Carnet de voyage

1 * PERU

35 étapes
93 commentaires
Petit à petit, on va loin -- Proverbe péruvien
Du 28 septembre au 3 novembre 2018
37 jours
Partager ce carnet de voyage

Le PEROU 🇵🇪

* Capitale : LIMA

* Superficie : 1 285 315 km2

* Devise 💰 : le nuevo sol - 1€ = 3,82S

* Langue : Espagnol et langues régionales : quechua, aymara

* Décalage horaire : GTM -5H 🕔

* Itinéraire : Arrivée - LIMA

Nous descendons au Sud - PISCO - AREQUIPA - PUNO - CUZCO - MACHU PICCHU - AYACUCHO

Pour ensuite remonter jusqu'à IQUITOS, et continuer jusqu'à HUARAZ en passant par TARAPOTO - MOYOBAMBA - CHACHAPOYAS

Pour finir, nous passons par TRUJILLO - CHICLAYO et nous rejoignons l'EQUATEUR 🇪🇨 ...

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
J1

Arrivé à l’aeroport de Lima hier a 18h, nous avons pris un taxi jusqu’a L’hotel Esperanza dans le quartier de Miraflores. Beaucoup beaucoup de bouchons et de claxons. Trop fatigués pour ressortir, on a sombré a 21h30 (3h30 en France).

On a passé une premiere nuit un peu compliquée, le décalage horaire s'est fait ressentir.

Vue du toit de l’hotel 

On s'est mis en route pour visiter le quartier de MIRAFLORES, quartier plutôt sympatique pour les touristes. Avec de belles villas colorées, des parcs et des rue vallonnés.

Miraflores  

On a commencé par aller voir la mer (l'ocean pacifique sud). Beaucoup de surfers se rejoignent ici.

Ensuite, nous avons continué jusqu'au PARQUE DEL AMOR.

Parque del amor 

Puis, vers midi nous sommes allés faire un tour au MERCADO 1 DE SURQUILLO.

MERCADO nº1 de Surquillo 

Premier repas à LIMA au EL ENANO, un genre de sandwicherie qui sert au comptoir.

El Enano 

En début d’apres midi, nous sommes allés voir les vestiges de HUACA PUCLLANA.

 HUACA PUCLLANA
Spéciale dédicace aux copines de la danse 😘

Après une petite pause à l’hotel, nous avons pris un bus en début de soirée pour aller dans le quartier de BARRANCO. Quartier réputé pour ses bars et restaurants avec beaucoup d’animation dès la tombée en la nuit. Nous avons pris pour la première fois le bus, c’est toute une aventure. Les arrêts sont « aléatoires » mais ça vaut le coup, sauf si tu ne supportes déjà pas la conduite parisienne. Ici, il n’y a aucune règle sur la route. Bref, après 15 minutes de bus nous sommes arrivés à la plaza de Armas de BARRANCO, une place très animée.

Plaza de Armas de BARRANCO  

Ensuite, nous sommes allés au PUENTE DE LOS SUSPIROS, qui permet de rejoindre la BAJADA DE BAÑOS.

PUENTE de los suspiros y la bajada de baños

BARRANCO est un quartier où le street art est très présent.

Street art Barranco 

Nous sommes allés manger au ISOLINA

ISOLINA 

Puis nous sommes aller boire un verre au AYAHUASCA. Un bar à cocktails, dans une ancienne « casona ». Sara a pu goûter à la boisson nationale, le Pisco sour : un cocktail à base de Pisco + citron vert + sucre + blanc d’oeuf + liqueur d’angostura. Plutôt muy bien !!

AYAHUASCA 
J2

Ce matin, réveil très tôt ! Le décalage horaire fait encore son effet et la ville est très bruyante (toujours ces fameux klaxons). On a décidé d’aller au CAFÉ HAÏTI pour se prendre un bon petit déjeuner. Sara a même pu avoir sa dose de beurre !!!! Le seul jus de fruits sont à tomber !!!!

Café Haiti 

Ensuite nous avons refais nos sac pour changer d’hotel. Nous avons atterris dans une magnifique auberge de jeunesse le 1900 BACKPACKERS, dans le quartier de La Victoria.

1900 Backpackers 

On a débuter la visite du quartier par le Museo de Arte de Lima et le parque de la Cultura.

Museo de Arte de Lima et le Parque de la Cultura 

Puis nous sommes allés faire un tour du côté de l’Estadio Nacional,il y avait justement un match de foot : Alianza Lima VS Real Garcilaso. 1-0

Estadio Nacional  

Ensuite nous sommes allés dans le Centro Historico. Rien à voir avec ce que nous avions déjà vu, c’est un quartier avec une multitude de bâtiments coloniaux.

Monasterio de San Francisco  
Parque de la Muralla 
Plaza de Armas de Lima  
Pasaje de los escribanos 
Iglesia y convento de Santo Domingo 
Iglesia de Jesus Maria 
Plaza San Martin 

Résumé de la journée : un dimanche en plein festival du printemps, donc énormément d’animations avec des concerts gratuits et des activités variées. On a énormément marché : 17km. Le quartier du Centro Historico est très différent des quartiers de Miraflores et de Barranco, il y a de grands édifices coloniaux. Celui de la Victoria n’est pas terrible, pollution, bruits, un grand melange de gratte-ciel et de bâtisses délabrées.

J3

Départ en bus de Lima à 12h45 - arrivée à Pisco à 16h30. Bus plutôt confortable on a pas vu le trajet passer (on a des progrès à faire niveau qualité des transports en Europe !!)

On avait choisi une « posada » mais on a eu beau sonner 15fois personne ne nous a ouvert. Alors on s’est remis en route dans l’espoir de trouver une autre chambre pour la nuit. On était un peu stressé parce que le conducteur du taxi nous a très mal parlé de cette ville (agression, vols). Après seulement 10 min de marche on est tombé sur « la posada de los inkas ». On a pris une chambre avec salle de bain privative.

Posada de los Inkas 

Pisco n’est pas une ville terrible... on aurait peut être dû l’eviter, mais trop tard. On est seulement aller manger un morceau dans un restau. Les portions sont tellement énormes que c’est impossible de terminer. (On a eu honte...)

Le gâchis  !!!!!
J4

Départ de Pisco en moto taxi (un genre de tuktuk) on avait pas long à faire mais on a eu peur de mourir 15 fois 😳 Ensuite « colectivo » (c’est un taxi partagé) jusqu’à Paracas, environs 20 min. On arrive donc vers 11h dans l’auberge Kokopelli. Superbe !! Ambiance paillote au bord de l’eau. On a pris 2 lits en dortoir de 8 personnes.

Kokopelli 

Petit sandwich à midi en front de mer, avec l’incontournable « jugos ».

Pause dej 

On loue 2 vélos et c’est parti pour découvrir la réserve de Paracas. 25km de vélo en plein désert sous le soleil !!!! Bon, on va pas se mentir, le début a été extrêmement difficile. Grosse montée avec le vent en pleine face et une route complètement défoncée !!! Les vélos n’etaient pas confort de la selle. On peut dire qu’on a bien mal au c**. (Et Sara a commencé à perdre patience)

Réserve de Paracas 

Mais nos efforts ont étés récompensés !!!! Paysages magnifiques dans ces dunes à perte de vue !! Découverte de la playa roja et des magnifiques couleurs des dunes.

La playa roja 

Le retour a été plus simple (heureusement parce qu’on commençait à en avoir pleins les pattes)

J5

Départ de Paracas à 11h30 en minibus (confort minimum mais suffisant pour 1h15 de trajet) - Arrivée à la lagune de Huacachina à 12h45. À peine arrivés que la chaleur se fait déjà ressentir, on remarque vite qu’on est encerclé par des énormes dunes de sables fin (Mais pas aussi fin qu’en Vendée selon Sara).

Direction le Désert Nights Hostel, où nous prenons un lit en dortoir. Ensuite on est allé à la piscine. Avec cette chaleur, ça nous a fait un bien fou. Surtout que c’est la 1ère baignade du voyage (elle s’est fait attendre).

Désert Nights 

A 16h nous avons fait une excursion en buggy dans le désert. L’activité incontournable du coin. Avec coucher de soleil dans les dunes et descente à plat ventre sur des planches de Sandboard (un peu déçu de ne pas avoir pu le faire debout...). Les photos parlent d’elles même...

