Carnet de voyage

TDM suite...Vietnam 1ere période

6 étapes
20 commentaires
50 abonnés
Dernière étape postée il y a 457 jours
Notre TDM se poursuit avec bonheur et après 3 semaines passées aux Philippines (blog à venir 😊) nous prenons notre vol de Manille pour Ho Chi Minh Ville ce mercredi 27 février. Bonjour Vietnam !
Du 27 février au 14 mars 2019
16 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Notre vol avec "Philippines Airline" s'est très bien passé et nous arrivons comme prévu à 1h du matin à Ho Chi Minh Ville, que par ailleurs j'appellerai "Saigon" car c'est moins long à écrire et usuel ici.

Ce séjour au Vietnam va se faire en 2 étapes pour économiser le visa. En effet notre nationalité française nous permet de venir au Vietnam sans visa si, la période ne dépasse pas 15 jours et plus d'un mois précédent une nouvelle entrée sur le territoire. Et les visas coûtent chers (ils nous en faudra un certain nombre en Asie) donc on va profiter de l'alliance post colonisation qui nous unit au Vietnam ! Nous allons effectuer la 1ere étape dans la partie sud du Vietnam. Merci Julie pour l'info 😘

Nous passons les formalités douanières en un temps record et tant mieux car nous avons hâte d'aller nous coucher ! Le taxi nous dépose devant notre petit hôtel en pleine nuit et grâce aux échanges mail nous sommes attendus et c'est fort appréciable...et pourtant petit hôtel de quartier à 13€ la nuit. Nous sommes dans le quartier dit "routard" de Saigon et nous allons y rester 3 nuits. Aussi incroyable que cela paraisse, au calme dans de minuscules ruelles au milieu de cette ville qui ne s'arrête jamais.

Nos hôtes sont absolument charmants et prêts à nous aider pour decouvrir leur ville et leur région. Ils parlent anglais, ouf ! et nous allons devoir affiner notre oreille à l'accent vietnamien utilisant la langue de Shakespeare et eux au nôtre !!! Nous allons également utiliser nos talents pour nous faire comprendre avec les gestes, car l'anglais n'est pas vraiment parlé par la majorité et Olivier n'a pas terminé son e-learning pour apprendre le vietnamien ( il sera ok pour la 2ieme période 😉).

Pour notre 1er petit déjeuner on nous a recommandé une petite gargotte où nous allons déguster une soupe de nouilles absolument délicieuse, et pourtant nous sommes un peu accrocs aux petits dèj européens 😁.

Notre Julie nous a laissé le routard du Vietnam et ça c'est le Graal ! Ceux qui me connaissent bien, savent que je suis une inconditionnelle du routard, mais c'est lourd à transporter et l'application n'existe pas encore sur Android 😯 Vous imaginez donc ma joie de baraudeuse avec le routard en main ( mes filles adorées imaginent bien, elles !!!) 😊

Et c'est parti pour découvrir Saigon...il fait chaud et la 1ère chose à identifier est que le scooter est le moyen le plus rapide pour se déplacer dans cette ville de 8 millions d'habitants mais il nous faudra mettre de côté nos réflexes de sécurité routière. Comment vous dire 🤔🙄 en fait, c'est l'anarchie complète 😆 et c'est absolument INCROYABLE !

Donc l'application indispensable pour se déplacer au Vietnam c'est, entre autre, GRAB. Nous l'avons testée et adoptée sur nos 2 smartphones et nous nous sommes lancés dans cette aventure ( avertissement aux personnes sensibles : ne visionnez pas la vidéo qui va suivre ou vous allez prier pour nous jour et nuit !!!).Franchement c'est phénoménal cette capacité d'adaptation qu'ils ont face au trafic incroyable, des scooters dans tous les sens ( oui ! ils sont capables d'arriver en sens inverse dans les ronds points ou sens interdits)

Par contre, à partir du moment où nous avons décidé que nous ferions confiance, c'est très pratique, peu cher, et la langue n'est même pas une barrière tellementils ils sont débrouillards.

Nous avons commencé notre visite par le marché couvert, Ben Thanh. Les couleurs, les odeurs, le marchandage bref la magie des marchés asiatiques.

Vietnam 2iem producteur de café mondial après le Brésil !

Puis le quartier Nguyen Hue, les champs Élysées de Saigon ! Avec l'hôtel de ville et la statue de Ho Chi Minh et plus loin la tour Bitexco. Il fait presque nuit les différents bâtiments sont fort bien illuminés. Nous sentons clairement une différence avec les villes Philippines. Beaucoup d'animations dans ce quartier en pleins préparatifs pour un événement festif début avril, dommage nous serons partis 😣

Cette ville est incroyable, des vélos, des touk touk, des scooters, des voitures derniers cris et une population très jeune qui semble tournée vers l'avenir. De nombreux jeunes parlent anglais, ils partagent volontiers avec nous. Évidemment tout le monde ou presque a un smartphone et utilise les applications entre autre pour leur déplacements. Grab et Goviet sont utilisés pour commander les scooter taxis.

Dans nos déplacements nous avons besoin de 2 scooters, donc c'est assez drôle de se donner RDV en espérant que chacun de nos drivers a bien compris notre destination !

Le Vietnam semble vouloir effacer au plus vite les séquelles d'une guerre beaucoup trop longue avec les US et les conflits entre le nord et le sud Vietnam. Sans parler de la colonisation française et de la guerre d'Indochine...Pour illustrer ce passé, 2 musées incontournables ou presque, le musée des souvenirs de la guerre et le palais de la réunification. Et nous avons décidé de consacrer cette journée pour plonger dans l'histoire, et ne pas remonter si loin que cela puisque la fin de cette fichue guerre date de 1975. (Elle aura duré 10 ans)

Le Palais de la réunification construit pendant la colonisation francaise, a été complètement détruit puis reconstruit en 1966. Et en 1975 il est entré dans l'histoire avec l'entrée de l'armée du vietnam nord qui venait de prendre le pouvoir et le drapeau du Vietnam "réuni" était hissé.🇻🇳 Ce bâtiment a servi d'abri pour les officiels et de QG pour les américains et les vietnamiens du sud, et d'autre part pour le réseau téléphonique à la pointe pour l'époque. Depuis 1990 c'est un musée.

Le musée des souvenirs de la guerre présente essentiellement des photos de grands reporters. Ils ont permis de figer sur leurs pellicules certains moments de cette guerre. En particulier les reportages photos qui témoignent des bombardements, des mines, des tortures et des conséquences directes et indirectes des armes chimiques (napalm, agent orange etc...). Un hommage est rendu à tous ces grands reporters americains, européens et vietnamiens, dont un grand nombre a disparu pendant le conflit. Il manque certes le témoignage des exactions menées par les communistes du nord 🤐...Pour ne pas sortir trop démoralisé, il y a un étage consacré à la propagande anti-guerre née du raz le bol de cette guerre atroce qui ne finissait plus.

En exposition à l'extérieur des modèles de type d'emprisonnement et de tortures utilisés pendant cette guerre...

