Nous sommes deux aventuriers à bord d'un bolide nommé Marcel partis à la conquête de l'Europe.

Bulgarie

Nous partons à la découverte d'un autre bout des Balkans: la Bulgarie. Au programme: de belles randonnées, un monastère, une tombe thrace, des monuments communistes hors du temps, ... .
Juillet 2020
10 jours
1

Notre première étape en Bulgarie nous mène au Parc National de Pirin. Mais avant d'y arriver, rien de tel qu'une petite crevaison pour se mettre dans l'ambiance! Un trottoir + un pneu mal placé = pschitt, un pneu HS! On appelle l'assistance car notre pneu de secours est lui aussi HS (on suspecte que la beauté et la praticité des routes d'Albanie lui ont infligé quelques dégâts). Après quelques appels, on voit débarquer deux Bulgares dans une petite voiture... On attendait clairement une dépanneuse et là, on est pas certains que leur Clio puisse tracter Marcel! En fait, les gars mettent Marcel sur un cric, enlèvent la roue et repartent avec. On est rassurés, ils ont laissé le cric, c'est qu'ils vont revenir (non?). Après 15 min ils reviennent avec un pneu neuf et nous disent de les suivre pour changer l'autre pneu. Du coup, on fait d'une pierre (ou plutôt un trottoir!) deux coups et ils nous mettent le 2 ème pneu en roue de secours. C'est bon on peut repartir!

Nous voici (enfin!) au parking du parc où il y a de nombreux départs de randos. Le parking est ultra bien organisé et surtout c'est un camping gratuit. Chacun a sa place: voitures, camping-cars et caravanes, et tentes. Nous entamons notre séjour par une randonnée qui mène au Banderishki Chular puis aux lacs éponymes. Le Virhen, sommet le plus haut du parc et deuxième sommet de Bulgarie (et donc très fréquenté!), est bien tentant mais vu la foule au parking, on se dit qu'il y a aussi de jolies choses à voir loin du peuple. Nous sommes passés par le col Banderiska porta puis avons entamé le chemin de crête. Il n'est pas clairement balisé mais des cairns permettent de s'y retrouver. Honnêtement ce n'est pas un chemin facile: ne pas avoir le vertige est un must sur certaines parties et la progression devient vite difficile car il faut pas mal escalader les blocs de granit qui constituent la crête. On enchaîne ainsi plusieurs sommets avec de magnifiques vues de part et d'autre de la crête.

 Sentier de Banderishki Chular & des lacs Banderishki

Pour revenir au point de départ, nous sommes revenus sur un sentier balisé qui passe par les lacs Banderishki. Nous qui voulions être tranquilles, nous n'avons pas croisé beaucoup de monde (surtout sur la crête où nous étions absolument seuls).

Le lendemain, nous avons fait plus tranquille avec un petit tour du côté du pin de Baikushev, l'un des arbres les plus vieux au monde avec ses 1 300 ans. Un arbre très imposant du haut de ses 26 mètres et très respecté par les locaux.

 Pin de Baikushev 

Pirin est le lieu idéal pour passer quelques jours, le temps d'explorer les alentours, de faire de la randonnée et de camper. Cette première étape nous en aura mis plein les yeux (et les jambes!). On resterait bien mais il y a d'autres belles choses à voir et à faire!

2

En allant au Parc National de Rila, nous nous arrêtons voir un incontournable monument: le Monastère de Rila. Ce complexe monastique qui date du 10 ème siècle est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce complexe aurait été fondé par l'ermite Saint Ivan de Rila, qui s'était retiré dans une grotte dans les gorges de la rivière Rilska. Ses étudiants ont entamé la construction du monastère et de nombreux artistes suivirent et travaillèrent sur les différentes fresques et sculptures que nous pouvons voir aujourd'hui.

 Monastère de Rila

La richesse architecturale du monastère mais aussi les détails des fresques en font un lieu exceptionnel très fréquenté et respecté par les Bulgares. C'est le plus beau monastère que nous ayons visité lors de ce voyage et il nous en a mis plein les yeux par son style et ses couleurs chatoyantes.

3

On se lève de bonne heure pour parcourir le sentier qui mène aux 7 lacs dans le Parc National de Rila. Bon, notre randonnée commence plutôt mal: on commence par s'égarer puis on se retrouve sur une vaste piste bientôt envahi par des 4x4. Il faut dire que la randonnée est très fréquentée: il y a un télésiège qui mène du parking quasiment jusqu'aux lacs et beaucoup de familles l'empruntent. Pour ceux qui ne veulent ni monter depuis le parking à pied ou en télésiège il y a l'option 4x4. Une fois à l'arrivée du télésiège, nous avons encore une petite grimpette pour aller jusqu'au dernier des 7 lacs. En chemin nous rencontrons un couple Tchèque que nous avions vu en partant le matin. Nous profitons ensemble de la superbe vue sur les lacs avant de reprendre chacun notre route.

