Carnet de voyage

Pérou, de bout en bout !

8 étapes
8 commentaires
22 abonnés
Dernière étape postée il y a 560 jours
Pays immense, paysages grandioses, sublimes, histoire fascinante, patrimoine culturel inégalable, population incroyable, diversité ! Le Pérou se mérite ! Un pays sûr et tranquille bien que difficile.
Janvier 2018
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Nous atterrissons à Guayaquil, en revenant des Galapagos, et retrouvons notre hôtel où nous avions laissé notre second bagage. Puis bus jusqu'à Huaquillas, de là taxi jusqu'au poste de migration. Notre intention est de prendre le bus pour Tumbes qui attend devant nous. Mais oh, stupeur ! Les personnes présentes (douaniers, chauffeur de bus, taximan...) refusent que nous y montions ! Ce bus est pour les sud-américains ! Les gringos doivent prendre le taxi ! Ben voyons... dix fois plus cher ! Mieux vaut passer par la ligne de bus qui fait Loja/Piura. Au moins là, on reste avec le même bus.

Ballade à Puerto Pizarro, la plage /mangrove de Tumbes.

Rapide passage par Chiclayo, au bord de l'océan Pacifique. En fait, les bus mettent 4 ou 5 heures à parcourir quelques 200 kms. Alors 532 kms, ça nous a pris plus que la nuit (et pourtant au Pérou les routes et les bus sont plutôt bons) !

Chiclayo, petite ville moderne et propre.

À Chachapoya, à 1847 mètres d'altitude, nous nous rapprochons de notre but : le site antique de Kuélap.

Chachapoya, toute pimpante avec ses chalets, ses balcons, ses boiseries, sa fraîcheur.

Nous avons enchaîné deux trajets en bus longue distance, suivis d'un collectivo ! Nous touchons au but. Bientôt Nuevo Tingo et le fameux site Chachapoya de Kuélap. Petite leçon de gastronomie au passage. Voilà ce que nous cherchons à éviter par tous les moyens : les fritures ! Viande de bœuf 🐄frit, riz, œuf, bananes poêlées, betteraves pour les vitamines ! Une tentative pour changer du poulet qui s'est soldée par un échec !

Res frito ! Buen provecho !
2

Tout commence par...

...un téléphérique français, au bord de l'Amazonie ! Pona, en service depuis 2017.

Et pour aller où ? Pour nous permettre de découvrir, à 3200 mètres d'altitude, les magnifiques constructions des "Guerriers des nuages", (les Chachapoyas) culture pré-incas au VI ème siècle.

Vue depuis le site : tout simplement majestueux !

Le village Chachapoya est constitué de plusieurs plateformes, sur lesquelles sont érigées des maisons circulaires. Celles du haut étaient dédiées aux personnes importantes. On les reconnaît à leurs décorations en losange.

Maison de personnalité
Jaguar
Maisons circulaires dans lesquelles on peut trouver un petit enclos pour l'élevage des cuys !
Nuevo Tingo où nous avons notre chambre au pied du téléphérique.

Ballade dans la campagne de Nuevo Tingo, en compagnie José et ses amis. Il nous a fait découvrir des sites encore authentiques, envahis de cactus !


Passage du Rio Tingo
3

Beaucoup d'histoire à Cajamarca !

Cajamarca où fût tué Atahualpa, le dernier chef inca, par le Conquistador Francisco Pizarro !

Forêt de pierres du Cumbemayo, dans une atmosphère sombre et inquiétante. Magnifique ballade le long de l'aqueduc pré-incas !

Aqueduc pré-incas
Chaque fois nous n'en croyons pas nos yeux !

Niches pré-incas de Otuzco, creusées par les Wari, servant de nécropole, elles font 8 à 10 mètres de profondeur. Vidées ensuite par les Incas pour servir de greniers à grains !

Les ventanillas de Otuzco, près de Cajamarca.

