Carnet de voyage

Petite semaine à Barcelone

Par
9 étapes
3 commentaires
2
Par Silvie
Une semaine en Europe pour des Québécois ce n'est pas beaucoup, c'est loin pour faire 7 heures d'avion mais, pourquoi nous en priver.
Septembre 2012
8 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Hola amigos

Nous sommes une fois de plus sur notre départ. En effet, nous quittons Montréal vendredi soir pour Barcelone où nous allons passer une petite semaine. Nous avons loué un appart dans le quartier Eixample pour les gens qui connaissent un peu Barcelone.

Nous avons la chance d'avoir plusieurs adresses données par nos amis voyageurs.

On ne bouge pas de Barcelone, il y a beaucoup à voir et nous n'avons qu'une semaine.

Hasta luego

Silvie et Yves

xxxx

2

Hola Amigos

C'est la première fois que je trouve qu'un vol de 7 hres passent rapidement, un vol de nuit, c'est parfait. Heureusement car je pense que c'était un vieil avion, pas de télé, pour Yves ça aurait été terrrrible de jour.

Ça été un peu long à l'aéroport, il n'y avait que 2 douaniers!!!! Nous avons rencontrés 4 personnes qui ont reconnu Yves, ils travaillent au Rona de St-Michel..... le monde est petit.

Nous nous sommes payés le luxe d'un taxi de l'aéroport à l'appart, la logeuse nous attendait, bien sympa, elle a habité Boston alors elle parlait bien l'anglais. Petite rue tranquille, cul-de-sac.

Il est très bien notre appart, nous avons 2 chambres et 2 salles de bain dont une dans notre chambre, on aime ça. Ça parait que personne habite ici, c'est un appart pour louer, il manque de petites choses mais, c'est minime. Dans la cuisine, il y a un frigo comme le tien Brigitte, étroit et haut. Nous sommes au premier plancher et nous avons aussi une terrasse à l'arrière, on entend nos voisins qui écoutent de la musique, ils chantent ça fait bien vivant.

Nous sommes vraiment un peu loin du centre mais ça veut dire que nous sommes dans un quartier de locaux, on aime ça. On a, juste à côté, une rue commerçante, piétonne, ce n'est pas la via Garibaldi, Maryse mais c'est très bien.

On a fait nos courses hier, on a pensé acheter aussi pour dimanche, les magasins doivent être fermés. On a fait un bon souper, une belle salade pour ne pas se charger l'estomac, on sait pas trop quelle heure il est, nous sommes encore entre l'Amérique et l'Europe. On a mangé dehors et bien dormi. La terrasse est grande, emmurée avec le grand parasol, nous sommes protégés du soleil et on ne voit pas les voisins, on ne voit que les murs et le ciel mais.... il y a de belles plantes vertes tout le long du mur alors ce n’est pas étouffant, on est très bien.

Ce matin, on n’a pas vraiment de projets, on a pris le métro et on s'est dirigé vers le "spot" touristique. On a marché, marché et le hasard nous a conduits à un Arc de triomphe. Je ne savais même pas qu’il y avait un arc à Barcelone. Il a été construit pour servir de « porte » d’entrée pour l’Exposition universelle de 1888. Une grande allée bordée de palmiers et de magnifiques lampadaires nous mène au parc de la citadelle. On a vu de bien belles choses, le centre est tout petit c'est normal, beaucoup de rues piétonnes, belles architectures, un monde médiéval, il ne manquait que les femmes en robe longue et les cavaliers. Ça n'a pas 400 ans ici, impressionnant de penser à toute cette histoire. Mais on n'a pas vu encore Gaudi.

L'Arc de Triomphe était l’entrée de l'Exposition universelle de Barcelone en 1888. Une allée mène au parc de la Ciutadella.
La belle statue de bronze d'un peintre catalan. Admirez les lampadaires.
Le Château Dels Tres Dragons est l'ancien café-restaurant de l'Expo. Aujourd'hui, c'est le Musée des Sciences Naturelles.