Autant vous dire que nous avions besoin de nous changer les idées en sortant...

Je vous épargne le reste ...

Donc on va se changer les idées et retrouver la Saigon dynamique qui est passée à l'avenir et hop c'est reparti en scooter pour voir la pagode de Giac Lam, l'une des plus vieille de Saigon. Bon l'effet n'était pas au rendez vous pour nous, pas d'extase devant ce bâtiment...on a même cru s'être trompé de lieu mais non c'était bien celle là.

Les offrandes sont parfois curieuses !



Lendemain nouvelle visite bien sympathique, le musée de la médecine traditionnelle vietnamienne. Dans une maison de style traditionnel magnifique, des objets, des livres, des manuscrits anciens sur la médecine vietnamienne. Une visite sympa et instructive 😉 vous imaginez bien Véro dans un tel musée 😁

Avec l'aide d'une charmante jeune vietnamienne nous arrivons à trouver 2 scooters pour repartir en visite vers le coeur historique. Nous découvrons la cathédrale Notre-Dame, de style néo roman, construite entre 1877 et 1880 et incroyable mais vrai...façade en brique de ...TOULOUSE 😃 et le plus fou c'est que la ressemblance avec la basilique St Sernin de Toulouse, sur la partie arrière essentiellement, est frappante. Donc malgré les travaux j'ai fait une photo ! Les Pujaudranais me diront ce qu'ils en pensent 😊

Et juste en face la magnifique poste centrale qui date de l'époque coloniale et qui est toujours en activité.


Et un Olivier mais pas de la même époque 😆

En fin d'après midi direction l'opéra avant d'aller manger. Bon juste pour pour faire un tour ...et bien c'était se méprendre sur les compétences de persuasion des jeunes hôtesses qui attendaient le public pour le spectacle de ce soir là !

Une jeune fille charmante nous a guidés pour visiter le hall de l'opéra mais s'est excusée de ne pouvoir nous faire entrer car un spectacle allait être présenté dans 30 mn. Et elle a su nous convaincre de rester en nous accompagnant à l'intérieur pour choisir nos places. Alors nous etions habillés style baraudeurs, et ce n'était pas le cas de tout le monde, sortie opéra oblige !!! 😉

Et nous avons été éblouis par ce spectacle chorégraphié par un français, avec des danseurs vietnamiens. Un festival d'acrobatie autour d'immenses bambous qui s'articulaient d'une façon esthétique. C'était poétique et d'un haut niveau d'acrobatie en même temps, pour imager différents tableaux de la vie vietnamienne. Bref GÉNIAL ! Bon, nous n'avons du coup pas mangé mais nous sommes sortis enthousiastes.

Pas de reportage photo car respect de la présentation artistique ! Ils vont faire une tournée mondiale, courrez y !

Belle soirée avant de quitter Saigon pour rejoindre demain Danang, centre Vietnam.

2
2
Publié le 15 mars 2019

Géographiquement le Vietnam c'est un pays tout en longueur avec 1800 km environ, et nous allons nous diriger vers Danang 963 km et environ 17h de bus ou train. Bon, ok ce n'est pas bon pour l'empreinte carbone 😏, mais nous optons pour l'avion ! Il faut dire que 20 €/pers aide très vite à faire un choix. Et pour l'instant tous les vols que nous avons pris en Asie ont été ponctuels et nos bagages bien arrivés.

Depuis notre arrivée aux Philippines nous avons nos sacs sur le dos, et 16 kg c'est pas mal ! Donc on s'économise aussi ! Et nous avons opté pour voyager léger pendant une semaine, donc nous laissons nos gros sacs confiés à nos charmants hôtes de la guesthouse et nous partons avec chacun un petit sac à dos. 😉

Historiquement Danang est la ville principale d'une région qui a beaucoup souffert pendant dans la guerre. Des villages entiers ravagés par les bombes voire population massacrée et des villages entiers rayés de la carte. Et pourtant c'est actuellement une ville jeune qui se veut être à la pointe et c'est la 3 ième ville du Vietnam après Saigon et Hanoi.

Pourquoi Danang ? Parce que c'est la ville principale entre Hué et Hoi An, 2 villes incontournables et l'objectif est de louer un scooter et d'aller decouvrir la région en autonomie. Et Olivier est un conducteur averti, et je vous assure que je me demande s'il n'a pas vécu en Asie dans une autre vie car il est "comme un poisson dans 'l'eau" sur les routes asiatiques ( enfin surtout au milieu de centaines de scooters !!!) 😉

Nous arrivons à notre guesthouse (ZI hostel) dénichée sur booking et grâce aux commentaires très positifs. L'accueil est fantastique vraiment. De jeunes vietnamiennes très avides de partager sur leur pays et le nôtre, et surtout si bienveillantes et prêtes à nous trouver les meilleures solutions. Donc nous voilà avec un scooter réservé pour demain matin et nous allons partir découvrir Danang avec nos drivers Grab.

Nous allons débuter par la visite du Musée Cham, qui abrite la plus belle collection au monde, d'oeuvres Cham datant du V au VII iem siècle. Je résume mais cela vaut le coup d'approfondir :

Cet art Cham est inspiré de la culture hindouiste et bouddhiste. Les ethnies Cham sont originaires d'Indonésie et sont venues s'implanter au Vietnam environ 1000 ans avant JC. Les oeuvres proviennent ds plusieurs régions (voir photos) et les français ont contribué largement au recensement de cette collection. Henri Parmentier, architecte de métier (1871-1949) effectua les précieux relevés des monuments, qui sont actuellement très dégradés ( suite des bombardements et de la non restauration) Et Charles Copeaux réalisa les vues stéréoscopiques sur plaques de verre qui sont le témoignage de l'ampleur des travaux. ( musée Guinet à Paris)

Effectivement c'est à voir, je vous laisse découvrir quelques pièces ! Malheureusement nous n'aurons pas le temps d'aller in situ.


Et juste à côté la pagode "long an". Découverte fortuite en se baladant dans le quartier et une belle surprise !


Danang est une ville très animée, nous sommes samedi soir et le week end le "dragon bridge" crache du feu 😃 donc on ne va pas rater ça ! Nous sommes en bord de mer de Chine et la rivière "song Han" vient s'y jeter en ayant traversé la ville. D'un côté les bateaux de pêche et de l'autre les quais ont été joliment aménagés et les 3 points sont illuminés tous les soirs. Nous sommes agréablement surpris ! Et à 22h le public est rassemblé sur les quais pour s'extasier devant les flammes que crache le dragon qui longe le pont. Bon ok c'est pas banal, mais de là à dire que c'est magnifique ...🙄 Par contre toujours aussi drôle de voir les chinois et coréens se faire des selfies incroyables enfin surtout dans des attitudes incroyables !


Pas de photos des flammes, le dragon nous tournait le dos !!!

Les plages de Danang sont juste avant et après la ville nous avons pu les voir pendant nos balades en scooter. Un peu surpris par des constructions massives de "resorts" ( chinois ? Russes ?) au sud...Ces plages étaient occupées par les GI américains pendant la guerre et c'était leur "évasion" transitoire pendant leur repos. Lieu idyllique mais comment faisaient ils pour trouver le repos ???

