Carnet de voyage

Tiff & Jo's trip to South America

6 étapes
4 commentaires
31 abonnés
Dernière étape postée il y a 3 jours
On ne le dit jamais assez : la vie est courte !! Alors autant en profiter à fond et dépasser ses propres limites pour découvrir et s'ouvrir au monde...
Février 2019
16 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 20 février 2019

Nos affaires, roulées pour optimiser le rangement, sont enfin prêtes à être mises dans nos sacs à dos respectifs 40L

Difficile de sacrifier certains objets du quotidien mais pour se fondre dans la population et éviter de porter trop lourd il faut faire des choix.. (adìos lisseur, brosse à dent électrique, montre connectée... entres autres !)

Résultat : un peu plus de 13 kg environ chacun

Et c'est parti pour 4 voire 5 mois de découverte de l'Amérique du Sud ✈

Réservation faite avec Travelgenio (avec la compagnie aérienne Aigle Azur et Azul)
2
2
Publié le 20 février 2019

Après 13h d'avion de Paris via une courte escale à Saõ Paulo, nous arrivons à Rio de Janeiro... sous la pluie !

Nous découvrons avec stupeur notre première averse tropicale !

Il est 21h00 (soit 4h de moins qu'en France) il fait 26°, la nuit est complètement tombée... nous rejoignons, en taxi (après une loooongue négociation), notre auberge de jeunesse KARIOK HOSTEL dans le quartier de Glorìa, un quartier populaire bien situé dans la ville et proche des lieux festifs de la nuit de Lapa.

La ville, surnommée la "cidade Maravilhosa" (la cité merveilleuse) est tout simplement énorme !

Nous avons commencé par visiter les alentours de notre auberge (quartier Glória et Lapa), de la cathédrale métropolitane de Saõ Sebastian do Rio de Janeiro

Bolinho de bacalau
Nombreux pays et villes sont représentés par ces petits carrelages..l'Alsace aussi sur cette image (Soufflenheim)! (Trouvez le!)

Puis un des monuments le plus emblématique de Rio : le Christ Rédempteur -> montée en funiculaire du Corcovado (Trem de Corcovado)

Finalement on a pas encore trouvé le vrai.. alors on continue !  

La légende populaire raconte que le Christ ouvre ses bras en grand car il attend que les caricocas fassent de la musique pour les applaudir :)

Le lendemain, nous partons nous balader dans le quartier d'URCA, le long de la plage et passons faire un peu shopping dans le marché populaire du quartier !

(Note aux fumeurs : ici le paquet de Camel coûte 7R$ (reals) soit 1,66e.......!)

Ici il y en a poir tout le monde et pour toutes les morphologies :) 

La période actuelle est particulière pour les brésiliens puisque c'est "l'avant carnaval". Depuis un mois, les écoles de samba et cariocas se représentent différents endroits de la ville et à différents horaires pour s'entraîner avant le concours du carnaval (bloco) Les premiers commencent vers 7h00.

Fiestaaaa y sambaaa 

Aujourd'hui le soleil est gris, il pleut..

Nous suivons les conseils d'Alexis (l'aubergiste) et nous nous rendons dans le CENTRO, visiter le museu do Amanhã (le musée de demain)

Le musée (tout en longueur et au bord de la plage) est consacré à la création de l'univers et à l'avenir de l'humanité... qui s'annonce sombre du fait des nombreuses exploitations intensives de l'Homme....

Le quartier du centre abrite également des institutions : la marine, et le tribunal des affaires maritimes, l'assemblée nationale et plusieurs autres tribunaux, ...

Ici, il y a beaucoup de marchés populaires couverts ouverts toute la journée : chaque commerçant à une box entre 4 et 10m2 et une spécialités (vente de vêtement femme, homme, enfant ; coiffeur ; couturière ; vente de jeux vidéos ; vente d'enceinte et accessoires pour téléphones, etc..)

5ième jour :

Nous quittons l'auberge à Glorià pour une chambre chez l'habitant à Ipanema, un quartier "plus chic et branché" qui jouxte Copacabana. Ces 2 secteurs sont connus pour leurs loooongues plages de sable fin (environ 12km ! ) et sont donc plus touristique !

Le lendemain, la chaleur monte de plus en plus... 33°C !

Impossible d'être à Rio sans passer par la praia de Copacabana ! Après un bon petit déj pris à "la padaria" et écoutés les recommandations données par notre hôte Luciano, à savoir de ne rien emmener à part un paréo et un peu de cash, nous partons passer une bonne partie de la journée sur cette plage mythique à siroter des noix de coco et Capaïrinha :)

Démo de Capoeira 

Timing parfait pour Ipanema car nous sommes en plein "bloco de rua" ce week end ! Un bloco gratuit et pour lequel l'avenue qui longe l'océan est fermée ! La musique y battait de tout son plein !

