1

Nous arrivons à Étretat pour le weekend, après nous être décidés à partir le jour même. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, nous profitons des grandes marées avec des coefficients qui montent jusqu'à 114 (sur 120 possible).

Lorsque nous arrivons à Étretat, la mer est montante et nous commençons par profiter de la plage avant qu'elle ne soit engloutie par les flots !

Premières impressions d'Étretat depuis la plage

La mer est en train de monter, et nous aussi nous montons.

Il est possible de grimper sur les falaises des deux côtés de la ville, et nous choisissons de crapahuter vers le Sud, là où se trouvent les deux anses que l'on retrouve sur les cartes postales 😀

Vu d'en haut, le panorama est exceptionnel !

Redescendus, c'est déjà l'heure de manger. Et sur la côte, il n'y a rien de meilleur que de déguster des fruits de mer !

Il y a de nombreux restaurants dans la ville, et nous avons jeté notre dévolu sur Marie-Antoinette. Nous n'avons pas regretté, même lorsqu'un goéland a saupoudré notre plateau de Guano 😡

Après manger, nous reprenons notre balade au pied des falaises, cette fois en direction du Nord. Les falaises s'étendent à perte de vue, léchées par la mer qui est maintenant au plus haut.

Bon à savoir

Avec les enfants, l'activité Vider la plage de ses galets peut durer autant de temps qu'il y aura de galets sur la plage !

2

À quelques minutes d'Étretat, nous passons la nuit dans le village Les Loges dans une ancienne ferme du 18ème siècle. Plutôt agréable, en pleine campagne, et la garantie d'un silence absolu !

C'est le Clos des Hautes Loges qui nous accueille !
3

Nous reprenons la route pour Yport, à quelques encablures de Fécamp. Petit village pittoresque, où vous ne trouverez pas grand chose à faire (si ce n'est le casino !), mais où il est très agréable de déambuler dans les rues et les ruelles !

Nous sommes toujours poursuivis par les fascinantes falaises blanches de la côte. À Yport, comme sur près de 120 kilomètres, elles serpentent le long de la mer presque indifférentes aux vagues qui s'y fracassent !

4

D'Yport, nous reprenons la voiture en direction de Bénouville. Malgré le vent, nous prenons le temps de parcourir le GR 21 qui longe les falaises. Là où nous marchons, le spectacle est magnifique !

En retrouvant la voiture, les ventres crient famine... et c'est au milieu de nul part que nous croisons le salon de thé de la Dame au Chapeau. La dame au chapeau porte vraiment un chapeau, son salon est un capharnaum incroyable, mais son thé est un délice qui réchauffe autant que le vent a pu nous rafraichir quelques minutes auparavant !

5

Nous revenons une nouvelle fois sur Étretat. Mais il y a une différence majeure... la mer est basse !

Cela libère l'accès à la grotte qui permet de passer de l'autre côté. À nos risques et périls, comme nous en sommes avertis par l'écriteau qui informe les aventuriers.

Il faut monter sur l'échelle rouillée, traverser la grotte creusée par l'homme...
• • •

Arrivés de l'autre côté, le spectacle est saisissant...

D'une arche à l'autre...

Nous retrouvons vues d'en bas les falaises et les arches qui ont fait la renommée d'Étretat. Et la seule chose que l'on puisse dire, c'est que nous sommes vraiment minuscules !

Après cette balade, nous avons encore le temps de passer à la ferme de la Valaine. On y élève des chèvres, et on y vend donc des produits à base de lait de chèvre. Entre les fromages, on trouve notamment des chocolats au lait de chèvre, parait-il uniques au monde 😀

6
6
Au milieu de la Seine

Pont de Normandie

Alors que le soleil commence lentement à tomber, nous prenons la route vers Honfleur. De source sûre, nous savons que nous allons bien y manger !

Passer par Honfleur nous donne également l'occasion de traverser le Pont de Normandie, qui a été pendant près de 10 ans le plus grand pont à haubans du monde.

Il est possible d'y monter à pieds, mais nous passons notre tour cette fois-ci !
7

Pour y être déjà passés à de nombreuses reprises, Honfleur est une magnifique ville portuaire. De nuit, on ne peut que deviner la présence de la mer, mais le centre-ville est lui très chaleureux.

Depuis le port, il est possible de prendre le bateau pour visiter l'estuaire de la Seine et s'approcher du Pont de Normandie.

Nous nous arrêtons dans l'un des nombreux restaurants de fruits de mer pour déguster des spécialités locales, et c'est repus que nous rentrons sur Paris !

Après manger, la nuit donne une ambiance lugubre aux ruelles !