Cette journée nous a suffit pour visiter ce que nous voulions. Demain nous prendrons le scooter pour rejoindre une destination prisée des touristes "Hoi An". C'est à seulement 25 km mais environ 45 mn pour être prudents.

3
3
Publié le 19 mars 2019

Et avec nos bagages "poids plume", c'est à dire 2 petits sacs à dos, nous voici en route avec notre nouveau scooter. Nos hôtes sont très attentifs à ce que nous soyons en sécurité et nous écoutons attentivement leurs recommandations ! Nous allons longer la côte du sud de Danang sur 35 kms jusqu'à Hoi An.

Le revêtement de la route est plutôt correct, mais Olivier doit être très attentif car la conduite est vraiment sport ici ! Par exemple lorsque la route est séparée par un terre plein, pas de problème pour les vietnamiens...pas nécessaire d'aller chercher la sortie officielle, ils prennent en sens inverse pour arriver droit au but 😨. De même lorsqu'ils sortent d'une voie annexe ils ne regardent même pas si une voiture, un autre scooter arrive, ils passent voire même traversent 🤤. Ils sont très très confiants !!! Il faut juste le savoir 😉. Et tout cela avec leurs enfants sur le scooter dès le plus jeune âge ! Ou parfois la grand mère avec le déambulateur calé sur le côté 😁

Au niveau du paysage nous pouvions nous attendre à profiter des plages superbes que longe la route. Eh bien nous avons eu une surprise ! Des travaux gigantesques pour construire des resorts démesurés pour les touristes chinois entre autre (parfois pour les russes) et sans doute quelques uns pour les européens. Mais ils comptent en recevoir tant que ça des touristes ? Nous n'avons pas encore de réponses...

Nous arrivons à Hoi An et notre guesthouse est juste au bord du fleuve Thu Bon, qui relie Hoi An à la mer. Après l'agitation des grandes villes, le petit jardin nous invite à nous poser et regarder les pêcheurs naviguer et pêcher tranquillement.

Puis nous allons découvrir Hoi An, ville historique et classée au patrimoine mondial de l'Unesco. C'est une ville qui a sans doute plus de 2200 ans. Du II ième au X iéme siècle c'était un important port maritime puis pendant 100 ans des conflits vont stopper les échanges commerciaux qui vont reprendre de plus belle dès le XV ième siècle. Ce port marchand était un des plus actifs de l'Asie du Sud Est. Les Chinois, Japonais, Portugais, Espagnols,Indiens, Philippins etc...venaient s'approvisionner en soies, étoffes, porcelaines, plantes médicinales chinoises. Les Chinois et les Japonais ont ainsi élus domicile dans cette ville portuaire d'importance. Et les maisons anciennes ont gardées leurs magnifiques architectures du fait qu'elles ont toujours été habitées et transmises de génération en génération.

Le christianisme est entré au Vietnam par Hoi An.

L'ensablement du fleuve a peu à peu favorisé le développement du port de Danang et finalement garder intacte cette ville et elle a été miraculeusement épargnée pendant la guerre. Toute cette histoire pour vous expliquer combien cette ville de 134 000 habitants a pu garder sa richesse culturelle unique au Vietnam.

Donc nous allons découvrir ce joyau ! Et la bonne nouvelle c'est que le centre historique ne se visite qu'à pied ou en vélo. Oh !!! Merveille des merveilles !

Nous avons pu passer presque 3 jours pour arpenter, visiter et apprécier cette ville historique. Bon je vous laisse imaginer que nous n'étions pas seuls, en effet pour que les Vietnamiens acceptent d'interdire les scooters en centre ville c'est que c'est impossible autrement 😁

Je vous emmène visiter et on débute de jour en extérieur...


Cette ville compte tant de maisons anciennes qui se visitent, qu'il est préférable d'avoir un " pass " de 5 visites incluses. De magnifiques temples chinois et des maisons de commerce font partie du lot. Les maisons sont presque toutes construites selon les traditions chinoises et japonaises. Pour respecter le Yin et le Yang, l'energie est régulée grâce à une cour intérieure qui apporte la lumière et l'équilibre. Il y a régulièrement des innondations lors de la mousson et toutes les maisons ont un étage avec un accès pour monter les meubles.

Avant de poursuivre la visite pour une maison reconvertie en musée pour les métiers d'artisanat du Vietnam, une petite anecdote. Elle nous fait bien rire maintenant mais sur le coup pas trop !!! Donc comme je l'évoquais le centre de Hoi An est sans voiture ni scooter. Cela se régule sur la journée avec des périodes réservées aux piétons. Nous sommes allés en scooter vers 10h du matin au centre ville et au fil de nos visites nous avons décidé de manger sur place. Le scooter est bien garé juste à la limite de la zone mais pas du bon côté 😁 , et dès 11h accès interdit. La journée est bien remplie et lorsque nous sommes revenus chercher le scooter vers 21h, eh bien, impossible de le trouver 😔. Nous avons cherché sur toute la rue puis nous nous sommes renseignés et nous avons dû nous rendre vers un poste de police. Nous avions compris que lorsque les scooters gênent, ils sont déplacés. Mais où ??? Les policiers étaient désolés mais ne pouvaient nous renseigner précisément. Bref, nous avons cherché pendant environ 1h dans toutes les rues voisines et nous commencions à imaginer repartir à pied quand une idée lumineuse nous a permis d'aller fouiller dans une petite ruelle et il nous attendait sagement ! Ouf ! La leçon est comprise 😉

Et le temple de Phuc Kien..

Et un autre temple dont je ne me rappelle plus le nom 🤗

Hoi An est une merveille la nuit, des centaines de lanternes plus belles les unes que les autres illuminent les ruelles. Les bateaux pour les touristes, dirigés à la rame, naviguent paisiblement et les lanternes de papiers sont déposées sur le fleuve. C'est magique ! Certes il y a du monde, les gilets de sauvetage fluos ne sont pas franchement "design" ( orange du fait de la rupture de stock des jaunes 😊) mais cela reste poétique tout de même !

Et le fameux pont couvert, construit au 17 ième siècle par les Japonais pour favoriser le commerce. Il abrite un petit temple qui reste un symbole religieux d'importance. Il est vénéré encore à l'heure actuelle. Il en reste 2 de ce type au Vietnam, celui là et un petit, près de Hué.

Hoi An est également La ville où il est possible de se faire plaisir et se faire confectionner un vêtement sur mesure en 24h. La tradition ancestrale de confection s'est perpétuée jusqu'à nos jours. Nous avions décidé avec Olivier de ne pas craquer car nos sacs sont suffisamment lourds...mais c'était oublier combien les vietnamiennes sont de fines business women 😁. Donc nous avons été convaincus et le résultat est très bon 😃. Quelques retouches le lendemain et nous voilà répartis avec 2 chemises pour Olivier, une robe et un chemisier pour Véro. Mais le plus incroyable, c'est l'efficacité et le professionnalisme de ces femmes. Nous étions admiratifs.

