Carnet de voyage

Nice et 2e étape la Corse

Par
19 étapes
94 commentaires
23 abonnés
Dernière étape postée il y a 410 jours
Par Silvie
Enfin, une nouvelle aventure. En 1ère étape, Nice où l'architecture Belle Époque nous attire et notre 2e étape est une croisière avec CroisiEurope pour la Corse.
Mai 2023
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1

Nous quittons demain mais comme je ne suis pas trop familière avec MyAtlas en direct, je fais ma première étape avant de partir.

Un test aussi avec mon cell qui devient ma caméra. 

Nous partons par Air Canada vol direct Montréal - Nice. Notre billet est acheté depuis longtemps mais Air Canada nous a fait une surprise il y a quelques semaines, ce n'est plus un vol direct, nous avons une escale de 5 heures à Frankfurt. Zut de flûte.

Nous arrivons à 14 heures dimanche le 7 mai. Nous avons loué un appart avec Booking.com. De plus en plus, ce sont des entreprises qui gèrent les apparts donc nous faisons affaire avec une entreprise fermée le dimanche. Charmant comme accueil. Nous devons nous rendre à l'entreprise, il y a une boîte à l'extérieur avec un code pour avoir accès à la clé. L'appart est à 10 min à pied.

Nous sommes 2 semaines à Nice, nous allons prendre ça mollo. On a pris des infos sur le Cartoville, sur internet et Jean-François nous a aussi donné des conseils.

Ce que nous voulons faire en arrivant est une petite épicerie. Vive Google maps! il y a une épicerie Casino (c'est gros) tout près et ouvert presque tout le temps. On aime!

Ensuite, on va mettre l'appart à notre main et nous avons un beau balcon où nous pourrons prendre notre premier souper.

Ce que j'aime faire quand j'arrive dans une ville c'est de faire un tour à l'Information Touristique qui a toujours une carte de la ville intéressante et plein de conseils à donner.

Rien n'est planifié. Il y a un petit train touristique qui se promène dans la vieille ville, ça aussi c'est intéressant de le faire au début, on a une bonne idée de l'ensemble.

Le 19 mai, nous partons vers la Corse avec CroisiEurope.

Retour à Montréal le 26

2
2
Publié le 7 mai 2023

Je te fais grâce des détails de notre périple en avion.

Je vais juste raconter une anecdote de douanier.

On fait une escale à Francfort, un immense aéroport, on a marché marché marché.

Arrivés aux douanes, il y a beaucoup de monde, c'est en allemand, les gens sont stressés. Il y a un gentil douanier qui fait de grands gestes pour t'expliquer comment mettre tes trucs dans le bac, MAIS il faut faire vite et y aller doucement un gars a déposé le bac bruyamment. Le douanier a vu rouge, il a engueulé le gars, il a pris le bac a cogné très fort plusieurs fois sur la table en faisant de grands gestes NON PAS DE BRUITS.

Les autres douaniers se bidonnaient. 2 monsieur âgés devant nous ne voulaient pas aller du côté de ce bizarre. Yves entre dans le jeu, fait son brave et nous allons du côté du bizarre. On y est allé lentement, on a bien écouté et oufff tout c'est bien passé. Ça mis du piquant dans cette journée plate, de déplacement.

Nous voici arrivés à Nice, enfin. Nice, c'est la Côte d'Azur, ça fait penser aux films de Louis de Funès alors on se dit, la Côte d'Azur, il faut louer une Deux Chevaux.

Nous voici partis pour l'aventure,  mon Yves est bien content. 
3
3
Publié le 9 mai 2023

Les gens nous demandent souvent des photos de l'appart. Louer par Booking 63 boul Victor Hugo. Nous sommes au 3e avec ascenseur.

Une belle porte en fer forgé donne accès aux apparts. J'aime ! 

C'est le premier appart qui est aussi grand.

Nous avons une très grande entrée qui donne sur une salle de douche et une toilette à part. Au fond, l'espace nuit avec 2 chambres et une salle de bain complète. De l'autre côté, l'espace à vivre, cuisine, salle à diner, salon et balcon.

Voici notre grande entrée  

Il y a 2 chambres avec 2 grands garde-robes. Nous avons pris chacun une chambre au cas où je tousserais.

Ce qui est très exotique est de fermer les persiennes le soir pour couper la lumière du matin.

Il faut ouvrir les persiennes le matin et le soleil entre. 

La 2e chambre à 2 lits simples et un grand garde-robes.

Et beaucoup de cintres, c'est souvent une denrée rare!
Grand luxe, nous avons chacun notre salle de bain 
Celle de Yves est plus petite mais, elle a une douche 
Et la toilette est à part, juste pour lui!

C'est ma semaine de bouffe, ça va bien, la cuisine est bien équipée

La seule déception,  il n'y a pas de machine à café Nespresso dont nous sommes addicts. Sniff sniff!
Grande table entre la cuisine et le salon. 
Le salon est grand, 2 divans et il donne accès au petit balcon où nous prenons nos soupers. Important pour nous!
Il est petit mais suffisamment grand pour y passer de moments agréables.  Il a le soleil du matin heureusement.

Voilà notre appart. Juste en face Il y a le tram que nous allons prendre pour la 1ere fois ce matin. Direction le port.

4

C'est pas si mal, nous nous sommes levés vers 8 heures.

Appart bien silencieux, grand et très clair.

Photo prise le matin de notre balcon. Il y a des palmiers. Devine, je ne suis pas à Montréal !  Ah ah ah

Première sortie, direction la mer.