Au milieu du désert de Huacachina 
J6àJ7

J6 : 04/10/18 - Détente à Huacachina & trajet vers Arequipa

La nuit dans le dortoir à été difficile, mais nous nous sommes consolés avec un bon petit déjeuner.

Gros petit déjeuner au désert Nights  

Nous avons passé la journée à chiller au bord de la piscine avec Margot (rencontrée la veille, et dans le même dortoir que nous. Le programme a été très simple : piscine, manger, boire et regarder les gens faire du sandboard !

Désert nights 

Vers 17h nous sommes partis de l’auberge pour rejoindre Ica, à seulement 10 min de taxi. Puis, nous avons pris un bus de nuit (avec siège inclinable à 160°) pour rejoindre Arequipa.

Dans le bus de nuit  

J7 : 05/10/18 - Arrivée a Cabanaconde

Départ à 19h45 de Ica, arrivée à Arequipa vers 9h. Le trajet de nuit fut long mais plutôt confortable malgré l’état des routes. A Arequipa nous avons attendu Margot (qui était dans un autre bus) puis nous avons tous les trois pris un bus (beaucoup moins confortable) en direction de Cabanaconde. Départ à 11h00 - arrivée à 18h00. Un petit village magnifique, point de départ pour notre trek de 3 jours dans le Canyon del Colca. Nous avons dormis dans une chambre triple à l’hospedaje Arum.

J8àJ10

Le canyon del Colca est le deuxième canyon le plus profond du monde, avec 3 400m de profondeur. Nous avons décidé de faire le parcours en 3 jours.

Carte du Canyon 

1er jour de trek : départ à 8h00 de Cabanaconde à 3 300m d’altitude en direction de Llahuar (Pallqua) a 2130m d’altitude.

Sur la route du Jour 1 

Le chemin fut éprouvant physiquement, 12km de descente et quelques montées, mais tellement magnifique... Après 4h30 de marche, nous arrivons épuisés à Llahuar, dans l’auberge Casa de Virginia. Nous prenons un déjeuner bien mérité et tant attendu sous un orage impressionnant avec en prime de la grêle (jamais vu dans ce coin). Puis direction la sieste pour reprendre des forces. A 15h00, direction les bassins naturels d’eau à 39°. Un vrai bonheur !!! On a pris le repas du soir à l’auberge et nous avons eu le droit à une visite privée des jardins par notre hôte, plus que sympathique.

Casa de Virginia & Aguas calientes

2ème jour de trek : départ à 7h00 de Llahuar à 2 130m d’altitude, en direction de Sangalle à 2 210m d’altitude. Nous remontons à pied jusqu’à Paqlla à 2 380m d’altitude, où nous choisissons de prendre un bus pour aller jusqu’à Malata 2 600m d’altitude. Le trajet en bus nous a fais gagner 4h00 de marche, tout en montée. Puis, descente vers Sangalle à 2 210m d’altitude à pied.

Sur la route du Jour 2 

Après 1h30 de marche, dans un décors toujours autant magnifique, nous arrivons l’auberge Éden.

Hostel Eden 

3ème jour de trek : départ de Sangalle à 6h15 à 2 210m d’altitude, en direction de Cabanaconde à 3 300m d’altitude. Depuis le début de notre trek nous redoutions cette étape. 1 100m de dénivelé sur 5km ça fait peur. Mais on a pris notre courage à 2 mains et on a commencé l’ascension très tôt pour éviter de brûler au soleil. On ne va pas se mentir ça n’a pas été facile mais on s’en ai plutôt bien sorti parce que nous avons mis seulement 3h30 au lieu de 3h00 pour les très bon marcheurs. Le souffle a été compliqué à gérer à partir de 2 800m d’altitude et les courbatures des 2 jours précédents ce sont faites ressentir. On a réussi à garder un bon rythme avec des pauses régulières mais très courtes et surtout en buvant à volonté.

Sur la route du Jour 3 

L’arrivée à Cabanaconde a 9h45 fut un gros soulagement et nous sommes retournés dans notre première auberge pour prendre une douche. Un bon repas à midi et direction la sieste pour reprendre des forces.

Demain nous allons essayer de rejoindre Puno, sans repasser par Arequipa, ce qui parait compliqué...

J11

Après un petit déjeuner à l’hôtel, départ en bus de Cabanaconde à 9h00 en direction de Chivay. Nous sommes arrivés à Chivay vers 12h et nous avons cherché un autre bus pour aller directement à Puno, sans passer par Arequipa et surtout sans être obligé de payer 45€ par personne. Coup de chance, à la gare routière on est tombé sur une gentille señorita qui nous a dirigé vers un bus à 120 soles et que nous avons négocié à 50 soles par personne (13€).

En attendant le départ à 13h, nous avons pris un déjeuner au Innkas resto, pour encore une fois pas grand chose. Départ de Chivay à 13h00, arrivée à Puno à 19h30. Le trajet fut plutôt sympathique avec un bus top confort et à moitié remplie. On a eu le droit à 4 arrêts touristiques sur le trajet :

  • Panorama des volcans Misti / Chachani
  • Panorama des volcans et petite pause maté triple ( Coca, Muña et Chachacoma)
  • Mirador Lagunillas à 4 413m d’altitude
  • Vue sur les flamants roses sur la Lagunillas
 Panorama des volcans Misti / Chachani
 Panorama des volcans
 Mirador Lagunillas
Les flamants roses en tout petit ! 

A la sortie du bus, nous avons demandé à notre chauffeur, qui vient de Puno, s’il connaissait un moyen de se rendre sur l’île d’Amantani sur le lac Titicaca, sans passer par une agence. Il nous a expliqué où prendre le collectivo pour se rendre au bateau et à aussi appelé son Tio, el señor Serafin qui a accepté de nous héberger pour la nuit. Nous verrons bien demain comment ça va se passer.

Nous sommes allés prendre une chambre triple au Inka rest Hostel. Petite auberge de jeunesse avec cuisines communes, terrasse sur le toit (sous verrière) avec billard et babyfoot.

  Inka rest Hostel

Nous sommes ensuite sortis pour manger et visiter le cœur de Puno. Nous avons opté pour la rue piétonne « Jr Lima », grouillant de restaurant et de petites boutiques typiques. Nous avons bien mangé au restaurant Ekekos, deux pizzas cuites au feu de bois et des lasagnes au Pollo. Nous avons même tenté un verre de vin pour chacun (blanc pour Tom et Sara et rouge pour Margot). En sortant du resto petit craquage obligé dans une boutique. On avait pourtant résisté jusqu’ici... on est ressorti avec 2 écharpes (pour Sara et Margot) une peinture pour Thomas et des portes clés.

Puno 

De retour dans notre chambre nous nous sommes effondrés dans nos lits.

J12

Après une bonne nuit de sommeil reposante et sans bruit, nous chargeons nos sacs à dos et nous nous lançons en direction de l’île de Amantani, sur le Lac Titicaca (à prononcer « titirara » en Queshua). Nous prenons un taxi pour 4 soles qui nous emmène à un arrêt de colectivo en 5min. Ensuite 45 min de colectivo qui nous dépose dans le centre de Capachica pour 5 soles chacun. Puis de nouveau un taxi pendant 5 min, pour 6 soles qui nous emmène jusqu’au départ des bateaux pour Amantani. On monte donc à bord d’un petit bateau, environs 25 places, et après 45 minutes nous arrivons enfin à Amantani vers 11h.

Sur la route pour Amantani

Arrivés sur l’île, nous sommes accueillis par le Sr. Serafin, qui nous emmène chez lui et nous montre notre petite chambre, très rustique mais très sympathique. Pas de douche, toilette sans chasse d’eau, système de récupération d’eau de pluie, panneau solaire pour l’éclairage et feu de bois pour manger (gaz uniquement en cas d’urgence pluie/orage).

Chez le Sr. Serafin 

Après nous être installé nous avons pris le déjeuner avec lui. Composé d’une soupe de quinoa puis d’une assiette garnie de patate, oca (sorte de racine), concombre, tomate, une galette de fromage local et un maté de muña.

Le déjeuner  

Nous sommes ensuite allés faire une petite sieste jusqu’à 15h afin de reprendre des forces avant la montée vers les temples Pachamama et Pachatata.

