultes mariés et leurs enfants).

Sur le chemin à travers les plantations de riz, notre guide nous explique le réseau de subak créé sur toute l'île de Bali au 9ème siècle pour irriguer les plantations de manière équitable (système enregistré sur la liste de l'Unesco). L'eau provient des montagnes et est amenée vers les rizières par tout un réseau de canaux. Lorsque les fermiers en ont besoin, ils ouvrent leur partie puis la referment.

Une fois arrivés à notre premier logement, notre guide nous explique comment les complexes familiaux sont construits : première étape le temple (au Nord, à l'Est ou Nord-Est); deuxième étape la chambre du couple au Nord, entièrement murée; ensuite à l'Est, une pièce toute ouverte qui sert de living, lieu de célébration, et de chambre pour les grands-parents, qui peuvent ainsi veiller sur le complexe familial. Le complexe comprend également un bâtiment pour la cuisine, un pour la salle de bain, et plusieurs pour les chambres des différentes familles. Au centre se trouve un espace vert avec une construction qui sert de lieu de discussion, de salle à manger et au-dessus de stockage pour le riz. Ceci est la structure habituelle des complexes familiaux. Il y a toujours ces 3 aspects : un temple pour la connexion avec le côté spirituel et les dieux, les bâtiments pour la partie humaine et de la verdure pour la relation avec la nature.

Certains complexes sont petits et simples, d'autres, comme celui-ci, sont beaucoup plus grands avec plus de bâtiments, un jardin, etc.

Notre guide nous montre ensuite quelques plantes/racines qui sont utilisées comme médicaments: le gingembre, le galanga normal et doux, le curcuma, la noix de muscade, le clou de girofle et un peu de riz.

Mixés et broyés ensemble à la pierre avec un peu d'alcool "Arak" (ou eau pour les bébés et enfants), cela forme une pâte multi usage qui soigne (selon l'endroit d'application) les rhumatismes, la toux, les maux de tête, régule la température du corps, ...

Info du jour : Saviez-vous qu'une cuillère à café de noix de muscade moulue dans un verre d'eau est un excellent somnifère ? Mais attention car en prendre trop aura des effets hallucinogènes ! 🫨😵‍💫😅

Après une visite dans le jardin où ils font pousser tous types de plantes qui peuvent être utilisées en cuisine, notre hôte nous donne une introduction à l'écriture balinaise et nous montre l'écriture sur les feuilles de "Lontar" et le format des livres avant l'apparition du papier dans les années 1970.

Ensuite, nous sommes invités à une petite leçon de cuisine. Nous préparons ainsi une sauce balinaise avec pas moins de 17 herbes et épices du jardin (version peu épicée car la version originale contient beaucoup plus de piments) que nous ajoutons à des chips de cassava, à une salade de légumes et des morceaux de poulet.

Après le repas, pour terminer cette première journée, notre hôte nous initie à quelques instruments de musique locaux et une danse traditionnelle.

Rendez-vous demain pour la suite 😉

1
mai
1
mai

Vous avez envie de voir des lieux de Bali méconnus des touristes et découvrir des aspects de la culture balinaise ?

Suivez mes publications lors des 6 prochains jours. Je vous partage mon expérience lors d'un trek de 6 jours et 5 nuits hors des sentiers battus.

Lors de la sortie dans les rizières pour planter du riz avec la Green School Bali, j'avais remarqué quelques annonces de treks organisés par l'association Astungkara Way.

Après avoir pris quelques renseignements supplémentaires, j'ai décidé de participer à leur trail "Tree to sea" (de l'arbre à la mer) de 77 km effectués en 6 jours. Départ +/- au centre de l'île de Bali et arrivée à une plage au Nord de l'île.

Ce trek a pour but de faire découvrir la culture balinaise en travaillant avec des locaux qui ne sont pas dans l'activité touristique et ainsi les soutenir.

Présentation de l'association :

"Transformer le tourisme et l'agriculture à Bali : embrasser les pratiques régénératrices et la culture locale.

Chez Astungkara Way, nous croyons en une approche holistique des voyages qui va au-delà de la simple visite. Nous proposons des expériences transformatrices qui allient de manière transparente l'immersion culturelle, les pratiques durables et la gestion environnementale. Notre mission est de fournir aux voyageurs des rencontres authentiques qui non seulement enrichissent leur vie, mais aussi une incidence positive sur les communautés et les écosystèmes avec lesquels nous nous engageons."

