Le plein de couleurs, d'émotions, de palais mythiques et de cités légendaires
Du 15 février au 4 mars 2017
18 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Arrivés par avion la veille au soir, nous découvrons aujourd'hui l'ambiance incroyable de New Delhi. Alors que la ville nouvelle bénéficie de larges avenues et de propriétés magnifiques et arborées, une foule bigarrée se presse dans le dédale des vieilles rues marchandes du centre ville. Après avoir longé l'impressionnant Fort rouge, symbole du pouvoir Moghol, nous visitons la mosquée Jama Masjid.(une des plus grandes en Inde)

Le fort rouge depuis la mosquée Jama Masjid 
Mosquée Jama Masjid en grès rouge - 17ème siècle 

L'ambiance est à la prière après les ablutions. Les musulmans représentent 14% de la population indienne soit environ 175 millions de personnes.

Ballade en rickshaw dans le dédale des rues. Impressionnant...

Dans l'après midi, visite du temple Gurudwara Bangla Sahib. Ce temple est un haut lieu de rassemblement pour les adeptes de la religion Sikh qui rassemble environ 1,7% de la population indienne soit environ 21 millions de personnes. Outre le temple et le bassin d'eau sacrée, le sanctuaire comporte une cuisine communautaire gratuite et ouverte à tous sans distinction de religion ou de ressources.

Et enfin, visite émouvante de Raj Ghat, le mémorial du Mahatma Gandhi. Puis nous observons la célèbre porte de l'Inde depuis le Rajpah (boulevard cérémonial).

2

Après la visite de New Delhi, nous prenons la route vers la petite ville de Mandawa célèbre pour ses havelis. Sur la route, à environ 150 kms de Delhi, nous nous arrêtons sur un marché très coloré qui regorge de fruits et légumes.

La visite de Mandawa permet d'admirer les nombreuses Havelis qui bordent les rues. Les Havelis sont de somptueuses maisons construites au 18ème siècle par des marchands ayant fait fortune grâce au commerce caravanier. Après la disparition des routes commerciales traditionnelles, la majorité des havelis, désertées, ont été abandonnées. Elles sont aujourd’hui, plutôt délabrées car leurs propriétaires n’ont plus les moyens de les entretenir.

Le lendemain matin, nous découvrons les Havelis de Fatehpur, petite ville proche de Mandawa.

3

Le voyage se poursuit par la visite de Bikaner et plus particulièrement du Fort Junagarth imposante forteresse construite au 16ème siècle accessible par une longue rampe entrecoupée de belles portes. Avant de passer la première porte, nous observons avec beaucoup d'émotion les mains gravées dans la muraille des épouses de Maharadjah qui s'immolaient sur le bûcher de leur époux décédé (les Satis). La cour centrale du fort est très belle et met en valeur le trône en marbre blanc de carrare où s'asseyait le Maharadjah.

Fenêtre entourée de carreaux de Delft

Dans la soirée, c'est une visite insolite qui nous attends : le Temple des rats ou temple de Karni Mata qui accueille quelques 20000 rongeurs sacrés...Bizarre de se promener parmi ces rongeurs sacrés qui vous courent entre les pieds...

4

Poursuite du voyage vers la cité caravanière de Jaisalmer. Cette magnifique citadelle située aux portes du désert du Thar recèle d'incroyables richesses architecturales : ses remparts ocres qui entourent la vieille ville, de nombreuses Havelis en grès jaune, des temples Jaïns...Son nom de "cité d'or" du Rajasthan n'est pas usurpé.

Scènes de rue sur le long trajet entre Bikaner et Jaisalmer : 330 kms

L'arrivée au soleil couchant sur Jaisalmer est un réel enchantement :

Le lendemain visite de la citadelle

Dans la soirée nous assistons à un spectacle de danse après la traditionnelle ballade en dromadaire dans les dunes au coucher de soleil. Un peu trop touristique à notre goût...