C'est dimanche alors beaucoup de commerces de fermés.

Quand c'est venu le temps de diner, on avait beaucoup marché, on était fatigué alors on s'est installé à n'importe quelle terrasse. J'ai pris un verre de blanc, Yves une bière et on a mangé un bikini (Sophie la fille de Loulou aimait beaucoup) un peu comme un grilled cheese avec du jambon en plus. J'ai commandé des patatas parce que j’avais lu que c'était comme des patates au four fourrées..... eh non, celles-là, c'était des chips.....

Vraiment mignonnes ces petites passerelles surtout celle qui est dentelée

Yves a sorti son espagnol et quand il leur demande comment ça se dit en catalan, là, les gens lui font un bien beau sourire. Les Catalans se différencient des Espagnols un peu comme nous Québécois avec les Canadiens. Il y a une différence entre le Castillan (l'espagnol) et le catalan mais on s'y retrouve très bien et, évidemment, il y a l'anglais.

On a fait plusieurs places, de grandes, de toutes petites mais chargées d'histoire avec plein de palais.

Le Barri Gotic est un dédale de ruelles étroites et de rues pavées dans le centre historique de la ville.
On  arrête sur une petite place pour prendre une bière et regarder les passants.
Place Royale


Le Barri Gotic

On a marché sur La Rambla qui est une grande rue (ancien fleuve asséché), piétonne au centre mais avec de la circulation de chaque côté. Elle traverse presque Barcelone, rue touristique évidemment mais intéressante quand même.

Las Ramblas est une avenue piétonne, bordée d'arbres. Elle traverse le vieux Barcelone jusqu'au port (photo prise sur le Net)
C'est très vivant, on y retrouve des marchands ambulants, des restos, des terrasses.
Les artistes de rue sont très impressionnants, on ne peut pas les manquer, ils sont imposants, majestueux.

Avec La Rambla, on s'est rendu jusqu'à la statue de Christophe Colomb. Barcelone n'est pas la patrie du grand navigateur, mais elle fut le port d'arrivée de Colomb au retour de son premier voyage, et l'endroit où il fut reçu par Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon. Pour rigoler un peu, il faut savoir que la statue pointe le doigt vers l'est, dans la direction opposée au "Nouveau monde" ah ah ah.

Le monument a été érigé sur le port à l'endroit même où Christophe Colomb a accosté de retour des Amériques en 1493.Christophe Colomb a le bras levé, indiquant les Amériques mais il semble qu'il s'est trompé de côté ha ha ha

C'est ici que Christophe a été reçu par la Reine Isabelle.

On a repris le métro pour revenir, il est très grand, climatisé, toujours plein donc ça veut dire qu'on n’attend pas, par l'intérieur, c'est ouvert d'un wagon à l'autre, c'est génial. Il y a plusieurs lignes mais si on prend le temps de regarder c'est simple. Nous sommes près d'une station de la ligne rouge, CLOT c'est bien, on n’a pas eu de transfert à faire. On a pris la mauvaise sortie pour revenir alors on s'est perdu un peu.... il fait chaud, mais c'est supportable.

Le métro est grand, les lignes sont identifiées par des couleurs. On devait prendre le métro à chaque déplacement.

Nous avions pensé que le dimanche s'était fermé alors on avait ce qu'il fallait pour souper, encore sur notre terrasse.

On a pris une marche hier soir dimanche, sur la rue piétonne, elle était pleine de monde, des petits qui apprennent à faire du vélo, des personnes âgées qui placotent, un beau salon.

Là, nous sommes rendus à lundi, nous voulons visiter le Parc Guell donc c'est notre premier rendez-vous avec Gaudi.

C'est gris, pas trop chaud.