Je vais vous relater cette aventure jour après jour, que j'ai partagée avec 3 autres participants (un couple australien et une maman canadienne) et les organisateurs.

Sachez seulement que cette randonnée est aujourd'hui terminée.

Je n'ai pas publié avant car nous étions invités à ne pas (ou presque pas) utiliser nos téléphones et les photos prises par les organisateurs ont été mises à disposition à la fin 😅

PS: Ashtungkara signifie espoir, de manière générale, mais aussi dans ce cas, espoir de perpétuer les traditions balinaises et que plus de fermiers emploient des pratiques régénératrices pour leurs cultures.


Rendez-vous demain pour connaître le début de cette aventure 😉

19
avr

Il y a un mois et demi, après avoir dit à deux enseignantes de Lituanie que j'allais bientôt aller à Bali, elles m'ont demandé si j'allais visiter la Green School Bali.

Ne connaissant pas du tout, elles m'ont envoyé une vidéo. Intéressée, j'ai visité leur site web et je suis tombée sur leur formation Green Educator, organisée en plein dans la période de temps que je pouvais passer à Bali!

Ni une ni deux, j'ai décidé de m'y inscrire, ne sachant en fait pas entièrement ce que ce serait et ce que j'allais y apprendre exactement 😅

Ce qui était sûr, c'est que c'était en lien avec la voie que je suis en ce moment pour connaître des méthodes d'éducation alternatives.


La Green School Bali en bref:

L'école est composée de 540 élèves (de 3 à 18 ans) et 240 personnes dans le staff (éducateurs, jardiniers, cuisiniers, femmes de ménages, ...).

Tous les bâtiments ont été construits en bambou et sans murs fermés, au milieu de la nature.

L' éducation des enfants s'articule selon un cursus spécifique établi par la Green School, reconnu par d'autres institutions, ce qui permet à ceux qui le désirent de poursuivre des études universitaires dans n'importe quel pays.

Ce cursus est basé principalement sur le fait de travailler sur des projets choisis par les élèves et qui sont en lien avec la durabilité (économique, naturelle, sociale, ...). Les élèves sont guidés dans l'établissement de leurs projets, ont des cours spécifiques et participent à beaucoup d'activités pratiques.

Il n'y a pas d'examens. A la place, à la fin des années 5, 8 et 12 (11, 14 et 18 ans), les élèves doivent présenter un projet individuel complet, sur lequel ils ont travaillé pendant 6 à 18 mois, en lien avec une problématique de développement durable et relatant leur processus d'apprentissage.

Résultat de la formation :

Une excellente expérience dans un cadre exceptionnel !

Avec 36 autres participants les 3 premiers jours puis 21 le reste de la semaine, nous avons découvert certaines méthodologies qu'ils utilisent, leurs valeurs et nous avons pu expérimenter par nous-mêmes le type d'activités qu'ils proposent aux enfants.

Ainsi, nous avons:

- joué de la musique

- fait un peu de yoga et mindfulness et créé un mandala à partir d'éléments trouvés dans la nature

- participé activement aux sessions d'information

- observé de près des éléments de la nature pour en tirer des leçons

- eu une session de yoga du rire

- planté du riz et des plantes de bordure dans une rizière

- participé à un cours de cuisine avec des ingrédients locaux

- réfléchi en petits groupes à un programme à faire sur 4 semaines pour développer des compétences spécifiques

- développé et présenté un petit projet (en groupe ou individuel)

- fait du kayak dans les mangroves pour récolter les déchets venant de l'océan (nous avons récolté 33 kg de déchets ! 😲)

- joué dans la boue

- assisté à une soirée de présentations rapides (400 secondes) de projets environnementaux

- échangé et tissé des liens avec des enseignants et éducateurs de diverses origines (USA, Europe, Pakistan, Inde, Philippines, Singapour, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande, ...)

- assisté au Spirit Friday, une célébration de l'école

Quelle semaine remplie de découvertes, apprentissages, connexions, inspirations, ... Une expérience inoubliable 🤩

18
mars
18
mars

Un premier petit aperçu de Bali, où je suis en ce moment.

Les zones où j'ai séjourné sont : Canggu, Gianyar et Ubud.

Ce que je constate:

- Canggu et Ubud sont ultra touristiques et remplies d'internationaux.

- C'est presque comme chez nous pour beaucoup de choses (magasins, confort, restaurants, ...) à prix moins élevés. La nourriture est excellente soit dit en passant 😛

- C'est très vert. Il y a des arbres et des plantations de riz partout. Et ça l'est encore plus dès qu'on sort un peu des villes.