Sur la route de Cajamarca à Trujillo, les paysages traversés, dans les montagnes sont désertiques. Nous redescendons vers le Pacifique, en direction de Trujillo (où nous attend Papa Francisco) dans notre bus aux vitres munies d'un filtre, ce qui n'est pas forcément très facile pour contempler le paysage ! En fait nous n'avons rien manqué ! Car les rivages du Pacifique, sous cette latitude, sont des déserts arides, mais néanmoins habités. Bhoouu... c'est laid !

Paysages de poussière, quasiment identiques sur 150 kms !

Site antique de Chanchan, près de Trujillo, construit par les Chimu, entre le IX et XV siècle, lui aussi conquis par les Incas !

Une architecture tout en harmonie, entourée de très hauts murs, et gardée par des chiens... sans poils !

Ils ne sont pas très beaux, leur nom est imprononçable, mais ils sont choyés ! Ils ne se laissent pas caresser. Ils existaient déjà à l'époque pré-incas ! La température de leur corps avoisine les 40 degrés et ils servent parfois de bouillotte. Quand ils portent leur petit vêtement pour ne pas avoir froid, alors là... c'est trop drôle !

L' Xoloïtzcuintle !!! Je vous l'avais bien dit !

Encore ici au Pérou, on retrouve le cuy ! À oui...les Péruviens, aussi en mangent !

Que lindo ! En gravure, en grillade, en vie !

Sur la grande plage de Huanchaco, (c'est ici qu'a eu lieu le discours du Pape, la veille) près de Trujillo, nous découvrons les copies des embarcations en paille Chimu !

Tout est paisible et joyeux !

Huaraz, enfin, intéressante surtout par les sites antiques et naturels qui l'entourent : petite mise en jambe de 18 kms sur les hauteurs de Huaraz ( pour découvrir deux sites antiques) avant d'aborder la Laguna 69.

Plaza de las Armas à Huaraz, même nom que portent toutes les places principales de toutes les villes du Pérou !

Pas de photos de sites car ce sont encore des pierres, mais, par contre voici un lac d'altitude de toute beauté, qui se mérite ! 14 kms (a/r) avec 750 mètres de dénivelé à 4650 mètres d'altitude ! Voilà pour les chiffres ! Détails sur Wikiloc : https://fr.wikiloc.com/Wikiloc/view.do?id=22241967

La Laguna 69
4
4
Publié le 4 mars 2018

Lima, une ville coloniale en plein désert ! Une quantité de parc impressionnante, ponctuent la cité.

Lamas au cœur de Lima !
Palais de justice
Les écoles de danse se donnent rendez-vous devant le palais de justice !

Quartier Miraflores où l'on trouve une pyramide au cœur de Lima, Huaca Pucllana, site antique de la civilisation Lima. Entre 100 et 600 ans après JC, les briques étaient posées verticalement de façon à lutter contre les tremblements de terre !

Huaca Pucllana, quartier de Miraflores, un site antique au cœur de Lima !

Nous essayons de trouver de la beauté dans toutes les villes que nous traversons. Mais cette fois, à Lima, c'est dans l'assiette, au restaurant de Huaca Pucllana, face à la pyramide, que nous l'avons trouvée ! Depuis de nombreuses semaines que nous n'avions pas goûté de vrais desserts !

Cheesecake Mango y Maracuja y galletas Ajonjoli, Barrita de chocolate.

Si je ne parle quasiment jamais de nos moyens de locomotion, ni de nos logements c'est parce que il n'y a pas de problème particulier à les trouver quelque que soit l'endroit où on séjourne en Amérique du Sud.

5
5
Publié le 7 mars 2018

Toute une épopée ! On n'en crois pas nos yeux et nos oreilles, tant c'est compliqué pour y arriver ! Si, si...l'un des sites les plus touristique du monde ! Voici simplement la formule que nous avons choisi, après avoir passé 21 heures, dans un bus fantastique Cruz Del Sur, de Lima à Cuzco (point de départ pour accéder au Machu Picchu) !

