Carnet de voyage

Norvège, la reine des fjords

28 étapes
10 commentaires
1
Des fjords, des glaciers, des lacs, des cascades... Je crois qu'on est prêts à faire le plein de paysages somptueux et de bonnes randos! En route pour la reine des fjords!
Septembre 2019
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

On commence notre tour de Norvège par sa capitale, Oslo. On s'attarde un bon moment dans le parc Vigeland qui rassemble une bonne partie des œuvres de Gustav Vigeland dont des statues en bronze et en fer ainsi qu'un monolithe en pierre. Ce parc est un incontournable de la capitale et attire bon nombre de touristes (et on comprend pourquoi, les sculptures sont originales et emblématiques de la ville!).

Les superbes sculptures de Vigeland 

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le jardin botanique qui abrite le musée d'histoire naturelle et deux serres: le Victoriahuset et le Palmhuset.

Jardin botanique 

Nous avons continué notre visite par la Citadelle d'Akershus, un très bel ensemble de bâtiments qui est le lieu d'un festival médiéval au mois de mai. La promenade sur les remparts donne une jolie vue sur la baie d'Oslo.

La citadelle d'Arkeshus 

En suivant les quais nous avons rejoint le Rådhuset, l'Hôtel de Ville d'Oslo. Nous n'avons malheureusement pas pu rentrer dans l'imposant bâtiment car fermé pour cause de préparation d'élections. C'est dommage car les photos que nous en avions vu montraient un intérieur assez original! Néanmoins, nous avons pu admirer les fresques en bois peints dans la cour de l'Hôtel de Ville. Ces fresques retracent les grands moments de la mythologie nordique avec comme acteurs Odin et Thor pas moins que ça!

Le Rådhuset et ses fresques 

Nous avons profité d'une petite balade dans les ruelles du centre avant de retrouver notre fidèle Marcel!

De jolis bateaux sur les quais, la place Spikersuppa et le Stortinget (parlement norvégien)

Oslo est une petite ville qui se parcoure facilement en une journée. Coup de cœur pour le parc Vigeland et ses superbes sculptures, un grand coin de verdure dans la ville très apaisant.

2

Petite étape à l'église d'Heddal. La particularité de la Stavkyrkje d'Heddal est non seulement le matériau avec lequel elle est construite - le bois - mais aussi la manière avec laquelle la construction est mise en œuvre. En français on appelle ces constructions églises en bois debout. Cette appellation vient de la méthode de construction consistant à faire reposer le toit et dresser les murs via des poteaux en bois ... debout! En haut de la colline derrière l'église, il y a également un petit village avec d'anciennes maisons en bois, très pittoresque.

On retrouve beaucoup d'églises en bois debout en Norvège, construction typique du pays. Celle d'Heddal est la plus grande, il y a également celle d'Urnes classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

3

En attendant que la météo se montre plus clémente pour nos randos à venir, on se réfugie au sud dans la ville blanche de Flekkefjord. Le centre ville est très mignon avec ses maisons en bois blanc et les petits fanions tricotés décorant la rue principale! Cette ville est très accueillante vis à vis des touristes avec un espace douche/toilettes/machines à laver, parfait pour nous mettre à jour sur nos machines par ce jour de pluie!

Cette petite ville aura été une jolie découverte grâce à notre détour imprévu! On en profite pour visiter les environs, en route pour Jøssingfjord (et un peu de soleil?)!

4

En route pour la randonnée du Kolbolten à côté du Jøssingfjord. Petite mise en jambe pour profiter du soleil avant d'attaquer une bonne série de randonnées. De belles vues sur le fjord et sur une très belle cascade accompagnent la rando. Enfin les paysages promis!

Bon autant te dire qu'après ces derniers jours de pluie le sol est bien boueux et nous sommes rentrés tout crottés. Mais la récompense est là, nous avons de belles images ensoleillées de notre premier fjord. Vivement le prochain!

5

On poursuit notre conquête de la Norvège avec une jolie randonnée à l'assaut du Bynuten. Ce sommet, perché à 670 mètres au dessus de la mer, est le plus haut de la région de Sandnes. Après un début sous la pluie, nous avons fini l'ascension du sommet sous le vent! Autant te dire que la pause repas arrivés en haut a été rapide!

