Cette année, nous avons posés nos valises dans la maison familiale de ma belle-famille, dans la petite commune "Le Mont" dans le 88.
Du 1 au 14 août 2021
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
J1

09h00 : top départ de Brécy (18220) en direction de la commune Le Mont (88210).

Nous avons 05h17 de route à faire. Pique-nique sur la route.

Nous arrivons vers 15h30. Mes beaux-parents sont déjà là. Tout le monde se met au gros nettoyage : deux ans sans être venus, autant dire, énormément à faire. Les enfants rejoignent leur cabane, commencé il y a quelques années.

Durant ces deux semaines, nous allons faire des randonnées familiales (sans difficulté) pour découvrir la vie de "nos poilus" dans les tranchées, en restant dans un périmètre pas trop éloigné de la maison.

Durant la 1ère guerre mondiale, les Vosges furent le théâtre de nombreuses attaques allemandes. Je voulais que les enfants connaissent notre histoire, ce que ces personnes ont vécus.

Le temps n'ayant pas été au rendez-vous, durant la 1ère semaine, les balades se sont adaptées également à la météo.


Bonne route sur une infime partie des Vosges.

La maison familiale dans la commune Le Mont
J2àJ3

Météo du jour : pluie sur ces deux jours.


Donc entre deux averses, on continue de nettoyer l'extérieur et l'intérieur.

Les soirées sont consacrées aux jeux de société, principalement le UNO que les enfants adorent.

Les sapins, depuis Le Mont, sous un manteau brumeux 
J4

Aujourd'hui, nous prenons la voiture, pour un trajet de 20 min. Direction Ban de Sapt, à la nécropole de la Fontenelle. Plusieurs départs de sentier pour comprendre la vie des soldats dans les tranchées. Aujourd'hui, nous allons en faire deux.

Par leur histoire, ces lieux appelle au respect, au silence. On pense forcément à toutes ces personnes qui se sont battues, combien les conditions de vie étaient difficiles. Tout ce qu'elles ont traversées.

Le sentier de la Côte 627

Celui-ci fait 1,2 km et est facilement accessible. Nous avons mis 1h au lieu de 30 min, car nous avons pris notre temps. De plus, avec les enfants (un garçon de 11 ans et deux filles de 8 ans), nous ne nous sommes pas pressés.

Ce sentier permet de comprendre l'organisation dans les tranchées françaises et allemande durant la guerre 14-18 (abri, entrée de sape, etc).

On apprend aussi, que le Général BULOT ordonna au Lieutenant-Colonel DAYET d'attaquer la 1ère ligne allemande (les français sont à la Fontenelle et les allemands sur le front est, du côtés des Hameaux). Malgré les efforts de Lieutenant-Colonel DAYET pour annuler cette attaque, vouée à l'échec, celle-ci eue lieu et sacrifia d'office le Lieutenant, à une mort certaine. Résultat : 130 hommes de tués, juste durant cette attaque-suicide, et un régiment de soldats en colère contre le Général BULOT.

Une partie du sentier est accessible pour les personnes en fauteuil.

 Dans les tranchées où l'on peut distinguer les abris
Vestiges des réseaux de fils de fer qui interdisaient le cheminement en dehors des tranchées, matérialisés en bleu.
Sépulture des soldats et tombes des Lieutenant-Colonel DAYET et Capitaine Jean BURELLE 

Les soldats français morts pour la France reposent à la nécropole de la Fontenelle, tandis que les soldats allemands reposent à la nécropole de Senones.


Le sentier des Hameaux morts pour la France

Même point de départ, à la Fontenelle. Celui-ci fait 5 kms, nous avons dû mettre 3h au lieu de 2h30 pour le faire.

Nous sommes en 1914, la commune de Ban de Sapt et ses sept Hameaux se retrouvent coupés en deux par la ligne de front. Launois devient allemande alors que la Fontenelle devient le point stratégique de la défense française. Trois hameaux sont détruits et ne pourront jamais être reconstruits.

Durant ce sentier, nous suivons les traces d'un soldat et les panneaux informatifs de ce que ces hommes et femmes ont vécus durant cette guerre. Respect à eux.

Les Vosges sont le seul front de montagne au cours de cette guerre.