— Petit point culturel : Les habitants (4 000 environs répartis sur 10 comunidad) de cette île vivent du tourisme et de la vente de produits artisanaux, fait mains par les femmes, en laine d’Alpaca et de mouton (bonnets, écharpes, pulls, porte clés Lama et Condor, etc...).

Les hommes cultivent les terres (patates, oca, maïs, quinoa) mais pas en assez grande quantité pour en vivre, cela leur permet seulement de se nourrir. Chaque parcelle de terrain étant divisée pour chaque famille, cela ne représente pas beaucoup pour chaque habitant. Surtout qu’ils utilisent les systèmes de jachères pour faire respirer les terres.

Pour se rendre sur l’île, il ne faut vraiment pas le faire via les agences car ils ne respectent pas les habitants, ne les payent pas ou 3 mois plus tard, et rarement en totalité. De plus, les guides ne sont pas des habitants de l’île et ne connaissent pas toute l’histoire de cette île.

Sur cette île, il y a plusieurs choses à voir moins touristiques que les 2 temples : le siège des Inkas, la fontaine de jouvence, etc... (pour les personnes qui aiment marcher).

Les temples sont fermés toute l’année sauf le 18 janvier, jour de célébration religieuse (danse traditionnelle jusqu’au temple et offrande aux dieux). Pour les autres jours, ils réalisent 3 tours de temples afin de leur demander la santé, la pluie pour l’agriculture et un peu de richesse, puis ils déposent une petite pierre au creux du mur —

Nous sommes donc montée voir le temple Pachatata vers 15h30 et arrivée en haut vers 16h. Seul bémol, tous les touristes montent en même temps, heureusement nous avons marché vite (trop facile à côté du Canyon del Colca). Nous avons donc pu prendre des photos sans qu’il n’y ai trop de touristes dessus et contempler les différentes îles du Lac ainsi que la côte Bolivienne.

Ascension vers le Pachatata 

Pour le retour vers le village, nous avons demandé à notre hôte s’il était possible de prendre un chemin un peu moins touristique.Nous avons donc marché sur un sentier peu praticable et il nous a expliqué les différents types de roches volcaniques présentes sur l’île (une rouge provenant du volcan Pachatata et une grise provenant du volcan Pachamama, tous 2 éteins depuis très longtemps). Après une petite demi-heure de descente, nous sommes arrivés sur la place centrale du village, où nous avons pris un petit apéro (Coca-Cola + chips). Retour vers 18h30 dans la maison de Sr Serafin, pour le repas du soir déjà prêt (Soupe de patate, assiette de riz et « brunoise de légumes » avec des petits morceaux d’omelette, un plaisir pour Sara ^^ et un maté de muña).

Descente au village 

A la fin du repas, ils nous ont habillés avec des tenues traditionnelles :

  • Un chemisier + une grande jupe + une ceinture pour les femmes avec foulard sur la tête
  • Un poncho pour les hommes avec bonnet péruvien sur la tête

Puis nous sommes allés dans la salle des fêtes du village afin de danser avec les locaux (et beaucoup de touristes bien sur...) sur des musiques locales jouées par des jeunes du village.

Fête à Amantani 

Après 1h de danse, nous sommes rentrés afin de nous coucher vers 22h.

J13

Après une nuit plutôt reposante, malgré le réveil à 6h45, nous avons pris le petit déjeuner (pancakes maison, pain maison, confiture et café ou maté). Nous avons fait nos adieux à la famille qui nous a accueillie et nous sommes redescendus jusqu’au port afin de rentrer sur Puno.

Depart d’Amantani 

Le lac étant plutôt agité, l’heure de trajet a été beaucoup moins sympa qu’à l’aller (Sara et Margot n’était pas loin de rendre le petit dej mais elles ont tenus le coup).

Retour à Puno 

Retour à Puno de la même manière qu’à l’aller et on retourne à la même auberge avec le programme à préparer pour le départ à Cusco et pour se reposer.

A midi nous sommes allés manger au Mercado Central. Un sandwich pour à peine 6soles et pour finir un jus de fruit à emporter.

Mercado Central 

Dans l’apres Midi nous nous sommes baladés dans les rues en allant acheter nos billets de bus pour demain.

Rues de Puno 

Le soir nous sommes aller manger au Mojsa pour fêter notre dernier soir avec Margot.

Le Mojsa

En sortant du restaurant nous avons assisté au début de la fête des écoles. Chaque école de la ville défile dans les rues de Puno, en costumes et en musique. Le spectacle vaut vraiment le coup !!

Fête des écoles
J14

Pour ce dernier jour à Puno, nous avons decidés de nous reposer avant de prendre le bus à 22h pour aller à Cusco. C’etait une journée particulière pour Puno puisque c’était le jour du défilé des différentes universités et écoles d’ingenieurs de la ville. Vraiment très impressionnant. De superbes déguisements et des danses traditionnelles, tout au long de la journée.

Défilé des ecoles 
J15

Après un long, long, long, très long trajet en bus, nous sommes arrivés à Cusco vers 5h45. La route a été éprouvante, le chauffeur conduisait comme un dingue et la route n’était pas vraiment en bon état, pour l’instant la pire route qu’on ai prise ! De la gare routière nous avons pris un taxi qui nous a emmené à l’auberge que nous avions choisie.

On a eu de la chance en arrivant car une chambre était libre nous avons donc pu dormir un peu, entre 6h et 9h. Après une bonne douche chaude nous nous sommes mis en route pour découvrir la ville.

1er arrêt obligatoire pour le petit déjeuner. Nous avons trouvé une sorte de boulangerie française !! ALLÉLUIA !!!! Du coup on s’est fait plaisir : pain au chocolat + café + jus de fruit frais. Un régal et rien de mieux pour commencer la journée après cette nuit horrible.

Pantastico 

Nous nous sommes remis en route, mais sous la pluie ! Nous sommes passés par la Calle Hatunrumiyoc, puis découverte de la plaza de Armas, la cathédrale de Cusco et la plaza Regocijo.

Calle Hatunrumiyoc 
Plaza de Armas 
Cathédrale de Cusco  
Plaza Regocijo 

Puis une petite pause s’est imposée au chaud. Nous avons pris un bon thé à la muña pour nous réchauffer.

Kushka...Fe 

Poursuite de notre découverte par la Plaza San Francisco, l’arche de Santa Clara pour enfin arriver au marché San Pedro.

Plaza San Francisco  
Arche Santa Clara 
Mercado San Pedro 

Vers 14h on s’est fait une petite pause pour manger dans le marché : sandwich pollo y palta..

Pause dej 

On a continué notre visite par le palais de Justice, puis le couvent de San Domingo avec les ruines Qorikancha et le jardin Sagrado. Ensuite nous sommes passés par la Calle Romeritos et les ruines de Kusicancha.

Palais de justice  
 Couvent de San Domingo, ruines Qorikancha et jardin Sagrado
 Calle Romeritos et ruines Kusicancha

Petit goûter vers 17h au Pantastico, puis nous sommes rentrer à l’auberge.

Pantastico 

Nous sommes ressorti pour manger un mac do (ça faisait longtemps) nous avons profité de la vue sur la montagne depuis la plaza San Blas de nuit et nous sommes rentrés nous coucher.

Plaza San Blas 
J16

Une journée plutôt détente. Cusco est vraiment une ville magnifique, avec toutes ses petites ruelles pavées on dirait une cité médiévale.

Cusco 

Nous avons commencé la journée par acheter nos billets d’avion pour aller à Iquitos. On ne s’est pas pris la tête dans la multitude d’agences de voyage on est directement allés à l’aéroport qui est seulement à 10min en taxi. Une fois nos billets pris (un direct pour le 20/10/18 à 8h15 pour 96$ par personnes avec bagages)

Nous sommes ensuite retournés au marché pour faire des petites emplettes (poncho en alpaca pour Sara, écharpe, bonnet, porte-clés, paille a maté pour Thomas). Nous sommes retournés au restaurant Kushka...fe, mais cette fois-ci pour manger. Une bonne milanesa de pollo pour thomas et une sopa de pollo con quinua pour Sara.

Proche du marché 

On est rentrés à l’hôtel pour nous reposer, en sachant que la journée suivante allait être compliquée. Nous sommes juste ressorti pour manger un plat de pâtes au Pachamama.

Cusco la nuit 
J17

C’est le grand départ pour le Machu Picchu !!!