 Sentier des 7 lacs

Pour la descente, nous suivons un autre sentier ou plutôt on improvise le début qui n'est pas balisé. On traverse une superbe prairie avant de tomber sur un panneau puis quelques cairns. Le sentier nous mène à une impressionnante cascade puis nous devons descendre dans de gros blocs de granit (ça nous rappelle un peut trop le rocky trail de Macédoine!). Clairement, nous préférons faire ce chemin en descente qu'en montée car la dernière partie est une descente tout schuss à travers la forêt! Mais nous préférons 1000 fois ça à l'horrible autoroute de 4x4 que nous avons prise à l'aller.

4

Nous faisons une impasse sur la capitale Bulgare, Sofia, pour nous diriger du côté de Plovdiv. Nous commençons la visite de Plovdiv par la vieille ville et sa rue des artisans, la Stramna. Dans le centre de l'artisanat, on peut voir et acheter des tapisseries et vêtements traditionnels ainsi que d'autres créations plus variées comme des poupées faites à partir de courges séchées. Nous reprenons notre promenade et croisons d'incroyables maisons colorées style renaissance bulgare. Remarquable notamment le musée d'Histoire régional hébergé par un splendide bâtiment rouge.

Centre de l'artisanat bulgare, maisons style renaissance & musée d'Histoire

Nous continuons et sur le chemin nous tombons sur les ruines d'une ancienne tour qui marque la présence d'une forteresse thraco-romaine. Nous nous dirigeons ensuite vers l'ancien théâtre romain. Un autre témoignage de la vie antique à Plovdiv: le stadium. Il faut être attentif car il est en grande partie sous terre et seule une partie est à découvert.

Théâtre romain, tour thrace & stadium 

Nous faisons un tour du côté du centre ville qui possède quelques petites rues très agréables et animés avec des restaurants et bars conviviaux.

Centre de Plovdiv 

Nous n'avons pas regretté notre passage à Plovdiv. C'est une ville vivante et extrêmement riche de son passé. C'est d'ailleurs la ville la plus ancienne d'Europe encore habitée. La ville met donc un point d'honneur à conserver toutes les richesses qui s'y trouvent. L'artisanat y est également bien mis en avant, ce que nous avons beaucoup apprécié.

5

Nous faisons un arrêt à Kazanlak où se trouve une magnifique tombe thrace classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Cette tombe a été découverte par hasard en 1944 lorsque des soldats ont entamé la construction d'un abri. Aujourd'hui l'originale n'est pas ouverte au public mais on peut observer les fabuleuses fresques sur une copie à deux pas.

Tombe Thrace de Kazanlak 

La tombe est constituée d'un corridor rectangulaire qui donne sur la chambre funéraire ronde. On trouve des fresques très détaillées aux couleurs incroyables dans les deux pièces. Ses fresques sont datées de la fin du 4 ème siècle avant JC ce qui en fait un incroyable héritage de la période helléniste, unique dans le monde. Le tombeau (ou la chambre ronde) serait celui d'un couple qui apparait sur la fresque ronde au plafond. Celle-ci dépicterait le rite funéraire des propriétaires du tombeau qui participeraient eux-mêmes à ce rite. Un chef d’œuvre vieux de 3000 ans qui vaut le détour.

6

Sur les recommandation de mon Papa, nous voilà partis à la chasse à l'exotisme! Nous rejoignons Buzludhza, un ancien centre communiste qui a été inauguré en 1981 au sommet du mont Buzludzha. Il recevait beaucoup de visiteurs et a été le lieu de nombreux évènements durant les 8 années pendant lesquelles il a été en fonction. Cet ovni a été créé par Georgi Stoilov qui s'est clairement inspiré de la science fiction pour son design. L'objectif était de créer également une tour avec une étoile rouge lumineuse qui puisse être vue de loin.

Buzludhza 

Au pied du mont Buzludhza trône un autre monument: deux mains portant chacune une flamme qui annoncent d'en bas la grandeur du monument qui se trouve au sommet. Aujourd'hui, pour des raisons de sécurité, on ne peut plus entrer dans le bâtiment car il n'est plus du tout entretenu et tombe en ruines. L'intérieur est d'un grand faste d'après les témoignages et photos qu'on peut trouver à propos du site.

7

C'est ici que se termine notre aventure Bulgare. Nous avons beaucoup aimé les nombreux parcs nationaux que le pays possède et la possibilité d'un nombre incalculable de randonnées. Amis trekkeurs, ce pays est pour vous! Mais la Bulgarie possède aussi de beaux vestiges de son histoire passée (et nous sommes loin d'avoir tout vu!). Maintenant place à la suite du voyage, et la suite c'est en Roumanie et c'est aussi ici!