Roadtrip en solo de 1300km pendant 9 jours à travers la Jordanie pour enfin découvrir... Petra, cité qui hantait mes rêves depuis des années. Que de paysages époustouflants et de sites merveilleux!
Septembre 2018
9 jours
Partager ce carnet de voyage
7
sept


Et voilà, départ matinal pour mon vol Bruxelles Vienne... petite pause à Vienne (prolongée d'une heure suite à un léger retard)... dernière petite bière pour 10 jours... et décollage pour Amman avec Royal Jordanian.

Petit encas jordanien... (eau turque!!)
Petit encas jordanien... (eau turque!!)

Arrivée vers 21h sous la chaleur étouffante d'Amman. Prise de la voiture chez Sixt (vieille Chevrolet Sprak de 85.000km).

En route vers ma première destination jordanienne: Madaba (30km de la capitale Amman).


QUELQUES PETITES REMARQUES

Conduite jordanienne: le code de la route ne sert pas à grand chose, les clignotants non plus d'ailleurs... on suit donc juste son prédécesseur, on essaie de trouver une bande de circulation (ou on en crée une), on est pressé au feu (dès qu'il devient orange on accélère afin d'éviter les klaxons incessants), on se faufile dans les ronds-points.... et sincèrement cela marche. Je n'ai pas vu un seul accident!

Visa jordanien: le visa pour la Jordanie coûte 40 JOD, mais il est gratuit si vous prenez le Jordan Pass (ce que je vous conseille vivement de faire car il est amorti dès la visite de Petra). Le Jordan Pass donne accès à 40 sites et est valable 2 semaines (à partir de votre 1ère visite). Il ne peut être acheté que sur internet avant de venir en Jordanie (http://www.jordanpass.jo). Il y a 3 pass à des prix différents suivant le temps que vous resterez à Petra (1, 2 ou 3 jours). J'ai pris le pass Jordan Expert (3 jours à Pétra) qui revient à 80 JOD. Sans le Jordan Pass l'entrée pour 3 jours à Pétra coûte 60 JOD, si on y ajoute le prix du visa on est déjà à 100 JOD, donc le calcul est vite fait !

Black Iris Hotel [excellent petit hôtel à moins de 10min de l'église orthodoxe Saint Georges - chambre simple mais très correcte - petit déjeuner copieux - parking aisé - super accueil]

Chambre 202
8
sept

Madaba: 

Outre sa situation centrale pour visiter les environs et éviter le brouhaha d'Amman, cette petite ville vaut la peine de s'y attarder au minimum une demi-journée. Ville célèbre pour ses mosaïques.

A voir:

L'Eglise Saint Georges et la fameuse mosaïque de Madaba. Il s’agit de la plus vieille représentation cartographique de la Terre sainte et de Jérusalem, en particulier. Elle daterait du VIème après J.C. et aurait mesuré, à l’époque, 94 mètres carrés, bien qu’il n’en reste plus que le quart aujourd’hui. La carte propose une représentation étonnament fidèle et détaillée de la Terre sainte, de son orientation à la description des hauts lieux de Jérusalem, en passant par la figuration de Jéricho et de Bethléem.

L’église Saint-Jean-Baptiste et son clocher. L'ascension du clocher, assez périlleuse, conduit après quelques faufillades à une minuscule terrasse permettant de profiter d'un panorama à 360° sur Madaba et ses environs (à éviter pour toute personne souffrant de vertige).

Le parc archéologique: nombreux vestiges et mosaïques.

Le palais incendié: cette ancienne et imposante résidence privée du VIIème siècle (découverte en 1905) révèle une portion de plusieurs mosaïques sur le sol.

• • •

Amman

1h de route pour atteindre la capitale. Le mieux est de laisser sa voiture sur le parking d'un Mall aux abords d'un "cercle" [Amman compte de nombreux ronds-points numérotés pour se repérer plus facilement]. Il est déconseillé de s'aventurer dans le vieux centre-ville ("downtown") en voiture car la circulation y est dense et assez cahotique (sens uniques, absence de signalisation,...).