- Les gens sont très accueillants.

- Il y a des temples balinais partout.

- L'architecture est la même dans les différentes villes.

- Il y a beaucoup de rivières et de cascades d'eau un peu partout.

Je ne suis allée que sur une plage à Canggu pour une leçon de surf. Je n'y ai pas vu de déchets mais tout le monde parle du grand problème de plastique et déchets qui s'échouent en permanence sur les plages de l'île, ce qui me rappelle l'île où j'étais allée à Labuan (Malaisie).

Je suis en ce moment à la Green School de Bali pour une formation d'éducateur d'une semaine 😀

Je vous en dit plus une fois que la formation est terminée 😉


Et je vous raconterai ensuite l'histoire de mon arrivée dans un prochain post.

16
mars

Quelle journée d'imprévus pour quitter Hoi An et rejoindre Ho Chi Minh afin de prendre l'avion pour Bali! 🥁🔀➿

Au départ, j'avais réservé un bus avec de larges cabines couchettes, comme pour le trajet de Hanoi à Hoi An (voir post précédent). Départ prévu à 13h45 pour 17h de trajet.

Je me rends à l'agence bien en avance, dans le but de déposer mon sac et d'aller manger dans un restaurant proche que je connais avant de partir.

Une fois à l'agence, je remarque que mes données mobiles ne fonctionnent plus. Bizarre, j'ai pris ma carte sim locale à l'aéroport et ai payé pour 30 jours d'abonnement. Ça ne fait pas encore 30 jours pourtant. J'ai un petit soupçon de la raison.

C'est ennuyeux car j'avais prévu d'utiliser internet durant mon trajet. Et c'est également très utile pour réserver des taxis ou scooters taxis via une application mobile 🫤

Bref, je vais manger, tente de comprendre un peu mieux pourquoi mes données mobiles ne vont plus et lorsque je reviens à l'agence, la réceptionniste m'annonce que le bus que je dois prendre est tombé en panne à 2h de route. Vu qu'on ne sait absolument pas combien de temps il faudra pour le réparer, elle me propose de prendre un autre bus à 16h. Il est moins luxueux, moins d'espace, ce ne sont pas des cabines et il n'y pas la possibilité de s'allonger 100% à plat. Enfin, on est quand même en position allongée. J'en avais eu un comme ça pour mon trajet de 1h30 entre Haiphong et Hanoi.

En compensation, elle m'offre de m'emmener à un restaurant de la firme dans le centre en attendant et de me rembourser la différence de prix.

Je lui demande alors s'il y a un magasin de téléphonie de la marque de ma carte sim en ville en lui expliquant mon problème.

Elle vérifie puis appelle un collègue qui m'emmène au magasin et ensuite au restaurant, où je commande un bon smoothie, offert par la maison 😛

Finalement, pour ma carte, il se fait qu'à l'aéroport, apparemment je ne l'ai pas achetée à un stand de la marque mais à des revendeurs. Ils activent en fait les cartes à l'avance et les vendent aux touristes. La mienne avait été activée pour un mois le 15/02 alors que je suis arrivée le 20/02!

Solution : recharger le crédit... Heureusement, ça ne coûte que quelques euros.

C'était le soupçon que j'avais eu plus tôt car j'avais lu sur internet que les petits vendeurs en ville faisaient parfois ça. Je n'aurais pas cru dans l'aéroport... Bonne leçon pour la prochaine fois : toujours aller dans des stands de la marque et/ou vérifier la date de fin du pack avant de quitter le stand 🧐

Après le restaurant, bien que la réceptionniste voulait envoyer quelqu'un pour me ramener, je décide de marcher jusque là vu que l'environnement est agréable et que j'ai largement le temps 🚶

Sur le chemin, je vois un temple auquel je n'avais pas fait attention précédemment, avec, devant l'entrée quelques femmes qui portent des fruits sur l'épaule (voir photo, je ne sais pas comment s'appelle cette structure).

Je prends une photo et soudainement, elles m'invitent à porter leur structure. L'une d'elle me la pose sur l'épaule, place son chapeau sur ma tête et emprunte mon téléphone pour faire une photo 😀

L'air de rien, ça a quand même son poids!

Et dans les différentes villes, j'ai vu plusieurs femmes se balader avec ça pour vendre leurs fruits ou autres snacks.

