Le Québec : entre villes et nature

Les retrouvailles de 11 potes au Québec !! Au programme : Montréal, Québec ville, un Humans VS Wild dans une réserve naturelle, et une rencontre avec des baleines...
Du 30 juillet au 14 août 2017
16 jours
4
J1

Mon voyage au Québec a été pour moi mon premier séjour hors du continent européen et aussi le plus long à l’étranger ! C’est toute une aventure qui s’est offerte à moi… à nous !

Pour nos 30 ans, mes amis et moi avons voulu marquer le coup ! L’idée de départ était de faire « quelque chose tous ensemble ». Quelqu’un a proposé une croisière en péniche, puis il y a eu un safari en Afrique… Et si nous partions tous rejoindre notre ami à Montréal ?

Voilà neuf trentenaires et deux jeunots de 28 et 25 ans partis pour le Québec !


Un tel voyage ça se prépare… entre procédures administratives, stress et excitation !

Outre le passeport qui est obligatoire, il faut, depuis mars 2015, remplir une demande d'Autorisation de Voyage Électronique (AVE) pour entrer sur le territoire canadien (cela coûte la modique somme de 7$ CA), et être en possession d’une assurance santé valide au Canada (mutuelle).


• • •

Dimanche 30 juillet...

Nous arrivons à l’aéroport de Toulouse bien 2h avant le décollage pour enregistrer nos bagages qui iront en soute. Malgré quelques appréhensions en avion, je garde toujours près de moi mon réflex, car mon voyage commence dès maintenant ! L'équipage d'Airtransat est québécois. Plus de doute possible, notre destination... Montréal !

La tête dans les nuages 

La paperasse canadienne se poursuit à bord de l’avion où on nous a donné un nouveau formulaire à remplir et à remettre à la douane canadienne. Pensez à prendre un stylo pour le remplir pendant le vol.


Aéroport international de Montréal... Nous atterrissons enfin après 8h de vol. Premier "vrai" contact avec une québécoise : l'agent de douane qui nous demande pourquoi nous venons au Canada, si nous transportons de la nourriture comme du foie gras ou du fromage… Nous nous excusons car nous la faisons répéter... Non pas pour l'embêter, mais bien parce que quelques mots nous échappent !

Premiers regards sur Montréal
Le Saint-Laurent 
J2àJ4

Lundi 31 juillet...

Le lendemain, nous commençons notre journée tranquillement en visitant le quartier où vit notre ami. Suivant ses indications, nous nous rendons sur le pont Jacques-Cartier depuis lequel nous avons pu admirer l'arc-en-ciel de perles de la rue Sainte-Catherine Est avec, en arrière-plan, les gratte-ciels.

Depuis 2011 et à chaque été, la rue Sainte Catherine Est qui traverse le Village gai est ornée d'un ciel de perles roses... Mais cette année, la Ville a fait appel à l'artiste Claude Cormier pour renouveler les guirlandes de boules. C'est aux couleurs du drapeau LGBT que le designer imagine ce nouveau ciel de rue. Cet arc-en-ciel m'a fascinée et est un de mes coups de cœur (inattendu) de ce voyage !

En voir et en savoir plus sur mon blog culture

18 nuances de gai, œuvre urbaine de Claude Cormier, rue Sainte-Catherine Est 

Lancés dans notre visite, nous décidons de rejoindre notre ami au centre-ville pour déjeuner (ou dîner selon les Québécois) tous ensembles. Les garçons goutent une spécialité locale : la viande fumée. Puis, nous reprenons notre balade à travers la ville, direction l'Oratoire de Saint-Joseph. Et nous avons marché, marché et encore marché. Montréal est immense !

Oratoire de Saint-Joseph

Mais la récompense qui nous attendait au bout valait tous les pas que nous avions faits. Cet édifice exceptionnel nous a offert une vue magnifique sur la ville : entre nature et gratte-ciels.

L'oratoire de Saint-Joseph est bâti sur le versant nord-ouest du Mont Royal (au 3800, chemin Queen-Mary) et offre une belle vue panoramique sur Montréal.

Vues depuis l'Oratoire Saint-Joseph

Nous reprenons notre balade à travers Montréal, mais l'orage nous oblige à rentrer chez nous plus tôt. Chemin faisant, nous profitons d'une accalmie dans le ciel pour redescendre la rue Sainte Catherine Est sous l'arc-en-ciel de perles.