Pour finir l'étape, un souvenir avec le propriétaire du dernier hôtel, à 8 kms de Hoi An, avant de reprendre la route pour repasser par Danang et se diriger vers le nord à Hué.

J'oubliais de vous parler d'un coup de coeur à Hoi An. Notre Julie nous avait dit "surtout allez à la galerie photo " couleur d'Asie" c'est génial". Bien sûr nous avons écouté son conseil 😍.

Nous avons découvert les reportages photos d'un jeune photographe français, originaire de Normandie, Rehahn. Il est tombé sous le charme du Vietnam et vit maintenant à Hoi An depuis 2011. Ses photos ont fait le tour du monde. Les gains lui ont permis, entre autre, d'ouvrir cette galerie et de faire profiter, aux personnes qu'il a photographiées, de soutiens financiers très ciblés à leurs besoins. Il est très respecté ici et ses photos font transparaître la belle complicité qu'il a avec les enfants, les personnes âgées mis dans sa boîte à images.

D'ailleurs une de ses photos, celle de Mme Xong batelière de Hoi An, est exposée au musée de la femme vietnamienne à Hanoi. Une première pour un étranger YES !!!

Son dernier livre" Vietnam mosaics of contrast" est splendide. Les précédents également 😁

4
4
Publié le 29 mars 2019

Notre périple reprend vers HUÉ et nous allons repasser par Danang. Le temps de changer de scooter pour un cylindré supérieur, nous allons faire la route du "col des nuages" qui est une route de montagne...un bon scooter est conseillé 😉.

Pendant qu'Olivier s'occupe brillamment de la location du scooter, j'en profite pour siroter un bon "pineaple fresh juice" en compagnie d'une des jeunes employées de l'hôtel ZI de Danang. Je me régale de partager avec cette jeune vietnamienne de 19 ans. Elle est avide de savoir comment la vie se déroule ailleurs. Elle me confie qu'au Vietnam on ne rigole pas avec les relations hors mariages mais que son rêve c'est de trouver un beau jeune homme européen...eh voilà c'est ça l'exotisme !!! Elle travaille 7 jours sur 7 parce qu'elle est étudiante et travaille en même temps. Elle voit sa mère seulement 2 fois par an du fait de l'éloignement géographique. Ses yeux était bien humides lorsqu'elle évoquait sa mère et elle avouait que c'était difficile de savoir sa mère seule, mais c'est la vie au Vietnam et elle estime être chanceuse de faire des études. Très vite son sourire est revenu et elle continuait à vouloir papoter. J'évoque alors Hoi An et elle m'explique qu' 'elle a pu découvrir la ville une seule fois et en 2h car elle devait revenir travailler...C'est aussi cela la réalité !

Olivier revient avec LE scooter qui va nous transporter vers Hué, 95 kms nord de Danang, via le fameux col des nuages d'où une vue panoramique nous attend. Les bus et voitures passent par le tunnel et gagnent environ 45 mn sur le trajet, mais pas de vue 😁.

Le manager de l'hôtel s'enquiert de notre sécurité et donne ses recommandations, toujours avec zen attitude et bienveillance ! C'est parti pour minimum 2h30 de route 🏍 et quelle route ! Nous allons suivre les bonnes habitudes des vietnamiens, c'est à dire de mettre un masque pour rouler tant la pollution des véhicules est importante.




La route longe la côte pui très vite elle devient sinueuse et nous prenons de l'altitude. La brume est bien présente mais nous profitons de beaux paysages. Nous croisons des bons gros poids lourds, et certains transportent des cochons. Ils s'arrêtent pour arroser les pauvres bêtes qui doivent commencer leur cuisson au soleil !

Nous arrivons juste avant la nuit à Hué, ville ancienne capitale et riche de ses monuments classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Super accueil dans notre nouvel hôtel, Candy inn, tenu par un jeune couple vietnamien. Nous sommes ravis de nous doucher pour nous débarrasser de la poussière et de la pollution.

Nous partons dîner et c'est l'occasion de découvrir la citadelle de nuit, c'est splendide.

Je ne vous ai pas encore évoqué la cuisine vietnamienne ? C'est juste très très bon 😋 et digeste. Beaucoup de soupes, enfin plutôt des bouillons, accompagnées de nouilles, légumes, herbes, gingembre, crevettes, poulet, boeuf... Allez ! Quelques photos tout de même 😁 avec notre café favori avec une mousse de coconut 😋😋😋

La nuit à été réparatrice et notre petit déjeuner est animé de belles discussions avec nos hôtes. Ils sont absolument adorables et ont envie de nous aider à découvrir leur belle ville ! Nous parlons marchés, bonnes tables etc...et nous décidons qu'Olivier préparera un repas et nous le partagerons dans leur cuisine, et c'est pour demain soir.😃

Ce jour nous allons découvrir la citadelle qui abrite la cité impériale. Pour info il est possible d'acheter un billet qu' comprend la visite de La citadelle et de 2 tombeaux impériaux majeurs.

En arrivant devant la citadelle nous nous apprêtons à rentrer et nous sommes interpellés par un groupe de jeunes scolaires ( collège tout au plus). Ils nous posent quelques questions concernant la sauvegarde de l'environnement et ils sont très appliqués à respecter les consignes de leur enseignant. Nous prenons plaisir à discuter avec eux et ils sont très attentifs.

Le Vietnam est envahi de déchets de toutes sortes et partout. C'est vraiment infernal ces plastiques qui ne sont pas gérés et cela nous attriste beaucoup. Donc, c'est avec encore plus de plaisir que nous acceptons leur "interview". Et pour nous remercier ? Ils nous ont offert une bouteille d'eau...en plastique 😆😣😣😣.

Alors en les encourageant, nous avons évoqué le fait que les touristes pourraient eux aussi prendre l'eau aux gros bidons de 100 L avec leur gourde plutôt qu'utiliser ces fichues bouteilles plastiques qui envahissent la planète. Et surtout nous les avons félicités de leur démarche de nouveaux citoyens éco-responsables 😁.





Et la cité imperiale alors ? Un peu d'histoire pour comprendre la richesse de cet endroit 😉.

Ce fut la capitale de la dynastie des empereurs Nguyen, le 1er d'entre eux déplaça la capitale de Hanoi à Hué en 1802, dans le but d'unir le nord et le sud du pays. Les français ont alors pris le pouvoir en 1885 mais les empereurs ont gardé cette cité comme résidence malgré la perte de leur autorité politique. Malheureusement en 1968 la guerre avec les US n'a pas épargné Hué et les dégâts furent considérables autant sur le plan humain que pour les bâtiments. 10000 morts pour cette ville et des bombardements sur la citadelle, sans oublier le napalm...

Cette ville impériale était le centre vital de la cour vietnamienne et la cité pourpre étaient interdite aux étrangers. Le mur de fortification de la citadelle fait 10 km de circonférence, pour vous donner une idée ! De nombreux bâtiments mais peu sont restés intacts, et pour être honnête pas bien entretenus malgré la richesse architecturale et historique.

