À propos

Wanderlust [besoin d'ailleurs, de dépasser son propre monde : une envie d'exotisme, de découverte, de voyage] : voilà l'état d'esprit qui entraîne sans cesse notre famille à parcourir le globe!

Carnet de voyage

La Grèce en Hiver

7 étapes
6 commentaires
Séjour en famille dans le Péloponnèse
Février 2019
6 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Décollage de Genève à 11h ce matin, survol du massif du Mont-Blanc

Survol des Alpes 

Arrivée à 14h45 à Athènes, sous le soleil avec 15°. Récupération du van de location (super facile et rapide, en 15min c'est bouclé) et nous voilà partis direction Corinthe sur une belle autoroute à 3 voies.

Arrêt en route pour voir le Canal de Corinthe, très impressionnant par sa profondeur. En nous approchant du petit pont pour prendre des photos, 2 renards filent se cacher dans les broussailles.

Le Canal de Corinthe : nous sommes ébahis par le travail accompli pour le creuser! 

Installation dans la maison louée pour 4 nuits, elle est super grande et fonctionnelle, l'adorable propriétaire Dimitris nous montre les commerces à proximité et surtout nous présente à son ami qui tient un resto de spécialités de poissons... Autant vous dire qu'on a trouvé notre cantine! La journée se termine donc par un délicieux dîner de crevettes, calamars, poulpe,... Bonne nuit!

Le restaurant Ψαροταβέρνα Μπάτης à Vrachati, une excellente adresse (véranda bleue, enseigne en forme de poisson)

On recommande vivement la maison réservée sur Booking pour sa situation idéale pour découvrir le Péloponnèse mais surtout la qualité de l'accueil et la disponibilité du propriétaire Dimitris : http://www.booking.com/Share-k7h1JL

Nous avons passé de super moments en compagnie de Dimitris, qui nous a demandé ce qu'on pensait du nom de sa maison. Sur nos conseils, il l'a changé pour "Dimitris Corinthian House" peu après notre séjour!! Alors si vous louez sa maison, merci de lui transmettre toutes les amitiés des Français qui l'ont aidé à rebaptiser sa superbe villa! 😉

Dimitris Corinthian House à Vrachati (n°3 : vue sur l'orangeraie depuis la chambre!) à 3 min de la mer - Golfe de Corinthe
2

Le soleil est encore au rendez-vous pour cette 2ème journée de vacances.

Nous suivons un peu le bord de mer avant de traverser le Péloponnèse vers le Sud en passant par des zones agricoles plantées d'oliveraies et d'orangeraies.

Golfe de Corinthe et orangers couverts de fruits

Nous faisons une pause "dégustation d'oranges" en admirant la ville et l'île-forteresse.

Nous allons directement visiter le site de Palamidi et ses bastions sur la colline qui surplombe Nauplie, la vue est fabuleuse et la balade très agréable.

Forteresse de Palamidi, Grèce

Nous redescendons vers la ville pour goûter aux spécialités Grecques et flâner un peu dans les ruelles typiques particulièrement agréables et très peu fréquentées.

Vieille ville de Nauplie, Grèce

Avec un temps pareil, nous allons nous installer sur la plage pour profiter du soleil et de la chaleur. Après avoir trempé les pieds, Célia rentre dans l'eau jusqu'à la taille pendant qu'Eric va faire des longueurs! On s'amuse bien et l'après-midi passe (trop) vite.

Plage de Nauplie, Grèce

Ce matin, nous avions repéré depuis l'autoroute une forteresse qui semblait avoir une belle vue, au sommet d'une montagne : en rentrant on y sera pile pour le coucher du soleil, génial! Vue panoramique à 360°et couleurs magnifiques, le coucher de soleil parfait!

Impossible de nommer ce lieu découvert par hasard, je ne l'ai jamais retrouvé sur la carte! Péninsule du Péloponnèse...

Et le fou rire à cause de la Mamie qui a enfermé Papi en dehors de la voiture sur le parking au milieu de nulle part, ça n'a pas de prix!!! La photo coupée au montage, c'est cadeau...

Aube et Mika, imperturbables... 

Un dernier arrêt sur le site de l'ancienne Corinthe, déjà fermé mais visible à travers les grilles.

Ancienne Corinthe, Grèce

La journée se termine par un barbecue dans le jardin de la maison... on n'est pas bien là?!

3

L'autoroute vers le Nord du Péloponnèse est vraiment récente et rapide pour rejoindre le village côtier de Diakofto (également écrit Diakopto) où nous laisserons le van pour emprunter un train touristique qui longe un canyon dans la montagne et atteint la petite ville de Kalavryta. L'ancienne locomotive est exposée à la gare de départ, il y a aussi un petit musée.

Diakofto, Grèce

Le trajet en train est vraiment magnifique, malheureusement on ne peut pas ouvrir les fenêtres et les reflets dans la vitre empêchent de prendre de belles photos...

Notre conseil : les places sont numérotées mais s'il n'y a personne mieux vaut se mettre à droite à l'aller (pas côté quai)

Arrivés à Kalavryta, nous montons vers le centre-ville. Les rues piétonnes sont bordées de boutiques de souvenirs, nous visitons la belle église.

Nous mangeons au milieu des collégiens avant de continuer la balade.

Centre-ville de Kalavrita, Grèce

Il est temps de rejoindre la gare pour le train de retour. Un petit compagnon clandestin a rejoint la famille (en souvenir des renards vus le premier jour) : Bienvenue Foxy!

Gare de Kalavrita, Grèce

Le retour est plus agréable que l'aller, nous sommes placés juste derrière la cabine du conducteur et avons une super vue sur la voie.

Train touristique de Kalavrita à Diakofto

Pour rentrer, nous prenons la route côtière plutôt que l'autoroute pour profiter de jouer sur la plage.

