Le tour de la Gaspésie
Du 22 juillet au 4 août 2018
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Après avoir fait les bagages, préparé la nourriture et rangé le tout dans le west, nous partons en direction de la Gaspésie. Au départ, nous ne souhaitions pas faire de réservation, mais à y regarder de plus près, après avoir regardé les disponibilités pour le Parc National de la Gaspésie, nous avons changé d'idée. Nous avons donc réservé 4 campings à quelques jours d'intervalle afin de nous laisser du jeu pour les changements de dernières minutes. Pour les autres dodos, il y a un arrêt-dodo connu et publicisé dans la plupart des villes et villages.

Notre premier arrêt est à ce petit parc de Montmagny découvert l'an dernier. Idéal pour le premier dîner. Le temps est gris, mais nous sommes au sec pour notre repas. On en profite pour monter sur les roches, histoire de se dégourdir un peu les jambes.

Les chutes de Montmagny
Les chutes de Montmagny
Le barrage
Le barrage

Quoi faire à Rimouski un dimanche en fin d'après-midi ? Comme nous avions visité plus d'une fois les attractions de Pointe-au-Père, nous cherchions autre chose. En fouillant un peu, je trouve La société - Jeux d’évasion. De quoi passer un bon moment en famille. Il faut mieux réserver, car les plages horaires s’envolent rapidement. Les réservations se font facilement à partir de leur site web. Nous avions le scénario "Le butin des Daltons" classé difficile. Effectivement, il nous manquait que 30 secondes *tousse-tousse* pour terminer à temps. Nous n'avions pas assez utilisé les indices que nous pouvions demander. On s'est quand même bien amusé!

Par la suite, nous avons fait un petit tour de rue Saint-Germain. Celle-ci est piétonne durant la période estivale, une bien belle idée qui permet de découvrir les petites boutiques, chocolaterie et cuisine de rue. Les petits pitas shish-taouk sont délicieux! En soirée, nous allons au Quai de Pointe-au-Père afin d'y passer la nuit dans la halte VR municipale. Nous arrivons vers 20h, déjà le stationnement est presque complet. Heureusement que le West n'est pas gros. On réussit à se trouver un coin en bordure du quai. Un se fait une petite bouffe de fin de soirée et hop au dodo!

On a le butin!!!!
On a le butin!!!!
Rimouski à marée basse
Rimouski à marée basse
Une petite pause
Une petite pause
2

Ho les belles fleurs! Ha! Regarde celle-ci! et celle-là! Encore des fleurs!!! Notre dernière visite aux Jardins de Métis remontait à plus de 8 ans. Les enfants étant plus grands, nous avons, ben hum, j'avais plus de temps pour admirer la beauté des jardins. Cette journée-là, il faisait extrêmement chaud. Les jardins d'ombre étaient particulièrement accueillants.

Les lys
Les lys
Un oeillet
Un oeillet
Une rose, rose
Une rose, rose
Dans la roseraie
Dans la roseraie
Hum, le nom de celle-ci m'échappe...
Hum, le nom de celle-ci m'échappe...

Nous avons pris le temps de visiter l'exposition permanente dans la maison patrimoniale. Comme celle-ci est climatisée, la visite était plus que bienvenue. La visite relate la vie de la propriétaire Elsie Reford, une femme forte et influente du siècle dernier. Les enfants ont particulièrement apprécié les jardins éphémères. Il y avait un trampoline pop-corn, une piscine de grains de maïs, du kayak dans un village miniature. Après le temps « Mamam », c’était le temps « Enfants ».

Le matériel de photographie de l'époque
Une petite photo familiale
Faire le popcorn dans un champ de mais
Un petit tour de kayak?
Qui vient me rejoindre?
3

Après une grande journée de marche dans les jardins, on file vers Matane pour notre arrêt dodo. Le derrière du centre commercial est une halte-VR identifiée par la Ville de Matane. Même si le stationnement est à l'étroit, nous pouvons aller faire l'épicerie à pied et les toilettes du mail sont accessibles jusqu'à la fermeture. De plus, le stationnement est directement à l'avant de la plage de Matane. Il y a une plateforme qui avance dans la mer pour les pêcheurs. Ça permet de prendre de beaux couchés de soleil. Les enfants peuvent s'amuser à la cueillette de roche et coquillages. C'est entre amis que nous passerons la soirée, en effet, un couple d'amis du Saguenay nous mentionne qu'ils sont à une soixantaine de kilomètres en direction des maritimes. On leur garde une place pour la nuit.