On pense à vous

3

Nous avons commencé notre journée par aller à la banque à un guichet car, vendredi, j'ai mis quelques Euros dans mon petit portefeuille et j'ai dû laisser le reste sur mon lit à Molière &?%?&**(((*&?%% maudits hormones. Pas grave, je suis certaine de retourner en Europe alors mes Euros ne sont pas perdus. ah ah ah

Ensuite on prend le métro pour se rendre au parc Guell où se trouve le fameux banc de Gaudi.

Eh bien, ils font des moyens de pression dans les transports publics de Barcelone (tu avais bien entendu, Maryse) nous avons attendu presque une heure. Les wagons sont climatisés mais pas les stations oufffff et c'est un long trajet avec un transfert. Vraiment trippant le métro ici, c'est un vrai labyrinthe, il faut suivre la flèche, monte, descend, marche dans un LONG corridor, suit un quai, monte, descend. Mais, c'est pas compliqué.

Il faut étudier le plan et on s'y retrouve. On descend l'escalier, de chaque côté, il y a un quai et chaque quai a sa ligne.

Donc, on finit par arriver, le parc est dans le haut d'une butte alors il fallait monter, heureusement il y avait plusieurs séries d'escalier mobile, Barcelone n'est pas un pays nordique pour se permettre des escaliers mobiles en plein air. On était bien content.

Ce genre d'escalier en plein air est impossible chez nous, pays nordique!

C'était notre première rencontre avec Gaudi. J'ai beau avoir vu des photos de nombreuses fois, s'y retrouver, y toucher c’est vraiment très impressionnant. Donc, il y a ce fameux banc qui sillonne dans une grande place. C'est vraiment magique, il est recouvert en partie de mosaïque.... magnifique.

Voici le fameux banc qui ondule

Cette fameuse place est soutenue par une multitude de colonnes "croches" avec un plafond qui "vague" et qui est parsemé de dessin fait en mosaïque. En plus, en bas de cette place, il y a deux petites maisons magnifiques, ça fait penser à Hansel et Gretel.

Mignonnes maisons et un détail de la céramique du banc.


Un parc suspendu au-dessus de nombreuses colonnes qu'on appelle: la salle aux 100 colonnes.
Admirez le plafond avec toute sa belle mosaïque, magnifique
Ici, on voit 84 colonnes en pierre, salle qui devait abriter un marché. Le parc n'a jamais été terminé.

Après s'être pââââmé, on est redescendu mais on a pas pris le même chemin, c'était plus facile car les escaliers mobiles étaient pour monter seulement ouffff.

On s'arrête pour manger des tapas. Là on a eu les vraies patatas, des patates en quartier, rôties, servies avec une sauce piquante. Tu as raison, Loulou, c'était délicieux, une petite salade de tomates cerises, olives noires et feta, des crevettes avec là encore, une sauce délicieuse et des minis hamburgers. Petite anecdote, quand le serveur nous a livrés nos mini hamburgers il s'est excusé parce qu'il n'y avait pas de pain.... sans commentaires.

On se dirige vers 2 casas (maisons) de Gaudi, la Pedrera et la Casa Battlo. woooow elles sont une près de l'autre, Incroyable de penser réussir une telle construction en 1900 quelque. Originale, magnifique, j'aimerais bien y avoir un condo ah ah ah

La Casa Milà dont la façade et les balcons sont sculptés en forme de vagues.
La Casa Batllo aussi appelée la Maison des os, avec de l'imagination, on voit des mâchoires! (photo prise sur le Net)
et aux fenêtres des os. C'est magique!

On a encore marché beaucoup, on a cherché partout un bureau de poste, rien, le seul qu'on a croisé était dimanche et il était évidemment fermé.

Retour à la maison où Yves nous a fait de délicieuses pastas. Après le souper, comme on avait pas assez marché dans notre journée, on est allé prendre une marche dans le quartier, ah ah ah. La rue, juste au coin, est piétonne et pleine de vie. On aime

Hasta luego

xxxx

4

Ce matin, c'est la recherche d'un bureau de poste, Yves a demandé souvent aux gens, ça été compliqué, on a fini par trouver et le plus drôle, il est à un coin de rue de l’appart. Eh bien, ..... ils ne vendent pas de timbres.... ils ne font qu'oblitérer!!!!! il me restait 3 cartes postales à acheter, mais il n'a pas pu me vendre des timbres d'avance.... ils n'en n'ont pas....... Yves et moi voyageons beaucoup et c'est la première fois que ça nous arrive. Partout dans le monde ils ont des timbres et partout dans les grandes villes c'est facile de trouver un bureau de poste. bizarrrrrre.

