Carnet de voyage

Croatie

22 étapes
1 commentaire
Une nouvelle année commence sous le soleil de Croatie! Nous découvrons pour la première fois cette nouvelle destination aux multiples influences très prisée des touristes. En route pour l'Adriatique!
Janvier 2020
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Nous sommes encore loin de nous prélasser au soleil, la température est encore négative à Zagreb. Après 2 jours de route, deux pays traversés (la Slovaquie et la Hongrie), nous découvrons notre première destination croate: la capitale. Au départ de la gare nous partons à sa découverte en passant d'abord devant le Pavillon des arts tout de jaune vêtu puis devant l'académie des sciences et des arts. Après avoir traversé quelques petits parcs, nous nous sommes retrouvés sur la place Trg bana Josipa Jelačića.

Le pavillon des arts, l'académie des sciences et des arts et la place Josipa Jelačića

Nous avons continué jusqu'à la cathédrale puis nous nous sommes frayé un chemin parmi les stands du grand marché. Ce marché a lieu tous les jours et il y a également une halle aux poissons couverte. Nous en avons profité pour faire une pause repas dans un restaurant autour du marché avant de reprendre notre balade.

La cathédrale et le marché 

Nous avions pour projet d'aller visiter le musée des cœurs brisés dans l'après midi. Nous nous sommes un peu promenés avant de rejoindre le musée et nous sommes arrivés à la belle église Saint-Marc qui se distingue par son toit aux tuiles colorées (tient ça ressemble à nos toits bourguignons!).

L'église Saint-Marc et le Museun of Broken Relationships 

Le musée des cœurs brisés (Museum of Broken Relationships) est un lieu partageant des histoires terminées (relations amoureuses mais aussi autres) via des objets. N'importe qui peut envoyer un objet avec une petite note expliquant en quoi cet objet représente la relation finie (et peut ainsi être exposé au musée). Comme ce nain de jardin qui a signé la fin définitive d'un mariage en atterrissant sur le pare brise du futur ex-mari le jour du divorce. Nous nous sommes régalé dans ce musée tant les histoires sont nombreuses et farfelues et les objets inattendus!

Nous avons aimé cette ville vivante où les activités ne manquent pas. Le marché est un incontournable de Zagreb où producteurs de miel, d'olives et étales de fruits se mêlent pour donner un lieu vivant plein de couleurs.

2

Après un bref arrêt à Rijeka (pas de réel intérêt pour nous), nous nous sommes dirigés vers le Park Prirode Učka dans l'espoir d'avoir du beau temps et de nous dégourdir un peu les jambes. Nous n'avons pas été déçus: le soleil était au rendez-vous! Nous sommes donc partis à l'ascension du Vojak (1401 m.), le plus haut pic du parc. Nous sommes tombés sur une jolie petite maison en pierres durant la randonnée (Will a failli tout quitter pour s'y installer! Quand je dis tout ... Marcel et moi en fait!).

Le vent a rendu la deuxième partie de l'ascension assez compliquée mais le paysage arrivés en haut nous a récompensé de nos efforts. On dit que, par temps dégagé, on peut voir depuis le sommet du Vojak jusqu'à Venise! Pour nous ça ne sera que les alentours immédiats car le ciel est voilé. Une très belle balade et en revenant un joli coucher de soleil pour clôturer cette journée.

3

Nous avons élu domicile pas très loin de Rebići, dans la baie de Raški zaljev. Kristina, une norvégienne sur la route avec son fourgon aménagé, nous a contacté et nous lui avons donné rendez-vous dans cet endroit calme et paradisiaque.

Avant son arrivée, nous en avons profité pour découvrir les alentours, les petites plages de galets et les eaux turquoises de la baie après un bon pique-nique sous le soleil (enfin, on revit!). Nous avons pu profiter d'une soirée et d'un petit déjeuner avec Kristina passés à échanger sur nos voyages, la Norvège évidemment et aussi quelques bons plans à voir et faire sur la route avant de partir chacun vers des destinations différentes. Pour nous, direction Pula où un superbe amphithéâtre nous attend.

4

Nous sommes arrivés à Pula sous le soleil. Nous avons parcouru la ville sans être vraiment très enchantés par les ruelles que nous avons emprunté. Puis nous nous sommes rapprochés du vieux centre ville beaucoup plus pittoresque que le reste de la ville. Nous y sommes entrés par la porte Slavoluk Sergijevaca, une ancienne porte romaine pour ensuite rejoindre la place du Forum. On trouve sur la place un ancien temple romain, le temple d'Auguste, situé à côté du palais communal.

