Par Woofie
Cinquième randonnée avec Brother Manu : nous partons cette année crapahuter dans le parc naturel des monts d'Ardèche.
Juin 2017
10 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Le point de notre rendez-vous cette année est la gare d'Aubenas. Il faut prendre le train jusqu'à Montélimar puis le car jusqu'à Aubenas. Du coup on décide d'y aller en voiture. Et pour couper le trajet en 2 de faire étape à Issoire, dans le Puy-de-Dôme.

Je récupère donc Manu à la gare d'Orléans et nous voilà partis. Ça roule bien et nous sommes à Issoire pour le déjeûner. Nous prenons ensuite possession de notre chambre à l'hôtel et Manu en profite pour envoyer 2 ou 3 mails...professionnels!!!!!!! Eh oui des fonctionnaires qui bossent pendant les vacances je pensais que ça n'existait pas!!! Mais si!!! Il y en a un - certainement un modèle unique - et il a fallu que je tombe dessus!!! Je précise qu'il est en plus sorti hier du boulot à minuit et demi!!!

Conséquence : un sac fait dans l'urgence et l'appareil photo.....oublié sur un coin de table à Paris!!! Catastrophe!!! Heureusement que Brother Woofie est là qui lui a pris soin de bien se préparer et de prendre 2 appareils photos au cas où. Je prète donc mon compact Canon à Manu qui pourra ainsi shooter comme un fou comme il en a l'habitude!!! Nous commençons dès lors les visites par l'église Saint-Austremoine. Malheureusement le magnifique chevet de cette église romane est en travaux; donc caché par des bâches et des échafaudages. Pas de bol.

Eglise romane Saint-Austremoine d'Issoire 

Puis nous grimpons au sommet de la tour de l'horloge pour profiter du panorama :

Issoire

Après la découverte d'Issoire nous gagnons le village de Boudes pour une petite randonnée dénichée par Brother Manu : près de ce charmant petit village vigneron se trouve en effet la vallée des Saints, un site à ne pas manquer si vous passez un jour dans le coin.

Clocher de l'Eglise Saint-Loup
Clocher de l'Eglise Saint-Loup
Boudes 

La randonnée, très facile au demeurant, commence de façon champêtre. Boudes est un village environné de vignes en terrasse. On y produit l'apellation Côtes-d'Auvergne.

Vignes bénies

Le but de la randonnée est donc la vallée des Saints dont les surprenantes structures d'argile - dites cheminées de fées - sont des plus photogéniques. Je ne peux que vous conseiller d'ailleurs de faire cette belle rando le matin, de sorte à ne pas avoir le soleil de face comme c'est le cas pour nous en cette fin d'après-midi.

Le lieu est magique :

Vallée des Saints 

Sur le parcours on trouve également une source...romaine!!! Un panneau explique qu'elle a été redécouverte en 1882 par l'aïeul du propriétaire actuel du terrain qui a eu la chance de découvrir au fond de la vasque d'époque (!!!) - estimée par les historiens entre le I° et le III° siècle de notre ère - un véritable trésor!!! Rien moins que 67 pièces de monnaie romaines en bronze!!!

Source romaine de Bard

L'eau de la source est salée, ferrugineuse et... pétillante comme vous pouvez le voir.

Fin de la randonnée

Après cette superbe petite rando retour à Issoire pour nous restaurer :

Fontaine de la République - Issoire
2

Hier notre hotellière nous a mis en garde : attention demain c'est samedi, jour de marché à Issoire; il ne faut donc pas vous garer sur le petit parking qui longe la rue principale! Plan dessiné de sa main à l'appui elle nous désigne précisément l'endroit où nous garer. Je me suis donc exécuté.

Mais ce matin : horreur!!! A notre grand effarement la Polo est cernée de toute part! Devant : une benne à ordures, derrière : un utilitaire et sur le côté : une rotissoire!!! Il est 9h, Brother Manu nous a concocté tout un programme pour la journée et la voiture est coincée jusqu'à 13h ou 14h!!! Passé l'inévitable moment d'abattement le propriétaire de l'utilitaire garé derrière nous fait son apparition et gentiment accepte de déplacer son véhicule. Et grâce à ma science légendaire de la manoeuvre nous parvenons à nous extraire de ce mauvais pas - tout en maudissant pour ma part notre logeuse que je retournerais bien étrangler de ce pas!!!

