Week-end aux sources de la Loire

Du Mont Gerbier-de-Jonc au Puy en Velay, je pars à la découverte des premiers kilomètres de la Loire en Ardèche et dans la Haute-Loire.
Novembre 2017
3 jours
KM
0

C'est parti pour la descente de la Loire, en commençant par la source et jusqu'au Puy-en-Velay !

On apprend dès le collège que la Loire prend sa source au Mont Gerbier-de-Jonc, à la limite entre l'Ardèche et la Haute-Loire. C'est vrai, mais inutile de chercher à escalader le Mont pour la trouver, car vous la découvrirez quelques centaines de mètres plus bas.

Il n'est cependant pas vain de se promener sur le Gerbier-de-Jonc, le panorama y est assez magnifique. Le chemin, bien que balisé, est par contre assez technique pour arriver là haut !

Escalade du Mont Gerbier-de-Jonc

Au loin, à quelques encablures du Mont Gerbier-de-Jonc, ne manquez pas une promenade autour du Suc de Montfol, posé dans un cadre bucolique. Les Suc sont à l'origine des volcans péléens. La lave est visqueuse et s'écoule difficilement, formant ces dômes caractéristiques de la région.

Eh oui, il y a des volcans en Ardèche (malheureusement éteints). Pour ainsi dire, il y en a plusieurs centaines.

KM
21

Quelques kilomètres plus loin, il faut quitter la Loire et remonter un petit kilomètre pour découvrir le lac d'Issarlès.

Surprise à mon arrivée, il est partiellement vidé. Je pense alors qu'il s'agit d'une retenue d'eau artificielle, mais après renseignement, il s'agit d'un lac d'origine volcanique. Il est même assez profond, jusqu'à 140 mètres. En fait, il est relié, par des galeries souterraines, à une centrale hydroélectrique, ce qui provoque un marnage important.

KM
23

La balade se poursuit à Arlempdes, auto-proclamé presque plus beau village de France. Effectivement, le village qui domine les boucles de la Loire a beaucoup de charme. La chapelle qui se dresse au sommet du rocher est du XIIème siècle, le château a été construit un siècle plus tard.

Pour être compris par les locaux, prononcez Arlande !

Il faut flâner quelques minutes (ou quelques heures) sur les rives de la Loire autour d'Arlempdes. Le coin est propice à la balade, et chaque boucle de la Loire apporte de nouvelles couleurs.

N'hésitez à vous perdre sur les petites routes du coin, qui vous feront découvrir parfois de surprenants panoramas.

• • •

Il faut avancer ensuite encore quelques kilomètres pour faire la connaissance du ruisseau de la Beaume. Il se jette bien sûr dans la Loire, mais on lui rend plutôt visite pour sa cascade. Comptez une petite demi-heure de marche depuis la route la plus proche pour la découvrir.

La cascade de la Beaume 

Une balade automnale entre l'Ardèche et la Haute-Loire, c'est l'assurance de faire connaissance avec la Burle. La burle est un vent qui vient du Nord, et qui glace les campagnes chaque hiver, jusqu'à faire tomber la neige.

Plus que sur les chemins, j'ai fait la découverte de la burle grâce au livre de Paul Perrève, qui se trouvait dans le gite que j'ai fréquenté. La burle, journal d'un médecin de campagne en Haute-Ardèche est un livre parfait pour comprendre la vie en Ardèche il y a seulement quelques dizaines d'années.

Paysage post-burle 
KM
60

La préfecture de la Haute-Loire est un passage obligé lorsqu'on descend la Loire. D'une part parce que le fleuve contourne la ville, mais surtout parce qu'il y a quantité de lieux à visiter et découvrir.

La ville-haute est une petite merveille, même lorsqu'on est pas particulièrement attiré par la visite des villes. Parmi les édifices religieux du XIXème siècle, la cathédrale, le cloître et la statue Notre-Dame de France surplombent la ville. Cela rappelle furieusement le Mont-Saint-Michel. On comprend en la visitant pourquoi c'est le point de départ principal du chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

La vieille ville est très bien conservée, avec une homogénéité architecturale remarquable. Les bâtiments les plus anciens datent du XIIIème siècle.

Au fil des rues 

Mon coup de cœur dans cette ville, c'est le rocher et la chapelle Saint-Michel d'Aiguilhe. Construit sur un piton volcanique, ce monument est d'une beauté remarquable. Il est possible d'y monter pour profiter d'une belle vue panoramique.

Saint-Michel d'Aiguilhe, de jour comme de nuit 

C'en est terminé de la visite du Puy-en-Velay, c'est le moment d'aller déguster dans un restaurant les spécialités locales : Lentilles du Puy et Verveine.

KM
75

J'achève mon périple quelques kilomètres après le Puy-en-Velay, dans un secteur où la Loire a creusé de belles collines, magnifiées ce 11 novembre par les couleurs de l'automne. C'est un plaisir de déambuler entre Chadrac et Lavoûte-sur-Loire à la recherche de la plus belle lumière pour les photos.

• • •

Pour finir ce carnet, les locaux ont de l'humour. À l'épicier chez qui j'achetais du pâté et des tomates pour mon sandwich, il m'a suggéré une solution pour manger pour moins cher : avoir un marteau sur soi. Il suffit alors d'acheter le pain et on peut casser la croûte.

Rendez-vous donc à l'épicerie Gleyze, dans le village Le-lac-d'Issarlès pour avoir votre blague !

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires