Une découverte de la richesse historique d'Israël en passant par Jérusalem et Tel Aviv. Du soleil, de la marche, des visites, mais avant tout, un beau voyage dans un pays qu'on connait peu.
Juillet 2017
10 jours
Partager ce carnet de voyage
19
juil

Pour notre première journée en Israël, nos proches nous ont réservé une belle surprise. Un premier point de vue sur Jérusalem nous attendait au coucher du soleil. Nous sommes arrivés dans un parc : Trotner Park avec une vue magnifique sur la vieille ville et la banlieue proche. Ce paysage était très harmonieux. Les bâtiments sont tous de la même couleur blanc cassé, ce qui ne dénature pas le paysage. Les constructions se mêlent à la végétation.

Pour profiter au maximum de cette vue, nous avons marché dans le parc. Le panorama changeait à mesure que nous nous déplacions. Apercevant ici le Dôme du Rocher, ou bien là les remparts entourant la vieille ville. Non loin du parking se trouve une table d'orientation, grâce à laquelle nous avons pu avoir un premier aperçu de tous les édifices présents à Jérusalem.

La nuit tombe vite et tôt en Israël. Pendant notre balade, nous avons pu profiter du changement de luminosité pour apprécier ce décor sous toutes ses ombres. A la nuit tombée, les lumières de la ville ont commencé à s'allumer. Ce spectacle offre une nouvelle perspective à la ville.


20
juil

Après un petit déjeuner copieux sucré - salé, nous voilà partis pour Mahane Yehuda Market. Les petites ruelles pavées s'entrecroisaient jusqu'au marché couvert. C'est un grand espace abritant tous les commerces nécessaires. C'est ici que les habitants font leur course en fruits et légumes, viandes, épices, pâtisseries, etc. On y trouve également des boutiques de vêtements, des pharmacies, tous les commerces de proximité. Il y règne une grande animation.

Nous sommes allés un petit peu plus loin sur Yafo Street et ses environs. Des personnes étaient installés en terrasse sur le boulevard piéton, attendant leurs boissons fraîches sous le soleil. Le quartier est assez dynamique. De nombreuses boutiques de souvenirs jalonnent la promenade.

Les promenades sont agréables pour visiter la ville, malheureusement la chaleur est étouffante en plein milieu de journée. Nous avons choisi d'aller nous réfugier au frais dans le Musée d'Israël. Un espace gigantesque nous a ouvert ses portes. Le jardin est bien aménagé. Les différentes expositions sont bien indiquées. Le temps d'un instant, nous avons pu nous plonger dans l'ancien Jérusalem, au travers d'une maquette. Plus loin, les Qumran, la Torah et la Bible nous ont livré leurs secrets dans une exposition permanente en souterrain. Dans une autre aile intérieure du musée, nous avons pu découvrir des œuvres d'art de plusieurs pays (Israël, Egypte, Chine ...) et de différents mouvements. Le musée est immense, il faut prendre une journée entière et beaucoup d'attention pour visiter toutes ses salles.

Après un déjeuner et une sieste bien méritée pour reposer nos jambes, nos yeux ont été émerveillés par différents points de vue sur Jérusalem et ses alentours. Nous sommes retournés dans un parc pour admirer une autre partie de la vieille ville avec le Dôme du rocher. Ensuite, nous avons pris le large pour découvrir le sud de Jérusalem qui s'étend à perte de vue en un désert vallonné. En revenant dans le centre de la ville, un autre parc a retenu notre attention : Gan HaPa'amon Park d'où on peut admirer les remparts de la vielle ville. Comme nous étions intrigués par ces fortifications. Nos proches nous ont emmené au pied de ces gigantesques murs qui protège un patrimoine religieux et culturel. Nous nous sommes promenés dans les ruelles en entrant par Zion Gate. Le soleil se couchait petit à petit. Les couleurs étaient magnifiques et les ruelles étaient paisibles. L'appel à la prière résonnait dans l'air. Nous sommes allés jusqu'au Tombeau de David, que nous avions vu depuis le parc quelques instants auparavant.

A la suite de cette première découverte des remparts, nous sommes allés goûter le meilleur Hummus de Jérusalem (selon nos proches) à Hummus Ben Sira. De nombreuses sortes de Hummus ont été servi : avec ou sans viande. Le tout était accompagné de pain pita, de Falafels, de salade de crudités.

