Carnet de voyage

Un Rochelais à Nanning

21 étapes
93 commentaires
47 abonnés
Dernière étape postée il y a 5 jours
Bonjour à tous ! Étudiant le chinois à l'Université de La Rochelle, j'ai eu l'honneur d'être sélectionné pour partir étudier un semestre à Nanning (Province du Guangxi, Chine du Sud).
17 février au 7 juillet 2017
20 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 6 février 2017

Et voilà, tout ce qui était abstrait devient tout de suite très concret avec ce VISA !

Il me tarde de faire un des mes rêves une réalité.

Bonjour la Chine !!

2
2
Publié le 20 février 2017

Après 2 jours passés à Paris avec ma tante et mon cousin, le 17 février à 13h45 j'étais à l'aéroport Charles De Gaulle dans l'avion en direction de Shanghai. 11 heures de vol ! Mais ces 11 heures sont très vite passées car il y a de quoi s'occuper : films, musique, jeux, émissions télé, lecture ...

Je conseille aux futurs voyageurs d'arriver à Paris la veille du départ ou de prévoir pas mal de temps de temps entre l'arrivée à Paris et le départ de l'avion. Petite anecdote : En août 2015 je suis allé étudier le chinois à Pékin pendant un mois. J'ai donc acheté un billet d'avion qui partait de l'aéroport CDG à 16h et un billet de train qui partait de Poitiers 10h30 pour m'emmener directement à l'aéroport. Le problème est que quand je suis arrivé à la gare de Poitiers avec ma famille, on a appris qu'aucun train ne partirait de la gare tant que la réparation d'un caténaire ne serait pas finie. Mon train aurait du partir à 10h30 de Poitiers et me déposer à CDG mais à cause de la panne de caténaire, j'ai du prendre un train qui est parti à 12H00 et qui m'a déposé à la gare Montparnasse. Heureusement que ma tante habite sur Paris, qu'elle a pu me récupérer à la gare et me déposer à l'aéroport, sinon j'aurais loupé l'avion pour Pékin. Et pourtant, j'avais quand même pris de la marge puisque si tout s'était bien passé, j'aurais eu 4 heures pour passer les formalités de l'aéroport et aller en salle d'embarquement.

Une fois atterri à Shanghai, j'ai pris un deuxième avion en direction de Nanning. Les autorités chinoises obligent les personnes venant d'un vol en provenance de l'étranger et qui prennent un vol interne (ce qui était mon cas) à reprendre leur valise pour la faire contrôler par les douanes chinoises.

Il faut à peu près 1h30 pour passer les douanes chinoises, enregistrer sa valise, faire contrôler ses bagages-cabines et arriver à la porte d'embarquement. Il faut donc vérifier le temps d'escale lors de l'achat du billet d'avion.

Petit conseil : Il faut toujours regardé sur les écrans s'il n'y a pas eu de changement de porte d'embarquement.

L'avion pour Nanning a eu 3 heures de retard. Mais les chinois savent prendre soin de leur voyageur. Un repas et une bouteille d'eau ont été offerts à tous les passagers du vol a destination de Nanning.

Je suis donc arrivé à Nanning à 18h45 au lieu de 15h45. Cependant les magnifiques paysages que l'on peut voir de l'avion nous font oublier l'attente et le retard.

Arrivé à l'aéroport de Nanning, heureusement que j'ai un ami étudiant chinois très sympa qui m'a attendu à l'aéroport et m'a accompagné en bus et métro jusqu'à mon logement.

3
3
Publié le 24 février 2017

Tout d'abord, il faut savoir que l'Université des Minorités du Guangxi (广西民族大学) est située en banlieue de Nanning (20 minutes du centre ville en métro).

Avant de commencer la présentation de l'appartement, je tiens à remercier Sébastien, (son vrai prénom est 钟山, étudiant chinois qui apprend le français à l'université des minorités) qui m'a aidé à bien m'installer et aussi Nicolas qui avait loué l'appartement juste avant moi et m'a laissé plusieurs outils très utiles.

Pour les futurs étudiants qui souhaitent étudier à l'Université des Minorités du Guangxi , pour se loger il y a deux solutions.

1) Louer une chambre universitaire au sein du campus, mais dans ce cas il serait plus précis de dire "louer un lit" car il y a quatre étudiants par chambre. Voici quelques photos des chambres universitaires.

Pour ces chambres universitaires, tout est commun ! Chaque chambre dispose de sa douche et de ses toilettes. Il faut donc bien être prêt à partager son intimité avec 3 personnes. Je verrais deux point forts aux chambres universitaires :

- être au sein du campus donc à proximité des restaurants universitaires et des bâtiments de cours.

- L'échange interculturel car il y a des bâtiments-dortoirs réservés aux étudiants d'échange. Donc la chambre est partagée avec des gens de différentes nationalités.


2) Louer un appartement en dehors du campus. Et c'est cette solution que j'ai choisie car j'avais déjà expérimenté la cohabitation à Pékin et ça n'a pas été une bonne expérience.

Je vais maintenant vous faire une petite visite guidée de l'appartement que je loue. Il est situé en dehors du campus mais à moins de 500 mètres de l'entrée de ce dernier.

Commençons par l'entrée de l'immeuble.

Les clés.

Pour entrer et sortir de l'immeuble il faut utiliser le petit badge bleu. L'appartement est accessible avec la clé.

Le hall d'entrée.

Le hall sert de garage aux scooters électriques des résidents car il y a des bornes de recharge.

Mon appartement est au premier étage (référence occidentale) qui est en fait le 2ème étage en Chine car pour les Chinois le rez-de-chaussée est considéré comme le 1er étage.

La porte d'entrée de l'appartement.

L'entrée de l'appartement.

Tables et tabourets sont disponibles dans les supermarchés à l'intérieur et à l'extérieur du campus pour aménager un coin salon.

Espace bureau + lit.

