Carnet de voyage

Finistères.

Une destination qui ne manque pas de piquant, tant les paysages sont divers. D'où le s ajouté à Finistère. Un plaisir pour les yeux, qu'on garde ensuite au fond du cœur.
Avril 2015
5 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Perdue au milieu des champs de colza, la chapelle Saint-Antoine ne manque pas de charme ! Je l'ai aperçue au hasard, en faisant le chemin entre Sizun et Saint-Vougay. Une découverte plus que sympathique, une bonne porte d'entrée dans le Finistère. Ouvrez bien l’œil, elle peu indiquée.

2

Second arrêt exaltant, le château de Kerjean. La kersantite a en partie été ultilisée pour sa construction. Cette pierre locale, prélevée aux alentours de Kersanton, a été aussi utilisée pour l'érection des enclos paroissiaux (nous y reviendrons dans un autre carnet).

La chapelle est à voir absolument, la charpente est exceptionnelle. Je n'en ai pas de photos mais vous pouvez avoir un aperçu facilement via un moteur de recherche. L'histoire du château ne manque pas de piquant. Pour en savoir plus : http://www.cdp29.fr/fr/presentation-kerjean

Une exposition était en cours dans plusieurs salles du château, "un chasseur sachant chasser" , mélange d'objets anciens et d’œuvres contemporaines. Une belle originalité, avec des interfaces multimédias bien vues et dynamiques.

Dans le pigeonnier du château, chaque pigeon pouvait faire son trou.

3

La forêt de Huelgoat, au premier regard, parait familière et différente à la fois. L'ombre projetée par les arbres ne cachent en rien le mystère qui se dégage de l'ensemble sylvestre. Mais allons voir plus loin ce qui caractérise cette forêt...

... les rochers ! Je suis d'abord allé voir la fameuse roche tremblante. Si vous la poussez à un endroit précis (le petit jeu est de le trouver), la pierre semble bouger comme par magie. Magie que l'on retrouve au chaos du ménage de la vierge. Un amas de gros rochers que la nature a monté les uns sur les autres de manière artistique. Un endroit enchanteur qui n'est pas sans rappeler la forêt de Paimpont, alias Brocéliande.

roche tremblante 

Attention, ça mousse ! Au mois d'avril, après plusieurs jours de pluie, la forêt s'est maquillée de vert. Et parfois, au détour d'un chemin, on croise de drôles d'animaux qui ne sont, de fait, qu'une illusion.

Pour mon périple, j'ai traversé le chaos du ménage de la vierge, je me suis engagé sur le sentier des amoureux. J'ai bifurqué en direction du camps d'Artus jusqu'au point de vue. A regarder la photo ci-dessus, on se croirait au Canada. J'ai fait demi-tour, je suis parti vers la Grotte d'Artus puis vers la mare aux sangliers. De nouveau, je fais demi-tour, parcours un sentier dont je n'ai pas retenu le nom qui sonne bon la Bretagne. Ensuite, je retourne à la roche tremblante.

Mare aux sangliers 
4

Tout en haut de la montagne Saint-Michel trône une chapelle. Elle surveille de son clocher le lac de Brennilis. Et cette élévation permet de profiter d'un très beau point de vue sur les monts d'Arrée.

5

Un seul mot: grandiose ! J'ai trouvé là un de mes endroits préférés du Finistère Nord. Le Roc'h Trevezel mérite qu'on s'y arrête et qu'on aille frôler ses crêtes rocheuses.

Le paysage semble presque lunaire, désertique, avec un faux semblant d'aridité. Les genêts viennent colorer le tout, plus ou moins discrètement. Un bout du monde au bout de l'Ouest de la France.

On voit loin, très loin même ! C'est splendide. Avec cette agréable sensation d'être seul au monde.

6

On ne voit que lui ! Il se dresse majestueux et longe la ville. Ses courbures tentent de vous charmer. Le viaduc joue les grands ducs.

Pas moyen de prendre une photo sans qu'il s'invite. Le voilà qui apparaît désormais au-dessus des maisons. C'est lui le plus grand, et il compte bien en remontrer.

L'église Sainte-Melaine est un autre incontournable de la ville. Elle se dévoile volontiers sous sa double personnalité: élégante et finement dentelée, puis plus hargneuse avec son contrefort défensif. Elle rassemble en elle la Bretagne à la fois sage et rebelle.

Dans les rues, les maisons aux toits pentus et au colombage de bois s'alignent dans une parfaite ordonnance. A admirer sans modération. Et n'oubliez pas d'aller faire un tour dans la maison dite de la Duchesse Anne, qui en vérité n'y a jamais mis les pieds. Avec mention super bien pour l'escalier en bois, unique en son genre, tout droit sauvegardé de l'époque médiévale.

7

Emblématique du Finistère, la ville de Roscoff offre toute sa Bretagne attitude au visiteur qui s'y aventure. Outre de fameuses crêperies (région oblige !), nous pouvons y revivre le temps des pirates et des corsaires. A l'abordage !

N'oubliez pas de faire un petit tour à la chapelle Sainte-Barbe. Elle est petite mais elle a tout d'une grande.

Et enfin, promenez-vous dans les rues de la ville, les maisons de pierre se succèdent mais ne lassent jamais, car elles ont toutes leur particularité.

Comme Vagalam, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.