5

Nous prenons la route pour Jodhpur à 300 kms de Jaisalmer. Visite du fort Mehrangarh et de son musée La vue sur Jodhpur, surnommée la ville bleue, depuis les remparts du palais est superbe. Nous descendons à pied vers la vieille ville et sa place centrale située au pied de la tour de l'horloge où se tient un marché très coloré. Il y fait bon flâner.

Fort Mehrangarh
6

Sur la route pour Udaipur, nous visitons le temple jaïn de Ranakpur, sanctuaire en marbre blanc du 15e siècle. Le jaïnisme est une religion très ancienne apparue vers le 9ème siècle avant JC et qui compte près de dix millions de fidèles dans le monde majoritairement en Inde. Le temple Jaïn d'Adinath à Ranakpur est un des plus vastes et des plus beaux d'Inde. Entièrement construit en marbre blanc, il couvre une surface d’environ 4400 m2 et compte entre autres 1444 piliers, 24 salles, 80 dômes et 2 cloches de 110 kg chacune. Une visite à ne pas manquer.

Temple Jaïn de Ranakpur 

Arrivée à Udaipur en fin d'après midi. Très jolie croisière sur le lac Pichola qui nous permet d'admirer les palais et leurs reflets dans le lac sous la lumière dorée du soleil de fin d'après midi. Une merveille...

Le city palace
Le Lake palace construit sur une île du lac Pichola
7

Aujourd'hui, nous visitons le City Palace, la forteresse donnant sur le lac et l'ancien palais du dernier maharaja d’Udaipur. Construit en 1559 dans un style à la fois Mongole et Rajput, c’est l’un des plus grands palais du genre. A l’intérieur, de nombreuses salles richement décorées se succèdent car le palais a été régulièrement agrandi au cours des siècles.

Poursuite de notre voyage vers Pushkar, ville sainte hindouiste dédiée au dieu Brahma également célèbre pour ses foires aux chameaux...Il y a 300 kms à parcourir et nous arrivons tard en soirée.

8

Tôt le matin, nous découvrons les rives du lac sacré de Pushkar. Sur les ghâts, beaucoup de pélerins hindouistes prient, font leurs ablutions et se baignent. L'ambiance est sereine.

9

Jaipur est la capitale de l'Etat du Rajasthan. Au 19ème siècle elle fut totalement peinte en Rose pour souhaiter la bienvenue au Prince Albert d'où son surnom actuel de Ville Rose comme Toulouse!!! Le palais des vents est l'emblème de cette ville ainsi que l'observatoire astronomique Yantra Mandir qui dispose d'instruments astronomiques, certains de taille très imposante, construits au 18ème siècle par le maharadjah Jai Sing II féru d'astronomie.

Palais des vents - Jaïpur 
10

Départ pour Amber situé à 10 kms de Jaipur. Avec ses grands remparts et toute une série de portes monumentales, ce palais fortifié domine le petit lac Maota. Construit de grès rouge et de marbre au 16ème siècle, Il servait de résidence aux Maharadjas Rajput et à leurs familles. De nombreux touristes accèdent au fort à dos d'éléphant. Nous préférons monter à pied la longue rampe d'accès. Nous admirons les éléphants décorés et leurs Cornacs mais espérons que ces éléphants ne sont pas trop maltraités...

11

Sur la route qui mène à Agra, nous nous arrêtons à Fatehpur Sicri ancienne capitale éphémère de l’empire moghol. La grande mosquée en grès rouge (Jasma Majid) est très impressionnante. Elle abrite, au milieu de sa cour, le mausolée en marbre blanc de Salim Chishti, le fameux ermite. Et surtout on accède à la mosquée par la monumentale porte sublime (Buland Dawarza) en grès rouge et haute de 40 mètres.


Et puis nous arrivons à Agra qui fut le siège de différents empereurs moghols. Nous y découvrons d'abord le Fort Rouge d'où nous apercevons la facade arrière du Taj Mahal donnant sur la rivière Yamuna.