18 nuances de gai, œuvre urbaine de Claude Cormier, rue Sainte-Catherine Est  
Selfie au dessus des perles

La fin de journée s'annonce calme, et après avoir "soupé" à l'appartement, un ami et moi décidons de revenir sur le pont Jacques-Cartier pour admirer les gratte-ciel de nuit.


Le pont Jacques-Cartier est un pont routier monté de poutres d'acier (type poutres cantilever), inauguré le 24 mai 1930 sous le nom "Pont du Havre". Il est rebaptisé en 1934 en l'honneur du navigateur et explorateur français qui décrivit et cartographia le fleuve Saint-Laurent. Le pont enjambe le cours d'eau pour relier Montréal à la Montérégie.


Montréal de nuit
Rue Sainte-Catherine de nuit

• • •

Mardi 1er août...

Le troisième jour, profitant d'une belle journée ensoleillée, nous décidons d'aller visiter le centre-ville de Montréal et quelques quartiers symboliques de la mégalopole.

Durant la matinée nous déambulons le long de la promenade du Vieux-Port, nous offrant une belle vue sur les gratte-ciels. Intrigués par une structure massive et de rouille aux murs aveugles sur les berges du port, nous décidons de nous en approcher ; le silo à grains n°5 est un vestige industriel d'un autre temps (1903-1994), complètement désaffecté et sous bonne garde.

Vieux-Port

Nous mangeons au bar-restaurant Lounge sur la rue tangente au Vieux-Port (rue de la Commune Est). L’accueil y était chaleureux, des plats simples mais légers. Nous n'avons pas hésité à y retourner à la fin du séjour !!

Nous poursuivons notre balade par le Vieux-Montréal, quartier historique de la mégalopole. Nous faisons une halte devant le parvis de la basilique Nôtre-Dame (1824-1829) qui n'a rien à envier à ses sœurs européennes... Son architecture et son imposante masse sont relativisées par les gratte-ciels qui l'encadrent, rivalisant et dépassant sa grandeur. Il nous est difficile de réaliser que nous sommes dans le Vieux-Montréal au milieu de tous ces buildings, tous plus hauts les uns que les autres.

Vieux-Montréal et la basilique Nôtre-Dame

Notre petit groupe fini par se séparer, certains préférant rentrer en métro et d'autres préférant rentrer à pied pour continuer à visiter. Je fais partie du second groupe ! Nous traversons la Chinatown de Montréal.

Chinatown

Puis nous traversons le quartier des Arts, le quartier Latin et nous arrivons dans une petite rue envahie de restaurants et de bar. On a envie d'y rester mais la moitié du groupe nous attend à l'appartement.

Rue Saint-Denis 

Je découvre également que Montréal est un vaste terrain de jeu pour les artistes du street art. Leur talent me fascine.

Street Art 
Mur à mots 

Le soir nous ressortons et allons au restaurant Poutineville goûter enfin le fameux plat local : la Poutine. Nous sommes nombreux... Et nous relevons le pari de manger la "plus grosse poutine à Montréal", 15 livres de frites, de fromages, de sauce, de poivrons et j'en oublie ! Bien heureuse d'avoir marché pour rentrer !!

• • •

Mercredi 2 août...

Nous commençons notre journée par un brunch bien copieux, malgré la température qui frôle déjà les 30°C à 11 heures. Nous avons prévu de gravir le Mont-Royal l'après-midi. Après avoir pris le métro jusqu'à la station du même nom, nous entreprenons de faire l’ascension à pied sous le cagnard !

Prévoir de (très) bonnes chaussures de marche !!

Pour atteindre la vue promise par les guides touristiques, nous traversons un joli quartier entre maisons typiques de Montréal et street art !

Joli quartier
Souriez 
Imaginaire

Nous faisons une petite pause au parc Jeanne-Mance avant de reprendre notre route sous le couvert des arbres, prochaine pause le lac aux castors... où nous n'avons pas vu de castors.

