Malaisie

4e étape du roadtrip De la ville à la jungle
Décembre 2017
30 jours
Dernière étape postée il y a 1592 jours
1
1
Publié le 4 février 2018

Débarquement à Malacca avec l'obtention d'un nouveau visa, celui de la Malaisie pour 3 mois. Je n'ai prévu que 1 mois maximum mais on comme ça c'est large !

Je ne sais pas à quoi m'attendre de la Malaisie je n'ai croisé personne qui a pu m'en parler. Le choc culturel est brutal en arrivant, plus rien à voir avec l'Indonésie, me voilà maintenant dans un pays développé.

Il y a plein de culture différente : des malaisiens, des européens, des indiens, des chinois, des indonésiens etc. Il y a même une diversité religieuse importante. Je pense que l'ambiance de Malacca joue beaucoup sur ça, étant une ville portuaire où le commerce c'est beaucoup développé et ayant eu des colonies. D'ailleurs l'architecture et l'organisation de la ville en en sont également impactés, on y retrouve le quartier hollandais, portugais, indiens et chinois (et malaisien ? Je dirais le reste de la ville).

Après la visite de "monuments" historiques, j'ai prit un réel plaisir à visiter des magasins d'antiquaire qui possèdent des pièces de malade (des katanas de samouraï, des sculptures, des babioles mystiques, etc). Le principal plaisir d'arriver à Malacca est principalement la nourriture, il y a enfin d'autre truc à manger que du riz frit et de pouvoir avaler son repas avec une bière !!!

3e jours en Malaisie, on prend le bus direction Kuala Lumpur, la capitale du pays.

2
2
Publié le 4 février 2018

Débarquement après 3h de bus, l'ambiance change encore plus. Escalator, gare routière qui ressemble à un aéroport. Bienvenue dans la capitale ultra moderne où tout va vite et bien, ouaaaa j'étais pas prêt.

Je vise le quartier populaire de Pasar Seni (le quartier chinois) pour trouver un logement pour quelques jours.

Le premier jours je me dirige vers Little India le quartier indien de KL, ou je profite de la culture Indienne ainsi que de sa nourriture (huuum un plat épicé avec autre chose que du piment !!). Ensuite direction un parc aux alentours pour revoir un bout de nature. Parfait pour chiller l'après-midi même s'il pleut, la douche fait pas de mal avec la chaleur. L'averse me permet de profiter du parc sans touriste et d'accéder à des réserves d'animaux à l'intérieur comme par exemple le Deer (=chevreuil) Park. Il y a juste celui consacré aux oiseaux auquel je ne peux pas accéder, vraiment trop chère. Mais avec quelques fourberies j'arrive à voir deux trois piafs multicolores.

Batu Caves

Dans le nord de Kuala Lumpur, il y a un ensemble de grottes réputé pour avoir un des temples à l'intérieur. Je prend le métro pour m'y rendre, ça me rappel mon passé à Paris. Les gens sont extrêmement disciplinés, pour rentrer dans le train ils font la queue en file indienne, bluffant. Une chose marquante c'est les wagons réservés exclusivement aux femmes.

À l'entrée, l'accueil se fait par une bande de singes farouches qui agressent les personnes venant prendre des photos proches d'eux sans lâcher un un truc à manger, des toxicos de la malbouffe humaine capablent de tout pour leur dose de sucre. Mon sadisme me fait bien rire quand je vois une femme courir en criant sur 10 m poursuivit par un singe affamé, fallait pas tenter le selfie !

Plus loin se dresse une énorme falaise de calcaire, devant celle-ci une statue de Murugan (dieu hindouiste) toute aussi impressionnante. Un haut escalier mène jusqu'à l'entrée de la cave (272 marches). Une fois dans la grotte le spot est vraiment incroyable, entre stalactites et sculpture ultra-colorée.

Le reste de la visite de Kuala Lumpur est plus urbain. C'est dingue le nombre de centre commercial dans cette ville. Il y en a tellement que certain sont désert, sûrement à cause du plus moderne construit juste à côté. J'ai même eu l'occasion d'en voir un avec un grand huit à l'intérieur !

En parlant de centre commercial, j'ai prit le temps d'aller jetter un coup d'œil aux Petronas Tower (hautes d'environ 450m). Un savant mélange de bureau, hôtel et centre commercial : pas très originale.

Je conclu mon séjour à KL en faisant la fête (ben ouaiis faut bien profiter de la ville !!) avec l'équipe mais aussi deux norvégiennes et deux allemands que j'ai rencontré auparavant. Ça fini en club jusqu'au bout de la nuit. "Demain" (aujourd'hui), je pars pour Kuala Lipis rencontrer la jungle primaire de Malaisie pour jouer l'Indiana Jones.


3
3
Publié le 3 avril 2018

Il est temps d'aller voir un peu la nature, et pour le coup la Malaisie offre une jungle primaire vieille de seulement 130 millions d'années !

Au départ je visais le Taman (=parc) Negara (=national) qui me semble au final trop touristique. Je vais finalement à Kuala Lipis, une mini ville au bord de la jungle. Il y a un parc national à proximité : le Taman Kenong Rimba. J'arrive en bus en fin de journée. Je me prend une nuit de repos entre le transport et la soirée d'hier soir (surtout ça enfaite !) je vais récupérer un peu avant l'expédition. De toute manière je dois trouver un moyen de faire ce trek.