Ensuite, on prend le métro pour se rendre au Marché San Antoni. Pas de grève de zèle, tout va bien mais..... il faut bien des "mais" en voyage. Le Marché San Antoni est de toute beauté, immense mais...... il est en rénovation. Je me demande comment ils vont faire pour le restaurer, il semble telllllllement décrépit malgré qu'il soit très beau..... de loin. Mais, à côté, ils ont installé un marché provisoire... pour 20 ans!!!!!

C'est le vieux marché San Antonio. On a été surpris de voir qu'il était en réno, faut dire qu'il est vraiment décrépit.

Une immense baraque qui fait au moins un pâté de maison. J'ADORE les marchés: viande, beaucoup, poulet, des fruits, légumes et une belle section de poissons, des poissons que nous ne connaissons pas. J'ai pris une photo, on verra bien ce que ça donne.

C'est toujours agréable e se promener dans un marché, sentir les atmosphères, voir tous ces étals très variés.

Petite marche, enfin longue marche. On s'installe à une terrasse, on commande une bière, une grande. Hier la grande était toute petite et ça nous convenait. On a tellllllement ri quand elle est arrivée, c'était un bock d'un litre, ridicule. Tout le monde autour riait, j'en ai pleuré et on a pris une belle photo. L'art de se faire avoir...….

On avait aussi une pizza qui était bien bonne.

Cette bière est presqu'un pichet, je dois prendre mes deux mains. Nous avons bien ri.

On reprend le métro pour se rendre au Montjuic, un grand parc, surtout un beau point de vue. Mais ce n'était pas très clair comment s'y rendre. Là encore, Yves demande et on comprend qu'on peut prendre le funiculaire qui fait partie du métro et à une autre étape, on peut prendre le téléphérique et se rendre jusqu'au Castel de Montjuic.

Montjuic est le Mont-Royal de Barcelone. C'est trippant de prendre le funiculaire qui nous mène jusqu'au téléphérique.


On a une vue imprenable sur Barcelone

On est haut, mais c'est brumeux.

Barcelone est une grande ville, le port est impressionnant, la mer immense, avec quelques paquebots, une petite pensée pour tante Suzanne qui a pris la mer jeudi dernier, des cargos aussi, rien à comparer à Istambul où les cargos attendaient par centaines.

Le port industriel et ces conteneurs. Ce n'est pas le paquebot de Tante Suzanne que l'on voit, partie la veille de notre arrivée.

C’est amusant du funiculaire et du téléphérique on a une belle vue sur toute la ville, la mer et aussi, on a évité de monter à pied, de se perdre, de... je ne sais pas quoi...

Donc, on arrive au Castel de Montjuic qui domine toute la ville et qui a été construit en 1600 quelque, c'est une caserne, un lieu militaire donc sévère, un grand carré vide à l'intérieur avec des boutiques souvenirs et un resto avec des tables à l'extérieur mais, c'est tellement grand que les tables ont l’air perdu.

On accède à l’intérieur par une passerelle, ça c’est vraiment magique, j’ai l’impression de me retrouver dans une autre époque, un autre monde avec les chevaliers et les belles dames.

En passant la passerelle, on admire les jardins.

Cette forteresse a malheureusement souvent servi de prison. La dernière fois, c’était sous le général Franco. Aujourd'hui, un musée des militaires s’y trouve. Ça nous a donné froid dans le dos.

