Carnet de voyage

1 mois dans l'Est Canadien

Dernière étape postée il y a 2151 jours
Par Suzzch
Pour que les souvenirs des ces 4 semaines sur la côte est canadienne soient impérissables...
Septembre 2018
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 26 août 2018

J-1 avant le départ !

Et voilà, demain est déjà le grand jour ! Très excitée à l'idée de retourner au Canada 3 ans plus tard pour plusieurs raisons :

  1. J'adore ce pays (pour sa diversité de paysages, sa nature et ses villes multiculturelles)
  2. J'ai une hâte folle de revoir Aileen, une vieille amie de fac que j'ai rencontrée ici à Paris et qui vit désormais à Montreal depuis 2014
  3. Parce que je vais vivre une expérience du Canada différente de celle que j'avais vécue il y a 3 ans où j'avais principalement fait Montreal et l'Ontario. Cette fois-ci, je vais faire en long et large la région du Quebec !

Quelques petites photos de mon passage au Canada en 2015 :


Montreal - Toronto - Niagara (Autumn 2015)
2
2
Publié le 28 août 2018

Nous atterrissons à l'aéroport de Jean Lesage à Quebec City dans les alentours de 15h50, heure locale. Le soleil et le beau temps sont au rendez-vous, le commandant de bord indique 27 degrés ! 7h11 de vol précisément depuis Paris qui se sont plutôt bien passées. Les avions d'AirTransat sont rudimentaires : peu d'espace pour les jambes ou pour mettre le sac, pas d'écran télévisisé, et encore moins de port usb. Autant dire qu'il faut venir équipé.e ! Mais le personnel est chaleureux, nous n'avons aucun retard, et surtout, je n'ai qu'une hâte... retrouver le Canada !

À l'arrivée, aucune suprise ou presque. Le contrôle frontalier s'effectue désormais en grande partie sur des bornes automatisées. Les instuctions sont plutôt claires : scanner son passeport, sourire pour la photo, indiquer les raisons de sa présence et durée sur le territoire, puis répondre aux classiques questions du transport de substances illégales, chimiques ou autres. À priori vous êtes censé cocher "non" à tout. En cas de difficulté, une personne est là pour vous guider. Hop, vous récupérez votre petit papier appelé "certificat".

Quelques mètres plus loin, deux agents de douanes sont présents. Ils regardent votre passeport, votre certificat, et vous posent, à quelques variantes près, les mêmes questions : la raison et la durée de votre visite, et le lieu où vous logez. Une fois fait, vous pouvez enfin récupérer vos bagages. En tout et pour tout, le contrôle frontalier ne m'aura pris que 6 minutes, quelle bonne surprise !

Si vous immigrez au Canada, assurez-vous d'être placé près de la ou des sorties dans l'avion, car l'attente pour le bureau de l'immigration risque d'être très longue.

Une fois les deux douaniers passés, vous êtes envoyé dans une queue, celle pour le bureau de l'immigration.

Par chance, Kitty, l'ami avec qui j'ai pris ce vol, qui m'héberge et qui s'installe à Quebec City a été dans les premiers. L'attente n'aura pas donc été si longue.

Nous sortons enfin de l'aéroport ! Bienvenue à Quebec City !

Contente d'être enfin sur la terre ferme malgré ma petite mine. Le soleil et la chaleur sont au rendez-vous !

Kitty et moi devons désormais rejoindre le l'Université de Laval, là où il y effectura son MBA. Nous optons pour le taxi, 15CAD chacun le trajet.

Le centre muséographique de l'Université de Laval a des airs de Poudlard... 

De là il faudra bien compter quelques petites heures avant de régler les papiers d'administration, de retrouver le logement, et de s'y installer.

Le soleil commence à se coucher, la fatigue à se faire ressentir, et nous avons faim.

Nous optons pour la solution la plus facile sans pour autant être la moins onéreuse : Mc Donald's ! Aux bornes, nous ne pouvons nous empêcher d'esquisser un sourire à la vue de la poutine qui fait office de frites "simples" (french fries) ou de potatoes, qu'il n'y a pas ici. Plus de doutes possibles, nous sommes bien au Quebec !

Poutine et boisson fontaine... Nous sommes bien au Quebec ! 

Nous en ressortirons déçus car le burger avait mauvais goût, et les frites de la poutine étaient molles. Mais notre estomac lui, semble satisfait.

La fatigue tombe, nous rentrons pour une bonne nuit de sommeil !

Bonne nuit tout le monde !

3

Aujourd'hui, j'accompagne Kitty se familiariser avec son nouvel environnement et l'Université de Laval. Nous sommes à Quebec City même, mais le centre-ville est à 30 minutes de bus. Autant dire qu'ici, hormis quelques fast-food mis à la disposition des étudiants et un centre commercial, il n'y a pas grand chose. Cet endroit est un mélange mystérieux entre bâtiments, espaces boisés, et larges rues ornées de jolies maisons dont le côté très résidentiel et chic me rappelle Palo Alto et Menlo Park en Californie.

Sur le chemin, nous avons la chance de croiser un castor, témoin de la diversité et de la richesse de la faune québécoise.

Quant au campus de l'Université, il semble, à l'instar de la grande majorité des facultés nord-américaines, sans limite d'espace. En bonne Parisienne que je suis, ayant étudié à Paris et dans sa banlieue, j'ai toujours trouvé ces campus ridiculement grands. Effectuer (à minima) 20 minutes de marche rapide pour aller d'un bâtiment à un autre ? Nope ! Pourtant, on ne peut qu'en être impressionné.e. Notamment et surtout en ce qui concerne les complexes sportifs. Piscine, terrains de golf, de tir à l'arc, basket, baseball, tennis, beach volley, stades de football (américain) et hockey, gymnase... et j'en passe. Tout cela pour nous rappeler que non, la culture du sport ne nous revient certainement pas.