[Bon ce qu’on a totalement oublié de vous expliquer, c’est qu’il y a deux jours, on a bien été obligé de planifier tout ça. C’est vraiment pas facile d’aller jusqu’au Machu Picchu sans un minimum de préparation. Donc petit retour en arrière à Samedi, après de multiples allers et retours, nous avons réussi à trouver un moyen pas trop cher pour nous rendre au Machu Picchu (le train coûtant environ 110€/pers). Nous avons décidé de prendre un bus de Cusco à Hydroelectrica (13€/pers) pour le lundi 15 octobre. Nous avons ensuite acheté nos billets d’entrée pour le Machu Picchu (40€/pers.) pour le mardi 16 octobre après-midi.]

Revenons à aujourd’hui, le réveil sonne à 6h15 ! Ouille ça pique un peu !

Le trajet en bus jusqu’à Hydroelectrica fut long et complexe : 6h dont 4h dans des lacets de montagne et 1h sur une route en terre au bord du précipice (et 1h de route normal).

Sur la route d’hydroelectrica 

Arrivée à Hydroelectrica vers 14h30, nous avons mangé un sandwich poulet avec des frites avant de prendre la route. 2h15 pour 10km de marche le long des rails du train. Dans ce paysage magnifique, le trajet a été long mais plutôt agréable. Une ambiance assez jungle... il faisait très chaud et humide.

Le long du chemin de fer 

Arrivée vers 17h30 à Aguas Calientes, la nuit était tombée, nous avons fini le trajet à la lampe torche. Nous avons pris une chambre au Pirwa & Waca et nous nous sommes empressés de prendre une douche avant de sortir pour faire le tour de la ville et manger un morceau.

Machu Picchu pueblo 

Pizza party pour cette fois. Sara a pris un mexicaine (sauce tomate, avocat, oignon et fromage) et Thomas une pollo (pour changer, sauce tomate, fromage et poulet). Pas une grande expérience mais ça se mangeait.

On est rentrés tôt à l’hôtel pour dormir avant la grosse journée de visite qui nous attendait le lendemain. Une bonne nuit de repos bien mérité.

J18

Après une nuit vraiment reposante et en prime une grasse matinée jusqu’à 8h30 (lol) nous avons pris le petit déjeuner à l’hôtel. Et c’est parti !!! En route pour le Machu Picchu.

Ha non !!! Encore une dernière petite escale, à la boulangerie de Paris (oui on était obligés) afin de prendre un pic-nic (sandwich poulet et muffin/cookie en desert).

Boulangerie de Paris 

Donc c’est parti pour la montée des 1 716 marches et 4km vers le machu Picchu (un bus peut vous y monter pour « seulement » 24$/pers aller retour, finalement on est pas si fainéant que ça ...).

Vraiment éprouvant, le souffle court et l’humidité de la jungle à gérer : pas facile... Mais nous y sommes arrivés au bout de 2 bonnes heures.

Ascension vers le Machu Picchu  

En haut, petite récompense, notre fameux pic nic !!! Nous avons mangé notre sandwich et nous sommes entrés dans la vallée INKA. On vous laisse regarder les photos, elles parlent d’elles mêmes.

Machu Picchu 

Bien sûr, il a fallut que la pluie s’invite pendant notre exploration ! Heureusement qu’on avait prévu les imperméables !! Le spectacle des touristes courant s’abriter ou enfilant leurs ponchos était amusant à regarder !!

Nous avons terminé notre visite tranquillement et nous sommes sortis de la vallée. Pour redescendre nous avions deux options : prendre le bus mais en faisant au moins 1h de queue sous la pluie / descendre à pied.

Descente sous la pluie  

Nous avons choisi de descendre à pied bien évidemment !!! Nous étions plutôt protégés par la jungle et la descente a été beaucoup plus rapide que la montée. En à peine 1 heure nous étions arrivés.

Nous sommes rentrés à l’hôtel prendre une bonne douche chaude et nous avons essayés, tant bien que mal de faire sécher nos vêtements !

Une bonne soupe pour Sara et des quesadillas poulet pour Thomas ! Et op au lit !

J19

Levés vers 8h30 nous avons fait nos sacs et nous sommes partis prendre le petit déjeuner à la boulangerie de Paris. De bon croissants, pains au chocolat, flan à l’abricot avec jus de fraise et d’ananas. Miam ! Rien de mieux pour commencer une journée.

Boulangerie de Paris 

Nous nous sommes mis en route pour retourner à hydroelectrica. Mais cette fois-ci nous avons mis un peu moins de temps qu’à l’aller. Le paysage était toujours aussi magnifique et il a fait un peu moins chaud.

Retour vers Hydroelectrica 

À hydroelectrica nous avons mangé et attendu patiemment le bus pour aller à Ollantaytambo.

Nous sommes partis de hydroelectrica vers 15h00 et nous sommes arrivés à Ollantaytambo vers 19h45.

Nous avons pris une chambre au Panay Vallée et nous avons tenté de prendre une douche. Malheureusement celle-ci était froide. Tampis pour nous, pas de douche pour cette fois.

Panay Vallée 

Nous sommes sortis manger au restaurant La Station. Encore des quesadillas ! Mais au moins ça change de la milanaise de poulet :)

Nous avons fait un petit tour de la ville et nous sommes rentrés dormir.


On était crevé de la veille. Ça aura été un « Machu heureux mais Picchu pluvieux »

J20

Levés 8h45 pour prendre le petit dej à l’hôtel. Nous avons quitté notre chambre et nous avons fait le tour du village, de jour, pour appercevoir le temple d’Ollantaytambo d’en bas.

Ollantaytambo  

Puis nous nous sommes mis en route pour aller aux salinas de Maras.

Dans le colectivo 

Nous avons pris un colectivo vers 10h qui nous a déposé 15 minutes plus tard au bord du chemin des salinas (2 soles par personne). Nous avons marché à peine 20 minutes en montée et nous sommes arrivés devant un paysage étonnant. Il y avait une multitude de bassins de couleurs différentes en fonction de la quantité de sel présente dans l’eau, qui coule de la montagne. Nous avons eu de la chance, nous ne sommes pas passés par le chemin des touristes, ce qui nous a permis d’admirer tranquillement le paysage et sans bruit !

Salinas de Maras 

Nous sommes repartis des salinas vers 12h15 en direction de Urubamba (1 soles par personne). Arrivés à Urubamba à 12h30 nous sommes passés par le Mercado, la Plaza des armas et nous nous sommes arrêtés manger un morceau, de délicieux « tequeños con guacamole » au restaurant El Romero.

Mercado de Urubamba  
Plaza De Armas de Urubamba  
El Romero 

Nous avons repris la route en direction de Pisaq, 1h de colectivo pour 4 soles par personne.

Nous avons pris une chambre à l’hospedaje Inti. Une jolie hacienda avec un patio.

Hospedaje Inti 

Vers 17h nous sommes allés faire un tour. Sur la Plaza De Armas il y a un énorme marché qui prend la totalité de la place. La ville possède une multitude de petites ruelles pavées.

Pisaq  

Le soir nous sommes allés manger au Paila, Thomas avait pris du pollo frit au quinoa, un vrai délice.

Le Paila 
J21

Nous ne nous sommes pas levés très trop tôt pour partir à la découverte des 4 sites de la vallée sacrée.

[Nous avons acheté un billet partiel à 70 soles par personne qui permet d’acceder aux 4 sites.]

Nous sommes arrivés sur le site de Tambomachay à 10h15, après 30 min de colectivo depuis Pisaq.

Tambomachay est un ancien bain cérémoniel en pierre avec une source d’eau appelée « El baño del Inca ». Bon, la visite est très rapide et il n’y a rien de vraiment impressionnant. Ha si ! On a eu le droit à un magnifique arc en ciel, parmi les nuages.

Tambomachay  

On repart donc de Tambomachay vers 10h30 pour se diriger à pied vers PukaPukara (seulement à 5min). Il s’agit de vestiges d’un ancien fort où la roche semble rose sous certaines lumières.

On a pas réellement eu l’occasion de bien voir la couleur rosé des pierres. Encore une fois le temps est plutôt couvert, mais on a une belle vue panoramique.

Pukapukara 

Nous repartons en colectivo pour le site de Q’enqo -

Q’enqo est un petit ensemble de ruines en « zigzag ». C’est en fait un grand rocher calcaire avec des niches, des escaliers,... Il est aussi composé de tunnels creusés et d’une grotte avec un autel taillé dans la roche. Nous avons donc pris le temps de nous balader sur ce rocher, avant d’admirer la vue sur Cusco.