Comme le restaurant se trouve dans le centre de la ville, une petite promenade nocturne et digestive s'est imposée avant de rentrer. Nous sommes allés jusqu'à Tsiyon Square. Les rues regorgent de vie. Des boutiques de souvenirs sont ouvertes tard le soir, des restaurants se succèdent le long des boulevards piétonniers. L'ambiance est agréable et lumineuse. Nous avons trouvé la rue des parapluies à Yo'el Moshe Salomon Street. C'est endroit vaut le détour en soirée. La vie israélienne y est présente, accueillant toutes les générations.

21
juil

Ce jour du 21 juillet 2017 marqua mes premiers pas dans un désert. C'est un décor que mes yeux n'oublieront jamais. Mon corps se rappellera longtemps de la chaleur ambiante, également. Sur la route, des panneaux nous indiquaient notre situation quant à la surface de l'Océan. En effet, cet endroit est la terre la plus basse non recouverte par l'Océan sur toute la surface du globe.

Après avoir passé un poste de douane pour rentrer en Cisjordanie, nous avons roulé le long de la côte Ouest de la Mer Morte, jusqu'à atteindre le Kibboutz d'Ein Gedi. Les différents Kibboutz qui jouxtent la route aux abords de la Mer Morte sont d'impressionnants oasis de verdure en plein désert.

Non loin d'Ein Gedi se situe une sorte de piscine spa, qui nous ouvre les portes d'une baignade sécurisée dans cette eau salée. Il est aujourd'hui interdit d'aller se baigner n'importe où dans la Mer Morte. Il faut passer par des espaces aménagés. Le site perd alors son côté naturel et authentique, mais il est toujours possible d'approcher son rivage. Un tracteur nous emmène jusqu'au bord de l'eau, où des aménagements ont été réalisés pour protéger les personnes du soleil et donner l'impression d'être à la plage. Nous sommes rentrés doucement dans l'eau, qui était encore plus chaude que la température extérieure. Le sol est très glissant à cause du sel, il faut alors faire attention de ne pas tomber pour ne pas se retrouver la tête dans l'eau. Plus on s'enfonce dans ce lac d'eau salé, plus une sensation de légèreté nous porte vers la surface. Moi qui n'arrive jamais à faire la planche dans l'Océan, ici, mon corps entier était porté. C'est très impressionnant. Nous sommes restés à profiter de ce moment et du paysage sur les montagnes quelques minutes, puis nous avons repris le tracteur.

Cette expérience était unique.

22
juil

Le matin, partis assez tôt pour aller rejoindre la vieille ville de Jérusalem à pied, nous sommes passés par un mignon petit quartier : le quartier juif au nord de Gan HaPa'amon Park. Les couleurs vives des fleurs ressortent sur l'ocre des pierres des maisons. De la beauté de ce site ressort une certaine harmonie architecturale. Il y a beaucoup de coin d'ombres, d'escaliers où s'asseoir le temps d'un instant. Qu'il est bon de se perdre dans cet endroit enchanteur.

En continuant notre chemin, nous sommes passés par un parc où des enfants jouaient sur un miroir d'eau. Il est vrai que la chaleur commençait à se faire déjà ressentir. Quelques ruines d'un ancien Jérusalem ont été mises en avant. L'endroit est très verdoyant. Entourés par les arbres et l'oxygène, nous avons profité du moment pour nous asseoir et discuter tous ensemble. L'endroit est agréable et non loin de la porte Zion.

Notre découverte de la vieille ville a commencé par la porte Zion. Le chemin avait déjà été fait le 20 juillet, mais nous y retournions de jour. Nous nous sommes arrêtés à l'Abbaye des Dormitons pour admirer l'architecture de cet édifice. Les rues sont marquées de symboles religieux. Le calme y règne, surtout en jour de Chabbat pour la religion juive. Plusieurs portes mènent à des églises, des mosquées, des cimetières. Chaque mur cache un trésor religieux. Lorsqu'on trouve une sortie dans ce labyrinthe, on peut admirer les collines alentours. Sur l'une d'elles se trouvent un cimetière juif, le plus grand de Jérusalem.

Sans le prévoir, nous sommes arrivés devant le mur des lamentations. Bien entendu, des portails de sécurité doivent être passé pour accéder à la place. Des centaines de juifs priaient au pied du mur, récitant des passages de la Torah, déposant des papiers de prière. C'est une atmosphère inhabituelle et exceptionnelle.

En repartant de ce lieu symbolique, nos pas se dirigés vers le grand marché couvert du vieux Jérusalem. Des centaines de ruelles se croisent et se recroisent. J'étais totalement perdue dans ce dédale de boutiques de souvenirs, de vêtements et d'alimentation. Toutes les couleurs vives des habits attirent l’œil. Une série de petites placettes se succèdent rue après rue. Les Israéliens y mangent en terrasse, pouvant entendre l'appel à la prière ou les cloches sonnées.