Parc Jeanne-Mance
Vue des gratte-ciels depuis le parc Jeanne-Mance
Distractions au Mont Royal

Quelques petits kilomètres nous séparent du point de vu, nous nous remettons en piste difficilement sous la chaleur étouffante. Nous arrivons enfin au Chalet du Mont-Royal et la vue des cartes postales s'offre à nous ! Une grande terrasse surplombe la ville, nous sommes à hauteur des fameux gratte-ciels. C'est le moment de sortir les smartphones et les reflex ! Nous nous posons et admirons la vue.

Rendez-vous au Chalet du Mont Royal qui offre une grande esplanade pour admirer la vue panoramique sur les buildings

LA vue de Montréal 

Tranquillement nous entreprenons la descente. Il est déjà presque 18h. Cela nous aura pris l'après-midi. En chemin nous passons devant la Croix du Mont-Royal puis nous arrivons au Belvédère Camilien-Houde pour attendre le bus qui nous mènera au métro !

Le soir est consacré aux préparatifs et à l'organisation de notre prochaine aventure !

J5àJ7

Jeudi 3 août...

Nous louons deux voitures et quittons Montréal le matin tranquillement. C'est parti pour 3 jours en pleine nature canadienne entre rando en canoë sur les lacs et camping dans des tentes !

Ce que je retiens de ces 3 jours : la flotte, la beauté du site et la solidarité dans notre groupe !

Nous roulons sur ces grandes routes droites typiques de l'Amérique du Nord, traversant les grands espaces et quelques villages.

En chemin nous nous accordons une petite halte dans un petit Burger King. Un grand moment ! Autant pour l'employé qui a pris notre commande que pour nous. Quand il nous a vu arriver (un groupe de 10 français), son visage oscillait entre étonnement et affolement du genre "quoi tout ce monde d'un coup" !!

Après avoir avalé nos whoppers, nous reprenons la route. Nous arrivons à la Réserve faunique La Vérendrye et ses quelques 4 000 lacs ! Certains d'entre nous commencent à se dire que l'après-midi est bien entamée.

Nous arrivons à la réserve après 3h de route !

Une employée checke avec nous le matos qu'on emporte (tentes, cordes, gilets de survie, gamelles, bidons étanches...) Tout ça prend un temps fou ! Nous chargeons la bouffe, les tentes et les fringues dans les bidons étanches... ils sont affreusement lourds ! Trop de bouffe, trop de fringues !

Nous récupérons nos canoës, lourds eux aussi, et, à l'aide d'une carte et d'une boussole (oubliez le GPS et le téléphone, il n'y a pas de réseau), nous cherchons à travers lacs notre première étape. C'est notre emplacement pour la nuit et l'heure tourne plus vite qu'on ne rame. Nous nous perdons au milieu des lacs et après quelques errances et une relecture de la carte, nous finissons par retrouver notre route. Notre randonnée du jour comporte deux portages (partie du parcours où il faut porter les canoës et les bidons). C'est à ce moment que nous nous rendons compte que nous ne savons pas voyager léger !

Partez léger, prenez le strict minimum... notre civilisation nous charge pour rien ! Nous n'avons même pas fini toute la nourriture que nous avions amenée !

La nuit approche à grand pas, c'est la course contre la montre. Pas le temps de faire des photos, mais la nature est tellement belle.

Nous courons sur le dernier portage qui comporte un dénivelé, ramons le plus vite possible et allumons nos torches frontales. Un canoë part devant en éclaireur. La nuit est tombée et nous sommes encore en train de ramer. Nous nous guidons à la voix et aux torches.

Nous arrivons tous au campement, mais pas le temps de se poser pour autant. Un groupe monte les tentes, un autre se charge d'allumer un feu et de préparer le repas.

Prenez un puissant anti-moustique pour vous en prémunir, ils sont sacrément voraces ! Ou alors, faites comme moi, partez avec des amis qui se feront manger pour vous !!

• • •

Vendredi 4 août...

Le jour se lève et moi avec, malgré la fatigue de la veille. Avec mon reflex, je pars me promener dans le campement.

La nature s'éveille calmement...
... pendant le campement dort. Nous avons tout laisser en vrac la veille. 


Je prends le temps de regarder cette vue

Avant que la pluie, ne rompe le silence et ne réveille le campement, j'ai le temps de reconnaître les lieux. Nous tendons une grande bâche et rapatrions dessous tous nos bidons et prenons le petit déjeuner tous ensemble. La bonne humeur est au rendez-vous !