Q’enqo 

Nous nous sommes remis en route pour descendre à pied, en une dizaine de minutes, vers le prochain site, celui de Sacsayhuaman.

Sacsayhuaman est un vaste ensemble dont il ne reste aujourd’hui que 20% des constructions d’origine. Sacsayhuaman fut le site d’une terrible bataille entre les Espagnols et Manco Inca en 1536. Suite à la défaite Inca, les Espagnols abattirent de nombreux murs pour y construire leurs propres demeures. Sacsayhuaman est constitué de fortifications à trois niveau.

Nous nous élançons donc dans ce vaste ensemble de ruines.

Sacsayhuamán  

Pour redescendre à notre hôtel, nous avons emprunté l’escalier en pierre (l’ancienne route Inca), puis la descente de Resbalosa et nous sommes arrivés à l’hôtel en 25 minutes.

Nous avons récupéré nos gros sacs et pris une chambre pour passer notre dernière nuit à Cusco.

A midi nous sommes allés manger un MacDo et dans l’après midi nous avons visité le Museo de los Incas. C’est un petit musée qui possède de nombreux objets en métal, des poteries, des tissus,... de la culture Inca.

Museo Inka 

A 15h nous sommes allés prendre le goûter à L’Atelier. Une boutique de vêtement avec un salon de thé super sympa. On s’est installé sur le balcon et nous avons commandé un thé de muña (forcément) avec un cookie et une part de gâteau au chocolat.

L’Atelier  

Le soir, nous avons mangé à la crêperie La Bo’M. un régal !!!! Le lieu est magnifique et les crêpes sont succulentes !!!! Ça nous a fait du bien de manger autre chose que du poulet et du riz :)

La Bo´M 

Dernière nuit à Cusco, avant de s’envoler pour Iquitos.

J22

Réveil à 5h30 !!! Nous avons quitté notre chambre et pris un taxi pour aller à l’aéroport. Pour changer, il pleut un peu et il fait moins de 10 degrés.

Arrivés à l’aéroport on enregistre nos bagages et il n’y a plus qu’à attendre l’embarquement. Le temps passe bien lentement mais on fini par embarquer, un peu en retard, et décoller ! Le vol a été rapide, seulement 2h15, sans perturbations, pour le plus grand bonheur de Thomas !

L’Amazon de l’avion 

On descend de l’avion et là on se prend une grosse claque de chaleur ! 32 degrés, ressenti 40 degrés avec 60% d’humidité.

On récupère nos sacs et on sort de l’aéroport pour trouver un taxi. C’est limite s’ils ne se battent pas pour nous prendre. On se prend une foule de taxi sans plus pouvoir avancer. Du grand délire ! On a presque l’impression d’être des stars entourées de paparazzis.

Bref, après négociation du prix on monte dans un taxi qui nous déposera devant l’hospedaje Amazon Within. On a pris une chambre et on a filer se poser un peu dans le jardin. Il fait beaucoup trop chaud dans la chambre malgré le ventilateur. On a constaté que la piscine est malheureusement presque vide mais c’est à cause des restrictions d’eau.

Amazon Within 

On a pas trop tardé à déposer nos fringues dans une laverie, juste en face de l’hospedaje, à vrai dire on avait plus rien à se mettre. Puis, on est sorti vers 13h pour manger et visiter Iquitos.

On s’est très vite rendu compte que cette ville grouille de moto-taxi, motos et scooters. Il n’y a presque pas de voiture.

Moto-taxi 

Nous sommes allés à pied jusqu’à la Plaza de Armas. Puis nous avons trouvé un supermarché pour faire quelques courses pour le soir. Nous en avons profité pour manger dans une sorte de chaîne de restauration rapide : 2 sandwichs.

Plaza de Armas 

Ensuite, nous avons découvert la Casa de Fierro, conçue par Gustave Eiffel a Paris en 1860, et transportée à Iquitos en pièce détachée en 1890.

Casa de Fierro 

Puis, nous nous sommes baladés sur le Malecón avec la vue sur l’Amazon !

Le Malecón avec vue sur L’amazon

Le soir nous avons décidé de manger à la l’auberge. On s’est cuisiné des pâtes !

J23

Réveil en douceur à l’auberge, il fait toujours aussi chaud dès le matin. Nous avons dû changer d’auberge car la chambre que nous occupions avait déjà été réservée pour aujourd’hui.

Nous sommes allés à l’hospedaje Neydita, sur la plaza Sargento Lores puis nous avons pris une moto-taxi pour prendre le petit déjeuner au Amazon bistrot. Salade de fruit, pancake pour Sara et une bonne baguette à la française avec beurre et confiture pour Thomas.

Plaza Sargento Lores 

Ensuite, nous avons décidé d’aller visiter le quartier de Belén. C’est un quartier populaire au sud-est de la ville avec des « cabanes flottantes ». Les maisons sont construites sur des radeaux qui montent et descendent en fonction des crues de l’Amazone. Étant donné que nous sommes dans la saison sèche les radeaux reposent sur la vase ou la terre.

Quartier de Belen 

Et au passage nous avons traversé le marché de Belen. C’est sûrement le pire marché que nous ayons vu depuis que nous sommes au Pérou. Tout est très sale, l’odeur de viande avariée est très forte et il y a de la boue partout. Pas vraiment un moment agréable !

Dans l’après midi, on s’est décidé à visiter la ville en moto. On a donc loué une Honda 150cc pour 50 soles entre 14h30 - 17h30.

On a commencé par aller jusqu’au port pour savoir si un bateau partait bien Lundi pour Yurimaguas. Le port était fermé mais les locaux nous on confirmé un départ pour demain vers 17h. Ensuite nous avons continué notre visite par les quartiers nord et ouest.

Tour de moto

On est retournés au Amazon Bistro pour manger à 16h20. Des bonnes tartines !!!

Amazon bistro 

Le soir nous sommes allés prendre un verre au Arandu café. Il y a une effervescence sur le Malecon assez impressionnante pour un dimanche soir. Tous les péruviens se pressent en habit du dimanche pour déambuler.

On est rentrés à l’hospedaje pour se faire à manger : sandwich avec salade avocats tomates

Et hop au Dodo !

J24

Réveil tranquil à l’hospedaje. On fait nos sac intelligemment pour que ça soit pratique sur le bateau. On quitte notre chambre à 11h et on laisse nos sac à l’accueil.

On saute dans une moto taxi pour aller dans notre « cantine » l’amazon bistro. Matinée tranquille à siroter une bière et une limonade. Puis finalement nous commandons à manger. Des croques monsieur !!!!!

On retourne à l’hospedaje vers 13h30 pour reprendre une moto taxi pour aller au port Masusa. Nous trouvons le fameux bateau qui doit nous emmener à Lagunas « ÉDUARDO IX ». On monte à bord, et on trouve le capitaine. Et la c’est le début de la galère. Le capitaine n’a pas vraiment envie de nous donner une cabine. Finalement il accepte il nous en ouvre une mais il n’y a qu’un lit. On lui explique qu’on veut un second matela, mais nous assure que toute les cabines sont comme ça. Après concertation on se dit que tampis ! On fera avec mais on demande à payer moins. Le capitaine accepte pour 200 soles. On retourne dans son bureau mais il croise son supérieur qui refuse le prix conclu. Nous voilà repartis pour de nouvelles négociations ... on fini par accepter de payer 300 soles à conditions d’avoir un second matela.

Bref ! Au bout de 30 min de discutions on obtient notre cabine avec 2 matelas !!!

Nous faisons donc le tour du bateau en attendant le départ à 17h. Le rdc du bateau sert pour le stockage des marchandises, au premier niveau il y a :

  • la cuisine
  • Les douches (c’est dans un état tellement pitoyable qu’on va sûrement éviter de se doucher pendant 3 jours) et les wc ... impossible d’expliquer à quel point ça va être dur !
  • Les hamacs des voyageurs
EDUARDO IX 

Au dernier étage ce sont les cabines (essentiellement occupées par les membres de l’équipage) et la notre. Bon... c’est très sommaire ... voir même un peu abusé au vu du prix. C’est pleins de toile d’araignée. Bien sûr il n’y a pas de drap et les matelas sont dégeulasses mais au moins on a une lumière et une prise !!