Justement, nous avons pu entendre l'imam appelé à la prière du haut du minaret lorsque nous sommes rentrés dans la Basilique du Saint-Sépulcre. De dehors, l'église est imposante, mais elle ne paye pas de mine. Cet édifice est bondé de monde. Il y a la queue à l'intérieur pour pénétrer dans le tombeau de Jésus. Tout le monde se presse autour de la pierre de l'Onction, pour l'embrasser ou prier à ses côtés. Cet endroit est rempli de symboles religieux fort.

23
juil

La journée a débuté par une petite promenade matinale du côté de la forêt Aminadav, non loin de la ville en voiture. Les alentours de Jérusalem regorgent de paysages diversifiés et vallonnés. Le vert de la végétation tranche avec l'aridité des sols. Nous sommes allés d'un point de vue à un autre, sillonnant les forêts et les montagnes. Ces coins de paradis sont aussi calme qu'ensoleillé. Il est bon de venir s'y reposer en admirant le paysage. Il y a un mémorial en hommage à John F. Kennedy en haut d'un mont. Cet édifice de béton n'a pas beaucoup d'intérêt culturel, mais la vue y est exceptionnelle puisqu'il est possible d'observer à 360°.

Le temps s'est écoulé lentement face à ces nombreux décors. Nous avons consacré la plus grande partie de notre après-midi à ouvrir les yeux, observer, s'imprégner du moment, rester assis en silence. Je recommande à tous les amoureux de la nature et du calme d'aller y faire un petit tour.

En fin d'après-midi, notre projet était d'aller admirer une projection faite sur les murs de la vieille ville. Malheureusement, les horaires n'étaient pas les bons. Nous nous sommes donc cassés le nez, mais nous avons profité de la lumière du soleil couchant sur la Citadelle de David et la porte Jaffa. En fin de journée, les rues se vident un peu des touristes.

En rentrant, nous sommes passés dans une ancienne gare désaffectée, réaménagée en lieu de vie : The First Station, rue David Remez. L'aménagement est superbe et moderne. C'est un lieu a recommandé aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Il y a des manèges, des jeux, des stands de vente (bijoux, accessoires électroniques, jeux de société, sacs ...). On y vient en famille, ou entre amis pour profiter, boire un verre, participer aux activités organisées sous le chapiteau principal (bal, concert ...). Tout le long se trouve des restaurant aux prix attractifs, avec de nombreuses places en terrasse.

24
juil

Comme nous n'avions pas eu assez de nature israélienne la veille, nous sommes retournés en forêt pour faire une petite randonnée entre les sapins. L'endroit était assez escarpé au début, puis cela se transformait en un joli chemin de montagne. Sur notre droite se dessinait un paysage magnifique à travers les arbres. Quelques endroit sont aménagés pour faire des pique-nique en famille ou entre amis. Il y avait même des jeux pour enfant.

En redescendant de la montagne, une pause boisson s'est imposée à Ein Kerem. C'est une mignonne petite ville, avec une magnifique vue sur la vallée. Des petites maison sont accrochées à la montagne, camouflées par les arbres. Cela m'a fait pensé aux maisons troglodytes que nous avons en France, même si celles-ci ne sont pas creusées dans la roche.

25
juil

Maintenant logés non loin de Tel Aviv, nous allons découvrir cette ville, plus moderne. En fin d'après-midi, Jaffa, le quartier de la vieille ville, nous a ouvert ses ruelles. Du haut, on aperçoit le jeune Tel Aviv dans un décor de carte postale. La Mer Méditerranée se casse en petites vagues sur les plages urbaines. Ce paysage casse avec l'ambiance traditionnel du vieux quartier. D'étroites ruelles cachent une végétation abondantes et de vieilles pierres ne semblant pas subir les ravages du temps. Les couleurs vives ravissent les pupilles des touristes.

Au gré de la promenade entre les vieilles bâtisses, nous avons atterri sur le port de Jaffa. L'endroit est très agréable. Les anciens entrepôts de pêcheurs ont été réaménagés en bar, pub, café et restaurants, jouissant de grandes terrasses. Certains pêcheurs travaillent encore sur leurs filets dans le soleil couchant.

La promenade en bord de Mer vaut le détour quand arrive la fin de journée. Les bâtiments arborent leur plus belles couleurs en faisant face aux rayons lumineux. Quelle bonne idée de déguster une glace en se posant sur la jetée, les pieds dans le vide, les yeux dans les vagues, la chaleur du soleil caressant la peau. Quel coucher de soleil avec Tel Aviv en fond de tableau devant la Méditerranée.

