Carnet de voyage

L'Andalousie avec Silvie et Yves

Par
20 étapes
27 commentaires
Par Silvie
Nous quittons l'hiver québécois pour nous réchauffer sous le soleil de l'Andalousie
Février 2020
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

L'hiver québécois n'est pas toujours facile. Il est bien agréable de partir vers des lieux plus chauds pour couper l'hiver. Les choix ne sont pas faciles parce que nous ne supportons pas la chaleur.

Cette année, nous faisons un test avec l'Europe, le sud de l'Europe. Si nous aimons, si la température nous convient, nous aurons de belles destinations en vue.

Nous débutons par Cordoue, Grenade et nous terminons par Malaga sur la Costa del Sol

Nous quittons notre Québec frisquet pour le doux soleil de l'Andalousie. Nous serons partis du 5 au 27 février. Il ne fera pas très chaud mais plus que ce que nous pensions, autour de 20-22 degrés. J'aime bien voyager avec une petite laine. La nuit s'est froid, autour de 7 degrés.

L'Andalousie a subi (mais aujourd'hui je dirais a bénéficié) de l'influence arabe. L'Andalousie a aussi des origines multiples (maures, juives, catholiques, gitanes). Imaginez l'architecture et la bouffe.

Nous ne faisons que 3 villes pour cette année: Cordoue, Grenade et nous terminons par Malaga. Nous avons loué un appart dans chaque ville.

Un petit aperçu avec la photo de la Rue des Fleurs à Cordoue, l'Alhambra de Grenade et l'Alcazaba de Malaga

Nous avons déjà fait quelques réservations: La Mosquée-Cathédrale à Cordoue, l'Alhambra de Grenade et un souper-spectacle de FLAMENCO pour la Saint-Valentin que nous allons passer à Grenade. Olé

J'espère que ça va être aussi fleuri que sur ces photos prises sur le Net.

Vous venez avec nous?

Hasta luego

Silvie et Yves

2
La vue de notre terrasse à Cordoue  

Cordoue le 7 février 2020

Nous sommes installés à Cordoue au Mirador Altos de Santa Ana

Notre locateur nous avait donné rendez vous devant l'église de Santa Ana car s'était plus facile que nous donner rendez vous entre l'église et le couvent des Carmélites (encore habité )

Yves s'est  fait une copine!
L'église Santa Ana qui est notre voisine immédiate. Mais se sont les Carmélites qui font sonner les cloches. J'adore  
Nous avons un drôle de voisin. 

Le jeudi a été bien occupé à se rendre en train de l'aéroport de Malaga à Cordoue en TGV, on aime.

Ensuite, les courses. On a pu voir que nous sommes situés dans le centre piéton. Ce qui nous convient très très bien.

Nous allons certainement traverser cette place tous les jours
C'est  mignon les kiosques à journaux et à loterie  
Wooow il y a des oranges dans l'arbre  
Nous croisons partout de petites églises dans cette Espagne catholique  
Les colonnes d'un ancien temple romain en pleine ville. Mais, attendez, il y a bien mieux 
Un pont romain encore bien solide 
D'un côté le poste de garde très bien conservé  
De l'autre côté, au bout du pont, la porte romaine donne accès à la ville oů la Mosquée cathédrale domine 
La porte romaine 
Des petits prennent une pause devant un des murs de la gigantesque Mosquée Cathédrale  
3

Nous commençons notre journée par le Marché Victoria où nous allons remplir un petit creux de tapas

Bon choix de tapas.
Miam miam, un Vermouth complète le tout 
De beaux iris en février  
Il y a de nombreuses rues décorées de pots de fleurs. Voyez-vous le braseiro au bout de la rue? Ce n'est pas chaud chaud 

Nous nous dirigeons vers notre visite guidée de la Mosquée Cathédrale. Étrange comme expression, ce n'est qu'à Cordoue que nous parlons d'une Mosquée-Cathédrale. Les musulmans ont conquis la péninsule ibérique pendant plusieurs siècles, Cordoue était la ville la plus importante de cette époque. La Mosquée fut agrandie à trois reprises, elle est immense et quand les rois chrétiens chassèrent les musulmans, ils en firent une cathédrale. Il y a encore des messes, tous les jours.

Le Campanile a été construit par dessus le minaret.
C'est gigantesque  
Ça tient encore debout? Quels architectes!
Plafond fantastique  
Le plafond tout en mosaïque 
Les mosaïques viennent du Maroc et ont été posées une à une à la main 
On marche, on marche et là, nous sommes dans la cathédrale wooooow
On voit les arches de la Mosquée à gauche 
Il y a un genre de musée au centre 
St-François d'Assise dans une robe d'apparat  
Plutôt tristounette la religion catholique  
C'est la première fois que je voies que l'on porte autant de respect aux tailleurs de pierre. On voit toutes leurs signatures.  
Un dernier regard sur cette splendeur. 
Dans la cour intérieure les musulmans plantèrent des oliviers, des palmiers, les chrétiens, des orangers. Tout est encore là.
Après une journée si bien remplie quoi de mieux qu'un verre de rouge sur notre terrasse  
4

Relaxe ce matin. Notre seul but est un marché aux puces, le plus gros de Cordoue. Après, on se perd dans les rues.