La citadelle d'Amman

La citadelle a été édifiée par l'empereur romain Marc Aurèle (160 - 181 après J.C.) selon un plan similaire à celui du temple d'Artémis à Ephèse (Turquie). Les premiers vestiges visibles sur le site datent de l'époque romaine, lorsque la ville était une décapole romaine qui portait le nom de Philadelphie. Le site, assez étendu, offre un magnifique panorama sur la ville et une vue imprenable sur le théâtre et la vieille ville. A voir: temple d'Hercule, église byzantine, palais ommeyade.

Le théâtre romain: Creusé à même la montagne, il pouvait contenir 6000 spectateurs. Aujourd'hui restauré, il sert parfois de cadre à des spectacles de danse et de musique traditionnelle en été.

Je dois bien avouer qu'Amman n'a pas été un coup de coeur... Cela grouille dans tous les sens (gens, voitures, scooters,...). L'après-midi que j'y ai passé m'a bien été suffisant.

Hôtel Branche d'Olivier [l'un des seuls hôtels de Jerash - situé sur les hauteurs - bâtiment principal avec annexes en contrebas - magnifique vue sur la vallée - mini piscine - parking]

C'est là aussi que ma Chevrolet a décidé de me laisser tomber 😦 [merci au réceptionniste de l'hôtel et à Sixt pour l'aide]. Une nouvelle titine m'accompagnera pour les jours futurs.

9
sept

Jerash

Les ruines sont les mieux conservées de la Décapole, la confédération romaine des dix villes dont faisait partie Gerasa, et font partie des plus beaux sites romains du Moyen-Orient. Les ruines de ce qui fut l'une des cités romaines les plus riches du Proche-Orient furent redécouvertes par hasard en 1806 par un heureux explorateur allemand, Ulrich Seltzen, ensevelies sous un épais manteau de sable. Il a ensuite fallu plus d'un siècle avant que des fouilles sérieuses ne soient entreprises, sous le mandat britannique. Le site étant immense, il faut compter entre 3 et 4 heures pour le visiter. Le soleil y tape fort et l'ombre y est souvent absente.

A voir lors de la visite:

L'arc d'Hadrien

L'hippodrome (spectacle d'époque chaque jour à 11h)

"Romains" en grève...

Les temples de Zeus et d'Artémis

Zeus & Artémis 

Le forum ovale: sans doute le plus grand forum de l'Empire romain. Il faisait à la fois office de place publique, d'agora et de marché (de nombreuses boutiques ont été retrouvées à ses abords).

Les 2 théâtres (nord & sud) - un joueur de cornemuse fait son petit show moyennant quelques JOD.

Théâtre sud
Théâtre nord

Le Nymphée (fontaine publique monumentale)

L'artère principale (allée principale de la ville)

• • •

Château d'Aljun 

Situé à quelques kilomètres de Jerash, le château d'Aljun (12ème siècle) est un petit bijou d'architecture construit sur un éperon rocheux. Il offre des panoramas à couper le souffle sur la vallée du Jourdain.

• • •

En direction de la Mer morte (2h de route).

Mujib Chalets [situé 420 mètres en-dessous du niveau de la mer - 15 magnifiques bungalows avec vue sur la mer - terrasse - salle de douche - accès à la mer morte - restaurant - parking]

Un endroit paradisiaque... ne pas manquer le coucher de soleil de la terrasse

10
sept

Wadi Mujib Siq

Le Siq Trail est un itinéraire de 2 kilomètres environ. Il se fait en deux heures et demi pour aller jusqu’à la 1ère cascade et retour. Pour l’aller, on est à contre-courant, à pied, en rappel et parfois à la nage. Le retour se fait plus rapidement car on est porté par le courant. A l’aller comme au retour, quelques passages ne sont pas évidents à franchir. Je conseille vraiment de prendre un guide car il vous fera profiter un maximum de chaque endroit. On finit trempé avec quelques bleus mais tellement heureux ! 😀

Je reprends la route des Rois qui mène vers les plus grands sites bibliques. Route des prophètes, des pèlerins et des princes, elle fut aussi autrefois le chemin qui mena les Hébreux vers la Terre Promise. Traversant les plus beaux sites jordaniens, elle permet de découvrir les splendeurs passées du royaume jordanien. Elle part de Amman vers Aqaba.