Devant ce sale temps, nous décidons de ne pas poursuivre la rando et squattons l'emplacement toute la journée.

Au campement on s'organise 
Le beau temps semble arriver !! 

L'après-midi, un soleil timide se montre enfin. Et quelques-uns d'entre nous partent se promener en canoës. J'en profite pour faire quelques photos.

Petite promenade en canoë

Un gros orage éclate et nous oblige à rentrer au campement, où le groupe, resté sur place, a fait sécher le bois pour le feu du soir et a remonté certaines tentes sur de meilleurs emplacements.

Le bon petit feu 
• • •

Samedi 5 août...

Nous rangeons le campement et repartons ; nous faisons le chemin inverse du premier jour... un orage éclate alors que nous sommes au milieu d'un grand lac. Le vent souffle en rafale et la houle nous fatigue. Nous sommes pris dans un mauvais courant. Trop épuisés pour lutter, nous sommes trois à nous échoués. Nous décidons alors d'attendre : attendre de l'aide, attendre que l'orage se calme pour repartir... L'aide vient de nos amis qui ont réussi à passer le mauvais courant.

Quand nous arrivons au point de départ, l'orage est parti loin, le soleil brille. Nous croisons d'autres canoéistes souriants et confiants (moi, j'étais juste au bout de ma vie !).

Après cette aventure, la route nous attend à nouveau. Et nous nous arrêtons pour manger au petit Burger King de l'aller... L'employé nous reconnaît, il a la banane jusqu'aux oreilles !

Nous rentrons enfin à Montréal, nous sommes crades comme des gens qui ont passé trois jours en pleine nature. Mais la journée se finit en beauté ! Un ami demande sa compagne en mariage, des larmes de joie ont coulé, les félicitations ont fusé !

Et puis nous sortons voir le feu d'artifice.

Malgré notre malchance au niveau du temps, j'ai beaucoup apprécié notre Humans VS Wild ! La Réserve de la Vérendrye vous offre les grands espaces canadiens, la nature sauvage à porter de main !

Mais pour bien apprécier ces moments, partez avec des gens que vous aimez, partez bien équipés (chaussures spéciales pour marcher et que vous pouvez garder dans l'eau), ne vous surchargez pas en nourriture, ni même en vêtements ! Dans tous les cas, après 3 jours dans la nature (la vraie, la dure) vous serez crades !!

J8

Dimanche 6 août...

Nous décidons de nous reposer et de prendre la journée cool, après ces trois derniers jours d'aventure dans la nature. Comme chaque matin maintenant, toute la bande se réuni chez notre ami pour prendre le petit déjeuner.

En fin de matinée nous partons pour le centre-ville de Montréal, direction le Quartier des Spectacles. En chemin nous passons devant des fresques murales ; les artistes Street Art m'épatent toujours.

Street Art 

Nous mangeons au restaurant le Sésame, un restaurant asiatique. Les plats sont beaux et bons, mais l'accueil est loin d'être chaleureux... Et pensez à donner un pourboire au-delà des conventions et des pratiques de la majorité des restaurants...

Nous arrivons Places des Arts où se tient le Festival Présence Autochtone. Nous faisons le tour des quelques stands (pierres à savons, attrapes-rêves, mini-sculptures, livres sur la culture autochtone...) et admirons les œuvres, montrées spécialement pour le festival.

Enfin, nous prenons le temps de regarder un artisan débité un totem. Quand nous sommes partis, il n'avait pas encore fini. C'est que ça prend un sacré temps !

Festival Présence Autochtone

Deux de nos amis doivent nous quitter et rentrer en France. Ils repartent à leur hôtel, un autre petit groupe encore fatigué du canoë rentre à l'appartement de notre ami, et nous, ceux qui restent, nous décidons de prolonger notre promenade dans Montréal.

Promenade dans Montréal 

Une œuvre nous arrête et nous interroge : "La foule Illuminée" une sculpture réalisée en 1985 par Raymond Mason. Sur la plaque nous pouvons y lire :

Illuminés par un spectacle, un incendie ou un idéal, les personnages sont éclairés horizontalement de face. La lumière se perd progressivement dans la foule et, là où elle diminue, le sentiment se dégrade. La violence manifestée au fond de toute foule démontre la fragilité de notre espèce. De l’éclaircissement à l'Obscurantisme. Illusion, espoir, intérêt, hilarité, irritation, peur, maladie, violence, meurtre et mort. Ces degrés de l'émotion scandent le déroulement de l'espace.