Même avec un bout de doigt sur l'objectif (!!) ça donne une idée du moooonde qu'il y avait malgré les 40°C ... 

La fin de notre séjour à Rio s'approche... Nous décidons de monter au Pain de Sucre (Paõ de Azùcar) à Urca avec les 2 téléphériques. De là on peut observer à 360° tout Rio de nuit !

En rentrant, pour remercier Luciano, nous lui avons préparé un plat français qu'il ne connaissait pas avec une touche alsacienne : cordon bleu et spaëtzle :)

Ce qui fût une bonne idée sur le coup mais pas le lendemain, car au réveil Tiff avait choppé la tourista...! Bien que nous ayons fait attention à l'eau, etc. Nous soupçonnons fortement les oeufs de notre hôte qui sont, comme à l'achat, en dehors du frigo malgré la chaleur étouffante de sa cuisine ! Le début de plusieurs jours de galère 😢


Pour vous donner une idée de l'ambiance du carnaval, je poste une musique très écouté ici :

Mangueira est la plus ancienne école de samba de Rio. Elle est également la championne du carnaval 2019
3
3
Publié le 6 mars 2019

Il faudra faire avec car rien ne nous arrête !! Après avoir discuté avec des français au Christ, nous suivons leurs conseils et partons pour 2 jours à Armação dos Búzios.

Quelques clichés du bus ! 

Village rendu célèbre par Brigitte Bardot, à 3h de bus au Nord Est de Rio, entouré de l'océan.

Nous avons loué une chambre dans une pousada (= hôtel dans cadre naturel typique ou à caractère historique) pour deux nuits.

Armaçao de Bùzios est ancien petit port de pêcheur devenu lieu très touristique notamment depuis le séjour de Brigite Bardot dans les années 60. Une statue et un restau/bar lui sont dédiés.

Bùzios est entouré par plus de 20 plages.

Nous avons fait un petit tour de la ville et de ces nombreux points de vue ...

Ainsi que le tour du centre ville

Le temps passe vite dans ce petit coin de paradis ! Nous rejoignons Saõ Paulo en bus via Rio soit 9h de trajet en bus très confortable (semi leito = semi couché).

Quelques clichés sur la route. 
4
4
Publié le 6 mars 2019

Saõ Paulo (qui se prononce SaN PAolo) se situe à environ 2h de route des côtes, plus dans les terres.

Principal centre financier, commercial et industriel d'Amérique Latine, c'est également la ville la plus peuplée du Brésil et d'Amérique du Sud (plus de 11 millions d'hab).

A plusieurs reprises, lorsque les locaux nous demandaient la suite de notre parcours, il s'étonnaient de notre séjour de 5 jours à Saõ Paulo.. car d'après eux la ville n'a pas grande intérêt et il pleut beaucoup !

Cette étape est pourtant essentielle puisque nous rejoignons notre amie, Rajaa, fraîchement arrivée à l aéroport international et.. c'est le weekend du carnaval officiel de la ville !

Nous séjournons à l'Hôtel American Loft Plaza Inn (rua de Palestra Italià) en face du stade de foot de l'un des quatres club que peut compter la ville : Palmeiras.

Après une bonne journée de repos (nécessaire à la remise en forme de Tiff !), nous visitons un quartier consacré au street art appelé "beco de Batman"

Le street art est très présent dans la ville, nous avons pu profiter d'autres tags artistiques entre 1 ou 2 caïpi 😊

Ici il n'y a que des grands immeubles, nous avons pu prendre conscience de l'immensité de la ville, notamment, sur le roof top de l'hôtel (au 19ème étage).

Le 2 mars en fin de journée, nous avons rejoints comme quelques autres milliers de personnes le bloco du quartier Repùblica, autour de la place Dom José Gaspard pour y faire la fête.

L'ambiance y était "muito quente" (très chaude !!) malgré l'averse tropicale en début de soirée qui s'est rapidement transformée en torrent dans certaines rues ! Nous avons traversé une avenue et nous nous sommes retrouvés avec de l'eau jusqu'aux genoux... c'était très impressionnant !

Le lendemain nous quittons cette grande ville pour un petit coin de paradis à Ilha Grande.

Nous avons pris le bus Reunidas Paulista tôt le matin à la Rodoviaria de Saõ Paulo (gare centrale) direction Angra Dos Reis (6h40 de route sur la papier, 1h de plus en réalité ! Ici on sait à peu près quand on part.. mais jamais l'heure exacte de l'arrivée 😅)

En sortant de la gare routière, nous prenons le taxi pour rejoindre le port en 10min afin d'y prendre un flexboat pour nous rendre sur l'île (40 min sous la pluie !)