Il ne reste que 2 cités impériales, celle de Pékin et celle de Hué. J'ai oublié de préciser que la citadelle est au bord de la rivière des parfums. Quelques kilomètres de navigation et on atteint les tombeaux imperiaux (visite du lendemain😉)

Des palais, des temples, des jardins, un théâtre, et les résidences pour les femmes (nombreuses !!!). Le respect de la spiritualité, des traditions influenceront largement leurs emplacements harmonieux et intégrés dans la nature

Nous sommes restés 3h afin de voir le principal mais photos interdites dans de nombreux bâtiments 😯 Alors petite visite photographique ?


Peu près le passage de la porte principale, la grande cour d'accueil. De chaque côté " les griffons" gardiens du temple. Un clin d'oeil du côté de St Julien !!! Les concernés comprendront 😉

Voici les différents palais ...

Le temple du culte des empereurs Nguyen avec les 9 urnes dynastiques accompagnées de leurs temples. Le panthéon des Nguyen ! Bâtiment très bien restauré. Nous sommes allés saluer les 9 empereurs qui reposent les uns à côté des autres, avec tout le respect exigé et sans photos 😉

Les temples...

Les jardins...

Hué est une ville dynamique et touristique.Nous n'avons pas vraiment harpenté le centre ville, juste traversé en scooter. La "rivière des parfums" traverse la ville et apporte un charme particulier.

Nous prenons le temps de nous poser et demain nouvelle journée pour se plonger dans l'histoire de ces fameux empereurs. Après La visite de La cité impériale nous suivrons la rivière des parfums sur une trentaine de kilomètres pour visiter les tombeaux...enfin ! les mausolée impériaux serait une appellation plus juste.

Avant de de partir nous allons faire le marché pour le repas de ce soir !

Au Vietnam le marché c'est le royaume des femmes et ça tombe bien aujourd'hui c'est le 8 mars, journée de La femme. Et nous allons comprendre qu'ici elles n'oublient pas du tout cette fête.

Peu d'hommes au marché, et alors qu'Olivier choisit les produits et marchande, je sens que les vietnamiennes sont étonnées que des Européens viennent acheter et de surcroît un homme. Un chouette moment avec beaucoup de rires !


Et c'est reparti avec notre scooter pour visiter les fameux mausolées et tombeaux. C'est un peu la vallée des rois égyptienne mais au Vietnam 😉.

C'est compliqué d'être empereur, il faut imaginer son temple funéraire avant de mourir. Eh bien ils n'y sont pas tous arrivés ! La plupart n'ont pas vu leur mausolée terminé. La conclusion c'est qu'il ne vaut mieux pas être empereur c'est plus simple 😁

Nous avons choisi d'aller découvrir le tombeau de Khai Dinh puis celui de Minh Mang.

Route sympathique, pas trop encombrée. Nous profitons de la campagne vietnamienne et des paysages reposants le long de la rivière des parfums.

12 kms de Hué et nous arrivons devant le 1er site. Khai Dinh est mort jeune, à 40 ans et fut l'avant dernier empereur. Il n'a pas vu son tombeau terminé en 1931 (le plus récent). Cet empereur était mégalo et détesté du peuple, ce qui n'a pas empêché la France de lui offrir sa statue de bronze coulée à Marseilles !!!

L'architecture du mausolée reflète bien cette extravagance...je vous laisse juger 😊

J'oubliais de spécifier qu'en ce jour de la femme, les billets d'entrée étaient gratuits pour les femmes revêtues du vêtement traditionnel. Ils ne m'ont pas cru lorsque j'ai argumenté que j'étais en habit traditionnel francais 😁

Puis environ 4 km plus loin le tombeau de Minh Mang, 2ieme roi de la dynastie des Nguyen. Lui est mort avant même le début des travaux en 1840 mais par contre avait dessiné les plans de ce tombeau terminé en 1843.

Ce "tombeau" est construit en harmonie avec la nature et très agréable à visiter. Les statues de mandarins qui veillent sur l'empereur reste une constante.


Nous allons suivre la rivière des parfums et faire un stop pour la pagode de Thien Mu, fondée en 1601.



Cette pagode fait partie des hauts lieux touristiques de Hué. C'est un lieu de culte important et une cinquantaine de moine boudhistes vivent sur place. Nous assistons à la "priere" du soir


Sur la route du retour des voyageuses pas ordinaires et qui ne perturbent en rien La circulation 😂 ...

La journée a été bien remplie mais n'est pas terminée ! Ce soir c'est dîner avec nos hôtes.

Pour honorer dignement cette journée de La femme nous nous arrêtons acheter un bouquet de fleurs. De jeunes lycéennes font une vente au bénéfices de leur école.


Olivier va donc préparer un poulet coco au curry et crevettes et sa prestation est suivie de près. La cuisine française a une haute réputation et Olivier a la pression !

En fait tout se passe dans la bonne humeur et c'est sympathique. Que de bons souvenirs !

Le lendemain matin nous quittons nos hôtes de bonne heure car nous sommes limités dans le temps. Nous devons prendre le train à 11h30 pétantes à Danang pour rejoindre le sud et minimum 2h30 de route. Nous avons passés avec eux de vrais bons moments, merci. Et je suis si désolée de ne pas me rappeler de leur prénom...pas facile le vietnamien 😣 !!!

5
5
Publié le 30 mars 2019

Nous sommes donc en route et en scooter vers Danang. Le timing est un peu serré, nous devons prendre le train à 11h30 après avoir roulé 2h30 voire 3h. Nous avons en tête de gagner du temps en prenant le tunnel plutôt que refaire "le col des nuages", d'ailleurs le temps couvert nous y encourage ! A l'hôtel, lors de nos discussions avec nos hôtes, nous avons compris que les scooters peuvent passer mais seulement par le biais d'un transfert sur un camion. Nous n'avons pas tout compris en partant mais on y croit 🤗...

1h30 après nous arrivons donc à la jonction du col et du tunnel.

Ce tunnel fait 6 kms de long et c'est un record en Asie du sud est. Nous devons trouver ce fameux transfert car le tunnel est interdit aux 2 roues.

Pause café et nous tentons de nous faire comprendre mais personne ne parle anglais. Avec des dessins et la gestuelle, la gérante comprend notre demande mais nous, nous ne comprenons pas tout à fait 🤔. Des clients interviennent et une jeune fille nous explique gentiment que nous allons prendre un shuttle avec le scooter...ahhhh ! Et où ? Eh bien ils vont nous accompagner 😁

Et là nous comprenons toute l'ingéniosité ! Nous payons l'équivalent d'environ 2 € puis notre scooter est bien rangé sur une camionnette, et nous, nous embarquons dans un minibus. Autant vous dire que nous étions les seuls européens ! Et les regards intrigués des autres passagers exprimaient leur étonnement mais en même temps étaient très bienveillants. Et tout ça en un temps record et c'est reparti pour tout le monde après le tunnel. Génial, rien n'est compliqué, tout a une solution !