Mais bon, comme je préfère passer la semaine sur les sentiers ardèchois plutôt que dans une geole, je m'abstiens et nous prenons la route en direction d'Aubenas. Sur le trajet Manu a prévu un premier arrêt au mont Gerbier-de-Jonc, connu de tous les écoliers de France pour être le lieu où la Loire prend sa source.

Mont Gerbier-de-Jonc

L'ascension du mont est courte mais...ardue!! Il n'y a pas de sentier ( un simple marquage permet d'arriver au sommet ), il faut parfois escalader de gros rochers mais le jeu en vaut la chandelle.

Ascension du mont Gerbier-de-Jonc 

Car au sommet on profite d'un spectaculaire panorama sur 360° au milieu de dizaines de kerns!!! C'est juste fantastique!! D'autant qu'il fait là-haut un vent à décorner les boeufs!!! Accroupi pour prendre mes photos certaines rafales parviennent même à me déséquilibrer!!!

Au sommet du Gerbier-de-Jonc

Au pied du Gerbier se trouve une auberge qui se targue d'abriter la souce de la Loire...Est-ce réellement La source de la Loire? Une des sources de la Loire? Ou...tout simplement un attrape-touriste? Je ne me prononcerais pas et vous laisse donc vous faire votre propre opinion en consultant internet ou toute autre source à votre disposition.

Mont Gerbier-de-Jonc
Source de la Loire...ou attrape-touristes?
Prétendue source de la Loire

Après cette si belle halte nous poursuivons notre route. Brother Manu a bien étudié le parcours et nous nous arrêtons bientôt pour profiter d'un autre superbe site : la cascade du Ray-Pic. Le site est très bien aménagé, ce qui ne gâche rien.

Cascade du Ray-Pic - Panorama depuis la route
Cascade du Ray-Pic
Orgues basaltiques
Cascade du Ray-Pic

Après cette seconde halte nous reprenons la route car nous attend désormais la visite de la caverne du pont-d'Arc - soit la réplique de la fameuse grotte Chauvet, du nom de son découvreur en 1994. Et ce n'est pas à côté.

Nous sommes d'ailleurs à la bourre car le programme de la journée ne manque pas d'ambition. Manu a réservé la visite sur Internet pour 16h50. Les routes dans la vallée de la Dordogne sont, dirons-nous, délicates. Je commence à fatiguer et mon copilote n'est pas de premier ordre. Bref on prend une mauvaise route et on doit faire demi-tour. Pas facile sur cette route étroite et bordée d'un impressionnant ravin!!! Je profite de l'entrée d'un camping pour faire ma manoeuvre mais...fatigué, stressé par le timing hyper serré, je merde et voilà la Polo qui dévale en marche arrière!!! Coup de frein et là voilà qui s'arrête juste à temps!!! La roue arrière droite à moitié dans le vide!!! Bon ce n'est pas un ravin mais il y a bien 3 ou 4 m de dénivelé donc de quoi se retrouver les 4 fers en l'air!!! C'est la panique!!! Benh oui Woofie est beauceron et la Beauce.....c'est plat!!! Donc les démarrages en côte...c'est pas du tout sa spécialité!!!! Heureusement Brother Manu a lui gardé tout son sang froid - c'est qu'il a gravi le Machu Picchu ou traversé le salar d'Uyuni le bougre!!! Il a la bonne idée de caler les roues avec de grosses peierres et...ayant repris mes esprits je parviens à faire un démarrage sur les chapeaux de roues!!!! Ouf!!! Après l'hisitoire du marché ce matin ça fait deux belles frayeurs dans la journée tout de même!!!

Enfin... nous voilà repartis et c'est juste à temps que nous parvenons à la Caverne du Pont-d'Arc. A peine garés c'est en courant que nous parcourons le chemin qui mène de l'entrée du site à la caverne proprement dite!!!! Nous arrivon finalement juste à temps!!

