Carnet de voyage

Octobre à Paris

Par
8 étapes
19 commentaires
12 abonnés
Dernière étape postée il y a 282 jours
Par Silvie
Nous arrivons de Valence en Espagne où nous avons passé 3 semaines. Comme nous avions une escale à Paris, pourquoi ne pas en profiter et y passer une semaine
Octobre 2023
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 5 octobre 2023

Nous avons choisi Air France pour ce voyage et ça été un mauvais choix depuis le début. Vol annulé, reporté, retard encore retard.

Bref, nous sommes arrivés tard, la première chose a faire est de téléphoner à notre locateur Philippe pour lui dire que nous arrivons. Nous serons là vers 23h. Heureusement que c'est l'ami de Jacques car il n'a jamais accepté des locataires aussi tard. Ouf merci Jacques.

il faut prendre le RER jusqu'à la Gare du Nord. Là prendre le métro pour quelques stations.

C'est clair MAIS où prendre le RER pendant que Yves attend les valises, je vais chercher l'info. Il y a 2 employés qui placotent un peu plus loin. Je pose ma question et ils me donnent la réponse que je comprends. Tellllllement agréable d'être en France, dans un pays où nous parlons la même langue.

J'adore Paris, la France.

Les valises sont là, direction le RER. Personne à la guérite, on passe. Arrivés au métro, Yves avait téléchargé sur son téléphone dès tickets de métro. Il passe, me remet son téléphone, ça ne fonctionne pas, ça dit déjà validé. Grrrrrr donc, ça ne fonctionne pas comme à Valence où on pouvait valider 2 billets à chaque passage.

Heureusement, ils nous restaient 2 billets du dernier voyage. Ça fonctionne ouffff

On arrive enfin, Philippe nous attend dehors, fait le tour de l'appart avec nous et quitte, il est 23h passé.

Je vous mets quelques photos de l'appart.

Je commence par la toilette. Il faut bien remarquer, il y a un petit lavabo intégré à la toilette.

Bien original cette toilette lavabo.

La cuisine, petite mais bien équipée

On a déjà eu une cuisine plus petite!

Un salon très lumineux avec ses 2 grandes fenêtres

Yves écoute la télé

Nous n'avons pas une magnifique terrasse comme à Valence, nous avons une vue sur la cour intérieure

Hier, 2 chats se promenaient.

Là, dodo, nous sommes claqués

2
2
Publié le 5 octobre 2023

C'est un quartier vivant mais notre rue est tranquille.

Je pars tôt pour chercher des croissants et du café.

C'est tout près, la serveuse place le tout dans une boîte.

Je reviens chez nous et là le trouble commence. Je ne réussis pas à ouvrir la porte. Ouf quelqu'un sort donc je peux entrer. Je ne réussis pas à entrer la clé dans la serrure, je cogne pas de réponse !! J'ai dû me tromper, je croise des gens mais personne ne connaît Philippe.

Je sors, je marche un peu, j'envoie un Messenger à Yves..... pas de réponse.

Bon, je finis par réussir le café est froid, ben non, pas chaud.

Après le petit déjeuner, il faut faire les commissions avant d'aller rejoindre nos amis.

Avant de partir, on vérifie notre clé, on zigonne et on finit par trouver.

Pour sortir de la porte principale, il faut presser un bouton. Presse, presse ça fonctionne mais il faut tenir le bouton. Oh là là.

On fait les courses, on arrive à la caisse...... il faut peser nous même les fruits et les légumes. A València, c'était à la caisse.

La cliente qui attendait derrière moi me suit et me donne un coup de main. Très gentil de sa part, je le saurai la prochaine fois.

On revient à l'appart, encore le même problème, incapable d'ouvrir la porte et l'heure des travailleurs est passé, on peut attendre longtemps.

Juste à côté, la dame qui s'occupe du commerce arrive et nous explique.

Enfin, on comprend.

Notre adresse est le 76 BIS.

Au dessus de la porte, c'est 76.

Deux portes plus loin c'est le 76 BIS mais ce n'est pas indiqué.

Oh là là. Ça va maintenant

3
3
Publié le 5 octobre 2023

On se promène autour de notre appart.


Un édifice en U

Celui-là est beau mais l'autre à droite, le peu qu'on en voit, est plus ordinaire.

..

Le fer forgé est toujours présent.

.

Une sculpture souriante accueille les résidents de cet immeuble. Il faut remarquer à gauche le tuyau. Et oui, comme les constructions sont anciennes lorsque la tuyauterie a été installée c'était plus facile de les passer à l'extérieur plutôt que de casser les murs.

Ils n'ont pas nos hivers pour avoir des tuyaux à l'extérieur !