J'ai installé mon lit de la manière suivante (voir 4ème photo) : sur le sommier j'ai installé une sorte de matelas-plaid et sur le côté droit j'ai ajouté une natte. Pourquoi ? Parce que, la nuit, quand j'ai froid je me couche du côté gauche du lit et quand j'ai chaud je me couche du côté droit car la natte garde la fraîcheur.

En ce qui concerne le linge de lit, tout est disponible dans les supermarchés situés à l'intérieur et à l'extérieur du campus.

Cependant, il est préférable d'apporter un drap pour être sur de passer une première nuit assez agréable.

Espace cuisine non équipé.

Il est tout à fait possible d'équiper la cuisine pour pas cher car il y plein de boutiques dans le quartier qui vendent tous les ustensiles (couverts, casseroles, woks, plaques à induction, etc..). Cependant, je ne compte pas l'équiper car les restaurants universitaires ne sont vraiment pas loin de l'immeuble. De plus, il y a un marché dans le quartier ouvert du matin au soir : on y trouve des étalages de fruits et plein de stands pour manger et boire.

Et puis, je ne vous cache pas que je prends moins de risque en allant manger à l'extérieur qu'en me faisant moi-même à manger !

Espace douche et toilettes.

En Chine, aller aux toilettes demande un petit temps d'adaptation quand on n'est pas habitué à ce système. Il faut bien-sûr s'accroupir à la chinoise (les pieds à plat et les fesses en direction du trou d'évacuation). Pour la chasse-d'eau, il faut verser l'eau du seau rouge.

En ce qui concerne la douche, il faut savoir qu'à Nanning il n'y a pas d'eau chaude dans les tuyaux ! Mais il existe une solution pour ceux qui ne peuvent pas supporter la douche froide.

Pour avoir de l'eau de chaude, il est possible d'acheter une résistance dans la supérette située à 20 mètres de l'immeuble. Il suffit de plonger la résistance dans un seau d'eau et attendre 20 à 30 minutes. Et bien entendu il ne faut pas vérifier la température de l'eau en plongeant sa main dedans car sinon on s'électrocute, alors on touche le bord du seau pour vérifier la température de l'eau.

La vue.

Comme vous pouvez le remarquer, je suis placé juste en face du commissariat ! Et juste à droite du commissariat, il est possible en échange de 4 yuan (0,55€) d'utiliser des machines pour laver son linge (machine à laver avec eau froide uniquement).

Il faut que je vous précise qu'il n'y a ni climatisation, ni chauffage ! Mais à Nanning ce n'est vraiment pas indispensable. La température de l'appartement est toujours agréable qu'il fasse 26 ou 13 degrés à l'extérieur. Pour les frileux/ses, il suffit de mettre un petit pull s'il fait trop froid ou bien d'acheter un petit ventilateur s'il fait trop chaud.

Le quartier où est situé l'appartement n'est pas vraiment calme, en tous cas en ce moment car il y a plein de travaux, et les gens ne se préoccupent pas de la tranquillité des autres. Ça fait presque une semaine que je suis installé et je m'adapte petit à petit aux nuisances de jour comme de nuit. Les fenêtres et les murs ne sont pas trop épais donc l'appartement est loin d'être insonorisé.

Le loyer est de 350 yuan (48,16 €) par mois. 1€ = 7,27 yuan (taux de change en vigueur le 24 février 2017).

Avant d'arriver à l'appartement, il faut prévoir de l'argent car le propriétaire vous demandera de payer une caution de 300 yuan (41,28 €) et au moment de quitter le logement, les frais d'eau et d'électricité seront déduits de la caution.

Les normes d'hygiène chinoises ne sont pas les mêmes qu'en France alors il ne faut pas s'attendre à avoir autant de confort en Chine qu'en France.

Dans le prochain article je vous présenterai les endroits à connaître pour tous les étudiants d'échange à l'Université des Minorités du Guangxi.

4
4
Publié le 3 mars 2017

Voici une première vidéo à travers laquelle je vous présente les endroits qu'un étudiant d'échange à l'Université des Minorités du Guangxi doit connaître.

La vidéo a été faite en caméra embarquée alors ça bouge un peu.

ERRATUM : Je tiens à rectifier une information de l'article précédent. Il n'y a pas d'eau chaude en dehors du campus (dans le quartier où je loge). Les chambres universitaires situées dans le campus sont équipées pour distribuer de l'eau chaude. Petit point positif en plus pour les chambres partagées.

5

Dans cette vidéo, je vous montre comment se rendre au bureau des relations internationales qui est un endroit-clé pour tous les étudiants d'échange !

Surtout n'oubliez pas de faire signer votre attestation d'arrivée et d'envoyer une photo au Service des Relations Internationales de l'Université pour percevoir les aides financières auxquelles vous avez droit.

Aussi très important ! Pensez à créer un compte ARIANE pour informer les ambassades et consulats de France en Chine de votre présence sur le sol chinois. Ce n'est pas compliqué, il suffit de remplir une fiche de renseignements en ligne.

6
6
Publié le 29 mars 2017

Voici une vidéo pour vous expliquer comment fonctionne un restaurant universitaire chinois.

La vidéo peut être trompeuse. C'est très rare qu'il y ai aussi peu de monde dans les restaurants universitaires. Mais pour tourner la vidéo j'ai préféré choisir un moment où il y a très peu de monde (11h15-30).

Dans cette vidéo j'ai choisi de manger du riz avec des légumes mais j'aurais très bien pu aller demander des nouilles de riz ou de blé, des raviolis, des mantou ou bien de la soupe. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Ne soyez pas étonnés de voir des arrêtes, os ou autres déchets sur les tables des restaurants universitaires. C'est tout à fait normal en Chine. Je précise bien dans les restaurants universitaires car, dans les vrais restaurants ça ne se fait pas.

7

Dans cette vidéo, je vous explique comment retirer de l'argent en utilisant un distributeur automatique chinois.

Avant votre départ pour la Chine, renseignez-vous auprès de votre banque si votre carte bancaire est utilisable à l'étranger. Si oui, y a-t-il des frais de retrait ? de paiement ?

En France je suis en carte VISA mais quand je prévois de partir en Chine, je passe en VISA Premier car :

1 - J'ai l'assurance annulation pour l'achat des billets d'avions.