Vous ne verrez aucune photo car il est interdit d'en prendre à l'intérieur - s'agissant d'une reproduction on se demande bien pourquoi? Les groupes d'une douzaines de personnes s'enchainent toutes les 10 mn; c'est l'usine à touristes!!! A l'entrée de la caverne notre guide nous équipe d'un casque. Je suis un peu sceptique mais en fait c'est très confortable : on entend vraiment bien notre guide qui est sympa et très compétent. Mais pour ce qui est de la convivialité....Quand il pose une question ou nous invite à participer, personne ne moufte. Ça coupe la communication quand même. Chacun est dans sa bulle. Enfin la reproduction de la grotte est quand même exceptionnelle!!! On se demande bien comment a pu être atteint un tel degré de perfection. Et ces fresques datées de 35 000 ans sont réellement fantastiques!!!

Au final c'est un sentiment mitigé qui domine : la visite est intéressante, la reproduction de la grotte fantastique, mais ça reste un fac similé et on ne peut même pas prendre une petite photo de la célèbre fresque représentant des mamouths et des rhinocéros poursuivis pas des lionnes.

La visite achevée ne reste plus qu'à gagner Aubenas pour y prendre nos quartiers pour la nuit. Nous logeons dans un petit hôtel hors d'âge - et resté dans son jus depuis lors - à la sortie de la ville. Aucune envie de s'y attarder donc après une petite bière bien méritée nous prenons le chemin du centre ville.

Aubenas 

La soirée est déjà bien avancée et il est temps de se restaurer. Nous jetons notre dévolu sur "Le coin gourmand" : la terrasse est sympa, l'accueil l'est tout autant et la cuisine vraiment délicieuse. Je me régale pour ma part de foie gras, puis de quasi de veau rosé à point avant de terminer par un fondant au chocolat tip-top!!!.

Repus nous terminons cette riche - en découvertes comme en émotions!!! - journée par une belle balade nocturne dans les rues d'Aubenas.

Aubenas by night 
3

Nous avons rendez-vous cet après-midi à 15h30 pour le départ de notre cinquième randonnée. Ce qui nous laisse le temps de voir deux sites incontournables de la région.

Le premier est l'aven d'Orgnac, un gouffre exceptionnel de par ses dimensions et ses concrétions calcaires impressionnantes.

Stalagmite en forme de pomme de pin
"Draperies"
"Draperies"
Aven d'Orgnac 

A la sortie de l'aven je discute un peu avec notre jeune guide. Je luis apprends que j'ai visité le site en 1993, il y a presque un quart de siècle. Il me dit qu'il est justement né cette année-là!! Je prends "une claque"!! C'est qu'il est plus tout jeune le Woofie, même s'il garde la forme!!

A cette époque il n'y avait pas d'ascenseur et une fois au fond du gouffre on remontait les quelques 400 marches à pied. C'est en 2002 que le site a été entièrement réaménagé m'apprend-il.

Avant de repartir nous allons bien sûr jeter un oeil au trou par lequel sont entrés les découvreurs de l'aven.

Près de l'entrée de l'aven

Second site incontournable de la région, le plus connu et de loin : le fameux pont d'Arc!!!

Pont d'Arc 

Après cette belle halte nous prenons la direction du hameau du Gua, lieu de notre rendez-vous avec notre guide et nos compagnons de marche. Il s'agit d'un hameau minuscule au milieu de nulle part qu'on atteind en empruntant de toutes petites routes sur lesquelles il est fort délicat de se croiser. Je ne peux que remercier Google Maps de nous avoit montré le chemin!!!

Nous sommes accueillis par Jean-François, notre guide pour la semaine. Nous ne sommes pas les premiers arrivés et bientôt nous faisons connaissance des "collègues" randonneurs en terrasse de la Boucharade, un charmant petit restaurant qui a trouvé refuge dans ce lieu éloigné de tout!!