Nous arrivons juste à temps à Danang pour rendre le scooter et nous rendre à la gare. Nous allons voyager 9h en train pour nous rendre à Nha Trang, 550 kms au sud. Très bon voyage avec ventes d'en cas et de repas, proposés régulièrement et délicieux. Les sieges sont très confortables et s'allongent, le top confort !

L'occasion également profiter des paysages de la campagne vietnamienne d'un côté, et des côtes de la mer de chine de l'autre.

Nous avons choisi de passer par Nha Trang pour rejoindre Saigon puis le delta du Mekong. Dalat, qui se trouve à l'ouest et dans les montagnes, avait attiré toute notre attention mais trop de kms en bus et pas assez de temps ( notre visa prend fin le 14.03) Ça sera pour le prochain voyage 😉

Après ce long mais confortable voyage nous découvrons Nha Trang de nuit. Appel d'un taxi Grab et c'est parti ! C'est tellement drôle lorsque les taxis, ou tuk tuk, nous interpellent pour une course et nous annoncent un prix. Nous demandons le prix puis nous expliquons que nous avons Grab, mais alors les taxis nous disent : il n'y a pas de Grab ici ! 😃 et alors nous vérifions sur l'application devant eux et nous leur montrons le prix de la course 😊 ...ils sont un peu décontenancés et nous, soulagés de ne pas avoir besoin de discuter le prix pendant 10 mn !!!

NhaTrang est une ville balnéaire, les Russes ont acheté une bonne partie des hôtels et sont partout, à tel point que les panneaux sont en vietnamiens, anglais et russe 🙃

On savait bien que ca ne serait pas très typique du pays mais un peu de plage finalement, c'est pas si mal pour couper la longue descente vers le sud. 😎

Il y a des sites très intéressants à Nha Trang, hormis le fait que ce soit une station balnéaire.

Malheureusement le musée du Dr Yersin ( 1863. 1943) était fermé. Ce fameux et honoré médecin, fut le fondateur de l'institut Pasteur à Nha Trang et a découvert le bacille responsable de la peste bubonique.Au cas où vous décidiez de venir à Nha Trang ! Nous, nous étions déçus de cette fermeture 😣

Mais également les fameuse tours Cham de Po Nagar. Édifiées entre VII ième et XII ième siecle et encore actuellement un lieu de culte important. Beaucoup de touristes !!! Mais magnifique et une vue splendide sur les bateaux des pêcheurs de la baie. La culture Cham a imprégné le Vietnam et si cela vous intrigue voici le lien Wikipedia 😃 et ça vaut le coup !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Royaume_de_Champ%C4%81?wprov=sfla1



Et la baie de Nha Trang avec ses bateaux bleus ...

Pour rejoindre Saigon demain, trop tard pour le bus, il n'y a plus de place 😕 Nous allons donc prendre l'avion avec un prix correct...bon encore des points en moins pour notre empreinte carbone 😔. Le vol sera à 5h le matin...la nuit sera courte !

Nous arrivons à Saigon à 6h avec un vol impeccable et ponctuel, comme tous les vols que nous avons pris depuis le début de notre voyage d'ailleurs.

Nous retrouvons la frénésie de Saigon. Très drôle de voir les Vietnamiens faire leur gym matinale dans les parcs municipaux, ils sont très assidus et à tout âge. Culturellement ici, prendre soin de soi est important et particulièrement entretenir son corps par une hygiène de vie correcte ( bon... concernant la pollution il y a encore du boulot !)

Nous retrouvons nos charmants propriétaires de "Baoan hostel" qui nous ont gardé précieusement nos gros sacs. C'était génial de voyager juste avec 7 kg chacun, plutôt que 16 kg + 5 kg ( un gros et un petit 😊) Nous sommes accueillis avec le sourire et ils nous attendaient depuis la veille ! Le temps de nous expliquer comment prendre le bus pour aller à Vinh Long, ville centrale du Mekong et de les saluer et c'est reparti...


6
6
Publié le 6 avril 2019


Ce fleuve incroyable qu'est le Mekong, prend sa source en Chine et traverse 7 pays sur 4350 km. Nous allons donc le retrouver au Vietnam, au Cambodge, en Birmanie et au Laos. Il rejoint la Mer de Chine méridionale en se ramifiant en 9 branches principales qui vont se sub-diviser pour devenir un delta. Les alluvions en font une région très fertile. Pêche, culture du riz, maraîchage, vergers avec production de fruits, et bien sûr le transport fluvial, rendent cette région très productive et tournée vers le commerce.

Le delta du Mekong a une histoire mouvementée, rattachée pendant des périodes au territoire Kmer puis de nouveau au vietnam sud lors de l'attaque des vietcong en 1978 contre le régime de Pol Pot. Concrètement cela explique la diversité des origines culturelles avec des Chinois, des Kmers, des Vietnamiens.

Pour rejoindre ce delta du Mekong nous allons voyager en bus et de nous rendre directement à Vinh Long. En Asie les bus longues distances c'est quelque chose ! Toute une organisation efficace. Pour les compagnies haut de gamme, les sièges s'allongent complètement, climatisation, et des amortisseurs qui amortissent vraiment 😉

Nous voilà partis pour un voyage d'environ 4h. 1ère consigne, chacun enlève ses chaussures, les place dans un sac plastique. Et nous voilà au fond du bus en compagnie de charmantes vietnamiennes. Peu de touristes dans le bus et bien évidemment peu de passagers parlent anglais. Les arrêts ravitaillement et pause pipi sont comiques : des tongs pour chacun à disposition en descendant du bus, de quoi se restaurer et beaucoup de monde. Et l'essentiel c'est d'avoir repéré son bus pour être certain de le retrouver 🤔 et de comprendre combien de temps nous avons à disposition. Et tout se passe bien, chacun sera de retour avec ponctualité et nous observons que, malgré la barrière de la langue, les autres passagers se préoccupent de nous. Une véritable expérience... presqu'une aventure !


Arrivés presque reposés à Vinh Long après 4h de route. Nous avons encore un peu de route et un ferry à prendre pour rejoindre une" île" en face de Vinh Long, An Binh. Nous allons loger à "coco riversite homestay".

Le ferry est pratique pour traverser ce bras du fleuve. Il est utilisé par les piétons, les scooters et les voitures. Et pour nous une nouvelle expérience ! Olivier a même le temps d'acheter une glace 😋

Nos hôtes viennent gentiment nous accueillir au port et nous emmener à la "Coco riversite homestay" en scooter, avec nos gros sacs évidemment. Et nous allons circuler sur des chemins étroits et pas vraiment bien entretenus... nous serrons les fesses en passant sur les ponts très très étroits 🤤 Et pourtant ils sont si habiles pour conduire leur scooter que cela en est déroutant...mais eux tiennent la route 😉.

Nous sommes ravis de découvrir ce qui sera notre havre de paix pendant 3 jours et de partager, au quotidien, la vie de famille de Nahm.