On s'installe pour la soirée...
C'est dur les vacances!!!
On garde une place pour nos amis! :)
Les trouvailles de la soirée
Un coucher de soleil sur Matane

Au matin, on passe au Tim d'en face et l'on souhaite bon voyage à nos amis! On profite de la station de vidange disponible sur le site et on se cherche une douche! Après deux grosses journées chaudes et humides, c'est plus que nécessaire. En regardant sur le site de la ville, il y a un parc municipal, le Parc des îles. C'est un endroit parfais en famille, de beaux airs de jeux, pistes cyclables et une plage dans la rivière Matane. L'eau y est lipide! Même avec de l'eau jusqu'aux aisselles, on se voit les orteils! L'eau était à 76F, pour une rivière, c'était chaud! Il faut savoir que la plage est en cailloux et non en sable, les enfants n'ont pas tellement apprécié. Comme c'est une rivière, c'est normal, avec le courant, le sable ne reste pas. Malheureusement, il n'y avait que des douches extérieures, froides. Les filles, nous avons lavé nos cheveux dans les éviers des salles de bain, et nous sommes rincées à l'eau savonneuse pour le reste... Ça sera cela pour là. C'est les inconvénients de ne pas être dans un camping... Après notre baignade matinale, on arrête dîner à La Fabrique. Après avoir un copieux repas et goûter aux bières locales, en route pour Ste-Annes-des-Monts!

Le Parc des îles
4

Nous arrivons à Sainte-Anne-des-Monts en fin d'après-midi. Pour dénicher nos arrêts-dodo, je regarde plusieurs sources, dont l'application iOverlander. C'est une excellente source d'informations, toutefois, comme c'est relativement connu, les spots le sont aussi. Certains ont été "brûlés" et ne sont pas disponibles suite à un trop gros achalandage. Celui de la Halte municipale de Sainte-Anne-des-Monts est référencé dans cette application et disponible. Coté aménagement, des toilettes nouvellement aménagées sont disponibles 24h, mais l'eau n'est pas potable. Il est près de la mer, il y a un skate parc pour les ados. Il y a également un très beau sentier, bien aménagé, le sentier de la rivière, qui longe la rivière Sainte-Anne.

En suivant le sentier, nous avons trouvé un module de jeux pour les plus jeunes et un petit boisé l'où on a pu se régaler de catherinettes (ronce pubescente). J'ai fait découvrir ce petit fruit savoureux aux enfants. Il s'agit d'un petit fruit aux allures d'une framboise, mais poussant au sol. Après le souper, nous passons la soirée à la plage en attente d'un coucher du soleil, malheureusement, les nuages gagnent du terrain, nous privant du spectacle, mais une bonne crème molle à la Cantine Cartier, située sur la plage, fera vite oublier ce petit inconvénient.

Le sentier de la rivière
Le parc pour enfants
La plage de Ste-Anne-des-monts
Il faut bien souper!

Au matin, c'est pluvieux! Le terrain en gravelle est très bouetteux. Pas question de faire de la bouffe à l'extérieur. On s'en va donc déjeuner chez Tim. Le resto est plein à craquer! Les files sont longues. Nous n'étions pas les seules à avoir eu l'idée! On finit par commander et trouver une table. On regarde les trucs à faire au village. Les choix sont quand même limités, les jours de pluie. Bref, on se dirige vers Exploramer. Le site offre un aquarium, un musée, des croisières et la possibilité de goûter des bouchées hors du commun. Il s'agit de produits de la mer locaux méconnus dont les recettes ont été créées par Jean Soulard.

- Est-ce que c'était bon? On vous laisse découvrir!!

L'aquarium est modeste, mais la visite est intéressante. Le bassin de manipulation nous a particulièrement intéressés. C'est court, mais très agréable comme visite. La pluie s'est arrêtée, on dîne dans le parc adjacent au musée. Il est temps de faire route vers le Parc National de la Gaspésie.