En haut de son sommet le Bynuten offre une vue à 360° sur les montagnes environnantes et le fjord. Et nous avons eu la chance que le temps se soit un peu dégagé pour profiter de tout ça. Magnifique! La descente s'est même fait sous le soleil ce qui nous a permis de sécher avant de retrouver Marcel.

Au départ du parking de la rando situé sur la route 508, on peut également faire le Selvikstakken qui se trouve juste à côté du Bynuten. Le descriptif du Bynuten est disponible sur Outtt une application top pour faire les randos incontournables de la Norvège!

6

Le tant attendu Kjeragbolten! Dire que nous avons attendu tout ce temps que la neige cesse pour enfin y aller! Après 4 jours de "détour", nous voici non loin du Lysefjord prêts à gravir la montagne pour atteindre le fameux rocher coincé entre deux falaises. Il faut être bien chaussés pour y monter car le début du sentier se trouve sur la roche et peut s'avérer assez glissant (surtout quand il a neigé les jours d'avant!). D'ailleurs des chaînes ont été installées pour aider les randonneurs à grimper.

Sur la route menant au Lysefjord et au départ du Kjerag

Arrivés en haut, nous faisons la rencontre d'Emma et Florent (et Loulou leur superbe toutou!) qui deviendront nos compagnons de voyage et de rando pour quelques jours! Ces deux Français en vacances pour 3 semaines en Norvège, grands fans de montagne, sont bien motivés à en voir le plus possible et même à passer le cercle arctique pour rejoindre les îles Lofoten! Pas mal de kilomètres en perspective à bord de leur van de location 😀

Un petit portrait de  nos amis avec leur van surnommé 'Yukulélé'

On sera tous montés sur le fameux Kjeragbolten (non sans appréhension pour ma part!). La vue sur le Lysefjord depuis la falaise est vraiment vertigineuse! Pas étonnant que ce soit l'une des randonnées les plus fréquentées de Norvège. Nous ferons la descente avec nos trois nouveaux compagnons avant de partager une boisson chaude dans Marcel.

7

Sur la route en direction d'Odda, nous faisons un arrêt à Låtefossen, une impressionnante double cascade. On peut dire qu'en Norvège les cascades ne manquent pas. Mais nous avons été impressionnés par le débit de celles-ci. Juste en face, un peu éclipsée par la Låtefossen on doit le dire, se trouve la Espelandsfossen une autre cascade tout aussi jolie.

Nous avons été accompagnés par un arc-en-ciel sur cette Hardanger scenic route. Il y a en Norvège 18 routes touristiques (Nasjonale turistveger) qui offrent de magnifiques points de vue et centres d'intérêts tout au long de la route. Les cascades Låtefossen et Espelandsfossen en font partie au même titre que que la superbe Steinsdalsfossen (mais ça c'est pour plus tard!).

8

Un autre monument de la randonnée en Norvège: le Trolltunga (qui veut dire langue de Troll en Norvégien). A défaut d'avoir rencontré un vrai troll depuis le début de notre voyage en Norvège, nous allons partir à la conquête d'une jolie photo sur sa langue! On a partagé cette journée avec nos amis Emma et Florent (on a aussi partagé les frais de parking assez exorbitants: 500 NOK à 600 NOK soit 50 à 60 euros pour la journée!!). Loulou avait les jambes bien cassées en arrivant en haut, le pauvre!

Cette rando est un gros coup de cœur! Les paysages sont tout simplement sublimes avec ce lac d'un bleu magnifique, les montagnes enneigées aux alentours et le Trolltunga en premier plan. Nous nous sommes évidemment tous prêtés au jeu des photos sur la langue de pierre avec le lac en fond, un souvenir unique de notre passage par ce petit coin de paradis!

9

Un de nos objectifs de notre voyage en Norvège: aller voir un glacier. Nous avons choisi d'aller faire un tour du côté de Folgefonna, le troisième glacier de Norvège, et de grimper un sentier qui était l'un des plus emprunté de Norvège il y a quelques années le Turistvegen (certainement éclipsé par le Trolltunga par la suite). Sacrée montée pour arriver jusqu'au glacier! Un refuge se trouve à 1562 mètres d'altitude et constitue l'arrivée de la randonnée.

