Par SamL
oui, mais pas n’importe quelle voiture et pas n’importe où !
Novembre 2017
2 jours
Partager ce carnet de voyage
1



… oui, mais pas n’importe quelle voiture et pas n’importe où …


Après des recherches acharnées sur des sites internet de vente en voiture occasion, j’en ai sélectionné quelques-unes.

Le problème : la distance ! En effet celle qui me plaît le plus se trouve en Alsace (France) ! Et moi j’habite Bruxelles (Belgique) soit à plus de 530 km

La solution : profiter d’un voyage déjà planifié dans le Doubs et le Jura pour assouvir ma passion de la spéléologie, et faire un « petit » détour par Mulhouse avant de rentrer à la maison. La chance serait-elle de mon côté ?!?

Spéléo

Arrivé sur place chez le propriétaire le 4 novembre, je suis littéralement hypnotisé par cette silhouette mythique qui se dessine dans la pénombre. Oui on est en novembre et il est déjà 19h.

Christophe, le proprio rentre « la Bête » dans un garage bien éclairé afin que je puisse l’inspecter sous toutes les coutures. Et plus je l’observe, plus il me plaît ! Il n’y a quasiment aucune trace de rouille, il est bien équipé, propre à l’intérieur et j’en passe… Seul bémol : une hauteur Himalayesque. Ça en surprendra plus d’un, mais oui, un 4x4 peut aussi être TROP haut. Ça casse la ligne parfaite du véhicule. Mais heureusement pour moi, on peut le redescendre sans se ruiner. Évidemment je fais un test sur route, très concluant. Bref je suis sous le charme de ce gros 4x4 qu’on appelle Range Classic. Cerise sur le gâteau il est de 1988, comme Moi !

Range Classic !!!

C’est la tête pleine d’espoir et de perspectives d’avenir que je remonte plein nord au guidon de ma moto sous un déluge de pluie. Nous sommes toujours en novembre… « Winter Is Coming »

Moto (Ducati MultiStrada)


L’homme est Passion, la femme est Raison… Après concertation avec ma femme et le prix étant un peu au-dessus de mon budget, j’explique à mon désormais ami français, que je ne peux pas me le permettre financièrement parlant. Mais que, s’il ne l’a pas vendu d’ici 2 mois je suis prêt à lui acheter pour mon budget maximum. Et ultra minimum pour lui.

Le lendemain matin, alors que je me suis fait une raison, je reçois un message de Christophe. Il dit qu’il m’apprécie et qu’il souhaite que son Range aille à une personne passionnée qui en prendra bien soin ; MOI ! Et accepte donc mon prix très bas et me promet même de changer le pare-brise encore sous assurance, avant que je vienne le chercher. La classe quoi !

Créez votre road trip sur mesure en France, sans frais d'agence !

Des circuits personnalisables directement inspirés des blogs MyAtlas
Itinéraire détaillé jour par jour, voyage individuel en toute liberté
Réservation en direct des hébergements, vols et locations de voiture
2

19 Novembre levé 1h45 du matin ! Départ 2h ! Je conduis mon Dacia Duster, accompagné d’un collègue qui part à l’Aventure avec moi, et de mes beaux-parents qui partent faire une foire aux antiquités à Metz. On installe le stand de boule de Noël ancienne qui aura beaucoup de succès. Et nous allons, Florian et moi, à la gare TGV de Metz. Notre train n’est qu’à 8h, nous en profitons donc pour flâner et prendre le petit déjeuner.

Gare de Metz

Arrivés sans encombre et à l’heure à Mulhouse nous décidons de traverser la ville à pied pour nous rendre dans le plus grand musée de l’automobile au monde ! Qui n’est autre que la Cité de l’Automobile, la collection Schlumpf.

Pour résumer cette visite, je dirais que c’est une Merveille pour un passionné de l’automobile. Je ne peux que vous le conseiller. Il y a aussi la plus grande collection de Bugatti au monde, plus de 150 voitures !!! Grandiose !

Cité de l’Automobile, la collection Schlumpf.
3

Après cet intermède culturel, nous donnons rendez-vous à Christophe qui vient nous chercher et nous amène chez lui. À sa tête, je vois qu’il y a un problème. De suite je lui demande si tout va bien. Il m’avoue qu’il hésite encore à me vendre la voiture ou à nous payer des places TGV à Florian et moi pour rentrer en Belgique… Il est très attaché à sa voiture et je ne peux que le comprendre.

Heureusement pour moi il se fait une raison et nous signons les documents qui me rendent officiellement propriétaire d’un RANGE CLASSIC de 1988 ! Après quelques cafés et une longue discussion autour de la voiture, nous repartons. Mais cette fois dans un véhicule tout confort ! Une berline 4x4 hyper polyvalente.

MA nouvelle Voiture !
4

Direction les Vosges, on ne peut pas se refuser un petit trip dans les montagnes Vosgiennes, d’autant que Flo n’y a encore jamais été. Pour le fun j’ai réservé un Couch Surfing. C’est un peu comme un AirBnB, mais gratuit. C’est axé sur l’accueil et les relations humaines. Une personne privée met à disposition un fauteuil, un lit, un transat ou n’importe quoi pour vous permettre de passer une nuit réparatrice et un enrichissement non pécuniaire, mais humaine. Et ça, c’est bien. Plus nous montons dans la montagne plus la neige s’accumule. Bizarrement je ne m’y attendais pas du tout. De là où je viens (au sud de Bruxelles) Il ne gèle même pas encore. Alors de la neige…


Nous passons une super soirée avec nos hôtes à discuter de nos voyages, à blaguer et à philosopher. Que du bonheur. Nous passerons une bonne nuit et la vue au réveil est dépaysant à souhait. Montagne couverte de sapin enneigé avec quelques chalets isolés aux cheminées fumantes.

Couch surfing à La Bresse, Vosges
5

Nous partons après décongélation de mon nouveau 4x4 à l’aide de carte de banque et d’identité, si si ça fonctionne…

Glaçon !

La veille au soir, on nous a conseillé de monter encore un peu plus haut pour profiter d’une vue panoramique sur toute la région. La seule inconnue est le brouillard soit il y en a beaucoup et on ne voit rien soit un peu soit pas du tout… Bref curieux comme je suis nous y allons.

Ca monte !

Nous sommes vraiment en pleine montagne. Pour Florian c’est une première, il en prend plein la vue. Je ne suis pas en reste, le brouillard s’est levé et la vue est superbe ! Nous allons jusqu’au bout de la route des Crêtes et arrivons au pied du Hohneck. Une fois sorti de la voiture il fait très froid et je manque de glisser sur une plaque de glace. Nous gravissons sur 500m la montagne pour arriver au pic. Il y a un vent terrible et bien sûr nous n’avons ni bonnet ni gant. Mais une fois en haut la vue en vaut vraiment la peine, c’est magique ! Nous ne pouvons rester que le temps de faire quelques photos et de respirer à pleins poumons cet air pur bleu azur ! Et vite redescendons vers la brasserie en bas du Hohneck espérant pouvoir y prendre une boisson bien chaude et pourquoi pas un croissant…

Le Hohneck

Bref nous rêvons de nous réchauffer dans un chalet vosgien au coin du feu. Quel est notre déception après avoir toqué et attendu dans le froid que quelqu’un veule bien ouvrir je me rends compte qu’ils sont environs six complètement saouls et qu’ils sont encore en train de finir leur soirée commencée la veille au soir. Bien évidemment nous les laissons cuver leur vin au son des années 80 et trouvons refuge dans mon beau Range Classic. Une valeur sûre, lui !

6

Nous redescendons la montagne direction Epinal, nous passons le long du lac Longemer et du lac de Gérardmer ou je ne peux m’empêcher de faire des photos tant l’endroit est beau.

Lac de Gérardmer

À Gérardmer nous tombons un peu par hasard sur une boulangerie-pâtisserie typique. On y cuit les fameuses baguettes sous nos yeux dans un vrai four à bois. C’est un spectacle que de voir le travail des boulangers tout en dégustant leur viennoiserie accompagné d’un café bien chaud, mérité !

Miammm
7

Après les Vosges nous roulons dans la vallée de la Meuse, direction Dieue-Sur-Meuse, rien que ça !

On y trouve à mes yeux l’un des plus beau Fort de France de la Première Guerre mondiale. Qui fait partie du système défensif conçu par le fameux Général Raymond Adolphe Séré de Rivières. C’est un fort malheureusement interdit au public, je ne m’explique donc pas les photos ici présente, sûrement de la magie vaudou…

Fort de Génicourt

Quoi qu’il en soi ce fort est une merveille architecturale et mérite d’être préservé et classé. Ce qu’il n’est pas à l’heure actuelle.

Après cette visite (ou pas, je m’y perds…) et empli de cette histoire militaire nous allons à Verdun et plus précisément à l’Ossuaire de Douaumont nous recueillir devant cet immense bâtiment rempli d’ossement humain. Dans lequel de trop jeunes soldats ayant combattu dans des conditions extrême afin de préserver notre liberté sont entassés. C’est ému aux larmes que nous reprenons la route vers notre petite Belgique. Se rappeler fait mal, mais c’est nécessaire.

Ossuaire de Douaumont

Après un long silence dans la voiture, la vie reprend le dessus, nous filons vers le Luxembourg afin de faire un Grand plein de diesel. Et nous voilà déjà rentrés chez nous, après environ 550 km et un tas d’émotions intenses. Nous n’avons eu aucun problème avec le Range, et ça s’est un bon début !

Bref, j’ai acheté un Range Classic à Mulhouse au mois de novembre.

My and my Pal