2 - J'ai droit à 4 retraits sans frais par mois à l'étranger.

3 - VISA est acceptée par à peu près tous les distributeurs. Avant d'utiliser le distributeur, il faut bien vérifier s'il accepte votre carte en regardant les vignettes des différentes cartes acceptées.

Avant votre arrivée en Chine, je vous conseille d'avoir déjà de la monnaie chinoise sur vous pour les frais de transport (train, métro, taxi, bus) à la sortie de l'aéroport. Donc pensez à faire du change avant le départ ou à votre arrivée à l'aéroport mais il risque d'y avoir de l'attente.

8
8
Publié le 11 mars 2017

Mes camarades de classe (同学) et moi-même avons eu l'honneur d'être invités à un barbecue (de Nanning, bien sûr) par 韦老师, Madame WEI, une de nos professeurs de chinois.

À travers quelques photos, je vais essayer de vous faire revivre cette merveilleuse soirée !

Nous nous sommes rendus au point de rendez-vous à pied. Le barbecue tant attendu a eu lieu derrière le bâtiment tout éclairé qui est en fait une grande galerie marchande.

Après 30 minutes de marche, nous sommes arrivés sur une grande place aménagée avec une vingtaine de grandes tentes-tivolis.

Une table nous a été réservée. Nous étions 21 personnes de 7 nationalités différentes ! La Chine, l'Indonésie, le Vietnam, la Thaïlande, le Soudan, le Kirghizistan et la France étaient représentés.

Le principe de ce barbecue était simple : Madame WEI avait commandé un certain nombre de plats qu'il fallait absolument finir sous peine de la vexer.

Alors voici quelques photos des plats qui nous ont été servis.

À commencer par le 粥, une bouillie de riz agrémentée de crevettes et de coquillages. Quand j'ai vu ce premier plat arrivé, j'ai vite compris que j'allais passer une très bonne soirée et que mon ventre allait s'en souvenir !

Ensuite, est arrivé le 烤鱼. Un poisson grillé accompagné de cacahuètes, de ciboules de Chine et d'endives. Très bon mais aussi pas mal épicé !

Après, nous avons eu le droit à des brochettes d'ailes de poulets : 鸡翅串.

Puis, de la ciboule de Chine 韭菜 ! Succulent !! La ciboule était divinement assaisonnée. Malheureusement je ne sais comment comment ils l'ont assaisonnée. Secret du chef !

Des huîtres farcies ! Pour un Rochelais ce n'est pas nouveau mais ici ce sont des huîtres de compétition !

Les fameuses brochettes de boeuf !

Et en dessert du maïs grillé !

Cette soirée s'est déroulée en très bonne compagnie ! Un échange culturel incroyable.

Et tout ça grâce à la formidable Madame WEI ! MERCI !

9
9
Publié le 8 avril 2017

Voici une petite vidéo pour vous montrer comment prendre le métro à Nanning.

Tous les métros se ressemblent mais certains points diffèrent. Notamment le support du ticket (jeton magnétique, papier, carte magnétique, ...), ainsi que le contrôle des voyageurs.

Il est bien sûr possible de paramétrer la machine pour prendre les billets en anglais mais les noms des stations restent en chinois !

Comme dans tous les métros, il est préférable de garder un oeil sur ses effets personnels et de valeur. Il y a des pickpockets dans toutes les villes et je pense que Nanning ne fait pas exception à la règle.

10
10
Publié le 14 mars 2017

Cela fait bientôt un mois que je suis arrivé à Nanning et bientôt trois semaines que je suis les cours de chinois et d'anglais à l'Université des Minorités du Guangxi.

Étant en immersion, je parle et entends parler chinois toute la journée (même la nuit avec mes "adorables" voisins).

L'anecdote concerne les cours d'anglais. Les premiers cours se passaient très bien, j'arrivais à réfléchir en anglais et à répondre presque instantanément aux questions. Mais ce matin, après quasiment un mois d'immersion, quand la professeur d'anglais me posait des questions, les réponses me venaient en chinois ! Il fallait donc que, mentalement, je traduise du chinois vers l'anglais. J'étais très embêté et me sentais un peu sot car je n'arrivais plus à répondre du tac-au-tac à la professeur.

Ce cours m'a bouleversé car il m'a fait prendre conscience que mon cerveau s'habitue petit à petit au chinois, à tel point que je commence à penser en chinois.

Je pense que c'est une grande étape de franchie dans l'apprentissage de la langue chinoise.

Qu'en pensez-vous ?

Avez-vous déjà vécu cette expérience ? (avec le chinois ou une autre langue étrangère)

11
11
Publié le 18 mars 2017

Pour ce weekend, je vous laisse méditer sur cette petite devinette faite maison. Je publierai la réponse le weekend prochain pour laisser à tout le monde le temps de la réflexion.

Saurez-vous trouver qui je suis ?

Mon premier est cousin du légume.

Mon second est un être d'une extrême vigilance.

Mon troisième complète mon second : mon extrême vigilance m'a permis de veiller sur les pommes d'or du jardin des Hespérides ainsi que sur de nombreux trésors.

Mon tout a la chair blanche ou rose, peut se manger et se boire.

Pour vous aider, la photo ci-dessous sera votre seul indice.

12
12
Publié le 24 mars 2017

Félicitations à ceux qui ont trouvé !

Merci à vous tous d'avoir pris la peine de méditer un peu sur cette devinette.

En effet, la solution est bien le fruit du dragon.

Mon premier est cousin du légume : je suis un fruit.

Mon second est un être d'une extrême vigilance : la vigilance est la qualité principale du dragon.

Mon troisième complète mon second : mon extrême vigilance m'a permis de veiller sur les pommes d'or du jardin des Hespérides ainsi que sur de nombreux trésors : C'est bien un dragon qui gardait les pommes d'or du jardin des Hespérides et dans de nombreux contes, légendes, films et dessins animés les dragons protègent des trésors.

Mon tout a la chair blanche ou rose, peut se manger et se boire.