Nous visitons notre première église, Notre-Dame de Clignancourt


Les couleurs des vitraux sont vives.

Un vitrail de Sainte-Cécile

Sainte-Cécile, patronne des musiciens

La chapelle de Marie

.

.

.

2 belles statues de David et Moïse

.

Une autre statue: l'enfant a 2 doigts dans les airs, Paix dans le monde

.

Est-ce que c'est le vrai tissu que Véronique a utilisé pour essuyer le visage de Jésus?

.

Un très beau lampadaire.

.

L'église Notre-Dame de Clignancourt

..

Cette entrée de métro est une que nous utilisons : Jules Joffrin

L'entrée n'a pas besoin d'être couverte, pas ou peu de neige.

Sur la place devant l'église, il y a un mignon carroussel entre l'entrée du métro et l'église.


Pas mal beau!

Comme dernière photo de cette journée, la Mairie du XVIIIe


.

Belle journée !

4
4
Publié le 6 octobre 2023

Ce matin, mercredi, nous allons rencontrer Ghislaine et Yves que nous avons connu lors de la croisière en Corse. Nous étions assis à la même table pendant une semaine, ça crée des liens.

Ils demeurent près de Paris et nous donnent rendez-vous au Vaudeville une brasserie typiquement parisienne.

Comme nous devons prendre le métro pour les retrouver, je vais en profiter pour acheter une passe et 2 billets pour l'aéroport.

On doit sortir à la Bourse.

Bon, je vais commencer à me pâââmer.


L'ancienne Bourse de Paris

Nous sommes arrivés plus tôt alors on se promène un peu.

Nous sommes allés mettre notre nez dans une belle cour intérieure.

.

Tout en hauteur!

En Europe, il y a de nombreux édifices en coin.

Ils sont très beaux.

Enfin nous rejoignons Ghislaine et Yves nos voisins de table à CroisiEurope, Corse.

Nous sommes bien contents de nous retrouver les 4.

En plus, ils nous ont offert le repas. Merci beaucoup

Je te montre nos plats.

À gauche, Yves a pris de l'andouillette, à droite derrière mon verre de vin c'est du foie de veau.

À gauche, Yves a pris de la tête de veau, une de leur spécialité et Ghislaine, de la morue.

Ça nous a permis de placoter un bon moment. Bien agréable !

Après le repas, ils nous ont promené dans plusieurs passages de Paris.

C'est quoi un passage? Les passages couverts de Paris, sont comme des couloirs, des voies piétonnières qui datent de la fin du 18e siècle. Ils sont recouverts d'une verrière ce qui apporte beaucoup de lumière.

Ce sont des boutiques de toutes sortes, vêtements, jouets, livres anciens et beaucoup de restos.

Disons que les Passages sont arrivés avant les grands magasins et ça permettait aux gens de la Haute de se promener, manger, magasiner à l'abri des intempérieset du bruit de la rue. Il y en a eu jusqu'à 70, aujourd'hui ils en restent une vingtaine.

Nous en avons déjà fait, c'est très agréable de se promener de l'un à l'autre. Souvent il y en a plusieurs qui se suivent. On en finit un, on traverse la rue et il y en a un autre qui commence, c’est charmant et on peut vraiment trouver de tout et plein de restos. Il y a quelques années nous avions visité le passage qui regroupe boutiques et restos indiens. Évidemment comme nous aimons la bouffe indienne, nous en avions profité.

C'est Yves le mari de Ghislaine qui nous pilote, il a travaillé longtemps dans ce quartier.

Nous commençons par la Galerie Vivienne.

C’est la galerie la plus chic de la capitale, avec sa mosaïque au sol et ses boutiques de luxe.

Elle a été construite en 1823. .

.

Chic chic

.

Elle est longue de 176 mètres, remarque le sol..

Le Passage des Panoramas

Ouvert en 1799, le Passage des Panoramas est l’un des plus anciens passages couverts parisiens.

.

On trouve vraiment de tout. Un loup ailé! Je connaissais le cheval ailé, Pégase de la mythologie grecque, mais pas de loup ailé!


On aura tout vu!

Le passage Jouffroy est le premier passage parisien construit en métal et en verre. Il a été ouvert en 1846.

Ce qui attire beaucoup les gens est la variété et l’originalité des petits commerces qu'on y trouve.


C'est charmant!

Dans ce passage se trouve la sortie du musée Grévin qui attire beaucoup de monde.

Le musée a ouvert ses portes en 1885, le musée Grévin de Montréal a ouvert en 2013 et a fermé ses portes en 2021. La pandémie lui a donné son coup de Grâce.

.