Château de Kerak 

Ce château-fort du 12ème siècle se situe au sud d'un plateau rocheux. C'est un bel exemple d'architecture des Croisés, un mélange de style européen, byzantin et arabe.

Attention aux rabatteurs qui vous proposent une place de parking devant leur établissement et quand vous quittez, vous vous sentez obligé de consommer à des prix exhorbitants !

Château de Shobak

Ce château-fort aussi appelé le Krak de Montréal, également construit au 12ème siècle, contrôlait les voies commerciales reliant l'Égypte, la Péninsule Arabique et la mer Rouge.

Siq al-Barid ou Little Petra

Ce petit site archéologique (petit frère de Petra) comprend des ruines nabtéennes. On peut se promener librement ou se faire accompagner par un Bédouin. A ne pas râter: les fresques de vignes, de fleurs et d'oiseaux dans la maison peinte (on n'en voit pas à Petra). Un trail de 6km relie également Litlle Petra au monastère El Deir de Petra (pour les courageux).

A visiter de préférence avant le site de Petra

Hôtel futuriste sur les hauteurs du site...
Derniers lacets avant d'arriver
Les fresques

Hôtel La Maison [super établissement situé à 5 minutes à pied du Visitor Center de Petra - chambre confortable - petit déjeuner copieux - possibilité de buffets le soir - parking]

11
sept

Je suis tellement impatiente de te voir que je suis aux aurores à l'entrée... J'ai 3 jours complets pour te découvrir, te chérir, t'apprivoiser.

Pétra (qui signifie "roche" en grec) était la capitale des Nabatéens, peuple commerçant qui, à partir du VIe siècle av. J.-C, domina la région jusqu'à l'arrivée des Romains. Ceux-ci sculptèrent dans les falaises de grès des temples et des tombeaux aux façades impressionnantes, dont les couleurs rose-orange varient avec la luminosité.

Les Bédouins, même s'ils ont été chassés de leurs habitations troglodytiques au sein même des ruines, sont toujours présents sur le site et se sont reconvertis peu à peu en vendeurs de souvenirs, chameliers, serveurs de restaurant et de café, etc., ce qui leur permet de bénéficier d'un revenu supérieur à celui de nombreux autres Jordaniens.

Pétra inspira bon nombre d'artistes. Mais le héros qui a le plus contribué à la faire connaître n'est autre qu'Indiana Jones, interprété par l'acteur américain Harrison Ford. Dans le film de Steven Spielberg, Indiana Jones et la dernière croisade (1989), on le voit avec Sean Connery évoluer à cheval dans un dédale de roches, parsemé de temples en tout genre.

Prévoir de très bonnes chaussures (de marche de préférence), un chapeau (car le soleil tape fort à certains moments), des petits en-cas et surtout beaucoup d'eau ! Possibilité de se restaurer juste avant de monter au Monastère mais assez onéreux. Quelques toilettes éparpillées sur le site.

Le site étant tellement immense, je me limiterai pour ce premier jour au Trésor (que j'aurai bien le temps de scruter les jours suivants), à la promenade vers le Haut Lieu du sacrifice, la descente vers le Qsar El Bint, le Monastère Deir. Journée commencée vers 7h du matin et terminée vers 18h... chaussures couvertes de poussière.

Le Siq

L'étroit défilé de grès rouge, dont les falaises atteignent souvent 100 mètres de haut, est l'unique voie d'accès au site. Cette gorge sinueuse conduit jusqu'au monument le plus célèbre de Pétra: el Khazneh, autrement dit le "Trésor" (8462 avant JC), monument commémoratif, dédié certainement à une reine ou un roi nabatéen. Il descend légèrement jusqu'au Trésor mais doit bien entendu être remonté en fin de visite ce qui est assez fatiguant (je dois bien l'avouer). De nombreux bédouins vous proposeront de vous amener à l'entrée du Siq ou de vous remonter à l'entrée en cheval (soi-disant gratuit mais un pourboire est bien entendu attendu). Des carrioles sont aussi possibles pour atteindre le Trésor mais sincèrement j'aime trop les animaux... (et tant pis pour mes chaussures!).

El Khazneh (ou Trésor)

Et voici enfin la magistrale façade du "tombeau-temple", d'inspiration gréco-romaine. L'intérieur du monument est d'une simplicité surprenante: trois portes ouvrent sur les cellules qui servaient à disposer les sépultures. Meilleur moment de la journée pour le voir: fin de matinée (quand le soleil arrive dessus) et fin de journée où il devient rose.

De jeunes bédouins vous proposeront dès votre arrivée devant le Trésor de grimper pour le prendre en photo... (cela grimpe sec et marchandage de mise). Un chemin officiel de 50 minutes y conduit également [voir plus loin].

Promenade vers le Haut Lieu du Sacrifice

Juste avant le théâtre, prendre à gauche et monter les 800 marches (irrégulières) qui vous conduiront au Haut lieu du Sacrifice [cela grimpe sec je préviens... évitez les heures chaudes!]. L'autel, une grande pierre circulaire, était utilisée pour sacrifier les animaux, un canal recevait le sang sacrifié, alors que le prêtre nettoyait ses mains dans la citerne taillée dans la roche. Il faut ensuite marcher encore quelques mètres afin d'atteindre le sommet (marqué par le drapeau jordanien) et profiter d'un panorama à couper le souffle sur les tombes royales.

l'autel

Promenade vers le Qsar El Bint 

Ballade tranquille redescendant vers le site lui-même. En chemin, on peut apercevoir le monument au lion et différentes tombes. Cette promenade permet de se reposer un peu après la montée précédente 😀. De plus, les paysages sont magnifiques et très peu de monde (quelques touristes, ânes, bédouins).

Monument au lion
Temple au soldat

Monastère Deir

C'est au bout de 45 minutes d'ascension, entre gorges et ravins somptueux, que l'on atteint le Deir (le "Monastère"), l'un des deux plus célèbres édifices de Pétra. Creusé dans un rocher de grès jaune, ce monument cultuel du début du 2ème siècle de notre ère arbore une façade colossale (42 mètres de haut, 45 mètres de large), surmontée d'une gigantesque urne funéraire, mesurant plus de 9 mètres de haut. Avec son fronton brisé, encadrant la tholos (temple circulaire), elle rappelle la façade du Khazneh, mais son décor est plus sobre.

Ascension à faire très tôt le matin ou en fin d'après-midi car la montée est en plein soleil et longue... 850 marches !

Ils ont tous la plus belle vue bien entendu :)
Café détente :)

Quelques clichés pris en retraversant le site...

Et ça remonte pour rentrer...

Heureuse de ma première journée à Petra mais morte... de fatigue!

De nouveau: Hôtel La Maison

12
sept

Et voilà... une bonne nuit de sommeil et je repars te retrouver.

Pour cette journée, je vais me concentrer sur le théâtre, le chemin menant sur la vue surplombante le Trésor, l'église byzantine, le temple du lion ailé... et Petra by night.

Le théâtre

Ce théâtre romain taillé dans la roche pouvait accueillir de 3 000 à 8 500 personnes.

Randonnée Al Kubtha

Après les tombes royales, je prends les escaliers qui grimpent pendant 50 minutes vers le point permettant de profiter de LA vue sur le Trésor (2 cafés bédouins sur la route 😀).

Vue sur le théâtre

Eglise byzantine

Le sol est recouvert de magnifiques mosaïques toutes plus belles les unes que les autres.

Temple du lion ailé - temple - Qsar El Bint - Rue à colonnades

Temple du lion ailé
Temple
Qsar El Bint
Les tombes royales

Petra by night

Spectacle son et lumière proposé plusieurs fois par semaine de 20h30 à 22h30 pour un prix de 17 JOD (pas compris dans le Jordan Pass). Descente du siq jusqu’au trésor dans la nuit à la lumière de faibles lampions offrant un charme certain (personnellement). Arrivé devant le Trésor, on s'assied sur des nattes au milieu des lampions. Intermède musical sous les étoiles, thé à la menthe... et tout d'un coup la façade est éclairée (par un jeu de lumières). Moment magique néanmoins... surtout si on voit le Trésor pour la 1ère fois.

Hôtel Petra Palace [grand établissement - chambre spacieuse - 2 piscines] - mais personnellement je préférais l'Hôtel La Maison...

13
sept

Matinée repos à la piscine de l'hôtel...

Après-midi visite:

Les tombes royales

Ces quatre tombes côte à côte dominent la cité et impressionnent par leur taille et leur finesse. La première et la plus visitée et celle dite de la Tombe de l'Urne, datée de 70 avant JC, attribuée selon certains archéologues à Malchus II ou Aretas IV. La cour principale, bordée de colonnes mène ensuite à la chambre funéraire principale, immense, reconvertie ultérieurement en Eglise. La seconde tombe est modeste, en comparaison à la précédente. Elle se situe à l'arrière de la tombe de l'Urne. Elle est appelée la tombe de la soie, par rapport à la couleur ocre de sa façade. La troisième, la tombe corinthienne, est plus abîmée par le temps, mais elle présente toutes les caractéristiques architecturales de Petra. Quant à la dernière, la tombe palace, elle ressemble à s'y méprendre au palais romain de Néron.

Tombe de l'urne
Tombe de soie
Tombe corinthienne
Tombe palace

Le grand temple

Voici quelques photos inclassables de Petra

Petit coin local
Il le faut aussi
Mise en place de Petra by night

Hôtel Petra Palace

Bye-bye Petra... ce fut une magnifique expérience riche en rencontres diverses, entraides,... Selon moi, il faudrait juste un peu plus réglementer à l'intérieur (ânes/chevaux/dromadaires pas toujours bien soignés, bédouins assez envahissants).

14
sept

Départ matinal pour arriver à 9h30 au Visitor Center de Wadi Rum. La route de Petra à Wadi Rum est longue, tortueuse, montagneuse dans ses débuts pour finir par l'autoroute du désert (camions en folie et en descente) jusque Wadi Rum.

Faire le plein en quittant Petra (Wadi Musa) car la voiture consomme pas mal entre les 2 destinations. Ai eu une période de stress en voyant mes petites lignes disparaître si vite...

Le Wadi Rum est un paysage désertique comportant des canyons, des arches naturelles, des falaises et des grottes. Il a été inscrit au Patrimoine mondial en 2011 en tant que bien mixte naturel et culturel. L'entrée est payante (Jordan Pass). Plusieurs compagnies proposent des excursions de 1, 2 voire 3 journées dans le désert avec logement en tente bédouine ou à la belle étoile. Je suis partie avec Jordan Track (95 JOD pour 1 journée complète, promenade à dos de dromadaire, nuitée en tente bédouine et repas inclus). Très chouette expérience même si en fait toutes les jeeps se suivent dans le désert mais chaque chauffeur cherche la meilleure place pour le coucher de soleil 😀 La nuitée fut magique au milieu du désert sous un ciel étoilé.

A voir: la dune rouge, le canyon de Abu khasheba, les inscriptions nabatéennes, les arches Jebel Burdah et Um Fruth...

Tente bédouine (Jordan Track) [tente bédouine 2 lits - douches et toilettes en dur - grande tente pour le petit déjeuner - cercle extérieur avec coussins pour le dîner]

Pour cuire le poulet à l'étuvé
Sanitaires
Coin dîner
Cuisine et tente petit déjeuner
15
sept

Retour à la réalité... reprise de la voiture et route vers Aqaba (plus par curiosité que pour autre chose - je ne m'y arrêterai même pas surtout en voyant le nombre de fast foods!). Je prends la route qui longe la frontière israélienne en direction de la mer morte. 270 km à travers le désert (peu de stations d'essence en chemin) avec quelques points contrôle... finalement après 3h j'arrive enfin à la mer morte. Petit passage par le Dead Sea Panoramic Complex (route en lacets pour y accéder) afin d'avoir la plus belle vue sur cette mer qui est en fait un lac. Et continuation vers mon hôtel.

Arrivée à Aqaba
Rien à l'horizon
La mer morte

Dead Sea Panoramic Complex

Crowne Plazza Dead Sea [grand complexe - 1 piscine gigantesque et 1 piscine adultes - chambre très confortable - accès facile à la mer morte]

16
sept

Dernière journée de visite, je repars avec Titine sur la Route 40 en direction de l'Irak et de l'Arabie Saoudite (très nombreux camions). La route (2 bandes) prendra 2 bonnes heures pour atteindre mon 1er château (Azraq). Ces bâtiments du 12ème siècle, dispersés dans le désert, pouvaient servir de caravansérails, de bains isolés ou de pavillons de chasse.

Qasr Azarq

Le château est construit sur le basalte noir local, en une structure carrée, avec des murs longs de 80 mètres, entourant une grande cour centrale. Au 16ème siècle, l'Empire ottoman y installe une garnison. Lawrence d'Arabie y établit son quartier général, à l'hiver 1917, pendant la grande révolte arabe contre l'Empire ottoman. Il installe son bureau dans la chambre de l'entrée.

Qasr Amra

Qasr Amra est le plus célèbre des châteaux du désert de l'Est jordanien. C'est l'un des exemples les plus remarquables du premier art omeyyade et de l'architecture islamique. Le château, qui aurait été utilisé comme lieu de villégiature par le calife ou par ses princes pour le sport et le plaisir, est couvert de fresques décrivant des scènes de chasse (de mammifères que la chasse a conduit depuis à l'extinction au Proche-Orient), des fruits et des femmes. Il contient également un système thermal divisé en trois pièces, témoignant d'une influence romaine (thermes).

Qasr Kharana

Un parfait parallélépipède faisant penser à un ancien caravansérail.

Retour à Madaba - Black Iris Hotel

Haret Jdoudna [tables installées dans un jardin intérieur - très bon mais attention aux taxes qui se rajoutent à la fin]

17
sept

Voilà, il est temps de rentrer. Ce superbe voyage de 1300km ne fut pas de tout repos. J'ai eu pas mal de périodes de stress probablement dues au fait que je voyageais comme femme seule. Dans un pays où la Reine est moderne et non voilée, 95% des femmes que j'ai vues lors de mon périple étaient voilées ou portaient une burqa.

Femme seule: ce n'est pas "rose" comme le prétendent les guides. Des enfants à Amman m'ont lancée des petits fruits bien durs lors de ma descente vers le théâtre (et ils visaient bien!) - jets de pierres sur le Route des Rois (toujours des enfants). Dans certains endroits le soir je ne me sentais pas trop à ma place.

Stations essence: attention, 2 pompistes sur 3 ont essayé de m'entuber (1 a réussi 😦). En fait, ils font le plein et au moment du paiement, ils donnent un autre montant prétextant une mal-compréhension du montant initial.

Voiture de location: malgré les noms connus des agences de location, les voitures sont en mauvais état. Bien vérifier l'état avant de quitter l'aéroport et bien noter tous les coups. Ma 1ère voiture (Chevrolet Spark) est tombée en panne en arrivant au 2ème hôtel...