La" ballade" commence ici : 3kms200 d'escaliers, à gravir ! Mais nous ne sommes pas fous !

Nous sommes arrivés à Cuzco à 15 h, il pleuvait des cordes. Du coup, nous avions le moral au plus bas et nous avons délaissé tout le côté historique de cette ville. De nombreux édifices, églises, couvents, cathédrale... sont construits sur des murs...Incas, bien-sûr ! Et méritent que l'on s'y attarde. Ce que nous regrettons de ne pas avoir fait. Je vous mets un lien très intéressant, là-dessus :

http://www.americas-fr.com/voyages/cuzco-2.html

Une rue à attiré notre attention, entièrement consacrée à la broderie fine religieuse ! De toute beauté !

DONC, nous quittons Cuzco dans un taxi collectif pour Ollantaytambo (1h30 de trajet à travers un paysage magnifique).

Les rues d'Ollantaytambo, j'aime bien dire ce mot !

Certaines habitations sont construites sur des...devinez quoi...des ruines Incas ! Mais cette petite ville est intéressante pour son train, que nous allons d'ailleurs prendre à 4h30 du matin, pour être à 7h au pied de la montagne sur laquelle se trouve le Machu Picchu ! Et oui, parce que c'est pas encore l'arrivée !

Arrivée du train à Aguas-Calientes, village au pied du Machu Picchu

Surtout ne pas oublier d'acheter son billet d'entrée à l'Office du tourisme d'Aguas-Calientes près de la gare, avant de prendre le bus qui nous emmène au sommet, en 20 minutes.

La route en lacets empruntée par le bus.

Cette fois-ci, nous y sommes ! C'est beau, beau, beau... !

Celle-là, c'est moi qui l'ai faite ! De loin...

De près...

Un labyrinthe totalement cohérent, à chaque espace, sa fonction.

De très près...

Des pierres aux multiples angles, mortier, joli mortier...où es-tu ?

Mais, la vérité...

C'est noir de monde, passé 9h, fini la quiétude sur ce site qui mérite tant la contemplation !

C'était tellement beau que je n'ai pas arrêté de prendre des photos ! Mais comme tout à une fin, il a fallu redescendre. Nous avons opté pour une petite marche ! Les 3kms200 d'escaliers en descente, pendant 1h30, c'est pas facile non-plus. Je vous mets le lien : https://fr.wikiloc.com/itineraires-randonnee/descente-a-pied-depuis-le-machu-picchu-22388752

Puis nous reprenons le train pour Ollantaytambo à 15h.

Bonne ambiance, pendant que nous traversons des paysages... magnifiques !

Adieu Ollantaytambo et ses deux sites Incas, ses entrées de portes antiques et authentiques, son train !

Adieu Santiago de Cusco !
6
6
Publié le 16 mars 2018

Eh bien non, il n'y a pas que le Machu Picchu au Pérou ! Il y a aussi Arequipa, 2ème plus grande ville du pays, époustouflante par ses édifices coloniaux impeccables en pierre de lave blanche.

Blanche par ses édifices historiques

Mais encore rouge !

Convento de Santa Catalina ! Une merveille de 20000 mètres carrés !

Bleue !

Le plus grand couvent du monde ! Une citadelle au cœur de la ville.

Grise par la suie de ses cuisines !

Le moule à gâteau et son four
Filtre à eau à l'aide d'une pierre poreuse
Pilon particulièrement usé
Les incroyables cuisines du couvent Sainte Catherine !

Colorée par son carnaval de caractère !

Carnaval d'Arequipa.

Lumineuse, la nuit venue !

Plaza de Armas

Il faut savoir que dans quasiment toutes les villes que nous avons traversées, il existe une place des armes. Ce qui est très pratique quand on veut savoir où est le cœur historique colonial d'une ville (pour choisir un logement sans se tromper, dans un lieu proche de tout).