Évidemment, on n'a rien sans rien. Après avoir fait quelques photos, elles me pressent pour acheter quelques fruits, à un prix un peu plus élevé que la normale. Je sens l'envie de gentiment protester car je n'ai pas besoin de fruits à la base et je n'aime pas cette façon qu'ont les gens de demander plus aux étrangers, mais je me ravive directement. J'ai encore un peu de cash à "éliminer" et puis elles sont sympas 🙂. Je leur donne donc le montant demandé et continue mon chemin.

Je révise un peu l'événement et il me vient la pensée qu'en fait, c'est une bonne chose car ça me fera mon petit déjeuner dans le bus vu qu'il y a de grandes chances que le trajet soit plus long...

De retour à l'agence, je patiente avec d'autres voyageurs. Je patiente, je patiente.

16h30, on nous dit qu'une camionnette va venir nous chercher dans 15 minutes pour nous emmener au bus. Mouais, 15 minutes qui en deviennent 30...

Et puis à l'arrêt en question, nous attendons encore... Au final, le bus arrive à 18h 🚍

Le trajet se déroule bien avec plusieurs arrêts réguliers d'environ 20 minutes à des "restaurants" en bord de route, pas très attirants. Heureusement, j'avais prévu le coup et emporté de quoi manger le soir. D'ailleurs le premier arrêt pour manger a été à 22h30 😅

Dans le bus on est un peu à l'étroit mais ça passe. C'est tout de même assez confortable et j'arrive à dormir plusieurs heures d'affilée !

Après un peu plus de 17h, le bus s'arrête dans un dépôt et on comprend qu'on doit descendre pour prendre un van pour la dernière partie du trajet.

Les agents demandent alors à chacun l'adresse de destination et quelques minutes plus tard nous indiquent de monter dans tel van.

Moi qui pensait arriver à un arrêt de bus spécifique qui était renseigné sur mon ticket et puis de là prendre un taxi jusque l'hôtel, je me fais déposer directement devant l'hôtel, et ce sans frais supplémentaires!

Et de fait, j'ai pu manger mes fruits comme petit déjeuner dans le bus 😁 Merci mesdames 🙏♥️

Du coup, en résumé, l'annulation de mon bus m'a permis de résoudre le problème d'arrêt des données mobiles; j'ai eu droit à un bon smoothie offert par l'agence; j'ai eu un petit déjeuner meilleur que les pseudo restaurants pas attirants; j'ai été remboursée de 8€ (sur 34 payés au départ); j'ai été déposée devant mon hôtel et je n'ai pas dû attendre pour avoir ma chambre alors qu'en arrivant plus tôt, j'aurais dû attendre qu'il soit 14h pour le check-in!

Pas mal quand même comme aventure, non? 😊


Quand on ne s'accroche pas à ce qui est normalement prévu et qu'on accepte les situations telles qu'elles sont, qu'on décide de se laisser porter par le courant avec bonne humeur, voilà ce que ça peut donner ⭐


Gratitude: merci la vie, l'Univers, le divin pour cette abondance et cet agencement fluide et parfait 🙏♥️✨

3
mars
3
mars
Publié le 18 mars 2024

Cette fois, découverte de la ville de Hoi An, située au milieu du Vietnam, côté mer.

C'est une petite ville animée, colorée et remplie de ... touristes de tous horizons 😂

Je n'avais jamais vu autant d'étrangers en même temps sur peu d'espace. On pourrait dire je pense qu'on a la surface du centre de Liège.

La ville est sympa et facile à parcourir à vélo. L'ancienne ville est typique et c'est là qu'on voit la plupart des touristes. Il y a des tonnes de magasins et de bars/cafés/restaurants pour tous les goûts. C'est d'ailleurs très facile de trouver des restaurants végétariens et vegans, à bon prix et généralement de bonne qualité aussi. Je me suis régalée avec la cuisine locale 😛

Un soir, j'ai également assisté au spectacle des mémoires de Hoi An. Un spectacle gigantesque en plein air et en musique.

A quelques kilomètres du centre, on peut également découvrir des plantations de riz et quelques plages. Je ne m'y suis pas rendue car je souhaitais me concentrer sur mes études et je suis maintenant en route pour Bali, où je pourrai voir plein de plages 😅

20
fév
20
fév

Après deux semaines passées à Hai Phong pour entraîner des ados à parler Anglais en vue du test IELTS, je passe une journée par Hanoi, la capitale du Vietnam, avant de rejoindre Hoi An en car avec des cabines couchettes. Trop stylé le car!

16
fév

Angkor Wat, patrimoine classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Angkor Wat est un temple à la base Hindou du 11ème siècle, qui a par la suite été converti en temple bouddhiste.