Il ne faut pas penser aux cris des gens qui y ont été torturés et fusillés.
Il y a 4 belles tours aux 4 coins dont une avec un cadran solaire.
Yves voulait photographier les belles foufounes de bronze

Le château a surtout servi à réprimer le peuple pendant trop longtemps. Prison politique, lieu de torture et d'exécution sous Franco lors de la guerre civile espagnole.

Depuis 2009 le château a été réhabilité et tant mieux, il faut oublier.... cependant, il y a des canons qui datent de la 2e guerre. C'est là aussi qu’on retrouve le musée militaire mais, ce n’est pas intéressant pour nous. Comme en Italie du Nord, lieu où Mussolini est né, on se retrouve avec les souvenirs de Franco, pas de bons souvenirs.......

Quelques canons dirigés vers la mer!

On repart avec le téléphérique et le funiculaire, on prend le métro et on se retrouve dans notre quartier. On décide de prendre l'apéro sur notre petite rue, bien sympa.

J'écris mes dernières cartes et on décide d'aller au bureau de poste tout de suite. Ah ah ah, on réalise qu'il est presque au coin de chez nous. On n'avait pas vraiment vu ça ce matin.

Ce soir, nous avons à souper le restant de dimanche. Poulet avec une sauce indienne que Maryse nous avait apporté de sa petite Inde de Vancouver. miam miam.

Hasta luego

xxx

5

Ce matin, il y a une petite pluie pendant notre déjeuner donc, pour la première fois, nous mangeons à l'intérieur.

Nous sommes sortis, la pluie dégouttait des arbres seulement. On part équipé pour la pluie et nous décidons d'aller quand même au marché Mercat des Encants l'un des marchés les plus grands de Barcelone. Tout y est vendu, des antiquités, des livres, de la vaisselle et j'en passe.

Nous avions acheté un billet de métro de 10 passages, il ne nous en restait qu'un seul. J'ai dit à Yves de ne pas jeter le billet, d'attendre à la sortie, j'ai dû le sentir, avant la sortie, il y avait une barrière d'agents qui vérifiait si nous avions notre billet!!!!! Pour entrer dans le métro, il y a des guérites semblables aux nôtres. Il faut mettre le billet dans le "trou", il ressort, on le prend. Au-dessus des guérites, tout est vitré et 2 grandes portes ouvrent. Ça fait une hauteur de 7-8 pieds peut-être. Je ne pensais pas que j'étais assez agile pour sauter par-dessus ah ah ah. Mais non, à Montréal aussi ça m'est arrivé au métro Sauvé.

Donc, on descend du métro, une petite pluie commence à tomber, on marche vers le marché, il est immense et là..... la pluie tombe, des clous, c'est la débandade. On réussit à se mettre à l'abri et on "admire" le spectacle. C'est incroyable, il y en a plusieurs qui ont des toiles comme toit pour se protéger et sur les côtés du marché, c'est très bien couvert mais, pour le reste, oh là là, quel dégât. Il y a de tout, de la vaisselle par terre, des meubles, un orgue, il y en a qui se ramasse et quitte mais plusieurs laissent le tout comme ça, sous la pluie!!!!!

Le Mercat dels Encants est le plus grand marché aux puces et aussi le plus étrange. Il y a de tout, du vieux comme du neuf, meubles, vêtements, livres, bijoux...

Un vrai bric-à-brac, le tout est étendu par terre, sur un drap, n'importe comment, des fois sur une table!
La pluie tombe sur tout. Quelques-uns ramassent mais très peu ont abrié leur étal!

Tout près de nous il y avait un ballot de vêtements, couvertures, pêle-mêle et plein de monde qui fouillait, on a vu ça ailleurs aussi, ce sont des vêtements usagés vraiment pas chers mais quellle patience pour fouiller, ce n'est pas pour moi.

Les gens continuaient à fouiller malgré la pluie et semblaient trouver leur compte.

Heureusement, le marché est asphalté. Il est très grand, en pente descendante vers nous. Juste à côté, c'est une vraie rivière, l'eau descend rapidement, entraine les toiles de plastique et embarque par-dessus les souliers ou sandales des gens, l'enfer mais les gens ne sont pas stressés, faut dire qu'il ne fait pas froid.