Casemate (abris) pour se protéger, pour organiser la défense, l'infirmerie, etc 
 Commune de Ban de Sapt
J5

Nous restons Au Mont pour la journée. Mes parents doivent nous rejoindre pour 4 jours. Donc, on s'active à préparer le barbecue.

Rien de palpitant dans tout cela. L'après-midi, nous prenons le sentier de la Motelotte (nous nous arrêtons sur la plateforme, le temps ne nous permettant pas d'aller plus loin).

Le temps change très rapidement dans les montagnes. Nous avons finis sous la pluie alors que l'on partait avec de la brume.
J6

Ce matin, je pars avec mes parents et mes enfants à Strasbourg (mes beaux-parents et mari connaissent déjà). Cette ville est vraiment superbe, et je ne doute pas qu'à Noël, elle doit valoir le coup, tout autant.

Nous traversons le passage Georges Frankhauser pour rejoindre, l'autre côté de la rive. Nous sommes arrivés vers 10h00. Le temps d'un petit café chez Freddy, dont la décoration était toute faite de bois et vieux objets, comme j'adore et nous voilà partis à déambuler dans les rues de la "Petite France" avant de rejoindre le quartier "historique", là où l'Allemagne occupa le territoire.

Chez Freddy

Nous avons pris trois cafés et trois boissons, nous en avons eu pour 16.40€.

Nous choisissons de faire la visite de ce quartier en "train touristique". Cela nous a permis de ne rien rater. Du coup, nous voici partis pour le quartier impérial allemand construit par eux-mêmes après l'annexion de l'Alsace en 1871. Quartier classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2017.

Et bien, aucun regret d'avoir pris ce petit train que certains pourraient qualifié "d'attrape-touriste".

Pour le train : comptez 36€ pour trois adultes et trois enfants. La visite dure 45 minutes.

La Cathédrale Notre-Dame fut fondé en 1015 sur les vestiges d'une précédente cathédrale. Elle est de style gothique. Pendant plus de deux siècles, elle fut l'un des plus haut édifice du monde avec une hauteur de 142 mètres. Aujourd'hui, elle est la 2ème cathédrale plus élevée de France, après Rouen ; et la 5ème du monde.

L'orgue (magnifique) et les vitraux de la Cathédrale 
Les vitraux de la Cathédrale 
L'orgue de la Cathédrale 

L'horloge astronomique est un chef d'œuvre de la renaissance. Classé monument historique en 1987, elle fut construite entre 1352 et 1354. Elle fut considérée comme l'un des sept merveilles de l'Allemagne.

Le palais des Rohan doit son nom au fait que quatre princes-évêques issus de la même famille se sont succédé, au cours du XVIIIème siècle, au diocèse de Strasbourg. Aujourd'hui, il abrite trois musées : musée des arts décoratifs, musée des beaux-arts et musée archéologique. Classement en monument historique depuis 1920.


Palais des Rohan 

Théâtre National de Strasbourg (TNS) est le seul théâtre national qui se trouve en dehors de Paris. Il a été fondé en octobre 1968. Il succède au centre dramatique de l'Est.

Théâtre National de Strasbourg 


La Bibliothèque Nationale et Universitaire (BNU) est une bibliothèque qui a le statut de d'Etablissement public à caractère administratif. Depuis 1918, elle est l'un des plus beaux fonds patrimoniaux français avec ses trois millions de documents, manuscrits précieux et objets patrimoniaux. Elle est classée "monument historique" depuis novembre 2004.

Bibliothèque Nationale et Universitaire 

Le Palais du Rhin, anciennement palais royal, est d'architecture allemande de la fin du XIXème siècle. Construit entre 1883 et 1888, il est destiné au IIème Reich allemand lorsque l'Alsace fut conquise. Durant la 1ère guerre mondiale, cet édifice servira d'hôpital militaire. Il prend son nom actuel en 1920 lors de l'emménagement de la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin. En 1923, il passe français et accueille les beaux-arts et le mobilier national d'Alsace-Lorraine. Seconde guerre mondiale, il sert de "Kommandantur" par les nazis. Endommagé par un bombardement, il est repris par les troupes du général Leclerc, qui en fait son QG. Il est classé monument historique depuis 1993 et accueille, en plus de la commission, la Direction Régionale des Affaires Culturelles.

