Carnet de voyage

La Corse, île de Beauté

Par
13 étapes
36 commentaires
19 abonnés
Dernière étape postée il y a 412 jours
Par Silvie
Maintenant que nous quittons Nice, nous embarquons sur la Belle des Océans de CroisiEurope pour faire une croisière, le Grand Tour de la Corse
Mai 2023
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 18 mai 2023

Nous quittons notre appart demain vendredi dans l'avant-midi. Nous pouvons aller porter nos valises sur le bateau.

Ensuite, nous irons sur la Promenade des Anglais, s'installer sur une terrasse pour dîner et y passer du bon temps avant d'embarquer officiellement sur le bateau.

Je t'emmène avec nous.

2
2
Publié le 19 mai 2023

Nous avons quitté notre appart à 11h. Notre projet, aller porter nos valises au bateau et en attendant l'embarquement à16h nous voulions aller sur la Promenade des Anglais, s'écraser et prendre un dernier Spritz.

Il PLEUT zut de flûte on va porter nos valises en tram, c'est pas si mal. Et, quelle surprise en arrivant au port de voir la Belle des Océans. Gros bateau pour 130 personnes, mais faut dire que c'est un bateau de mer.

Il est bien gros ce bateau!
 C'est bien lui la Belle des Océans

Ça y est nous sommes à bord.

3

Jour 1 vendredi

Embarquement à 17h

Présentation de l'équipage et cocktail de bienvenue ..... présentation de l'équipage remis a demain

Dîner 8 personnes à la table, des gens gentils, tous des Français

et soirée animée à bord

Navigation de nuit

Jour 2 samedi

Conférence

Excursion : Ajaccio et les îles Sanguinaires

Chants et musique corse à bord

Jour 3 dimanche

Porto et Les calanques de Piana en bateau local

Jour 4 lundi

Visi5e guidée de Bonifacio

Découverte des îles Lavezzi en bateau local

Souper dans une auberge traditionnelle, chants et guitares corsés

Jour 5 mardi

Visite guidée de Porto Vecchio

Jour 6 mercredi

Départ pour la journée Cap Corse avec dîner inclus

Jour 7 jeudi

Visite guidée de Calvi et de sa citadelle

Conférence

Apéritif sur le pont soleil

Soirée de gala

Jour 8

Débarquement à 9h

Direction l'aéroport vers Montréal

4
4
Publié le 31 mai 2023

Nos valises sont déjà rendues à notre cabine,

Elle est très bien notre cabine, un lit double, suffisamment de rangement pour défaire nos valises.

Très bien la cabine

Mon Yves est à la porte d'entrée, à droite la salle de douche, à gauche le rangement.

 .

Nous avons même un petit salon avec un hublot de belle grandeur.

La salle de douche est minuscule et quand ça brasse, ce n'est pas évident. Heureusement, il y a des barres partout.

Fonctionnelle 

Un peu d'info sur le bateau.

Notre cabine est au Pont 4 à côté de la réception et du salon où a lieu les rencontres.

Le salon du 4e 

Au Pont 3, la salle à dîner, le matin le déjeuner est servi en buffet.

 Notre table est près de la fenêtre. 

au Pont 5, la piscine

On pourra y dîner une fois dans la semaine. 

Au Pont 7, le pont soleil

Lorsque le bateau quitte le port le jour, on nous sert un verre pendant que nous prenons les photos du départ. 

Le bateau a été construit en 1990 et rénové en 2014.

Il mesure 103 mètres de long par 15 mètres de large

Il a 7 ponts

130 passagers, 65 cabines, toutes avec vue extérieure.

73 membres d'équipage.

Voilà, la présentation est faite.

5
5
Publié le 23 mai 2023

Hier, nous avons eu un bon repas et nous avons rencontré nos compagnons de table. Tous Français et charmants. Deux couples et une tante accompagnée de sa nièce. Nous avons passé un bon moment ce qui est de bon augure pour la croisière.

Nous nous retrouvons au déjeuner-buffet. Grand choix de pain, viennoiseries, confiture (pas maison) fromage, fruits, céréales, oeufs sur demande et j'en passe.

Nous avons tous plus ou moins dormi parce que ça brassait beaucoup. J'ai pris de nombreux bateaux de mer et c'est la première fois que ça brasse. Aujourd'hui c'est le calme plat.

Nous sommes arrivés à Ajaccio et nous avons du temps libre pour visiter la ville.

Mais avant il faut que je fasse une couture à ma casquette car j'ai bien peur qu'il ne pleuve.

Mes casquettes ou chapeaux sont toujours trop grands je dois faire de petites coutures pour les ajuster. C'était faIt sur ma casquette mais mon amoureux a perdu la sienne, il était bien content que je lui prête la mienne le temps de s'en touver une. Ça n'a pas été long, il a trouvé à Nice mais comme il fait beau je mets mon chapeau.

Arrivée en Corse avec la pluie, je n'ai pas le choix il faut que je rapetisse ma casquette. J'apporte toujours mon petit kit de couture et sur le bateau, il y en a aussi.

Je m'installe, j'essaie d'enfiler mon aiguille grrrrr impossible! Je sors dans le passage et notre charmante femme de chambre est là. Elle a rigolé un peu et ce fut enfilé rapidement. Vive la jeunesse! Voilà, c'est cousu, je peux affronter la pluie.

Nous avons été très chanceux, la pluie n'a pas durée.

On nous a dit que la Corse vit principalement du tourisme. Encore un autre pays.

Ajaccio est la capitale et la plus grande ville de la Corse.

Nous nous sommes promenés dans la vieille ville, c'est charmant.

La mairie sur la grand place 
Une ruellette comme je les aime 
Un beau bouquet garni.

On a visité la citadelle Miollis datant de 1492.

Petite parenthèse : ça me dit quelque chose cette date, Christophe Colomb découvre l'Amérique. Oh là là c'est pas croyable !

 Ella a été construite à un point stratégique pour proteger la ville des attaques maritimes.  
Nous allons entrer dans la citadelle 

La citadelle s'est transformée au fil des années et a été occupée jusqu’à récemment par les services militaires de l’État.

Plusieurs projets sont à l'étude.  

Depuis 2014, la ville d’Ajaccio se demande quoi faire avec la citadelle. Elle aimerait l’aménager en la valorisant en tant que patrimoine exceptionnel du centre-ville.

J'en ai profité pour laver mon foulard dans l'ancien lavoir.

Après le dîner nous partons en bus pour notre première excursion.

Fait important, Napoléon est né à Ajaccio d'une famille de petite noblesse. Rien ne le prédestinait à devenir empereur.

Grandiose! 
Est-ce qu'il a mal à l'estomac ?  

Bye bye Napoléon, notre prochaine halte est pour saluer un autre Corse bien connu: Tino Rossi.

Tu te doutes bien que c'est un arrêt dans un cimetière. J'aime les cimetières européens, ils sont tellement différents des nôtres.

La maisonnette de Tino Rossi est sobre. Que signifie la Croix de Malte sur la tombe de Tino ? Le guide ne savait pas!

Grand maman Eva aimait bien Tino. 
 Un village de mini maisons
 .

Le guide nous a expliqué qu'en Corse il était important pour chaque famille d'avoir sa chapelle pour y installer les morts, car selon leurs traditions les morts ne sont pas enterrés. Ce sont des insulaires il est important de se souvenir de ses morts.

Il est de leur devoir, par respect pour leurs morts, de bien entretenir la chapelle familiale et de venir se recueillir auprès de leur famille.

C'est la première fois que j'entends parler de ce rituel de deuil.

Intéressant !

On reprend la route pour aller voir les îles Sanguinaires. Il ne fait pas beau alors je n'ai pas été impressionnée. Par contre il y avait une tour génoise.

Ce n'est pas mon premier voyage en Corse, j'y suis venue il y a très longtemps, en 1979. je souviens que c'était beau mais je me souviens très bien des tours gênoises.

Ces tours sont distribuées à travers la Corse pour se protéger. Il y a toujours 2 tours qui se "voient" si l'ennemi approche, le feu est mis dans la tour et chaque tour doit faire la même chose ainsi toute la Corse est avertie et peut se préparer à se défendre ou se cacher.

Impressionnantes ces tours!

Jadis, il y avait des moulins à vent.

Ils sont là mais n'ont plus leur chapeau, il ne reste que la tour!

Les îles Sanguinaires sont moins intéressantes quand il fait un temps ouach

Pourquoi ce nom:

Pour certains, ce nom serait à cause de la couleur des roches au coucher du soleil, pour d'autres se seraient en raison de la couleur des fleurs qui deviennent rouges au grès des saisons. Moi, je n'ai rien vu de rouge!

Il y a des phares sur les îles. 

Ils font de l'aquaculture et on a vu de petits bateaux de pêche.

Ce sont de petits bateaux 

Au retour nous avons eu un bel accueil avec serviettes chaudes et drink. Ce fut bien apprécié.

6
6
Publié le 23 mai 2023

Dimanche

Ah Bonifacio! c'est une petite ville INCROYABLE. J'y suis allée il y a très longtemps, ce que je voulais voir c'est Bonifacio de la mer comme toutes les photos pas possible que l'on voit.

Je commence par te montrer la petite ville de l'intérieur.

 .
C'est mignon
 .
J'adore les petites villes
Ça tient les murs? On voit ça souvent.
Tu te vois grimper ces marches tous les jours avec les commissions? 

il faut remonter à l’époque où la ville ne cherchait qu’à se protéger. Les portes étaient quasiment infranchissables : inexistantes en rez-de-chaussée, on accédait aux maisons par une échelle que l’on remontait ensuite derrière soi… là au moins, il y a des escaliers même abruptes. J'ai mis seulement 2 photos mais il y en avait beaucoup plus.

Les temps ont changé, aujourd'hui il y a des portes. 

Avant d'aller en mer, commençons par une histoire:

Le Roy d'Aragon a, selon la légende, fait creuser un escalier à main d’homme dans la falaise de calcaire en une nuit par ses troupes, lors du siège de Bonifacio en 1420. L'escalier a 189 marches toutes aussi irrégulières les unes que les autres.

Je n'ai pas besoin de te dire que je n'ai pas emprunté cet escalier!

On aime les légendes mais en réalité, cet escalier a été réalisé sur une durée plus longue, par les moines franciscains, pour accéder à la source d’eau potable située dans une grotte au pied de la falaise, le puits Saint-Barthélemy.

Aujourd'hui le puits est fermé car il est trop difficile d'accès.

Attache ta tuque, on part en mer et la première photo que je te montre est ce fameux escalier et la ville de Bonifacio accrochée à la falaise.

Oh là là merci pour moi, je n'ai pas l'intention de descendre cet escalier!

Bonifacio de la mer est un vrai rêve.

La particularité de Bonifacio est l’intelligence avec laquelle cette ville a été construite : tout a été pensé en vue d’un avantage stratégique contre les attaques ou sièges éventuels.

Il est difficile pour nous de penser de cette façon mais il faut remonter bien avant la Nouvelle-France.

Des canalisations ont été également creusées permettant d’acheminer l’eau de pluie récoltée sur les toits vers une citerne dissimulée sous l’église.

Le bastion date du 13e siècle Ouf, reouf

Bonifacio, perché sur la falaise!

Vue de la mer, c'est époustouflant

L'AUTRE photo représentant si bien la Corse
 .

Nous poursuivons notre balade en bateau vers les iles Lavezzi . Je ne connaissais pas mais, mon frère Jean-François qui y est allé m'a dit qu'il ne fallait absolument pas que je manque ça.

Heureusement, il ne pleuvait pas mais le temps était tristounet.

Les îles Lavezzi est un archipel classé réserve naturelle et offre des paysages à couper le souffle.

C'est très beau les formes rondes de ces pierres
Le guide nous a dit que les algues foncées étaient le poumon de la Méditerranée 
Il y a de belles plages.

Je pourrais en mettre plein d'autres. Pince-moi je rêve !



Comme chez nous, les phares ne sont plus habités car ils sont tous automatisés 
C'est beau rare cette couleur d'eau 

On revient au bateau, ravis mais un peu stressés car la route est sinueuse, étroite sur le bord du précipice. Nous suivons l'autre bus de CroisiEurope, le chauffeur est souvent obligé de klaxonner pour avertir qu'il passe car il y a un virage en épingle à cheveux, on ne voit pas de l'autre côté Ouf c'est au 5 minutes disons 10. C'est beaucoup.

Donc c'est une excellente idée de nous accueillir avec une serviette chaude et surtout, un drink.

7
7
Publié le 24 mai 2023

Lundi, nous allons faire une excursion avec un bateau local pour admirer les Calanques de Piana.

Avant de faire notre tour de bateau, nous partons en bus et allons visiter Porto.

Une idée de la beauté du paysage 
 .
 Vue du bus.

Les paysages sont grandioses.

Porto est une toute petite ville.

 .

Leurs escaliers m'impressionnent.

 .
Notre excursion dure la journée alors dîner au resto.

On reprend la route vers les Calanques de Piana où nous embarquons dans un bateau local.


Nous quittons Porto en bateau

Les Calanques, c'est un univers de roches, il y en a qui sont rouges, d'autres couvertes de verdure.

Des roches rouges 
 .
 . 

Je termine avec le Rocher Percé

 Différente des autres roches

Pince-moi je rêve !

Nous avons toujours un bel accueil avec la serviette chaude et le drink

8
8
Publié le 1er juin 2023

Aujourd'hui, nous commençons par une visite à Porto Vecchio. Mignonne petite ville .

L’église Saint Jean-Baptiste porte le nom du patron de Porto-Vecchio.


L'église Saint-Jean-Baptiste 

Sa construction fut terminée au 19ème siècle et son histoire n’est pas banale… Lorsque les habitants des campagnes arrivèrent dans la ville, ils voulurent retrouver la même architecture que leurs églises.

Le clocher de l’église est donc une réplique de celui de la ville de Quenza, la « capitale » de l’arrière pays. 

L’église n’est en fait pas tout à fait finie. Ce sont les dons des habitants qui ont permis à l’église d’exister telle qu’elle est aujourd’hui. Le manque d’argent a limité les projets.

L'intérieur est de toute beauté 
C'est un trompe-l'oeil magnifique 
Que dire des vitraux? 
Et des icônes ? 
Remarque la rangée de lampadaires 
Ce doit être très beau lorsqu'ils sont allumés. 2 hirondelles se promènent dans le ciel. 
Très jolie la ruellette 
Un mur de verdure 
Encore de la verdure sur la façade d'un resto.
Là c'est un balcon où même un arbre réussit à pousser
C'est invitant une telle entrée 
Bye bye Porto Vecchio 

La visite est terminée nous retournons dîner sur le bateau.

Quelle chance, il fait beau et chaud et c'est au tour de notre table de dîner sur le Pont 5, près de la piscine. Comme le temps était incertain, jusqu'à maintenant il n'y a pas eu de dîner dehors. Aujourd'hui le soleil brille et c'est à notre tour de dîner dehors.

Quelle chance nous avons eue,  la température était parfaite.

Pour la première fois, nous avons un après-midi de navigation donc, congé d'excursion. Tout le monde est content, depuis le début que nous galopons.

Pendant que Yves se repose dans la cabine, moi je passe l'après midi sur le Pont 5 à écrire mon carnet de voyage, à admirer le paysage, à ne rien faire du tout, tout en buvant un verre de vin. C'est tranquille !

La belle vie! 

La journée n'est pas terminée. C'est aujourd'hui que nous allons souper dans une auberge typique.

Nous reprenons le bus pour une vingtaine de minutes.

En arrivant, grave question, allons nous nous asseoir dehors ou dedans. Ce sont de grandes tables avec des bancs, sans dossier. Pas très confortable alors qu'à l'intérieur ce sont des chaises. Nous votons pour l'intérieur.

Cette auberge est rustique, beaucoup de poutres, de bois. C'est grand, il y a des tables pour 8 personnes. Ça me fait penser à une cabane à sucre.

Nous avons débuté par un apéro, une liqueur de pêche bien bonne et servi dans de beaux petits verres. Ma voisine trouvait que les verres seraient bien jolis quand elle sert du Porto chez elle. Je lui ai demandé si elle avait un grand sac. Elle m'a regardé avec de grands yeux. J'ai fait rire tout le monde en parlant d'une anecdote avec une amie d'enfance.

Quand nous allons dans les boutiques mon amie et moi et qu'elle voit quelque chose de beau, elle disait qu'elle allait le mettre dans son sac pour lapporter chez elle. Évidemment, c'est une blague mais j'ai toujours trouvé ça rigolo.

Revenons à l'auberge

Les plats sont mis sur la table et une personne s'offre à servir.

Ratatouille particulièrement bonne, de la polenta et du cochon cuit à la broche, il y en a pour une armée !!

Quelle belle façon de servir. Ils mettent les plats sur une planche de bois et les serveuses placent la planche sur la table. Tu as remarqué, ce sont des Creusets, ça pèse une tonne!

Les filles doivent être claquées après la soirée.  Les plats sont lourds et elles courent tout le temps! Ouffff!

Après arrivent les fromages. Il y eu une réaction forte, c'est énorme comme portion. Les serveuses nous ont assurés qu'il n'y avait pas de perte.

Ils sont très bons les fromages corses. Les 3 étaient d'intensité différente.

J'ai découvert la confiture de figues. Miam

Ils sont délicieux ces fromages. 

Les toilettes sont à l'extérieur, entre 2 services j'en profite. Un homme est devant moi, il me dit: ça me fait penser aux cabanes à sucre.

C'est évident qu'il est déjà venu au Québec, ça ne s'invente pas une telle comparaison, il faut l'avoir vécu. On a placoté, l'attente a été moins longue.

Après le repas, nous sommes sortis dehors, c'est vraiment un très bel endroit.

Il y avait même des chants corses.

On ne peut pas trop s'attarder car le bateau nous attend pour partir vers Bastia. Il est certain que nous serons en retard. Le premier bus part, nous le suivons. Les chauffeurs connaissent le chemin, ça roule.

On approche, on reconnaît l'environnement, nous sommes tout près du port et là, tout arrête.

Que se passe-t-il ? On essaie de voir, ça ne bouge pas non plus de l'autre côté de la route. Ça avance un peu, notre chauffeur fortille, il essaie de dépasser l'autre bus, il arrête, reprend sa place derrière, ça bouge l'autre côté, des voitures passent. Notre chauffeur réessaie de doubler et réussit.

Oh là là je ne sais pas si j'ai bien vu, c'est un gros yatch sur une remorque qui prend toute la largeur et semble avoir de la difficulté à avancer, je ne sais pas trop pourquoi.

Bravo à notre chauffeur et lorsque nous sommes arrivés près du bateau les gens de la sécurité nous ont laissé passer sans aucune vérification.

Le bateau est parti peu après ouf.

Petite parenthèse, lorsque nous sommes embarqués sur le bateau à Nice, il y avait un système de sécurité comme dans les aéroports.

Nous devons montrer notre carte d'embarquement que le bateau nous a remise, nos sacs passent dans un sas et nous aussi.

Ils vérifient toujours les cartes d'embarquement mais pas toujours nos sacs.

Fermer la parenthèse !

9
9
Publié le 1er juin 2023

Nous sommes déjà mercredi, jour 6.

Nous partons pour la journée vers le Cap Corse. C'est loin, beaucoup de temps en bus. Mais encore de supers paysages.

Beaux paysages 

Nous commençons par visiter un vignoble. Nous sommes accompagnés de nos voisins de table.

Un homme nous explique très bien la fabrication du vin. Ils font du rouge, du rosé et un muscat qu'on aura la chance de déguster plus tard.

En très bref, 3 catégories de vin. Ceux qui sont élevés dans des fûts de chêne, en stainless ou en béton. Oui oui, tu as bien lu: dans des cuves de béton ! J'en avais déjà entendu parler mais là, c'est du concret.

Le baril de chêne, le contenant de béton et celui derrière en stainless!

Nous allons dans une autre pièce pour la dégustation. Il y a plusieurs tables faites de gros barils, dessus il y a de la charcuterie et du fromage pour ne pas boire le ventre vide.

Ma copine me dit: il y a des bouteilles partout, dommage, mon sac est trop petit. Ah ah ah elle refaisait la blague de mon amie d'enfance. Je vais lui écrire pour lui dire que sa blague est maintenant en France, enfin, en Corse.

On reprend la route pour aller dîner.

Enfin on voit des oliviers. On les reconnaît par la couleur de la feuille,  gris argenté.  (Photos prises du bus) 

Ça y est, ça recommence la route étroite et sinueuse. En plus on passe sur un vieux pont a une seule voie, qui semble branlant.

Prière de ne pas regarder en bas!

Ça tourne, d'un côté ensuite, de l'autre côté, ça klaxonne.

Le chauffeur doit klaxonner pour avertir qu'on est là ! 
J'ai chaud, j'ai chaud!  

Après avoir fait une pause photo, on fait une longue pause pour dîner enfin, c'est pas que j'ai tellement faim mais après tous ces virages en épingles à cheveux c'est bien cet arrêt.

Je croise le chauffeur je le remercie et le félicite, c'est un excellent chauffeur. Il me répond qu'il est habitué. J'ai insisté pour qu'il prenne le compliment.

Les tables sont à l'intérieur, tout est vitré, c'est agréable, c'est un bel endroit.

Ce sont de très grandes tables encore une fois, nous sommes avec nos copains et d'autres aussi qui me racontent leurs aventures au Québec. Un nous a même dit qu'il était allé rejoindre une copine à Val d'or, il a fait de la motoneige et bien d'autres histoires.

On va faire un tour sur le bord de la mer avant de prendre la direction d'Erbalunga.

Vois-tu la planche à voile derrière nous? C'est en Corse que j'ai vu mes premières planches à voile.
Nos copains de table, des gens bien gentils. 

Bon, on repart vers Erbalunga un charmant village du Cap Corse.

Bel accueil 
Erbalunga est un ancien village de pêcheurs.  

Les peintres l'affectionnent pour son pittoresque.

 .

Sa Tour date du 16ème siècle. Elle a été érigée afin de protéger le village et surveiller l’arrivée de bateaux issus du commerce maritime.

La tour est passée par de nombreuses périodes de destruction et de reconstruction provoquées par les guerres. 
Cette porte donne accès à la tour.
Les ruelles sont étroites 
Celle-ci est couverte!
 Un vieux toit et un nouveau, on voit que la tradition perdure.
 Bye bye Erbalunga 

Pour terminer notre journée, nous avons notre souper de gala.

Mais après s'être taper 6 heures de bus sur une route sinueuse, la plupart des gens sont fatigués et moi, la clim m'a achevée, je commence un rhume zut de flûte.

Le cocktail 
Miam miam 
Les présentations sont toujours originales et appétissantes ! 

Nous avons passé une très belle journée. Le souper était délicieux.

10
10
Publié le 2 juin 2023

C'est notre dernière journée complète à bord, nous débarquons demain du bateau et, en route vers Montréal.

J'ai passé une très mauvaise nuit, gros rhume.

Il reste une excursion, les villages de Balagne, ce sont de petits villages médiévaux accrochés à flanc de colline (pour s’éloigner des attaques des barbares venus de la mer).

Départ à 8h30, retour à 13h, ce sera sans moi je n'ai pas l'énergie pour partir si longtemps. Mes copains me raconteront. Un couple y va, l'autre va faire un tour à l'île Rousse où notre bateau est amarré.

Mon Yves décide de rester avec moi, que c'est gentil! Nous aussi on va aller se balader et pourquoi ne pas dîner à terre. Bonne idée surtout que c'est un buffet et que le dîner est à 14h, c'est tard.

On commence à faire notre valise. Il y a beaucoup de rangement dans la cabine alors tout est ou accroché ou dans les tiroirs.

Nous avons chacun une valise cabine, c'est incroyable de voir tout ce que l'on peut y mettre, même moi, une fille. Le chauffeur de taxi ne nous croyait pas que nous partions 3 semaines avec une petite valise. Nos copains du bateau ont été surpris eux aussi quand ils les ont vues. En plus, comme nous étions en croisière avec le même monde pendant une semaine, j'en ai apporté un peu plus.

Donc, je commence par remplir mes sacs de compression que je trouve très pratiques. Je n'utilise pas toujours la 2e fermeture éclair. Les sacs sont pratiques aussi une fois arrivée à destination, j'ouvre le sac et je le met dans le tiroir.

Bon, en route pour la vieille ville.

 On longe le port.

Nous passons encore devant une belle tour et à côté, un phare.

Encore une tour génoise ! 

Cette tour qui fait partie du palais des gouverneurs et est dans la citadelle.

Musée de Bastia 

C'est joli les rues commerçantes, ils ont suspendu des décorations.

Les guirlandes sont différentes d'une rue à l'autre  
Il y a 3 rues commerçantes ont de belles petites boutiques. 

Église Saint Charles Borromée fut construite par les Jésuites.

en plein cœur du centre historique   

Nous sommes très contents que le marché soit encore ouvert. Le marché est couvert et offre une grande variété de produits.

J'adore les marchés ! 
Quel beau choix! 
Une belle place. Remarque les arbres, c'est comme s'ils avaient été taillés et que les feuilles repoussaient au bout des branches.

On s'installe à une terrasse, on regarde le menu du jour, rien ne nous attire parce qu'il y a de la pieuvre au menu.

Miam on partage le plat, on placote avec le serveur, un jeune qui, avec un copain, a comme projet d'aller au Québec pour quelques mois, les gars ont déjà une copine à Montréal. Beau projet!

On retourne au bateau et on va retrouver nos copains au buffet. Comme nous partons demain, j'ai mis dans un sac (discrètement) du pain et du fromage pour la route qui risque d'être longue.

Mes copains qui ont fait les villages de Balagne me disent que nous n'avons rien raté. La route était longue et le guide les a abandonnés dans un petit village où ils en ont vite fait le tour.

Plus tard, on va prendre un verre sur le Pont 5.

Profitons de la vie!
 la belle vie
Les nuages sont accrochés aux montagnes! 

On a pris l'apéro avec nos copains de table pour la dernière fois. Ce fut très agréable.

Ensuite, nous descendons pour notre dernier repas.

Le menu du dernier souper à bord 

Petite anecdote au sujet du vin.

Remarque le choix du vin, il y a un vin d'Espagne Sangre de Toro. Et bien, ce vin rappelle des souvenirs à Yves. Il en buvait quand il était jeune parce qu'il était pas cher et ....pas très bon....

Comment peut-il se retrouver sur la table de CroisiEurope ? Mystère et boule de gomme!

Le premier soir, nous avons eu droit à un vin Corse qui était bon. Alors chaque soir, on demandait au serveur du vin Corse. Le serveur nous regardait ...sans sourire... et finissait par aller chercher le vin Corse.

On a dit au revoir à nos copains, on devrait se revoir le lendemain pour le déjeuner.

Plusieurs vont avoir un bus qui les amène à l'aéroport. Nous, nous avons déjà nos billets de tram qui nous conduit direct à l'aéroport, il est juste au bout du port.

Ça y est les valises sont faites.

11
11
Publié le 2 juin 2023

Ça y est, c'est vendredi, dernière journée.

Nous nous sommes réveillés tôt, nous sommes fébriles.

En ouvrant les rideaux, j'aperçois un très beau lever de soleil.

Ça commence bien la journée ! 

La valise est bouclée nous allons prendre notre petit déjeuner, saluer les copains. Nous avons échangé nos courriels, à suivre.

Nous devons quitter la cabine à 9 h nous sommes prêts avant, nous partons.

A la sortie du bateau, nous réalisons qu'il y a une navette jusqu'au tram. Ce n'est pas loin mais on va avoir une grosse journée.

Nous sommes au terminus du tram donc il est certain que nous allons être assis, je préfère ça.

Nous arrivons à l'aéroport, nous déposons nos valises et c'est l'attente.

Notre avion quitte à 13 h 15, nous arrivons à Montréal à 15 h 55.

C'est pas croyable, ça prend 7-8 h se rendre en Europe et au retour, ça ne prend que 3 h.

Ah ah ah Vive le décalage horaire.

Un vendredi, à Montréal, à l'heure de pointe avec un chauffeur qui ne sait pas comment fonctionne un GPS et se trompe de route grrrrrr ça met ma patience à dure épreuve.

Je respire par le nez et je prend le temps de regarder dehors.

Incroyable comme la nature s'est développée en 3 semaines. Le gazon est vert, les feuilles des arbres sont sorties, les fleurs aussi.

Quel bel accueil.

Bienvenue chez nous.

12
12
Publié le 2 juin 2023

Faire le tour de la Corse en bateau était une excellente idée. Ça nous a évité d'être toujours sur leurs routes vertigineuses. Ouf

Intéressant de visiter un cimetière, ça fait bizarre de dire ça mais le rapport des Corse avec leurs morts est bien différents de nous. Le cimetière que nous avons visité était impeccable, bien entretenu. Est-ce que les familles vont visiter leurs morts? ça je ne sais pas si ça se fait encore mais, au moins une fois dans l'année il y a la fête des morts.

La Corse porte très bien son surnom d'île de Beauté. La Corse, c'est la mer et ses différentes teintes de bleu, ses montagnes fabuleuses, ses roches arrondies, bien polies.

Bonifacio accrochée à la falaise.

La Corse, c'est avant tout des paysages plus que beaux, un panorama majestueux.

Sans oublier son excellent vin, ses charcuteries, ses fromages.

Comme nous étions en croisière, nous avons été peu en contact avec les Corses mais, les quelques échanges étaient sympathiques. Les Corses par rapport à la France, les Québécois par rapport au Canada.

Voilà c'est terminé.

Rendez-vous en septembre où nous serons à Valence en Espagne.

Merci de nous avoir suivis et merci pour vos commentaires.

13
13
Publié le 2 juin 2023


 .
 .
Le figuier a des fruits, regarde bien!
 Accroché à la falaise
Figuier de barbarie!?
 .
Un abricotier?