Carnet de voyage

Lot of Stop

5 étapes
1 commentaire
Clara et Maxime, deux "jeunes" découvrant le monde de l'auto-stop. Une aventure riche en émotion, culturelle et sportive !
Août 2022
5 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Nous débutons notre voyage à Mercuès, le fief de Maxime. Nous voilà parti pour un périple de 5 jours. Tout commence mercredi matin aux alentours de 9h00. Direction les collines afin d'arriver à notre premier point d'auto-stop au niveau de la voie verte reliant Mercuès à Cahors. Moins de 2 minutes plus tard, nous voilà dans notre première voiture ! une gentille mamie qui nous déposera à la sortie de Cahors. Un deuxième puis un troisième s'enchaînent rapidement ! Un vrai succès. Nous sommes déjà à Puycelsi. Une hypothèse nous vient à l'esprit : nos mamans ont organisé tout notre voyage en commandant chacun de nos stops. On a même eu de la place au restaurant ! Ou alors une bonne étoile lorgne au-dessus de notre tête. Castelnau de Montmiral, Gaillac, Graulhet, Castres, du Bus-Stop au papi soporifique en passant par le mec ultra sympa nous proposant de dormir chez lui , nous enchainons les auto-stops avec une facilité déconcertante. 20h00, la pression monte, peu de voitures passent et l'objectif semble peu à peu s'évanouir à quelques kilomètres. Jusqu'au miracle ! Deux voitures s'arrêtent en même temps. Nous arrivons à Castelnaudary avec une dalle monumentale. Nous arrivons sans le savoir pour le premier soir de la fête du Cassoulet, improbable ! Notre moral est au plus haut. Nous ne dormirons pas beaucoup ce soir dixit les serveurs. Ce soir, les tontons givrés mettent le feu sur scène ! Du bon rock comme on aime. Suivi d'un DJ passant les mêmes musiques qu'un de nos potes , et ayant le même déhanché d'un autre ami. Nous le surnommerons DJ Quantho ! La nuit se terminera sous le beau ciel étoilé. Woouaah !

2

Après cette courte nuit, nous rechargeons les batteries avec un petit café (deux pour Clara). Nous fixons un château Cathare comme objectif de la journée. Mirepoix, Aigues Vive, Laroque d'Olmes puis Villeneuve d'Olmes, les stops s'enchaînent encore une fois rapidement dans la joie et la bonne humeur. deux couples âgés, une femme ultra speed seront nos taxis de la matinée. Nous commençons à monter la côte en direction de Montségur à pied, peu de passage et nous avons peur de rester planter trois heures. Une jeune demoiselle charmante et souriante nous emmènera jusqu'à Montferrier ou une halte miam s'impose. Nous recommandons l'épicerie locale ou l'accueil est chaleureux, et les produits excellents. Nous voilà reparti et la pluie s'invite. Heureusement, un couple nous emmènera au pied du château de Montségur que nous visiterons ainsi que son musée. Nous y avons appris plein de choses grâce au guide qui était un excellent conteur ! A noter que ce château Cathare n'est pas un site touristique mais mémorial. Nous donnons une petite pièce au guide afin qu'il puisse entretenir sa famille de 8 chats. Au musée l'écrivain André Czeski nous attends pour sa dédicace. Nous entamons les paris dans une partie de pétanque acharnée entre deux villageois. La soirée se terminera dans le restaurant "A la patate qui Fume". Un burger au canard exceptionnel.

3

10h de sommeil ! Nous voilà batteries pleines. Réveil tardif car Maxime n'a pas osé réveiller Clara dans son sommeil profond. Petit dèj au snack en face d'un enterrement. Triste déjeuné ! Nous en profitons pour acheter des Poke-Boal, que nous mangerons midi et soir durant la randonnée. 11 heures, départ pour la rando, c'est un peu tard mais tant pis. Le pic de Saint Barthélemy est franchi 6h30 plus tard. Nous en avons mis du temps mais nous y sommes arrivés. Clara à un mental d'acier et Maxime un parfait physique de randonneur ... L'épuisement de Clara n'a pas éteint sa bonne humeur ni gâché le spectacle que nous offre la montagne. Une vue spectaculaire sans nuage ! Cependant des envies de meurtres envers Maxime n'allaient pas en s'arrangeant. Une lourde montée imprévu nous attend avant d'atteindre l'étang d'Appy. Nous arrivons à 19H30 ! Très grosse journée mais on peut dire que nous sommes Happy ... Blague validée par Clara ! La nuit sera fraiche ...

4

07H tout le monde debout. Nous repartons en direction des Mont d'Olmes que nous atteindrons aux alentours des 09H00. Encore une fois Clara prendra ses deux cafés et Maxime son chocolat chaud. Fini la rando, nous revoila parti en direction de Foix. Nous entamons une discussion tellement passionnante que nous oublions l'auto-stop ! Réflexe du dernier moment, on tend le pouce, par miracle la seule voiture de la matinée s'arrête. Et pas n'importe qui, le directeur de la station, excusez-nous du peu. Nous atteignons la ville assez facilement. La château est ma foi très intéressant, sa scénographie est remarquable. Elle explique autant le contexte politique que la vie quotidienne à l'époque des comtes de Foix. Maxime ne deviendra pas roi de toute la Bretagne ... Nous nous désaltérons avec une boisson beaucoup moins bonne pour notre foie. Malgré la fatigue à foison nous n'avons pas foiré notre journée.

5

Le premier auto-stop de cette dernière journée se fera dans une Simca Aronde de 1959. La classe ! Déposé à Pamiers, nous voilà parti pour une longue heure d'attente ou un couple de retraité nous prendra jusqu'à Toulouse. Là encore, une longue attente. Nous empruntons les grands axes ou beaucoup plus de voitures passent par rapport aux jours précèdent, mais aucunes ne s'arrêtent. Nous trouvons notre bonheur auprès d'un ancien prof de math qui nous déposera à Montech. A partir de là tout s'enchaine assez rapidement, Montech, Montauban, Albias et là un miracle : Bibi !! Un copain qui s'arrête qui nous avait même pas reconnu. Impensable. Le retour jusqu'à Cahors se fera donc facilement. Nous arrivons à 17H30 chez le cousin de Maxime qui fête ses 50 ans (le vieux). Une part de gâteau et du champagne nous attendent sagement. Fin du voyage pour Clara et Maxime, un parcours rempli d'émotions, de partages, de rires, de bonne humeur, et sans aucunes peurs ni doutes !