Taj Mahal depuis le Fort Rouge
Le Fort Rouge et le Taj Mahal vu depuis la rivière Yamuna 

Et puis enfin dans toute sa splendeur : le Taj Mahal merveilleux joyau d'architecture fait de marbre blanc incrusté de pierres semi-précieuses. Il y a foule aujourd'hui autour du Taj Mahal car c'est une fête religieuse mais nous aurons l'immense plaisir de rester jusqu'au coucher du soleil pour profiter de ce spectacle inoubliable malgré un échafaudage qui enserre l'un des minarets du mausolée. Rappelons que ce mausolée fut édifié par l’empereur moghol Shâh Jahân par amour pour son épouse défunte. Ils y reposent côte à côte.

12

Départ en train pour Gwalior où nous arrivons en fin de matinée. Un gigantesque fort, le Maan Mandir Palace, domine la ville. Il est situé sur une plateforme rocheuse qui surplombe la ville d'une hauteur de 100 mètres environ. Ses remparts et ses coupoles incrustées de splendides faïences bleues et vertes aux motifs géométriques ont fait sa réputation. On peut y observer des images aux décors animaliers, en particulier une étonnante frise de canards.

Plusieurs temples ont été construits à l'intérieur de l'enceinte : Le temple de Teli Ka Mandir et le groupe des Sas-bahû, par exemple, construit en 1093 par le radjah Padmapâla et son frère Mahîpâla, dédié à l'origine au dieu Vishnou puis consacré au culte jaîn.

Petit temple Sahastrabahu - Gwalior
Le Teli Ka Mandir
Le Teli Ka Mandir Détails
13

Notre voyage se poursuit jusqu'à Orchhâ (ou Oraccha), petite ville de l'état du Madhya Pradesh paisiblement posée au bord de la rivière Betwa qui compte un nombre impressionnant de somptueux édifices. Créée en 1501 par son 1er roi Rudra Pratap Singhqui, cette ville a été pendant plus de 2 siècles jusqu'en 1783, la capitale d’un royaume florissant, celui des Bundelas descendants des Rajpoutes de Bénarès. Le Fort d’Orchha est construit sur une île de la rivière Betwa, reliée à la terre ferme par un pont à plusieurs arches. Il renferme deux palais : le Jahangir Mahal et le Raja Mahal ainsi que divers bâtiments comme un bain turc, une écurie pour les chameaux, entre autres.

Palais Jahangir Mahal

En fin d'après midi nous visitons le temple Chaturbhuj situé tout près du centre ville. Un guide nous accompagne sur les toits d'où nous avons une vue magnifique sur la ville, la rivière et les principaux monuments d'Orchha. Les vautours attendent leurs proies perchés sur les tours du temple...

Dans la soirée, nous flânons dans les rues de la ville. L'ambiance est très agréable. La fête des couleurs se prépare. Un Saddhu médite. Coucher de soleil sur les cénotaphes qui bordent la rivière.

14

Khajuraho est notre dernière étape avant Bénarès. Cette petite ville est très célèbre pour ses 22 temples des 10ème et 11ème siècles largement préservés des destructions au cours des siècles qui ont suivi. La renommée de cet ensemble exceptionnel tient aussi à des scènes de maithuna des couples d'amoureux et à une multitude d'apsaras, êtres célestes ayant l'apparence de jolies femmes aux formes généreuses et aux attitudes pleines de charme, qui couvrent les faces externes des grands temples et sont par là même bien visibles de tous. L'élégance et la finesse de cette multitude de sculptures figuratives nous ont émerveillées.

Les temples sont disséminés dans un très beau parc.

