Carnet de voyage

Un automne à Valence en Espagne

Par
17 étapes
100 commentaires
19 abonnés
Dernière étape postée il y a 295 jours
Par Silvie
Septembre est là, nos valises sont prêtes pour une nouvelle aventure. Nous partons encore pour l'Espagne que nous aimons beaucoup. Cette fois-ci, direction Valence où nous ne sommes jamais allés.
Du 9 septembre au 10 octobre 2023
32 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 8 septembre 2023

Un mois à découvrir Valence que nous ne connaissons pas du tout. Quelques visites grâce à YouTube et des lectures à commencer par notre fameux Cartoville.

Pas facile de trouver le bon quartier où louer un appart pendant un mois. Nous avons trouvé dans le quartier Ruzafa avec ses rues piétonnes, ses façades colorées.

On sait que l'Espagne a été occupé par les Maures longtemps, même chose pour Ruzafa qui est un quartier historique. Son origine est arabe, puisque le terme Ruzafa signifie jardin dans cette langue, et l'histoire remonte à un souverain du 9e siècle, il a fait construire son palais et d'immenses jardins. Il n'en reste que le nom!

On a loué encore avec Airbnb, la 4e semaine est gratuite. Profitons-en. L'appart n'est pas très grand mais il y a une grande terrasse qui est le prolongement du salon. Comme il fait chaud, Je nous vois très bien prendre l'apéro et de bons soupers après s'être promené toute la journée.

À gauche, le salon avec la terrasse au bout. À droite la terrasse avec divan, table, BBQ et même un lavabo! 

On va certainement manger une paella, de la pieuvre ET tremper un churros dans une tasse de chocolat chaud. Ciel que c'est cochon!

Et combien d'autres choses.

Un mois à Valence ça peut être long mais pas pour nous, on aime bien les villes. On va se promener, se perdre dans le labyrinthe des ruellettes et, bien sûr, visiter.

Évidemment, il y a une cathédrale, la belle place de la mairie, quelques églises dont une se nomme la Basilique de la mère des Désemparées, quel nom! et une autre possède le calice dans lequel le Christ a bu à la dernière Cène oui oui, c'est vrai. Je vais le photographier. Est-ce qu'il est en or avec des rubis et des saphirs????? Il faudrait demander à Indiana Jones.

Il y a aussi, comme à Nice, un fleuve qui traversait la ville. Comme il débordait souvent en faisant des dégâts, ils l'ont détourné pour le remplacer par un très beau jardin.

De très nombreux marchés, un souper-spectacle de flamenco c'est certain et en plus, nous irons à la Marina pour une voir une exposition immersive sur les oeuvres du peintre Sorolla que je ne connais pas, il est né en 1863 à Valence.

Voilà une des oeuvres de Sorolla, j'aime bien. La salle ressemble beaucoup à celle de l'Arsenal de Montréal 

Je t'invite à nous suivre et ne te gêne surtout pas pour écrire des commentaires, on aime.

2
2
Publié le 11 septembre 2023

Holà amigos


Oh là là, ça nous a pris 24 heures avant d'arriver à notre appart à Valence. Ouf et reouf. Pourtant c'est l'Europe pas l'Asie. Bref!!


Très bien l'appart, les photos reproduisaient bien la réalit. C'est nouvellement rénové et bien fait. Que dire de la terrasse, c'est fantastique, elle est grande, on a de la place, viens-tu souper avec nous?


Nous avons bien dormi, pas de bruits. Nous avons déjeuné dehors, le seul bruit que nous entendions, des enfants qui jouaient dans, probablement une cour d'école.


Aujourd'hui on fait les commissions seulement. On relaxe, nous sommes un mois à Valence.


Peu de photos aujourd'hui

Nous avons marché pas mal, il fait chaud mais on est bien heureux.



Salud

Demain nous commencerons les visites.

3
3
Publié le 12 septembre 2023

Mardi, une journée tranquille et .... chaude

Nous sommes tout près d'un arrêt de bus intéressant pour nous. Nous sommes ici un mois alors aussi bien s'acheter des billets. On programme Maria notre GPS pour se rendre au bureau EMT (genre Berri). C'est une grande place, on fait le tour RIEN!! Il y a des gens de la sécurité, on leur demande, à la place de nous expliquer, le monsieur nous emmène dans le métro devant le bureau. Gracia.

On prend un numéro, on attend notre tour, on attend, ça brasse un peu mais on ne comprend rien. Notre numéro finit par sortir, l'impasse, on ne se comprend pas MAIS, le monsieur a la brillante idée d'utiliser son cell comme traducteur. Il faut que nous passions à l'autre bureau où ça brassait!!

Heureusement le monsieur a la brillante idée d'expliquer à la madame sévère ce que nous voulons.

Il y a quelqu'un dans son bureau alors, on attend notre tour, on attend. Elle nous fait signe d'entrer même si elle n'a pas fini avec sa cliente. Elle nous parle, on ne comprend rien, on attend et on finit par comprendre que ça machine ne fonctionne pas, nous devons aller dans un tabac grrrrr on a attendu tout ça pour rien.

On sort du bureau et on prend les escaliers pour sortir du métro.

Holà, la cliente qui était dans le bureau en même temps que nous, nous aborde. Elle parle français, elle a compris notre situation et veut nous dépanner. Elle a une vieille carte de bus sur elle que mous pouvons recharger et l'utiliser. MUCHO GRACIAS.

On va avec elle à la machine de recharge, pitonne pitonne, l'affaire est réglée, nous avons 20 billets dans la carte qui est bonne pour les 2. MUCHO GRACIAS

On repart, on veut aller chercher une carte de la ville au bureau de l'information touristique qui se trouve à la Place de l'hotel de ville (plaza de l'Ajuntament)


Plaza l'Ajuntament

C'est le cœur névralgique de la ville, j'ai bien l'impression que nous allons y revenir ne serait-ce que pour admirer l'architecture.


Ah des palmiers!

On se cherche une terrasse où dîner


C'est une banque, partout les banques sont toujours magnifiques !

On continue encore

Et là c'est un dragon qui grimpe sur une façade

Laissez nous un peu tranquille, on a faim.

Enfin des tapas. Encore de la pieuvre, en nouveaux avec olives et cornichons miam, des tortillas avec guacamole et moules miam et des accrus de poisson, ordinaire. 2 bonnes bières froides pour rafraîchir.

On relaxe un peu, ça fait du bien, on a marché longtemps et il fait chaud.

On revient à la maison, on fait un lavage, je repars faire une petite épicerie dans le quartier.

Ici, ce sont des maisons de notre quartier.




Balcon en fer forgé, fioritures autour des fenêtres
Celle-ci est différente, balcon en béton mais il y a aussi des fioritures.

Ce que j'aime bien c'est que les maisons sont de couleurs différentes .



Sur cette rue, les balcons sont fermés.


Ruzaffa est un quartier en devenir, des rues manquent d'amour alors que d'autres ont été restaurés. On connaît ça aussi à Montréal.


Souper sur la terrasse et repos des galoper.

4
4
Publié le 14 septembre 2023

On a eu toute une surprise quand on s'est couché, UN ORAGE, tout un . Les éclairs, le tonnerre qui grondait et une grosse pluie. J'ai toujours aimé les orages.

Ce matin, mercredi, le sol de la terrasse était sec mais il y avait de l’eau sur la table. Nous n'avons pas mangé dehors il faisait trop froid.

Le ciel est nuageux




Vue du balcon, j'aime les couleurs des maisons.

La pluie a refroidi la température alors nous avons décidé d'aller au bord de la mer.

C'est trop loin alors on a pris un taxi.

Quelle plage, du beau sable fin, une belle plage, très large.



Ça fait diffère de la plage de galets de Nice.

On a marché les 2 pieds dans l'eau, l'eau était chaude.


On a marché longtemps, au son des vagues.

On s'est installé sur une terrasse pour dîner. La plage est tellement large que les terrasses sont loin de l'eau.


Là, ça fait vacances.

Miam miam, un verre de Vino Tinto pour débuter suivi de tapas.

Du fromage enrobé avec une touche de sucré, des dumping, des faïtas au canard effiloché. Un délice !
Nous avons saluer ce bel ange en quittant la Marina.

Un retour en taxi, on s'est fait laisser à l'épicerie. Il semble compliquer de trouver notre quartier pour les chauffeurs de taxi, pourtant Maria n'a aucun problème !


Nous avons été étonnés de voir tous ces beaux arbres, la verdure. On a tellement entendu parler de sécheresse tout l'été mais à Valence, c'est vert.

Que c'est beau !
On voit plusieurs arbres comme celui-ci avec ses belles fleurs !

Le ciel est gris mais pas d'orage cette nuit.

5
5
Publié le 14 septembre 2023


Enfin, c'est la grosse journée j'ai tellement hâte d'aller voir ça.

On décide de prendre le bus. Belle expérience, c'est juste au coin de chez nous.

Avec le bus, nous sommes évidemment passés par des rues pour la première fois. J'ai fait quelques clic clic.


Un bel édifice en coin!
On a croisé les arènes de Valence - 1860
La gare du Nord - 1917

On arrive à la place de la Reine où il y a au fond de la place, la cathédrale.


La porte des Apôtres

Nous sommes partis tôt ce matin pour éviter la chaleur. Ça paraît il y a peu de monde MAIS, à midi c'est le clou de notre journée, le Tribunal des Eaux aura lieu devant cette porte, la porte des Apôtres.

On a le temps de se promener. On fait le tour.



Une superbe porte en bronze

On passe une petite place, est-ce un pape?


Un pape!

On voit souvent ce genre de passerelle, celle-ci est bien ouvragée, elle permettait aux évêques de passer d'un édifice à l'autre sans voir le peuple.

Belle passerelle

Il y a aussi le magnifique clocher de l'église Santa Catarina

De toute beauté

Le plafond de l'église Santa Catarina est spectaculaire

Tout un plafond

Il semblerait que Saint Vincent fut détenu au 6e siècle dans une crypte! et aurait subi le supplice de la roue. Ayoye!

La statue de Saint-Vincent Martyr

Bon, le temps passe, il est 11h15, c'est à midi qu'a lieu le tribunal alors, si on veut avoir une bonne place devant, vaut mieux aller s'installer.

Nous sommes au première loge.

Un homme vient installer les 8 fauteuils pour les 8 juges représentant les 8 canaux d'irrigation.


C'est du sérieux, le nom de chaque canal est écrit sur le fauteuil.

Le Tribunal des Eaux est la plus ancienne institution de justice existant en Europe.

Chaque jeudi, depuis la nuit des temps, le tribunal règle les plaintes. Exemple de plaintes: le vol d'eau, la rupture des canaux, etc.

C'est un modèle de justice très simple qui a résisté au passage du temps et des nombreuses conquêtes.

Il s'agit de la distribution sage, équitable et juste de l'eau qui doit arriver aux terrains irrigués grâce à un système de canaux.

Le Tribunal a autorité sur l'ensemble des canaux.

Que c'est excitant, un Tribunal qui existe depuis toujours. Ça vaut le déplacement.

On attend.


J'en profite clic clic

Il commence à y avoir de plus en plus de monde. Un homme est venu mettre des cordages pour empêcher les gens de s'approcher. Une dame âgée était assise dans les escaliers, il lui a dit de s'en aller, il y a encore une demie-heure d'attente. Ils se sont obstinés évidemment c'est lui qui a gagné.

Il distribuait un document expliquant le rôle du Tribunal et ce, en plusieurs langues.


Ça commences-tu là? C'est ben long l'attente

Tiens tiens, il a un faible pour les enfants, il permet à un petit garçon de s'asseoir sur les marches et il lui donne même un livre. La madame a doit pas être contente.

Ouf, un homme s'avance, il salue le monsieur et regarde la foule avec un grand sourire! C'est qui lui?

Ça y est, les autres arrivent.

celui à la belle façon les accueille.

L'huissier du canal qui est devant, parle en valencien. Il nomme les canaux un à un et attend voir s'il y a des plaintes.

Il parle fort mais en valencien, j'ai rien compris ah ah ah

Le huissier porte un crochet en laiton doré qui est depuis toujours l'outil de travail des gardes des canaux

Le huissier porte l'emblème millénaire du Tribunal des Eaux.

Comme il n'y a pas eu de réaction, personne n'arien dit, les plaintes étant toujours réglé hors cours, C'EST FINI

QUELLE FARCE!

On a attendu 3/4 h debout sans bouger pour ÇA, c'est une vraie farce. Yves et moi, on est parti à rire, ça ne se peut pas!

Yves demande à celui qui regardait la foule avec un sourire jusqu'aux oreilles s'il y avait autre chose: NON! Je comprends pourquoi il regardait la foule avec le sourire, lui le savait que ça ne durait même pas 15 min.

Je pense aux gens âgés qui sont restés debout si longtemps. Heureusement qu'il ne faisait pas trop chaud.


Vaut mieux en rire !


On a faim, on retourne sur la grand place, on s'assoie sur une terrasse ah que ça fait du bien au dos, on rigole encore.

Super dîner. Pas de tapas moules frites et paella aux fruits de mer. Miam miam.


Ça mérite une photo.

On prend notre temps, les visites seront pour un autre jour.


Belle petite rue avec une tour au bout.

On va pas trop loin voir une des portes qui reste de la muraille entourant Valence au 14e siècle jusqu'en 1865.

La Tour Serrans

On s'approche

Des gens sont montés en hsut de la porte pour la vue

Le ciel devient gris, on décide de retourner à la maison, en bus. Maria nous dit de franchir la porte. Avec plaisir!

De l'autre côté de la porte

Nous sommes chanceux avec les bus, on attend jamais longtemps. On a au moins 30 minutes à faire. Ciel, il commence à pleuvoir. Heureusement nous n'avons pas long à marcher une fois descendus du bus, il ne fait pas froid et on a un parapluie.

On s'arrête à une petite fruiterie, j'achète une Grenade. Je ne je souviens même pas la dernière fois que j'en ai mangé. Placote, placote avec le vendeur, il nous dit qu'elle est bonne. C'est OK.

Arrivée à la maison, j'ai hâte d'y goûter. Je casse le pédoncule, zut de flûte il y a plein de petites fourmis qui en sortent. Yves agit vite, il la jette dehors.

Une drôle de fin de journée.

Avec cette histoire de tribunal de quelques minutes, au moins nous avons bien ri.

Un olivier qui semble âgé et qui a des olives. À quand la récolte ?



À quand la récolte ?

Hasard luego

6
6
Publié le 16 septembre 2023

Samedi matin, il fait beau alors on reprend notre journée d'hier que nous avons raté à cause de la pluie .

C'est un marché qui a été entière rénové, c'est surtout une foire gastronomique, on ne peut pas y acheter des fruits et des légumes comme avant .

On prend le bus au coin de la rue, il est super ce bus il nous mène partout où nous

On l'aperçoit de loin.


Il est très grand, il fait un pâté de maison.

.

Il y a cette décoration en céramique de chaque côté de la porte.

.

Que c'est beau ça aussi.

Déception ce n'est pas vraiment de la gastronomie, ce sont beaucoup des cafés.

C'est ouvert, très lumineux, avec un plafond si haut, ça me fait penser à une gare!!

Qu'à cela ne tienne, pourquoi ne pas en profiter pour goûter à une spécialité valencienne, l'Horchata de chufa. C'est une boisson opaque et blanchâtre qui est préparée à partir d'eau, de tubercules de souchet (chufa) et de sucre.

Le souchet a des racines anciennes. Ah ah ah quel beau jeu de mots.

On retrouve ses racines dans les terres Arabes du Moyen-Orient. Comme nous savons, les arabes ont occupé l'Espagne, ils ont donc emmené ce tubercule avec eux.

Depuis 1949, l'Horchatería Daniel est l'une des Hochaterias les plus emblématiques de la ville. Ils préparent l'horchata et les fartons (la pâtisserie qui accompagne le breuvage) le tout est authentique, 100% naturel et artisanal.

Mais qui vois-je, Salvador Dali devait aimer ça !

C'est à notre tour d'essayer.


Mon Yves est bien installé

On le mange avec une pâtisserie qui ressemble un peu au churro, c'est long avec du sucre sur le dessus. On trempe la pâtisserie dans le liquide et on mange.

J'avoue que le churro trempé dans le chocolat est supérieur

Je suis très contente d'avoir vécu l'expression mais je ne pense pas que ça se reproduise. Ce n'est pas mauvais mais j'aime manger quelque chose de bon.

On quitte la place mais avant, je prends une photo de ce petit coin sympa!


Il faut remarquer la céramique sur les colonne !

On s'arrête sur une terrasse pour manger quoi? Des tapas.

Calamars, anchois et des petits rouleaux accompagnés d'une sauce. Miam!

Juste à côté il y avait cette sculpture


Aucune information de marquée

Un peu de détails

.

Je termine ma journée par une belle allée bordée de palmiers.

C'est très exotique!
7
7
Publié le 17 septembre 2023

Il fait beau ce matin, nous allons faire un tour à la Place Redona (Ronde) où il y a un marché aux puces.

Pour s'y rendre, nous prenons le bus et descendons encore à la Place de l'Hôtel de Ville où je prends le temps de faire le tour et de la photographier. C'est une des plus belles places de Valence .

Un des plus beaux bureaux de poste que j'aie vu de ma vie.

Il fut construit en 1922

Je fais le tour de la place.


.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

On a fait le tour de cette magnifique place, on se dirige vers la Place Redona.

.

Il devait y avoir un marché aux puces le dimanche, pas un chat! En plus il devait y avoir un groupe de femmes que coud, brode et placote. Pas une chatte!

.

Heureusement, dans toutes mes lectures, des fois ça donne des résultats . Un commentaire était un petit resto Pintxo i Trago où les pintxos (petits tapas) sont délicieux.


On s'installe

.

Miam miam

.

C'est un beau dimanche !

Ça n'a pas rempli le petit creux alors j'ai une idée. Tout à côté, sur la place de la cathédrale, il y a les meilleurs churros à tremper dans un chocolat chaud.

Allons-y !



Miam encore une fois.

Un autre angle pour la cathédrale.

Très beau!

Une dernière photo pour la journée. Le palmiers est plein de fruits, un dattier!

Ce sont des dattes!
8
8
Publié le 18 septembre 2023

Aujourd'hui lundi, Yves veut faire une petite pause. Moi, comme c'est ma semaine de bouffe qui commence, je veux aller au marché Russafa, à 8 min. de marche, presque la distance du marché Jean.

Et mon amie Marie m'a dit qu'il y avait un marché aux puces autour. Allons-y !

Il est beau le marché, coloré. On dit qu'il est de style brutalité à cause du béton, je n'avais jamais entendu ce terme. Il fut inauguré en 1962 et en 2010 les façades ont été peinturées en dégradé pour représenter la diversité des délices qu'on y trouve.



On voit bien le dégradé de couleurs

Il y a plein de petits kiosques tout autour du marché.

C'est là que j'aie acheté de la marmelade. Miam

Il y avait un marché aux puces autour du marché Russafa et dans les rues avoisinantes.

On y vend des fleurs et des plantes ! Faut voir la tour au loin!

J'ai fait tout le tour, j'ai regardé partout, pour le plaisir de la promenade.... je suis à Valence, pince-moi je rêve !


On voit au bout de la rue le marché Russafa

.

Là, c'est de l'autre côté. Surtout des vêtements.

Voilà, je rentre à l'intérieur, c'est très grand.

Beaucoup de fruits et de légumes

.

.de la viande, évidemment

Ça ressemble a des lilas.

.
9
9
Publié le 19 septembre 2023


Aujourd'hui mardi, il ne fait pas très beau mais nous avons réservé nos billets pour l'exposition immersive de Sorolla. Je ne le connais pas mais j'ai vu plusieurs expositions immersives et je trouve que c'est une façon différente de présenter un peintre. J'aime !

Ils ont installé l'exposition dans un édifice à la Marina de València, lieu bien choisi car la mer Méditerranée a inspiré de nombreuses oeuvres de l'artiste.

C'est loin, on prend un taxi, on va diner avant. Comme, nous sommes à Valence pays de la paella alors on s'en prend chacune une (elles sont petites).

Et nous prenons LE cocktail valencien: Aqua de València . C'est un mélange de mousseux, jus d'orange, gin et vodka. C'est bon, rafraîchissant mais j'avais l'impression de boire un simple jus d'orange. C'est une spécialité valencienne, je voulais y goûter, c'est fait. La prochaine fois je vais prendre un Tinto de Verano que je préfère . Vin rouge avec limonade espagnole. Cocktail apprécié en Andalousie.


Miam!

Yves a choisi la paella valencienne: poulet, lapin et des fèves genre fève de Lima. Moi celle aux fruits de mer et il y en a beaucoup


Nous sommes au pays de la paella, il faut en profiter !

Ensuite, nous sommes allés voir l'exposition immersive sur le peintre Sorolla.

Sorolla est décédé depuis 100 ans et València veut souligner l'événement. Tant mieux pour nous.

Dans cette exposition, il y a le peintre et son oeuvre mais on voit aussi sa vie, le contexte de l'époque

Voici le coin des pêcheurs



.

Le peintre à l'oeuvre

.

Une première salle avec ses oeuvres.

Que c'est beau, faut voir encore une fois les détails.

.

.

Nous entrons dans la salle d'exposition immersive. Les vagues et le son de la mer sont omni présents.

Les femmes réparent une voile de bateau.

.

.

.

.

.

Un marais!

.

Ah les orangers!

Voici les couleurs de Sorolla, la lumière de couleur et en bas le pigment utilisé.

Quelle idée géniale de présenter les couleurs de cette façon.

Après tout ça, ce n'est pas terminé, il restait une présentation en 3D avec le casque sur la tête. Wooow

Très belle façon de terminer une telle exposition.

C'était extraordinaire, à chaque fois je sors de l'exposition, émue !

Le ciel était gris, nous avons pris un taxi pour rentrer rapidement. Il nous laisse à la porte. Le temps de rentrer, l'orage éclate. Ouf juste à temps.

Envoye à maison!

Une mignonne petite fleur bleue pour terminer la journée.

.
10
10
Publié le 20 septembre 2023

Ah les hasards, ils font partie de notre vie à Yves et moi. Ça nous arrive très souvent. Mais celui-là est inoubliable.

Mon ami Pierre Cordeau est en France en même temps que nous. Il est chez notre ami Jacques qui habite Niort, près de Nantes.

L'an passé, à la même date, c'est nous que Jacques recevait pour quelques jours.

Dimanche, Pierre m'écrit : on a rencontré hier un heureux propriétaire parisien qui va recevoir deux québécois.....

Pierre: Si c'est bien vous qui allez à Paris à la fin de votre séjour à Valence, bein votre hôte Philippe est un ami d'enfance de Jacques...le monde peut pas être plus petit...☺️😊

Silvie: Mais, qu'est-ce que tu veux dire, je ne comprends pas!

Silvie: Qu'est-ce que tu dis là par rapport à Paris et Philippe, l'ami de Jacques.

Pierre: le destin tu parles...Philippe nous a dit le nom de la québécoise au repas du midi hier ...Silvie Lafreniere...silvie sans y et je suis presque tombé en bas de ma chaise...vous allez être dans un super spot près de Montmartre...Jacques appelle Philippe ..Phi Phi...alors...c'est ça...quel hasard...tu es une bonne accrocheuse sur Airbnb...😉🙂

Silvie: Phi Phi c'est pas croyable, là c'est moi qui tombe en bas de ma chaise. Je me souviens très bien que l'an passé lorsque nous étions chez Jacques, il a téléphoné à son ami Phi Phi, on a failli le voir. Là, on se reprend un an plus tard. Elle est bien bonne celle-là. Je me répète, c'est incroyable !

Comme nous avons une escale à Paris, nous avons décidé de passer notre 4e semaine là.


11
11
Publié le 21 septembre 2023

Aujourd'hui jeudi, nous allons au Marché Central, en bus.

Le marché central est un des plus grands marchés d'Europe, 1200 stands, inauguréen 1928. Des fruits, des légumes, le fameux jambon Ibérique, viande, poulet, poisson. Impossible de tout énumérer, il y en a trop.


Ce n'est pas un musée, c'est un marché. Et ben!

.

Aussi beau entrer par une porte que par l'autre

Et maintenant voici l'intérieur

Wooow

.

Cette coupole est au centre du plafond du marché !

Il y a les kiosques mais il faut aussi bien regarder le plafond qui est spectaculaire

.

Il y a plusieurs kiosques d'épices.

Ça sent bon!

Maintenant la section des poissons

Grande variété

.

.

Les fruits de mer

Des crevettes rouges, j'ai jamais vu ça !

.

Des petits crabes, je pense qu'unefois cuits, on mange tout!!

.

Une belle céramique sur un mur!

En sortant, on admire

.

.

Que ces beaux tous ces petits détails

Nous avons mangé sur une terrasse juste en face du marché. De la pieuvre (et oui, encore), des anchois à peine frits miam! et la poutine espagnole, des patatas bravas, patates, sauce, fromage. C'est bon aussi!


Ce soir ça va être un petit souper après un tel dîner.

.

Si tu veux voir l'assiette avec la pieuvre, demande-le, ça va me faire plaisir de te la montrer. Elle est vraiment parfaite la cuisson de la pieuvre en Espagne.

12

Notre but aujourd'hui est de visiter la cathédrale. Donc retour encore une fois dans le Centre Historique.

On n'a pas été capable d'acheter les billets en ligne donc il faut attendre notre tour.

Trop de monde, on va revenir un peu plus tard.

Nous repassons devant la Porte des Apôtres où a eu lieu le Tribunal des Eaux. C'est une place magnifique, la Place de la Vierge.


.

.

La basilique des Désemparés. Tu parles d'un nom!

Il y a cette belle fontaine.

Elles sont belles leur fontaine!

En marchant, comme le centre historique n'est pas très grand, nous nous sommes retrouvés à la Place Ronde où nous sommes allés dimanche parce qu'il devait y avoir un marché. Erreur, mais là, la Place est bien vivante.

On voit bien comme la place est ronde.

.

Ce ne sont pas des couturières mais des kiosques de mercerie. C'est rare!

C'est là aussi où nous avions mangé de délicieux pintxos, de petits tapas que nous choisissons nous mêmes.

Un délice !

Le bon dîner est terminé, nous retournons près de la cathédrale, peu de monde. Parfait!

La cathédrale de Valence est comme bien d'autres, elle est construite sur un ancien temple romain qui devint plus tard une mosquée.


L'entrée est majestueuse.

.

C'est grandiose.

De près c'est époustouflant!


.

Il y a de nombreuses chapelles tout autour de la cathédrale.

.

.

Certaines avec un dôme

.

.

Cette statue de la Vierge et l'enfant est souvent visitée par de nombreuses futures mamans la veille de l'accouchement. Elles prient devant cette image et font neuf fois le tour de la Cathédrale, en souvenir des neuf mois pendant lesquels Sainte Marie a attendu la naissance de son Fils Jésus-Christ.


Cette statue est de toute beauté.

On continue notre visite.

On sait qu'au Moyen Âge les reliques étaient très importantes. En voici une, l'avant bras d'un saint martyre, Saint Vincent.

Vincent de Saragosse est un diacre espagnol, mort martyr en 304 à Valence lors de la persécution de Dioclétien.

Dioclétien, je l'ai rencontré de nombreuses fois dans mes voyages. C'était un Romain qui avait beaucoup de pouvoir.

Le corps du saint s'est promené longtemps et son avant-bras est parvenu à Valence.

Des analyses scientifiques furent menées par l’Institut de chirurgie plastique de Padoue. Ces examens confirmèrent l’appartenance de ce bras à un individu du ive siècle, âgé de 25 à 30, mesurant 1,72 m, et n’exerçant pas de travail manuel.

La relique présente aussi des traces de sévices infligés dans les dix jours précédant la mort. Ainsi, l’archevêque de Valence put reconnaître comme authentique le legs de Pietro Zampieri, qu’il fit déposer en sa cathédrale.


Le bras a été authentifié .

La visite n'est pas terminée.

Tiens-toi bien, c'est le clou de la visite.

Dans cette chapelle au mur sculpté dans l'albâtre, la cathédrale possède le Saint Calice, celui dans lequel Jésus a bu lors de la dernière Cène.




Le Saint Graal se trouve au centre de ce mur.

J'ai agrandi la photo comme j'ai pu, on ne voit rien!

Le Saint Calice!

C'est trop frustrant être si près et ne rien voir alors je me suis permis d'aller chercher une photo sur internet.

Je m'attendais à voir une coupe plus humble

Je repense au film d'Indiana Jones où il devait choisir la coupe du Christ et avait gagné en choississant la plus humble. Ce n'est pas le cas ici!

Cette coupe, le Saint Graal serait le dernier objet conservé de la dernière Cène. Elle est en agate polie, d'origine orientale. Après la dernière Cène, saint Pierre l'emporta à Rome et les papes qui lui succédèrent la gardèrent jusqu'au temps des persécutions et invasions où elle fut cachée.

C'est à ce moment que, pour sa protection, la coupe fut modifiée et garnie de richesse.

Là, je comprends sa richesse.

Des documents et des études archéologiques semblent prouver que c'est bien le Saint Graal , cette coupe utilisée par Jésus lors de la dernière Cène.

D’ailleurs, les Papes Jean-Paul II et Benoît XVI ont employé cette relique au cours de la célébration de l'eucharistie lors de leur visite à Valence .

Ils devaient être émus.

Moi, je suis émue.

Nous sortons de la cathédrale, la réalité nous rattrape. Et oui, c'est vendredi après-midi, c'est la fin des classes, le bus est plein d'ados en uniforme et de travailleurs. Ouf j'ai hâte d'arriver.

13
13
Publié le 26 septembre 2023


La Lonja a été construite entre 1482 et 1498 Au début c’était un véritable temple du commerce, il concentrait la plupart des échanges commerciaux de la ville.

Ce temple concentrait la plupart des échanges commerciaux de la ville. Les marchands de Valencia venaient vendre et acheter, où les prix étaient fixés, en particulier pour la soie, qui fit la prospérité de la ville au XVIIIème siècle.


.

.

.

Les gargouilles sont toutes différentes.

.

.

La magnifique porte de la salle des colonnes

Voici la fameuse salle des colonnes, la pièce où avaient lieu les négociations où fut installée une banque de commerce qui obtint un grand prestige du fait de sa solvabilité et du volume élevé des opérations bancaires, dont la 1re Lettre de change connue en Espagne qui fut produite dans cette salle.

C'est plutôt rare des colonnes torsadées

.

À l'époque, c'était des chandelles et non des ampoules électriques ! Il en fallait de très nombreuses lampes.

.

.

Ce plafond est une vraie oeuvre d'art

.

Nous passons à une autre salle

.

Tout un escalier!

Cet escalier mène à une salle où se tenait le Tribunal del « Consolat del Mar », très ancienne institution catalane, qui à Valence, depuis 1283, s'occupait des affaires maritimes et commerciales. Ce fut le premier tribunal de commerce créé en Espagne.

.

Le plafond à caissons de ce salon fut réalisé entre 1418 et 1455.

Woow tout un plafond!

La cour intérieure vue du haut des escaliers.

Dommage il n'y a pas les petites touches d'orange lorsque celles-ci sont mûres !

En sortant, on voit une porte d'église ouverte. Profitons-en !

.

.

.

Quelqu'un peut me dire ce que c'est ?

.

.

.

Je ne sais pas le nom de l'église


.

Une fois sortie de l'église, on se promène dans de petites rues.