Le passage Verdeau a ouvert en 1846. Le Passage attire de nombreux collectionneurs. On peut trouver de vieux livres, mais aussi des appareils photographiques d’occasions, des meubles anciens, des broderies. Et, bien sûr, restaurants et salons de thé.


.

Dans ce passage, on y retrouve une horloge pour indiquer l'heure aux voyageurs. Au 19e siècle, il y avait presque toujours un départ de diligence à l'entrée d'un passage couvert. Les gens avaient peu de montres et encore moins de cellulaire pour leur indiquer l'heure.

En attendant leur dilligence, les voyageurs pouvaient faire des achats.

Les passages couverts ont été construits à des endroits passants en vogue à l'époque, comme les Grands Boulevards et à proximité des théâtres.

J'aime !

Il y en a plein d'autres mais c'est suffisant pour aujourd'hui, nous avons marché longtemps.

Pour retourner chez eux, les copains doivent prendre le train à la gare Saint-Lazare où il y a aussi une ligne de métro pour nous. Donc, nous marchons tous en direction de la gare.

Nous passons près de l’Opéra qui est en réfection.

Ils ont mis un trompe-l'oeil devant la façade. Brillante idée !

Petit tour de métro et nous voilà à la maison.

Nous sommes enchantés de notre journée.

5
5
Publié le 7 octobre 2023

Nous prenons le métro pour nous rendre à la Place Dame Blanche pour prendre le Petit train qui va nous mener jusqu'au Sacré-Cœur. À la place de monter tous les escaliers de la Butte Montmartre, on prend le petit train.

Le fameux Moulin Rouge

Nous descendons à Sacré-Cœur, il y a foule, c'est vendredi, je ne m'attendais pas à ça.


Quelle belle photo!

.

Wooow

Saint Louis brandit l'épée, pointe vers le bas. Il est le seul roi de France qui ait été canonisé et avec le temps la légende s'est substituée à la vérité historique. Il est chargé, au seuil de la Basilique de représenter la Justice.


Saint- Louis

La statue de Jeanne d'Arc, autre sainte emblématique de la France.


Jeune fille croyant que sa mission est de délivrer la France de l'occupation anglaise. Elle fût brûler au bûcher

Les gargouilles

.

Les clôtures de Sacré-Cœur ont fait un pied de nez au Pont des Arts qui a éliminé tous les cadenas d'amour alors que c'était une caractéristique de Paris.

Je n'ai jamais vu de cadenas d'amour autant qu'ici. Ce n'est qu'une infime partie sur cette photo.

Il y a une grande filée pour visiter le Sacré-Cœur. Heureusement, nous l'avons déjà visité alors, nous descendons à la Place du Tertre. C'est une place vivante et c'est la place qui est la plus connue de la butte Montmartre.

Très animée et vivante, cette place historique est célèbre pour ses nombreux caricaturistes et peintres. Ils sont installés à leur emplacement et d'autres se promènent et sollicitent les clients. Il faut être bien habile pour peindre en quelques minutes un dessin satisfaisant pour le client. Bravo !

Et oui, c'est très touristique, on a vraiment pas l'habitude de se marcher sur les pieds. On a quand même été chanceux de trouver une place pour dîner avec la quantité de gens qu'il y a.

Beau souvenir pour le jeune!

.

Nous avons dîné juste en face

Retour à pied à la maison. Nous avons bien ri quand nous avons réalisé que l'appart est vraiment tout près

6
6
Publié le 7 octobre 2023

On ne peut pas venir à Paris sans saluer Notre-Dame. En plus, notre ligne de métro est directe. On aime!

Nous descendons à la station la Cité et on se retrouve devant la Cité des Fleurs, impossible de ne pas y faire un petit tour.


Souvenir de l'an passé.

Nous passons devant le Tribunal pour Enfants.

Tout est beau!

Nous voici devant Notre-Dame, quelle tristesse il me semble qu'il n'y a pas grand changement depuis l'an passé.

Et, en plus, l'an prochain, ce sont les Olympiques à Paris. Habituellement on fait une beauté à la ville, mais les travaux ne seront pas terminés pour Notre-Dame.

Quasimodo doit être dévasté !

En parlant d'Olympiques, ça brasse au sujet des Bouquinistes.

On sait bien que les Olympiques comportent énormément de travaux pour embellir la ville. Il semblerait que la Ville veut déplacer les Bouquinistes le temps des Jeux. MAIS les Bouquinistes sont une véritable institution, ça fait partie de l'âme de Paris.

Il y a des contestataires mais, quand on pense à ce que la Ville a fait au Pont des Arts, on peu s'attendre à tout.

