Grâce à la Route Circulaire islandaise, Route 1, nous avons pu découvrir les richesses de l'île et traverser des paysages à couper le souffle...
Juin 2019
12 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Après un vol d'2h30 en partance de Bruxelles, nous sommes arrivés à l'aéroport de Keflavik qui se trouve à 50 km de Reykjavik (prix du billet par personne à 170€). Une fois les valises récupérées, nous avons rejoint une navette nous emmenant aux locations de véhicules. Nous avions en amont réservé une voiture pour les 12 jours. N'oubliez pas d'avoir une carte de crédit (et non une carte bleue ou de débit comme nous avons couramment en France) ! Nous avons eu un budget de 520€ pour un petit véhicule, mais suite à ces 12 jours et 3 000 km parcourus, nous vous conseillons les entrées de gamme de 4x4 ou SUV afin d'avoir davantage de confort.

Une fois le véhicule récupéré, nous avons rejoint notre premier logement, afin d'y déposer nos valises avant d'aller visiter Reykjavik.

Hotel Maxhouse Reykjavik (130€ la nuit) - Hôte très agréable

Reykjavik est la capitale de l'Islande, peuplée de 130 000 habitants (c'est-à-dire près des 2/3 des habitants de l'Islande) et se situant au Sud-Ouest de l'île, entre 2 fjords. C'est une ville de contraste mêlant bâtiments historiques médiévaux et street art. Nous nous sommes stationnés au lac Tjrörnin afin de partir à la découverte du centre de Reykjavik et nous avons rejoint Hallgrímskirkja, la fameuse cathédrale moderne de 73 m de haut.

Reykjavik, capitale islandaise 

Plats à partager au ROK Restaurant, à Reykjavik

2

Nous avons débuté cette première journée par un délicieux petit déjeuner de spécialités islandaises à la boulangerie Mosfellsbakari près de Reykjavik. Nous y avons dégusté des snúður með glassúr, kleina & skonsur. Après ce petit déjeuner, nous avons pris la route direction le Cercle d'Or. Durant notre séjour, nous avons suivi la route principale de l'Islande, la Route Circulaire, accessible toute l'année et nous emmenant aux principaux sites du pays.

La boulangerie Mosfellsbakarí à Reykjavik

La région du Cercle d'Or est une des régions les plus visitées d'Islande car se situant à moins d'1h de Reykjavik. Nous avons mis 45 minutes pour rejoindre notre premier arrêt : le parc national de Pingvellir, classé au Patrimoine mondiale de l'UNESCO depuis 2004. Il s'agit du plus haut lieu historique d'Islande où les Vikings y ont fondé le premier parlement démocratique du monde en l'an 930 ainsi que d'un haut lieu géologique où la rencontre entre les plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne est visible. Après avoir suivi la Route 36, nous avons atteint le parking P1 Hakid, comptez 750 ISK-5€ pour le stationnement. Nous avons pu admirer la magnifique vue sur l'ensemble du parc national de Pingvellir avant de descendre marcher le long de la faille Almannagjá.

Parc national de Pingvellir 

Nous avons ensuite rejoint un second parking, le P2 Fossplan, en poursuivant la Route 36 un peu plus au Nord. A cet endroit, nous avons pu atteindre le fond de la vallée d'Almannagjá et rejoindre la cascade d'Öxarárfoss.

Cascade d'Öxarárfoss 

Enfin, nous avons terminé notre visite du parc national de Pingvellir par le sud, en nous garant au P5 Valhöll. D'ici nous avons pu marcher sur des sentiers cheminant à travers des ruisseaux d'eau et rejoignant une église et des petits cottages. Les failles nous faisant face et nous surplombant de toutes leurs grandeurs.