Il fait partie du site Angkor qui comprend énormément d'autres temples. A une époque, ce fut la capitale du pays. Elle a été abandonnée au 14ème siècle, en partie suite à une guerre mais personne ne connaît la raison exacte de son déclin. Certains temples dont Angkor Wat ont été au moins en partie entretenus depuis.

Aujourd'hui, on peut visiter cet immense site au milieu de la nature et observer l'architecture des différents temples ainsi que leurs gravures et statues.

PS: la représentation de Angkor Wat figure sur le drapeau cambodgien.

Voici quelques photos pour vous donner un aperçu.

Dans la ville de Siem Reap:

Et maintenant, en route pour Haiphong, au Nord du Vietnam pour un nouveau workaway/volontariat 😛

24
janv

Encore une étape qui se termine avec 3 semaines passées au centre de yoga Blue Indigo à Phnom Penh suivies de 2,5 jours à Siem Reap pour visiter Angkor Wat et les temples alentours.

Au centre Blue Indigo, j'ai pu aider à créer quelques visuels et mettre à jour leur site web, tout en participant à des cours de yoga, en en donnant aussi et en échangeant nos pratiques de yoga, pranayamas et méditation avec d'autres volontaires 🙂

Ce fut une chouette expérience dans un cadre hyper relaxant et calme (en dehors des coqs et des chants bouddhistes le matin haha).

Blue Indigo Yoga est situé dans un village à 15 km du centre de la capitale. Les gens y sont hyper accueillants. Les enfants disent spontanément "Hello" avec un grand sourire tout le temps quand ils croisent des étrangers.

Quelques caractéristiques dans le village :- routes larges et simples - peu de voitures, bcp de scooters - la plupart des enfants sont à vélo pour aller et rentrer de l'école- les jeunes ado sont parfois en scooter plutôt que vélo- beaucoup de poussière par moments car parfois il n'y a pas de bitume- la plupart des maison sont "bel étage", c'est-à-dire montées sur pilotis et avec un super grand toit en métal qui les recouvre ainsi que l'avant. Ils ont souvent une activité commerciale sous ce toit et la maison.


Un matin de pleine lune avant le lever du soleil 
8
janv
8
janv
Publié le 30 janvier 2024

Deux semaines passées en Thaïlande 😎Pas tout à fait comme je le pensais au départ. Cependant, c'est bien tombé quand même.

Je souhaitais faire un workaway pendant environ 3 semaines en Thaïlande. Toutefois, vu l'horaire complet du cours de yoga, je m'y suis prise assez tard pour envoyer des messages à quelques hôtes thaïlandais. Certains m'ont répondu qu'ils étaient déjà complet et d'autres n'ont pas répondu, même à ce jour 😅

Comme j'avais déjà mon billet d'avion, je m'y suis rendue quand même. Au final, j'ai passé 4 jours à Bangkok dans une petite auberge et puis 10 jours à Si Racha dans un beau petit appart moderne et bien aménagé.

J'ai donc consacré la plupart de mon temps à travailler sur mon cours Steiner/Waldorf et plus particulièrement sur le chapitre peinture à l'eau.

A Bangkok, j'ai visité principalement le Grand Palace et le temple bouddhiste Wat Arun, ainsi qu'un peu les alentours proches de mon auberge.

Si Racha est une ville plus à "taille humaine", beaucoup plus agréable pour moi. Comme ce n'est absolument pas touristique, je n'ai croisé qu'un étranger et du coup, les locaux ne parlent pas Anglais. Parfois ils comprennent un peu mais sans plus 😅Après, ils sont quand même très sympas et serviables 🙂Ah oui aussi, à proximité de l'appart, il y avait un parc et une chouette plage, la plus petite que j'ai jamais vue je pense 😁

Prochaine étape : un centre de yoga au Cambodge pour un mois 🧘🤸

10
oct
10
oct
Publié le 18 octobre 2023

En mode touriste au Sri Lanka => 6ème et dernière étape : Kandy


Musée du thé (Ceylon est l'ancien nom du pays Sri Lanka) :i

9
oct
9
oct
Publié le 18 octobre 2023

En mode touriste au Sri Lanka => 5ème étape : Dambulla

7
oct
7
oct
Publié le 18 octobre 2023

En mode touriste au Sri Lanka => 4ème étape : Sigiriya

Lion Rock

Piduralanga Rock

5
oct
5
oct
Publié le 18 octobre 2023

En mode touriste au Sri Lanka => 3ème étape : Mihintale