Indice-photo : est-ce que les embouteillages de nuit ne ressembleraient pas au corps d'un dragon ?

Voici votre serviteur en train de boire un jus de fruit du dragon.

13
13
Publié le 16 avril 2017

Voici une deuxième devinette faite maison. Je pense que celle-ci est un peu plus facile. Je publierai la réponse la semaine prochaine pour laisser à tout le monde le temps de la réflexion.

Mon premier est millénaire.

Mon second peut vivre aussi bien en montagne qu'en plaine.

Mon troisième est chaleureux.

Mon tout a été découvert par erreur, à l'abri du soleil, par le vénérable Shen Nong.

Voici l'Indice photo :

N'hésitez pas à partager vos réponses et réflexions sur la devinette 😀

14
14
Publié le 22 avril 2017

BRAVO à tous ceux qui ont trouvé !

Et oui, il s'agit bien du thé ! Voici quelques explications :

Mon premier est millénaire : Le thé fait partie de la vie quotidienne des Chinois depuis des milliers d'années.

Mon second peut vivre aussi bien en montagne qu'en plaine : En effet, on peut trouver des plantations de thé aussi bien en montagne (par exemple les montagnes Wuyishan,武夷山) qu'en plaine.

Mon troisième est chaleureux : La réunion autour d'une tasse de thé se fait toujours dans une ambiance conviviale et chaleureuse.

Mon tout a été découvert par erreur, à l'abri du soleil, par le vénérable Shen Nong : Et oui, d'après les légendes chinoises, on doit la découverte du thé à l'empereur Shen Nong. La légende dit que par soucis d'hygiène il ordonnait aux Chinois de faire bouillir l'eau avant de la consommer. Un jour de l'année 2737 avant notre ère, l'empereur se serait reposé à l'ombre, sous un arbre, et pour se réhydrater faisait bouillir de l'eau, quand une feuille de l'arbre sous lequel il s'abritait se détacha et tomba dans sa petite marmite. Curieux, il décida de la faire infuser dans l'eau bouillante et goûta la liqueur qu'il trouva très rafraichissante. Voici comment le thé aurait été découvert.

Explication de l'indice-photo :

Le grand caractère chinois sur la droite de la première image est l'un des premiers pictogrammes chinois utilisés pour représenter le thé. Les premiers pictogrammes chinois sont appelés 甲骨文(jiǎgǔwén) et étaient écrits sur des os d'animaux ainsi que sur des carapaces de tortues. Sur l'image de droite, vous pouvez voir le caractère simplifié actuel. On peut remarquer quelques similitudes entre le caractère originel et le caractère simplifié actuel.

Voici la photo d'une carapace de tortue sur laquelle sont inscrits des 甲骨文 :

15
15
Publié le 26 avril 2017

Du 30 mars au 4 avril, j'ai eu 6 jours de vacances.

Pour profiter de ces jours de vacances, j’ai décidé de partir dans la province du Fujian福建 située dans le sud Est de la Chine pour visiter la ville de Xiamen厦门 située en bord de mer, qu'on pourrait comparer à Nice car il y a une grande promenade sur le front de mer comme notre "promenade des anglais". Sur place j'y ai retrouvé deux amis chinois que j'ai rencontrés à l'Université de La Rochelle.

L'avion a atterri à Xiamen le 31 mars aux alentours de 16h. Et ma première surprise a été qu’à la sortie de l’aéroport j'ai reçu un appel de l’hôtel dans lequel j’avais réservé une chambre pour 2 nuits. Cet appel avait, tout simplement, pour but de m’informer que l’établissement n’était pas autorisé à héberger des étrangers. En résumé, que je n’avais pas d’endroit où dormir à Xiamen. Pourtant la réservation était bien au nom de VILLAIN Charly donc ils savaient très bien, dès la réservation qui a été faite 2 semaines auparavant, que je suis étranger. Heureusement que mon très bon ami sur place, qui m’a invité à boire le thé chez lui, a pu me sortir de cette galère en m’aidant à réserver une chambre dans un autre hôtel presque à la dernière minute. Après avoir bu le thé, il m'a déposé à l'hôtel aux alentours de 19h. Et à 20h, mon autre ami est venu me chercher pour aller au restaurant puis finir la soirée dans son bar à bières. De retour à l'hôtel, j'ai eu le plaisir de prendre une douche avec de l'eau CHAUDE et de dormir dans un lit équipé d'un MATELAS. La douche a l'eau chaude m'a fait beaucoup de bien mais je ne suis plus habitué à dormir sur un matelas donc je n'ai pas trop bien dormi.

Sur la dernière photo, vous pouvez voir mes deux amis.  