Mon Yves sur la plage de galets
La fameuse promenade des Anglais 

Première journée, on a pris ça relaxe. Un tour sur la Promenade des Anglais, ensuite nous sommes à peine entrés dans le Vieux Nice où nous avons dîné d'une délicieuse dorade et sa montagne de riz.

Miam on aime bien le poisson 

Petit tour sur le marché aux fleurs qui, le lundi est le marché des antiquaires, petite épicerie et retour à la maison.

Allons-y progressivement

Un peu partout il y a des photos amusantes!
5
5
Publié le 10 mai 2023

Nous ne sommes pas allés loin.

Il faut regarder les détails ! 
Quels beaux parasols! Là encore, il faut regarder les détails. 
J'adore ce petit pignon pointu!

Une grosse église sur leur rue Sainte-Catherine, (Jean-Médecin), très profonde.

La basilique Notre-Dame de l’Assomption  est la plus grande de Nice.

La basilique Notre-Dame de l’Assomption est énorme et on la remarque encore plus parce qu'elle est sur la plus grande rue commerciale de Nice.

Il faut aussi remarquer ses 2 grosses tours carrées. Malheureusement, l'église était fermée.

Je sais que c'est une église mais j'imagine un chevalier qui essaie d'escalader le mur pour retrouver sa belle !

Nous nous sommes installés sur une terrasse face à ce mur.

Et oui, on est encore en train de manger! Resto libanais miam! 
Au retour, j'ai photographié le reflet de l'église sur le mur de verre de l'édifice voisin!

Nous ne pouvons pas visiter les églises, elles sont fermées. Au moins, elle sonne midi, j'aime !

Aussi, il y a une légende autour du coup de canon qui tonne à midi. Rassure-toi, il n'y a pas de balles dans le canon.

En 1861, un gentilhomme anglais (encore un Anglais!), Thomas Coventry, persuada la ville de Nice de tirer un coup de canon depuis la colline du Château pour marquer l’heure exacte de midi. Ce n'est pas la raison. Le gentleman voulait que sa femme sache qu'il est midi et qu'elle retourne à la maison car le matin, elle prenait une grande marche, placotait avec tout le monde, tellement qu'elle en oubliait l'heure.

Une légende est souvent compliquée. Ce n'est pas la vraie raison, le gentilmonsieur trippait sur les outils de mesure du temps. Il s'était organisé avec l’artificier du château pour l'avertir quand tirer.

C'est trop compliqué tout ça.

Le gentleman donna son matériel à la ville de Nice qui, depuis ce jour, tire du canon à midi tousvles jours.

La première fois j'ai fait le saut mais je me suis souvenue l'avoir lu quelque part.

Peu importe légende ou pas, le canon tire au coup de midi, accompagné des cloches des églises. La totale!

6
6
Publié le 10 mai 2023

Nous avons commencé notre journée par une visite au port. Nous y sommes allés en tram qui est juste l'autre côté de la rue et souterrain, donc pas de bruits.

Ça été facile et rapide. Cependant, dans notre wagon seulement, à chaque porte il y avait 2 policiers avec veste pare-balles et armes. Ils semblaient chercher quelqu'un !

Pourquoi un port là, parce qu'un roi a décidé qu'il fallait un port dans cette région marécageuse. Ça pris 150 ans à construire. On peut dire qu'il avait une vision à long terme. Le pauvre, il ne l'a jamais vu son port!

Je savais qu'il y avait de beaux petits bateaux bien colorés .

Il y a aussi de gros bateaux qui ne semblent pas intéressés Yves.
Ils sont mignons ces petits bateaux! 
Au bout du port, Notre-Dame du Port

Nous sommes tout près du Vieux Nice. Allons-y!

Nous marchons dans les petites rues et une eglise surgit. L’église Saint Jacques le Majeur appelée église du Gesù fut commandée en 1642 par la Compagnie de Jésus (Jésuites) .

Grosse église sur une petite place, pas évident d'avoir le recul pour photographier.  Remarque les détails ,  les couleurs.
Assez chargé ! 

On continue, on se cherche une place pour dîner, quelle surprise, je suis devant mon fond d'écran.

Comme nous voulions aller à Nice, je me suis cherché un fond d'écran et, le voilà . 
Le voilà en vrai. Pince-moi je rêve ! 
J'ai les sourcils froncés mais je suis de bonne humeur ! 

Il y a des terrasses tout autour de la petite place et nous sommes juste en face de la Cathédrale Sainte-Réparate, ça fait bizarre après l'avoir vue pendant des mois d'être là.

J'aime ces couleurs
Petite place avec quand même une cathédrale, un clocher à part et une belle grosse fontaine. 

Après, nous sommes montés sur la colline du château avec le petit train. C'est haut, belle vue et nous avons eu une belle surprise.

La cathédrale Sainte-Réparate et son clocher vue de la Colline du Château. 

Le château dominait Nice et avait des tours de garde. Il faut avoir beaucoup d'imagination car il ne reste RIEN. Quelques roches, un petit mur et une vue spectaculaire de Nice.

La mer, les palmiers, les toits rouges. J'aime ! 
Je ne sais pas si c'est un observatoire au loin. Le temps n'est pas clair de tout. Pluie?
Nous avons croisé un carrousel sur le chemin du retour.
Où sont les enfants ? Dommage!
7

Jeudi, j'avais rendez-vous à 11 heures pour ma coupe de cheveux.

J'étais évidemment prête tôt et comme j'avais besoin d'aller à l'épicerie, j'ai décidé d'y aller toute seule avant mon rv.