A 17h, le bateau n’est toujours pas chargé, ça commence à sentir le roussit, mais on patiente gentiment. Thomas s’est même fait un ami.

On s’occupe en regardant le va et viens des camions et moto-taxi pour charger les bateaux.

Port Masusa 

Nous ne sommes pas les seuls qui devions partir à 17h et toujours à quai. 19h30 on interroge le capitaine qui nous annonce qu’on ne partira pas avant demain !!!! Désespoir !!!!! On prend notre mal en patience et on a plus qu’à attendre ! On passera donc notre 1ère nuit sur le bateau dans le port.

1ère nuit à bord, mais à quai (si on peut appeler ça comme ça)
J25

Réveil a 5h30 ! On est toujours à quai, on avait l’espoir de voir le lever du soleil... mais le ciel est trop couvert. On va à la pêche aux infos pour savoir quand est-ce qu’on est sensés partir. On nous annonce un départ à 10h. Puis quelques heures après on nous dit 12h... pendant ce temps, Thomas s’occupe en faisant le ménage d’en notre cabine !

Finalement on quitte le port à 14h. Ça fait tout de même 24h qu’on est sur le bateau à rien faire avec aucune vue à contempler à part les va et viens des ouvriers qui déchargent et chargent les bateaux.

Mais en fait non ! Il manque encore du bois à charger. On va sur un autre ponton pour charger, mais la malchance nous suit !! La grue qui doit charger est en panne. Après 2h30 d’attente on quitte ce fameux ponton pour un autre avec une grue en état de marche. On se fait une place parmi les autres bateaux : Thomas a appelé ça du « paquebot tamponneuse ».

Chargement final 

A 17h on pensait que le chargement etait terminé, mais non, il manque encore un camion ! 17h45 on peut enfin partir ! Ah non il faut encore bâcher le bois ! Ça n’en fini jamais !!!!

Fin de l’empactage, avec 8 bâches il ne’ prendra pas l’eau 

18h20 on quitte enfin et définitivement Iquitos avec presque 25h30 de retard :) !!!

C’est parti 
J26

Réveil à 5h30. On a bien dormi, le bateau bouge à peine et on a la chance d’avoir une cabine loin du bruit des moteurs. On ouvre la porte et on se rend compte qu’on est à quai d’un petit village qui s’appelle San Francisco. Dans la nuit nous avons quitté l’Amazone pour prendre un de ses bras le Rio Marañón.

San Francisco 

Le ciel est couvert, impossible de voir le lever du soleil ! Dommage, peut être demain.

On descend chercher le petit-déjeuner prévu entre 6h30 et 7h30. Attention, il faut avoir ses propres couverts et assiettes. On descend donc avec nos Tupperware et on nous sert deux grosse louche d’une mixture non identifié avec deux morceaux de pain chacun. Sara s’attaque à la mixture, sûrement un mélange de soupe au quinoa avec du chocolat et beaucoup trop de cannelle. Bon ... c’est super écœurant dès le matin ! Thomas n’a pas vraiment touché à sa gamelle :)

Petit dej 

Vaisselle des Tupperware et toilette minimaliste ! Lavage de dents à l’eau potable (au vue de la couleur marron de l’eau des robinets on pense qu’elle est puisée du fleuve). Et ça s’arrête là ! Impossible de prendre une douche !! On a l’impression qu’on va en ressortir plus sale qu’en entrant.

 7h30 - entre temps le bateau a repris son chemin. On admire le paysage malgré un ciel toujours couvert
 9h - petite sieste pour Thomas
 10h - le soleil apparaît ! Et la température double
 10h25 - arrêt à San Regis ravitaillement en pop corn et manì (cacahuète)
 11h15 - arrêt à Pampa Caño déchargement de sac de maïs

12h - c’est l’heure du déjeuner (entre 11h30 et 12h30) on s’empare de nos gamelles et on va chercher à manger. On nous sert une tonne de nourriture : riz avec des pâtes et du poulet. Et une banane ! On est plutôt étonné, c’est vraiment bon !

Dejeuner 
12h30 - arrêt à Esparta - chargement d’un énorme bac rempli de poissons, et de quelques passagers. Au bout de 25 min on se repars
 13h05 - arrêt à Alianza - Chargement de paniers de fruits et légumes et caisses de poissons 

On a craqué on a acheté une pastèque. Après 50minutes on repart.

On passe le temps en jouant avec les enfants sur le bateau 

15h38 - arrêt en plein milieu de nul part pour déposer une enveloppe

 17h45 - c’est l’heure du dîner. (Entre 17h30 et 18h30) soupe des restes du midi 
 18h30 - arrêt à Santa rita de Castilla 

On s’est réapprovisionné en eau (on commençait à être limite finalement ) et ils ont déchargé du bateau toutes sortes de produits.

Il y a eu encore quelques autres arrêts mais rien de très intéressant.

Le soir c’est pas facile de s’occuper avec la nuit qui tombe très tôt ... (vers 18h)

J27

Réveil à 5h30 pour Sara, qui doit aller chercher le petit dej. Mais elle s’est trompée c’est entre 6h30 et 7h30. Deuxième reveil à 7h15, Sara a pris le petit dej : une soupe d’on ne sais quoi, de couleur blanche, sûrement du quinoa, avec un léger goût de vanille (peut être) et avec 4 morceaux de pain. Thomas a préféré couper l’autre moitié de la pastèque...

Petit dej 

On s’est fait trop de potes ! On pourrait même faire garderie à ce rythme là ... tous les enfants du bateau viennent skouater notre matelas.

Avec les enfants 
 8h40 - arrêt à San Perdo - déchargement de marchandises
 9h50 - arrêt à 6 de mayo - Chargement de bananes
 10h05 - arrêt à Maypuco - Déchargement de marchandises
 11h00 - arret a San Antonio - échange de marchandises dont deux poules vivantes
 12h - arrêt à Cuñinco
Alianza 

13h40 - arrêt à Alianza Déchargement de marchandises et descente de passagers. Plus de 2h après on peut enfin repartir...

 16h50 - arrêt à Monterrico - Déchargement de marchandises
18h - c’est l’heure de la soupe aux restes  (oui ça brille, c’est gras)
 18h20 - arrêt Nucuray - Chargement de marchandises

20h45 - on croise un autre gros bateau, a l’arrêt. Il est bloqué parce qu’il est passé dans un endroit où il n’y avait pas assez de fond... On tente de le sortir de là mais impossible. Après de nombreuses tentatives on y arrive enfin, il est 21h50.

1h15 - on arrive enfin à Lagunas. On descend du bateau. Bon bah y a plus qu’à marcher pour trouver une auberge. Il a beau être 1h du mat, il fait une chaleur ... on commence donc à marcher ... y’a 2km ! Pas facile ! On croise une moto taxi qui nous dépose à l’hospedaje Eco.

Ça y est !! Enfin une chambre correcte, on prend une douche rapide pour enlever la première couche de crasse et dodo ... 2h20!!

J28

Journée de « repos » après les 4 jours passés sur le bateau. Réveil vers 9h (grosse grasse matinée ^^).

L’hospedaje Eco est plutôt sympathique.

Hospedaje Eco 

On est allés prendre un petit déjeuner dans un « restaurant », une part de cake et un jus d’ananas. Ça faisait du bien de manger autre chose que de la soupe au petit déjeuner.

Ensuite, nous sommes allés faire le tour du marché du village vers 10h30, mais on l’a trouvé étonnamment vide. (Et en discutant avec notre hôte, il s’avère que le marché est ouvert de 5h à 8h ici... Trop matinale pour nous !) on a visité le reste du village.

La plaza de Armas de Lagunas 
Lagunas 

À midi nous sommes allés manger dans un petit restaurant à côté de l’hôtel. Pas le choix, c’est poulet « brosther » pour tout le monde.

Déjeuner  

L’après-midi a été mouvementé, nous sommes allés dans 2 agences pour préparer notre trek dans la réserve naturelle de Paycara Samiria en pleine forêt amazonienne. Après de multiples aller et retour, et des galères de cartes de crédit, on a réussi à payer le trek pour un départ le lendemain avec l’agence Huayruro Tours.

Retour à l’hôtel afin de « descansar ». On est ressorti pour aller manger dans un autre restaurant et encore une fois, pas le choix, pollo a la brasa !!