Un bernard!!
Petite maison blanche de pêcheurs
Les bouchées!
5

Enfin, un peu de temps à la même place. Nous voici au Parc national de la Gaspésie! Nous allons régler notre réservation au centre de découverte situé près du Gite du Mont-Albert. Celui-ci est à 1.5km du camping du Mont-Albert. Nous profitons des facilités du centre pour prendre nos douches et faire la lessive! Yé de l'eau chaude! Le seul point négatif, c'est qu'il faut tout faire en voiture sur le parc. Les différentes randonnées ou activités sont situées à plusieurs kilomètres l'une de l'autre. Ce qui implique qui faut défaire et refaire les aménagements pour les repas et dodo.

Le Mont-Albert
Notre setup

Notre deuxième journée, nous aller faire les nains dans la mine! Nous allons à la Mine d'agate du Mont-Lyall. Elle est située à une 30ène de kilomètre du camping du Mont-Albert. Le chemin pour s'y rendre est bien indiqué. Le dernier bout est en gravelle, mais se fait très bien pour tout type de véhicule. À l'accueil, on nous remet notre seau, un boguey et deux pioches! On nous donne une petite formation d'une 30e de minutes sur comment dénicher les bonnes roches. Maintenant, allez, à la mine! La mine est à ciel ouvert, il s'agit d'un ancien volcan dont la coulée de lave a produit des géodes. À l'intérieur des géodes, on retrouve du quartz de différentes couleurs : améthyste, citrine, morion, etc. Le site est très grand, la deuxième section du site à droite, après une bonne ascension, nous offre une vue magnifique sur les montagnes avoisinantes.

Après avoir rempli notre seau, il faut maintenant nettoyer nos cailloux pour retirer le surplus de glaise. C'est particulièrement salissant comme étape! La source d'eau qui sert au nettoyage est puisée directement dans la montagne. C'est sincèrement, la meilleure eau que j'ai le souvenir d'avoir bue. Nous remplissons toutes les gourdes possibles sur place.

Le kiosque d'accueil
La vue du haut du deuxième site
Allez! On pioche!
Une vue des deux sites
Le service de coupe.
Le résultat! Quand même pas mal :)

Il faisait très chaud cette journée-là, quelque chose de rare dans le Parc. Il y a une belle piscine au Gite du Mont-Albert, malheureusement, elle n'est pas ouverte au public, seulement aux clients de l’hôtel. Les enfants étaient un peu déçus. Donc, en revenant de notre cueillette d'agate, comme nous ne pouvions aller à la piscine, nous avons fait un bout du sentier de la chute du diable qui longe la rivière Sainte-Anne. Le sentier est facile et bien aménagé. Comme nous ne sommes pas loin, on va au centre de découverte pour prendre nos douches

La rivière Ste-Anne
La chute du diable

On se rend compte au matin que j'avais fait une erreur de réservation, je n'avais pas réservé trois jours, mais seulement deux. Ho-là-là! Il faut donc plier bagage maintenant. On s'attelle à la tâche, heureusement, il ne pleut pas et le matériel a eu le temps de sécher. Il faut dire qu'il a plus les deux soirs. Après avoir ramassé, fait la vidange, on passe une partie de la matinée au centre de découverte. Ne sachant pas quand nous pourrons reprendre une douche et faire du lavage. On joue quelques parties de cartes pour passer le temps. Finalement, pour terminer cette section du voyage, on ne peut pas aller dans le Parc national de la Gaspésie sans visiter le Lac aux Américains. Sur place, on se fait un dîner de fajitas, sur le bord de stationnement.

Le Lac aux Américains est un lac peu profond dans un cirque glaciaire. Plusieurs études géologiques ont eu lieu dans le secteur, les chercheurs suspectent qu'un glacier serait prisonnier de la roche dans la partie droite. On voit bien la différence de végétation. Des différences de températures sont également mesurable. Des gardes-parcs animent le secteur les après-midi. L'eau y est limpide, teintée de jaune. La marche pour s'y rendre se fait très bien, d'une longueur de 2.6 km aller-retour et en prime, il y a plein de catherinettes en chemin. De quoi motiver l'ado et le préado à avancer un pas devant l'autre. On trouve les motivations où l'on peut. Une petite saucette dans le lac pour se rafraîchir et on repart vers la ville. Il faut bien coucher quelque part ce soir...