Après une petite pause baignade à quelques pas de là, le temps d'attendre les retardataires, nous voilà partis pour 6 jours de randonnée dans les Monts d'Ardèche. Et pour commencer ça monte raide et le soleil tape dur!! A peine partis deux randonneuses sont déjà victimes d'un bon coup de chaleur!!

Jean-François gère ça en guide accompli et nous revoilà partis sur les calades - ces sentiers muletiers empierrés qui assuraient la liaison entre les villages et hameaux de cette région au relief tourmenté.

Calade
Chataignier
Calade

Le soir nous faisons étape dans un superbe gite, les Eaux marèches - situé sur la commune de Beaumont que malheureusement My Atlas ne connait pas, raison pour laquelle vous ne pourrez pas voir sur la carte notre étape de ce jour.

Chambre douillette - Les Eaux Marèches

Pour info je précise que cette année nous avons réservé cette randonnée via Chamina qui sous-traite à une petite structure locale : Chemin faisant.

4

La journée commence de bon matin par un bon petit déjeuner ...en terrasse. Le top quoi!

Petit déj' en terrasse 

Nous sommes rejoints ce matin par Agathe, qui nous accompagnera toute la semaine dans le cadre de son stage de guide-accompagnatrice de randonnée. Il est maintenant temps de quitter les Eaux Marèches pour notre première journée de marche.

Sur le chemin on trouve les traces des activités d'autrefois. Comme cette vieille cabane - photo ci-dessous - qui n'est autre qu'un ancien séchoir à chataignes. Les précieux fruit étaient déposés sur le plancher à claire-voie sous lequel on allumait un feu sans flamme avec des feuiles mortes, les bogues des chataignes et de vieilles souches. Jean-François nous précise que la chataigne était destinée à nourrir les animaux et n'étaient consommées par nos anciens qu'en période de disette.

Un peu plus loin sur notre chemin un beau murier - seconde photo - témoigne de l'importance qu'eut l'élevage du ver à soie - ou sériciculture - dans la région. Une activité implantée dès le XVI° siècle qui trouvait son débouché naturel auprès de l'industrie de la soie lyonnaise.

Cabane où l'on séchait autrefois les chataignes
Murier
Traces du passé 

Après cet intermède culturel c'est l'Ardèche sauvage qui nous attend :

Jean-François, notre guide
Belle calade
Chataignier en fleur

Nous faisons la pause pique-nique sur le site d'un vieux rucher, entretenu par une association de passionnés. Puis après une petite sieste nous repartons sur les calades.

Ruche ancienne
Calade

Ce sera un peu le "fil rouge" de cette randonnée : les spots de baignade grâcieusement mis à notre disposition tout au long de cette semaine ardèchoise. L'eau est malheureusement bien trop fraiche pour un beauceron et je préfère simplement me tremper les pieds et prendre quelques photos de ce bel endroit.

Brother
Parc aquatique naturel 

Puis la randonnée s'achève paisiblement pour aujourd'hui dans des paysages toujours aussi somptueux.

Vraiment une très belle journée de marche qui s'achève dans la bonne humeur au gite du petit hameau du Tavers, sur la commune de Saint-Mélany.

5

C'est à nouveau sous un ciel sans nuage que nous nous mettons en route ce matin.

Chapelle Saint Régis

A près une courte pause auprès de la petite chapelle Saint-Régis nous repartons sur les sentiers.

Chataigniers en fleur

Après une belle montée petite pause pendant laquelle ceux qui souhaitent.....encore grimper peuvent suivre Jean-François et Agathe jusqu'au sommet d'un promontoire qui domine la vallée voisine. Superbe!!!

Brother prend la pause

Puis vient naturellement l'heure du pique-nique. Je profite de cette longue coupure pour partir à la chasse - photographique - aux papillons, nombreux par cette belle et chaude journée sur les fleurs de gentiane. Et pour faire moi aussi une petite sieste.

Gentianes
Siesteuse professionnelle
Siesteurs amateurs

Nous somme donc tous en pleine forme quand il s'agit de repartir.