Le 1er avril, j’ai décidé de consacrer la matinée à la visite de l’île de Gulangyu鼓浪屿. Cette île a été assiégée en 1841 par les Britanniques qui y ont installé leur consulat. Puis ont suivi les Américains, les Français, les Espagnols les Japonais et Hollandais. L'île est donc remplie de belles demeures coloniales. Elle est aussi connue pour ses musiciens, l'auditorium de l'île propose chaque année un festival de musique classique ainsi que des concerts de musique chinoise et étrangère. Pour me rendre sur l'île, un taxi que j’avais réservé la veille m’attendait le matin à l’entrée de l’hôtel pour me déposer à un endroit où j’étais censé pouvoir acheter mon billet de ferry. Le chauffeur m'a déposé à l'entrée d'un autre hôtel et m'a dit d'aller voir la réceptionniste. J' ai obéi. J’ai donc expliqué à la personne concernée que je voulais acheter un billet pour prendre le ferry pour visiter l’île seul, elle m’a annoncé le montant de 198yuan et m'a donné une sorte de facture qui aurait dû me servir pour acheter le billet une fois arrivé au ferry. J'ai payé et la réceptionniste m'a proposé d’attendre dans un salon le temps qu’un chauffeur vienne me chercher. Quelques minutes plus tard un chauffeur privé est venu me chercher et m'a déposé sur le quai du ferry. J'ai suivi les panneaux indiquant la direction du ferry et là j'ai vu une foule de Chinois qui attendait pour se rendre sur l'île. Je me suis dirigé vers un guichet pour acheter un ticket, j'ai tendu mon passeport accompagné de la fameuse facture à l’hôtesse. Et là, j'ai senti qu’il y avait quelque chose qui clochait quand j'ai vu l’expression d’étonnement sur son visage, elle m'a demandé d’attendre car c’était la première fois qu’elle avait affaire à ce genre de facture donc qu’elle devait en parler à ses supérieurs. Une dizaine de minutes plus tard j'ai vu 3 messieurs arrivés vers moi en me disant que cette facture ne me permet pas d’acheter de tickets. À ce moment-là, je me suis senti un peu perdu… Et un des messieurs m'a dit qu’il n’y a pas besoin de facture pour acheter un ticket de ferry, le passeport seul suffit. Donc j’ai acheté le ticket et me suis dit que je m'étais fait arnaquer de 198yuan ! La belle affaire ! Dans la salle d'attente pour prendre le ferry, j'ai reçu un appel de la personne qui m'a vendu la facture pour me demander où j'étais. J'ai répondu à sa question et lui ai demandé pourquoi j'ai dû payer 198yuan alors que la facture ne m'a pas servi pour acheter le ticket de ferry. Et là, elle m'a expliqué que la facture ne me permettait pas d'acheter de ticket mais que dans les 198yuan étaient compris les frais de chauffeur et les frais de guide. J'étais toujours dans l'incompréhension car j'avais bien demandé à visiter seul. Arrivé sur l’île, j'ai reçu un nouvel appel d’un numéro que je ne connaissais pas. C’était une voix féminine qui me parlait et me disait qu’elle était mon guide puis qu’elle m’attendait pour me faire visiter l’île. Elle m'a demandé de la rejoindre puis m'a expliqué qu’un groupe de 7 personnes chinoises l’attendait un peu plus loin donc qu’on était 8 clients à visiter l’île avec elle. J'ai donc fait la visite avec le groupe et la guide jusqu’à l’heure du repas où la guide nous a emmené dans un restaurant. Les 7 personnes avec qui j’avais sympathisé ont insisté pour nous inviter, la guide et moi, à manger avec eux dans le salon VIP de l’établissement. J'ai donc été invité à trinquer à l'alcool blanc 42% ! N'étant pas habitué aux alcools forts, au bout de 3 verres j'ai commencé à avoir un peu mal à la tête ! Je suis donc passé au thé jusqu'à la fin du repas. Au cours du repas j'ai voulu prendre une photo de la tablée mais une des 7 personnes me l’a interdit. J'ai donc continué de manger sans demander pourquoi je n’avais pas le droit car j’ai senti que j’avais glacé l’ambiance ! Mais je n’ai pas pu m’empêcher de demander à la guide pourquoi je n’avais pas le droit de prendre de photos des autres personnes. Elle m’a expliqué que ces personnes sont des dirigeants du Parti Communiste Chinois donc il est interdit de les prendre en photo ! Malgré le froid jeté par le coup de la photo, le repas s'est passé dans une très bonne ambiance à tel point que les dirigeants du Parti m’ont invité à passer l’après-midi avec eux. J’ai accepté avec plaisir. Nous avons quitté l’île après manger et à la sortie du ferry, une limousine nous attendait. Là, la guide m’a expliqué qu’un tour en limousine sur le bord de mer d’à peu près 1h30 était prévu. Incroyable expérience ! L’activité suivante était une balade en pleine mer mais à cause d'un problème de franchissements de frontières maritimes, je n'ai pas pu la faire car mon VISA ne me le permet pas. J'ai donc décidé de prendre congé des 7 dirigeants du Parti pour aller visiter un temple bouddhiste.

Je suis donc allé visiter le temple Nanputuo 南普陀 : une véritable merveille ! Le temple est situé au pied du mont 吾老 Wulao. Il a été établi sous la dynastie des Tang (618-907). En visitant ce temple on traverse ou passe devant plusieurs salles : la salle du roi des Cieux, la salle du trésor héroïque, au centre du temple il y a la salle de la Grande Compassion, puis la salle des Écrits bouddhiques qui est fermée au publique. Dans l'enceinte du temple, il y a aussi un restaurant végétarien. Malgré la foule de visiteurs dans le temple, j'ai trouvé le lieu très reposant. Les touristes respectent le recueillement des fidèles, se font aussi discrets et silencieux que possible.

Après avoir fait le tour du temple, il était déjà l’heure pour moi de regagner l’hôtel car mon ami chinois venait me cherchait pour aller au restaurant puis finir la soirée dans un bar à vin français (THE F. SPIRIT). Le bar à vin est un business très lucratif car le tiers de verre que je bois sur la photo coûte l'équivalent de 7€ alors que la qualité n'est pas exceptionnelle ... Mais bon il faut garder le sourire 😉

Et c’est ainsi que s’ est achevé la première partie de mon séjour dans la province du Fujian. De retour à l’hôtel, je suis allé à la réception pour réserver un taxi direction la gare ferroviaire de Xiamen pour le lendemain matin. J'y prendrai le train jusqu'au terminus ... Je vous laisse deviner la destination jusqu'à la prochaine publication 😉

Un indice : brume matinale.

16
16
Publié le 1 mai 2017

Le 2 avril aux alentours de midi, je suis monté dans le train direction les montagnes de thé de Wuyishan. Ces fameuses montagnes de thé que je rêvais tant de voir. L'occasion s'est offerte à moi quand j'ai rencontré mes deux amis de Xiamen à La Rochelle car l'un d'eux était accompagné de sa maman. Elle était invitée par l'Institut Confucius de La Rochelle pour faire une démonstration de la cérémonie du thé et j'ai eu l'honneur de lui servir d'interprète le temps d'une petite heure. Et il se trouve que cette dame, qui fait de la recherche sur l'enseignement et la pédagogie, habite dans ces montagnes mondialement connues pour leur thé d'exception et possède des plantations de thé. Grâce à WeChat, une application mobile indispensable pour quiconque veut garder le contact avec ses amis chinois, j'ai pu communiquer avec elle. Quand je lui ai dit que j'avais des vacances et que j'aimerais en profiter pour venir à Wuyishan, elle m'a gentiment proposé de loger chez elle et son mari. J'ai donc été accueilli par Professeur YUN韵 et Monsieur ZHANG张. Sur la route entre la gare et leur maison, je croyais être en plein rêve en voyant les montagnes et plantations de thé défiler devant mes yeux. J'en rêvais depuis tellement longtemps et ce rêve s'est enfin réalisé.