Malheureusement pour nous, nous n'avons pas pu atteindre le refuge car le dernier kilomètre était bien enneigé et nous n'étions pas équipés pour la neige. Mais nous avons tout de même bien pataugé dans la neige et avons eu un point de vue sur le glacier tant espéré! Cette randonnée nous a présenté une variété de paysages magnifiques dont une très belle cascade qui nous a accompagné sur la première partie du sentier (on peut même boire l'eau de la cascade à deux endroits!).

Comme partout en Norvège, il faut être bien équipé pour s'aventurer sur toutes les randonnées (bonnes chaussures, vêtements chauds, eau en quantité suffisante, repas + collations). Les sentiers peuvent être boueux (et ils le sont souvent). Cette randonnée peut se faire sur la journée mais il faut partir tôt car il y a 1500 mètres de dénivelé pour atteindre le refuge de Holmaskjerbu. Deux petites cabanes se trouvent sur le chemin et permettent de s'abriter.

10

Après toute cette marche, nous faisons une petite étape citadine à Bergen. Bergen est une petite ville agréable appréciée des touristes. Le quartier Bryggen constitue la principale attraction avec ses maisons en bois et leurs façades colorées.

On doit avouer que notre tour de Bergen a été assez rapide, on ne va donc pas être les meilleurs guides pour te faire découvrir la ville. Néanmoins nous avons beaucoup aimé l'ambiance de cette ville vivante. Un joli arrêt que l'on peut recommander sans hésiter!

11

C'est certainement l'une des plus grosses attraction de la Nasjonale turistvegen d'Hardanger: la cascade Steinsdalsfossen. Je t'en parlais quand nous étions à Låtefossen. On ne va pas te cacher que les cars de touristes affluent pour venir voir cette petite merveille.

Cette cascade est remarquable par sa taille et son débit mais aussi car on peut passer en dessous via une passerelle aménagée. On se sera bien amusés à la prendre en photo sous tous les angles!

12

Cette étape est un monument de Norvège: le Nærøyfjord est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO avec son copain le Geirangerfjord (à qui nous irons bien évidemment rendre visite!). Beaucoup de promenades en bateau ou en kayak sont proposés sur le fjord mais nous avons choisi de prendre de la hauteur pour découvrir ce superbe environnement. En route pour le Rimstigen qui monte à pic au dessus du fjord.

Le sentier est bien dessiné et aménagé par endroits avec des escaliers (ça veut pas dire que c'est facile hein! Parce que ça grimpe du début jusqu'à la fin, mes jambes s'en souviennent!). La nature est vraiment superbe, toute la végétation s'est teinté de jaune, orange et pointe de rouge, ce qui rend le paysage encore plus spectaculaire.

Il nous a été très difficile de trouver des informations sur cette randonnée nommée Rimstigen. C'est un chemin qui peut être fait sur plusieurs jours car il continue jusqu'au petit village de Breidalen. Peu importe jusqu'où on va sur le sentier, la vue sur le fjord est, pour nous, la plus belle.

13

C'est parti pour un autre glacier (un peu plus accessible que le glacier Folgefonna), le Nigardsbreen, dans le parc national de Jostedalsbreen. Jostedalsbreen est le glacier le plus grand d'Europe et le Nigardsbreen est un bras de ce glacier qui "plonge" entre deux pans de montagne.

Cette partie du glacier a une très jolie couleur bleue. On a même pu le toucher, une première pour nous! Le paysage autour du glacier est vraiment beau avec en contrebas le Nigardsbrevatnet, un lac bleu très clair, approvisionné par les eaux de fonte du glacier Nigardsbreen. Ce sont ces eaux de fonte et les particules qui sont charriées (poussières, argile) qui donne cette couleur si particulière au lac.

14

Après le bleu surprenant du lac Nigardsbrevatnet, nous rejoignons le Lovatnet qui a une couleur tout aussi particulière. Ce lac tient également sa couleur des eaux de fonte du Jostedalsbreen mais aussi du Tindefjellbreen.