Nous observons très rapidement que ce fleuve est une vraie autoroute fluviale ! Le courant est parfois très violent selon la marée. En effet les marées de Mer de Chine sont parfois très hautes, le Mekong lui, coule sur une pente très faible, ce qui provoque un phénomène étonnant : lors des marées hautes l'eau salée remonte jusqu'à 60 km en amont, et SURTOUT le courant alors s'inverse. Et nous l'avons constaté, c'est vraiment étonnant. Les jacinthes d'eau flottent en abondance et sont entraînées par ce courant.

Le spectacle est assez magique et reposant, malgré cette intense activité fluviale. Nous avons la chance d'être aux premières loges en étant dans cette "homestay" au bord d'un des bras du Mekong, le Co Chien.

Les "homestay" c'est également l'occasion de croiser d'autres voyageurs avec qui nous partageons nos découvertes. Nous avons d'ailleurs remarqué que c'est avec les jeunes que la rencontre est plus simple et sympa ! Sauf avec Gérard !!! C'est un des passagers français rencontré dans le bus. Nous allons partager de belles discussions et 2 journées d'excursions. C'est un grand voyageur de l'Asie, et qui profite maintenant de sa retraite pour prendre son temps et continuer ses aventures asiatiques. Les conversations ont fluctué entre culture, politique, sociologie et beaucoup d'humour donc de rires !

Nous avons apprécié également les délicieux repas servis ici. Chaque jour différents ( sélectionnés donc selon notre jour d'arrivée) et toujours servis avec le sourire.

Les vélos sont à disposition pour aller nous balader sur l'ile en utilisant tous ces petits chemins qui circulent entre les canaux. Et le challenge est de retrouver son chemin ! Un vrai bonheur de pédaler tranquillement et d'observer la vie quotidienne paisible de ces habitants du fleuve. Nous sommes salués bien amicalement lors de notre passage et c'est plutôt plaisant 😁.

Notre hôte, Nahm, nous propose une sortie bateau demain pour découvrir le marché flottant de Cai Be. C'est un marché flottant qui rassemble les plus gros producteurs de légumes. Le marché de "gros" en quelque sorte. Il faudra mettre le réveil car départ au lever du jour donc à 6 h.

Donc le 12.03 c'est parti pour embarquer du ponton familial, en compagnie de Gérard, d'un autre couple et de 4 jeunes et surtout de notre batelier. Le lever du jour sur le Mekong est magique. Les passages des petits, des gros bateaux, les fermes piscicoles, les jacinthes d'eau partout, c'est la vie sur le fleuve et c'est vraiment à voir !



Station essence fluviale !

Nous avons eu droit au petit déjeuner sur notre bateau, puis nous empruntons des canaux plus étroits et surprise 3 barques nous attendent, 3 Vietnamiennes de bleu vêtues nous conduirons habillement, enfin elles vont plutôt ramer avec délicatesse et efficacité. Elles n'ont pas besoin de faire de la gym ! Leurs bras sont bien sollicités et elles restent debout pour anticiper du regard afin de diriger habilement dans ces canaux étroits et empruntés.

Quelle sérénité pendant ce parcours, un vrai bonheur 😁. Merci mesdames, c'était magique.

Notre batelier nous récupère de l'autre côté et nous naviguons sur le Mekong pour atteindre Cai Be.

Une astuce pour identifier les spécialités de chaque bateau et les repérer facilement : un bambou au bout duquel est suspendu le légume ou fruit à vendre. En principe toute la famille vit sur le bateau.

Et nous avons droit à une halte originale. Donc pause café, fruits frais sur le bateau de Madame ...Plutôt sympa et original et le café délicieux 😋

Et ce n'est que le début de nos découvertes ! Nous continuons la navigation puis arrêt dans une ferme apicole avec dégustation.

Notre navigation reprend et au fil de l'eau nous croisons d'énormes bateaux qui transportent tout ce qui peut être chargé. Parfois la ligne d'eau affleure le bord supérieur tant le chargement est lourd.

Et une nouvelle étape où nous allons comprendre comment les gourmandises au riz soufflé et caramel sont élaborées et pleins d'autres ! Vous allez voir combien nous étions passionnés...mais oui absolument !

Pour débuter Le riz style "pop corn" : du sable noir qui chauffe à haute température dans le wok, puis le riz est jeté dans le sable et la magie opère, le riz devient "pop rice" et c'est délicieux ! L'enveloppe du riz non comestible est utilisée pour faire le feu. Rien n'est perdu !

Ce n'est pas fini, maintenant le riz caramelisé est étalé au rouleau pour ensuite être coupé en petite tranche. Nous étions déjà fans mais maintenant encore plus !

Puis le fameux alcool de riz et l'universel alambic ! Cet alcool de riz est ensuite bonifié avec l'aide de précieux reptiles pour le rendre aussi puissant que le viagra d'après notre guide. Il nous a prévenu : les femmes ne peuvent boire le breuvage magique au risque d'épuiser leur mari 😆 En tout cas il était réellement convaincu de l'efficacité aphrodisiaque ! Nous un peu septiques 😉

Pendant ce temps sa mère profitait du hamac et dormait paisiblement au milieu de l'activité...

Et pour finir une nouvelle utilisation du riz : les feuilles de riz, un travail minutieux et donc réservé aux femmes. 😉

Un python nous attendait sagement dans sa cage pour nous attendrir et le faire sortir. Ce fût notre dernière étape, non parce qu'il nous a tous dévoré mais parce qu'il était temps de rentrer !

Il est l'heure de rentrer au bercail ! La journée n'est pas finie. Nous avions besoin d'argent et nous devrons reprendre le ferry pour aller en ville. Nous enfourchons les vélos et en avant Paulette !

D'ailleurs en parlant retrait d'argent, je n'ai jamais évoqué tout le "bazar" que cela représente lorsqu'on est absent longtemps de notre chère contrée. Au Vietnam impossible de retirer plus que l'équivalent de 115 € à chaque fois, et lors de chaque retrait, une commission appliquée pour les banques. Donc dans chaque pays l'objectif est de trouver la banque qui délivre le plus d'argent en un retrait et celle qui prend le moins de commission voire aucune. Et ensuite de choisir la bonne CB visa avec la commission de banque française la plus basse ! Compliqué n'est ce pas ? Et surtout très cher 😉

Notre argent en poche nous profitons d'aller visiter le marché de Vinh Long. Cette région étant grande productrice de fruits et légumes le marché est haut en couleur. Je vous laisse deviner ce qu'il y a dans les paniers...il vous manque les odeurs pour certains, nous vous expliquerons à notre retour !


Nous sommes vraiment bien dans ce lieu et nous n'avons pas vraiment envie de quitter le Vietnam dans 2 jours. Nous avons opté pour le séjour sans visa donc pas le choix nous devons quitter le territoire avant le 15.04. 😣

Lors du "lunch" Nam nous propose un autre "tour" pour demain et nous sommes partants, Gérard également.

Le 13.03 au matin, nous voilà en route avec un chauffeur qui nous conduit dans la region de Sadec à 1h30 de Vinh Long.