Le Pégan - Loubaresse

Le soleil tape fort aujourd'hui : une petite pause est bienvenue. Vous remarquerez que chacun prend garde de se protéger selon ses goûts : bobs, casquettes et foulards sont de sortie.

Guide heureux
C'est l'heure de la pause 

Et c'est reparti : direction l'étape du soir à Borne.

Mais avant d'arriver : encore une belle rivière!!! Et cette fois, sous l'amicale pression du groupe, Woofie se jettera à l'eau!!! Si si vous avez bien lu!!! Incroyable mais pourtant vrai!!!

Woofie tout sourire

Et en conclusion de cette belle journée, tout commme dans les albums d'Astérix le Gaulois, un beau banquet final où les saucisses ont remplacé les sangliers!!!

Grillardins bénévoles
Banquet final
6

Temps radieux à nouveau ce matin. C'est parti pour une troisième journée de marche.

Touffe accrochée à la falaise

Soudain, au détour d'un sentier, perché à flanc de rocher, surgit le château féodal de Borne!! Impressionnant!!

Château féodal de Borne 

Puis après le château perché place au...village perché!!

Tout en haut : un village!!
Plan rapproché
Village perché 

Avant le pique-nique Jean-François nous a déniché un joli spot de baignade. Trop tôt dans la journée cependant pour décider Woofie à faire trempette à nouveau.

Nous nous apprètons à quitter les lieux quand Agathe remarque, fichée dans une fissure dans la roche, une petite pièce brillante!!! En or certainement!!! Il ne peut en être autrement : il s'agit à coup sûr d'une pièce d'or qu'un imprudent a laissé choir dans la rivière il y a des siècles et qui est venue finir sa course dans cette anfractuosité, attendant patiemment que quelqu'un vienne la trouver là. Mais problème : la pièce semble comme fichée dans la pierre. Impossible de l'en extraire!!! Heureusement j'ai dans mon sac un couteau suisse muni...d'une pince!!! Et hop!!! D'un coup sec j'extrais la précieuse pièce comme un dentiste une molaire récalcitrante!!! Nous sommes riches!!!

La pièce a vécu, ses bords ont été été polis par l'eau de la rivière. Je la frotte fébrilement pour la nettoyer un peu. L'excitation est à son comble, nos coeurs battent la chamade.....Nous l'examinons avec attention : mais nul portrait de roi de France ou d'Empereur romain.....juste le profil de.....Marianne sur une pièce de 10 centimes de 1989. La déception est à la hauteur de nos espérances : snif snif!!! Adieu donc veaux, vaches, cochons...( bon...j'avoue, j'ai un peu forcé le trait...mais...on y a cru un pu quand même...re-snif ).

Spot de baignade 

Le réconfort d'un bon pique-nique nous fera vite oublier cette petite déception. Mais j'ai à peine le temps d'avaler 3 fourchettées de taboulé que l'orage qui menaçait éclate soudain!! Il s'agit donc de vite ranger tout ça, d'enfiler ma veste de pluie puis le sac à dos pour suivre notre petit troupe en pleine déroute!!

Ça tombe fort et pas d'abri à proximité immédiate!! Je suis vite complètement trempé.....de sueur sous ma veste imperméable soit disant...respirante. A choisir, autant être trempé par l'eau du ciel. Enfin...après quelques centaines de mètres nous trouvons refuge dans un petit garage aménagé en atelier de dépeçage de sangliers par les chasseur du cru. On se serre debout là-dedans vingt bonnes minutes. Et nous sommes donc très heureux de repartir avant même que la pluie ne se soit définitivement arrêtée.

Après l'orage 

Jean-François a pris le parti de nous ramener au gite par le chemin le plus direct. On peut ainsi finir de s'y sécher ou se changer. Puis après une heure de repos il propose à ceux qui le souhaitent une petite "balade" sur les crètes environnantes. A ma grande surprise, seuls Brother Manu et moi-même - jamais rassasiés - sommes volontaires pour ce petit extra. Nous voilà donc partis en compagnie d'Agathe.