Ça finit par finir, on se promène, les gens fouillent au travers les objets remplis d'eau. C’est stupéfiant, je pense avoir réussi quelques photos. Ça valait vraiment le spectacle.

La pluie est terminée, le marché reprend son cours, on vide une petite tasse pour l'admirer. Les livres ont été sauvés des eaux.
J'en ai froid dans le dos. N'importe qui peut acheter une arme, petite, grande, une arme de guerre. Incroyable!
La Tour Agbar ressemble à un gigantesque missile ou à un pénis!! 38 étage de bureaux et de parkings. Impossible de la manquer.

On reprend le métro et on se fait encore vérifier!!!! Heureusement, les moyens de pression n'ont duré qu'une journée.

Direction la Sagrada familia

6

Nous sortons du métro, on se retourne et, que voyons nous, la Sagrada familia woooow, je suis sans mots.

La plus célèbre église de Barcelone. En fait, ce n'est pas vraiment une église mais plutôt un énorme monument de construction.

La Sagrada Familia, quoi dire, c'est estomaquant, incroyable, on avait l'audio guide.

Juste en face, un grand parc nous donnant une belle vue de la Sagrada.

Fantastique, 4 faces, pas toute terminée mais fascinante, l'intérieur, Maryse disait qu'il n'y avait rien en 1986 là, incroyable, des colonnes, comment les décrire, elles supportent une masse incroyable, des vitraux magnifiques. Il n'y a rien de fini mais tout est grandiose. Je vais des photos sur Facebook et vous faire parvenir de Montréal, un video sur la Sagrada.

Gaudi se laissait inspirer par la nature. On voit des fruits, remarquez le détails des fenêtres et un palmier pour égayer.
On a pas assez d'yeux pour admirer tous les détails, magnifique!
La Sainte Famille
Est-ce Goldorak?? Et l'autre, il a l'air bien triste!
Est-ce Jésus et Marie-Madeleine??
L'intérieur est magique. On dirait Jésus qui descend en parachute!
Il ne faut jamais oublier de regarder les plafonds, les colonnes, on dirait des arbres.
Les vitraux sont de toute beauté!
7

Aujourd’hui, on s'est promené au gré de nos fantaisies, en commençant par la Cathédrale qui est grandiose mais rien à comparer à la Sagrada c'est certain.

La Cathédrale est immense et se situe au centre de la vieille ville.
L'intérieur est magnifique avec ses petites chapelles.
Des sculptures
Les tombeaux des comtes de Barcelone. Ils étaient petits ou ils ont mis que leurs os!!
Yves admire

Il y a un événement qui va se passer la fin de semaine prochaine et.... Montréal est impliqué... et oui.... La Merce de Barcelone dure environ 5 jours et est un festival organisé en l'honneur de Mare de Deu de la Merce, le Saint Patron de Barcelone. Le festival, qui eut lieu officiellement pour la première fois en 1902, est une manière festive de dire au revoir à l'été et de commencer l'automne, plus froid.

Cette année 2012, des centaines d'activités différentes auront lieu dans la ville.

8

Hola les amis

C'est notre dernière journée à Barcelone, on a décidé d'aller visiter le quartier Barcelonetta qui est un ancien quartier de pêcheurs donc tout près de la Méditerranée.

On y a fait un grand ménage, les anciens terrains industriels sont métamorphosés et un nouveau quartier surgit pour donner un meilleur accès à la mer pour les Olympiques de 1992. C’est beaucoup plus « in »

C'est plein de petits restos o on a mangé une délicieuse paella
Petit quartier charmant

J'ai lu que Barcelone n'avait pas trop accès à la mer avant la venue des Olympiques en 1992 où, comme à chaque Olympique peu importe où dans le monde, un gros ménage a été fait, des plages, des entrepôts, une belle promenade a été construite et voilà, c'est très beau maintenant. Plusieurs personnes sur la très grande plage, des gens à l'eau, nous non, il ne faisait pas très beau lorsque nous sommes partis ce matin mais ça été notre journée la plus chaude à cause de l'humidité. oufff je ne supporte pas la chaleur. Je pense à toi, ma Loulou, qui était ici en juillet, tu as dû fondre ah ah ah. Là, nous retournons à Montréal, je pense bien que c'est fini les sandales.