Þingvallakirkja 

Stationnement payant 1 fois au parc national de Pingvellir et accès aux 3 parkings

La deuxième étape de notre journée fut le célèbre Geysir, à moins d'1h de route du parc national de Pingvellir. Geysir, voulant dire "jaillir" en islandais, a donné son nom à tous les geysers du monde. Nous avons pu approcher de près le geyser de Strokkur qui jaillit toutes les 5 à 10 minutes, d'un jet de 15 à 30 mètres de hauteur. Après avoir contemplé plusieurs jets impressionnants du Geysir, nous nous sommes promenés dans la zone géothermale afin d'admirer les nombreuses autres sources d'eau chaude. Nous avons également pris un peu de hauteur en rejoignant un point de vue au dessus de Geysir afin d'admirer toute la vallée d'Haukadalur.

Geysir 

La troisième et dernière étape de notre journée fut la spectaculaire cascade Gullfoss. Situées dans une ancienne vallée à environ 10 minutes de Geysir, les chutes d'eau forment une double cascade plongeant sur 32 m de haut. En été, la fonte des glaces apporte à la rivière Hvítá un puissant débit. Prévoyez un coupe vent et des vêtements imperméables pour faire face à toute cette brume.

Chutes d'eau Gullfoss 

Restaurant Éthiopien Minilik, à Flúðir

Nous avons logé dans un petit Guesthouse à Flúði, avec petit déjeuner le lendemain matin pour 150€ la nuit.

3

Avant de rejoindre le Sud de l'île, nous avons fait un détour en empruntant l'itinéraire de la Route 32. Nous avons longé le plus long fleuve d'Islande : Þjórsá. Notre première halte fut la ravissante double cascade d'Hjálparfoss, au bout d'une piste balisée et à environ 35 minutes de notre logement à Flúði. Des orgues basaltiques ont été créés par le temps et l'eau et avec le soleil, le fond de l'eau est d'un bleu et vert azur.

Cascade d'Hjálparfoss 

Nous avons ensuite fait une seconde halte 5 min plus loin à la ferme de Stöng, pouvant être visitée l'été.

Ferme & Chapelle de Stöng 

Toujours en poursuivant la Route 32, nous avons rejoint 20 minutes plus tard le vallon verdoyant de Gjáin. Attention la piste vous y amenant n'est pas accessible par tous les véhicules, selon le vôtre, soit vous pourrez rejoindre directement le parking, soit il vous faudra vous garer au début de la piste et poursuivre à pied (comme ce fût notre cas). Mais la récompense après cette heure de randonnée est amplement méritée ! La petite vallée de Gjáin est un petit oasis de verdure, de chutes d'eaux, d'étangs et de structures volcaniques. Une belle vue s'offre à nous de haut en arrivant, puis un petit chemin permet de se balader au milieu de cet oasis.

Vallon de Gjáin

Après cette belle randonnée, nous avons rejoint une des plus hautes cascades d'Islande : Háifoss. Elle se jette dans la vallée de Fossárdalur après une chute de 122 mètres de hauteur. Ici encore l'eau et le temps ont sculpté la roche volcanique.

Cascade d'Háifoss & Vallée de Fossárdalur 

Au bout de la Route 32, nous avons rejoint la Route 26 et nous sommes passés devant le volcan Hekla, encore un des volcans les plus actifs d'Islande. Puis nous avons repris de nouveau la Route Circulaire afin de rejoindre notre logement au Sud près de Vik à 2h30 de route. Nous avons passé 2 nuits dans une chambre double privative dans l'auberge de jeunesse "The Barn" (170€ la nuit).

Restaurant de Sudur à Vik

4

Pour débuter cette quatrième journée, nous avons commencé par la cascade de Seljalandsfoss. A quelques centaines de mètres de la Route Circulaire, nous avons rejoint le parking payant de cette dernière. Nous avons pu observer de face sa belle chute de 65 m de haut et son paysage verdoyant. Puis, équipés de coupe vent et veste imperméable, nous avons rejoint le sentier menant derrière les chutes.

Seljalandsfoss 

Nous avons continué de nous promener le long du ruisseau d'eau afin de rejoindre une seconde cascade, moins connue, qui se trouve à quelques centaines de mètres de Seljalandsfoss. Cette cascade, nommée Gljúfrabúi, est cachée par les rochers ; il nous a fallu suivre la petite rivière à travers un passage sinueux afin d'arriver à l'intérieur de la grotte et de la cascade.

