À propos

Maman solo de 3 ados, je suis passionnée par les voyages, les contacts, la découverte des autres .
L'Islande est à ce jour mon plus beau voyage , bien que trop court. Ses paysages hors du commun, ses cascades, ses geysers et surtout ses piscines naturelles d'eau chaude... Un rêve... Avril 2017
Avril 2017
4 jours
Partager ce carnet de voyage
J1
après-midi
J1
après-midi

Reykjavík se traduit en français par « baie des fumées » (reykja- étant le génitif pluriel de reykur : « fumée » ; vík : « baie »). Située à 50km de l’aéroport, elle est entourée de sources d'eau chaude.

Reykjavik est la capitale de l'islande , elle compte environ 130 000 habitants et si on compte l'agglomération, cela correspond au 2/3 de la population de l'Islande.

Autant vous dire que c'est une ville tranquille, paisible où il fait bon vivre.

Un petit tour dans la rue principale et nous découvrons un joli centre coloré - même s'il pleut !. Après quelques déambulations dans les rues , nous marchons jusqu'à l'église luthérienne Hallgrímskirkja, dont la structure rappelle celle des orgues basaltiques (qui témoignent des nombreuses irruptions de lave) fréquentes en Islande.

Du sommet de la tour de l'église, accessible en ascenseur - ouf ! - nous avons une vue impressionnante de la ville et de ses alentours . Malheureusement pour nous , le temps n'est pas vraiment au rdv.

• • •

Visite du Perlan - le musée de l'observatoire. Il offre une vue magnifique sur la ville. Là encore, il fait un froid de canard... et malheureusement l'intérieur est en travaux. Nous parviendrons quand même à prendre un café en haut et voir la vue...

• • •

Où déjeuner / diner ...

En Islande, les prix sont très élevés pour déjeuner .. alors nos 2 restos favoris ... un petit kioske à hotdog.. une tuerie et pas chère surtout quand on a 3 ados qui mangent chacun 2 voir 3 hotdog !!!!




Notre 2ème resto préféré : petit restaurant de poisson où l'on choisit ses brochettes avant de les donner à cuire ... brochette de saumon, de cabillaud, de noix de St jacques ... bref on s'est régalé et c'est pas trop cher... Sægreifinn - Geirsgata 8 - 101 Reykjavík - sími 553 1500 - [email protected]

J1
après-midi

Notre ballade en bateau pour voir les baleines est reporté au lendemain... trop de vent et les vagues sont trop fortes ... alors nous décidons de nous promener dans les alentours de Reykjavik.

Départ pour le cratère de Kerid. Kerið est un cratère vieux de plus de 6500 ans et composé de roches volcaniques rouges. L’accès en voiture ou à pied à ce cratère est extrêmement simple puisque celui-ci se trouve le long de la route 35, un parking (payant!) se trouve même à quelques pas de Kerið.


Puis nous nous dirigeons vers Hveragerði, dont l'intérêt principal est de se baigner au cœur de la nature dans une eau divinement chaude ! Il y a en effet non loin de là une source d’eau qui jailli de la terre à une température proche de 100°C. Il s'avère, après discussion avec des locaux, que le seul endroit pour se baigner est à près d'1H30 de marche , nous déambulerons donc autour des ruisseaux tantôt gelés, tantôt brûlants, au milieu d'une nature aux couleurs incroyables. Attention aux mains .... ça brûle !

Après notre grande promenade , nous passons dans le village Hveragerði pour acheter du pain cuit pendant 24H dans la roche... nous en trouverons un à la banane : une pure merveille .

Nous reprenons la route pour rejoindre le blue lagoon (nous avons rdv à 19H) et nous faisons une halte autour de Krísuvík - Seltún. Il s'agit d'un site d'activité géothermique qui vaut le coup d'œil. Le site est un mélange de fumerolles, d'eau et de boue en ébullition sans oublier les fortes odeurs de soufre (comparable à des œufs pourris !).

La route depuis Hveragerði jusqu'au Blue Lagoon - jusqu'à la péninsule de Reykjanes par la côte sud est magnifique ... quelques photos et comme vous pouvez le constater nous sommes seuls sur la route.. magique, dépaysant, incroyable...Sommes-nous sur mars ?