 Le palais du Rhin

Le Palais de Justice fut construit entre 1894 et 1897. Il y a quelques années, celui-ci accueillait la cour d'assises du Bas-Rhin, la tribunal d'instance et de grande instance. Certaines pièces et parties de ce bâtiment sont classées monument historique depuis juillet 1992.

 Le Palais de Justice

L'Opéra fut érigé entre 1804 et 1821. Partiellement détruit par les bombardements allemands de 1870, il est restauré en 1888. Il est dans un style néo-classique. Avec sa façade et ses colonnes ioniques (surmontés de six muses et non neuf, comme le veut la tradition), il est classé monument historique en 1921.

 L'opéra

L'Eglise catholique Saint Pierre le Jeune est à ne pas confondre avec son homonyme qui lui est une Eglise protestante. Construire de grès rose et rouge, elle sort de terre 1889 et 1893 dans un style néo-roman néo-byzantin

L'Eglise catholique St Pierre le Jeune (désolé photo pourrie, en roulant, pas facile) 
L'Eglise protestante St Pierre Le Jeune 

L'Eglise St Paul de Strasbourg est érigée entre 1892 et 1897. Depuis mai 1998, elle est classée monument historique. Ses flèches jumelles atteignent une hauteur de 72 mètres. A l'origine, elle est destinée à la garnison allemande, de religion protestante, sous le IIème Reich. Elle est composée de 16 portes correspondant au 16 grade de l'armée allemande. Le soldat entrait par la porte qui correspondait à son grade. Elle est de style néo-gothique.

L'Eglise St Paul de Strasbourg 

L'hôtel de préfecture (anciennement hôtel de Klinglin). François-Joseph Klinglin (1686-1753) aux multiples casquettes (baron, seigneur, conseiller d'Etat et préteur royal) est un Noble alsacien. Il s'approprie un terrain communal et y fait bâtir un hôtel fastueux entre 1731 et 1736. L'hôtel est classé monument historique en 1970. Ne pas confondre cet hôtel avec la préfecture administrative.

 L'hôtel de préfecture (photo pas très belle, aucun recul possible dans le train)

Fontaine de Janus sur la place Broglie. Pourquoi Janus ? Ce Dieu célèbre aux deux visages, représente très bien la double identité Alsacienne : franco-allemande. L'aqueduc qui l'entoure symbolise les origines romaines de la cité. Argentoratum est le nom latin de Strasbourg.

Fontaine Janus. Sur ma photo, on ne voit qu'un côté, du fait du trajet du train. 
• • •

J'ai adoré la ville de Strasbourg, chargée d'histoire.

J'ai aimé ses maisons à colombages. Mais au fait, pourquoi celles-ci sont construites avec les étages décalés par rapport à la base de la maison ?

Tout simplement, parce qu'à l'époque les taxes n'étaient payées que sur le mètre carré du rez-de-chaussée. Donc les habitants faisait construire de petites bases et agrandissaient les étages supérieurs.

• • •

Si je devais la refaire, je ne prendrai pas le petit train et je la ferai à pied, de manière à apprécier, malgré tout, ces monuments. Mais avec trois enfants, qui même s'ils marchent bien, cela fait bien long.

J'aimerai revenir à Noël, moi qui adore cette période, pour voir la maison du pain d'épice et sentir les saveurs de cannelle, de miel et d'orange qui se dégage des ces gâteaux.

J7

Aujourd'hui, nous allons rester Au Mont, car la météo n'est pas au rendez-vous. Cela ne nous a pas empêché de retourner sur le début du sentier de la Motelotte et de dévier par un chemin de terre qui passe dans les bois. C'était superbe, tellement agréable et reposant. Cette nature, ces arbres d'une hauteur interminable, ces mousses que l'on ramènerai bien pour faire notre crèche de Noël. Je vous emmène avec moi dans les sous-bois Vosgiens avec ces quelques photos.

 Promenons-nous dans les bois
 Je vous rassure, nous n'avons pas croisé de loups

La commune du Mont. Parlons en. Les habitants sont les Montois. C'est une localité de moyenne montagne. L'appellation officielle de son nom n'apparaît qu'en 1711. En 2018, elle comptait 51 habitants. Voici quelques photos de cette jolie commune qui ne dispose d'aucun commerce mais d'un abris-bus (je ne sais pas s'il est encore actif pour emmener les enfants dans les écoles) qui fait office de bibliothèque. Elle a de jolies fontaines dont l'eau est potable.