Nous débutons par la visite du parc "Xéo Quit". Nous sommes intrigués, Nam nous a évoqué un parc naturel et historique, sans plus. Nous allons pendant cette heure et demi, faire un petit voyage dans l'histoire des Vietcong...

Nous avons un guide qui va nous expliquer (en anglais) comment cette région fut significative du combat difficile des Vietcongs contre les américains et combien leur habileté et la connaissance du terrain leur a donné la supériorité...mais tout cela dans la douleur autant d'un côté que de l'autre. Il nous parle de "the crazy war"...tout est dit. Il était instituteur pendant quelques années puis son père lui a demandé d'être guide pour témoigner de son histoire. En effet, son père fut vietcong dans cette forêt et lui a raconté cette "crazy war"

Le forêt tropicale et les multiples canaux minuscules sont restés intacts ici afin de commémorer la difficile lutte du peuple vietnamien. La région a été au préalable déminée pendant plusieurs années pour être safe. La nature a repris le dessus et les cratères des bombes recouverts en partie mais toutefois bien visibles.

Nous allons commencer par une balade en barque pour prendre connaissance des lieux. C'est incroyable l'atmosphère curieuse qui règne. Une quiétude accompagnée d'une sensation d'être témoins de ce qui reste attestant l'horreur de ce qui s'est passé. Nous repensons au film "platoon" et cela nous donne froid dans le dos même avec la chaleur.

https://youtu.be/p1C7WB3QDTU mm

Puis notre guide nous demande de l'accompagner sur les sentiers et il va nous apprendre l'histoire de son père, son oncle, leurs compagnons de combat et les stratégies militaires.

L'objectif des Vietcongs était de survivre dans cette jungle et de combattre l'ennemi en ayant des moyens bien moindres.

Ils se cachaient donc dans des galeries souterraines, ou simple cavité, recouvertes d'une plaque. C'était le moyen de se planquer lors des bombardements. Certaines étaient minuscules et seul un homme y rentrait et sa tête juste en dessous de la plaque. Les GY ayant compris le stratagème, plantaient des pics régulièrement dans le sol dans le but de tuer les Vietcongs planqués. Lors des moussons l'eau arrivaient jusqu'en haut et les Vietcongs utilisaient des bambous pour respirer sans se faire repérer mais coincés dans leur trou. Le père de notre guide s'est justement fait transpercé l'épaule lors d'une planque. Ils succombaient aux morsures de serpents surtout à la saison des pluies. La faim et les maladies s'occupaient de ceux qui avaient survécus aux GY, bref pas gai tout ça...


Les Vietcongs utilisaient les propriétés innombrables du bambou. Un bambou coupé en biais devient alors transpercant tout en gardant sa résistance naturelle. Donc de nombreux fossés, au fond desquels été plantés des bambous bien affûtés, furent pour les GI leur dernière demeure. Sur les photos vous pouvez identifier des sortes de torches en fibres naturelles dans les champs, c'était un symbole pour repérer les fosses mais pas de flamme car risque d'être repérés par les GI.

D'ailleurs les Vietcongs ne faisaient jamais de feux pour ne pas être repérés et donc pas de cuisson pour la nourriture ...


Les bambous et les repères, un The tree, et la nature recouvrant les impacts de bombes.

Le guide nous a parlé de sa famille et combien la guerre a eu des impacts ( comme partout dans le monde d'ailleurs). Son oncle avait été convaincu par le gouvernement de Saigon et avait rejoint les combattants pro américains. Il a même bombardé le sol sur lequel son frère combattait. Réfugié aux US après la guerre, il n'a plus jamais remis les pieds sur le sol vietnamien, ni revu sa famille... tragédies humaines 😔

Pour changer de sujet, il nous a évoqué la culture vietnamienne. Il nous a expliqué pourquoi il a attendu 9 années pour avoir l'autorisation de se marier avec la femme qu'il aime. Son père avait choisi une autre femme pour lui et a résisté 9 ans pour donner son accord 😞. Pourquoi alors attendre si longtemps et ne pas se marier outre l'avis du père ? il aurait été exclu totalement de sa famille et à jamais...

A chacun sa conclusion 😉

Pour terminer la visite une douceur florale dans ce monde de brutes. La nature fait bien les choses, les fleurs de lotus renaissent des marais boueux ...

Bien, après cette visite instructive mais reflétant ce qu'il n'y a pas de meilleur en l'Homme, nous allons parler d'Amour !

Nous partons à Sadec, visiter la "maison bleue" évoquée par Marguerite Duras dans son livre "l'amant". Elle a passé son enfance dans cette petite ville du delta.

Une charmante guide vietnamienne parlant un français parfait nous a apporté les explications. Marguerite Duras n'a jamais mis les pieds dans cette maison car la relation était tout sauf officielle ! Son amant, Huynh Thuy Le, était d'origine chinoise et fils de mandarin, donc pas d'union possible.

La police a occupé cette maison pendant de nombreuses années et la conservation est pratiquement intacte. Cette demeure est magnifique, elle reflète l'architecture de l'époque et est maintenant un musée. Le carrelage est d'origine francaise et vient d'Ardèche 😀 Par contre le film de Jean-Jacques Annaud à été tourné ailleurs.



Retour sur Vinh Long en milieu d'après-midi pour profiter de notre dernière soirée avant de prendre demain le bus pour le Cambodge.

Nam a organisé notre voyage en bus pour Hà Tiên, ville à la frontière du Cambodge. Nous ne savons pas vraiment comment nous allons passer la frontière mais nous devons y arriver avant demain soir 😊.

Le 14.04 Petit déjeuner d'au revoir avec Gérard et adieu à la famille de Nam. Nous étions si bien chez eux ! Et en route pour un voyage de 8h en bus.

C'était l'anniversaire du petit, 2 ans !

Un trajet pas ordinaire pour rejoindre le Cambodge ! Le bus tombe en panne. Tentative de réparation...

Pendant ce temps nous avons le temps d'observer l'environnement. Je vous ai épargné les reportages photos de la pollution plastique mais tout de même il faut voir ça...

Et le coin repos, pas mal non ?

Le bus ne repartira pas, mais "mutuelle Vietnam assistance" est très efficace et un minibus s'arrête pour nous récupérer. Notre voisine de bus nous a tout expliqué en vietnamien et nous avons tout compris 😉. Et c'est reparti avec 30 mn de retard...la navette pour passer la frontière ne nous auras pas attendus 😊.

Heureusement ici rien n'est un problème. Arrivés à Ha Tien nous partons chacun sur un scooter qui nous emmènera à la frontière à 8km. La course un peu chère mais bon c'est le jeu !

Le poste frontière est désert, tous les touristes sont déjà passés 😆. Visa cambodgien en un temps record , avec 5 $ en plus pour le douanier, corruption oblige, et pas envie de se battre après cette longue journée.

Bonjour Cambodge !

Le seul taxi qui reste est correct, il nous piste depuis le poste de douane 😉 et nous partons pour Kampot, 1h30 de route. Finalement pas compliqué !