Après mûre réflexion, j'en déduis que je vais devoir trouver un guide même si j'aime pas ça. Je ne trouve pas de carte de la zone, l'accès semble compliqué (bateau + voiture), les sentiers ne seront sûrement pas balisés, puis un argument de taille : c'est quand même la jungle (loin de mes repères des forêts européenne, ben ouais il n'y a pas de tigre chez nous !). Bon c'est décidé à contre cœur je cherche un guide. Je suis pas venu jusqu'ici pour un échec surtout que je veux la voir cette vieille jungle.

Nouveau défi, c'est la mousson en ce moment en Malaisie. Du coup les guides ont trop peur de s'aventurer dans le parc s'il pleut. Ils me disent tous que c'est fermé jusqu'à que je tombe sur Apu, un indien de 64 ans qui connait la jungle comme sa poche. Il me dit que le parc n'est pas fermé mais que seulement deux guides y sont autorisés et il fait parti de ceux-là.

Je discute avec lui une bonne quinzaine de minutes, très bon feeling. Il propose cinq jours dans la jungle mais mon budget en prendrai une sacrée claque, je pars pour trois jours et deux nuits. On trace un itinéraire et discute des objectifs. Rendez-vous demain à 9h.

Après un bon p'tit déj à base de pâtisseries inconnues, je retrouve Apu pour débuter l'aventure. On se dispatche la nourriture des trois jours, check-up du matériel et c'est parti. On nous emmène en voiture jusqu'à un bled perdu où on prend un bateau sur une énorme rivière à travers la jungle jusqu'à arriver à un bled encore plus perdu !

On doit arriver au campement avant la nuit, situé à environ 5km (pas loin) mais c'est à travers la jungle. Sur le chemin on passe par deux grottes aussi impressionnantes l'une que l'autre. Je fais la rencontre de ce qui va devenir mes meilleurs amis : les sangsues !!

On arrive à un grand porche où l'on établit le camp de base. Trois tapis sur une bâche, un feu et un étendoir, simple et efficace. Notre douche c'est la rivière, on vit nature.

On passe l'ensemble des deux jours suivants à explorer la jungle : rivières, cascades, grottes, chemin à traverser à la machette, traces d'animaux, oiseaux, varens, singes, insectes, arbres gigantesques... Trois jours aussi physique que magique. La suite en vidéo

Vidéo jungle trek



4
4
Publié le 3 avril 2018

Après le trek de 3 jours, je prend un train traversant la jungle (jungle train). Il part de Kuala Lipis jusqu'à Kota Bharu, une ville à la pointe nord-est de la Malaisie connue pour son calme et son marché. À la base le but était de rejoindre des îles à l'est mais je viens d'apprendre qu'elles sont fermées à cause de la mousson, la mer étant trop agitée.

Je profite de 3 jours pour me reposer et organiser la suite du parcours. Ça m'arrange la ville est pas chère pour la Malaisie.

J'ai plusieurs solutions possibles pour la suite de mon itinéraire comme par exemple traverser directement la frontière pour la Thailande. Mais je décide de partir pour l'île Langkawi qui est située sur la côte ouest. Comme ça je peux encore profiter de la Malaisie et je passerai la frontière de la Thailande directement en bateau.

5
5
Publié le 3 avril 2018

La dernière étape de la Malaisie. C'est une île assez développée surtout au niveau du port (sud-est). Elle est duty free donc pas de taxe ! Ça va alléger le budget (surtout celui de la bière !!).

Je pars pour le nord de l'île, j'ai regardé un peu la map avant d'arriver et la zone me semble déserte. Ben enfaite c'est rempli de resort à des prix pas possible, changement de direction : le sud-ouest. Mon Grab (oui les applications genre Grab out Uber marchent niquel), un gars franchement cool me dépose à une ghest house qu'il connait. Une pépite : pas chère, un cadre de malade, une équipe bien cool, confortable et le petit déj ! Que demande le peuple.

Après une journée chill à profiter de la mer, je me prend un scoot question de barouder. Les cascades font plaisirs, elles sont très belles et rafraîchissent à souhait ! Je trouve une plage hyper originale et sûrement une des plus belles que j'ai eu l'occasion de voir. Des rochers errodés par la mer sont devenus ronds et polis, ils dépassent de l'eau semblant à un banc de baleine. Avec l'illusion qu'elles bougent avec le mouvement des vagues.

En voulant aller voir une cascade, je me trompe de chemin et me retrouve dans le défi de l'île. Biensûr je ne me rend compte de ça qu'au bout d'un moment. Je sais pas trop dans quoi je me suis lancé, ce qui est sûre c'est que je grimpe des marches interminables à travers la jungle. Et ça continue, et ça continue et plus je grimpe et plus ma fierté m'empêche de faire demi-tour. 4287 marches plus tard je me retrouve sur un sommet. Bon maintenant faut redescendre tout ça, attention aux genoux !

La Malaisie se termine après 5 jours sur cette île, je fête la fin avec une française et un russe. Bye bye maintenant direction Thailande !