Ce lac est connu pour sa beauté mais aussi pour avoir été le lieu de plusieurs histoires dramatiques. A deux reprises, en 1905 et 1936, de gros amas rocheux se sont détachés des montagnes pour venir tomber dans le lac provoquant ainsi d'énormes vagues qui ont submergé les fermes environnantes. Ces catastrophes sont à jamais ancrées dans la mémoire des locaux.

15

Nous voici au Geirangerfjord, également classé au patrimoine mondial de l'UNESCO comme le Nærøyfjord. La route pour nous y mener, le Trollstigen, est déjà un bel avant goût des paysages que le Geirangerfjord a à nous offrir: la route serpente dans les montagnes laissant apparaitre des cascades, des sommets enneigés et une végétation aux couleurs flamboyantes.

Sur la route du Geirangerfjord 

Le Geirangerfjord est certainement le fjord le plus connu de Norvège. Souvent qualifié comme un des joyaux de la Norvège, il s'étend sur plus de 100 km dans les terres. Une balade en bateau sur ses eaux permet de voir certaines cascades invisibles depuis la rive comme les Seven sisters ou encore la cascade de Brudesløret.

Vues sur le Geirangerfjord et la cascade de Storfossen 

En s'arrêtant au village de Geiranger, nous avons pu avoir une jolie vue sur le fjord et en prime (encore!) la cascade Storfossen. En continuant vers le nord sur l'Ørnesvingen (la route des aigles en norvégien) il y a une passerelle qui permet d'avoir un superbe point de vue sur le fjord.

16

On fait un billet sur cette route, le Trollstigen, parce qu'on doit dire que c'est un incontournable quand on passe au Geirangerfjord. C'est aussi une route qui offre des paysages magnifiques avec la possibilité de s'arrêter régulièrement (amis photographes, il y a moyen de s'amuser!). Certaines aires sont extrêmement bien aménagées avec des passerelles et des plateformes surplombant le paysage.

Sur la route des Trolls 

En ce mois de septembre les couleurs sont magnifiques! Un peu plus loin sur la route nous avons croisé la cascade Slettafossen. Les eaux bleues de la rivière Rauma contrastent avec la couleur de la végétation et offrent un magnifique cadre pour une petite pause.

Slettafossen 

On pourrait passer notre temps à s'arrêter prendre des photos, mais il faut continuer de faire avancer Marcel si nous voulons rejoindre ... les îles Lofoten!

17

On accélère la cadence pour vite arriver aux îles Lofoten avant que le froid ne s'installe vraiment. Après un arrêt technique à Trondheim (bon on avoue on n'a pas été très courageux ce jour là, on n'a pas visité cette ville il pleuvait des cordes), nous voici sur la route pour rejoindre Bodø et prendre le ferry jusqu'à Moskenes. Sur la route une petite surprise: des élans! Ce sont les premiers que nous voyons depuis que nous sommes en Norvège, on se sent chanceux!

Et en montant vers Bodø, on arrive en Nord-Norge et on passe le cercle polaire. Nous ne sommes jamais allés aussi haut, un petit exploit pour nous et pour Marcel (on n'est pas sûrs que dans sa longue vie il soit déjà allé aussi haut!). Les îles Lofoten se raprochent...

18

Après avoir pris notre ferry à 1h du matin, nous sommes arrivés au port de Moskenes à 4h30 et nous avons rejoint le petit village de Å. Après une longue nuit, nous avons décidé de faire quelque chose de notre journée bien entamée (avant que le soleil ne se couche, ce qui arrive assez vite à cette période de l'année) et nous avons choisi le tour du lac Ågvatnet comme activité.

Finalement ce petit tour improvisé aura révélé un joli lac niché entre les montagnes. On commence petit à petit à cerner la raison de la popularité des Lofoten auprès des touristes. Ces îles sont très différentes du continent...

19

Reine est surement l'un des villages les plus prisés des touristes aux Lofoten. C'est un joli village mais honnêtement nous avons été plutôt déçus. Les Rorbu (ces petites cabanes de pêche sur pilotis) apportent un charme certain au village mais en dehors de ça rien d'exceptionnel. Ah si quand même ça vaut le coup d'être précisé: nous avons vu notre première aurore boréale!