Baignade glaciale pour Éric, qui se trouve un poste de sonneur de cloche pour se réchauffer...

Contemplation, jets de galets, course contre les vagues, lutte... bref, on profite! Plage de Pounta, Grèce
4

Cette étape va être très courte car mes photos dans la grotte sont ratées 😅

Ce matin il fait frais et il pleut des cordes quand nous nous levons; après réflexion car il y a 2h30 de route pour y aller, on se dit que quitte à être sous la pluie autant que ce soit à l'abri de la voiture ou d'une grotte...

C'est parti pour la grande traversée du Péloponnèse pour aller jusqu'au Sud à la grotte de Diros. C'est un site assez surprenant car à l'arrivée on nous équipe directement de gilets de sauvetage, la visite de la grotte se fait en barque!

La visite dure 1h, on fait les 3/4 sur l'eau et le reste à pied. Dommage qu'il n'y ait pas d'explications de la part du monsieur qui dirige le bateau, mais c'est très beau.

Photos http://diros-caves.gr

Arrêt sur les falaises d'Aeropoli pour "profiter de la tempête" : impossible de sortir l'appareil photo vu le temps, mais gros fou rire car on ne tient pas debout et on est trempés en 30 secondes!

Surprise sur la route du retour, la neige s'est invitée! On aura vraiment eu tous les temps! 🌞☔🌪❄

5

Ce matin le ciel se dégage un peu grâce au vent, et nous devons (à regret!) rendre la maison à Dimitris... Nos 2 prochaines nuits sont déjà réservées au Pirée que nous rejoindrons ce soir pour découvrir Athènes.

Il paraît que la lagune de Vouliagmeni est très belle et le coin assez sauvage en hiver, ce qui nous donne envie d'aller nous perdre de ce côté-là.

Nous traversons pour la seconde fois le Canal de Corinthe, puis la petite ville touristique de Loutráki avant de commencer à gravir la montagne de Gerania. Le point de vue sur Loutráki est superbe! Nous y retrouvons la neige, le contraste est surprenant.

Montagne de Gerania, Loutráki, Grèce

La route vers la lagune offre de beaux points de vue depuis les hauteurs.

Arrivée sur la lagune de Vouliagmeni depuis les montagnes 

Le van n'a pas l'option 4x4 mais on se marre bien à descendre au bord de l'eau par les petits chemins... Et surtout à refermer les portières par grand vent, n'est-ce pas Éric?😂

Lagune de Vouliagmeni, Grèce
Juste un p'tit bizollet... 

Le temps s'assombrit, il est temps de rouler vers Le Pirée en profitant encore de la côte. Contraste entre nature et port gigantesque!

Nous passons 2 nuits à l'hôtel Phidias Piraeus qui est tout récent, avec des chambres familiales et un très bon rapport qualité/prix. Nous avons y particulièrement apprécié 2 services (gratuits!) :

* un smartphone à disposition avec appels + internet + appli pour découvrir la ville et se géolocaliser

* une navette (sur réservation) pour aller où on veut dans le Pirée. Utilisée pour aller prendre le train+métro vers Athènes et le soir idem au retour






6

Nous prenons ce matin le train puis le métro pour aller jusqu'à l'Acropole d'Athènes. Le métro (arrêt Acropoli) nous laisse à proximité de l'une des entrées, et nous ressortirons par une autre afin d'avoir des points de vue différents du site qui est immense.

Il est possible de prendre une visite guidée (en anglais ou grec uniquement ce matin car nous sommes en basse-saison), que nous refusons car ça risque d'être trop long : la visite aurait été plus complète ainsi, mais les panneaux nous donnent déjà les principales informations.

Visite du site de l'Acropolis - Acropole d'Athènes 

Le vent souffle fort sur le plateau de l'Acropole, nous avons froid et envie d'aller nous mettre au chaud pour manger un morceau puis découvrir le quartier de Monastiraki et son marché aux puces (bof le marché, rien de typique...).

Dans les rues d'Athènes 

Nous repartons vers le Pirée par la station de métro Monastiraki, et décidons que pour le dernier dîner en Grèce on ne va pas se laisser abattre! Miam!

Dîner sur l'Ancien Port du Pirée au restaurant Τα Κατσαρολάκια réputé pour ses plats de poisson 

Le lendemain, c'est un peu moroses qu'on a rendu le van à l'aéroport car on a passé de SUPERBES VACANCES!!! Vivement les prochaines 😉

7

Pour nous la Grèce en février c'est un BON PLAN parce que :

C'est la basse-saison touristique, ce qui veut dire que nous avons pu visiter les différents sites en étant quasiment les seuls visiteurs. C'était super agréable, on prenait le temps qu'on voulait sans être bousculés par des groupes. Et puis surtout : l'accueil des Grecs, adorables et avenants!


Côté budget : 200€/personne incluant le vol A/R + hébergement pour 6 nuits + location de véhicule pour 7 jours + train/métro pour 1 jour à Athènes

On mange au restaurant pour 10€ environ. Presque toujours, le dessert est offert.

La street-food (gyros, brochettes, pitas...) est moins chère et délicieuse.

Nos choix pour les 2 hébergements ont dépassé nos attentes, confort et excellent accueil.

Pour une location de maison, attention de bien vérifier qu'il y ait le chauffage dans toutes les pièces car l'isolation n'est pas celle qu'on connaît en France.

Prendre une tenue pour tous les temps : on est passés du bikini à la doudoune en 24h! Mais on a su profiter des 4 saisons en 1 semaine...

La Grèce continentale était adaptée pour cette période de l'année.

Les îles ne sont peut-être pas si agréables car il doit y avoir beaucoup de vent et les possibilités de repli à l'abri moins nombreuses.