J'aime ça me promener, je ne connais pas toujours mon chemin même si j'ai regardé sur Google Maps avant de partir. Je pars toujours avec Maria mon GPS, c'est ma sécurité.

J'ai bien fait ça, j'ai même eu le temps d'aller porter mes achats à la maison.

En plus, il y a 2 portes pour entrer dans l'immeuble avec des codes. Je me suis souvenue des 2 codes. Voilà, maintenant c'est enregistré.

Je suis contente de ma coupe de cheveux, j'aime les petits salons de quartier. Il y a même une mascotte, un petit chien qui fait partie de la maison. Ça fait sympathique!

Retour à la maison pour dîner et en route vers la Cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas qui se trouve à 15 minutes à pied.

La cathédrale se trouve au fond d'une impasse. Oh là là, quelle splendeur

La cathédrale est l'un des édifices orthodoxes russes les plus importants et les plus anciens se situant en dehors de la Russie. 

Elle fut inaugurée en 1912. Elle est Inspirée de l’architecture de la très célèbre cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou que l'on voit sur toutes les photos de Moscou.

Elle évoque également la très belle cathédrale russe Saint-Sauveur-sur-le-sang-versé.

Elle a tout un nom cette cathédrale !

C'est tellement beau !  

Nous avons pu entrer à l'intérieur.

 Pas de photos,  j'en ai pris une seulement. 

Ce n'est pas la première église orthodoxe russe que nous visitons. L'intérieur est tellement différent de nos églises catholiques.

Un peu d'histoire

La Côte d'Azur et Nice ont toujours été des endroits appréciés par les gens riches et célèbres, beaucoup d'Anglais et de Russes.

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, la famille impériale russe et de nombreuses familles de l'aristocratie sont venues séjourner régulièrement à Nice. Ce qui entraina l'installation d'une importante colonie russe et ce qui entraina la construction d’un lieu de culte orthodoxe, l'un des plus importants hors de Russie.

Nous avons visité la crypte. Une gentille dame nous a servi de guide et nous a expliqué ce que représentait les objets et les vêtements. Beaucoup d'anciens vêtements que les prêtres portaient lors de grand messe. De toute beauté, brodé de fils d'or. Ces vêtements, une chasuble je crois, devaient être porté pour des occasions spéciales.

Petite parenthèse

Les Russes blancs est le nom donné aux Russes qui étaient contre la révolution et qui ont été forcés de s'exiler.

J'imagine très bien les Russes blancs s'enfuir avec leurs biens mais aussi avec des objets les rattachant à leur Russie.

La dame nous a dit qu'il n'y a qu'un seul Dieu et plusieurs religions. Pourquoi ne pas tous s'entendre ? Grande sagesse!

Il y avait plusieurs objets et vêtements ayant appartenu au dernier tsar, Nicolas 11. Il y avait une chemise portant des traces du sang du tsar blessé lors d'un attentat, il y avait aussi un de ses uniformes. Plusieurs photos de lui et de la tsariste. La dame a parlé un peu du massacre de la famille impériale.

Il y avait de vieux pianos ce qui l'amena à nous parler de sa vie privée. Elle vient de Géorgie, une ancienne république de l'URSS où elle y enseignait le piano. Suite à quelques guerres, elle a tout quitté pour se réfugier en France pour être en sécurité.

Nous avons été très chanceux de l'avoir comme guide. Elle a bien vu que nous étions intéressés alors nous avons eu droit à une longue visite. C'était émouvant de l'écouter parler. Elle a dû quitter la Russie mais son coeur est resté là-bas.

En sortant elle nous a suggèré d'aller voir la chapelle construite bien avant la cathédrale. Cette chapelle fut construite où est décédé d'une méningite le fils héritier d'Alexandre 11.

La chapelle était barrée,  pas de visite!
Une photo de nous où on ne mange pas, c'est rare!

Après cette belle visite, on retourne sur la Promenade des Anglais. Tout se fait à pied. On aime!

Depuis que nous sommes arrivés, la Méditerranée a toujours été calme mais là, il y avait des vagues. J'adore ce son.

Nous nous sommes installés sur une terrasse dans des fauteuils super confortables à siroter un Aperol Spritz pour moi et un Limoncello Spritz pour Yves. Miam!

Je n'ai pas souvent vu un bouquet de palmiers.
8
8
Publié le 13 mai 2023

Vendredi, nous voulons aller visiter encore une église, l'église Saint-Roch. Elle est loin, nous prenons le tram de l'autre côté de la rue, nous avons plusieurs stations, ensuite un transfert. On attend jamais longtemps. Quand nous sommes embarqués dans le 2e tram, il y avait un monsieur qui parlait tout seul, non il n'était pas au téléphone, il était à la limite de l'agressivité. Ouf il descend rapidement. Pas de chance, un autre embarque, lui aussi crie, j'avais juste envie de changer de place. Ouf ça été long mais il a fini par descendre. Triste les problèmes de santé mentale!

On finit par arriver. Ça valait la peine de prendre le tram, ça aurait été trop loin à pied.

Saint Roch est considéré comme le saint patron des chiens. Selon la légende, l'un d'entre eux lui aurait léché les plaies et apporté du pain quand il souffrait de la peste, lui sauvant ainsi la vie. Une autre légende.

L'église est ouverte, le temps d'entrer, les lumières se sont éteintes. Merci pour l'accueil.

Saint-Roch, le saint patron des chiens.

Dehors, sur la place, il y a un marché de fruits et légumes pour les locaux. Il a lieu 5 jours/semaine. Ça m'impressionne toujours de voir les fruits et légumes sur les tables et de penser que tout est à refaire chaque jour.

Il y avait même une vente à la criée. J'aime ! Trop loin pour les touristes.

 Le marché Saint-Roch 

On a vite fait le tour, il vente, ce n'est pas chaud, il est trop tôt pour dîner alors on reprend le tram pour aller dans le Vieux Nice.

On descend et on se retrouve sur la Promenade du Paillon où sur un des côtés se trouve le réputé lycée Masséna. Il est très ancien et immense.

Le réputé lycée Masséna 

Nous retournons sur la Promenade du Paillon qui fut, jadis une rivière qui était déchaînée et faisait de nombreux dégâts. Elle s’écoule maintenant sous terre à travers Nice dans un canal. Après son assèchement, la Promenade du Paillon a été créée dans l’ancien lit de la rivière.

L’idée était de créer un espace vert d’un genre particulier pour les habitants de Nice. Un espace de vie et en même temps le poumon vert de la ville. Quelle brillante idée !

La Promenade du Paillon est un endroit idéal pour les enfants, car il y a plein de jeux pour eux à plusieurs endroits.

De grandes créatures marines en bois les invitent à s’ébattre et à s’amuser. Baleine, dauphin, tortue et bateau sont des endroits merveilleux pour passer des heures de bonheur.

Yves s'est installé sous une araignée. 

La Promenade du Paillon est la preuve réussie qu’un “espace de vie” pour tous a bien été créé ici. Pourquoi ne pas en faire ailleurs.

Nous avons placoté avec une dame qui prenait une petite pause dans le parc. Elle nous a parlé du lycée évidemment mais surtout de ce merveilleux parc qui s'étend sur des kilomètres et elle nous expliquait que le projet n'était pas terminé. A un bout de la Promenade c'est la mer, à l'autre bout, il y a un gros édifice de béton qui va être démoli pour que la Promenade se poursuive. Génial comme projet.

La dame était sympa et nous a dit que nous étions les bienvenus et elle nous souhaitait un bon séjour. Charmant !

À l'abordage ! 

On poursuit notre chemin vers le Vieux-Nice.

Nous sommes repassés devant la cathédrale de la Sainte-Réparate qui fut mon fond d'écran et qui là, était ouverte.

Si tu cliques sur la photo, tu vas pouvoir l'agrandir pour voir les détails.

Comment ne pas partager ces belles photos! 

Ces fameuses croix que nous retrouvons dans les églises m'ont toujours intriguée. Je me suis enfin décidée à faire des recherches.

Enfin une explication ! 

Ce sont des croix de consécration qui sont disposées dans une église lors de la cérémonie de consécration de l’église.

Les croix de consécration sont ordinairement au nombre de douze (symbole des douze apôtres) sur les murs internes ou piliers de l’édifice, parfois sur les murailles extérieures.

Des colonnes torsadées  
De toute beauté ! 
La petite place de la Réparate 

On continue, une autre église ouverte, quelle chance nous avons aujourd’hui.

L'église Sainte-Rita dont c'est la fête en mai.

 Trop beau!
Pince-moi je rêve ! 

Bon, c'est assez les églises.

Nous poursuivons notre chemin au travers des ruellettes.

Nous sommes chanceux, il n'y a pas trop de monde. 

Nous aimons la bouffe indienne et les terrasses. Il vente, fait froid, on trouve la terrasse parfaite.

La toile fait un petit cocon. 
Placer dans une ruellette qui a un mur de verdure, mieux qu'un mur de béton. 
Miam miam 
Petite lampe au dessus de chaque table, le soir ça doit être bien romantique ! 
Le plafond à l'intérieur du resto.

Il fait froid, envoye à maison.

9
9
Publié le 15 mai 2023

Nous sommes passés souvent par la Place Masséna mais là, on a pris le temps de la regarder.

La Place Masséna est une des grandes places de Nice, elle est piétonne, dans le Vieux-Nice, tout près de la Promenade des Anglais donc, de la mer.

Elle est reconnaissable grâce à ses façades rouges et ocres, ses volets verts et son sol en damier noir et blanc.

Qui est cet homme perché ? 

Un artiste espagnol a imaginé sept statues perchées à une dizaine de mètres au-dessus du sol. Les statues représentent les sept continents.

L'ensemble de l'oeuvre se nomme « Conversation à Nice ». Il leur faut parler fort pour se faire comprendre.


Ici, nous en voyons 4. 
Les statues s’illuminent la nuit tombée. Ce doit être féérique ! 

Un côté de la place est bordé par l'immeuble des Galeries Lafayette.

L'immeuble fut construit en 1859. J'adore les couleurs. 

Tout le long de la place, il y a de nombreuses arcades.

Deux parties en demie-lune avec au centre la Fontaine du Soleil.

La Fontaine du Soleil. 

Il y a toute une histoire autour de la statue Apollon. La statue est mise en place en 1956.

Et la chicane commence. La dimension des attributs masculins d’Apollon fait également l’objet de pétitions par des niçois scandalisés. Le sculpteur intervient pour réduire l’objet impudique mais les moqueurs trouvent un nouveau surnom, désormais on parle de « puceau »... ah ah ah

La statue est alors déménagée et se promène dans la ville, personne en veut.

Il y a eu énormément de pression, et enfin, en juin 2011, le dieu Apollon retrouva sa place au centre du bassin. Il était temps!

Les cinq divinités-planètes qui émergent de l’eau et qui entourent Apollon sont restaurées et reprennent leur place: Gaïa (la Terre), Mercure, Mars, Saturne et Vénus. Ces bronzes remarquables sont l'oeuvre d'Alfred Janniot. Il a conçu ces groupes entre 1934 et 1937.

Gaïa la Terre est la déesse-mère, ancêtre des dieux. Elle tient dans ses mains un enfant qu’elle offre à l’eau de la fontaine. La déesse portant la chouette de la sagesse sur son épaule est accompagnée d'un taureau qui semble veiller sur elle.

Gaïa la Terre

Mercure nonchalant sur son cheval ailé regarde le soleil. Ce dieu multi-cartes patron des commerçants, des voyageurs, des voleurs, des médecins (ce qui n'a pas empêché un certain Médecin, maire de la ville, de le mettre au rebut) est aussi le messager des dieux.

Mercure 

Mars le poing tendu entraîne à la force du bras son cheval sauvage.

 Mars

Saturne court à côté du taureau. Il est tourné vers Mars, son voisin belliqueux qu'il ne semble pas craindre.

Sa main protège son visage des rayons de mars et Appolon.

Saturne 

Enfin Vénus fille de Gaïa jaillit de l'eau sur son dauphin. Elle tient délicatement ses longues tresses et tourne le dos à Apollon.

 Vénus

La Fontaine dans son ensemble est bien impressionnante et vaut le détour.

La Promenade du Paillon traverse la Place Masséna et on y retrouve le miroir d'eau dont Jean-François m'a bien parlé.

 le miroir d'eau 

Il doit être beaucoup plus spectaculaire l'été quand il fait soleil et que tout se reflète dans l'eau.

De nombreux jets d'eau partent à l'occasion, surprenant les gens. Les photos doivent être rigolotes.

Après avoir fait tout ça, ouf quelle journée nous sommes absolument épuisés ah ah ah.

Vive les vacances, on décide de retourner sur le bord de la mer, s'écraser sur un fauteuil.

Un Apérol Spritz pour moi, un Limoncello Spritz pour Yves 

Une photo de la même plage en 1920. Amusant de voir les maillots!

 Plage de galets ! 

Vive les vacances !

10
10
Publié le 16 mai 2023

La semaine dernière nous sommes passés dans une ruellette où j'ai eu le temps d'entrevoir l'intérieur d'un palais. Woow de l'extérieur, il n'y a rien à dire mais l'intérieur, de toute beauté.

On y va ce matin, lundi. Quelle surprise de lire que le Palais Lascaris a été construit au 17e siècle pour un Lascaris, neveu d'un des Grands Maîtres de l'Ordre de Malte.

Surprise, oui et non car nous sommes allés à Malte, nous avons visité des palais qui ne disaient rien de l'extérieur mais étaient de vraies oeuvres d'art à l'intérieur.

Le palais a appartenu à l'une des premières familles de la noblesse niçoise. Le Palais appartient à la ville maintenant.

Les plafonds sont admirables. 
 .
Quel escalier! 
J'aime bien ce petit coin paisible à côté de l'escalier. 

La ville a installé dans ce palais une imposante collection d'instruments de musique anciens.

Avant de passer aux instruments de musique, je fais un petit clin d'oeil à quelques dignitaires de l'Ordre de Malte.

On reconnaît bien la croix des Chevaliers.

La croix de Malte est aussi appelée la croix de saint Jean. Je me souviens, lorsque je faisais du ski au Mont-Habitant, les patrouilleurs de ski étaient de l'Ambulance Saint-Jean qui tire ses origines dans l'ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte. Elle a été fondée en 1877. Qui l'eût cru!

Patience pour les instruments de musique!

Le Palais Lascaris est divisé en plusieurs petits salons. Dans l'un, est conservé cinq portraits de personnages de l’Ancien Testament peints sur des panneaux de cuir doré ciselé qui viennent d'être restaurés.

Jesabel, Etan, Efer, Asalel et Raquel.  

Les personnages peuvent être identifiés car leur nom est inscrit en haut de chacun des panneaux : Jesabel, Etan, Efer, Asalel et Raquel. Ce sont des œuvres de qualité, rares et énigmatiques. Datant de la fin du XVIe siècle, ce sont les cuirs dorés historiés les plus anciens conservés en France. Ces peintures bibliques formaient vraisemblablement le décor mural d’une pièce.

Incroyable comme travail!

Enfin, nous y arrivons aux instruments de musique.

Remarque le 3e instrument à partir à la gauche, l'instrument tout en longueur.

La photo derrière semble être un banquet. Y-a-t-il des musiciens ? 
Quel bel intérieur de couvercle! 

Plusieurs pianos à 2 claviers.

Le dessin sur le mur derrière le piano est fait d'argent 
Celui-là est portatif
Des harpes 
Une drôle de forme!
Celui-là c'est pire, on dirait un serpent!
Mais qu'est ce que Tintin fait au palais? Il nous suit? On le croise souvent dans nos voyages. 

Ouf, il est temps qu'on sorte, c'est très humide à l'intérieur du palais, c'est froid. Allons retrouver le soleil.

Nous restons dans le Vieux-Nice et nous allons au Cours Saleya la plus grande rue piétonne, bordée de terrasses et où a lieu tous les jours le marché aux fleurs. Tous les jours sauf le lundi. Quel jour sommes-nous ? Lundi alors c'est le marché de brocante qui attire beaucoup de monde.

Du plaisir encore du plaisir

Nous avons placoté avec nos voisins que nous voyons sur la photo, ils arrivent, Des gens charmants qui n'habitent pas loin, des retraités qui venaient faire leur petit tour à Nice avec leur petit chihuahua.

Nous voyons beaucoup de gens avec de petits chiens. Ça leur tient compagnie et ça leur fait prendre plusieurs marches par jour.

Nous avons mangé notre première pizza, fromage, miel, noix et roquette. Miam!

Là encore, nous avons placoté avec la serveuse qui a dû nous trouver sympathiques car elle nous a offert un Limoncello. Bien gentil de sa part.

Nous étions sur le point de partir quand un joueur d'accordéon est venu s'installer près de nous et a chanté du Piaf, ensuite du Aznavour.

Tout un charisme 

Il chantait, il se promenait, une belle voix qui porte.

Ce qui fut encore plus agréable c'est lorsque la vendeuse a embarqué dans le jeu et s'est mise à chanter. Quel spectacle !

Les 2 s'accordaient bien (beau jeu de mot avec l'accordéon! Ah ah ah). 

Tous les 2 ont créé un atmosphère de fête.

Il a bien fallu quitter mais le coeur était joyeux.

11
11
Publié le 17 mai 2023

Aujourd'hui mardi, ce sera certainement la journée la plus chaude depuis notre arrivée mais jamais le matin.

Nous partons pour Villefranche-sur-mer, ça prend une demie-heure tram et bus.

Je viens pour mettre mon petit manteau vert, pas de manteau vert!

Le petit manteau est resté au resto. J'étais trop dans les nuages après un si beau spectacle.

Panique à Nice, ce manteau me suit partout, je peux le mettre en petit paquet au fond de mon sac et il ressort aussi beau.

Je trouve le numéro de téléphone du resto, il ouvre à 11h30, je quitte Nice à 10h30. Je laisse un message. Ça me stresse, je pars pour la Corse vendredi, je ne me vois pas perdre mon temps dans les magasins.

On part, j'appellerai à l'ouverture.

On arrive à Villefranche-sur-mer, bel endroit, vieux village.

C'est grâce à sa rade, son port, bien protégé et bien profond que Villefranche-sur-mer est occupée depuis l'antiquité.

Ça commence par une belle petite place.

On se promène et on arrive par hasard à ce qui m'intéressait le plus, la rue Obscure.

Un beau vestige du Moyen-Âge ! 

Un peu d’histoire,

La rue Obscure est située le long du premier rempart. Au début, au 14e siècle la rue Obscure était non couverte et elle permettait la circulation des militaires et facilitait les manœuvres. Elle est longue de 130m.

Après la construction de la Citadelle, le rempart du 14e siècle n'a plus d'usage militaire et est utilisé comme fondation pour l'agrandissement des maisons qui lui font face. Le recouvrement de cette rue s'échelonne du 16e siècle au 18e siècle en fonction du besoin des habitants. La rue s’obscurcit.

Des caves anciennes donnant sur la Rue Obscure servaient principalement d'abris pour les ânes et les chèvres. L'une d'elles, datant du xive siècle, recèle un puits.

La ville a ajouté des lumières. Avant, elle portait vraiment  son nom.

Plusieurs films ont été tourné dans cette rue. Ils pouvaient facilement tourner un film d'horreur mais je ne pense pas que de soit le genre de Jean Cocteau.

.  
Beaucoup de portes, est-ce des portes d'entrée pour des maisons? 
Ici, ça plus l'air de portes de cellules !  
Heureusement qu'il y a un peu de lumière , mais qu'est qu'il y a au bout?
Trop sombre, je vire de bord! 
Un peu de lumière mais après ? 

Le village a vraiment un esprit médiéval. J'ai de l'imagination mais là, je n'ai pas besoin de l'utiliser, c'est facile.

Ça monte.
Une autre petite place. 
La mairie, une chapelle et des rénos. 
On descend vers le port.
 Ça l'air sympa!
On a trouvé une belle place

En attendant mon repas j'ai rappelé au resto de Nice. Ça été long, la fille a cherché , elle est revenue sur la ligne: OUI elle a mon manteau. Ouf la journée va mieux se terminer. Je vais passer à la fin de l'après-midi.

un autre bon moment. 
Nous prenons souvent le menu du jour: ici, un délicieux rouget.  Depuis notre arrivée nous avons mangé souvent du poisson. Miam
Nous avons pris notre temps, nous étions très bien . Encore du placotage sympa avec nos voisines de table .
Petite pause avant de reprendre le bus pour Nice 

En arrivant à Nice, j'ai presque couru jusqu'au resto. Ouf, mon petit manteau vert était bien là. Merci pour l'honnêteté.

12
12
Publié le 18 mai 2023

Nice a une histoire riche qui remonte à 400 000 avant JC. Je vais essayer d'en faire un résumé.

C'est la Méditerranée alors il est évident que plusieurs peuples s'installent le long de la côte, les Ligures, les Celtes, les Phocéens. Des comptoirs sont installés, ils subiront plusieurs attaques avant que les romains n'y prennent le pouvoir en 154 avant JC.

Après la chute de l'Empire Romain au 5éme siècle, Nice commence à s'enrichir dans le commerce notamment avec Pise et Gênes. Elle passe de l'autorité des comtes de Provence à celle de Gênes en 1215.

A partir de 1265, Nice passe sous l'autorité des comtes d'Anjou mais, en 1388, Nice refuse de reconnaître Louis d'Anjou et se donne à la Savoie en 1388.

Petite petite parenthèse concernant les comtés en France. Les comtés représentaient l'Empire mais ils devinrent puissants et "indépendants" de la France.

Au 18e siècle, la ville n’est plus rattachée à la Savoie, mais au Royaume de Piémont-Sardaigne ; Nice se développe de plus en plus, les premiers touristes anglais arrivent , mais elle reste toujours tournée vers le sud, et la culture italienne.

En 1860, Napoléon III réclame l’annexion du comté de Nice et du duché de Savoie à la France pour ne pas perdre des zones stratégiques.

Nice est devenue une ville de loisirs au 19e siècle, accueillant les tout premiers touristes anglais, puis russes et du monde entier après la Seconde Guerre mondiale.

C'est compliqué l'histoire en Europe.

Revenons au palais des rois sardes qui est maintenant le palais de la Préfecture. La guide nous disait que c'est Bis l'Elysée . Le préfet représente le Président de la France. Il habite le palais où a lieu des rencontres officielles importantes.

Comme le Palais est occupé, habité, il y a très peu de visite permise. J'ai été bien chanceuse.

Très grand, imposant 
Juste au-dessus de l'arche d'entrée.  Ça ressemble a un devant de bateau
On dirait un hublot ouvert sur le ciel! 
Là,  ce sont des Anges.
Cette rosace est de toute beauté avec ses fleurs de porcelaine

La guide nous explique l'utilité de tous ces lustres à brillants. Chaque brillant sert à diffuser la lumière. Il y a aussi de nombreux miroirs dont un des buts est de refléter la lumière.

Ça brille!
L'empereur et l'impératrice 

Lorsque Nice a été intégré à la France, cette statue représente la République plutôt raide et la jeune fille qui représente Nice et qui lui offre DES FLEURS la richesse de Nice à l'époque.

En 1860, Nice s'offre à la France 
 Quel travail, c'est tout le tour de la pièce. 

Une pièce double, en camaïeu, tout dans les mêmes teintes, douces, féminines, pièce qui sert encore, les femmes peuvent prendre un thé et discuter de sujets importants.

On prend un thé et on discute sérieux. 
Là c'est un coin plus tristounet, celui des hommes.
Un drôle de pot de fleurs
Une table pour un banquet 

Et là, entre les 2 petites tables, il y a une porte secrète. Il n'est pas question de voir les domestiques se déplacer avec des plats, ils doivent prendre la petite porte dérobée. On a vu ça dans bien des palais. PAS de domestiques.

Ça pouvait servir aux Nobles quand ils voulaient passer inaperçus en se rendant secrètement dans une chambre où autre lieu.

Une petite porte dérobée. 

C'est ma plus belle pièce, la galerie Jules Chéret

C'est léger 
Rigolo 
 Aérien 

J'ai bien ri quand la guide a parlé de Tintin et le Lotus bleu.

Encore Tintin ! 

Merci à la guide, je retourne chez moi en repassant par le marché aux fleurs.

13
13
Publié le 27 mai 2023

Tranquille aujourd'hui,

 Place Garibaldi 

Dîner sur une terrasse, il paraît qu'il a neigé la nuit dernière à Montréal.

Notre premier dîner sur une grande place
En charmante compagnie 
Le menu du jour, un magret de canard miam 

Petite parenthèse sur Gilles Beaupré, (j'ai fait une erreur le nom est Beaudry, désolée) un gars qui a un blog super intéressant: Mes quartiers. Il propose des circuits sur les différents quartiers de Montréal exemple, Hochelaga, Mile-End, Verdun et j'en passe. Ça m'a fait redécouvrir Montréal. Et bien Gilles a fait un trajet sur Nice.

Je n'ai pas vraiment suivi le trajet comme je le fais à Montréal mais j'ai lu le blog et c'est comme ça que j'ai appris, entre autre, qu'il y avait de nombreuses fresques qui recouvraient les façades des édifices sur laplace Garibaldi. .

C'est la seule place en Europe qui est décorée en trompe l’œil sur ses 4 façades, la place Garibaldi est unique. Les dessins sont inspirés par les photographies prises de 1860 à 1910.

C'est tellement bien fait, il faut le savoir.

Difficile à voir mais ce sont tous des trompe-l'oeil ! 
Merci Gilles, je ne l'aurais pas vu sans toi.
Garibaldi au centre de la place 
 .

Après un si bon dîner, une petite marche s'impose. Nous ne sommes pas très loin du port, pourquoi ne pas aller repérer le quai de notre bateau.

Mais non, ce n'est pas lui. Mais il est beau.

On marche, on marche, toujours agréable de regarder de beaux bateaux, et là, c'est un très beau volier.

Nous avons marché jusqu'au bout du port, il n'y a pas d'affiche mentionnant CroisiEurope mais je suis certaine qu'on ne va pas le manquer.

On pourrait prendre le tram qui nous emmènerait en face de la maison. Nous décidons de marcher pour revenir et une grande partie de notre marche est sur la fameuse Promenade des Anglais.

Soupir, nous quittons demain.

14
14
Publié le 30 mai 2023

Voilà la fin de notre première étape. Nous devons quitter l'appart à 11h. Il tombe des clous. Il faut changer nos plans, on va porter nos valises au bateau en tram, ça va bien.

Mais on ne peut pas embarquer sur le bateau et ils n'ont pas de salle d'attente. Il y a 3 personnes à la barrière dont un est venu au Québec alors on placote.

on peut revenir à 16 heures.