Enfin, on est rentré à l’hôtel et on s’est couché tôt pour être en forme pour l’expédition incroyable qui nous attends demain !!!

J29

Réveil à 6h15 à l’auberge. Nous devions être à 7h à l’agence Huayruro tour pour partir en immersion pendant 3 jours dans la jungle Amazonienne dans la réserve de Pacaya Samiria. Nous avons fait la connaissance de Dante, notre guide pour cette aventure.

A 7h30 c’est le grand départ en moto taxi pour rejoindre l’entrée de la réserve. On charge l’équipement et c’est parti ! 30 minutes de chemin en terre. C’était du Tuktuk-terrain (spéciale dédicace à David) sur une route en terre avec des flaques énormes.

Arrivés à l’entrée de la réserve on enfile les bottes qu’on nous a prêtées, on charge le bateau et à 8h45 on peut partir.

Départ vers la jungle 
Découverte de la jungle 

Sur le chemin on croise un groupe d’étudiants, accompagné d’un professeur et d’un guide de la réserve. Ils étaient là pour remettre à l’eau 415 bébé tortues. Pour préserver cette espèce, les guides de la réserve récoltent les œufs de tortues pour les placer sur des plages artificielles en attendant leurs éclosion. Puis, ils les nourrissent pendant une dizaine de jours afin qu’elles soient assez grosses pour pouvoir se débrouiller seule dans la nature.

Mise à l’eau des bébés tortues 

Nous avons donc pu assister à ce magnifique spectacle des tortues sautant à l’eau ! Les étudiants nous en ont donné pleins pour que l’on puisse avoir le plaisir de les mettre à l’eau... sauf une ! On l’a appellé Arlette. Elle a fait un bout de chemin sur le bateau avec nous. Apparement elle n’était pas vraiment prête à se jeter à l’eau.

Arlette  

On a donc continué notre chemin avec Arlette. Nous nous sommes arrêtés un peu plus loin pour manger un petit encas une mangue excise et en repartant Dante a proposé à Thomas de pagayer un peu. Nous avions pris du retard avec l’observation des tortues et il était presque l’heure de manger. Thomas s’est exécuté et nous sommes arrivés à une cabane sur pilotis. Dante nous a préparé des pâtes avec une sauce à base de tomates, ail, oignon avec un œuf dur.

Repars du midi 

Nous sommes repartis après manger et nous nous sommes dirigés vers le campement du soir. Sur le trajet nous avons vu une multitude d’animaux : Colibri, Cigogne, Perroquets.

Et la, notre guide a aperçu un Paresseux tout en haut d’un arbre. Nous l’avons observé, le temps qu’il se cache dans le feuillage de l’arbre. Et quelques mètres plus loin, un autre. Même scénario et nous avons continué.

Nous avons vu des Aigles, Toucans, papillons et la ... magie ! Une famille de dauphin rose. On nous avait assuré qu’il était très rare d’en voir à cette période.

[on vous laisse trouver les animaux cachés dans nos photos] 

Nous sommes arrivés au campement. Une cabane sur pilotis. Avec 3 Hamacs, 6 chambres, un espace pour cuisiner au feu de bois, une « salle de bain » et un espace pour manger.

La cabane 

On a préféré se doucher dans le Rio, à l’aide d’une bassine. De tout façon c’était la même eau.

Nous avons mangé le repas du soir vers 19h. Du riz avec une sauce à base de tomate et un œuf mollet.

Au moment de se coucher nous nous sommes vite rendus compte qu’une multitude de bestioles était de sortie. Ça grouille de cafards et d’araignées.

 Araignée du soir, espoir
J30

Nous nous sommes réveillés à 7h pour prendre le petit déjeuner : un thé et des fruits.

Thomas n’est pas en forme il a des douleurs d’estomac, sûrement l’œuf de la veille. En même temps il faut dire que les œufs étaient restés plusieurs heures en plein soleil.

On décide tout de même de partir en excursion dans la jungle à 8h30. On prend le bateau 30 minutes et Dante nous arrête sur un petit chemin.

Excursion bateau du matin 

On descend du bateau et on commence à marcher en pleins milieu de la jungle. Au début tout va bien. On suit bien attentivement notre guide qui nous fraye un chemin grâce à sa machette. Au bout de 15 minutes le chemin deviens beaucoup plus compliqué. Il y a beaucoup d’eau, on a beau avoir des bottes on s’enfonce énormément. Il faut dire aussi que Sara a encore plus de mal avec des bottes 4 pointures au dessus de la sienne.

Début de la marche  

La promenade se transforme un peu en calvaire. Sara perd sa botte dans l’eau, Thomas est sur le point de vomir son œuf. Mais notre guide continue de nous entraîner dans les profondeurs de la jungle. Bon, il n’est pas non plus très à l’aise tellement il y a de l’eau. Au bout de 40 minutes on arrive devant une marre, impossible à traverser. Dante tente un passage et disparaît en nous laissant seul parmis les moustiques. Il réapparaît au bout de 15 minutes, extrêmement longues, et nous dit que le passage est impossible il faut faire demi tour. Bon ... on s’exécute pour refaire le chemin inverse sans tomber, glisser ou perdre une botte.

On fini par rejoindre le bateau et rentrer au campement.

Retour au campement  

Le midi le guide nous a fait à manger du riz avec du poisson pêché le matin. Thomas a toujours trop mal au ventre et n’a pas touché à son assiette. Dante propose à Thomas un remède miracle. Un genre d’infusion à base de plantes avec un truc visqueux. Au bout de quelques heures ça a du faire sont effet puisque Thomas va mieux.

On a passé l’après midi à se reposer tranquillement dans les hamacs en attendant la sortie nocturne.

Vers 16h, c’était l’heure de la douche. Même chose qu’hier, on s’est douché à l’aide d’une bassine dans le Rio.

Pour le dîner, nous avons mangé uniquement du riz blanc. Puis, nous nous sommes préparés pour la sortie nocturne nous sommes partis vers 19h30 pour découvrir les crocodiles.

On n’a pas eu la chance d’en voir ... pourtant notre guide n’a pas démérité. Il s’est même mis à marcher dans les hautes herbes dans l’eau pour les faire sortir.

Le fait de se retrouver dans le noir sur un bateau au milieu de l’eau était plutôt stressant. Surtout que notre guide se rapprochait beaucoup des berges pour trouver un crocodile. On avançait avec comme seule lampe la frontale de notre guide. Dante a même imité le bruit du crocodile et on a entendu une réponse. Assez impressionnant !

Sortie nocturne  

Nous sommes rentrés vers 21h. Avant de dormir on a fait le tour de la chambre pour faire sortir les grosses araignées et on s’est empressés de se réfugier sous la moustiquaire.

J31

Nous nous sommes levés à 6h pour le petit déjeuner : une pomme et un thé. Nous avons rangé nos affaires et chargé tout le matériel dans le bateau.

Levé du soleil 

Départ à 7h15 pour retourner à Lagunas.

Sur le chemin du retour 

Sur le chemin nous avons croisé des loutres et des dauphins !

Vers 9h20 nous nous sommes arrêtés dans la même cabane que à l’aller pour pouvoir préparer à manger, au feu de bois, et l’emmener pour plus tard. Au bout d’une heure nous sommes repartis.

Pause dejeuner 

Cette fois ci nous avons vu un singe dans les arbres. Puis un autre un peu plus loin, l’un des plus petit singe.

On s’est arrêté manger vers 12h30. On a mangé rapidement parce que l’endroit était au soleil et infesté de moustiques.

En repartant le temps s’est couvert. Il restait environs 2h de navigation et on a espéré que la pluie attende un peu. On entendait déjà l’orage...

Nous sommes arrivés à l’entrée de la réserve à 14h15. Ouf, on a évité la pluie. On a repris le tuk-tuk terrain de l’aller et nous sommes retournés à Lagunas dans la même auberge qu’il y a 3 jours.

Nous avons profité d’une douche propre et d’un lit douillet pour se reposer.

Le soir nous avons mangé du poulet, et oui ça faisait 3 jours qu’on en avait pas mangé, ça commençait à nous manquer.

J32

Nous nous sommes levés à 8h. La nuit aura été reposante comme il se doit. Nous sommes partis au port pour prendre le bateau à 9h pour aller à Yurimaguas. Bien sûr le bateau était un peu en retard et nous sommes partis qu’à 10h.