Le blue Lagoon

Blue Lagoon (ou Bláa Lonið, ou encore Blaa Lonid) est un lac artificiel produit par l'excès d'eau d'une usine (ou station) géothermique qui puise de l'eau chaude dans les entrailles de la terre, la traite (filtre) et l'envoie vers les villes, dont la capitale Reykjavík, via des pipelines. Le surplus de cette eau chaude est tout simplement déversé dans les champs de vieille lave, formant ainsi un lagon. L'eau est très chargée en silice et en algues microscopiques ce qui lui confère une couleur exceptionnelle, d'où le nom qui a été donné au site : "lagon bleu" (traduit en français)

Alors c'est vrai il y a beaucoup de monde, c'est très touristique et il ne faut pas s'affoler lorsque l'on voit l'immense parking rempli. Après un petit 1/4 d'heure d'attente - même si on a réservé - nous voici à l'intérieur et là c'est tout simplement magique...

L'eau est a 39°, la température extérieure devait avoisiner les 0° ce jour_là nous aurons eu successivement soleil, grêle et neige , en 1h de temps. La magie de l'Islande et des changements de temps.

J2
matin

Et voilà, le truc touristique par excellence... d'autant qu'on a pas vu de baleines ... mais la ballade était vraiment chouette (et glaçante). Heureusement, sur le bateau on vous prête de magnifiques combinaisons, qui tiennent drôlement chaud. Et puis nous avons vu des petits dauphins tout mignons, qui nageaient devant notre bateau - difficile de les prendre en photo avec un simple téléphone...

Bref, 3h de bateau revigorantes ... enfin sauf pour ceux qui sont malades -mon pauvre Hippo.

J2
après-midi
J2
après-midi


Nous commençons notre après midi avec les geysers :

Le site de Geysir est un site volcanique où l'on peut admirer un superbe geyser exploser à une cadence quasi chronométrée de 5 à 10 minutes environ. C'est d'ailleurs ce site qui a donné le nom générique de geyser. Aujourd'hui Geysir est éteint, et c'est Strokkur qui fait l'objet de toutes les attentions.

Il faut être patient....mais le résultat en vaut la peine : voyez par vous-même !

Mais quand exactement cela va-t-il se produire ?  

De loin, c'est aussi beau et on se rend bien compte de la hauteur ...







Tout autour, d'autres mares de boues bouillonnantes et des solfatares fumantes complètent le spectacle.







• • •

L'après midi continue avec les chutes de Gullfoss .

Gullfoss (la « chute d'or ») est une succession de deux chutes d’eau situées sur la rivière Hvítá. les chutes font 32m de hauteur et 70m de large. Cependant, l’eau tombe en deux étapes, le premier saut étant de 11 m et le second de 21 m. Le débit du cours d’eau, qui atteint en moyenne 130 m2 par seconde, fait que les chutes de Gullfoss sont vraiment grandioses

Il y avait un magnifique arc-en-ciel comme toujours sur ces chutes (d’où le nom de « Chutes d’or ») , malheureusement les photos ne représentent pas très bien toute la magie du site

• • •

Dernière étape du cercle d'or : le Parc naturel de Thingvellir

Site classé à l'UNESCO depuis 2004, ce parc permet de découvrir des failles géologiques et de visiter les vestiges d'un des plus anciens parlements du monde, l'AlÞing, fondé en 930, moins d'un siècle après le début de la colonisation de l'Islande.

Beaucoup de touristes et le froid glaçant ne nous encouragerons pas à faire la promenade jusqu'à la faille... Ce sera donc la prochaine fois !

• • •

Quelques photos des paysages que nous croiserons sur notre route pour nous rendre au Secret Lagoon et là encore nous avons l'impression d'être "Seuls sur Mars "

• • •

Notre activité préférée en Islande : sans nul doute, les piscines naturelles d'eau chaude

Secret Lagoona été construite en 1891, et elle est l'une des plus anciennes piscines naturelles du pays. Ici, rien à voir avec le Blue Lagoon, pas de cars de touristes, uniquement des locaux qui viennent se détendre après le travail .