L'Arche romaine & la Place du Forum 

Nous avons emprunté d'autres ruelles pavées qui nous ont menées jusqu'à la Cathédrale et son joli cloître arboré.

La Cathédrale & le cloïtre 

Nous avons ensuite rejoint l'objet de notre arrêt à Pula: l'amphithéâtre! Ce majestueux amphithéâtre a été construit sous le règne de l'empereur Auguste au 1er siècle. La structure a été établie sur 3 niveaux et est de forme elliptique (132.5 mètres sur son axe le plus large et 105.1 mètres sur le plus petit) pour une hauteur maximale de 32.45 mètres.

L'amphithéâtre romain 

Pula et son amphithéâtre sont à voir lorsque l'on vient en Istrie. L'édifice est très bien conservé et des visites guidées sont disponibles. On peut également venir voir des représentations dans l'amphithéâtre et un festival du film s'y déroule tout les ans.

5

Suite à notre visite de Pula, nous décidons d'aller voir le coucher de soleil sur la pointe Rt Kumpare. Le cadre est magnifique, c'est la Croatie des cartes postales. Je n'en dirais pas plus, je crois que les photos suffisent!

Nous en avons pris plein les yeux de ces paysages sous la lumière du soleil couchant. Un lieu parfait pour les amoureux de la nature et les photographes.

6

Là tu te dis "elle nous raconte n'importe quoi, un fjord en Croatie? Et puis quoi encore?". D'accord on l'appelle Lim fjord mais ce n'est pas un fjord dans le sens strict du terme (même si ça y ressemble beaucoup!). Ce fjord est finalement plus un canal (il est aussi appelé Limski kanal) car il n'a pas été formé par un glacier.

Le Limski Kanal & le Pirate Bar 

Nous avons posé Marcel en haut du fjord et sur les conseils de Kristina nous sommes descendu à la Pirate Cave, un bar pirate au bord de l'eau. Un très bel endroit qui doit être bien animé en été. Nous sommes remontés pour profiter d'un joli coucher de soleil sur le fjord.

7

Dernière étape de notre tour en Istrie avant de redescendre en Dalmatie: le petit village de Grožnjan. Ce village est connu comme un village d'artistes et est réputé pour ses jolies maisons en pierres. Bien évidement, nous y étions trop tôt pour que les ateliers des artisans soient ouverts (on était plus dans l'ambiance travaux pour la réouverture à vrai dire). Seuls les chats nous ont accueilli!

Le village n'en reste pas moins mignon et au moins nous n'avions personne sur les photos. C'est aussi pour ça qu'on apprécie de faire du tourisme en basse saison: rien n'est ouvert mais on est tranquilles!

8

C'est parti pour l'exploration d'une île. Comme la Croatie en compte 698 il a fallu choisir! Nous sommes allés sur l'île de Krk (Otok Krk en croate) que nous avons pu facilement rejoindre par un pont (moyennant un péage d'environ 6 euros pour Marcel et seulement à l'aller). Nous sommes restés trois jours sur cette île de beauté.

Nous avons commencé notre découverte de Krk par la plage Donje Polje près de Šilo. Nous avons exploré les alentours jusqu'aux ruines d'une ancienne forteresse byzantine datant du 6 ème siècle qui aurait pour nom la Villa Romaine. Effectivement, il faut avoir beaucoup d'imagination pour se représenter la forteresse car elle est vraiment en ruines. Mais le charme des pierres apporte un petit plus à ce cadre déjà idyllique. Une belle façon de commencer notre découverte de Krk.

La Plage de Donje Polje & ses alentours - La Forteresse Byzantine 

Nous poursuivons notre visite avec un petit tour du côté de Krk, la ville principale de l'île. Le centre est mort à cette saison mais nous tombons sous le charme méditerranéen de cette petite ville aux maisons blanches perchées au dessus d'une eau cristalline. La tour carrée et la place sur laquelle elle se trouve constituent le cœur du village. Plus loin on peut découvrir le château Frankopan ainsi que l'église qui lui tient compagnie.

Krk 

Pour notre dernier jour sur Krk, nous nous sommes dirigés vers le sanctuaire de Notre-Dame de Gorica d'où partent des sentiers menant aux différents sommets du sud de l'île. Nous avons emprunté le chemin montant au sommet de l'Obzova. Le paysage y est aride, presque lunaire, seulement une rare végétation pousse en son sommet. D'en haut nous avons eu une belle vue à 360° sur les alentours (dommage que le ciel ait été voilé...).