 A ma grande surprise, il y a des livres récents
Bon là, je me suis juste amusée avec mon objectif et la pose longue (je suis en mode test,lol)
Là pas grand chose, j'ai juste adoré ce trou dans lequel coule l'eau. 

Jolie petite commune, toute tranquille. Connexion internet, oui mais honnêtement, on oublie vite le téléphone portable.

J8

Nous commençons la journée par la visite de deux des trois Abbayes qui sont proche de la commune.

Abbaye de St Hydulphe à Moyenmoutier. St Hydulphe veut vitre en ermite. De ce fait, en 670 il choisit de venir dans les Vosges, entre montagnes et rochers, proche de la rivière du Rabodeau. Tous les terrains sont occupés. Le seigneur Bogon lui fait cadeaux de terrains. Afin d'accueillir les nouveaux disciples, St Hydulphe décide de construire en 671 un monastère puis successivement deux églises à côté. Cette abbaye abrita 300 religieux. Une troisième église sera construite, en dehors du monastère, pour y accueillir les étrangers et les hôtes de passage. Il fait également construire un cimetière pour enterrer les religieux.

Abbaye de Moyenmoutier 
Un baptême était en cours lors de notre passage, nous sommes donc restés discret.  
Dommage ce filet affreux juste au-dessus de notre tête. Cela n'empêche pas d'admirer le bel orgue. 

Abbaye St Pierre à Senones. Gondelbert est un évêque de sens est le fondateur de cette abbaye. Il est arrivé dans la vallée du Rabodeau vers 640. Il fait construire alors une abbaye bénédictine. La présence de bénédictins de différentes congrégations on marqué ce lieu.

 Abbaye de Senones
Je trouve cette abbaye beaucoup plus claire que la précédente. Ses vitraux sont superbes 
 Son orgue. J'adore les orgues, ils sont tellement beaux, majestueux. Ils nous dominent littéraleent.

Randonnées au Mont - sentier de la Motelotte. Nous allons prendre le départ de notre randonnées au bout de la rue où se trouve la maison (le vrai départ se fait à l'ancienne scierie de la commune). Bon nous n'avons gagné qu'un kilomètre (distance entre la scierie et la maison).

Nous allons parcourir un peu plus de 4 kms pour aller admirer la vue depuis le plateau de la Motelotte qui se trouve à 700 mètres d'altitude. Encore une fois, la montagne est vraiment très changeante. J'ai même pris un superbe arc-en-ciel.

Ce fut, encore une fois, une excellente journée.

J9

Un peu d'histoire. Décidément les Vosges ont une sacré histoire plus que passionnante. En route pour connaître le fondement des voies romaines.

Dans l'antiquité, le massif des Vosges, est un désert forestier. Le massif doit son nom à la divinité Vosegus qui est décrit comme un génie protecteur de la forêt. La chaîne des Vosges est traversée par quatre voies romaines : La voie de Bâle à Metz par le col de Bussang ; La voie de Raon-l'Etape à Colmar par le col du Bonhomme ; La voie de Raon-l'Etape à Saâles par le col de Saâles ; La voie de Langres à Strasbourg en passant au pied du Donon.

Nous avons choisi de nous balader sur la voie romaine de Raon-l'Etape. Celle-ci est dégagée sur un kilomètre et laissent apparaître les traces des chariots creusées dans la roche, qu'on laissé les prêtes Leuques et Romains, jadis. Balade en sous-bois enchanteresse.

 On distingue clairement les traces des chariots
J10

Cet matin, nous partons pour une nouvelle randonnées dans les tranchées, à la Roche Mère-Henry. C'est un sentier qui traverse deux opposants et un "no man's land" (zone à personne). Durant ce parcours, nous allons voir beaucoup d'abris allemand et une seule et unique casemate française. Tout en haut du sentier, un escalier permet d'accéder à une passerelle d'où l'on a un superbe panorama sur Senones et les alentours. Petit tour en photo de cela.

J11

Journée dans les cascades

Nous partons donc à la cascade de l'Andlau dans la Commune du Hohwald. Deux sentiers permettent de la rejoindre, nous prendrons la plus facile et courte. Nous n'aurons que 800 mètres à parcourir avec un dénivelé de 250 mètres tout de même. Prévoir de bonnes chaussures malgré tout.