On repart, on reprend le tram jusqu'au centre commercial, il pleut encore un peu. C'est pas bien bien intéressant mais..... on fait le tour des étages, 4 je crois. Ça ne nous ressemble pas trop comme boutiques.

Il est temps de dîner, il n'y a pas de restos, que des cafés et comme la pluie semble s'être calmée nous sortons, on va bien trouver quelque chose, nous sommes sur Jean-Médecin leur Sainte Catherine.

On se trouve une place sur une terrasse à l'abri dans un fauteuil confortable. Il était temps, ça fait longtemps que l'on marche, je commence à avoir le dos en compote.

On prend notre temps, la rue est piétonne, on regarde le monde passer. C'est incroyable de voir tout ce monde qui se promène, on ne penserait jamais qu'il pleut, c'est comme un beau samedi ensoleillé sur la Sainte Catherine.

Après dîner, après avoir étiré le temps, on fait quelques boutiques et on décide d'aller prendre un verre près du bateau.

On retourne au port en tram, on se promène et on finit par se décider et on s'installe sous les arcades et on attend, il ne pleut plus.

Suite dans le prochain carnet de voyage : la Corse, île de Beauté.

La Belle des Océans 
15

Nous avons passé 2 semaines à Nice dans un appart où on pouvait tout faire à pied ce que nous apprécions le plus dans nos locations. On pouvait aussi prendre le tram qui était de l'autre côté de la rue, tram qui se rendait à l'aéroport.

De plus, cet appart était un des plus grands que nous avons loué, grand comme celui que nous avons à Montréal. Chaque pièce avait un balcon, celui du salon avait une table et des chaises où nous nous installons pour souper. S'il faisait trop froid ou pluvieux il n'était pas triste de manger dans la salle à manger qui possédait des portes-fenêtres donnant sur le magnifique parc de l'autre côté de la rue.

Quelle vue de notre balcon! 
Certains matins, un groupe de gens faisait  du tai chi.

Depuis Paris, nous avons fait une belle découverte en prenant le Plat du jour qui nous est souvent recommandé par le ou la serveuse. C'est toujours délicieux, varié. Quand tu manges tous les jours au resto, ça nous évite de choisir et nous donne l'occasion d'essayer des plats qu'on ne connaît moins.

Une dynamique serveuse qui nous a parlé de son frère qui vivait au Québec et de sa fille qui voulait venir étudier à Montréal nous a fortement recommandé le Plat du jour, veau parmigianna et penne au pesto. Ce fut notre choix, elle courut à la cuisine pour les réserver et est revenue placoter avec nous.

Miam miam 
Je ne connais pas ce poisson, du rouget. Là aussi recommandé par le serveur. Miam!

Au resto, on a eu de belles rencontres avec les serveurs et les serveuses. Ils nous disaient que les Québécois étaient toujours gentils, souriants, pas compliqués. Ça fait toujours plaisir à entendre et a permis de beaux échanges .

Au resto les tables étaient moins collées qu'à Paris, pas de voisins "de coude" mais des voisins de table, là encore de beaux échanges. Faut dire que notre accent est reconnaissable et les gens aiment les Québécois, nous en avons profité .

Le Vieux-Nice avec ses ruellettes et ses belles couleurs.

 .

Son port avec ses bateaux colorés

 .

Son bord de mer avec la farniente

Silvie avec son Apérol Spritz et Yves avec sa découverte,  le Limoncello Spritz ! 
Ah qu'on est bien!

Voilà une dernière photo pour clore le bilan

Le bonheur, je te le souhaite, au Québec ou ailleurs!
16
16
Publié le 30 mai 2023

Commençons par la Promenade des Anglais et son architecture Belle Époque avec ses façades monochromes dans des tons pâles.

En voici quelques-unes.

Le Palais de la Méditerranée 
Hôtel Negresco 
Musée Masséna 

Maintenant allons dans le Vieux-Nice où les façades sont plus colorées

La place Masséna est très colorées 

La place Garibaldi est plus discrète mais sa particularité se sont ses trompe-l'oeil

Place Garibaldi 
Remarque le trompe-l'oeil,  les volets sont réels et les balcons de fer forgé.  Le reste est un trompe-l'oeil 
Plus visible ici le trompe-l'oeil 
 Les volets verts qui sont présents presque partout et les palmiers en fleurs.
.  
 .
 .
J'aime beaucoup les cordes à linge. 
17
17
Publié le 30 mai 2023

Au fil de nos promenades, j'ai pris quelques photos cocasses.

voilà le première que je t'ai montré. 
 .
La petite chaise bleue de la Promenade des Anglais 
Nous arrivons dans le quartier  indien
18
18
Publié le 30 mai 2023



Un bouquet de palmiers, c'est assez rare, la plupart du temps il n'y en a qu'un seul à la fois ?!
Le parc devant chez nous 
Celui-ci a une petite ombrelle!
Il est petit mais il porte une belle fleur. 
Ces grands fouets sont mes préférés parce qu'ils sont devant chez moi.
Des fleurs de cactus, remarque les balcons en fer forgé 
 .
19


Le marché aux fleurs
 .
Regarde la façade et ses dessins.
Remarque le balcon ouvragé ! 
Photo prise sur ma rue, boul. Victor Hugo. Remarque les détails de l'architecture ! 
Ici aussi c'est sur le boul. Victor Hugo. Nous habitions sur une très belle rue!
Les oiseaux du paradis en arbustes me font craquer!
 .
 .
 .
 .
C'est toujours étonnant de voir des fleurs pousser sur un vieux mur. Il suffit d'une graine apportée par le vent!