Ascension de l'Obzova 

Nous avons adoré cette île où les paysages défilent mais ne se ressemblent pas malgré sa petite taille. Entre plages, eaux turquoises, champs d'oliviers, sommets désertiques (et troupeaux de moutons à ne pas oublier car ils sont partout!) il y a matière à être dépaysé!

9

Nous ne raterons pas l'incontournable de Croatie: les lacs de Plitvice! C'était sans compter sur notre rencontre avec une super famille française. Nous avons croisé la famille 5 à bord (tu peux retrouver leurs aventures à travers l'Europe ici) sur notre spot dodo avant notre visite. Alors nous papotons et finalement nous nous retrouvons à faire la balade ensemble. Les paysages sont superbes et en bonne compagnie c'est encore mieux!

En basse saison l'entrée au parc est de 80 kunas par adulte soit environ 10 euros et nous avons pu nous garer gratuitement. En haute saison, les tarifs augmentent à 300 kunas par adulte et le parking est à 8 kuna/heure.

Eaux turquoises, cascades par dizaines, la renommée du lieu n'est plus à faire. Nous n'avons pas pu voir l'intégralité du parc car la moitié est fermée en hiver. Mais nous avons vu tellement de paysages magnifiques pendant notre balade que nous ne nous sommes pas sentis lésés!

10

La principale attraction de Zadar est son orgue marin. Pour nous c'était une découverte. C'est sous une fine pluie que nous avons entamé notre procession jusqu'au centre ville (nous sommes encore avec la famille 5 à bord et sept à se balader ça représente déjà une jolie petite tribu!). Nous sommes passés par la Kopnena Vrata, imposante porte qui marque l'entrée dans la vieille ville. Nous avons ensuite rejoint la place du forum sur laquelle se trouvent des ruines romaines mais aussi l'Église Saint-Donat ainsi que l'Église Sainte-Marie.

Centre de Zadar 

Nous voici maintenant au niveau de l'orgue marin. On est bien d'accord que physiquement ça ne ressemble pas du tout à un orgue (honnêtement ça ressemble d'ailleurs plus à des escaliers) mais si on tend l'oreille, la magie opère: l'orgue joue au gré des vagues. Cet instrument unique au monde a été conçu par Nikola Basic et est constitué de tuyaux comme un orgue classique. Ici les vagues poussent l'eau dans les tuyaux et l'air ainsi chassé crée un son.

L'Orgue marin 

En bonus: on joue au loup avec les doux sons de l'orgue en fond puis on part à la chasse aux geocaches!

Je ne vais pas te mentir, le centre de Zadar n'est pas extraordinaire et nous n'avons pas été charmés par son architecture (cette ville a été largement détruite durant la guerre et le tout n'est pas très harmonieux suite à sa reconstruction). Cependant l'orgue est définitivement une curiosité à voir. Nous sommes contents d'avoir pu écouter le son qu'il produit (ça aurait été encore mieux avec un petit rayon de soleil pour pouvoir s’asseoir sur les marches et profiter pleinement de la mélodie 😀 ).

11

Nous n'avons pas fini d'être éblouis par la beauté des paysages croates. Cette fois-ci destination le Parc National de Krka.

Toujours en compagnie des 5 à bord nous partons pour la première partie de notre découverte du parc: Skradinski Buk. Il s'agit de la plus grande cascade sur la rivière Krka. Mais avant de la voir, nous avons parcouru les pontons qui permettent de passer les dizaines de petites rivières et lacs. Le lieu est magique, différent des lacs de Plitvice avec des arbres et lianes tortueux les pieds dans l'eau.

Les belles cascades de Krka: Skradinski Buk
Une belle brochette d'aventuriers! 

Sur le chemin pour rejoindre le deuxième point d'intérêt que nous avions repéré, nous nous sommes arrêtés en face de l'île Visovac. L'été, de nombreuses balades en bateau sont proposées sur la rivière Krka et permettent de rejoindre l'île. Il y a aussi la possibilité d'y aller en kayak bien sûr!

L'île Visovac 

Encore une dernière série de petites merveilles à découvrir. A Roški Slap, nous trouvons un beau lac alimenté par des cascades. En prenant de la hauteur on découvre un paysage fabuleux: les méandres de la rivière elle-même striée de blanc par la succession de petits sauts. Plus haut se trouve une grotte aménagée qu'il est possible de visiter (au printemps et en été quand les chauve-souris ont fini leur dodo et ont quitté la grotte bien sûr).