Je me suis encore essayée à la pose longue (comme je débute dans ce thème là). Je suis assez contente. Merci au deux pierres qui m'ont servis de trépied en l'absence du mien à ce moment-là.

Pour la seconde cascade, celle de la Serva, on se contentera de sa rivière car elle est fermée pour travaux forestiers. Tant pis, cela n'a pas empêcher les enfants de la toucher pour sentir sa fraîcheur, même de faire une chute dedans pour mon garçon.

 Encore mes essais de pose longue

Le midi, nous avons fais un pique-nique au champ du feu où l'air est si bon et pur. Nous avons vu énormément de personnes qui venait cueillir des myrtilles, car il faut dire qu'il y en a au large là-bas.


Par contre, attention, la cueillette de myrtilles sauvages (ou non cultivées) a une règlementation très stricte. En effet, elle est limité à 5 litres par personne (3 litres pour les espaces protégés) ; elle est interdite de nuit. Si les 5 ou 3 litres sont dépassés, les contrevenants s'exposent à une amende de 4ème classe, et au-delà de 10 litres, c'est considéré comme du vol et donc passible de 3 ans de prison et 45.000€ d'amende

Bon, nous avons été sages, les filles n'ont même pas cueillies 500 gr, ouf !!!

 Le Champs du feu se transforme en piste skiable durant la saison
 Champs de myrtille, à perte de vue, il y en a de partout. Maigre récole, c'est bon nous n'irons pas en prison
J13

Jeudi 12/08/2021 : nous n'avons rien fait. Visite de la famille Vosgienne.

Vendredi 13/08/2021 : nous terminons ce séjour dans les Vosges par une journée à Bol d'air aventure, à côté de Gerardmer, avec les enfants et mon beau-père. J'avais réservé en ligne, les activités et réservés les créneaux, comme ça, rien à faire sur place, à part récupérer les billets d'entrée à la borne.

Mon mari, Nathan, Elsa et moi avons fait de la tyrolienne. Quelque chose que je n'aurai jamais pensé faire, mais mon Elsa a voulu essayé et n'ayant pas le poids, il fallait l'accompagner. Et bien, je ne regrette pas et je l'ai remercié d'avoir voulu le faire. Je recommencerai c'est certain. Donc, nous voilà "harnaché" avec baudrier et casque (charlotte jetable sur la tête avant de mettre le casque) et porter notre matériel qui va nous permettre de "glisser" sur le fil. Nous montons dans la camionnette qui nous emmène au sommet. Nous sommes à 50 mètres au-dessus du vide. Nous laissons passer les trois personnes devant nous. Puis Nathan veut y aller en premier. Mon mari est le suivant. Puis Elsa et moi finissons la marche. Quel bonheur !!!! On se sent si bien, si libre, comme des oiseaux !!!! Vous comprendrez que j'ai adoré.

Pour Angèle, ce sera une autre affaire. En réservant une activité pour elle, je n'avais pas fait attention au poids. Au bout du compte, elle n'a pas pu faire son activité et elle n'a pas voulu faire la tyrolienne. Mais elle n'avait pas le poids non plus de toute façon. Donc le parc m'a remboursé son activité et elle a choisi de faire "big air jump". C'est un gros matelas avec différentes hauteurs pour sauter dessus. Bon évidemment, vu son âge, elle sautera du 1er étage. Elle a droit à 6 sauts. Nickel, elle adoré !!

Nous mangeons sur place et direction "le bois des lutins" pour l'après-midi pour les enfants. Damien, son père et moi restons à notre table, les enfants s'éclatent.

Ce fut une superbe journée de loisirs, aucun regret.

 J'adore ce bois des lutins

J'avais réservé des pass sur le site directement ainsi que les horaires des activités. Donc 5 activités (tyrolienne et big air jump) + 5 entrées pour le bois des Lutins, nous en avons eus pour 211.50€. Mon beau-père a payé en arrivant, retraité qui plus est, je ne me souviens plus combien il a payé.

Nous avons mangé au food truck. Nous avons pris que des menus. Nous en avons eu pour environ 70€ pour 6 personnes. Burger ou autre+frite+boissons.

J14

Et voilà, jour du départ. Nous repartons pour Brécy.

Ce fut de belles vacances, en famille comme on aime.

Le massif des Vosges est tellement beau et donne tellement envie d'y retourner et d'en découvrir encore.