Des catherinettes!!
On approche du cirque glacière
Le Lac aux américains
Une omble de fontaine
Histoire de se rafraîchir un peu
Un fait coucou à la caméra!
6

C'est sous la pluie que l'on retourne à Sainte-Anne-des-Monts. Les batteries des différents appareils sont vides, et il ne reste plus de film non écouté sur les tablettes. On cherche du Wifi gratuit... hum, reste le Tim, mais bof... Oh oui! La bibliothèque est ouverte! Les enfants adorent lire, il y a plein de BD. C'est écrasé sur des coussins que l'on passa le reste de l’après-midi. Le soleil refait surface en fin d'après-midi. Pour souper, nous n'avions pas essayé la microbrasserie le Malbord lors de notre premier arrêt! Une très belle place, les bières sont intéressantes, les repas y sont un très bon, mais un peu moins accessibles pour les enfants. Le nacho fait toujours l'affaire dans ces moments-là.

On se cherche quelque chose à faire pour les prochains jours. Notre prochaine réservation est à Percé dans 5 jours. On déniche une activité de canyoning avec Eskamer pour le lendemain matin, je réserve en ligne. On retourne coucher au parc municipal. Cette fois-ci nous avons presque un coucher de soleil. De gros nuages d'orage s’amènent, annonçant une nuit très mouvementée.

En effet, le West s'est ballotté toute la nuit, le bruit du vent dans les drapeaux à proximité nous a empêchés de dormir une bonne partie de la nuit. Mon chum a passé une grande partie de la nuit, la porte coulissante ouverte à regarder la tempête de vent. Le gars de la van d'accoté également d'ailleurs... C'est aussi ça dormir à moitié dehors...

7

Après une nuit mouvementée, il est hors de question que je fasse le petit déjeuner. On retourne donc au Tim se chercher des muffins et patates à déjeuner. Nous avions rendez-vous à 8h45 à Eskamer pour notre canyoning. Qu'est-ce que c'est ? En gros, on descend dans l'eau un ruisseau glacial qui a creusé un petit canyon dans la roche. On glisse sur les rochers, on saute des parois dans des fausses. Bref que du plaisir!!! Nous avons choisi le circuit "Ruisseau castor". La première étape, l'essayage des combinaisons thermiques. Bien que vous ayons apporté les nôtres, elles ne sont pas assez épaisses pour la température de l'eau. Trouver une combinaison à mon plus jeune ne fut pas une mince affaire. Pour être isolante, elle doit être serrée sur corps, mais il y a petit et petit. Après plusieurs essais, ça y est, nous sommes prêts.

Les nouvelles installations d'Eskamer

On rejoint donc le ruisseau et commençons à le remonter à pied. Une petite rando de 500 mètres, pas très longs, mais en soulier de néoprène c'est suffisant. Nous n'avions pas d'appareils numériques ni de go-pro sur nous pour immortaliser la descente, mais ce petit vidéo de sportsenfamille.com donne une excellente idée de l'activité!

Après notre descente, on sent le Wetsuit... *Beurk*! On demande à notre guide s'il y a des douches... Il nous envoie au Sea Shack situé juste à côté de Eskamer. Le Sea Shack est une "Auberge festive", il n'y a pas de couvre-feu, ça tripe fort jusqu'à très tard, ou tôt! C'est hippie et grano! Bref, il faut aimer le genre! Le gars de l'accueil avait l'air plutôt dans la brume quand on lui a demandé de prendre une douche à 10h30 du matin! J'étais en maillot, serviette avec des petits chiens et en crocs. On a finalement su que c'était 10$ pour accéder au site si on n’y dort pas. Bref, on a payé notre 10$ et on est allée prendre nos douches.

