Au fil de la Dordogne

Juillet 2016
7 jours
3
1

En bateau ! Depuis la Roque-Gageac, nous descendons la Dordogne en suivant la route des anciennes gabarres qui naviguaient entre Bergerac et Bordeaux. Ces bateaux assuraient le transport de marchandises et ont connu leur âge d'or au XIX ème siècle, avant l'arrivée du train.

Histoire passionnante, où l'on apprend que certains bateaux étaient construits à usage unique. Il était trop coûteux de leur faire remonter le cours du fleuve après la livraison des marchandises, et plus rentable de les transformer en bois de chauffage.

Idéal pour prendre pied en Dordogne !

La Roque-Gageac, classé parmi les Plus Beaux Villages de France, se parcourt également à pieds. Flanqué sur une falaise, on s'y promène à travers une multitude de ruelles étroites.

Le village, orienté plein sud, bénéficie d'un micro-climat et on y aperçoit ainsi un petit jardin exotique rafraichissant en plein été !

2

Nous continuons à découvrir la région en explorant le Gouffre de Proumeyssac !

Après une descente en nacelle, nous découvrons une grande cavité avec de très nombreuses concrétions. Plutôt agréable, et surtout rafraichissant grâce aux 13°C de la grotte !

Le gouffre de Proumeyssac !
3

À quelques kilomètres de Proumeyssac, nous enchainons avec le château de Castelnaud. Cette forteresse médiévale surplombe la Dordogne, et offre un beau panorama sur la région.

Dans le château, nous avons eu l'opportunité d'assister à un spectacle sur le maniement des armes, avec enrôlement des spectateurs. Par chance, nous n'avons pas été sélectionnés !

Juste à côté du château, nous avons été attiré par l'éco-musée de la Noix. Au milieu d'une noyeraie, nous avons découvert tout le processus de fabrication de l'huile de noix, à partir de noix du Périgord.

Expérience sympathique, et nous en avons profité pour acheter un casse-noix vraiment performant ! 😀

Lors de notre passage, les noix étaient encore vertes !

Éco-Musée de la Noix

À découvrir sur la (seule) route qui mène au château de Castelnaud. Il est ouvert tous les jours pendant la saison touristique.

4

Les jardins suspendus de Marqueyssac sont perchés sur un immense domaine sur la commune de Vézac. Le domaine est situé sur un promontoire rocheux, dont il est possible de faire le tour en une heure environ.

Le point d'orgue de la balade est le belvédère de la Dordogne. Avec une vue panoramique sur l'ensemble de la vallée, perchés à 130 mètres au-dessus du vide, on embrasse toute la vallée de la Dordogne.

Des jardins jusqu'au belvédère de la Dordogne
5

Impossible pour nous de visiter la Dordogne sans passer par la grotte de Lascaux... Ou plus exactement l'une de ses reproductions !

Alors que la grotte originale est fermée au public depuis plusieurs dizaines d'années (seule l'entrée reste visible d'assez loin), une réplique appelée Lascaux 3 est aménagée à quelques centaines de mètres (en attendant l'ouverture de Lascaux 4).

Ce qu'il est possible de voir de la grotte de Lascaux...

La grotte de Lascaux est un spectacle incontournable, et pour les enfants, il peut être cumulé avec le Thot, un espace dédié à la préhistoire.

Alors que @kiad nous apprenait dans son récit du lac Léman qu'une vache broute 100 kilos d'herbe par jour, un mammouth en consommait quant à lui 200 à 300 !

6

Pour une balade d'une heure, nous voici sur le chemin de fer touristique du Haut-Quercy, maintenu par une équipe de passionnés depuis 1991. Cette balade avec une locomotive à vapeur parcourt la vallée de la Dordogne en franchissant de nombreux tunnels et viaducs.

7

Le gouffre de Padirac ne ressemble pas vraiment au gouffre de Proumeyssac que nous avions fait quelques jours avant. C'est pour le coup un trou béant plus conforme à l'image que l'on se fait des gouffres.

À mesure que nous descendons, la chaleur caniculaire se transforme peu à peu en une agréable fraicheur. Puis, progressivement, nous perdons de vue la lumière du jour pour nous enfoncer sous terre.

Après un tour en barque pour avancer plus profondément dans le gouffre, nous revenons sur la terre ferme pour un circuit à travers la grotte. L'occasion de découvrir des lacs et des concrétions.

L'avis des enfants

Gouffre de Padirac 1 - Gouffre de Proumeyssac 0

8

Nous avons été attirés à Saint-Cirq Lapopie par les chemins de hâlage creusés dans la roche.

Une fois sur place, nous nous sommes aperçus que Saint-Cirq Lapopie était un peu plus que ça. On comprend rapidement pourquoi il a été élu village préféré des français en 2012. Un patrimoine préservé, un emplacement exceptionnel, sont autant d'atouts qui transforment la visite du village en un agréable après-midi.

Balade à travers Saint-Cirq Lapopie

Alors que nous constatons qu'il ne s'est rien passé à Saint-Cirq Lapopie le 17 avril 1891, nous reprenons la route en direction de Bouzies. Nous avons quitté la Dordogne et nous sommes maintenant sur les rives du Lot.

• • •

Creusés dans la falaise, les chemins qui bordent le Lot sont impressionnants. Nous ne regrettons pas cette balade au départ de Bouziès. Et encore moins lorsqu'un orage éclate, alors que nous sommes protégés par la falaise !

9

Rocamadour, c'était surtout pour nous le fromage de chèvre éponyme. Mais avant cela, c'est d'abord un village. Et pas n'importe quel village, puisque c'est le plus visité en France après le Mont-Saint-Michel !

Planté comme beaucoup d'autres sur une falaise, il se parcourt de bas en haut (ou de haut en bas) : des rues commerçantes jusqu'à la basilique Saint-Sauveur.

Moment agréable, mais pas inoubliable pour nous. Nous avons été très déçus par les rues commerçantes, qui proposent pour la plupart des produits sans rapport avec la région, et par les restaurants. Dommage, car avec la gastronomie et les produits locaux, il y a du potentiel !

• • •
Quelques rayons de soleil transpercent les nuages au moment de quitter le village
10

Pour clôturer notre séjour, nous voici pour une nuit en bulles. Nous profitons d'une dernière soirée sous le ciel étoilé du Limousin !

Où dormir dans une bulle ?

Nous avons choisi les bulles de Air Nature Limousin, à Brignac-la-Plaine. Plutôt chouette, à l'abri des regards et avec un jacuzzi pour profiter des lieux !

C'est terminé pour la Dordogne. La semaine prochaine, on ira buller en Auvergne dans le Massif Central !