Roški Slap  

L'entrée au parc est de 30 kuna par adulte pour la totalité du parc en basse saison. Il faut compter 200 kuna pour la même prestation en haute saison.

Ce parc national est un superbe joyau de la Croatie. Un des coups de cœur de notre roadtrip croate! Will est tombé sous le charme de la première partie du parc avec ses arbres magiques (et je ne peux pas dire que le paysage m'ait laissé indifférente!).

12

C'est ici que s'achève notre voyage avec la superbe famille des 5 à bord. Ils doivent se dépêcher de rejoindre la Grèce pendant que nous continuons doucement à profiter de la Croatie. Comme Šibenik n'est pas loin, nous décidons d'aller y faire un tour. Cette ville en bord de mer possède deux forts (le Fort St John et la forteresse Barone) ainsi qu'un château (le château Saint Michel) tous dressés sur des collines.

Nous avons flâné dans les petites rues étroites et escarpées du centre ville. En cette saison le centre est très calme ce qui nous permet d'apprécier pleinement les maisons blanches, les terrasses ainsi que l'architecture de certains monuments de la ville dont la Cathédrale Saint-Jacques qui est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Une promenade très agréable sous un beau soleil qui nous aura vraiment enchantés: pour l'instant Šibenik est notre ville croate préférée!

13

Trouvé par hasard lors de notre recherche pour un spot dodo, nous sommes tombés sur cet imposant mur séparant la presqu'île d'Oštrica. Ce mur a été construit en 1497 pour défendre la Croatie contre l'Empire Ottoman. L'eau bleu turquoise de cette baie et les collines aux alentours complètent ce paysage de carte postale.

 Le mur d'Oštrica

Ce petit coin de tranquillité nous a permis de nous abriter un peu du vent qui a voulu malmener notre pauvre Marcel! Nous avons fait un petit tour de la presqu'île et apprécié la couleur de l'eau sous ce beau soleil avant de reprendre la route.

14

Avant de visiter la belle petite ville de Trogir, nous nous dirigeons sur l'île Otok Čiovo. Un joli coucher de soleil nous accueille sur la plage Kava au bout de la presqu'île. Le lendemain nous entamons une nouvelle journée ensoleillée par une balade jusqu'au bout de l'île puis nous trouvons un joli point de vue qui donne un bel aperçu sur les alentours.

Point de vue sur les alentours de Čiovo

Après cette jolie balade, nous rejoignons Trogir dont le vieux centre est situé sur une petite île reliée au continent et à Otok Čiovo par des ponts. Sur la promenade le long du port nous découvrons de belles bâtisses en pierres blanches ainsi que le château de Trogir (Kaštel Kamerlengo). Le centre de Trogir est un ensemble de petites rues pavées très étroites où nous découvrons de nombreux restaurants et logements touristiques. Encore une fois, nous sommes en basse saison et il n'a pas foule. Nous avons donc ce bel ensemble de ruelles et bâtiments blancs rien que pour nous!

Vieux centre de Trogir 

Cette étape sur Trogir et ses alentours nous a enchanté. Le vieux centre de Trogir est sans aucun doute un lieu incontournable pour le voyageur qui est dans les environs de Split et nous ne pouvons que recommander d'aller découvrir l'île de Čiovo avant de repartir de la région.

15

Toujours dans les alentours de Split, nous décidons de nous rendre sur les ruines de Solin. Il s'agit du plus grand parc archéologique de Croatie qui abrite les ruines de la cité de Salona, cité qui fut la capitale romaine de la Dalmatie. Ce site est très vaste et on y retrouve les vestiges des remparts de la cité, d'un forum, d'un acqueduc, de thermes et également d'un imposant amphithéâtre.

Ruines de Salona 

La visite est ponctuée de panneaux d'explications sur l'histoire et la construction des différents sites que l'on peut découvrir. Ce lieu est une très belle découverte avec vue imprenable sur Split ainsi que sur les montagnes.

16

Après notre visite de Salona, nous arrivons sur la colline où est perchée la forteresse de Klis. Cette forteresse domine Split et offre une vue encore plus belle sur les environs. Grâce à sa position stratégique, Klis a été un lieu très convoité et beaucoup de souverains s'y sont succédé depuis le 9ème siècle.

Forteresse de Klis 

Pour ceux qui ont suivi la série Game of Thrones, le château a été le lieu de tournage des scènes dans la cité de Meereen.