Digitale
Gentianes

Le rythme est soutenu et le soleil - même voilé - tape encore fort. Mais nous sommes récompensés de nos efforts par un bien beau point de vue :

Petite Scarabette et son Maître Jeguide
Point de vue

Après cette petite expédition nous retrouvons nos compagnons de marche bien reposés pour entamer l'apéro.

Trouvez la paire intruse....
La brume se lève

Ce soir, 21 juin, c'est la fête de la musique partout en France. A défaut d'orchestre ou même de sono il nous faut improviser. Heureusement Orla, notre collègue irlandaise, nous a concocté une surprise de taille!!! Elle a tout simplement demandé à son pote Bono de venir chanter pour nous!!! Eh oui pour la toute première fois en live en Ardèche, à Borne, Bono, débarqué d'on ne sait où, nous gratifie d'un Sunday Bloody Sunday de légende sous les ourrahs de notre petit groupe ébahi!!! Malheureusement vous ne verrez pas de photos de cette prestation scénique époustouflante car la U2worldcompany en détient seule les droits - qui sont bien trop chers pour Woofie!!!

Orla connait de plus de belles chansons traditionnelles de son beau pays et quelques classiques rock tels que Bohemian Rhapsody. Et elle chante divinement bien!!! Nous sommes malheureusement nous, la quinzaine de Français présents, bien en peine de lui faire découvrrir notre propre patrimoine musical, mis à part quelques refreins connus de tous. Toutefois grâce à l'aide de Google nous massacrons dans la bonne humeur quelques chansons de Brel ou de Brassens avant de regagner nos chambres.

Une soirée que je en suis pas prèt d'oublier!!

7

Comme vous pouvez le voir, malgré la fête de la musique hier soir, tout le monde est fin prêt à l'heure fixée par Jean-François.

Prêts pour le départ 

Et c'est donc parti pour une belle journée de marche dans les superbrd paysages d'Ardèche :

Bientôt nous parvenons sur un petit plateau dominant une vallée remplie d'une spectaculaire mer de nuages!!! La vue est fantastique!!! Et pas un bruit. La nature dans toute sa splendeur :

Panorama à couper le souffle!!! 

On resterait bien là encore des heures - après pourtant un long arrêt à contempler le spectacle - mais il faut bien continuer notre route.

Ça bourgeonne!!!

Au menu du pique-nique aujourd'hui la fameuse caillette d'Ardèche, LA spécialité locale : une sorte de petit pâté de viande de cochon agrémentée de verdure - blettes, épinards ou même salade. Miam-Miam!! Et à mon goût ce serait vraiment le top avec ..... une bonne salade de pommes de terre!!..... Mais à mon grand désespoir la cuisinière n'a pas eu la même inspiration que moi. Pas de patates encore ce midi!!! Snif. Snif.

Après la caillette, la sieste
Beau couple
Pause ardèchoise 

Après une bonne sieste c'est reparti pour un bel après-midi de marche.

Jolie touareg égarée en Ardèche?
Fashion victim guide!!
Transat naturel

Direction Laboule en empruntant de superbes calades dans la forêt ardéchoises.

Le gite à Laboule dispose d'une fantastique terrasse qui domine la vallée en contrebas. La soirée y débute par un apéro agrémenté de tartines de caillette - les restes du pique-nique de midi. Miam miam.

Puis après le repas - quelque peu perturbé par quelques grosses gouttes tombées du ciel, prémices d'un orage qui n'éclatera heureusement pas - Christine, devant le groupe rassemblé et tout ouïe, nous dit un conte de son invention alors que peu à peu l'obscurité se fait.

Tartines de caillette
La vue depuis la terrasse du gite!!
La vue depuis la terrasse du gite!!
Belle soirée en terrasse!! 

P.S. : encore une journée sans patate!!!.....j'ai même pas vu ne serait-ce qu'une malheureuse chips depuis notre départ du Gua dimanche!!!......le manque commence sérieusement à se faire sentir!!! c'est que Woofie a été élevé au jus de patate dès son plus jeune âge!!!

8

Il fait encore très beau ce matin. La journée s'annonce radieuse.