Pour se rendre aux Puces El Arenal, nous devons repasser par le pont romain qui passe par-dessus un fleuve Aqualquivir, peu d'eau, pas navigable.


Juste avant le pont nous croisons la statue de St Raphaël qui a vaincu la peste. 

Le marché aux puces est immense, un marché de locaux. Le premier marché sans bouffe sniff sniff

Nous sommes de retour, de l'autre côté du pont. Yves est assis au fond, à l'ombre . Ça fait du bien s'asseoir et bouffer.
Nous avons eu la chance d'entendre 3 chanteurs de flamenco. Eh oui, je suis bien en Espagne  

Ce qui est charmant à Cordoue ce sont les pots de fleurs suspendus sur les murs des ruellettes.

Nous sommes en février, ici il y a des fleurs à l'année  
LA ruellette des fleurs 
Au bout de la ruellette, un patio fleuri avec sa fontaine. 
Qu'est-ce qu'on voit au bout? Un clocher wooow 
Nous avons souvent des surprises au bout des rues. 
De retour sur notre terrasse pour l'apéro.  J'adore  
Les cactus sont là à l'année  
Un autre point de vue de notre terrasse 
Les cloches commencent tôt le matin 
5

Quelle belle journée aujourd'hui, notre plus chaude quand même avec une petite laine

Ça vous rappelle des souvenirs? Moi, c'est Chez Piché le dépanneur derrière chez nous sur Barré. 

Nous avons eu de belles surprises, en écorniflant passer les premières portes, on découvre de beaux patios fleuris. Les patios de Cordoue sont reconnus. Au mois de mai, les patios privés sont ouverts à tous afin de les admirer. Il y a probablement un concours du plus beau patio.

Woow 
Je me suis permis de les photographier  
De beaux balcons fleuris  
Ça fait joyeux 
Un balcon fleuri de  fleurs de métal  

Au hasard nous avons découvert une autre ruellette toute fleurie

Ce doit être très agréable de vivre dans cette ruellettes. Les proprios se passent le mot pour la fleurir. Bel environnement  

Autre surprise pas indiquée du tout, une ruellette se terminant sur un patio fleuri où il y a de minuscules échoppes occupées par des artisans.

Aucune indication, il faut être curieux et oser entrer. 
Les échoppes ne sont pas plus grandes que dans les médinas du Maroc. Souvenir d'un autre temps!
Une petite église située juste à côté d'une école pour petits
Les petits babillent en suivant leur prof 
Vous pensez que c'est une petite église mais non, c'est une basilique elle est extrêmement profonde. 
Sur les places, grandes ou petites, il y a très souvent des fontaines. 
Très belle statue d'un philosophe juif. La communauté juive de Cordoue était la plus importante du monde ibérique du XIe siècle  
Playa de Corredera est un lieu emblématique de Cordoue comme la Playa Major de Madrid
Des arcades tout autour, des marchands, des restos, des cafés.  
Nous sortons de la playa par une porte sous les arcades 

Là, nous nous dirigeons vers une autre porte, la porte Almodovar. J'ai eu un choc en passant la porte, nous sommes arrivés au XXIe siècle, plein de voitures, de bruits, de gens ouf, nous vivons dans la vieille partie de la ville, dans la forteresse, avec ses ruellettes, un autre monde.

La porte Almodovar  vue de la vieille ville 
La porte, de l'autre côté du temps ha ha ha
Un autre monde, une autre époque  
Près de la forteresse, un parc avec ses orangers couverts d'oranges et ses arbres sans feuilles du mois de février. 
Nous avons marché toute la journée sur ces petits cailloux pointus, il est temps de prendre une pause. 
Même les escaliers sont faits de cailloux  

Aujourd'hui, je veux manger une paella j'ai regardé dans le Routard qui conseille un resto. En arrivant, j'ai réalisé que nous sommes passés devant ce resto hier. Il est sur le coin d'une rue et je le trouvais charmant. Quel hasard!

Le resto El Choto 
Miam miam, une des meilleures que j'aie mangée  
Une autre pause avec un guitariste  
Une pensée pour notre monde laissé sous la tempête  
Je vous envoie le ciel bleu de Cordoue 
Beau et chaud aujourd'hui,  nous soupons sur notre terrasse. 
Je ne m'en lasse pas 
6

Promenade dans les rues pour commencer notre journée

On y croise encore des pots de fleurs sur les murs. 

On s'arrête dans un petit coin pas très bien indiqué. Los Patios de la Marquera s'avère être un marché gourmet avec une quinzaine de stands variés. On s'installe à une table et le gentil serveur nous apporte nos tapas, un verre de rouge pour Yves, une Sangria pour moi.

Belle cour intérieure avec les stands tout autour. 
Un autre coin qui fait moyen-oriental. C'est charmant. 

Ensuite, c'est une visite importante à Cordoue, L'Alcazar des rois chrétiens

La forteresse dominait le fleuve à une époque lointaine où il y avait beaucoup d'eau donc beaucoup de navigation c'est ce qui a amené la richesse à Cordoue. Il fut aussi le siège de l'inquisition pendant 300 ans ce qui est bien moins drôle.

Un roi chrétien nous accueille, j'ai l'impression de me retrouver a l'époque des croisades. 

Je monte dans la tour qui me donne une vue spectaculaire.

Vue sur les jardins 
Vue sur les écuries  
Vue sur une autre tour, des palmiers et au loin, la Mosquée Cathédrale  

Ensuite, dans une grande salle, nous découvrons des pièces de mosaïques romaines du temps de l'empereur Auguste. Elles ont été découvertes sous la grande place de la Corredera au moment de sa restauration. Quelle chance!

Un beau motif géométrique  
Brr il fait peur  
Dans le couloir, un sarcophage romain du 111e siècle.  De toute beauté! 
Dans les sous sol, de très rudimentaires bains arabes. 

Les jardins de l'Alcazar sont remarquables par leurs bassins en enfilade.

Est-ce qu'Isabelle se trempait les pieds dans les bassins pour se rafraîchir ?  Ça ne devait pas être permis.
J'imagine Isabelle la Catholique se promener dans ses beaux jardins. 
Les cyprès et les arbustes sont très bien taillés  
Qui est-ce que l'on voit au loin?

C'est Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon qui écoutent la grande demande de subvention de Christophe Colomb afin d'équiper des bateaux et de partir à la recherche d'un meilleur chemin pour se rendre en Inde.

Va-t-il découvrir les Indes? L'avenir le dira ha ha ha 
Les jardins sont immenses 
Encore des orangers 
Il y a des bancs de pierre un peu partout à l'ombre ça incite à prendre une pause. 
Il y a aussi des citronniers. 
Des marguerites blanches pour maman 
Bye bye l'Alcazar bye bye Cordoue  

Nous quittons Cordoue pour Grenade. Zut de flûte nous n'avons pas pris le bon train, 2h de retard. On s'en fout, ce n'est pas si grave.

Nous sommes arrivés à Grenade, de toutes petites fleurs nous souhaitent la bienvenue
7

Il est clair que Grenade est le paradis des motos. Pas des vélos, pas des piétons et pas des autos. Il faut toujours faire attention même dans une rue piétonne qui est accessible aux motos. Est-ce permis, je n'ai pas la réponse.

Heureusement qu'elles sont bruyantes, on les entend venir. Il y a une université importante, d'où les motos! 
Remarquez le lampadaire moderne, l'architecture et les arbres sans feuilles de février  
Ce sont de vraies fleurs, c'est joli 

Notre logeur nous a donné le nom d'un resto à tapas typique tout près de l'appart , c'est son préféré Los Diamantes sur la calle Navas. On y passe à midi et demi, pas un chat. On reviendra plus tard.

On voit une rue pleine de petits coeurs, pour eux aussi c'est la Saint-Valentin demain.

On se promène wooow nous voyons le Corral del carbon. Un ancien caravansérail (Une halte, un hébergement sécuritaire pour les marchands faisant la route de la soie ou des épices). Ça m'a toujours fascinée. Souvenez-vous nous avons couché dans un caravansérail en Turquie.

Le Corral del Carbon a, plus tard, servi pour vendre du blé, ensuite du charbon d'où son nom.

Aujourd'hui on y produit des spectacles à ciel ouvert  

Nous avons fait un marché bien spécial.

Le marché Alcaiceria, comme le Grand Bazar d'Istanbul en bien plus petit. Je n'avais plus l'impression d'être en Espagne. 

Nous revenons au resto, il est plein à craquer......

Nous en avons choisi un autre qui est très bien. Nous avons mangé une assiette de poissons à partager. Délicieux  

Après le dîner, nous marchons vers la cathédrale qui a été bâtie sur une ancienne mosquée.

Ce n'est pas la cathédrale, c'est la chapelle royale rien de moins. À visiter un autre jour. 
On s'approche  
Wooow c'est rare qu'on a du recul. La cathédrale est magnifique  
Ouf 
D'un peu plus près  
Il y a 2 orgues identiques, face à face. J'aurais bien aimé les entendre. 
Wooow les colonnes, les plafonds, de toute beauté  
Il y a des vitraux partout, ça fait entrer la lumière  
Que de détails,  que de travail!
La sacristie est grande, les miroirs aidaient les prêtres à s'habiller  
Beau toupet.... 
Les chapelles tout autour sont incroyables ! 
C'est grand et en argent, je ne sais pas ce que ça représente mais c'est impressionnant.  
Après la cathédrale, nous croisons ces 2 petits églises de quartier  
Un mur plein de détails sur la grande place Bib-Rambla 
Sur la façade d'un mur. 
Terminons cette journée par une petite place garnie d'une fontaine et de belles petites fleurs en ce mois de février. 
8

Les musulmans ont occupé l'Andalousie pendant des siècles. Lorsque les Rois catholiques ont pris Cordoue, les musulmans se sont réfugiés à Grenade et par la suite ils furent refoulés dans le quartier Albaicin avant d'être expulsés de l'Espagne. C'est un très court résumé de l'histoire.

C'est le quartier où nous avons notre souper spectacle de flamenco. On va se promener dans l'après-midi, on prendra l'apéro sur une terrasse et hop, le spectacle.

Le quartier est dans les hauteurs. Nous avons pris un petit bus et c'était ÉPEURANT de le voir circuler dans les ruelles avec des piétons des 2 côtés. J'ai toujours peur d'être accrochée par un miroir.

On descend au Mirador San Nicolas. Un mirador, c'est un point de vue

Oh là là l'Alhambra et la Sierra Nevada et ses pics enneigés  
J'ai le soleil en plein dans les yeux 
Là on voit bien les pics enneigés  woooooow
Nous voyons la Sierra de plusieurs points de vue. 
Un autre point de vue, au loin, qui domine, la cathédrale de Grenade. 
Belle façade fleurie d'un resto 
Une église sur une petite place 
L'entrée d'un monastère qui est tout un ensemble 
C'est agréable de se perdre dans les ruellettes 
Joli comme tout 

Nous nous sommes perdus dans les ruelles et ruellettes. Dans les rues marchandes, j'avais beaucoup plus l'impression d'être dans une médina au Maroc qu'en Espagne. L'influence musulmane est très présente.

Qu'est ce  qu'il fait là ? On a toujours un véhicule dans le dos et non, malgré l'étroitesse ce n'est pas piéton. 
Quelques tables dans la pente 
Ben oui, il y a une voiture! 
Ouf après avoir marché marché dans le ''souk''  on prend une petite pause au son de guitaristes 
C'est une belle Saint Valentin 

Après la pause, on continue à se promener et........ on arrive tout près de la cathédrale, tout près de chez nous ah ah ah la distance est vraiment incroyable.

Comme il est tôt nous décidons de retourner à l'appart prendre une pause et on reprendra le bus pour le resto.

C'est la Saint-Valentin, nous avons réservé ce souper-spectacle de flamenco depuis longtemps. Mon amie Jovette nous avait recommandé Jardines de Zoraya.

Ce fut au-delà de nos attentes.

La terrasse est fermée, chauffée par les braseros. Souper délicieux, charmante compagnie  
Après le souper, nous nous installons dans la salle de spectacle, vin rouge et sangria
Ils sont 5 un danseur, une danseuse, un chanteur, un guitariste, un violoniste. Les 5 tapent du talon. 
Elle est excellente 
Le danseur aussi est excellent. 

Une soirée de rêve.

Nous avons rencontré un couple de québécois sympa avec qui nous avons placoté. Nous étions dans le même avion, le monde est petit.

Retour en bus, agréable de voir Grenade tout éclairée. Il est 10h, il y a un monde fou partout.

Je soupire.

9

Relaxe, aujourd'hui on n'a pas de but précis.

Une fontaine entourée d'arbres sans feuille.
De l'extérieur les églises ont l'air de rien, petite et banale 
Mais, de l'intérieur wooow 
Grandiose 
Il y a quelque chose sur tous les murs
Les plafonds sont splendides  
Un lampion pour maman 
Cette église semble avoir un minaret comme clocher! 
L'hôtel de ville ?  
Un kiosque où les gens semblent suivre un cours de danse. Ils ont l'air de bien s'amuser.  
Belle grande roue 
C'est là que nous sommes passés hier avec le bus et aujourd'hui, il y a encore plus de monde! 
Plusieurs ponts piétons enjambent la rivière. Ils datent de l'époque romaine!  
Terminons cette journée avec quelques fleurs  
Une beauté ! 
10

L'Alhambra est composé de plusieurs parties, L'Alcazar, une forteresse militaire, un palais royal. Une nouvelle branche de rois musulmans construisit une cité de palais. Il ne faut pas oublier les jardins.

En 1492 lorsque les rois chrétiens prennent la ville, ils mettent fin à 8 siècles de domination arabe et, heureusement, ils ne détruisent pas tout.

La visite a durée 3 heures ouf, il fallait suivre le guide et le groupe. On s'en est mis plein la vue. Je vous met une série de photos sans nécessairement les expliquer, je me suis perdue dans tout ce dédale.

En bas, il y a un potager qui est encore exploité  
Un coin pour méditer  
Il me semble que j'installerais  une petite table, de bons fauteuils, une bouteille de vin et une bonne compagnie.
Les arbustes tout bien taillés  
Un ancien aqueduc qui amenait l'eau de la Sierra Nevada. Encore des gens brillants.
Un côté  
De l'autre côté, la lumière change
Mignon comme tout  
Une fontaine au centre de cette petite place 
Une autre place , la cour des Lions
Au milieu, cette fontaine entourée de lions imparfaits. Pour Allah, rien n'est parfait. 
Un peu plus près pour les détails du mur. 
Un plafond de dentelle 
encore et encore de la dentelle
Plafond de bois 
.
De toute beauté
Ça fait plus chrétien que musulman  
.
Il n'y a pas que les plafonds et les murs, il y a aussi des planchers magnifiques
À  droite, on voit bien l'ancienne muraille  
Un autre bout de la muraille avec la Sierra Nevada en toile de fond
Grenade  
Le toit d'un hôtel de luxe 
Un magnolia en fleurs

Je n'ai jamais eu autant de difficulté à choisir mes photos.

Difficile de reproduire tant de beauté

11

Lundi, on visite le monastère des Chartreux.

J'ai souvent critiqué les lieux de cultes catholiques qui sont débordant de richesse. Il me semblait que les religieux devaient faire voeux de pauvreté. Ici, c'est scandaleux mais absolument MAGNIFIQUE.

Le monastère de la Cartuja 
Jusqu'ici c'est sobre 
Le cloître est inspirant  avec ses orangers
Oufffff 
Plafonds extra 
Il y en a beaucoup  
Je suis sans mots 
Le réfectoire pour les  moines est sobre, quelle différence!
C'est le même moine qui a fait tous les tableaux  
Tous les tableaux sont encore plus sinistres, ça devait couper l'appétit  
Petit clin d'oeil amusant avant de quitter  
J'en ai assez vu 
Quelle belle rue pleine d'orangers. 
Il semblerait que la Plaza de toros est encore utilisé. J'espère qu'ils ne mettent pas à mort les taureaux!
Très peu de murales en Andalousie  
Si vous agrandissez la tête de ce monsieur vous allez voir qu'il fume un joint  ha ha ha
12

Nous avons pris notre temps aujourd'hui nous avons commencé par une délicieuse paella.

On a pris notre temps et on s'est régalé 

Après, nous continuons nos visites d'édifices religieux. 2 en ligne ouf

Commençons par la basilique de Saint-Jean de Dieu


Basilica San Juan de  Dios
Voici un côté de l'entrée avec un citronnier
De l'autre côté, la même fontaine et les assiettes de porcelaine au mur 
Ça commence 
De plus près  
Photo prise du 2e 
Une des chapelles 
De la dorure
Encore de la dorure
La tête de Saint-Jean-Baptiste, lugubre!
Les reliques sont encore plus lugubres .
Les plafonds sont splendides  
Superbes 
Un petit clin d'oeil dans l'escalier de la basilique  

Très belle basilique, nous poursuivons avec le monastère San Jeronimo qui ne se compare absolument pas à celui des Chartreux, il est beaucoup plus sobre, enfin presque.

L'entrée du monastère sur le côté  
Les cloîtres sont toujours inspirants  
Quel bel escalier! 
Le réfectoire est froid. Écoutons Yves et son sermon
Ha ha ha 
Dans le monastère il y a une superbe église  
Magnifique! 
Quels artistes! 
Une chapelle 
Dans un racoin…. pas de restauration!!  

Oufff les Espagnols étaient très catholiques. On le voit bien dans tous leurs lieux de culte.

Je finis notre journée avec une belle fleur.
13

La chapelle royale de Grenade fut construite sur l'ordre d'Isabelle la Catholique et Ferdinand d'Aragon qui voulaient être enterrés dans la ville où avait eu lieu la plus grande victoire sur les musulmans.

Grande frustration, interdiction de prendre des photos. J'ai mes photos de l'extérieur et j'ai pris des photos sur le web pour l'intérieur.

J'en profite pour vous raconter l'histoire d'Isabelle la Catholique et de Ferdinand d'Aragon.

Isabelle la Catholique, un vrai chef

Les 2 souverains s'emparent de l'émirat de Grenade mettant fin à des siècles d'occupation musulmane. En reconnaissance, le pape leur décerna en 1494 le titre de Rois Catholiques. L'inquisition est mise en place et les Juifs d'Espagne sont expulsés, les Musulmans aussi. L'inquisition se répendit dans d'autres royaume. L'HORREUR!

L'état espagnol veut pour base l'unité de foi, il rompt avec les trois religions qui existaient depuis l'invasion musulmane de 711. Bien triste

Isabelle et Ferdinand sont reconnus aussi pour l'aide accordée au Génois Christophe Colomb qui veut établir une liaison directe avec l'Asie à travers l'océan Atlantique. C'est plus comme ça qu'on les connaît.

Christophe a convaincu Isabelle la Catholique en lui disant qu'elle avait tout à gagner dans l'aventure qui devait permettre d'évangéliser de nouveaux peuples.

Et l'Amérique fut découverte.

La chapelle royale est au coeur de Grenade. J'imagine les dames en robes longues accompagnées de leur chevalier. 
Tout est en dentelle 
C'est époustouflant.  
Leurs corps sont en réalité dans la crypte  
Tout en marbre  

Leur mausolée est à l'égal de l'impact qu'a eu leur règne

C'est notre dernière journée complète à Grenade demain jeudi nous quittons en bus pour Malaga.

Il y a beaucoup de couleur à Grenade  
Décoration originale devant une boutique  

Bye bye Grenade

14

Jeudi matin nous avons décidé de prendre un taxi de notre appart pour nous rendre au terminus d'autobus et de prendre un taxi aussi de la gare d'autobus à notre appart de Malaga. Gros luxe, ça nous a coûté le double du bus, de 3E à 6E soit 8$ à la place de 4$ ha ha ha.

Petite histoire de Malaga qui fut fondée par les Phéniciens vers 800 av JC. Malaga est sur le bord de la Méditerranée alors il est évident que d'autres peuples s'y sont installés.

En 1487 les Rois Catholiques s'installent et finissent par expulser tous les non catholiques.....

Les Rois Catholiques, c'est Isabelle la Catholique. Souvenez-vous qu'elle a financé Christophe Colomb. Avec la découverte de l'Amérique, le commerce se développe et permet à la ville de se développer aussi. Des marchands français, anglais et allemands s'y installent.

Aujourd'hui son développement économique est surtout le trafic maritime international, l'activité portuaire mais aussi et surtout NOUS, les touristes.

C'est bien agréable de terminer un voyage par une ville sur le bord de la mer.

Nous sommes arrivés à Malaga, le chauffeur de taxi sait très bien où il va, il franchit une démarcation où c'est bien indiqué que seules les personnes autorisées peuvent le faire. J'ai bien compris, il a franchi la porte d'une muraille de Malaga pour rouler dans le quartier piéton oh là là il nous laisse à la porte.

Une fois installés à l'appart, nous quittons pour faire les courses.

Le premier vrai regard sur Malaga, au coin de notre rue, le temple romain et l'Alcazaba que nous visiterons un autre jour.

Vendredi, petite promenade autour de l'appart, ensuite dîner où notre logeuse nous a conseillé, le mercado Atarazanas.

Le mercado est le marché principal de Malaga, il est très grand, il y a de tout, fruits, légumes, viande poissons et j'en passe. De nombreux bars à tapas aussi mais il faut manger debout, mon dos ne me le permet pas. Nous avons mangé à l'extérieur à la chaleur d'un brasero. Moi qui croyais que je pourrais mettre mes jupes et mes sandales à Malaga......

Le mercado a une belle structure métallique et a gardé son énorme porte de marbre des anciens chantiers navals de l'époque musulmane.

Belle porte de l'époque musulmane  
Wooow la verrière, il y a un vitrail avec un vieux voilier. Celui de Christophe ?  
Il y a de tout, un marché comme je les aime 
Nius sommes sur le bord de la Méditerranée. Poisson frais garanti  
Les tomates sont énormes, on a vu des poivrons rouges gigantesques 

Pablo Picasso est né à Malaga et il y a un musée à son nom et qui a la particularité de présenter la collection privée de Picasso. La collection permanente est entièrement composée de dons et de prêts de deux héritiers du peintre. Plusieurs de ses oeuvres n'avaient jamais été présentées au public auparavant. Le peintre les gardait pour lui et sa famille.

Le musée se trouve dans une petite rue. 
Le musée est installé dans un palais qui a été entièrement restauré.  
Interdiction de prendre des photos. J'ai triché voici les Trois Grâces .

Nous aimons Malaga. Encore une fois, notre appart est près de tout.

15

Nous sommes samedi, habituellement il y a pas mal de monde alors notre visite va être LE BORD DE LA MER.

L'épicerie à côté ressemble plus à un gros dépanneur. Nous sommes ici pour une semaine, c'est souvent compliqué trouver de la bouffe pour faire les soupers. Nous avons vu sur Internet qu'il y a un El Corte Ingles, genre Eaton que nous avons connu à Madrid. C'est super gros, grosse épicerie et il y a un Gourmet Expérience comme à Madrid où on peut choisir des tapas et les déguster où on veut. À Malaga, il y a une terrasse sur le toit. Devinez où on va s'installer?

Sur le chemin nous croisons cette grosse église. Agrandissez les photos pour voir les détails des tableaux.  
Nous passons sur un pont. Mais où est l'eau ?  
Miam miam les tapas sont délicieuses.

Il y a peu de monde, au Gourmet Expérience, le hasard fait que nos voisins de table sont Québécois, un couple et leur tante. Placote, placote, le couple revient en même temps que nous, nous serons sur le même avion.

Au retour à la maison nous marchons sur la plus importante rue marchande piétonne.

La rue Marquez de  Larios a revêtu ses plus beaux atours.

Nous sommes ici depuis jeudi, il faut ABSOLUMENT aller voir la mer.

C'est à une dizaine de minutes à peine. Nous devons franchir la muraille, marcher un peu et voilà nous sommes rendus.

À voir comment je suis habillée vous vous doutez bien que je n'ai pas l'intention de me baigner. Le vent est frisquet . 
Il n'y a que des voiliers dans la mer, personne à l'eau brrrrr  

Nous avons marché c'est toujours agréable une plage. Nous avons eu la chance de trouver une table à l'ombre. Ahhhhhhh j'ai levé ma Sangria à votre santé, Yves son Tinto de Verono. C'est un drink populaire en Andalousie c'est fait de vin rouge et d'eau pétillante citronnée. C'est rafraîchissant.

C'est notre dernière semaine, il faut emmagasiner de l'énergie avant de retourner à l'hiver québécois.

Olé  
Il est immense ce cactus  
16

Le dimanche est la journée des marchés. Nous allons à la Plaza Merced où il y a un marché artisanal le dernier dimanche de chaque mois.

Oh quelle surprise pas de marché! C'est pas la première fois que ça arrive. 
C'est une belle place avec tout un choix de terrasses  
Pas évident les quartiers piétons, il faut tout livrer à pied. Cette fille livre du pain.
Nous dinons en écoutant de la musique   

Après le dîner, nous quittons pour le bord de mer.

Une belle allée bordée de palmiers. 
Quel parc magnifique. 

Hier lorsque nous sommes venus, j'ai vu qu'il y avait une exposition sur l'oeuvre de Klimt.... au retour à la maison Je fouille sur internet, c'est beaucoup mieux qu'une simple exposition de tableaux, c'est une exposition multimédia. Ça fait plusieurs que nous voyons, la dernière était Van Gogh wooowoooww

C'est ce qui a attiré mon oeil. 

Nous avons rencontré Gustav Klimt une première fois à Vienne où il est décédé en 1918. Klimt a eu la chance de naître dans une famille d'artistes.

Une photo vaut mille mots 
J'adore les présentations, c'est tellement vivant.

On revient tranquillement par la belle promenade le long de la mer.

Il ne doit plus être en fonction ce phare bien mignon. 
Nous revenons dans notre coin 
Un drink de fin d'après-midi.  À la vôtre! 
Nous sommes en face de ce bel édifice  
Un hibiscus ?? 
17

Aujourd'hui lundi, tout est ouvert ce qui est rare. Donc, visite du palais épiscopal qui est de toute beauté et qui est situé sur la même place que la cathédrale, dîner et visite de la cathédrale par la suite.

Nous commençons par le palais.

Travaux...... pas de visite 

Sourire

Il y a une longue filée pour visiter la cathédrale de l'Incarnation. Elle fut construite entre 1528 et 1782. Faut pas être pressés. Je pense au livre de Ken Follet, Les bâtisseurs de cathédrale.

Une petite partie de la cathédrale  
Nous avons pris un apéro juste à côté  
Différents marbres 
Beau début  
Une des belles chapelles 
Celle du centre, la plus belle. 

C'est de toute beauté une cathédrale avec ses ''petites'' chapelles de chaque côté. Que de dorure!

Nous avons un petit creux, nous partons à la recherche d,un resto. Nous débutons par les conseils de notre logeuse qui nous avait parlé d'un hôtel avec resto- terrasse sur le toit. On s'y rend, pas de place à l'ombre zut de flûte.

Mais quelle vue, dommage! 

Notre logeuse nous a aussi parlé d'un resto de fruits de mer. On s'y rend, pas un chat, c'est surtout pour le souper et il n'y a pas de terrasse. Zut de flûte

Heureusement, on avait croisé le fameux marché Atarazanas où nous avions mangé de bons tapas. Ce n'est pas triste d'y retourner.

Mais je vois l'affichage de El Corte Inglès avec son Gourmet Expérience sur la terrasse du toit. Aucune hésitation, on s'y rend.

Miam miam 

Retour à la maison tout doucement.

18

Aujourd'hui mardi, nous commençons à traîner de la patte, on ne veut pas faire grand chose. C'est bien certain qu'on ne va pas rester à l'appart, on va aller au Castillo de Gibralfaro seulement.

C'est une forteresse située sur un pic à pic...... Donc on y va en bus c'est pas loin mais ça monte, ça monte.

Le château Gibralfaro a été bâti pour défendre l'Alcazaba. Un passage fortifié relie la forteresse au château. Cette tour de guet est liée au tout début de Malaga

Cette construction existe depuis l'époque romaine mais ce sont les arabes qui en font une forteresse, autour du XIVe siècle.

C'est toujours imposant une forteresse. 
Beaucoup d'arbres  à l'intérieur
Ça fait zen en 2020. Sûrement pas le même atmosphère au X1Ve siècle !!
Le chemin de ronde fait tout le tour de la forteresse  
En bas, on voit un cube coloré,  c'est le centre Pompidou de Malaga. Quelle vue!
Le Cube 

Je connais le centre Pompidou de Paris, je ne savais pas qu'il y en avait à l'extérieur de la France. L'exposition de Klimt était juste à côté.

Beaucoup de gens passent l'hiver sur la Costa del Sol et s'installent dans les nombreux condos près de la mer.

Chaque ville a son arène  

La visite comprend un petit musée. Pas d'audioguide, peu d'indications mais ça vaut quand même le déplacement ne serait-ce que pour la vue.

On se croirait dans un vieux film. 

Monte, descend, monte, descend, des escaliers aux marches inégales, mes souliers que j'utilise seulement en voyage, des souliers que j'ai achetés dans un magasin plein air, qui ont fait quelques voyages mais pas tant que ça, et bien, ils ont commencé à se découdre zut de flûte. Heureusement mes lacets sauvent la mise. Fini les descentes à pic.

Retour en bus, facile les transports en commun, on a même les horaires et trajets sur internet.

On fait une halte à l'appart, il fait chaud, je mets une jupe et des sandales. Le sol est en marbre et brique partout, pas de petites roches pointues. Ça fait changement.

Eh que ça fait du bien un sol planche. 

Notre logeuse nous a parlé d'un petit resto à tapas sympa Casa Lola. Nous avons essayé d'y aller, c'était bien plein. Il nous est arrivé la même chose à Grenade avec le Los Diamantes, toujours plein.

La Casa Lola ouvre à 12h30, nous arrivons à 12h45, il reste 2 tables sur la terrasse. Quelle chance!

Tapas, Sangria et vin rouge miam miam
À l'intérieur c'est plein, ça ne nous intéresse pas, on ne veut que des terrasses. 
Il y en a partout des terrasses, on a l'embarras du choix. 
Un Oiseau du Paradis qui n'est pas chez un fleuriste mais en pleine nature olé!
19

Oufff c'est notre dernière journée complète à Malaga. Il fait un beau soleil, un ciel BLEU, on revient dans la neige jeudi....... Je ne suis pas certaine que ça me tente.

On se change les idées pour la dernière journée et on va visiter l'Alcazaba.

Des alcazaba, il y en a partout. C'est un palais et une forteresse bâtie par les arabes. Après la prise des Rois Catholiques, plusieurs rois y habiterons.

C'est à l'intérieur des murs, en pleine ville 
Les portes sont magnifiques. On voit bien quelle date de l'époque arabe.
.
.
Pince-moi, je rêve ! 
Magnifique  
Les plafonds !  
Que c'est beau! 

Que c'est beau tout ça pour une dernière journée de visite et, ce qui est très bien aussi, il y a un ascenseur pour nous redescendre.

Pour notre dernier dîner en Espagne, sniff sniff, nous voulons manger une paella. Nous en avons déguster une dans chaque ville.

Dernier diner parfait 

On a placoté avec le serveur, il était marocain et aimerait bien venir au Québec. On lui a dit que nous étions en manque de main d'oeuvre et, comme il parle francais , ça peu t l'aider.

Il était bien content de notre sympathie envers lui. Quand nous avons eu fini notre délicieux repas, placote, placote un peu, il nous sert à chacun un Limoncello. Vraiment bien gentil de sa part........ Il nous en sert un 2e, nous avons refusé le 3e ha ha ha

Bellllle bellllle façon de finir un voyage.

Il faudrait que je fasse un blog sur toutes les photos de fleurs que j'ai prises de part le monde.
20

Nous avons beaucoup aimé quitter le Québec au mois de février où la fatigue de l'hiver se fait sentir.

L'Andalousie fut un très bon choix côté température. Le ciel bleu nous accompagnait tout le temps et les promenades et visites se faisaient la plupart du temps avec une petite laine, ce que nous apprécions beaucoup n'étant pas amateur de chaleur.

Partout partout, des terrasses, nous n'avions que l'embarras du choix et comme c'était frisquet un peu, les serveurs avaient la gentillesse d'allumer leur brasero. Le bonheur de manger dehors en février.

La bouffe, miam miam Nous avons évidemment mangé souvent des tapas, en plus d'être délicieux, ça nous permet de goûter une plus grande variété. Aussi, si tu prends un verre sur une terrasse, le serveur apporte toujours des tapas. Ils servent de délicieuses olives ou souvent c'est un tapas plus soutenu. Et que dire des paellas que nous avons dégustées dans chacune des villes que nous avons habitées.

Les Espagnols sont gentils, ils prennent le temps d'expliquer et Yves s'est très bien débrouillé, il se faisait bien comprendre. Cependant, il est arrivé quelques fois où les gens parlaient tellllllement vite que je ne pouvais même pas dire quelle langue ils utilisaient ha ha ha.

Nous étions presque toujours dans la partie piétonne des rues. J'adore MAIS, il faut bien un MAIS. ça beau être piéton, les taxis ont le droit de passer, les résidents, les motos. Bref, c'est important d'avoir la tête dans le dos.

L'Andalousie a été occupée pendant des siècles par les Arabes. Lorsque les Rois Chrétiens ont repris une à une les villes de l'Andalousie, ils ont eu la brillance de ne pas démolir les mosquées et palais construits par les Arabes. L'influence est encore là, c'est magnifique de voir toute cette dentelle de pierre. À Grenade j'avais l'impression très souvent d'être au Maroc, dans les souks.

Il ne faut surtout pas que j'oublie ce qui a été le plus important dans notre voyage. Notre bonne amie MARIA. Que ferions-nous sans elle? En arrivant dans un aéroport, nous achetons une carte SIM pour notre cell qui donne évidemment accès à une ligne téléphonique mais SURTOUT au GPS. Nous adorons MARIA, elle a changé notre vie.

Coups de cœur de Cordoue

À Cordoue, mon coup de cœur est la Mosquée-Cathédrale.
L'Alcazar des Rois Chrétiens
Quelle belle idée de mettre des pots de fleurs partout sur les balcons et les murs des rues
À Cordoue, nous avions la grande chance d'avoir une terrasse sur le toit. Quelle vue!

Coups de cœur de Grenade

L'Alhambra et la Sierra Nevada vus du Mirador de San Nicola
L'Alhambra de Grenade, la plus belle de toutes
AHHHH le spectacle de flamenco OLÉ!

Coups de cœur de Malaga

Le château Gibralfaro
L'Alcazaba
La cathédrale de l'Incarnation
L'exposition multimédia de Gustav Klimt
De Malaga, enfin on voit la mer.
Miam miam la paella
Belle variété de tapas
Un verre sur une terrasse est toujours accompagné d'un tapas gracieusement offert par la maison
Sangria pour Silvie. Yves a découvert et apprécié le Tinto de Verano, vin rouge et eau pétillante citronnée. très rafraichissant.
On a vu partout des orangers.
On a vu partout des palmiers.
On a vu partout des fleurs même si nous sommes en février et que plusieurs arbres n'ont pas encore leurs feuilles.
J'ai DÉTESTÉ marcher sur ces petits cailloux
J'ai ADORÉ le ciel bleu d'Andalousie

L'hiver prochain, nous retournerons en Andalousie mais, cette fois-ci, nous serons à SÉVILLE.

Je suis toujours contente de partir, je suis toujours contente de revenir….. pour mieux repartir

Silvie et Yves