Cette fois ci nous avions décidé de prendre un bateau rapide, mais on a été bien déçu. Le bateau est organisé comme un bus avec des rangées de sièges tout petit, on avait à peine la place de s’assoir.

Dans le bateau 

Le bateau est arrivés à Yurimaguas à 15h. Nous avons pris une moto-taxi qui nous a déposé au terminal des colectivo pour que l’on puisse aller à Tarapoto.

Le colectivo est parti à 17h et est arrivé à Tarapoto à 20h.

On a tenté de prendre un bus de nuit pour Chiclayo, mais ils n’existent pas. Tampis, nous le prendrons demain à 16h !

Nous sommes allés à l’Hospedaje Viajero Wassi pour prendre une chambre. Puis, nous avons mangé à la pizzeria Charlie’s, une pizza jambon fromage au goût de rien.

Nous avons fait un petit tour du centre ville avant d’aller dormir.

Plaza de Armas 
J33

Réveil à 5h30 par le bruit incessant des moto-taxi et des alarmes de voitures.

Nous avons tentés de trouver un super marché pour faire des petites courses mais c’est plutôt compliqué dans cette ville.

On a donc décidé d’aller prendre le petit-déjeuner a la maison du pain. Puis nous sommes retournés à l’auberge pour faire nos sacs. A midi nous avons mangés un sandwich et nous sommes partis à l’agence de Movilbus pour attendre notre bus pour 16h.

Nous avons mangé le repas fournis par la compagnie de bus et fais preuve de patience en attendant d’arriver à Chiclayo demain matin.

Couché de soleil du bus 
J34

Nous sommes arrivés à chiclayo à 6h30 après 14h30 de bus. Trajet difficile, tellement la route était encore en mauvais état, et à cause des nombreux lacés pour rejoindre Chiclayo.

Nous avons pris une chambre à l’hôtel Emperador et nous nous sommes couchés jusqu’à 9h30.

On a commencé notre journée par mettre la totalité de nos fringues à la laverie. Faut dire que ça fait 3 jours qu’on est obligé de porter la même chose ...

On a visité le centre ville.

Plaza de Armas 

Puis, cette fois on a repéré un « vrai » centre commercial pour faire nos petites courses.

Vers midi on a craqué pour un KFC et nous sommes rentrés à l’hôtel.

L’après midi nous avons choisi d’aller à la Playa de Pimentel. On a pris un colectivo pendant 30 minutes et nous avons atterri sur une plage de sable, pas si fin que ça et plutôt gris. La plage n’était vraiment pas propre.. il y avait un peu de monde en ce jour férié. On a chiller une petite heure, puis on s’est baladés le long du Malecón. On a croisé un pélican et une tortue morte .. ça fait mal au cœur !!

Playa Pimentel 

Le soir on a tenté d’aller dans l’une des meilleures pizzerias de la ville, mais il y avait une énorme queue quand on est arrivés. On a pas eu le courage de trouver un restaurant sympa donc on s’est retrouvé au mac do. Pas facile cette journée !

J35

Nous avons commencé notre journée par aller chercher nos habits, tous propres, à la laverie. Quel bonheur de sentir la lessive !!

Rue de Chiclayo 

Nous sommes allés manger au restaurant Mi tia : milanaise de poulet et soupe de poulet.

Restaurant Mi Tia 
Hôtel de Ville de Chiclayo 

Ensuite nous sommes allés a la gare routière pour prendre le bus en direction de Piura à 15h. Nous sommes arrivés à Piura à 18h30. Ensuite nous avons pris un taxi jusqu’à la gare routière et un bus pour Paita.

État de la route ... 

Nous sommes arrivés dans ce petit village en bord de mer vers 20h et nous avons pris une chambre à l’hôtel Nautico. Un hôtel qui est censé avoir un accès direct à la plage. Mais en fait, c’est juste un minuscule ponton qui donne sur le port !

On ne se démoralise pas et on part visiter la ville de nuit.

Plage de Paita 

C’est une vraie petit station balnéaire avec beaucoup de discothèques, et une plage pas si belle que ça ... !

On a choisi de manger et boire un verre dans un restaurant au bord de l’eau. Après deux énormes doses d’alcool on s’est endormi comme des bébés dans notre lit.

J36

Réveil 8h30 enfin une nuit sans bruit ! Ça fait du bien de ne pas être réveillé par les bruits des moto taxi ou par les alarmes des voitures.

On a pris le petit-déjeuner à l’hôtel et on a même eu le droit à du vrai beurre !

On n’a pas tardé et nous avons pris un taxi pour aller à l’arrêt de bus pour retourner à Piura. On a eu le bus de 11h15 qui est arrivé à 12h10. Puis on a pris un deuxième bus pour passer la frontière équatorienne.

Paita 

On est parti de Piura à 13h et on est arrivés à la frontière de 15h45. Le temps de faire tamponner le visa de sortie du Pérou et celui d’entrée pour l’Equateur, on est reparti à 16h38.

Passage de la frontière 🇵🇪 Pérou - Équateur 🇪🇨

🎶 On fait le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant 🎵

[Pour continuer à nous suivre en Équateur 🇪🇨 pensez à vous abonner à notre carnet : https://www.myatlas.com/TometSara/2-ecuador ]

Quelques chiffres ✔

  • 36 jours au Pérou 🇵🇪
  • 37€ par jour et par personne 💰
  • Avion ✈ - un aller Cusco/Iquitos - 1 096km ~ 165€
  • Bus 🚌 - 3 867km ~ 300€
  • Taxi 🚕 et Moto - taxi
  • Moto 🏍 - 1 après midi ~ 13€
  • Bateau ⛴ - 4 jours en bateau lent - 1/2 journée en bateau rapide - aller retour sur Lac Titicaca ~ 100€
  • Barque 🛶 - 3 jours dans la jungle - 250€
  • Hébergement 🏠- 28 nuits - dans 25 auberges/hôtel differents ~ 500€
  • Animaux - lamas - chiens 🐕- chats 🐱- condors - dauphins rose 🐬- paresseux 🐨 - perroquets - singes 🐒 - tortues 🐢- pelicans - toucans - cigognes - poissons 🐠 - loutres - vaches 🐄 - chèvres 🐐 - moutons 🐑 - ânes - araignées 🕷 - canards 🦆 - poules et coqs 🐓 - cochons 🐖 - aigles 🦅 - cochons d’inde - chevaux 🐴 - vautours - mais pas une seule licorne 🦄
  • Nature 🌵🌳🌴💐🌹🌿
  • Nourriture - du poulet 🍗 - des pâtes 🍝 - de la pizza 🍕 - du pain 🥖 - des frites 🍟et burgers 🍔 - des jus de fruits 🍹- des fruits 🍌🍋🍓🥑
  • Météo - un peu de soleil ☀ - beaucoup de nuages ⛅ - pas mal de pluie et d’orage ⛈ - beaucoup d’etoiles ✨ - la lune🌛 - et même un arc-en-ciel 🌈

Nos activités 👍🏻

  • La réserve de Paracas à vélo ~ 15€ 🚴🏼‍♀️
  • Le désert de Huacachina en buggy ~ 30€
  • Le trek de 3 jours du Canyon del Colca ~ 36€🏃🏻‍♂️
  • L’excursion du l’île d’Amantani ~ 7€🚤
  • Le Machu Picchu ~ 80€ ⛰
  • Les Salinas de Maras ~ 5€
  • Le trek dans la jungle amazonienne ~ 254€ 🌴

Les villes visitées/traversées 🚏

Lima - Pisco - Paracas - Huacachina - Cabanaconde - Aguas Calientes - Sangalle - Puno - Amantani -Cusco - Machu Picchu pueblo - Ollantaytambo - Maras - Urubamba - Pisaq - Iquitos - Lagunas - Yurimaguas - Tarapoto - Chiclayo - Piura - Paita

Nos déceptions 👎🏻

  • La non propreté du pays
  • La non sensibilisation de la population à l’environnement

Coup de cœur 😍

  • La ville d’iquitos
  • La ville de Puno
  • Le Canyon del Colca
  • Le Machu Picchu
  • Le désert de Huacachina

Notre plus belle rencontre 😘 Margot !

[Pour continuer à nous suivre en Équateur 🇪🇨 pensez à vous abonner à notre carnet : https://www.myatlas.com/TometSara/2-ecuador ]