J'ai entendu un reportage où certains Bouquinistes disaient qu'ils ne reviendront pas, d'autres disaient que leur boîte va tout simplement s'effondrer, qu'elle ne tient qu'un brin sur rien.

On se dit qu'il faut aller les saluer eux aussi, c'est peut-être la dernière fois.


Il y en a quelques-uns d'ouvert.

Mais, je ne comprends pas, la plupart sont fermés c'est quoi l'idée ? Il me semble qu'ils se mettent un pied dans la tombe.

Regarde au loin, ils sont tous fermés ! Je ne comprends pas leur stratégie !

On quitte le coin, on se promène dans un autre quartier. Mais qui vois-je?


La statue de Saint-Michel qui terrasse le Méchant.

.

Ils sont de chaque côté de Saint-Michel

On a dîné sur une terrasse. On avait des Québécois comme voisin de coudes, ils étaient sympas alors je leur ai parlé du Petit Bal de Mouffetard, on verra bien s'ils viennent!

Au retour, nous croisons la Tour de l'Horloge du Palais de justice de Paris.

Cette horloge est magnifique.

Nous revenons à la maison en métro.

Mais quand j'ai croisé cette petite 2 Chevaux rose, j'aurais donné n'importe quoi pour revenir à son bord.

Je la veux!
7
7
Publié le 8 octobre 2023

Quand on a décidé de passer une semaine à Paris, j'ai pensé tout de suite au Petit Bal.

Voici Christian, l'âme du Petit Bal. Depuis 40 ans, beau temps, mauvais temps, Christian arrive tôt tous les dimanches matins avec tout son attirail et il s'installe pour son Petit Bal. Il commence par organiser son électricité qui lui est offert gracieusement par le marchand de fruits et légumes de cette magique place. Il prépare sa pile de feuilles qui contient les paroles de ses chansons, comme ça on peut chanter les vieux airs qu'on ne connaît pas tous.

En arrivant, nous sommes allés le saluer, ça m'a fait plaisir qu'il nous reconnaisse: ah les Québécois !

Ce ne sont pas des touristes qui dansent, ce sont des gens du quartier qui attendent le dimanche pour se retrouver et danser.

Un vrai moment de bonheur !

Nous sommes les seuls touristes à danser. D'ailleurs, Christian a joué une toune pour nous les gens de Montréal. Le phoque en Alaska. Quelle gentillesse! Évidemment nous sommes allés danser.

Malheureusement, il n'y a pas de photos de nous dansant.

Nous nous sommes installés sur une terrasse pour dîner et aussi pour en danser quelques-unes.


Yves est là!

Ce sont des gens du quartier qui participent au Petit Bal. Christian est un homme formidable, il a donné un but à bien des gens seuls pour qui le bal est LEUR plus belle activité de la semaine. BRAVO Christian.

La Rouquine était là l'an passé. Elle nous a reconnus. C'est une ancienne danseuse, un vrai plaisir de la regarder danser.

Au revoir Petit Bal, à un de ces jours!

8
8
Publié le 10 octobre 2023

Une semaine à Paris, ce n'est pas beaucoup mais c'est mieux que rien.

Notre appart est très bien situé dans le 18e, Montmartre. Quartier vivant, des cafés, petites épiceries en plus, nous sommes entre 2 métros. On l'a pris souvent, il est beaucoup plus grand que celui de Montréal mais un métro, c'est un métro, tu regardes bien et c'est facile de s'y retrouver.


.

Le foyer dans l'appart de Philippe est d'origine. Il ne fonctionne plus mais il est magnifique.


Il est tout en marbre!

Nous pourrions évidemment dire la bouffe, l'architecture. Mais ça va de soi. Paris, c'est Paris.



C'est beau partout

Nous pensons que c'est la seule ville au monde où nous allons retourner encore et encore.

Pourquoi, parce que Paris est unique. La langue évidemment, c'est un atout indéniable mais, c'est plus que ça. Parlons des arrondissements, nous ne les connaissons pas tous mais chacun a son charme, ses petits commerces, ses cafés avec ses voisins de coude. Tôt le matin, les gens prennent leur café et placotent un peu, il y a de la vie partout, on aime!



Ah les terrasses de Paris!

.

Le poissonnier du coin.

Notre coup de coeur est évidemment le petit bal, nous en avons assez parlé, c'est un quartier dans une grande ville, mais, c'est comme un village où les gens se retrouvent le dimanche pour un moment joyeux.

Christian et son accordéon et son amie qui nous passe les paroles des chansons.

Nous allons revenir à Paris, encore et encore, quand? On ne le sait pas mais Paris restera toujours sur notre liste.


Nous sommes de retour à la maison.


Contents d'être de retour.