La foule illuminée de Raymond Mason 
J9
matin

Lundi 7 août, le matin...

Le matin nous partons pour l'est canadien. Les températures sont encore élevées et après avoir traversé Québec, nous faisons une halte au Parc de la Chute de Montmorency. Elle se situe à l'embouchure de la rivière Montmorency qui se déverse depuis la falaise dans le fleuve Saint-Laurent. Nous profitons de la fraicheur qu'elle nous apporte puis décidons de gravir ses 83 m par l'escalier panoramique.

La chute de Montmorency
Panoramas depuis l'escalier de la chute de Montmorency  
L'escalier 



Là-haut, nous avons une vue imprenable sur le Saint-Laurent et sa plaine. Au loin se découpe la silhouette de la ville de Québec. Nous mangeons au sommet de la Chute dans un petit restaurant puis nous déambulons sur le pont suspendu au-dessus de la rivière.



Le Parc de la Chute de Montmorency dispose aussi d'un ascenseur pour se rendre au sommet de la chute. Il propose également un parcours en tyrolienne et une Via Ferrata.

Vue en plongée de la cascade depuis le pont 
Une vue grandiose !

La journée avance et il nous reste encore un peu de route. Il paraît qu'une surprise nous attend à l'arrivée. Nous repartons, direction : Charlevoix.

J9
soirée
J9
soirée
Petite-Rivière-Saint-François

Chalet à Charlevoix

Lundi 7 août, l'après-midi...

Nous arrivons donc à Charlevoix en milieu d'après-midi. Des maisons et chalets traditionnels canadiens défilent sous nos yeux en voiture. La route nous mène sur une colline. L’excitation monte dans notre voiture.

Nos amis dans la voiture de devant s'arrêtent devant un immense chalet. La surprise ! Notre ami qui a fait la réservation sur Airbnb, nous présente fièrement sa trouvaille.

Niché dans son écrin de verdure, le chalet est magnifique, spacieux et cosy. Le pompon sur la Garonne, ou plus tôt sur le Saint-Laurent, il bénéficie d'une vue panoramique sur le mythique fleuve québécois. En bref, le logement idéal !

Chalet à Charlevoix 

La soirée s'est résumée à des séances de jacuzzi, de photos de paysage et de fleurs du jardin, l'apéro et enfin barbecue !

Une soirée au clair de Lune 

Le Chalet est à louer sur le site Airbnb ou sur chaletskinature.com !!!

Sur Airbnb 5 chambres

Sur Airbnb 2 chambres

Lever de soleil sur le Saint-Laurent
J10

Mardi 8 août...

C'est le jour où j'ai vu des baleines !! Je pense que j'étais comme une enfant, impatiente de les voir, a l’affût de leurs mouvements. Et bien entendu, j'ai embarqué le reflex à bord du bateau, protégé de sa housse k-way.

Plan photo : protégez votre appareille photo contre l'eau et le sel !! Prévoyez au minimum un zoom à 135mm.

Nous partons en milieu de matinée, nous avons un peu plus de 2 h de route pour nous rendre à Tadussac. Nous faisons une petite halte à La Malbaie où la rivière du même nom se jette dans le Saint-Laurent.


Malbaie

Après avoir mangé dans un restaurant de Tadussac, nous garons nos voitures sur un parking bondé de monde géré par la compagnie Croisière AML chez qui nous avons réservé nos places sur l'un de leur zodiac. Celui-ci peut contenir une vingtaine de passagers, nous en étions la moitié !

Les places sur le zodiac nous ont coûté plus chères que sur le bateau, mais pour la majorité d'entre nous, c'est sans doute la seule occasion de voir des baleines. Certains attendent ce moment depuis des mois.

Le zodiac est autorisé à s'approcher plus près des baleines que les bateaux (plus imposants, moins rapides et plus profonds). Les tarifs pour une place à bord d'un zodiac varie entre 70 et 100$ CA.

La société nous fourni des sur-vêtements de marins, imperméables et doublés à l'intérieur de poler. Sur le Saint-Laurent les températures restent froides, même en été !

Nous sommes magnifiques !!