Nous avons attendu jusqu'à ce que le soleil disparaisse à l'horizon. Nos ventres criaient famine. Non loin de la promenade côtière se trouve une genre de boulangerie-pâtisserie-pizzeria où sont vendus toutes sortes de pains. Pour essayer les mets locaux, on nous a conseillé de prendre un pain au fromage israélien. Banco ! C'était délicieux ! Nous avons dégusté notre copieux repas sur les murets qui surplombent la plage de Tel Aviv. Toutes les lumières de la ville éclairaient la nuit.

26
juil

Pour prendre les dernières couleurs qu'il nous restait à espérer, nous sommes allés sur la plage de Rishon LeZion le matin. Le but étant de ne pas subir d'insolation tout en profitant de cette longue étendue de sable fin. La plage est bien aménagée. Il y a des bar tout du long, qui proposent de louer transats, parasols, lits, canapés ... Chacun y va de son ambiance, surtout en ce qui concerne la musique. Pour ceux qui ne veulent pas payer, des paillasses ont été installés pour étendre les serviettes à l'abri du soleil. C'est très bien étudié. En revanche, on n'est loin d'être les pieds dans l'eau quand on ne veut pas payer. Mais on ne va pas se plaindre ! Il y a des zones surveillées pour se baigner tout le long de la plage. La Mer forme de grosses vagues en arrivant sur la plage, on peut s'y détendre en s'amusant.

L'après-midi, nous avons rejoint des amis dans une ancienne gare réaménagée, situé non loin du musée de l'histoire de l'armée israélienne. C'est devenu le centre commercial Hatahana. Il est possible d'y faire quelques emplettes, d'aller admirer les œuvres présentées dans des galeries d'art, etc. De nombreux restaurants sont installés pour contenter la soif et la faim en fin de journée. L'ambiance y est décontractée.

Nous sommes allés du côté d'un quartier appelé Neve Tzedek. C'est un ancien quartier allemand, maintenant entouré de tours tout de verre construites. Les années opposent les architectures quand on compare le premier plan et l'arrière-plan sur les photos. Le changement tranche nettement. Ce quartier est très sympathique et calme pour une promenade en fin d'après-midi. Les maisons se succèdent avec un style très rustique. Les façades sont toutes très colorées et la végétation envahie certains passages. C'est un endroit charmant. De nombreux artistes de street art ont posé leur pensée sur les murs, jouant parfois avec l'architecture des maisons. Nous nous sommes retrouvés sur une place en passant par un espèce de cinéma-théâtre. Un restaurant italien nous a servi une cuisine italienne exquise ! Toutes les assiettes ont été terminées pendant que le soleil se cachait.

Comme balade digestive, nous avons tous décidé d'aller sur le front de Mer. En évitant les centaines de cafards cachés dans les rochers, nous avons pu admirer les lumières du vieux Jaffa.

27
juil

Notre dernière journée a commencé par une longue visite du Musée d'art de Tel Aviv. Notre désir était de voir quelles œuvres pouvaient être présenter au public. Cet édifice est assez grand, il est possible d'y passer une journée entière. Dans une première aile se trouve les chefs d'oeuvre de différents siècles et différents peintres et sculpteurs à travers le monde. Il est possible de passer d'un art moderne, à de simples portraits. Dans une autre aile se trouve des salles d'exposition photographique, de reportages, etc. Les expositions ne semblent pas permanentes. Nous nous sommes moins attardés de ce côté.

Une fois la chaleur écrasante de l'après-midi passée, nous pouvons aller découvrir un autre quartier de Tel Aviv : Allenby. Cette partie de la ville ressemble à une tanière, où dénicher n'importe quoi est chose aisée. Des restaurants, des kebabs, des friperies, etc. Tout est bon à vendre à petits prix ici. Il faut savoir se perdre dans les rues pour dénicher les bonnes affaires. On sent que la qualité n'y est pas toujours, mais certaines marques sont présentes, et là, on n'hésite pas.

Ce quartier abrite également un souk où on peut trouver de la nourriture, des habits, des épices, des souvenirs, etc. C'est un marché assez fréquenté. Nous y avons trouvé des spécialités qui on fait le bonheur de notre fin de séjour.

Rien de mieux que de récupérer un peu de fraîcheur au bord de la Mer Méditerranée. Nous avons fait notre dernière baignade, sous le feu du soleil couchant. L'eau était bonne. Le temps de s'imprégner du bruit des vagues et nous repartons vers notre logement pour faire nos valises.

Comme SoniaAutourDuMonde, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.