Et ici , à certains endroits , il fait vraiment très chaud, mais vraiment très très chaud . Oui il y a bien marqué 100°....






Voilà une fin d'après-midi magnifique , dans notre baignoire géante pour admirer le coucher de soleil.

• • •

Dernière étape du jour et non des moindres : c'est mon anniversaire ! et nous décidons de le fêter dans un bon restaurant . Nous choisissons ensemble un restaurant, au bord de la mer, et plus précisément dans la ville de Langoustines STOKKSEYRI.

Les meilleurs langoustines jamais mangées ! un régal ! 

Nous rentrons vers l'hotel .. espérant un ciel dégagé pour s'attarder un peu et voir des aurores boréales.

A notre grand regret, le ciel ne sera pas avec nous

J3

Journée consacrée à la découverte de la plaine du sud avec ses grandes fermes, des chutes de Seljalandsfoss et Skogarfoss et des falaises Dyrholaey.

Nous avions prévu d'aller jusqu'à Jokulsarion mais la neige aura raison de nous et nous ferons demi-tour à Vik.

1ere étape de la journée, visite de la superbe chute d'eau Seljalandsfoss.

Sa particularité tient du sentier qui passe derrière la cascade. Bon avec la neige et la glace c'était un peu dangereux mais on l'a fait quand même.

Les paysages sont magnifiques et la neige donne encore une autre dimension à ces vastes rocailleuses. Nous croisons également d'autres cascades.

L'Islande est le pays des cascades ... pas un seul jour sans en voir au moins une . Celles qui bordent notre route prennent leur source du glacier l’Eyjafallajoküll (vous savez, le célèbre volcan islandais qui avait bloqué l’espace aérien pendant plusieurs semaines !) .

Puis nous nous dirigeons vers la cascade de Skogafoss . Son débit est très puissant et du haut de ses 60M de hauteur , on se sent vraiment tout petit.

Allez nous sommes un - peu - mouillé, alors nous reprenons la route.

Nous décidons de nous rapprocher le plus possible glacier Sólheimajökull. Heureusement la petite route qui nous y conduit n'est pas fermée. Petite marche sur le sentier qui mène au Glacier. Nous n'irons pas jusqu'au bout , la marche est plus longue que prévu et le froid nous rattrape. Nous l'apercevons de loin et le spectacle est magique.


• • •

Les plages et les falaises autour de Vik

Nous reprenons la route en direction de Vík et faisons cap vers Dyrhólaey. Après une belle route en bitume, nous devons prendre des chemins un peu plus chaotique et notamment un chemin vertigineux qui grimpe jusqu'au phare. Sans notre 4X4 nous ne serions pas monté !!!

Il y a une vue à couper le souffle - et du vent aussi à couper le souffle. Nous sommes subjugués par la beauté absolument époustouflante du site, qui est d'ailleurs une zone protégée. Du haut de la falaise, le phare de Dyrhólaey, construit en 1910, surplombe la mer et les plages de sable noir.

D'ici, nous découvrons à l'Est, la baie qui nous sépare des falaises Reynisfjall ; l'écume blanche des vagues qui viennent lécher la plage contraste avec le sable noir ; au loin, les rochers Reynisdrangar se détachent sur l'horizon...

A l'ouest la magnifique arche du cap de Dyrhólaey.

La descente s’avérera encore plus difficile que la montée ... Il faut avoir le coeur bien accroché.

Nous rejoignons une des plages de sable noir, celle-ci est pourvue d'une belle grotte et de formations d'orgues basaltiques... un plaisir pour mes ados grimpeurs !

Après un bon déjeuner , une soupe à la viande locale , nous partons en direction de Jokulsarion . Mais nous faisons vite demi-tour, les 20 cm de neige sur la route et les 190 Km à faire nous dissuadent de poursuivre.

• • •

Encore un petit bain ?

Un peu déçus, nous nous mettons en quête d'un nouveau bain d'eau chaude à tester : Les bains géothermaux du Fontana situés dans la ville de Laugarvatn, feront très bien l'affaire.

Jugez en par vous même...