On reprend ensuite la route de la péninsule. Nous arrêtons dîner à La Martre, petit village de 243 habitants. La route principale passe au bas du phare. Il y a une petite halte routière au bord de la mer. Nous, c'est en haut, au phare, que l'on s'installe pour faire notre spaghetti. Pendant la cuisson, il y a un autobus de touristes asiatiques qui est arrivé. On se serait cru dans l'Ouest canadien! Plusieurs Chinois auront des photos de nous en cuisinant! Lors de notre deuxième nuit à Sainte-Anne-des-Monts, nous avions discuté avec un gentil "Westeux" originaire de ce village. Nous l'avons recroisé ici également.

Sur le site du phare, en plus de la visite, celui-ci propose un musée et une boutique souvenir. Le musée était quand même intéressant. Il relate les différents phares utilisés dans le golf au travers des années. Le phare actuel, construit en 1906 a conservé son mécanisme d'origine. Un employé doit encore remontrer le mécanisme aux 6 heures afin de faire tourner le prisme.

Un petit lunch sur le bord de la route.
Le phare de la Marthe
La vue du phare
Le Mont-St-Pierre

Nous poursuivons la route vers Gaspé, les orages nous rattrapent à partir du Mont-Pierre. Ce n'est pas encore de ce voyage que nous ferons une envolée en parapente. Notre mission "Microbrasserie" nous fait arrêter à Rivière aux renards au Frontibus. Ils font des excellents produits qui mérite d'être connu. Il n'exporte pas encore à l'extérieur de la Gaspésie. Pour les vanneux de passage, il est possible de dormir dans le stationnement du pub. Il suffit de demander la permission. On goûte aux produits locaux, et on joue aux cartes, les enfants écoutent des films, petite soirée pluvieuse tranquille. On croise beaucoup de gens en Gaspésie, l'été... même des vedettes de la télé québécoise qui essaient de prendre une petite bière incognito!

8

Au matin, un soleil magnifique nous annonce une belle journée! On fait quelques emplettes à l'épicerie locale et on fait route vers Parc Forillon. On se demande quoi visiter. Le parc est grand et nous n'avons qu'une journée. Le lendemain nous avons un terrain de réservé à Percé. On débute la journée par le petit sentier "La chute". Le sentier comporte 300 quelques marches. La chute est jolie, mais le débit plutôt faible en cette période de l'année. L'eau y est très froide!

- C'est quoi le nom de la chute, maman ? C'est la Chute "Waterfall"! Ha d'accord... Ce n’est pas sans rappeler, un certain « Angle park ».

Le Parc national de Forillon
La chute Waterfall
Une des chaises rouges du Canada
La chute!!
Ha non! Pas des marches...

On se demande par la suite, quel secteur nous allons visiter, le secteur nord, plus forestier ou le secteur sud, plus historique et aménager. L'attrait de la piscine l'emporte sur la nature. Bref, on se dirige vers le secteur sud. Nous étions certains que tout serait complet, eh bien non! Il restait un terrain au secteur Petit-Gaspé! Yahoo! Le bloc sanitaire de notre secteur était tout neuf! Wow, c'était vraiment bien. En après-midi, il fait assez chaud, on passe l'après-midi à la piscine du centre récréatif. On prend une très bonne collation au casse-croûte sur place. J'ai envie d'explorer un peu plus loin le parc.

Nous sommes en fin d'après-midi, il reste un peu de temps pour visiter le côté historique du parc. Nous prenons la route vers l'anse aux Amérindiens. C'est à vélo que nous poursuivons le sentier de la grave. Une très belle piste cyclable. Pour arriver au "Bout-du-Monde", il y a une très bonne ascension. Les enfants ne suivent plus, on laisse tomber la montée et on profite du paysage à la place.

Youpi! Une piscine!
Notre terrain de camping
Il est beau notre westy!
Un des sites historiques du secteur sud
Une balade à vélo!

AAprès une bonne nuit de sommeil, on reprend la route vers Percé. En chemin, nous arrêtons au Fort péninsule. Il s'agit d'un ancien site militaire de la Deuxième Guerre mondiale. Des canons de longues portées protégeaient les côtes canadiennes des sous-marins allemands. Les bunkers sont vides, on peut y jouer à cache-cache et le site est très bien conservé.