Le Stade Telus de l'Université de Laval où s'y effectuent entraînements de rugby et de football. Un coût de 25 millions de CAD.

Visiter les environs de l'Université nous aura valu plus d'une quinzaine de kilomètres de marche. En fin d'après-midi, nous nous octroyons un repos bien mérité. Alors que Kitty s'enfermera à la maison pour skyper avec ses amis et jouer en ligne, je m'accorde une pause Netflix et Munster sous le soleil devant l'un des quelques terrains de beach volley de l'Université.

Netflix et Monster après une journée bien méritée ! 

La soirée s'annoncera calme. Encore un peu jetlagués, Kitty et moi décidons de geeker sur nos ordinateurs respectifs. Il est 23h ici à l'heure où j'écris ces dernières lignes. Mes paupières commencent à doucement se fermer.

Bonne nuit !

4
4
Publié le 31 août 2018

Je me réveille à 6h50 du matin, impossible de me rendormir. Kitty est quant à lui déjà debout et se prépare pour aller s'occuper de sa paperasse administrative. Le soleil n'est pas encore levé, je m'octroie du temps supplémentaire dans le lit. Il n'est même pas 8h30 que je me lève et prends ma douche. Aucun programme spécifique n'est prévu aujourd'hui, mis à part celui d'aller à Montreal ce soir.

Vue matinale sur downtown Quebec City 

Le ciel est gris, mais je décide de prendre l'air avant de me poser pour écrire. Malheureusement, ma petite virée s'avèrera de très courte durée car la pluie ne se fera pas attendre. Je rentre à l'appartement, fatiguée. S'ensuit une matinée et après-midi peu productives où séries et vidéos Youtube s'enchaîneront. L'avantage d'avoir du temps est que je ne me sens pas obligée de sortir ou de me presser pour quoi que ce soit.

Quebec city sous la pluie 😦

Kitty fait des aller-retours, très occupé avec l'installation. Nous n'avons que peu de temps pour échanger, et il semble encore plus fatigué que moi.

Il est 17h50 quand je dois me préparer pour rejoindre mon covoiturage direction Montreal sur le Boulevard Laurier, situé à quelques km de chez Kitty. Alors que je m'étais décidée à prendre le Uber, un des bus qui pouvait m'y emmener directement en 5 stations arrive.

Le ticket simple est de 3,25CAD. N'ayant pas de monnaie, je tends mon billet de 20CAD. Le conducteur, tout en roulant, tire la grimace. Il n'a pas le change. Aucun bus ne l'a, sachez-le. Je vois qu'il songe à me faire descendre, mais l'idée de devoir redescendre ma valise, commander un Uber, l'attendre 6 minutes pour seulement 1minute de trajet ne me plait pas. Je lui fais donc mon plus grand sourire.

"Vous devez aller où Mademoiselle ?"

"Pas loin Monsieur, je ne me souviens plus du nom précis, mais je sais que c'est juste à côté ! Attendez que je vous montre ça sur la carte... Roh, je suis vraiment désolée, je saurai qu'il faudra avoir de la monnaie la prochaine fois."

Je lui montre mon téléphone, en effet, la distance restante à parcourir était d'un ridicule sans nom. Le conducteur, qui n'en cache néanmoins pas son mécontentement décide tout de même de m'amener à destination. Je suis contente, et à l'heure pour mon covoiturage.

Les 2h20 du trajet Quebec City - Montreal ont été agréables car j'y ai passé la grande majorité à dormir. La voiture était spacieuse, la circulation fluide, et Daniel, le conducteur, était de bonne compagnie.

J'arrive à 21h20 à Montreal, je crève de faim. Sans tarder, je prends le métro (3,25CAD le trajet simple) pour me rendre à la station McGill où habite Aileen. Dans le métro, je suis contente de retrouver ces noms qui me sont familiers : Viau, PIE-IX, Berri-Uquam... Je suis de retour à Montreal !

Arrivée à McGill, j'envoie un message à Aileen qui était censée venir m'y chercher. Pas de réponse. Peu surprise car convaincue qu'elle s'était endormie, j'avance tranquillement chez elle. Sur le chemin, je reconnais sa silhouette. Elle agite les bras, j'en fais de même avant de finalement crier de joie "Ailouuuuu !". Ses yeux étaient encore à moitié fermés, j'avais raison, elle venait de se réveiller de sa sieste. Nous arrivons chez elle où je m'affale sur le canapé. Une dizaine de minutes plus tard, Eymeric, le colocataire et ami d'Aileen que je connais, rentre à son tour du travail. C'est parfait, nous avons tous les deux une faim de loup. Le choix de ce dîner se portera sur des pizzas.

La soirée se terminera sur une conversation nocturne. Aileen et moi bavardons et rions jusqu'à 2h du matin, enchantées de ces retrouvailles...

Montreal, I'm back !

=> Petit conseil : les déplacements pour des moyennes distances (env. 300 km) en covoiturage s'avèrent beaucoup plus avantageux que les bus qui sont plus onéreux et longs. Les bus que j'avais regardés ce jour-là pour le trajet Quebec City - Montreal étaient en moyenne à 55CAD pour 3h30 de route. En comparaison, en covoiturage, j'ai mis moins de 2h30 pour arriver à destination en ayant déboursé 24CAD, soit 16euros.