Pour l'excursion sur le Saint-Laurent, il est conseille de porter un pantalon, un bonnet, des gants et des chaussures fermées (si possible imperméable pour les zodiacs). Quelque soit la saison, les températures sur le fleuve restent froides.

Nous prenons place à bord du zodiac, et naviguons plusieurs dizaines de minutes sans voir de baleines. Au loin, nous apercevons des bélougas et puis soudain une nageoire de baleine sort de l'eau. Le capitaine nous rapproche d'elle.

Et là, j'ai vu des baleines !

Les baleines de Tadussac 

Après avoir passé plus de 2 h sur le fleuve, on nous ramène sur la terre ferme. J'ai encore des baleines plein la tête quand nous rentrons au chalet pour y passer notre dernière soirée.

J11àJ12

Mercredi 9 août...

Sur la route pour Québec ville 

Nous nous levons tôt et rendons notre logement, direction : Québec ville !!

En route pour la ville de Québec, nous faisons une petite étape à Beaupré pour nous dégourdir les jambes.

Beaupré se situe à, à peine, 30 minutes de Québec. Elle a le charme des petites villes typiques de l'agglomération québécoise. Et son église vaut vraiment le détour, si vous avez l'occasion de passer devant, faites-y une petite halte.

La petite ville de Baupré


L'église de Beaupré 


Nous poursuivons notre route et traversons Québec ville en voiture. Nous ne logeons pas là, mais dans une petite ville sur la rive d'en face, à Lévis. Notre logement est la deuxième pépite que notre pro-Airbnb nous a trouvé : spacieux, cosy, vintage ! Et surtout, il offrait une vue magnifique sur le château de Québec.

Quelques photos de notre logement 


Je vous recommande de vous loger à Lévis pour le panorama qu'elle offre de Québec ville au bord du Saint-Laurent. A vous les jolis couchers de soleil sur la ville et son fleuve.

De plus, des ferrys relient les deux villes entre elles.

La vue depuis nos balcons 
Coucher de Soleil sur Québec Ville 


Après nous être installés, nous nous promenons dans Lévis et gourmands comme nous sommes nous cédons aux glaces de chez "Chocolats Favoris".

Les glaces de chez "Chocolats Favoris" sont artisanales et le glaçage (au chocolat) est fait sous vos yeux. Leur technique est surprenante !! Les employés plongent vos glaces à l'envers dans les bac de chocolat (il y a une grande richesse de goût), et le froid de la glace fixe le glaçage en une fine couche craquante !

Ils proposent aussi des glaces au lait de soja !

Chocolats Favoris 

Le soir approche et mes amis m'annoncent que nous passons la soirée dans Québec... ils ont une surprise pour moi, car oui, ce jour là je fêtais mes 30 ans !! Ahah je m'en souviendrai longtemps de celui-là !

Sur le ferry, nous profitons du Coucher de soleil  

Mes amis m'ont amenée dans un bistrot raffiné le Clocher Penché pour fêter mes 30 piges comme il se doit !! Au menu, des mets de qualité et du terroir ! L'ambiance y est conviviale et chaleureuse.

Après le restaurant j’inaugure un de mes cadeaux le trépied Gorillapod pour faire un cliché de nuit du château de Québec depuis notre appartement à Lévis.

Quebec by night
• • •

Jeudi 10 août...

Le matin, avec un ami nous partons visiter la petite ville de Lévis et discutons Histoire avec le curé de la paroisse ! Un échange sur nos cultures et nos Histoires à la fois communes et éloignées. J'en profite aussi pour découvrir mon nouveau joujou, un objectif fisheye !!

Aperçu de Lévis

En fin de matinée, nous débarquons tous, via le ferry, à Québec ville ! Nous commençons notre visite par le vieux Québec. Le centre historique a gardé quelque chose de pittoresque.

Fairmont Le Château Frontenac
Le vieux Québec
Attention au régime !


Après que mes amis aient explosés leur taux de cholestérol avec les queues de castors, nous grimpons en funiculaire au Fairmont Le Château Frontenac.

Fairmont Le Château Frontenac 

Puis nous descendons la rue du Trésor, la rue des artistes, un véritable marché aux tableaux. Il y en a pour tous les goûts !!

Rue du Trésor 

Un petit détour obligatoire pour moi à la boutique de Noël, malgré la chaleur de ce mois d'août. Je veux que sur mon sapin de Noël, il y ait une breloque, une déco, de tous mes voyages !