5
5
Publié le 15 mars 2019

Ilha Grande est la plus grande île de l'état de Rio de Janeiro avec une superficie de 193km2.

Au début du XXème siècle, une prison y a été construite et les plus grands criminels y étaient incarcérés. Puis en 1994, le pénitencier ferma ses portes et laissa place au tourisme.

L'île entière est une zone protégée et pour garantir son éco système, des règles strictes sont mises en place, il n'y a de route donc pas de voiture : tout est accessible par des sentiers de randonnées et il n'y a pas non plus de distributeur de banque.

Nous avons débuté notre séjour de 5 jours, le 3 mars, dans la pousada Recreio do praia, rua de praia à Vila do Abraão.

Un "cafezinho" (un petit café proposé dans lieu où il y a de l'attente) était proposé, gracieusement à l'entrée de la pousada, accompagné d'une liqueur de chocolat.. c'était succulent !

Ici nous avons l'embarras du choix pour, entres autres, lézarder sur les plages :-) Nous avons commencé par celle d'Abraão près du port :

Le lendemain, malheureusement, notre amie a également eu des soucis d'adaptation à la nourriture brésilienne... nous l'avons laissé se reposer et suivre le traitement préconisé dans ce genre de situation (c'est à dire spasfon, tiorfan max 3X/jour et boire beaucoup d'eau mélangé avec 1 CC de sel et 6 CC de sucre pour 1L) et nous sommes partis dans les sentiers de jungle pour atteindre la plage das Palmas (2h) où nous avons profité des délicieuses spécialités portugaises au bord de l'océan.

Acras de Morue et crabe en coquille, sauces maison, jus d'orange et d'ananas frais

Ici aussi, le carnaval a battu son plein chaque soir dans toutes les petites rues du village et sur les plages et ce, jusqu'au mardi gras (le 5).

D'une manière générale, les gens sont vraiment chaleureux et très accueillants. Lors du bloco nous avons rencontré une femme accompagnée d'un couple d'amis qui parlaient français et connaissaient très bien Strasbourg puisque l'une des dames, Marie José, avait vécu 3 ans à Strasbourg avec son mari et son fils pour ses études de médecine. En plus de nous convier a leur domicile à Saõ Paulo, ils ont été adorables avec nous ! Ils nous ont emmené au poste de secours où les premiers soins sont dispensés gratuitement (au cas où la tourista ne cesserait pas..) et se sont chargés de nous commander des caïpi et à manger dans les endroits qu'ils appréciaient !

Heureusement, il n'a pas été utile de nous rendre avec Rajaa au dispensaire de soin puisque le lendemain, elle allait beaucoup mieux et nous sommes partis tous les 3 en taxi boat jusqu'à Pouso (50R$/P aller retour soit 11,50e) puis nous avons marché 25 min dans la jungle pour nous rendre à l'une des plus belle du monde (13ème en 2014) : la praia do Lopez Mendes.

Le sable blanc est très fin, l'eau est clair et il y a beaucoup de vagues.. idéal pour les surfeurs débutants ! 

Quelques jours auparavant, nous avions été accosté sur la plage par un français expatrié sur l'île : William. Il possède une pousada dans la jungle et propose des excursions à la journée aux Français.

Nous sommes partis, vers 9h30, à 2 bateaux de 12 personnes chacun au Lagoa Azul, au nord de l'île, pour faire du snorkelling (c'est à dire observer la vie dans l'eau avec masques et tubas!)

Nous avons eu l'occasion de voir différents poissons ainsi qu'une éponge et un serpent de mer !

Sur le chemin, nous sommes passés devant la maison du fils de Lula - ancien président actuellement en prison pour 12 ans pour des affaires de corruption de marchés publics - architecture très moderne et luxuriante fondue dans la végétation :

Après avoir mis pied à terre, nous avons marché une vingtaine de minutes dans la jungle en passant par une école et une église abandonnée pour finir sur la plage de Saco de Ceu (un ancien repère de pirates !).

Pour le déjeuner, nous sommes allés sur une autre plage de l'île (Camiranga) dans un restau sur la plage directement fourni par les pêcheurs du coin.

Puis nous avons rejoint la plage de Feiticeira et entamé une nouvelle marche d'environ 40 min afin d'atteindre une cascade d'eau et un toboggan naturel.

Pour finir cette belle journée de découverte avec une ambiance au top, nous avons, à nouveau, fait du snorkelling mais en haute mer aux abords d'une île non habitée

Le jour suivant, sous une chaleur étouffante (36°C à l'ombre) nous avons repris le flexboat en direction d'Angra Dos Reis afin de rejoindre Paraty en bus par la suite.

6
6
Publié le 20 mars 2019

Le 8 mars, après 2 longues heures dans un bus de ville bondée, debout une bonne partie du trajet, sans clim avec nos affaires, nous arrivons à Paraty !