C'est impressionnant de voir les prouesses techniques qui ont dû être mises en oeuvre pour construire cette forteresse sur ce petit bout de rocher si escarpé. Aujourd'hui la forteresse est vraiment bien entretenue et des travaux sont encore en cours pour la préserver. Énorme point positif de la visite: la vue depuis les terrasses est magnifique. Je dirais même que la visite vaut le coup autant pour le château que pour la vue!

17

Il est temps pour nous de rejoindre l'île de Vis. Cette fois plus question de vadrouille, nous allons poser Marcel chez Filippo et Dayana pour leur donner un coup de main sur leur projet: construire un écocamp sur leur grand terrain. Après un arrêt à Split pour finaliser notre départ, nous mettons Marcel sur le bateau pour rejoindre la ville de Vis.

Après 2 heures de traversée et une vingtaine de minutes de Marcel, nous sommes chaleureusement accueillis par nos hôtes. Le travail peut commencer: jardinage, construction de petits murs en pierres sèches et même d'escaliers, plantations, etc, nous avons bien aidé à transformer le terrain en compagnie d'autres workawayers.

On profite d'une journée de repos ensoleillée pour aller faire un tour du côté de Komiža la deuxième ville de l'île, à l'opposé de Vis. Cette mignonne petite ville abrite de belles maisons au bord de l'eau. Le tour est vite fait, nous trouvons donc une plage pour apprécier le soleil.

Komiža 

Nous en profitons pour rejoindre la plage de Stiniva avant de rentrer. Cette plage est réputée pour être la plus belle de l'île. C'est en réalité une ancienne grotte dont le plafond s'est effondré et offre maintenant une petite plage de galets. Un petit écrin qui protège la plage et dévoile une eau incroyablement claire et turquoise (oui, je ne m'arrêterai jamais de m'étonner encore et toujours de la clarté de l'eau!). Will n'a d'ailleurs pas résisté à y faire un petit plongeon!

Plage de Stiniva 

Après quasiment trois semaines passées sur l'île de Vis, il est temps pour nous de repartir en vadrouille (Marcel s'impatiente!). Mais avant de partir c'est carnaval! Tout le monde se déguise et voici notre belle troupe en partance pour Komiža où musique, parade, loto nous attendent. Après une belle après-midi, la mascotte est brûlée et il est temps pour nous de quitter l'île.

Carnaval à Komiža  

Cette aventure sur l'île de Vis aura été une très belle expérience de vie pour nous et une véritable inspiration. Nous repartons le cœur plein de souvenirs et la tête plein de projets. En attendant, en route Marcel pour d'autres aventures (en Croatie pour l'instant!).

18

Dès notre retour de l'île de Vis, nous partons en direction du sud pour faire un petit arrêt à Makarska. Cette petite ville balnéaire a son charme. Nous empruntons la promenade le long de la mer pour rejoindre le centre ville. Tout le monde s'affaire à préparer les logements et les restaurants pour la haute saison. Après une petite dégustation de wraps sur la place principale, nous trouvons refuge dans un petit café pour se mettre à l'abri du vent.

Centre de Makarska 

Nous rebroussons chemin après notre rapide tour du centre ville pour aller se mettre au chaud dans Marcel et trouver un endroit pour la nuit. Si le temps le permet, demain nous allons mettre à l'épreuve nos gambettes et monter en haut du Vošac!

19

Une journée parfaite s'offre à nous (entre deux journées secouées par de grosses rafales de vent). Nous respectons donc le plan établi: grimper en haut du Vošac qui se situe dans le massif du Biokovo et qui culmine à 1421 mètres. En chemin nous rencontrons des chamois et aussi de la neige! Dire que la veille nous étions au bord de la mer!

La montée ne se fait pas sans peine (1200 mètres à grimper et les derniers 100 mètres de dénivelé à faire dans la neige, nos jambes avaient oublié leur entrainement en Norvège) mais arrivés en haut, la vue est magnifique. Nous avons un panorama sur les sommets qui nous entourent mais également sur la côte et ses eaux turquoises.

Cette randonnée est sûrement dans le top 3 des randonnées que nous avons fait jusqu'ici! Tu l'auras compris c'est magnifique, pas la peine que j'en rajoute. Pour le plaisir, je rajouterai quand même que c'est de toute beauté!

20

Un petit périple nous attend avant de rejoindre la presqu'île de Ston: nous devons passer brièvement en Bosnie, c'est à dire deux contrôles douaniers. Bien sûr nous n'avons rien à nous reprocher mais on redoute toujours un peu ces passages.