Après avoir pris un petit encas pour le midi à la boutique de la cascade de Seljalandsfoss, nous avons repris la Route Circulaire durant 25 minutes afin de rejoindre la cascade de Skógafoss. Cette dernière est une des plus visitées d'Islande, elle provient de la rivière Skógá et forme une chute de près de 62 m de hauteur. Nous avons tenté de s'approcher le plus possible de ce mur d'eau, mais la fraîcheur de l'eau et le bruit étourdissant ont fait que nous ne sommes guère restés longtemps à ses pieds. Nous avons ensuite décidé de grimper à son sommet grâce à un escalier métallique. La vue y est impressionnante sur la cascade et sur la vallée.

Cascade de Skógafoss 

Une fois au sommet de la cascade de Skógafoss, nous avons poursuivi notre promenade en remontant la rivière de Skóga. Le paysage est pittoresque, de multiples petites cascades sont formées dans la rivière, le sentier est vraiment agréable. Vous pouvez y faire demi-tour comme bon vous semble.

Rivière de Skóga

Après toute cette fraîcheur et verdure, nous avons rejoint les plaines désertiques et volcaniques de la piste nous menant à l'épave du DC-3. A une dizaine de minutes en voiture de Skógafoss, nous nous sommes garés sur le parking de Sólheimasandur. Vous pouvez faire le choix de prendre une navette ou de réserver préalablement une excursion en cheval ou en quad. Pour notre part, nous avons fait la randonnée de 4 km nous menant à l'épave. Il n'y a qu'un unique chemin à suivre et vous ne trouverez rien à des kilomètres à la ronde, tout est sable et roche. L'épave est celle d'un avion de l'US Navy (la marine américaine) qui s'est écrasé en novembre 1973 suite à un atterrissage forcé. Il y avait 7 personnes à son bord, mais personne n'a été blessé. Depuis lors, il ne reste plus que la carcasse de l'avion endommagée par les intempéries faisant ressembler ce paysage à une scène de science-fiction.

Epave de l'avion DC-3 

Après les 4 km de marche retour, nous avons repris notre voiture pour rejoindre, 20 minutes plus loin, le cap de Dyrhólaey. C'est un vrai bol d'air pur que nous avons eu droit ici, face à l'Océan Atlantique. Les falaises de 120 mètres de hauteur surplombent la lagune de Dyrhólaós et les plages de sable noire. Le site est notamment connu pour son arche basaltique et des chemins longent la falaise pour s'y promener.

Cap de Dyrhólaey 

Il s'agit également d'une réserve naturelle pour les oiseaux où des macareux, des fulmars, des sternes ou des mouettes nichent dans les falaises de Dyrhólaey.

Les macareux 

Nous avons ensuite rejoint l'océan en redescendant vers la plage de Reynisfjara. Nous avons tout de suite été subjugués par les colonnes de basalte de la montagne de Reynisfjall. Il s'agit d'une vraie oeuvre d'art façonnée par la nature qui nous a réellement surpris. Les pics rocheux sortant de l'eau faisant face à la plage rendent l'environnement encore plus mystique.

Reynisfjara 

Fish & Chips au Strondin Pub, à Vík

5

En ce cinquième jour, nous avons poursuivi notre trajet sur la Route 1, direction l'Est de l'île. Nous avons débuté par la découverte de l'immense canyon Fjaðrárgljúfur à 1h de voiture de Vík. Creusé par la rivière Fjaðrá, le canyon mesure environ 100 m de profondeur et 2 km de long. Un sentier le long de la crête permet de remonter la rivière et de profiter de multiples points de vue sur les profondeurs du canyon.

Le canyon Fjaðrárgljúfur est un site de tournage de la série Game of Thrones

N'hésitez pas, si vous êtes fan de cette série, à regarder en amont les nombreux sites islandais ayant fournis de décor au tournage

Canyon Fjaðrárgljúfur  

De retour sur la Route Circulaire, nous avons rejoint le parking de la réserve naturelle de Skaftafell à environ 1h de route du canyon Fjaðrárgljúfur. La réserve de Skaftafell se situe au coeur du parc national Vatnajökull où de nombreuses excursions et randonnées sont possibles. Un sentier de randonnée assez aisé, de 1,8 km et 150 m de dénivelé, nous a amené à la cascade de Svartifoss. Cette dernière haute de 12 m, provient de la rivière Stórilækur prenant ses sources au glacier Skaftafell. Elle est stupéfiante du fait de son environnement : des colonnes de basaltes noires l'entourent sur 30 m de large.

Cascade de Svartifoss 

Après avoir été aux pieds de la cascade de Svartifoss, nous avons repris un second sentier de randonnée. Ce dernier nous a amené vers Austurbrekkur nous permettant d'arriver sur les hauteurs du glacier et de profiter d'une vue exceptionnelle sur la lagune glacière de Skaftafellsjökull, à partir du belvédère de Sjónarnípa. Le retour au parking a lieu par un sentier à flanc de falaises surplombant puis longeant la lagune glacière. Au total, cette randonnée de 7 km et d'environ 270 m de dénivelé nous a permis de découvrir de belles cascades et prairies sur les hauteurs ainsi que la lagune glacière de Skaftafellsjökull (comptez environ 2-3h).

La réserve naturelle Skaftafell est pourvue de très nombreuses randonnées, la nôtre étant un exemple parmi tant d'autres

 Lagune glacière de Skaftafellsjökull

Tellement ébahis et impressionnés par cette lagune, nous avons décidé, lorsque nous avons repris la Route Circulaire, de nous arrêter de nouveau pour en contempler une seconde : la lagune glacière de Svínafell. Celle-ci est facilement accessible, avec un parking à proximité.

Lagune glacière de Svínafell 

Après cette première journée dans l'Est de l'Islande, nous avons rejoint notre hébergement et notre sympathique hôte de Hrafnavellir Guest House (180€ la nuit).

Produits du terroir, chez Otto Restaurant, à Hofn

6

La lagune glacière de Jökulsárlón se trouve au Sud de Vatnajökull, à environ 1h de la ville d'Höfn. Ce site naturel est un des lieux les plus féeriques d'Islande. Le lac est d'un magnifique bleu se reflétant sur le blanc des icebergs. Ces derniers, détachés du glacier Vatnajökull au fond du lac, dérivent jusqu'à l'océan via la petite rivière de Jökulsá. De plus, le bruit du craquement des icebergs qui se détachent rend la scène toujours plus spectaculaire.

Lagune glacière de Jökulsárlón 

A partir de la Route Circulaire, 2 parkings sont possibles pour stationner : l'un sur la rive Est et l'autre sur la Rive Ouest. De nombreuses activités s'offrent à vous : divers sentiers de randonnées, des pistes de 4x4, une virée en zodiac ou en kayak sur le lac. Pour notre part, nous avons préféré une excursion en kayak bi-places, moins polluant et bruyant que le zodiac ou autre bateau à moteur du lac. Pensez à réserver en avance et comptez environ 1h30 de sortie pour environ 70€ par personne. Nous avons passé un excellent moment, se retrouver au plein milieu du lac et aussi proche des icebergs c'était formidable !

Excursion en kayak 

Préférez une sortie en kayak plutôt qu'en zodiac

Après cette magnifique excursion en kayak, nous avons déjeuné sur le pouce un Fish & chips et Hot dog proposés par des food truck sur place. Puis nous avons rejoint l'autre rive et Diamond Beach afin d'admirer les icebergs dérivant jusqu'à l'océan. Le contraste du blanc des icebergs sur la plage de sable noir est saisissant.

Diamond Beach 

Nous avons également pris le temps d'observer les nombreux phoques vivant dans la baie. Une grande colonie est présente l'été dans les eaux fraiches de la lagune. Ils se prélassent également sur un îlot très proche de Diamond Beach.

Observations des phoques à Jökulsárlón

Délicieux repas de produits du terroir au Pakkhus Restaurant, à Höfn

7

Direction le Nord Est de l'Islande pour ce septième jour lors duquel nous avons fait à peu près 250 km de route pour rejoindre Egilsstaðir à partir d'Höfn. L'Est de l'Islande est une région reculée, faiblement peuplée et plus discrète que les autres régions islandaises. La montagne plonge ici dans la mer de manière abrupte et sublime et vous découvrirez de nombreux points de vue tout le long de la route. Deux itinéraires sont possibles : la Route Circulaire ou la Route 96 et 92. C'est cette dernière que nous avons empruntée, suivant chaque échancrure des fjords de l'Est.

Nous avons fait une première halte, au bout de 30 km environ, au Cirque de Lækjavik où, sur les hauteurs des rochers, nous avons pu contempler la mer et ses vagues se brisant sur la plage de sable noir.

Cirque de Lækjavik 

Nous avons ensuite repris la route pour nous arrêter au petit village de pêcheurs de Djúpivogur. Nous avons déambulé dans les ruelles de ce village à la découverte des bâtiments historiques et du petit port de pêche.

Village de Djúpivogur 

En reprenant la Route 1, après notre halte au village de Djúpivogur, nous nous sommes arrêtés à la cascade de Nykurhylsfoss se situant à 15 km plus au Nord. Nous avons profité d'une belle vue en hauteur sur la cascade et sur la nature alentour.

Cascade de Nykurhylsfoss 

Après un repas sur le pouce au village de Breiðdalsvík, nous avons emprunté les routes 96 et 92 en nous engouffrant dans les terres et montagnes. Après 2h de route, nous avons récupéré la belle route 93 et son paysage enneigé d'altitude. Nous avons admiré de nombreuses cascades au bord de route. Le petit village de Seyðisfjörður est l'ultime étape de cette route. Avec ses belles maisons en bois colorées et son charme artistique, ce village entouré de montagnes et de cascades est tout à fait sublime.

Village de Seyðisfjörður 

Après cette longue journée de route, nous avons rejoint notre cottage pour la nuit près d'Egilsstaðir.

Dîner fabuleux à l'hôtel restaurant Gistihúsið - Lake Hotel, à Egilsstaðir

8

Pour ce huitième jour, nous partons direction le Nord de l'Islande et ses paysages volcaniques. Les plus de 2h de route et près de 160 km nous séparant d'Egilsstaðir à notre première halte du jour sont désertiques. En poursuivant la Route Circulaire, nous nous sommes retrouvés à rouler en altitude, dans des paysages lunaires.

Notre première halte fut la cascade de Dettifoss, une des plus époustouflante d'Islande. A partir de la Route Circulaire, vous pouvez la rejoindre soit par la Route 862 à l'Ouest, soit par la Route 864 à l'Est du fleuve. La première vous permettra de voir la cascade de plus haut. La seconde route, celle que nous avons prise, permet de s'en approcher. Le débit de Dettifoss est exceptionnel grâce à ses 45 m de haut sur 100 m de large ; et la bruine s'en dégageant est visible de loin. Un sentier longe la cascade et permet de la remonter facilement à pied. En remontant Dettifoss d'1 km, vous rejoindrez la cascade de Selfoss. Cette dernière est un complexe de chutes d'eau magnifique.

Cascades Dettifoss & Selfoss 

Nous avons ensuite repris la Route 864 (disons plutôt une piste qu'une route) durant 3 km, afin de rejoindre le point de vue Jökulsárgljúfur. Nous avons pu profiter d'un beau panorama sur le canyon et la cascade Hafragilsfoss.

Canyon & Cascade Hafragilsfoss 

Après avoir profité de ce paysage façonné par l'eau, nous avons repris la route afin de rejoindre la région volcanique de Krafla à environ 1h30. Nous avons emprunté la route menant à la centrale géothermique de Krafla (ne soyez pas surpris par l'odeur de soufre). Nous avons stationné au parking près du cratère Viti puis nous avons emprunté un sentier balisé menant en haut du volcan. Cette randonnée d'1h nous permet de faire le tour du cratère et de surplomber le lac de Krafla.

Cratère de Viti & Lac de Krafla

La randonnée suivante de Leirhnjúkur permet, en empruntant un sentier bien balisé, de rejoindre la colline de couleur ocre de Leirhnjúkshraun à travers les coulées de lave de couleur noire. Aux pieds de cette belle colline, vous y trouverez un petit lac aux eaux laiteuses créé par l'activité d'eau bouillonnante au sous sol. Le sentier balisé à suivre permet de longer les marmites de boue bouillonnantes et les jets de vapeur sans aucun risque. Cette randonnée nous a fait découvrir un magnifique site volcanique.

Leirhnjúkshraun 

Nous avons logé pendant 3 nuits à Vallakot Farm Miðbær dans un joli petit studio près de Laugar à environ 30 minutes du lac de Mývatn (environ 190€/ nuit). Ce logement est très bien situé pour les 4 jours que nous avons passé dans le Nord de l'Islande.

Eldey Restaurant, à l'Hôtel Laxá de Mývatn

9

Húsavík est un joli petit port de pêche, avec ses maisons et bateaux colorés, entouré par les montagnes et leurs sommets enneigés. C'est aussi et surtout la capitale islandaise et européenne de l'observation des cétacés. En effet en été, jusqu'à 11 espèces différentes viennent se nourrir. Vous êtes à coup sûr prêt à y voir des baleines. Pour notre part, nous avons eu la chance de suivre 1 baleine à bosses et 2 orques ! Nous avons également pris énormément plaisir à se trouver en pleine mer, moteurs éteints, à scruter l'horizon et à patienter que les cétacés aient bien l'obligeance de nous montrer leur nageoire. Pour réaliser cette exceptionnelle activité, riche en souvenirs, nous avons réservé auprès de la compagnie North Sailing, une sortie de près de 3 heures (comptez 10.500ISK - 70€ par personne).

Port de Húsavík

Comme pour le canoë à Jökulsárlón, nous vous conseillons également ici à Húsavík de réserver auprès de compagnies et de bateaux plus respectueux de l'environnement...

Observation des cétacés 

De retour au port, nous avons dégusté de bons plats de la mer au restaurant Gamli Baukur. Puis nous avons repris la route pour Mývatn. Nous avons marché près du lac à la rencontre des nombreux chevaux islandais.

Burgers de la ferme, au Vogafjós Farm Resort, à Mývatn

10

La région de Mývatn est une zone volcanique très active et son lac est le quatrième plus grand d'Islande. C'est également une région regroupant de nombreux lieux touristiques à visiter tous reliés notamment par la route rejoignant le lac ou le contournant.

Nous avons débuté cette journée par l'ascension du cratère Hverfjall, circulaire de 1.040 m de diamètre et haut de 452 m d'altitude. Le sentier rejoint le parking au sommet par le Nord-Ouest et se poursuit ensuite en longeant tout le tour du cratère. La vue d'en haut est époustouflante : d'un côté le trou du cratère et de l'autre, la vue sur la région volcanique et lac de Mývatn

Cratère Hverfjall & sa vue

Après cette randonnée, nous avons rejoint la grotte de Grjótagjá à une dizaine de kilomètres en voiture. Cette grotte a été creusée par la lave et permet d'accéder à l'intérieur de la faille intercontinentale. Nous y trouvons à l'intérieur un lac d'eau chaude aux reflets bleus. Il s'agit d'un endroit célèbre du tournage de la série Game of Thrones.

Grotte Grjótagjá 

En nous excentrant légèrement de Mývatn, aux abords de la Route Circulaire, nous avons rejoint le site de Hverarönd, plus couramment appelé Hverir. Le paysage est façonné de chaudrons de boue et de colonnes de vapeur. Les couleurs allant du blanc au noir de la lave, en passant par les nuances de jaune et d'ocre provoquées par le soufre. Une fois encore dans ce lieu ne soyez par surpris par les odeurs vous venant au nez. Des sentiers y ont été bien délimités et pour toute sécurité il convient de ne pas marcher sur les sols de couleurs claires.

Hverarönd 

Nous avons ensuite passé l'après-midi aux Mývatn Nature Baths (comptez 4.000 ISK - 25€ par personne). Ce lagoon est moins célèbre que son grand frère le "Blue Lagoon", mais c'est un endroit idéal pour se relaxer dans les eaux bleu pastel riches en minéraux. La température des bains se trouve entre 36 à 40 degrés, une cafétéria permet de se restaurer et vous pouvez profiter du lieu le temps souhaité.

Mývatn Nature Baths 

Repas de saumon & Rúgbrauð (célèbre pain de seigle), au Kaffi Borgir, au Lac Mývatn

11

Après ces 3 belles journées dans la région de Mývatn, nous avons repris la Route Circulaire du Nord de l'Islande direction plein Ouest. Premier arrêt à la célèbre cascade de Goðafoss, aussi nommée la chute des Dieux. Elle mesure près de 12 m de hauteur sur 30 m de large et provient du fleuve Skjálfandafljót qui dévale un champs de lave. Cette cascade bénéficie de 2 panoramas faciles d'accès par 2 parkings à chaque versant du fleuve. Un sentier et une passerelle permettent de marcher et d'accéder aux 2 côtés.

Cascade Goðafoss

Nous avons ensuite rejoint la deuxième ville d'Islande, à une trentaine de kilomètres de Goðafoss : Akureyri. Cette dernière a une taille modeste mais un petit dynamisme de ville et des décors pittoresques. Elle est nichée au fond du fjord Eyjafjörður et de ses sommets enneigés.

Petit buffet à la Cafétéria d'Ordakaffi, à la Bibliothèque publique, à Akureyri

Avant de rejoindre notre logement à Blönduós, à près de 2h de route d'Akureyri, nous avons fait une petite halte au Glaumbaer Museum afin de visiter l'extérieur d'une traditionnelle ferme du XVIIIème siècle. Nous avons roulé à travers un paysage à couper le souffle, entre montagnes et vastes plaines.

Ville d'Akureyri & Glaumbaer Museum 

Nuit & Brunch au Brimslóð Atelier Guesthouse (160€ la nuit)

12

Pour cette dernière journée en Islande, nous avons repris la route vers Reykjavik se trouvant à 250 km de notre logement de Blönduós. Toujours en suivant la Route Circulaire 1, nous avons découvert de magnifiques paysages de bord de mer puis nous avons suivi la route à travers les montagnes, des plaines verdoyantes et des champs de lave.

Nous avons fait une première halte à la péninsule de Vatnsnes afin d'admirer le double arche d'Hvítserkur. Il s'agit d'un rocher de basalte noir de 15 m de hauteur qui a été sculpté par l'érosion maritime. Nous avons pu, du parking, descendre aux pieds de la falaise et s'en approcher grâce à la marée basse. En longeant également la plage, nous avons pu observer la colonie de phoque installée installée sur un banc de sable avoisinant.

Hvítserkur 

Une fois arrivés à Reykjavik, nous avons déambulé de nouveau dans les rues de la capitale et nous y avons découvert de nouveaux quartiers, différents de notre premier jour. Reykjavik est un musée d'art à ciel ouvert et une ville branchée, dynamique et cosmopolite.

Street art, Reykjavik

Forréttabarinn, à Reykjavik

Nous avons repris le même logement que notre première nuit en Islande, à la maison d'hôtes de Maxhouse près de Reykjavik. Le lendemain midi, nous reprenions l'avion à l'aéroport de Keflavik... triste de partir, mais des souvenirs plein la tête...

Grâce à cette route incomparable qu'est la Route Circulaire, nous avons pu découvrir de nombreuses richesses islandaises façonnées par mère nature elle même. Ce sont des paysages à couper le souffle que nous avons pu profiter à chaque instant de notre périple.