Et joies de la marche à pied il y quelquefois au détour du chemin des lieux magiques : c'est le cas ce matin de cette fontaine au charme fou. Toute cette verdures, toutes ces fleurs et le bruit apaisant de l'eau.....l'endroit rêvé pour se poser avec un bon bouquin ou pour une petite sieste!!

Pause en "Bucolie" 

Nous profitons également de la fontaine pour remplir nos gourdes d'une eau bien fraiche et délicieuse avant de quitter à regret ce lieu si bucolique.

Hortensias ardéchois 

Peu après le parcours se fait plus boisé.

Calade
Calade
Vieux chataignier
The Bernard's Show!!!

Jean-François propose alors aux plus hardis du groupe - dont brother Manu et moi-même faisons évidemment parti - un petit détour qui nous mène finalement à une dalle de pierre qui domine un superbe panorama :

Pause contemplative

Après cette halte contemplative nous rejoignons le gros de la troupe et repartons sur les calades :

C'est dans le superbe jardin de Nelly que nous faisons halte pour le pique-nique ce midi. Un véritable petit coin de paradis où notre hôte met à la disposition des promeneurs ou randonneurs tables et chaises ainsi qu'un petit coin cuisine où l'on peut faire le plein de nos gourdes. Sans oublier un petit réfrigérateur rempli de boissons dont quelques bières brassées localement. Francis et moi sommes bien évidemment aux anges!!! Une armoire contient également des produits maisons ( confitures, sachets de graines du jardin ...) et du miel local. Une petite boite sert de caisse et je m'offre ainsi un joli pot de miel ainsi qu'un petit sachet de poivre de sichuan maison.

Petit coin de paradis 

Après une petite sieste il nous faut bien repartir vers les Eaux marèches où nous bouclerons la boucle ce soir.

The Bernard's Show - part II
Arbre à 2 jambes!!!
Baroudeur alsacien
Grâce irlandaise
Pirate parisien

Puis vient l'heure de la désormais traditionnelle baignade rafraichissante - voire très rafraichissante!!! - dans les rivières ardéchoises.

Jean-François se jette à l'eau!!!
Eh oui vous ne rêvez pas!!! C'est bien Woofie!!

Après ce bon moment nous repartons pour la "dernière ligne droite" avant l'étape du soir.

Indiana Orla!!

Retour donc ce soir au gite des Eaux marèches pour - déjà!! - notre dernière soirée. Ce soir au menu : épaule d'agneau cuite au four à bois!!! Miam Miam!!! C'est Francis, notre boulanger émérite, qui se charge d'allumer le four. Et qui vient me glisser à l'oreille : "Damien ce soir il y en a!!" Non!!! C'est pas vrai??!! Un gratin de patates!!!!! Bon plus exactement de patates et de céleri mais.....de patates quand même!!! Enfin!!! Après 6 jours d'bastinence!!! Alleluhja!!!! Ça s'arrose!!! Eh puis c'est le dernier soir...On peut se làcher un peu!!!

Apéro
Banquet final
Epaules d'agneau
Dernière soirée 

Et pour finir en beauté cette belle soirée Fred vient nous rejoindre pour former avec Orla un duo franco-irlandais qui restera dans les coeurs.

Duo magique

Une soirée inoubliable!!!

9

Voilà. Nous sommes arrivés au terme de cette belle semaine. C'est la dernière étape de notre randonnée qui doit nous ramener au hameau du Gua en milieu d'après-midi.

Randonneurs aventuriers
Tout en haut : la tour de Brison!!

Au programme de cette ultime étape une belle ascension qui doit nous mener au pied de la tour de Brison - voir troisième photo ci-dessus. Comme vous pouvez le voir : ça va grimper sec!!! Un parcours plus favorable au bouquetin agile qu'à la tortue terrestre quoi!!! Et ce n'est pas Jean-François qui me contredira!!!

Ça grimpe dur!!!
Au pied de la tour
Tour de Brison
Au pied de la tour
Woofie et Brother Manu
Site de la tour de Brison 

Au sommet, à 781 m précisément, la récompense est au bout de l'effort : un magnifique panorama!!!