Une fois arrivé à leur maison, j'ai été invité à déposer mes affaires dans ma chambre et à boire le thé. La maison est située à l'arrière d'un petit village appelé 黄村村 (huangcuncun) où vit toute la famille de mes hôtes. Puis, quelques minutes plus tard j'ai découvert qu'ils hébergent une autre amie qui était aussi ici pour profiter de ses vacances. Après avoir bu le thé comme il se doit, nous sommes allés nous promener aux alentours de la maison. En commençant par le jardin qui est essentiellement rempli par des plantations de thé. Puis, nous nous sommes dirigés vers un bois dans lequel j'ai découvert une végétation incroyable avec plein d'espèces que je n'avais jamais vues. Au bout de ce bois se trouve une rivière avec une eau transparente. J'étais impressionnée par cette transparence et l'ai fait la remarque à Professeur YUN. Elle m'a expliqué que l'eau n'est pas du tout traitée, que telle que je la vois c'est son état naturel. Puis, elle a finit son explication en me disant que l'eau de Wuyishan est une des eaux naturelles les plus pures sur Terre avec un taux de PH entre 6,8 et 6,9. La promenade finie, nous sommes rentrés à la maison pour boire du thé. Quelques minutes plus tard, j'ai pris congé de mes hôtes pour aller prendre des photos des paysages magnifiques qu'il y a aux alentours de la maison. Le soir, j'ai été invité par mes hôtes et leur famille à manger au restaurant. Au cours du repas, une femme est arrivée et s'est jointe à notre table. On m'explique que c'est une autre amie de mes hôtes qui sera logée dans la maison. La soirée s'est très bien passée, dans la joie et la bonne humeur.

Le repas fini, nous sommes rentrés à la maison pour boire du thé. Chaque fois le même thé d'exception : Le meilleur des monts Wuyishan qui s'appelle le 大红袍Dahongpao. Avant d'aller me coucher, professeur YUN m'a dit que le lendemain nous partirons aux alentours de 8h pour aller dans leurs plantations de thé et qu'il fallait prévoir à peu près 1h15 de marche. J'ai décidé de me lever à 7h00 pour aller prendre des photos et vidéos dans les alentours de la maison. Puis vers 8h00 nous (mes hôtes, les deux amies et moi) avons démarré notre randonnée direction leurs plantations de thé. J'étais toujours aussi émerveillé par la splendeur des paysages. J'avais bien vu des photos magnifiques sur Internet mais, là, de les voir en vrai c'était tellement mieux. Durant la randonnée, j'ai encore découvert des fleurs et plantes que je ne connaissais pas. Arrivés dans les plantations de Professeur YUN, nous sommes invités à cueillir des bourgeons de thé茶芽(chaya) que nous feront infusés le soir-même en thé vert. Puis, nous avons continué notre promenade dans les plantations. Cependant, l'heure tourne et il fallait commencer à prendre le chemin du retour vers le village. Arrivés au village nous avons été invités à manger chez le frère de Monsieur ZHANG et j'ai compris que c'est ici que la famille mange tous les midis et tous les soirs. J'ai passé un moment très agréable accompagné par des gens très sympathiques et curieux de savoir pourquoi je suis venu en Chine et comment je vis en France. Le repas fini, nous sommes rentrés à la maison boire du thé puis, mes hôtes ainsi que leurs deux amies sont partis faire la sieste. J'ai décidé donc de prendre ma flûte chinoise ainsi que la Gopro pour aller m'exercer et prendre des photos. Puis, je suis rentré à la maison pour boire du thé et me reposer. Le soir était vite arrivé et nous sommes allés manger chez le frère de Monsieur ZHANG. Puis nous avons finit la soirée autour de la table à thé à échanger sur bien des sujets. Au cours d'une conversation, j'ai dis que le lendemain c'était déjà le 4 avril et que mon avion partait vers 12h00 mais que j'aimerais bien voir le lever de soleil dans les montagnes. Professeur YUN et Monsieur ZHANG étaient étonnés de voir l'intérêt que je porte aux beaux paysages et me disent qu'ils sont d'accord pour m'emmener le lendemain matin voir le lever de soleil. Monsieur ZHANG m'a donc réveillé à 5h00 du matin et j'ai entendu qu'il réveillait aussi les deux amies. Nous étions donc 5 à partir en direction d'une montagne qui offre une vue en terrasse magnifique sur le lever de soleil. Arrivés au pied de la montagne, nous avons finit le chemin à pied. Il faut compter à peu près 30 minutes d'ascension pour atteindre le sommet. Nous y sommes arrivés avant que le soleil n'ai commencé à se lever puis quelques minutes plus tard : M E R V E I L L E ! Encore mieux que dans mes rêves. Une vue à couper le souffle. Les montagnes dans la brume et le soleil qui éclairait petit à petit les plantations, les rivières. Le spectacle terminé, nous avons commencé à descendre mais avons fait une halte dans un lieu tenu par des moines pour pendre le petit déjeuner. De retour au pied de la montagne, Monsieur ZhANG m'a dit qu'il voulait encore me montrer quelque chose avant mon départ. Nous sommes remontés à bord de la voiture puis sommes arrivés dans un lieu où étaient fabriqués des bols et tasses sous la dynastie des Song (960-1279).