Paraty fait également partie de l'état de Rio de Janeiro et se trouve sur la Costa Verde. Le bus a donc longé toute la côte depuis Angra.

Nous rejoignons notre pousada "Hostel Sereia do mar" avenue Jabaquara, pour 5 nuits (environ 99e/personne pr le séjour)

Visa et mastercard communiquent partout dans le pays, même là où on ne les attends pas !

La pousada se situe juste en face de l'océan.

Cachaça locale  :-P

La plage de Jabaquara est particulière car l'eau est à plus de 30°C !! L'eau provient de la mangrove et est trouble.. Quand il fait très chaud ce n'est donc pas des plus rafraîchissant !

Le lendemain, nous sommes partis le matin vers le port afin de participer à la sortie "Caïpitour" !

Pendant 4 heures, le bateau nous a baladé, en musique, entre différentes îles et côtes et stoppait dans différents spots avec caïpirinha à volonté :)

Jo suit les instructions du commandant pour piloter le bateau mais aussi préparer une bonne caïpi ! 

Après cette superbe journée et une bonne douche à la pousada, nous sommes retournés dans le centre de Paraty.

Ce jour là, Jo a testé plusieurs jobs ... 😂

Cette petite ville est particulière et connue pour son style architecturale de l'époque coloniale.

Au restaurant, nous avons rencontré, Felipe, le serveur avec qui nous avons bien discuté et qui nous a proposé de l'accompagner lors de son jour de repos, 2 jours plus tard, à la plage.

Après avoir encore profité de la plage de Jabaquara et de bonnes caïpi ^^ nous avons suivi Felipe à Trindad, à 40 minutes de bus de Paraty.

1 heure de sentiers plus tard, nous étions à la piscine naturelle de Cahadaço (caixa do ço).

L'Acerola est beaucoup vitaminé que l'orange et très apprécié pour son goût 

Puis nous avons rejoint la plage en taxi boat sur un océan agité et propice, à certains endroits, au surf.

Le temps passe vite ici.. nous sommes déjà le 13 mars et il temps de rejoindre de bon matin la Rodoviária de Paraty pour repartir en bus à Saõ Paulo car les vacances de Rajaa sont finis et son avion pour la France est le soir même.

Le bus est arrivé à Saõ Paulo avec 1h40 de retard. Des embrassades écourtées au vu du timing et Rajaa est montée dans un taxi pour se rendre à l'aéroport international le plus rapidement possible !!

Nous voilà à nouveau seuls, avec pour objectif de commencer à se diriger vers la Bolivie.

Après plusieurs échanges sur what's app avec Marie-José que nous avions rencontré à Ilha Grande, nous répondons favorablement à son invitation à venir chez elle, au départ pour une nuit puis finalement ce sera deux !

Nous avons été merveilleusement accueillis par la famille. Après nous avoir récupéré à la station de métro Ana Rosa, Marie-José nous a préparé un moqueca de poisson (plat typique brésilien à base de poisson, tomate, oignons, crevettes, poivron jaune, coriandre et ail cuit à feu doux dans un pot en terre) avec de la farofa (banane coupée et cuite puis mélangée à de la farine de manioc).

Le couple d'amis que nous avions rencontré avec elle, Rosanna et Jean Pierre, sont venus nous voir dans la soirée malgré l'heure tardive et leurs journées bien remplies. Nous avons grandement apprecié cette soirée :)

Le matin, la femme de ménage nous a préparé le petit déjeuner avec des fruits frais coupés (mangue, fruit du dragon, etc.) jus frais et café et nous sommes partis nous balader et faire quelques boutiques avenue Paulista.

Et ça roule toujours !  
Devant chaque bâtiment se trouve ce bac plus au moins grand : dépôt des sacs de déchets pour éviter les rongeurs en tout genre.. 

La maison de la famille nous a réservé quelques bonnes surprises :

Un tableau représentant la Petite France et un calendrier photos (de la cascade du Nideck, jour de l'anniversair de Marie José !)

Le jour du départ, Marie-José nous a offert son temps et nous a gentillement emmené au merchado municipal Paulista.

Anone 

Nous avons pu goûter les fruits que l'on connaît comme la mandarine, la banane, le kiwi ou encore la mangue sauf que le goût n'avait rien à voir avec nos fruits familiers (!) et d'autres fruits que nous connaissions moins comme le fruit du dragon blanc, un mini fruit de la passion avec un goût très sucré ou encore l'anone par exemple. Le tout était succulent !

On a fini par les meilleurs bolihno de bacalau - acras de morue - (frais et énormes !!)

Nous avons réellement passé un excellent séjour. Encore un grand merci à Marie-José, Mauro et leur fils Francesco. Nous espérons les revoir bientôt à Strasbourg :)

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires