Carnet de voyage

Reykjavik avec Silvie et Yves

Par
3 étapes
4 commentaires
Par Silvie
Nous partons pour Copenhague avec une escale à Reykjavik. L'occasion rêvée pour y passer quelques jours.
Juillet 2019
4 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Nous sommes partis à l'heure de pointe ça pas été si mal. Ce fut plus long laisser nos valises à Icelandair, ça nous a coupé du temps au Salon VIP Desjardins.

Nous n'avons pas pu prendre un verre de vin tranquille, il a fallu le boire en même temps que notre délicieux poulet aux ananas. Nous avons terminé avec un gâteau aux carottes miam miam.

Un autobus nous emmenait à notre avion. C'est une première à Dorval.

Le vol s'est bien passé, la bouffe n'était pas comprise et n'avait pas l'air trop appétissante. Ça n'avait pas trop importance nous étions contents d'avoir mangé au Salon VIP et j'ai toujours des noix avec moi.

Il y avait de nombreux documentaires sur l'Islande quelle bonne idée!

Arrivés à Reykjavik, le temps de le dire nous avons récupéré nos valises et passé les douanes.

Nous sommes organisés avec une compagnie de bus qui nous emmène au terminus du centre-ville et de là ils nous transfèrent par de petits bus dans différents quartiers, le plus près possible de chez nous.

Notre appart est dans le Vieux Reykjavik comme nous aimons. Mais l'appart n'est pas prêt avant 3 heures et il est 7h du matin. Il y a 4 h de différence avec Montréal, il ne faut pas trop y penser. Au moins, nous pouvons aller porter nos valises.

Nous prenons la rue principale (genre rue Mont-Royal) direction petit déjeuner dans un beau petit café boulangerie le Sandholt. J'avais vu sur Internet qu'il ouvrait à 7h, il est 7h30, tout est fermé, les magasins ouvrent à 11h.

À l'entrée de la boulangerie, après un regard j'ai fait miam miam.

Yves a pris du pain et des confitures de fraises, moi des oeufs, du pain et une montagne de verdure et non une montagne de fruits comme au Québec, avec 2 lattés. Ça l'air banal mais tout était vraiment délicieux.

Il fait gris, il mouillasse mais nous sommes habillés pour. Nous nous promenons, c'est désert, tout est fermé. Nous allons visiter LA église de Reykjavik que l'on voit de partout Hallgrimskirkja, elle est MAGNIFIQUE, avec une forme très originale. Elle est tout en béton à l'extérieur et à l'intérieur. Pas de vitraux ça fait une église plutôt froide, pas trop inspirante pour prier.

On la voit de partout, un bon point de repère! 
Absence de vitraux. 

En tournant un coin de rue, nous voyons le drapeau du Canada!! Le hasard nous a menés dans le quartier des ambassades. C'est la 2e fois que nous croisons notre ambassade. La première fois était à Vienne, nous y étions entrés et nous avions rencontrés le chef de la sécurité avec qui nous avions placoté. Il nous avait donné de bonnes adresses. Un bon Québécois de Terrebonne.

Un peu plus loin, nous visitons une autre église de forme plus conventionnelle, elle aussi en béton. L'intérieur a des vitraux et ils ont ajouté de la couleur, ça fait une grande différence.

Celle-là aussi est en béton. 
Quel bel intérieur !

Le béton semble bien utilisé dans les constructions, nous avons vu les églises, l'hôtel de ville et plusieurs maisons.

L'hôtel de ville aussi est en béton. 
Plusieurs maisons aussi sont en béton. 

Quand je pense à Reykjavik, je pense aux maisons de couleur et il y en a beaucoup, elles sont bien mignonnes.

Celles=ci sont très colorées. J'aime! 

Nos pas nous ramènent toujours à la rue principale qui, malgré le temps maussade et ses 14 degrés, est bien vivante maintenant que les magasins sont ouverts.

Nous commençons à avoir un petit creux et nous sommes fatigués. Comme le fish and chips est annoncé partout, nous nous laissons tenter. Il doit être bon, nous sommes entourés par la mer. Ouf, ça fait du bien s'assoir. 2 fish and chips, 2 bières pression locales, 75$ oh là là.

En plus les frites sont des frites congelées. On le sait que l'Islande est chère, je ne parle plus des prix.

On prend notre temps, on va à l'information touristique pour s'informer où nous pouvons trouver une épicerie et leur SAQ. Il y a beaucoup de magasins de plein air, nous en faisons quelques-uns mais nous réalisons rapidement que tout est hors de prix.

Nous nous rendons à la SAQ, il est 2h, on prend une chance et on va voir si l'appart est prêt.

Il est prêt nous sommes bien contents. Il est très bien, la salle de bain est faite du plancher au plafond de pierres de rivière c'est bien joli. Tout est ok. (Booking.com apartment K Reykjavik)

Il n'est pas question de se coucher, nous défaisons valises et articles de cuisine et on se prend un bon verre de vin. Il commence à pleuvoir de plus en plus fort mais il va falloir sortir faire les courses, tant pis, nous partons. Nous n'avons pas mis nos pantalons de pluie et nous l'avons regretté nous sommes revenus mouillés. Avec la fatigue et le décalage horaire, on n'est pas toujours intelligent.

On relaxe, souper et dodo car demain on se lève tôt.

2

Hier, nous avons bien pris nos points de repère pour l'arrêt de bus pour notre excursion au Cercle d'or.

Il y a une multitude d'excursions offertes. Nous avons choisi celle qui offrait des tablettes en multi langues ce qui fut un choix judicieux. Tous les Islandais parlent très bien l'anglais mais plusieurs parlent trop rapidement pour moi.

Là encore, c'est un petit bus qui nous emmène à la gare centrale où nous sommes transférés dans un plus gros bus.

Ça va super bien avec les tablettes, elles sont géolocalisées donc elles partent par elle-même.

On s'en met plein la vue aussi à travers les vitres du bus.

Très beaux les nuages et les toits rouges 
On espère qu'il ne pleuve pas. 
On va croiser quelques mignonnes petite églises. 

Notre premier arrêt est à Pingvellir où il y a une faille entre la plaque de l'Amérique du Nord et la plaque de l'Europe. La terre s’écarte de 3 à 4 mm par an et s’enfonce de 0,4 mm par an. La zone, à cheval entre l’Amérique et l’Europe, est aussi régulièrement soumise à des séismes. Il y a 10 000 tremblements de terre par année pas de très gros mais les plaques s'élargissent d'année en année. Que va-t-il se passer dans mille ans?!?!

La maison que l'on voit est l’Althing qui est considéré comme le plus ancien parlement d'Europe, voire au monde. Il fut fondé en 930 à Pingvellir. La date de 930 marque le début de la nation islandaise et de l'État libre islandais. C'est là aussi que fut adopté le christianisme.

De l'autre côté de la rivière, il y a le plus vieux parlement d'Europe ou du monde!
.
impressionnant
Quel paysage!
On aurait pu y passer des heures, il y a des sentiers partout, des tables à pique-nique.

Mais on n'a pas le temps et il commence à pleuvoir.

L'eau  doit être très chaude.


Belle nature 
De petites fleurs à travers la mousse

Il y avait des arbres au tout début en Islande mais les premiers colons avaient besoin de construire des maisons, de se chauffer et aussi de terres pour l'agriculture. Disons qu'ils ont exagéré.

Il y a beaucoup d'arbres dans la ville de Reykjavik mais très peu à l'extérieur.

Une petite mousse recouvre tout c'est vraiment très très joli et particulier à l'Islande.

La petite mousse est partout  

Notre 2e arrêt est à Geysir pour le lunch et pour admirer les geysers.

Notre guide nous dit qu'il faut être patient, le geyser peut être aux 5-6min ou aux 15-20 min. Il nous prévient de rester dans les sentiers car l'eau est bouillante.

Nous commençons par manger des viennoiseries qui sont partout délicieuses même dans la Restauration rapide. Maintenant allons nous pâââmer.

Il y  a partout de petites flaques d'eau avec de la vapeur qui s'échappe  
Ça monte et ça redescend vite. 
Woooow 
Celui-là fait juste des petits pets. 

Nous repartons vers notre dernier arrêt les chutes Gulfoss.

On peut souvent y voir des arcs-en-ciel malheureusement la pluie est presque là.

Le paysage est très beau sur la route, pas seulement les haltes qui sont d'intérêt.

Encore une rivière  
Je crois que c'est un camping qui loue des yourtes 

Là encore le paysage est à couper le souffle.

À couper le souffle  
Wow 

Aussitôt embarqués dans le bus, une grosse pluie s'abat sur nous. Nous sommes sur le chemin du retour alors ça n'a pas d'importance.

Au loin nous voyons le deuxième plus grand glacier d'Islande  

Au retour nous nous arrêtons pour prendre des gens dans un spa.

Il y a du gazon sur les toits  
On a vu quelques vaches 
Encore de la mousse 
Encore une rivière  
Partout on a vu des chevaux islandais. Longtemps ils n'ont pas eu le droit d'importer d'autres  races.
Un toit en gazon 
Petite église au loin sous la pluie. 

Nous arrivons enfin à Reykjavik, il ne pleut plus. On s'arrête à la gare centrale pour nous ramener en petit bus.

Ouf

Quelle belle journée

3

Aujourd'hui on prend ça relaxe, il fait beau et c'est notre dernière journée.

J'aimerais aller visiter le musée décrivant la Saga islandaise. Il paraît que c'est très bien présenté grâce à des mannequins de cire.

On prend notre temps, il y a un petit resto au port où nous pouvons manger de la baleine. Comme on doit passer par là pour aller au musée, pourquoi pas! Et on nous a bien dit que la pêche à la baleine était contrôlée.

Nous trouvons le Saegreifinn. Nous dégustons une soupe aux fruits de mer, une brochette de poissons, de la baleine et une bière locale. On s'installe dehors sur des tables à pique-nique à l'abri du vent.

Bonne soupe aux fruits de mer et brochette de morue. 
Un peu plus et il ne restait plus rien. La viande de baleine est rouge et c'est delicieux 
Mon Yves est bien heureux. 

Nous devions aller voir un musée mais il fait trop beau pour s'enfermer, Yves a la bonne idée de proposer une excursion en bateau pour voir les macareux. Pas difficile de changer d'avis.

On va voir les macareux en bateau, qu'on appele aussi le perroquet des mers. 

Nous sommes très chanceux, nous avons juste une demi heure à attendre. On se promène dans le port.

Beaux bateaux colorés  
Il y a de nombreuses excursions surtout pour observer les baleines. 

Notre bateau est petit et contient 35 personnes, nous ne sommes que 12. Ça brasse assez pour se tenir quand on se déplace sur le bateau pour prendre des photos. J'adore.

Nous placotons avec une État-Unienne venant de Pennsylvanie qui nous dit se faire passer pour une Canadienne, elle n'aime pas Trump...

Agrandissez la photo pour mieux voir les macareux
Ils sont tout petits. Heureusement qu'ils ont le bec orangé 
Un groupe de macareux 
Un petit solitaire 

Il y avait plusieurs familles d'oiseaux, les macareux sont difficiles à voir car ils sont petits et noirs. On les reconnaît très bien en vol car ils battent des ailes rapidement.

Bye bye les oiseaux  
J'ai bien aimé mon tour 
En voilà un de près ha ha ha 
Encore la belle église  vue de l'eau 
La salle de concert Harpa avec ses plaques qui brillent 

Notre séjour en Islande est terminé. Nous avons beaucoup aimé. Les paysages sont à couper le souffle, les habitants sont charmants, l'escale en valait vraiment la peine.

Pour nous y rendre, nous avons dû passer à la pointe du Groenland brrrrrr. Mais non, on s'imagine qu'il fait très froid en Islande parce que c'est plus au nord que chez nous. Il y a le Gulf Stream qui passe tout près ce qui donne une moyenne de 0 degré l'hiver. Pour moi ça ne représente pas un pays nordique.

Belle façon d'indiquer que la rue est piétonne.
Est-ce leur façon de chauffer les trottoirs avec un système d'eau chaude?
L'art de la rue est partout
.
.
Créé en 2016, il est toujours aussi beau
L'ours fait la bise à Yves.

Bye bye l'Islande, Copenhague nous attend.