La visite terminée, il était l'heure de retourner à la maison prendre mes bagages pour aller à l'aéroport. Avant de quitter Professeur YUN et Monsieur ZHANG, je leur ai donné une carte de remerciement. Professeur YUN, très touchée m'a dit qu'elle était très contente de m'avoir revu, que toute la famille m'aime beaucoup. Ces deux amies aussi m'ont complimenté et m'ont dit qu'elles étaient très heureuses d'avoir passé 2 jours avec mo. Les au revoir étant faits, Monsieur ZHANG m'a conduit jusqu'à une gare routière où j'ai pu prendre un bus direction l'aéroport. Ce dernier trajet en voiture a été l'occasion pour moi de les remercier encore une fois pour leur hospitalité et leur gentillesse.

Durant ces 4 jours d'"aventure", j'ai vu de superbes paysages et visité de magnifiques lieux, mais surtout j'ai rencontré des personnes formidables et c'est bien ça le plus important : les rencontres enrichissantes.

17
17
Publié le 6 mai 2017
Avant... No comment !  

Avec les hautes températures qui arrivent aux alentours de 30 degrés 35 degrés, j'ai pris la décision d'aller me faire couper les cheveux. J'ai donc demandé à un ami chinois de me conseiller un endroit sympa. Mon ami a accepté avec plaisir et m'a emmené dès le lendemain voir un de ses amis qui coupe bien les cheveux pour pas cher (10yuan = 1,35€). Nous nous sommes donnés rendez-vous sur le campus et il m'a guidé à l'extérieur du campus jusqu'à son ami. J'ai été très surpris quand j'ai découvert l'endroit où j'allais me faire couper les cheveux. Je vous laisse juger par vous-même :

18
18
Publié le 10 mai 2017

Dans cet article, je vais vous présenter le déroulement de ma semaine-type.

Mais tout d'abord je tiens à vous présenter les différents cours que je suis à l'Université des Minorités du Guangxi. Commençons par les cours de chinois. Il y en a 5. Ces cours correspondent aux cours du niveau élevé (高级班) donc les cours du niveau intermédiaire et du niveau débutant sont sûrement légèrement différents.

1) Le cours général où l'on étudie des textes pour assimiler des points de grammaire, des structures de phrases et du nouveau vocabulaire.

2) Le cours de compréhension orale et expression orale. On y prépare une partie des épreuves du HSK (汉语水平考试 = écrit) et du HSKK (汉语水平口语考试 = oral), équivalents du TOEIC et du TOEFL.

3) Le cours de compréhension écrite. On y prépare les autres parties des épreuves du HSK.

4) Le cours d'expression écrite.

5) Le cours d'aperçu général de la Chine (géographie, histoire et culture).

Tous les cours de chinois que je suis sont dispensés en langue chinoise.

À ces 5 cours de chinois, il faut ajouter le cours d'anglais. Ce semestre c'est un cours d'anglais des Affaires.

Ensuite, je me suis porté volontaire pour donner des cours de lecture/prononciation française les lundi, mardi, jeudi et vendredi matin. Puis du lundi au vendredi soir, je me retrouve avec deux étudiantes chinoises pour faire 30 minutes de chinois et 30 minutes de français. Ces cours du soir ont été possibles grâce à Léon (吴汝旺), un très bon ami chinois, car c'est lui qui a tout organisé.

Tous les samedi après-midi, Léon et une amie chinoise viennent chez moi de 14h à 18h pour faire 2 heures de chinois et 2 heures de français. On apprend en s'amusant, toujours dans la bonne humeur autour d'une tasse de thé.

Il y a quelques semaines, j'ai commencé à apprendre à jouer de la flûte chinoise 笛子 avec un professeur super cool : le lundi de 16:30 à 17:30 et le jeudi de 16:00 à 17:00.

Voici mon emploi du temps :

Comme vous l'avez sûrement remarqué, les cours ne durent pas 1 heure mais 40 minutes. Il y a une pause de 10 minutes toutes les 40 minutes et de 20 minutes entre 10h10 et 10h30. À midi il y a une pause obligatoire de 2h30, les cours reprennent donc à 14h30 l'après-midi.

Au total il y a13 heures 20 minutes de cours chinois par semaine. Et vu qu'à La Rochelle mes spécialités sont le chinois et l'anglais, il faut que je suive des cours d'anglais pour respecter le principe d'équivalence des matières. J'ai donc 2 heures 40 minutes de cours d'anglais dans la semaine.

Comme vous le voyez, il reste pas mal de temps libre ! Donc il y a le temps de faire les devoirs, les révisions, de regarder des séries chinoises, de faire des petites siestes et de sortir.

Pour les futurs étudiants qui souhaiteraient venir étudier à l'université des Minorités du Guangxi et qui doivent suivre des cours d'anglais, ce n'est pas la peine de stresser !

Il suffit de vous rendre au bureau des relations internationales quand vous arrivez et de dire qu'il vous faut suivre des cours d'anglais. Il y en aura forcément !

19
19
Publié le 13 mai 2017

Pour vous faire partager au mieux mon expérience à l'Université des Minorités du Guangxi, j'ai décidé de vous présenter quelques belles personnes que j'ai eu la chance de rencontrer.

Pour faire ces portraits j'ai préparé des petits questionnaires que mes amis remplissent. Si ce sont des étudiants qui étudient le français, je leur demande de remplir le questionnaire en français avec leurs propres mots. Je vous partagerai alors leurs réponses telles qu'elles m'ont été données mais sans les fautes d'orthographe (du moins, j'espère). À l'Université des Minorités du Guangxi, tous les étudiants qui étudient le français ont un prénom français (ce qui m'arrange bien car j'ai déjà du mal à retenir les prénoms français alors en chinois c'est pire !).

Voici le premier portrait.

- Prénom :Mon prénom français est Léa et mon nom chinois 胡注铃 (HU Zhuling) et mon surnom est Petite Puce.

- Âge : 19 ans

- Nombre d'années à l'Université : 2 années

- Province d'origine : Je suis née dans la province du Guangxi, dans la ville de Wuzhou.