Depuis 1929, les islandais profitent d'un bain de vapeur situé au sommet d'une source chaude près du lac. Le hammam naturel est très bon pour la santé et la peau et en 2011 il fut rénové et les bains géo-thermaux du Fontana ont ouvert à cet endroit.

Bref le plaisir de plusieurs bains à des températures différentes, du sauna avec une vue extraordinaire sur le lac et la beauté des lieux nous font tout oublier. D'autant qu'il n'y avait quasiment personne.

J4

Visiter la Péninsule de Snæfellsnes avec sa magnifique nature située sur le côté ouest de l'Islande. Nous ferons plusieurs étapes pour arriver jusqu'à cette péninsule.

Après être passés sous l'immense tunnel qui permet de rejoindre la péninsule de l'ouest , notre visite commencera d'abord à Gerduberg, une falaise de basalte colonnaire dans la vallée de Hnappadalur.

Et du haut des falaises la vue est extraordinaire

• • •

Puis plage d’Ytri Tunga et les phoques

Nous verrons quelques phoques. Evidemment il est interdit de s'approcher pour ne pas les faire fuir. Même de loin ils sont trop mignons.

• • •

La route se poursuit et nous nous arrêtons à l'église de Budir toute habillée de bois noir, isolée au milieu d'un champ de lave.


Le village de Búðir est bien connu pour son église… noire ! L’église de Búðarkirkja a été érigée en 1703 par Bent Lárusson. Elle a été reconstruite par Steinunn Sveinsdóttir en 1848. La légende raconte que sa construction provient d’un rêve de Bent Lárusson. Le bâtiment appartient au Musée national d’Islande. Búðakirkja est un endroit idéal en Islande pour les lunes de miel et les mariages.

• • •

Notre périple continue avec la faille de Rauðfeldsgjá, peu connue des touristes.

Du parking, un sentier large monte pendant 500 mètres pour atteindre l'entrée du canyon, dont une petite rivière sort. Nous entrons au cœur de la brèche via une ouverture de quelques mètres seulement.

La petite rivière (la Sleggjubeina) s'enfonce dans le canyon en se frayant un chemin au milieu des parois étroites et des grosses pierres. Pour découvrir le reste du canyon, il faudra la remonter en escaladant de gros rochers parfois assez hauts. Les garçons feront quelques mètres supplémentaires mais les rochers sont vraiment glissants


Une très belle découverte !

• • •

Notre route se poursuit vers le joli port d'Arnastapi entouré de falaises habitées par des cormorans.



A l'entrée du village on peut voir une immense statue de pierre de Ragnar Kjartansson qui représente Barður Snæfellsás, personnage légendaire d'une ancienne saga, mi- humain mi- ogre et dont la péninsule tire son nom.

Selon la légende il vit toujours sur le Snæfellsjökull et protège la région.



• • •

Visite du cratère de SAXHOLL dont l'erruption date de 3-4000 ans. Le cratère a une hauteur de 109m. Nous grimpons ... grimpons ... pour une vue splendide sur les alentours et le glacier de Snæfellsjökull.

Nous finirons notre périple à la plage de Djúpalón jonchée des restes de l'épave du chalutier anglais l'Epine qui s'est échoué le 13 mars 1948.

• • •

Nous poursuivons ainsi notre tour de la péninsule, entamant la partie haute jusqu'à Grundarfjördur et la célèbre montagne Kirkjufell, qui signifie « montagne église ».

Au détour des petites routes empruntés nous découvrons l'une des plus anciennes églises d'Islande.

Et pour notre plus grand plaisir , de magnifiques chevaux islandais

Enfin petite visite rapide de la ville de Grundarfjördur avant de rentrer à Reykjavik puis à Keflavik pour prendre notre avion de retour

• • •

Voilà, c'est fini... nous en avons plein les yeux, et nous reviendrons c'est certain.

L’Islande m'a littéralement subjuguée par la beauté des paysages, la tranquillité, le bonheur des bains chauds quand il fait 0° à l'extérieur...

Notre grand regret : les aurores boréales. Le temps ne s'y prêtait vraiment pas .

On reviendra.