2 belles petites rues étroites

On se dirige vers la rue carrer del Cavalers qui est une des plus anciennes rues de la ville. Elle a été tracée par les Romains oh là là c'est vieux ça !

Autrefois, la plupart des maisons étaient celles des Nobles et des palais. Aujourd'hui il y a quelques maisons privées, on se doute que ce sont des riches les proprios, d'autres appartiennent à des institutions.


Ce palais est transformé en hôtel.

.

.

.

.

.

.

Une des très belles rues de Valence.

Belle journée, retour à la maison en bus.

14
14
Publié le 27 septembre 2023

Dans la réalité elle se nomme l'église San Nicolas.


Ce n'est pas la bonne porte pour entrer.

Il faut vraiment le savoir que c'est la bonne porte pour la visite de San Nicolas

.

C'est une récente rénovation qui a permis de découvrir une œuvre extraordinaire que les experts ont appelé la « Chapelle Sixtine » valencienne.


Woooow

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Ils sont bien joufflus!

C'est la plus belle église de Valence, elle n'est pas très grande mais elle est grandiose. Son plafond est stupéfiant, un travail colossal. Bravo à tous les artisans qui ont travaillé à cette oeuvre d'art.

On s'en va vers notre 2e visite, église de los santos juanes.

Sur le chemin nous croisons de drôles de fenêtres.


.

L'église de los Santos Juane, construite au XIIIe siècle, est une autre église construite à l'emplacement d'une ancienne mosquée. Elle est l'une des plus anciennes églises de Valence. Cette église est également appelée l'église San Juan del Mercado parce qu'elle est placée juste à côté du marché central de la ville.

Là encore ce n'est pas la bonne porte pour faire la visite.

.

C'est un bel accueil, l'église est en restauration !

.

Le plafond est presqu'entièrement à refaire.

.

Vont-ils réussir à le refaire?

.

.

.

Les 3 mousquetaires ? Mauvaise blague!

Nous sommes allés jusqu'au fond et nous avons découvert une chapelle intacte.

De toute beauté !

.

Plafond très bien conservé.

.

.

La visite est terminée, heureusement qu'il y avait la chapelle à admirer.

Notre billet comprend aussi le Musée de la soie. Les 2 églises sont côte à côte mais le Musée est plus loin.



Les vêtements sont derrière une vitre.

.

.

.

.

.

Très joli!

Nous changeons de régions avec ces chapeaux du Moyen-Orient.

.

.

.

.

.

.

.

J'aurais bien aimé voir des vêtements de soie que l'on porte aujourd'hui !

Il y avait un escalier en colimaçon caché derrière un mur!

La porte de sortie

.

Une journée bien remplie.

15
15
Publié le 29 septembre 2023


C'est intéressant de visiter un musée mais encore plus quand il est installé dans un palais, le Palais du Marquis de Dos Aguas du 15e s.

Avant d'entrer dans le musée, il faut prendre le temps d'admirer l'extérieur, c'est fascinant, c'est tellement beau.

Et c'est de réaliser aussi que des gens y vivaient. Imaginons la richesse et l'importance des propriétaires de ce palais mais aussi des propriétaires des autres palais que nous avons vu sur la plus vieille rue de Valence. C'est une autre époque. Heureusement que des musées où des entreprises, organisations en sont propriétaires aujourd'hui.


La porte d'entrée

.

Tout un détail !

.

.

On commence par de belles voitures avec cocher et une chaise à porteur.

Quel luxe!

.

.

.

J'espère que la personne n'est pas trop lourde.

Une chambre avec un lit qui n'est pas très grand. Remarque le petit paravent.

Un pot de chambre en céramique. Quel luxe!

Il y a quelques pièces meublées.


Sont-elles confortables ces chaises?

.

Quelle belle cuisine !

Typique de Valence

Le tour des plafonds

.

.

.

.

Celui-là est différent !

.

.

J'ai appris grâce à une visite guidée de palais que les lustres avec avec les brillants aident à apporter de la lumière.


Celui-ci est au-dessus de l'escalier

.

.

.

.

.

Au centre du plafond !

Maintenant de la tuile qui était sur le sol, des tuiles très épaisses

.

.

.

De superbes potiches rapportées d'Orient

.

Il sert à quoi ce petit mouton?

.

Décoration en céramique sur un mur

.

.

Tambour et trompettes

.

.

Il y en a pour tous les goûts !

.

Une belle tapisserie pour décorer un mur.

.

Le tour de petits comics.

Drôles de binettes!

.

Un clown!

.

.

Un dessin d'enfant !

Avec le fou du roi!

La visite se termine sur ces 2 belles toiles

.

.

.

Une dernière photo pour la route, une énorme fontaine croisée sur notre route.

Et l'eau coulait!
16
16
Publié le 2 octobre 2023

Le fleuve Turia traversait Valence et créait régulièrement des inondations. Problème, solution, déviation du fleuve et création d'un immense jardin.

Nous avons vu le même principe à Nice avec le Paillon.

Le parc Turia est un bel endroit pour se promener et nous avons croisé de nombreux cyclistes.

Nous avons fait une petite partie du Turia en commençant par le parc Gulliver.

Ce qui est amusant c'est que nous avons retrouvé ce même Gulliver dans le Quartier des Spectacles.

C'est un roman britannique qui date de 1700 quelque. Le capitaine Guilliver a échoué son bateau sur une île où les gens ont 6 po, les Liliputiens ont peur de lui, c'est un géant et ils le prennent pour un ennemi.

Gulliver est souvent représenté couché, attaché et les petits Lilliputiens son tout autour.

C'est un parc avec Guilliver couché, plein de glissades tout autour.



On ne voit pas grand chose de Guilliver!

Je l'ai pris sur internet, même du pont je ne voyais pas les formes.

.

Nous saluons la grosse bête qui nous a accueillis à notre arrivée au Jardin.


Cette bête n'est pas assez accueillante, nous poursuivons notre chemin.

Nous croisons le Palais de la Musique.

.

Il y a 18 ponts en tout, ils ne passent plus par-dessus l'eau mais par dessus le jardin.

Nous passons sous un pont et son superbe lampadaire.

.

Le Pont de la Mer est l'un des plus vieux pont, il date de 1591 et est piéton maintenant. Il est entourée de 2 statues, une statue de la Vierge Marie et la statue de Pascual Bailon.

.Un des plus vieux ponts

Le pont de l'Exposition est piéton et a été construit en 1995.

.

Il y a une multitude de variétés d'arbres dans ce parc.

On ne voit pas bien mais à gauche du palmier, c'est une variété de pins que nous ne connaissons pas au Québec.
Bizarre, des lianes, des racines!

Il fait extrêmement chaud, nous laissons le parc pour dire au revoir au centre historique.

De petits ballons de fromage de chèvre miam et des calmars. Le tout accompagné d'un Tinto de Verano..

C'est notre dernière journée, demain nous quittons pour Paris.

Bye-bye Valence

17
17
Publié le 3 octobre 2023

L'appart

Notre appart était parfait, pas très grand mais plein de miroirs qui reflétaient la lumière entrant par les grandes fenêtres.

ET, le clou était la magnifique terrasse où nous avons pris tous nos soupers

.

sous le ciel bleu de l'Espagne.


Presque tous les jours.

Le bémol c'est l'emplacement, un quartier sans beaucoup de commerces, de restos, de cafés. Cependant, nous étions à quelques maisons d'une école et les cris des enfants égayaient la terrasse.

Le bus

Nous étions loin de tout mais nous avions un bus au coin de la rue voisine. Nous l'avons presque pris tous les jours. C'était facile avec une passe d'autobus qu'une gentille dame nous avait donné et qui nous avait aidé à télécharger nos billets. Pendant notre séjour, nous avons dû la recharger, il fallait simplement passer dans un Tabac et voilà c'était fait. Une passe pour les 2, Yves n'avait qu'à la valider 2 fois. Si on n'avait pas eu besoin de 10 billets, nous aurions pu payer notre passage avec notre carte de crédit directement sur la borne de validation.

C'est le premier pays où personne ne cède sa place dans l'autobus et certain chauffeur était cowboy!!

Il y a une borne à l'entrée et à la sortie du bus donc nous en avons déduit que nous pouvions entrer par derrière aussi. Nous avons tenté l'expérience une fois qu'il y avait beaucoup de monde. Yves passe devant moi, embarque dans le bus, le chauffeur ferme les portes! Je m'empresse de passer devant. Le chauffeur est fâché, il crie après moi, je n'ai pas de passe, il y a beaucoup de monde et Yves est au fond. Je réussis à me faire entendre par Yves qui vient me rejoindre, le chauffeur est encore fâché. Yves valide à nouveau la passe, le chauffeur voit bien que c'était déjà fait. Il fait un beau sourire.

Autre bémol, la barrière de la langue. Heureusement que Yves parle un peu espagnol, ce n'est pas tous les gens qui sont en contact avec les touristes qui parlent anglais.

L'architecture

Ce qui m'a toujours fascinée en Europe, c'est l’architecture. Surtout le Centre Historique et les alentours. Le travail des artisans est toujours aussi incroyable. Comment faisaient-ils avec les moyens de l'époque.




Que c'est beau!

J'aime aussi les couleurs pastels des maisons.

Photo prise de la terrasse..

J'adore les rues étroites c'est tellement mignon

Surtout avec une belle tour au bout de la rue.

La bouffe

Miam les tapas, miam la paella et miam la pieuvre.

C'est le bon pays pour se régaler de tapas, de paellas et de pieuvre alors, nous nous sommes payés la traite pas en coût mais en goût, c'est pas très cher l'Espagne.

Nous avons trouvé un kit paella à la poissonnerie. Comme ça nous avons la bonne quantité de fruits de mer.


Miam

.

Un excellent souper sur notre terrasse.

.

Miam

La Méditerranée

Se promener les 2 pieds dans la mer sur du beau sable fin, se faire arroser par les vagues.


L'eau est chaude.

Notre coup de coeur

L'église San Nicolas et son plafond qui lui a valu le nom de la Sixtine de Valence.

C'est tellement beau, pince-moi, je rêve ?

Il y a plusieurs petits marchés de fruits et légumes

.

Je suis certaine que c'est le même artiste qui a peint ces belles voitures peintes sur des portes de garages.

Je commence par une Mustang pour faire plaisir à mon frérot Jean-François.

.

Mignonne Volkswagen

.

L'époque d'Al Capone!

.

Le capitaine Haddock et Tintin dans une course folle.

Ce n'est probablement pas le même artiste.

Le fond de la mer.

Dessins devant une garderie, j'aime beaucoup.

.

.

.

Notre séjour à Valence est terminé, nous passons notre dernière semaine à Paris.

À suivre