Quelques belles statues d'Apsaras :

Et quelques sculptures érotiques et parfois même zoophiles - Attention jeune public s'abstenir !!! :

15

C'est en avion que nous rejoignons Varanasi. Dès notre arrivée, nous visitons Sarnath, petit village bouddhiste à environ 13 kms au nord-est de Varanasi. Rendu célèbre par le fait que Bouddha y a donné son premier sermon, c’est l’un des quatre principaux lieux de pèlerinage bouddhistes. Nous nous promenons sur le site à travers les moulins à prière, les temples et les Stupas restaurés en particulier le Chaukhandi Stupa où des femmes travaillent.


Varanasi, autrefois appelée Bénarès, est avant tout la capitale spirituelle de l'Inde. Elle attire des milliers de pèlerins hindous venus de toute l'Inde pour se baigner dans les eaux sacrées du Gange ou pour des rituels funéraires et en particulier pour la crémation sur les rives du Gange d'un parent ou d'un ami. Les rues tortueuses de la ville grouillent de monde et d'animaux : vaches, chiens, singes... et sont jalonnées de quelque 2 000 temples. Mais ce qui frappe avant tout dans cette ville, c'est l'ambiance et la ferveur religieuse palpable à tous les coins de rue...C'est l'étape incontournable d'un voyage dans le nord de l'Inde.

Par une belle après midi ensoleillée, nous découvrons à pied les ruelles puis les ghâts de Bénarès. Une explosion de couleurs !!!

Dans la soirée, un bateau nous emmène vers le ghat Manikarnika, lieu des crémations en plein air sur les rives du fleuve sacré. Ici, les incinérations se déroulent quotidiennement sous les yeux des voyageurs de passage, des femmes en sari qui se purifient dans le Gange et des "holy men", ces hindous à la barbe longue qui méditent toute la journée sur la berge.

A la nuit tombée, nous assistons depuis le bateau à la prière organisée par plusieurs officiants sur le ghat Dashashwamedh : la Ganga Aarti qui consiste en une longue suite de rituels. Une foule de pélerins y assiste sur les bateaux ou sur les ghâts. De nombreuses bougies allumées sont mises à l'eau en guise d'offrande. Des moments d'émotion intense. Il règne une grande ferveur spirituelle.

Le lendemain à l'aube, le spectacle est toujours aussi magique

16

Varanasi, autrefois appelée Bénarès, est avant tout la capitale spirituelle de l'Inde. Elle attire des milliers de pèlerins hindous venus de toute l'Inde pour se baigner dans les eaux sacrées du Gange ou pour des rituels funéraires et en particulier pour la crémation sur les rives du Gange d'un parent ou d'un ami. Les rues tortueuses de la ville grouillent de monde et d'animaux : vaches, chiens, singes... et sont jalonnées de quelque 2 000 temples. Mais ce qui frappe avant tout dans cette ville, c'est l'ambiance et la ferveur religieuse palpable à tous les coins de rue...C'est l'étape incontournable d'un voyage dans le nord de l'Inde. Par une belle après midi ensoleillée, nous découvrons à pied les ruelles puis les ghâts de Bénarès. Une explosion de couleurs !!!

Dans la soirée, un bateau nous emmène vers le ghat Manikarnika, lieu des crémations en plein air sur les rives du fleuve sacré. Ici, les incinérations se déroulent quotidiennement sous les yeux des voyageurs de passage, des femmes en sari qui se purifient dans le Gange et des "holy men", ces hindous à la barbe longue qui méditent toute la journée sur la berge.

A la nuit tombée, nous assistons depuis le bateau à la prière organisée par plusieurs officiants sur le ghat Dashashwamedh : la Ganga Aarti qui consiste en une longue suite de rituels. Une foule de pélerins y assiste sur les bateaux ou sur les ghâts. De nombreuses bougies allumées sont mises à l'eau en guise d'offrande. Des moments d'émotion intense. Il règne une grande ferveur spirituelle.

Le lendemain à l'aube, le spectacle est toujours aussi magique

C'est par cette étape pleine de découvertes et d'émotions que s'achève notre voyage en Inde.