Pour le coup nous n'avons pas été déçus! Au premier passage de frontière, la douane bosnienne, très froide, nous arrête et veut fouiller Marcel! Trois douaniers arrivent donc, entament la fouille, nous posent des questions. On leur explique notre voyage et on sent qu'on a toute leur attention, ils se sont même arrêtés de fouiller pour nous écouter! L'un des trois était tellement intéressé qu'on a bien cru qu'il allait monter avec nous! Ils nous laissent ensuite partir avec le sourire!

Nous finissons par arriver à Ston, jolie ville avec sa citadelle et sa forteresse perchée dans les collines. Nous faisons vite le tour du petit centre ville: les rues sont mignonnes, les terrasses sont un peu remplies, la ville est animée, plus que ce qu'on attendait d'ailleurs. Beaucoup de touristes sont au rendez-vous.

Ston 

Sur la route, en repartant pour trouver un petit coin sympa où poser Marcel, un bruit sourd et de la fumée viennent perturber notre paisible voyage: nous avons crevé! Nous voici donc arrêtés sur la route. On sort dispositif de sécurité (je mets même mon gilet jaune, si, si!), cric et caisse à outils et on entreprend de remplacer notre roue déchiquetée par la roue de secours. Une heure plus tard, nous voici de nouveau en route. Quelle journée! Heureusement nous arrivons à mettre Marcel sans encombre au bord d'une petite plage, un très bel endroit pour passer une nuit bien méritée!

21

Première étape de notre séjour à Dubrovnik: trouver un garage pour changer nos pneus arrières. On s'en doute, il y aura du délai, les pneus de Marcel ayant une taille disons ... un peu vintage! Nous trouvons et notre interlocuteur nous dit que dans deux jours ils peuvent être livré et remplacés dans la foulée. C'est parfait. En prime, il nous indique un beau point de vue sur Dubrovnik au sommet de la montagne Srđ pour aller voir le coucher de soleil. Merci Monsieur!

Vue sur Dubrovnik depuis Srđ 

Le lendemain, nous entreprenons de visiter la vieille ville de Dubrovnik. Cette ville est très vivante et prisée des touristes, nous le sentons avant même de franchir les remparts. Nous commençons notre visite par le vieux port avant de passer les remparts et nous engouffrer ainsi dans le dédale de petites rues qui compose le vieux centre. Nous nous retrouvons vite devant la cathédrale pour ensuite continuer dans de minuscules ruelles et nous rapprocher de l'artère principale Stradun.

Nous avons décidé de nous faire plaisir dans un petit restaurant du vieux centre, le

Nishta, un restaurant végétalien. On recommande grandement ce restaurant qui offre des plats de saisons très bien cuisinés pour un prix raisonnable!

Stari Grad Dubrovnik 

Pour digérer, nous flânons encore un peu dans les ruelles. Nous avons beaucoup aimé le vieux centre et surtout le nombre incalculable de belles bâtisses qui ont été sauvegardées au sein des remparts. Il est difficile d'en rendre compte avec notre appareil photo car nous n'avions pas assez de recul dans les ruelles étroites. Dubrovnik est une perle sur l'Adriatique à découvrir absolument!

Nous finissons notre journée sur la presqu'île de Lapad où nous attendrons l'arrivée des pneus de Marcello. Nous en profitons pour découvrir les alentours et profiter du beau temps.

Lapad 

Les pneus sont à l'heure, youpi! Un petit tour au garage, les mécanos galèrent un peu pour monter Marcel sur les crics (on a bien rigolé quand un des mécanos a demandé à Will comment il a réussi tout seul à changer la roue!) mais en à peine une heure nous voici de nouveau sur la route. Marcel est prêt pour avaler encore pas mal de kilomètres, en route!

22

Nous voici en route pour de nouvelles aventures dans un autre pays, nous quittons la Croatie avec des pneus neufs et des superbes paysages plein la tête. Si je dois résumer notre périple en quelques mots: côte magnifique, eaux turquoises, superbes randonnées (mention spéciale pour le massif du Biokovo!) mais aussi déchets! Quelle misère de voir toutes ces belles plages ensevelies sous les déchets en tous genre et je ne parle pas en plus des décharges sauvages! On ne perd pas espoir, la prise de conscience viendra que nous devons tous respecter cette belle nature. En attendant, on ramasse quand on peut les déchets que l'on rencontre (et certains locaux nous disent "hvala" merci en croate). Malgré ce gros point noir, la Croatie est superbe! En route pour de nouvelles aventures, direction le Monténégro. C'est par ici!