La tour de Brison est l'unique vestige d'un ancien chateau bâti sur un promontoire qui domine la région. Elle a été restaurée pour servir de tour de guet dans le cadre de la lutte contre les incendies de forêt.

Après une pause bien méritée c'est l'ultime descente vers le Gua. Nous pique-niqons à l'endroit où nous avions attendu les retardataires dimanche dernier. L'endroit est parfait pour une dernière baignade par ce temps splendide.

Ecorce de résineux
Spot de baignade

Il est alors temps de remercier chaleureusement Jean-François et Agathe. Avant de nous séparer nous prenons le temps de prendre un dernier verre à la Boucharade. Voilà cette fois, c'est bien fini. Les adieux sont comme toujours difficiles après tous ces bons moments passés ensemble. Mais c'est la vie. Les vacances ont une fin - pour le commun des mortels que nous sommes en tout cas - et il nous faut repartir vers notre quotidien.

Women in black?
Dernier verre 

Sur la route d'Issoire où nous passerons la nuit nous faisons un petit crochet par le pont du diable qui enjambe l'Ardèche à Thueyts. Le site vaut le détour vous en conviendrez. D'autant que le spectacle y est assuré pas les jeunes du cru qui plongent dans la rivière...15 m plus bas!!!

Pont du diable
Site du pont du diable 

Nous quittons le pont du diable sous les premières gouttes de l'orage qui menaçait depuis notre arrivée sur place. Et peu après ce sont des trombes d'eau et de grèle qui s'abattent sur la Polo!!! La grèle fait un boucan du diable - l'aurait-on dérangé par inadvertance le bougre en se promenant sur son pont?! - sur la carrosserie et je suis contraint de réduire ma vitesse à 20 km/h car on n'y voit pas à 30 m!!! Je cherche désespérément un endroit pour m'arrêter mais sans succès. Je continue donc à rouler, pas rassuré du tout. Finalement au bout de 10 ou 15 mn qui paraissent des heures nous sortons du grain dans dommage!!! Ouf!!!

Nous arrivons donc finalement à Issoire dans la soirée pour y faire étape comme à l'aller.

Halle aux grains
Issoire 
10

Sur la route du retour Brother Manu a noté 2 villages qui figurent parmi les plus beaux de France. Il serait donc dommage de ne pas y faire halte.

Le premier est Usson, accroché à un piton volcanique, est connu pour avoir accueilli en son temps, soit de 1585 à 1605, la fameuse reine Margot, qui y fut maintenue en résidence surveillée sur ordre du roi Hennri III.

Eglise Saint-Maurice
Porche de l'église Saint-Maurice

Après avoir parcouru les rues du village nous entamons la montée vers le sommet de la butte où se dresse une immense statue de la Vierge.

Orgues basaltiques
Statue de la Vierge
Statue de la Vierge
Orgues basaltiques

Après avoir pris le temps de profiter de l'exceptionnel panorama nous redescendons dans le village.

Cimetière et église Saint-Maurice
Cow-boy

Vraiment un très très bel endroit que ce village d'Usson!!!

Nous repartons sous le charme vers le second village : Montpeyroux, que l'on ne peut rater, perché qu'il est sur sa butte à quelques encablures de l'A75.

Donjon

Bien entendu nous ne manquons pas de monter en haut du donjon pour profiter du panorama :

Au fond : le puy de Dôme
Panorama depuis le sommet du donjon 

Puis vient le temps de regagner la Polo...le ventre vide malheureusement car les 2 seuls restaurants du village - dont les terrasses et les cartes sont fort sympathiques - affichent malheureusement complet - le second semblant réservé pour un baptème ou un mariage.

Voilà après cette seconde belle étape, direction Orléans. Le retour est sans histoire. Comme à l'aller ça roule bien. Je prends toutefois en stop un jeune énergumène un peu barré sur l'aire de Clermont. Il remonte sur Paris et je le dépose sur une aire peu avant de quitter l'autoroute.

Demain retour au quotidien après cette belle escapade ardéchoise.

Comme Woofie, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.