Carnet de voyage

VALTIBELCO

Dernière étape postée il y a 6 jours
preparation du voilier evasion 32 VALTIBELCO en vue d'un tour d'europe mer et canaux
Juillet 2020
52 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 12 mai 2019

bonjour a tous

ca y est ma retraite a sonné de chauffeur de car de tourisme au lux qui m'a permis d'acheté un evasion 32 que j'ai voulu a l'etat d'epave pour en faire un bateau pour les canaux et pour la mer

ce voilier je l'ai acheté avec un moteur in bord cassé

un troue dans la coque et 300kilo de moule aglutiné

la premiere etape a été d'acheté un moteur rénové le faire posé car la particularité de ce bateau est que le moteur se trouve sous le planché du salon de pont dans la qille longue

beaucoup de déboire de retard du chantier m'on décidé de l'enmener de la seyne a port st louis du rhone descendre sur place pour surpervisé les opérations de soi-disant mecano qui save plus faire des facture faramineuse que d'effectuer les réparations

enfin le moteur a été monté démaré et viré du chantier avec une mise a l'eau par un grutier pas du tous digne de ce nom

aprés cette etape mon fils et mon neveu m'ont aidé a le ramener de la seyne a port st louis du rhone au port a sec NAVY SERVICE en juillet 2017

juillet 2018

J'ai passer 3 semaines a instaler un four et un frigo neuf

revoir tout le secteur batterie avec un professionnel et toute l'alimentation gasoil

refaire la peinture extérieure en bis conposant au pistolet electrique

faire qelque essaies a l'eau qui m'on permis de detecter une petite fuite dans la quille malgres sa statification pendant l'hiver

en fait c'etait une fuite dans une ancienne sonde qui avait été mal etanchéifier.

2
2
Publié le 11 septembre 2019

Je suis descendu des Vosges avec madame pour parachever

Après une bonne semaine a réactiver tous le bateau et surtout le remplacement des sondes profondeur,et vitesse qui par la même, eliminait la fuite de l'ancienne sonde.

La mise a l'eau confirme la réparation et hourra,

Plus de fuites et le témoin c'est la pompe de cale qui ne se met plus en route

Par contre,le moteur demare et cale.

Au visu du decanteur de l'eau dans le gasoil,

Grave , attente du mecano qui confirme l'eau mais en plus des bactéries dans le réservoir

Donc vidange complète des 90l blanchi d'eau,donc très mauvais pour le moteur

Après lavage du réservoir avec 5l de super et remplissage de gasoil propre redémarrage du moteur et enfin notre première navigation jusqu'à port st Louis.

3
3
Publié le 11 septembre 2019

Après 2 jours de repos a port st Louis, mon fils nous pousse a partir via la première écluse qui mène sur le Rhône

Impressionnant ce Rhône que nous remontons sur 63kilomètres ,passant Arles beaucaires ,et notre première grande écluse ou nous amarrons en rappel au bateau avec une amarre avant et arrière sur le bollard qui monte avec le bateau

Passé cette écluse de vallabregue nous faisons escale sur la halte nautique de vallabregue très bien accueillie par le capitaine et sa femme bénévole qui nous amarre au ponton flottant.

4

Poursuite de la remontée

Le 27 septembre nous sommes revenus pour continuer notre remontée

Ce que je craignais est arrivés

Les collègues des bateaux voisins ont juste le temps de rattraper le mât qui était couché sur bateau sur 2 y pour passer sous les ponts

Les bateaux de croisières n'en n'ont rien a faire ,rases les haltes nautiques du Rhône et bringue Bal les bateaux accoster

C'est honteux et illégale

Enfin avec mon fils et mon épouse avons repris notre croisière en formation pour apprendre a passer correctement ces grandes écluses ,dont celle de BOLENNES est la plus haute d'Europe avec ces 23,5 m

C'est très impressionnant et c'est vrai ça me faisait un peu flippé

C,était bien que notre fils soit la pour sécuriser madame et nous apprendre a partagé nos manoeuvres .

Je pense que pour faire ces grands fleuves tels que le Rhône, le Rhin, et le Danube, il vaut mieux être minimum 2 pour un bateau de 10m de 6t et ps très manoeuvrant.

Ces grandes écluses sont tres bien équipés avec ces bollard flottants mais y accoster un voilier doit etre une manoeuvre bien réfléchi et bien organisé sinon c'est un bateau en travers de l'ecluse avec tous les problèmes que ça peu engendrés.

Une chose qui est bien c'est que malgré l'absence d'eclusier sur tous le Rhône ,c 'est une dizaine de caméras qui nous surveilles et l'eclusage ne commencera que lorsque l'on sera bien amarré et de qu'il y a un problème on vous le fait savoir par téléphone ou vhf.

Notre 2ème étape après 100km nous a amenés au très beau village de vivier de nuit a 20h avec 3 grandes ecluses passées ou il faut compter un minimum d'une heure par écluse.

Notre 3ème étape nous a amenés au port de l'éperviere Après aussi 3écluses .

La c'était un plus grand port avec possibilité de douche pres de la gare de valence ou nous avons accompagné notre fils formateur après un bon repas a côté de la gare.

Notre 4ème étape nous amèner a tournon ou le petit port est contre la ville avec une seule écluse et 21km qui était notre examen en duo et super content de notre réussite.

Pour bien s'accoster dans ces grandes écluses il faut faire 2 amarres avec retour au bateau (1 av.1arr) de manière a avancé doucement, en longeant le mur pour que l'equipier lance son amarre autour du bollard ,pendant que le barreur mais sa barre a droite et vas lancer son amarre arrière sur le bollard et retourne la tendre au taquet pour maintenir le bateau droit a la montée de l'eau qui est rapide et pleine de remouts.

Notre 5ème etape nous a amenés aux roches de condrieux ,villes d'un vin renommé après 2 écluses et 50km et des douches.

J'insiste sur la douche, car il n'y en a pas dans toutes les haltes nautiques et après le 30 septembre elles fermés sauf les ports qui sont ouverts à l'année.

Notre 6ème étape nous amener après 2 écluses et 43km a la halte nautique de la comfluance avec qelques rates au moteur et sommes enfin sur la Saône en plein lyon avec un accastilleur très bien achalande et tiens une pompe gasoil sur grande peniche sur le bord de la saone a cotes de la halte ou se trouve un grand centre commercial et plein de restaurants.

Une bonne halte pour tout mais les sanitaires jusqu'au 30 septembre.

Notre 7ème étape nous a amenés toujours avec les ratés au moteur, une cinquantaine de km et notre 1ère écluse sur la Saône a la petite halte nautique de toissey ou nous étions les seuls mais commes dans tous les autres ports avec électricité et eau et en pleine nature dans une petite ria.

Nous avons étés surpris en arrivant dans l'ecluse car c'etait toujours des bollards mais fixes et encastré a 3 hauteurs que l'on doit suivre avec la montée de l'eau .

C'est plus facile car le dénivelé est moins important,pour cette première c'était 3,70m mais aussi sportif pour tenir le bateau le long du mur et pas se retrouver en travers.

Notre 8ème était prévu pour aller après 60km a chalon sur Saône mais après un appel a mécanicien nous nous sommes arrêtés au grand port de macon pour résoudre ce problème de moteur