Bien agréable de prendre une grande marche le long de la mer sur cette belle promenade bordée de palmiers

On a fait un tour de métro aussi... encore... afin de vérifier d'où on prend le train demain en direction de l'aéroport.

Notre logeuse vient de partir, elle nous a dit qu'il y avait un spectacle à la Sagrada, elle ne savait pas que c'était des gens de Montréal qui l'illuminait.... quel hasard!

Prochain message viendra de Montréal

9

Nous sommes très contents de notre voyage, nous avons vu de bien belles choses, les chefs d'oeuvre de Gaudi sont uniques, à voir absolument. J'ai encore dans les yeux, l'extérieur de la Sagrada avec toutes ses sculptures, j'en suis encore bouche bée. Mais il y a eu aussi d'autres architectes alors il faut bien regarder, c'est beau partout. Le Barcelone médiéval aussi avec toutes ses petites places entourées de palais, églises, cathédrale......

On a bien aimé tous les marchés que nous avons visités, celui qui nous a le plus étonné est celui de jeudi, le Mercat Dels Encants, il y a eu la pluie bien sûr mais... nous avons vu un kiosque où toutes sortes d'armes à feu étaient en vente.... revolver, mitraillette et bien d'autres dont je ne connais pas le nom.... ça donne des frissons.

Le marché le plus accessible et certainement le plus populaire est celui du Mercat de La Broqueria.

Il est bien invitant de l'extérieur et, comme il se trouve sur La Rambla, il attire beaucoup de gens.
Un peu d'olives ou bien des épices!
Nous sommes tout près de la mer, poissons et fruits de mer frétillent presque tellement ils sont frais.

Nous avons remarqué que Barcelone n'est pas fleurie comme les autres villes, peu de fleurs au balcon.

Ici les tatoueurs doivent faire fortune TOUT LE MONDE a un tatou et ils ne sont pas discrets, tout le bras, toute la jambe, de l'épaule au cou et j'en passe.

Énormément de chiens mais pas les désagréments qui souvent les accompagnent.

Peu de vélos, à comparer à l'Italie du Nord mais les "Bixies" semblent très populaires, nous avons une station devant chez nous, une douzaine qui parte et revienne.

Le vol s'est bien passé malgré les 2 heures d'attente dans l'avion. Nous avons voyagé par Air Transat, le billet était le moins cher et SURTOUT c'était un vol direct. Quelle a été notre surprise de voir que les télés étaient au-dessus des sièges du centre de l'avion. Je ne me souviens pas quand c'est arrivé la dernière fois. Monsieur pitonneux était un peu déçu mais à l'allée nous étions sur un vol de nuit alors ce n'était pas important. Au retour, Yves avait son ordi et moi un bon livre alors ça bien passé aussi.

Nous vous donnons rendez-vous en février pour une autre aventure de Silvie et Yves..... au Maroc

J'espère que vous avez apprécié nos récits

P.S. à notre retour, aux Nouvelles, nous avons pu admirer la Sagrada toute illuminée par une firme de Montréal. Quel spectacle magique C’est une compagnie montréalaise Moment Factory qui va projeter un spectacle son et lumière sur la façade de la Sagrada qui n’est pas du tout plate, elle est toute en courbes et en détails. Je l’ai vu à la télé au retour de Montréal, grandiose.

Quelques photos amusantes


Sur La Rambla
Quel gros coquillage!
Façade originale
Il y a toujours des sculptures sur les façades
Une photo de cactus pour terminer