On se promène dans les tranchées
Percé au loin
C'est lourd, un canon!
9

En traversant de l'autre côté de la baie, nous sommes à Gaspé. Nous faisons un premier arrêt au Musée de la Gaspésie. Il fait orage dehors. On débute par l'activité de réalité virtuelle. Les enfants et les grands ont adoré. Il y a également une exposition interactive sur la Bolduc. C'est vraiment bien fait. Le côté multimédia est très intéressant à analyser. Nous pensions dîner sur place, mais l'offre alimentaire ne convient pas tellement aux enfants. On visite rapidement la Gaspésienne no 20 à l'extérieur, il commence à pleuvoir des cordes. Un autre orage! On file donc au centre-ville de Gaspé pour se trouver un petit resto. C'est au Brise-bise que l'on casse la croûte. C'est un resto sympathique où il y a une bonne sélection de bières locales. À la sortie, l'orage est passé. On arrête faire quelques courses en prévision de Percé.

Quelques minutes avant Percé, il y a la chute de la rivière aux émeraudes, supposée être un trésor "secret". On repassera pour le côté secret de la chose. Référencée à grand coup d'étoiles sur Trip advisor et figurant sur tous les dépliants, elle n'est plus secrète du tout. Ça faisait la file pour descendre ou monter des escaliers étroits. Il y flottait une odeur de vieux bar : bières et cigarettes. On repassera également pour la propreté des lieux et pour le baigneur avec caisses de 12 bouteilles sous le bras se croyant drôle dans le haut de la chute. Réellement notre plus grande déception du voyage! Noter qu'il faut prévoir 500 mètres de marche assez escarpés et parfois boueux pour s'y rendre. Le site doit toutefois être magnifique hors saison, l'eau est translucide et teintée d'un bleu caraïbe, un peu comme la Rivière Bonaventure.

Gaspésienne no 20
La croix de Gaspé
Le roché percé au loin
La chute, vue des dépliants touristiques
La chute, vue réaliste...

Ma déception passée, on reprend la route en direction de notre camping à Percé. Nous avons réservé trois nuits au Géoparc de Percé. Je le recommande fortement. Il est situé au cœur du village, tout est accessible à pied. De plus, le site lui-même regorge d'activités diversifiées. Avec mes erreurs de réservation, nous n'avions pas pu avoir 3 nuits sur le même site, mais bon. On s'est installé pour la première nuit et partons visiter Percé de soir. La promenade de la ville a été complètement restaurée et inaugurée en 2018 afin de supporter les assauts de plus en plus violents de la mer et des marées.

Hotel la Normadie, 16 ans plutôt nous y étions en voyage de noces ;)
Le module de jeux
La promenade

Après avoir attendu et stationné le West à notre deuxième terrain de camping, on fait la file pour prendre le bateau vers l'île Bonaventure. On vous conseille d'acheter vos accès journaliers au Centre de découverte à Percé sur la rue du Quai. C'est beaucoup plus rapide que sur l’île. Le tour en bateau est bien apprécié. Il ne fait pas trop froid. Une fois sur l’île, les enfants ne sont pas très motivés à faire de la randonnée. Il y a pas mal juste ça à faire marcher... On prend donc le sentier le plus facile et rapide pour aller vers les Fous de Bassan soit le sentier de la colonie. Selon le guide, il s'agit d'une randonnée de 1h30 aller-retour. Avec la pause au Relais des fous, ça nous a plus pris facilement le double. Les enfants ne sont pas toujours coopératifs. C'est long! Ça pu (OK! oui ça c'est vrai, ça ne sent pas très bon une colonie de Fous!), etc. Pour motiver le plus jeune, les gars ont compté le nombre de planches de bois des passerelles au retour à défaut d'avoir des escaliers. Il y a 2300 quelques choses... Il faut dire que le sentier, quoique rapide, n'offre aucun point de vue.

Le roché!
Un fou
Apprentissage photographique de Louis-Alexandre
Pleins de fous!
On compte les planches... 2134, 2135...
Le petit village de l'Île

Au retour, on se cherchait un petit resto pour le souper, mais tout est complet. Il faut réserver au minimum la veille! On finit par se prendre des boites de sushi que l'on déguste sur la promenade. Ça fait bien, il y a même un petit groupe en spectacle extérieur. Par la suite, on passe le reste de la soirée à visiter les boutiques jusqu'à 21h, heure de présentation de la Légende de Gluskap. C'est l'heure d'aller au lit, une grosse journée nous attend demain!