Nous avons pris de la hauteur en empruntant le Reinebringen un sentier qui permet d'avoir une superbe vue sur Reine et les îles aux alentours. Le sentier est en fait composé d'escaliers quasiment sur son intégralité (un bon exercice de step!). Il n'est pas très long mais comme partout en Norvège, y compris aux Lofoten, ça grimpe bien.

La vue est superbe d'en haut. C'est étonnant de voir toutes ces petites îles raccordées entre elles par des ponts. D'ici on comprend la particularité des îles: ce sont des morceaux de montagnes posés dans la mer. On passe de l'un à l'autre en un rien de temps. Et par conséquent le temps change aussi en un rien de temps!

20

Une nouvelle randonnée aujourd'hui au départ de Fredvang. Le sentier monte d'abord au sommet du Ryten perché à 551 mètres de haut. Une fois en haut on a une vue imprenable sur les lacs et les plages aux alentours notamment la mythique plage de Kvalvika avec son sable blanc et ses eaux turquoises. De quoi nous dépayser!

Le sentier permet de descendre jusqu'à la plage. La randonnée continue ensuite pour faire une boucle et donne un autre joli point de vue sur la plage et sur le Ryten. Une jolie sortie même si nous n'étions pas seuls (il y a encore beaucoup de touristes même à cette saison).

21

Petite étape au village de Nusfjord un autre village emblématique des Lofoten. On doit dire que le village était un peu mort quand nous y sommes passés et nous nous sommes fait accueillir par une quantité incroyable de ... mouettes! Pas très attrayant à première vue. Le village est tout de même mignon avec tous les Rorbu (as-tu bien appris ta leçon de norvégien? 😉 ).

Nous avons quand même eu le sentiment que ce village n'avait plus rien d'authentique et les Rorbu sont maintenant destinés à la location pour les touristes. Tu peux par contre venir ici si tu veux "kiss a fish" . On a trouvé le cadre très rigolo!

22

Encore une jolie plage de sable blanc caractéristique de ces îles. Après une rencontre avec un jeune renard et un coucher de soleil à la plage Hauckland, nous avons emprunté le sentier côtier pour rejoindre la plage Uttakleiv.

Notre nouvel ami le renard - Les plages de Hauckland & Uttakleiv

Hauckland est le point de départ de plusieurs randonnées dont celle du Mannen qui donne un très beau point de vue sur les deux plages. Nous avions prévu une plus longue randonnée, le Himmeltinden, mais c'était sans compter sur la jolie rencontre de deux voyageurs en van que nous avons fait sur la plage qui a un peu "contrecarré" nos plans. C'est aussi ça le voyage: de belles rencontres inattendues!

23

Du côté de Henningsvær nous avons trouvé une petite randonnée (encore! oui on arrête pas de marcher aux Lofoten!) le Festvågtind. Malgré le temps pluvieux, nous nous lançons à l'assaut du sommet en milieu d'après midi en espérant avoir quelques rayons de soleil arrivés en haut (et de belles photos en prime?).

L'archipel d'Henningsvær vu du sommet du Festvågtind 

La montée est très raide, encore une fois les randos ça ne rigole pas aux Lofoten! La vue est superbe arrivés au sommet (bon on a abandonné l'idée d'avoir du soleil comme tu peux le voir), on a un magnifique panorama sur le village d'Henningsvær et son archipel. On recommande les yeux fermés cette rando!

24

Direction la porte du diable, le Djevelporten, tout un programme! C'est sans doute la randonnée que l'on a préférée aux Lofoten. C'était pourtant mal parti. Le départ ne s'est pas fait comme prévu car le sentier normalement utilisé était fermé pour travaux. Heureusement pour nous il y avait une alternative 1 km plus loin, un autre sentier qui rejoint le chemin que nous devions prendre. Une fois ce nouveau sentier rejoint, la vraie galère a pu commencer: de la boue, de la boue et encore de la boue! On te rassure, ça n'était boueux que sur la première partie.