La boutique de Noël

La boutique de Noël se situe au 47 Rue De Buade, dans le vieux Québec.

Nous poursuivons ensuite notre visite de Québec ville où se tient le festival culturel sur la Présence Française au Québec : "La Vie en Nouvelle-France"

La Vie en Nouvelle-France

Puis nous nous promenons encore un peu dans Québec ville avant de rentrer pour Lévis.

Le vieux Québec 

Sur les coteaux de Lévis nous entrapercevons un castor bien dodu !

Nous passons notre soirée à Lévis et j'en profite pour prendre le coucher de soleil sur Québec.





Dernière soirée à Québec ville
J13àJ16

Vendredi 11 août...

Nous entrons dans les derniers jours de notre voyage au Canada. Nous quittons Québec et retournons à Montréal. C'est une journée off pour nous tous. Nous nous posons et préparons notre planning pour les deux derniers jours de visite.

Le soir nous regardons un film québécois en québécois "Bon cop bad cop". J'ai vu qu'une suite était sortie... je me laisserais bien tenter.

• • •

Samedi 12 août...

Notre programme de ce jour-là est simple et cool : visite du musée Pointe à Callière, promenade dans Montréal et achat du sirop d'érable.

Musée Pointe à Callière

Pointe à Callière est le musée d'archéologie et d'histoire de Montréal. Il a été bâti sur le premier bourg Ville-Marie.

Le musée Pointe à Callière est idéal pour connaître et comprendre la fondation et l'Histoire de Montréal.

La visite commence par une cinématique débutant par la vie des autochtones jusqu'à l'époque moderne.

La vie autrefois

Puis nous découvrons la reconstitution d'un village iroquois, les vestiges d'un fort et traversons le 1er égout de Montréal.

Montréal avant 

A la sortie du musée, nous retournons au restaurant le Lounge, rue de la Commune Est où nous avons bien mangé en début de séjour.

Nous avons acheté nos sirops d'érable par dizaine en boîtes de conserve à une boutique se trouvant dans le marché couvert de Bonsecours.

Un violent orage nous trempe jusqu'aux os et nous oblige à rentrer à l'appartement en fin d'après-midi.

• • •

Dimanche 13 août...

Le matin avec un ami, nous nous levons tôt pour partir dans Montréal. J'en profite pour jouer avec mon objectif Fisheye et les gratte-ciels me donnent le tournis.

Le cœur historique de Montréal 

L'après-midi, nous partons tous pour la Biosphère, le musée de l'environnement de Montréal. Pour cela nous traversons à pied, le pont Jacques Cartier, et nous nous rendons au cœur de l'île Saint-Hélène, dans le parc Jean Drapeau.

La Biosphère est un musée à faire. Ses expositions et son parcours pédagogiques vous sensibilisent à l'environnement et à la santé de notre planète. De plus, l'architecture de ce musée, totalement atypique, a été imaginée par le visionnaire Buckminster Fuller en 1967 lors de l'Exposition Universelle. Le bâtiment en dur qui abrite le musée est entièrement englobé dans une structure sphérique. Cette dernière constitue une véritable prouesse technique et culmine à 61 m de hauteur.

Le dôme de la Biosphère
Le cycle de l'eau
Les plante d’intérieur qui assainissent notre maison
Cinématique sur le climat
Sous le dôme 

A la fin de notre visite, nous flânons sur l'Ile Sainte-Hélène et profitons de la vue qu'elle nous offre sur Montréal.

Montréal 

Derniers regards sur Montréal, nous savourons ce moment avec quiétude. Je commence à réaliser que j'étais au Canada, sur un autre continent. Et tout en regardant Montréal une dernière fois, je me dis que c'est sans doute le plus beau voyage que j'ai fait : entre villes et nature, entre amis, dans la joie et l'amour ! Nous avons fêté nos 30 ans comme il se doit et d'une des plus belles manières qui soit !

Derniers regards
• • •

Lundi 14 août...

J'ai le cafard... Nous quittons le Québec. En même temps il me tarde de partager cette aventure avec ma famille et tous mes autres amis !!

En quittant le sol canadien, je me dis que j'aimerais y revenir, un jour peut-être...

Au revoir