A la recherche du Colosse

Découverte de cette île bien connue du Dodécanèse: RHODES. Une semaine à travers ses ruelles, ses petits villages, ses sites archéologiques, ses criques, ses plages,... et bien entendu ses chats.
Du 27 mars au 3 avril 2022
8 jours
J1

Ma connaissance originelle de Rhodes se limitait à son port suite à des aller-retour lors de mes années en Turquie (début 2000). A l'époque, en 1h30 d'aéroglisseur au départ de Fethiye (Turquie), on atteignait la côte rhodienne. Cela permettait à quiconque (européen) qui avait un visa turc de 3 mois de le prolonger en faisant simplement l'aller retour sur la journée. Après de nombreuses années, je me suis dit que je devais la découvrir plus en profondeur. Et voilà, fin mars, 1er avion de Ryanair au départ de Charleroi... et me voici pour 1 semaine à Rhodes: 600km à la traverser de long en large et en diagonale car finalement cette île n'est pas très grande (90km de long sur 45km de large). On y roule bien entendu pépère au vu de certaines routes sinueuses et des limitations de vitesse. Le fait que ce soit le début de la saison m'a permis de rouler à l'aise, de pouvoir traverser les petits villages sans aucun problème et de ne jamais devoir faire la file... et bien entendu d'avoir des photos sans personnes dessus 😀 Par contre, quelle tristesse de voir tous ces établissements hôteliers fermés (voire abandonnés) de même que les restaurants. Le Covid et la guerre en Ukraine vont vraiment laisser des traces indélébiles même là. En espérant que mon petit reportage photos vous donnera l'envie de la découvrir...

• • •

Arrivée tardive à l'aéroport International Diagoras après un vol de 3h30 au départ de Charleroi. Réception de ma super Titine (Peugeot 108) et en route vers mon premier hébergement dans lequel je resterai 3 nuits.

Aéroport Intenational Diagoras 

MV83 Appartment: situé dans la nouvelle marina de Rhodes, à 3km du port de Mandraki et à 15km de l'aéroport, cet appartement est spacieux, très bien agencé et avec vue sur mer. Literie confortable, propre, mini cuisine, facilités de parking et à 2 pas de la mer. Position idéale pour partir à pied à la découverte de la vieille ville de Rhodes à pied (+/-30 min).

J2

La cité médiévale est située en plein cœur de la Rhodes-Ville; cernée par la ville nouvelle et le port, elle est fortifiée de murailles impressionnantes percées de grandes portes. A l'intérieur des fortifications, on est directement transporté vers le temps des Chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Mais la vieille ville a traversé différentes périodes qu'on croise dans le dédale des rues. Il faut se perdre dans son labyrinthe pour découvrir ses palais, ses mosquées, ses petites églises orthodoxes, ses petites places,...

La nouvelle ville, au nord, rassemble les entités administratives, les grands magasins, les lieux de sortie ainsi que les plus grands hôtels de la ville et l'aquarium.

L'aquarium
Le Casino

Rhodes Ville possède aussi une acropole antique qui domine toute la ville. On peut y découvrir la reconstitution du stade avec ses 210 mètres de long, du théâtre qui pouvait accueillir 800 personnes et des temples dédiés à Zeus et Athéna. La vue panoramique sur la ville y est magnifique.

Le Palais des Grands Maitres: c'était le centre du pouvoir de la cité croisée. C'est là que logeait le Grand Maitre, élu par les membres de l'ordre et chargé jusqu'à sa mort de l'administration suprême des Chevaliers de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem. Le palais comprend une cour intérieure, prévue pour abriter la population rhodienne en cas d'attaque ennemie sur la cité. A découvrir: plusieurs salles reprenant des expositions, des salles de réceptions, des appartements en enfilade, des belles mosaïques sur les sols,...

Cathédrale Notre Dame du Château: elle fut construite par les Byzantins. Cette église de rite orthodoxe va connaitre le même sort que d'autres lieux à l'arrivée des Chevaliers, aux environs de 1300; les paroissiens et le clergé orthodoxes sont priés de se retirer et l'église, devenue cathédrale, est consacrée pour le rite catholique. On peut y découvrir de jolies fresques du 14ème siècle.

Musée archéologique: ce magnifique ensemble abritait l'hôpital des Chevaliers de Saint Jean qui soignait les malades et les blessés pendant la période croisée. La cour intérieure est cernée d'une galerie à deux étages qui dessert les salles du musée. Expositions des plus grands trésors archéologiques de Rhodes et des iles aux alentours.

Le port de Mandraki: cet ancien port existe depuis l'Antiquité et fut utilisé par tous les conquérants successifs de la ville. L'entrée est gardée par deux colonnes surmontées de sculptures en bronze représentant les emblèmes de Rhodes: le cerf et la biche. Pendant des siècles, la légende voulait que ces deux colonnes marquent l'emplacement de l'antique Colosse de Rhodes. Selon ce mythe largement répandu, les pieds du colosse s'ancraient au niveau des colonnes actuelles, pour s'élever à 32m de hauteur. C'est à ce port qu'on peut trouver les bateaux de croisières ou d'excursions. Les quais offrent des bâtiments d'architecture variée: la Banque nationale, le Théâtre national, la Poste, le palais de Justice, la Mairie,...

Bière vue sur mer ... 
J3

Les anciens thermes de Kallithea sont situés en surplomb d'une plage aux eaux cristallines. Réalisés par les Italiens dans les années 1920, ce bijou architectural est l'un des plus beaux exemples du patrimoine fasciste rhodien. Les propriétés curatives des eaux y sont connues depuis l'Antiquité. On s'y rendait du monde entier pour soigner les infections digestives. Malheureusement ses activités cessent totalement dans les années après guerre et l'ensemble, abandonné, rouvre ses portes début des années 2000 suite à des travaux de rénovation qui lui redonnent sa splendeur de l'époque. Aujourd'hui ses deux rotondes sont plutôt utilisées pour l'organisation de mariages (avec vue à couper le souffle). Sa petite plage aux eaux cristallines attirent aussi les amoureux de la mer en période estivale.

Retour à Rhodes Ville pour le tour des remparts: 4km de long sur 8-10m de haut et jusqu'à 12m d'épaisseur à certains endroits. Les Chevaliers ornèrent les murailles de hautes tours de garde frappées des armoiries de chacune des Langues; chaque auberge étant responsable de défendre une section des remparts médiévaux.


A défaut de moussaka: risotto au poulet et cèpes

J4

La côte ouest de l'île est relativement plus préservée que l'est. Elle est plus exposée aux vents, ce qui peut parfois gêner la baignade mais donne l'avantage de plages isolées, boudées des touristes. De nombreux sites d'intérêt historique parsèment aussi le littoral, comme les sites antiques de Ialyssos et Kamiros ou la forteresse de Kristinia.

Ialyssos était avec Lindos et Kamiros, l'une des trois grandes cités prospères établies par les Doriens. En réalité, il ne reste quasi rien de l'antique Ialyssos dorienne. Mais ce site magnifique perchée sur la colline de Filerimos (5km de routes sinueuses) vaut le détour pour l'ensemble monastique du même nom. Vrai havre de paix au milieu des cyprès, le cloitre et le clocher permettent d'imaginer la vie à l'époque. De l'autre côté de l'entrée du site se trouve le chemin du Calvaire avec sa grand croix de 18m de haut avec un panorama époustouflant. Le parking et le site sont aussi jonchés de paons qui se pavanent.

Site antique de Kamiros: les ruines sont éparpillées dans un site majestueux d'une beauté touchante. Les fouilles ont révélé les ruines de 3 ensembles: l'agora avec son temple dédié à Apollon, ses 2 sanctuaires et ses 2établissements de bains; une zone résidentielle dense composée de maisons successives organisées le long de ruelles et son acropole construite en amphithéâtre sur 3 niveaux avec un temple dédié à Athena. Un vrai régal surtout pour moi qui y étais quasi seule.

Après l'effort, le réconfort: restaurant Old Kamiros avec ses petites tables sur la plage...

Château de Kritinia: perché sur un promontoire rocheux, il offre une vue imprenable sur la mer et la petite île de Halki.

Le minuscule port de Skala Kamiros accueille les bateaux de pêche et ceux qui effectuent la liaison quotidienne avec l'île de Halki, juste en face.

Traversée d'ouest en est en passant par les petits villages d'Embonas, Apollona, Eleoussa. Ce dernier est particulier car il reste les bâtiments abandonnés à la fin de l'occupation italienne. Le village fut fondé par les Italiens en 1935 pour abriter une communauté de garde-forestiers. Lorsque la domination italienne se termine, la vie du village s'éteint doucement pour laisser place à des majestueux bâtiments vides. Aujourd'hui, on peut encore admirer les arcades, les escaliers, les différentes pièces et les galeries volumineuses. Ambiance spéciale 🥴

Belle plage de Traounou.

Plage la plus connue de la côte est surnommée Anthony Quinn Bay. C'est là que l'acteur acheta un terrain après avoir découvert la région pendant le tournage du film Les Canons de Navarone. Elle est parait il bondée en été. Perso, bof bof... mais bon les goûts et les couleurs?!

Paragadi fish restaurant: à deux pas de mon appartement.

J5

Journée grise donc pas trop de motivation... ce sera la route vers mon deuxième hébergement à Charaki avec quelques petits stops.

Le Monastère de la Vierge de Tsambika domine la baie. Après 300 marches éprouvantes (et heureusement il ne faisait pas chaud), la vue panoramique en vaut la peine. Les femmes qui souhaitent tomber enceintes viennent prier là (après 300 marches !!!!): selon les croyances locales, la Vierge exauce leurs voeux régulièrement. D'ailleurs appeler son enfant Tsambikos ou Tsambika est monnaie courante sur l'ile.