On s'amuse sur le Djevelporten - Vues sur le Geita et Svolvær depuis Fløya 

On monte et d'un coup, on arrive sur la porte du diable, c'est un peu la surprise! On a d'ailleurs une très belle vue sur les sommets environnants depuis ce petit pont de pierre. La randonnée n'est pas finie car il nous faut rejoindre Fløya le sommet qui culmine 583 mètres. Depuis la crête on a une jolie vu sur la ville de Svolvær et sur le Svolværgeita (ou aussi appelé Geita) un pic rocheux qui termine en deux cornes de chèvre (on peut très bien y voir les cornes d'un autre animal mais peut être que Geita veut dire chèvre en norvégien... à méditer). Et maintenant la partie la plus fun: glissades dans la boue pour rentrer!

25

Les Lofoten c'est fini, on jette notre dévolu sur une autre île: Senja. Sur la route, nous rencontrons un couple de jeunes français, Tom et Léa, qui ont récemment débuté leur voyage avec leur van Ducky. Un super moment passé ensemble et surtout les plus belles aurores que l'on ait vue depuis le début de notre aventure en Scandinavie.

Après une soirée passée à essayer de capturer nos trognes devant ces belles aurores et à refaire le monde, nos chemins se séparent: nous continuons notre route pour Senja et eux partent en direction des Lofoten.

Tom et Léa ont un beau projet qu'ils ont lancé en même temps que leur voyage! Si tu veux jeter un coup d’œil, ils ont un joli site par ici!

26

Direction Fjordgård pour partir à l'assaut de l'Inste Kongen (le pont du Roi en Norvégien) qui se cache dans les hauteurs de Fjordgård. Après 4 heures de marche pour atteindre le si convoité Inste Kongen, nous devons rebrousser chemin: le pont n'est plus très loin, on le sait, mais la neige et le gel ne nous permettent pas d'avancer plus. Nous repartons et décidons de grimper l'Hesten qui est presque sur la route du retour (après 1300 mètres de grimpette, on est plus à ça près...). On ne regrette pas car, en haut de l'Hesten, on a une superbe vue sur Segla un pic rocheux, comme une dent sortie du sol.

Sur le sentier menant à l'Inste Kongen 
Vue depuis l'Hesten 

Sur le chemin on rencontre Marc, un voyageur suisse qui parcourt l'Europe avec sa Jeep aménagée à la conquête des plus beaux clichés. Anecdote marrante: on a dormi sur le même spot mais nous n'avions pas eu l'occasion de se parler avant de partir sur la rando. Le hasard nous a fait nous rencontrer sur le sentier. On monte ensemble au sommet de l'Hesten mais Marc reste en haut avec pour objectif de photographier des aurores en haut de l'Hesten. Bien courageux avec ces températures!

27

Après l'Inste Kongen et l'Hesten, nous rejoignons un lieu pour la nuit juste en face de Segla. On tente d'observer quelques aurores mais sans beaucoup de succès. Alors on joue avec notre frontale et on échange des signaux à Marc qui est toujours perché sur l'Hesten. On profite que la caméra soit sur le trépied pour faire quelques dessins avec la lune en arrière plan. Impressionnant comme elle éclaire!

Le lendemain, surprise: la Jeep est garée à côté de Marcel. Le temps d'échanger quelques infos avec Marc et nous repartons sur le turistveger de Senja. Nous allons parcourir le reste de l'île avec Marcel car le temps se fait de plus en plus froid, nous devons avancer un peu plus vite.

La route panoramique offre des points de vue superbes sur Senja. Cette île est différente des Lofoten, les montagnes y sont encore plus abruptes et plus découpées. Comme une envie de revenir plus tard quand les températures seront plus douces pour en découvrir d'avantage.

28

Notre tour de la Norvège prend fin ici. On aura fini la Norvège en beauté avec l'île de Senja. Nous partons à la conquête de la Finlande avec de belles images plein la tête et des superbes rencontres. En route sur la Northern Lights Road, une route touristique qui longe la frontière entre la Finlande et la Suède avec pour premier objectif le village du Père Noël à Rovaniemi. La suite en Finlande c'est dans ce carnet!