Marguerite en plan rapproché par Louis-Alexandre
La pause lunch!
La présentation multimédia du Géoparc

Aujourd'hui, on profite du Géoparc. Le Géoparc de Percé a obtenu son statut officiel par l'UNESCO en avril 2018. Il y a plusieurs activités à faire. On prend possession de notre collection de bracelets pour la plateforme vitrée, la Tyrolienne, la salle de jeux et Tektonik. Nous prenons également le petit supplément pour monter jusqu'à la plateforme en navette. On s'épargne ainsi 200 mètres d'ascension.

La plateforme vitrée est construite à même la montagne qui surplombe le Parc. Le début de journée est nuageux, mais la vue s'éclaircit rapidement. À même la plateforme, il y a la rampe de lancement pour la Tyrolienne. Il faut 65 lb pour la faire. Ouf... mon garçon, passe pile-poil! La descente est rapide, une minute trente environ. Et aux grands malheurs des enfants, il faut remonter à pied! De nouveau au sommet, on fait la boucle du trou sans fond et de la forêt magique. Une courte randonnée de 3,5 km. J'y découvris mes premiers bolets comestibles. Je les ai cuisinés à notre retour! La forêt magique est une cédrière où les thuyas, en recherche, de lumière poussent tout croche, c'est quand même amusant.

La vue d'en haut!!
La plateforme, oui faut enlever les souliers
On s'installe!
GOooooooo!
On est tous arrivés sains et sauf!
La vue du sentier.
Le trou sans fond!
Un des thuyas...

On reprend la navette pour redescendre, on choisit nos batailles. Je prépare mes bolets à pied glabrescent, sauté à la poêle avec du beurre. C'est parfait! En après-midi, on prend cela plus tranquille. On visite l'exposition Tektonik. L'exposition multimédia raconte l'histoire géologique du coin. C'est très bien fait. Il y a des parties en visite libre entrecoupée de présentation vidéo. J'ai bien aimé. Le plus chouette est sans contredit le carré de sable multimédia. Selon les hauteurs que l'on façonne, la présentation faite à la surface s'adapte. On a passé facilement 20 minutes à jouer dans le sable. Les enfants y sont même retournés le lendemain. Pour compléter, il y a l'espace de jeu intérieur qui est un module en cordage, il va sans dire que mon endroit préféré était est hamac suspendu au deuxième! La journée se termine avec un superbe arc-en-ciel et une petite gâterie glacée!

Le carré de sable!
Vive les hamacs!
Quand même!
Ça termine bien une journée!
10

En partant de Percé, on regarde les microbrasseries qu'il nous reste à visiter pour la Route des bières de l'est. Reculé dans les terres, il y a la mythique micro AuVal! Les produits de cette microbrasserie sont très rares sur le marché. Il n'y a qu'à l'Axe du Malt à Québec où l'on peut trouver de leurs produits. Il y a seulement quelques livraisons par année. La dernière en novembre, plus de 100 personnes faisaient la file pour se procurer les produits offerts. On arrête ensuite au Circuit Nitram pour faire quelques tours de Karting. Les karts sont assez rapides! Nous avions été jumelés avec d'autres vu le fort achalandage. Ce ne fut pas une réussite. L'autre gang n'était pas très courtois. Bref, après un tour, mon garçon a lâché la course. Je l'ai accompagné. Le responsable de la place nous a offert de faire un tour de buggy à la place sur piste de terre. Nous avions la piste à nous seuls. On a eu beaucoup de fun!

La micro AuVal
3-2-1 GO!
Ça c'était cool!!

En après-midi, nous arrêtons à notre camping de Chandler, au Bourg de Pabos. C'est un très beau camping. Nous avons réservé à ce terrain, car à quelques minutes à pied, le trouve le circuit Nova Lumina. Nous avions la présentation de 21h00. Il était plus facile de s'installer confortablement avant l'activité et revenir simplement se coucher par suite. Il y a plusieurs activités à faire au Parc du Bourg de Pabos. Une superbe piste cyclable, le Circuit des bâtisseurs, longe la baie des Chaleurs. Elle relie le Parc à Chandler. Nous l'empruntons pour nous rendre à une des plages gratuites du coin. On visite le Parc à vélos et passe le reste de la journée à la plage. L'eau dans la zone surveillée n'est pas très profonde, mais assez pour s'amuser pleinement.

Une des plages du Parc.
Coucou, nous sommes là!
On s'amuse comme on peut!

Finalement, l'activité tant attendue! C'est la première fois que nous explorons le concept "Lumina" de Moment Factory. Il y a 4 circuits disponibles au Québec : Tremblant, Coaticook, Saint-Félicien et Chandler. Il y a 4 autres: à Kingston, à Whistler, au Japon et à Singapour. J'étais été fascinée, littéralement. J'étais comme un enfant, émerveillé devant un sapin de Noël illuminé. Il faut faire cette activité au moins une fois dans sa vie. Je regrette de ne pas avoir fait celui de Saint-Félicien en 2016. Je pensais, à tort, que c'était plus "enfantin". Bref, je le recommande fortement! Prendre garde, il faut réserver ses billets d'avance, car la billetterie n'est plus ouverte au début de l'activité. Le nombre de places est également limité.

Le portail!
Le chemin des flambeaux
C'est vraiment beau!
11

Nous repartons assez tôt de Chandler, nous avons un peu de temps avant de prendre possession de dernier camping du voyage à Cime Aventure. Comme nous avions gardé nos bracelets des activités participantes, nous avions un 15% de rabais au zoo de Bonaventure. Bon, il s'agit d'un tout petit zoo. Les animaux ont l'air en bonne santé et les installations sont bien entretenues. Nous faisons un tour rapide de la place, les enfants n'ont pas beaucoup d'intérêt au petit zoo. La fatigue du voyage commence à se faire sentir sérieusement. Nous avons arrêté au Riotel Bonaventure au cas où il resterait une chambre pour se reposer. Malheureusement, en pleines "semaines de la construction" tout est complet! On se dirige donc vers Cime Aventure où notre terrain de camping nous attend.

Le kiosque d'accueil du zoo
Booooonjour M. l'orignal
Hum, beaucoup de cochonnets à venir!

En suivant la page Facebook de Cime aventure, j'avais remarqué que le nouveau module de parcourt aérien était ouvert. Encore une fois, mon garçon était juste pour participer à l'activité. Avec ma grande, qui a le vertige, mais aime bien les Tyroliennes, nous avons fait la première section et demandé à monter directement à la Tyrolienne. Normalement, il faut faire au minium les deux premières sections. Un guide peut toutefois nous faire passer directement sur demande. Au départ, nous avions prévu 3 jours ici. Finalement, la fatigue pèse et le goût de faire d'autres activités s'amenuise. D'un commun accord, nous décidons d'écourter le voyage et de repartir dès le lendemain matin. La descente en rivière et le rapide du Malin seront pour une prochaine fois.

Pour bien finir les vacances, nous prenons les bracelets pour les spas et piscines de la place. On se prélasse tout le reste de l'après-midi. Comme le terrain est assez loin du bloc sanitaire, nous prenons nos douches avant de remontrer à notre terrain. Il pleuvra toute la soirée et la nuit. Heureusement, chaque terrain possède une grande bâche faite en toile. C'est assez grand que l'on puisse y reculer le West et même ouvrir le toit en dessous. C'est parfait, nous n'aurons pas besoin de faire sécher la toile par la suite.

Parcourt aérien de Cime Aventure

En chemin, on arrête à Carleton à la microbrasserie du Naufrageur. Il est trop tôt, le restaurant n'est pas ouvert, mais heureusement, la boutique l'est. Nous faisons donc provision de chandail, verre et bien sûr de bière avant de poursuivre notre route vers l'Ouest. C'est une journée magnifique pour rouler : pas trop chaud, du soleil! C'est une bonne chose, nous avons 650 km à faire!

Le parc du Bic, Rimouski