Arequipa est une ville sur laquelle il ne faut absolument pas faire l'impasse ! D'autant plus qu'elle est le point de départ pour de nombreuses ascensions sur les volcans qui l'entourent, et descentes dans les canyons les plus profonds du monde !

7
7
Publié le 28 mars 2018

Les paysages, vus du bus, sont de toute beauté sur la route d'Arequipa à Cabanaconde. Mettez-vous sur la droite du bus, vous ne serez pas déçu !

Sur la route entre Arequipa et Cabanaconde (point de départ pour le canyon de Colca)

Vues sur les canyons, dont il paraît qu'ils sont les plus profonds du monde ! 3400 mètres, 3534 mètres...de profondeur !

Mirador del Cóndor

Les fêtes de carnaval sont au rendez-vous, un peu partout dans les villages. Un régal pour les yeux ! Festival de chapeaux !

Fête de village à Maca/Chivay ! Vues depuis le bus vers Cabanaconde.

Visiblement, nous sommes au pays des schtroumphes !

Sur le marché de Cabanaconde.

Descente dans le canyon de Colca...1100 mètres de dénivelé... dans le fond, l'oasis de Sangalle ! enfin !!! Petite ombre dans le paysage...il faut remonter !!! Voici le lien : https://fr.wikiloc.com/wikiloc/view.do?id=22477512

Avant la descente aux...oasis !!!

Voilà ce que l'on voit à 1 km de dénivelé !

C'est très beau, mais... c'est très loin !!!

Après des lacets de pierres à n'en plus finir, difficiles à descendre, les genoux commencent à souffrir ! À ce niveau-là de l'effort, certaines beautés nous échappent !

C'est beau, mais...c'est encore très... très... loin !!!

Nous y sommes !!! Un peu de repos, difficile d'apprécier car il faut penser à remonter.

Belle oasis, beau jardin, mais on ne va pas non plus se pâmer !

Une très belle étape, et quel bonheur d'avoir pu réaliser une telle montée au moins une fois dans sa vie !

8

La route (en provenance de Chivay) qui nous mène à Puno (ville au bord du lac Titicaca) est d'une splendeur insolente ! Les paysages traversés sont plus beaux que les villes, sans aucun doute ! Avec ses routes rectilignes, qui n'en finissent plus, les distances entre les villes sont gigantesques, comparées à ce que nous connaissons !

Les Guanacos sauvages, (à l'inverse des Alpagas, qui sont domestiqués).

Et pour compléter la panoplie !

Vigognes sauvages
Bébé lama
Lamas dans leur enclo !
Vigognes à gauche, jeune lama à droite !

Puno, au bord du lac Titicaca, dernière ville avant la frontière bolivienne.

La vue depuis nôtre hôtel : Plaza de las Armas au pied de la Cathédrale, au fond, le lac.

Au musée Carlos Dreyer (collectionneur allemand) tête à tête avec les momies pré-incas, mises en position fœtale, car pour ce peuple, la mort était une seconde naissance !

Collection un peu particulière !
Frontière entre Pérou et Bolivie
Adieu Pérou !

Une journée et une nuit suffisent à Puno. Le passage de la frontière Pérou/Bolivie a été particulièrement facile. Un colectivo de Puno nous y emmène en 1 h. Nous la passons à pied, poste de migration péruvien, faisons du change, puis poste de migration bolivien, un taxi collectif nous attend de l'autre côté pour nous emmener à Copacabana en 15 minutes. Facile !!!

Copacabana et son port

La route de Puno à Copacabana est.... ma-gni-fi-que !

Les bords du lac Titicaca, vus de la Isla Del Sol

Maintenant que nous sommes bien installés à Copacabana, nous grimpons au sommet de Santa Barbara ( environ 4000 mètres d'altitude), et faisons une excursion sur l'île del Sol située à 3800 mètres d'altitude.

Sommet de Santa Barbara
Très jolie ballade sur la Isla del Sol ☀️

Que la Bolivie promet d'être belle !