- Dans quelle ville étais-tu au lycée ? : à Nanning

- Résultat du Gaokao* (高考) : 523/750

- Pourquoi étudies-tu à 民大 (l'université des minorités du Guangxi) ? : Parce que les notes que j'ai eues au Gaokao n'ont pas été assez hautes pour aller dans d'autres universités.

- Pourquoi étudies-tu le français ? : Au lycée, je trouvais l'anglais ennuyeux. Et je voulais apprendre une nouvelle langue étrangère. Je trouve que la langue française est très intéressante. J'ai envie d'apprendre la langue française toute ma vie.

- Tes projets après les études : Je veux devenir volontaire dans les Instituts Confucius car je veux faire découvrir la langue chinoise et la culture chinoise aux étudiants étrangers.

- Tes intérêts ? Qu'est-ce que tu aimes faire ?: J'adore manger la nourriture chinoise. Je vis pour manger non comme dans Harpagon : "Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger". J'aime les voyages. Je suis déjà allée à Guilin, Beihai, Xiamen et Shenzhen. Guilin est ma ville préférée car elle est très simple.


Léa est une très bonne amie ! Elle vient chez moi tous les samedis après midi pour réviser et elle m'aide beaucoup pour mes devoirs de chinois.

*Gaokao : Le 高考 est l'examen que les élèves chinois passent en fin de lycée comme notre bac français. La note maximale est750 et l'examen est composé de 4 épreuves : 语文(littérature) : 150 points数学(mathématiques) : 150 points外语 (langue étrangère) : 150 poins文科综合 (政治 : politique , 历史 : histoire , 地理 : géographie) + 理科综合 (=生物 : SVT,化学 : chimie,物理 : physique) : 300 points. La note obtenue à cet examen conditionne l'accès à des universités plus ou moins bien cotées : Plus la note est haute, plus l'élève peut prétendre à étudier dans les universités les plus cotées de Chine. L'université des Minorités du Guangxi fait souvent partie des derniers choix des élèves car elle n'est pas très bien cotée. Les Universités dites "les meilleures" sont situées dans les énormes villes comme Pékin, Shanghai, Canton.

20
20
Publié le 18 mai 2017

Prénom : Je m'appelle 吴汝旺(wuruwang) mais mon prénom français est Léon.

- Âge : 23 ans.

- Nombre d'années à l'Université : 3 ans.

- Province d'origine : Mon père est de la Province du Guangdong et ma mère du Hunan. Je suis né dans la province du Guangdong. J'ai habité pendant 2 ans dans le Hunan mais on est allé à Guangdong car les écoles, collèges et lycées sont plus modernes que dans le Hunan.

- Dans quelle ville étais-tu au lycée ? : Canton

- Résultat du Gaokao* (高考) : 548/750

- Pourquoi étudies-tu à 民大 (l'université des minorités du Guangxi) ? : Vu que ma mère est de la minorité ethnique Tujia (土家族), j'aime bien les minorités. Puis le campus est très agréable et a de très beaux paysages.

- Pourquoi étudies-tu le français ? : Car quand on étudie le français il n'y a plus de mathématiques ! J'avais le choix avec des langues d'Asie du Sud Est (vietnamien, thaïlandais, indonésien...) mais j'ai préféré apprendre le Français . Même si c'est plus difficile d'apprendre le français que de trouver une petite amie. Et la langue française et la plus belle du monde.

- Tes projets après les études : Travailler en Afrique comme interprète pendant 2 ans puis continuer d'étudier en France pour devenir professeur de chinois ou de français.

- Tes intérêts ? Qu'est-ce que tu aimes faire ?: Le sport, échanger avec les étudiants français et leur enseigner le chinois.

En plus de m'aider à progresser en chinois, Léon s'est proposé pour faire le guide pour des membres de ma famille qui sont venus deux semaines dans la province du Guangxi.

En plus de m'aider à progresser en chinois, Léon s'est proposé pour faire le guide pour des membres de ma famille qui sont venus deux semaines dans la province du Guangxi.

Merci Léon !!

21
21
Publié le 20 mai 2017
Sébastien était en stage. Il servait d'interprète à des artistes français pendant plus d'un mois.

Prénom : Sébastien et mon prénom chinois est 钟山 (zhongshan)

- Âge : 21 ans

- Nombre d'années à l'Université : 3 ans

- Province d'origine : 广西 (Guangxi)

- Dans quelle ville étais-tu au lycée ? : 陆川 (Luchuan)

- Résultat du Gaokao (高考) : 548/750

- Pourquoi étudies-tu à 民大 (l'université des minorités du Guangxi) ? : Parce que dans le Guangxi il y a seulement 民大 qui a la spécialité de français pour la licence.

- Pourquoi étudies-tu le français ? : Parce que quand j'étais au lycée, je faisais bien l'anglais. Je croyais que j'étais doué en les langues étrangères. Et aussi j'aime bien la France parce que c'est un très beau pays. Les cultures française et les arts m'intéressent beaucoup. Les gens sont sympas et romantiques.

- Tes projets après les études : J'aimerais aller en France pour faire mes études après diplômé mais j'ai pas assez d'argent pour l'instant. Je crois que je vais travailler en Afrique pendant 2 ans pour gagner l'argent et puis je pars en France. J'ai une idée maintenant, c'est que je vais faire un petit voyage en France l'année prochaine en 2018 pour visiter des endroits jolis et des amis français.

- Tes intérêts ? Qu'est-ce que tu aimes faire ?: Je m'intéresse aux langues étrangères et aussi j'aime bien faire les beaux arts, dessiner, peindre, etc... Les films et les musiques françaises m'intéressent beaucoup. J'aime bien aussi voyager. J'aimerais aller en France pour visiter mes amis et profiter des paysages.

Sébastien est surtout mon voisin du dessus et c'est en grande partie grâce à lui que je me sens aussi bien à Nanning. Dès mon arrivée, il était disponible dès que j'avais un problème, une question. Il est un de mes piliers ici.

Merci Sébastien !! 👌😃

Envie de prolonger votre lecture ?

Découvrez ces carnets de voyage de la sélection MyAtlas ou cherchez une destination.

Comme UnRochelaisEnChine, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.