Archangelos: promenade à travers ses jolies ruelles blanches et détour par sa forteresse croisée perchée sur les hauteurs du village.

Plage de sable de Stegna Beach et comme pour les autres endroits, c'est vide... mais un sens je n'ose imaginer ce que cela donne avec des hordes de touristes. J'ai pu manger mon petit menu Pita gyros/salade/Mythos en bord de mer accompagnée d'un beau matou et d'une gentille chienne.

Of course free wifi c'est important !
Le top du top pour manger
Non non c'était le resto d'à côté mais trop chic et pas la même vue...

Arrivée et découverte de mon nouveau lieu de villégiature: Charaki. Superbe petite baie avec quelques restaurants/tavernes... mais un seul ouvert pendant mon séjour de 3 nuits.

Haraki Stone Appartment:superbe appartement à quelques minutes à pied de la petite crique. Superbement agencé, bien décoré avec des pierres de la région (d'où son nom je présume), grande cuisine bien fournie, cadeaux de bienvenue (et de départ, si si), salle de bains magnifique, lit confortable et 2 belles terrasses (dont vue mer et coucher de soleil sur la montagne). Que demander de plus? Seul hic, pas de magasins/boulangerie dans le coin...

Haraki Dreams Pub: franchement de l'extérieur cela ne m'inspirait pas mais c'était cela ou rien. Franchement, je n'ai pas été déçue. Superbe service, excellent cocktail et très bonne souvlaki. Miam...

Après un seul apéro ;)
J6

Partons à la découverte du sud 😉

Le village de Lindos par ses maisons blanchies à la chaux et son bougainvilliers ressemble plus à un village traditionnel des Cyclades. Il est entièrement piétons et attire de nombreux touristes à la journée en période estivale. Franchement, je me suis laissée charmer par ses petites ruelles, ses maisons traditionnelles et ses éternels chats. Mais Lindos, c'est aussi son acropole qui domine la ville d'une hauteur de 115m protégée par les murailles imposantes édifiées par les Croisés. Le temple d'Athena se trouve au point culminant de l'acropole. C'est l'un des rares temples antiques qui ait conservé ses murs intérieurs et sa colonnade latérale. En quittant le site, on peut aussi découvrir taillée dans la roche la proue d'un navire. On peut y accéder par 2 chemins différents, à pied ou à dos d'âne (à éviter svp!). Par contre, je n'ose imaginer la montée en plein été.

Lunche avec vue 😉

Moussaka - Mythos avec vue sur l'acropole de Lindos

Presqu'île de Prassonissi: cette presqu'île, située à l'extrême sud de Rhodes, est reliée à la terre par une langue de sable praticable en été, l'hiver le niveau de la mer monte et coupe le cap du reste de l'île (j'étais bien évidemment dans le 2ème scenario). Les courants calmes à l'est et agités à l'ouest s'y retrouvent sous un vent puissant: idéal pour les amoureux de kitesurf.

Monolithos: le village est à voir pour sa forteresse médiévale, bâtie par les Chevaliers de l'ordre de Saint-Jean dans un site magnifique et perchée sur un promontoire rocheux (attention au vent!!).

Retour à Charaki

Leur rentabilité d'espace m'épate
J7

Découverte de la forteresse de Faraklo (située derrière mon appartement): la montée est pénible (grosse pierres, mauvaises herbes, chemins quasi inexistants,...) mais voyant une famille avec 3 enfants en bas âge y monter, je ne pouvais me dégonfler. Vue magnifique !!

Re-crochet par Lindos 😀 en passant par Vliha Bay. J'étais subjuguée par la couleur de l'eau de la mer. Un bleu si clair, si pur... juste magnifiqueeeeeeeee.

Baie de Saint Paul

Fin de journée calme à Charaki

J8

Journée relax à Rhodes Ville en attendant la fin de journée pour le vol retour vers Charleroi.

Je suis habituée de réserver mes voitures chez BSP Auto pour tous les pays du sud où l'assurance remboursement de franchise pas trop chère permet d'éviter pas mal de frais en cas de problèmes de bas de caisse des voitures (cf. Crète). Le loueur sur place fut Autocandia: excellent accueil, voiture nickel et quasi neuve (petit souci vite disparu après une petite visite). Franchement à conseiller. Les petites voitures sont plus faciles à garer en ville (Lindos & Rhodes) ainsi que pour les traversées des petits villages. Les routes sont convenables mais la vitesse est assez limitée. Googlemap fut d'une grande aide malgré une signalisation bien présente (et bilingue) mais pas toujours évidente quand on voyage seul(e). Nombreuses pompes à essence dans toute l'île donc aucun problème à se faire hormis le prix qui est encore plus cher que chez nous 🥴

En fait, j'aurais pu faire un reportage complet dédié aux chats car Rhodes en est rempli. Certains sont en plus vraiment photogéniques. Ils ne semblent pas malheureux, vivent en communauté, sont nourris et soignés par les habitants (bon évidemment ils leur manquent très probablement les câlins).