Quelques jours de soleil prévus à l’horizon, on prend la route pour découvrir une région qui nous est inconnue : le pays basque, ainsi que l’Espagne seulement à quelques heures de chez nous 🇪🇸
Du 27 avril au 5 mai 2019
9 jours
Partager ce carnet de voyage

11h30, on prend la route de Saint Nazaire en direction du pays basque. On décide de passer la nuit à Tarnos, ville balnéaire dans les landes... entre terre et mer. Le temps est mitigé et les vagues impressionnantes. Les vestiges des bunkers du mur de l’Atlantique font surface...

Après une nuit au bruit des vagues et des oiseaux, une petite balade sur la plage et dans les landes s’impose au plus grand bonheur de Milky.

12h, direction Bayonne pour retrouver Laure et Sam le temps d’un petit repas et d’une ballade au centre ville. La cathédrale Sainte Marie est magnifique, les remparts, le vieux château, le mélange de styles architecturales nous surprend, entre maison à colombages, grands bâtiments parisiens/bordelais... des ponts en pierres.... une ambiance cocooning règne dans cette ville à taille humaine.

On part sur la plage chambre d’amour à Anglet. Panorama impressionnant... Des falaises comme à Bonifacio.

Direction Biarritz !!! Les Pyrénées apparaissent en fond dans le décor, les surfeurs profitent des vagues de la grande plage. Le dénivelé est impressionnant... beaucoup de marches sur des terrains parfois escarpés. Cette ville nous rappelle Monaco avec des paysages de Bretagne. On va jusqu’au rocher de la Vierge Marie, on foule la passerelle construite par Eiffel...

On se pose à Saint Jean de Luz pour admirer le coucher de soleil et manger un morceau. Cette ville nous rappelle un peu Arcachon mais en pente.... avec beaucoup de pentes...

Pour la nuit on décide de se poser dans les hauteurs entre moutons, chevaux et montagnes... on arrive de nuit dans les hauteurs de Saint Pée sur Nivelle à deux pas d’un lac avec un panorama à 360°... les étoiles sont de sortie 🎇... il est 23h52 et un âne souhaite communiquer avec nous.... au secours 😀🐾

Au réveil, vue magnifique sur les monts basques et quelques grands curieux aux abords de notre van...

« Une homme heureux... »

Des vautours fauves en nombre arrivent à grande vitesse dans notre direction... peu rassurant... on se croirait au puy du fou 😀

Direction Sare pour le petit train de la Rhune. Petit train qui nous rappelle Chamonix et la mer de glace 😀. On gagne 700m de dénivelé pour atteindre un plateau avec poney basque (les Polok), des brebis Manech avec la même fourrure que Milky et surtout un paysage époustouflant entre océan et montagnes espagnoles et françaises. On en profite pour se faire un petit resto pour les 32 ans de Kakou... au secours pour 6 personnes devant nous, nous avons attendu 1h50... au secours...plus jamais.

On part visiter les plus beaux villages de France. Pour commencer Ainhoa ... petit village avec une magnifique église. Les maisons typiques rouges et blanches à colombages font l’unanimité.

Terrain de pelote basque

Puis Espelette... village du piment 🌶😎 on succombe au saucisson au piment d’espelette, saucisson au fromage de brebis, fromage basque et surtout le fameux gâteau basque 😀

Dernière étape du jour : Saint Jean de Pied de Port... village plus étendu, avec un cœur de ville en pierre et surtout en pente. Beaucoup de marcheurs arrivent, ce lieu étant une étape du chemin de Compostelle... les coquilles saint Jacques sont de sortie.

On s'arrête dans un endroit sympa pour la nuit, et pour fêter l’anniversaire de Kakou, c’est pizza maison au menu 😀 BON ANNIVERSAIRE MON KAKOUUUUUUU ❤️

Ça y est c’est le grand jour pour traverser la frontière. On part dans la matinée de Saint Jean Pied de Port, on croise beaucoup de randonneurs avec une coquille saint Jacques sur leur sac à dos, sur la route, faisant un pèlerinage sur le chemin de Compostelle. Premier arrêt à Ibaneta, juste avant Roncevaux, point de vue magnifique avec aigles et vautours fauves aux alentours.

Plus nous nous rapprochons de Pampelune, plus les paysages changent du tout au tout. Nous traversons des petits villages typiques, tant sur leur architecture proche des maisons bretonnes que dans leur mode d’évacuation des eaux de pluies... À l’approche de Pampelune des barres d’immeubles, des centres commerciaux avec espace karting en leur Rez de chaussée...on vous laisse imaginer la longueur impressionnante des bâtiments.

A mesure que nous nous rapprochons du désert des Bardenas Réales le paysage devient de plus en plus aride... on gagne quelques degrés... 26° au compteur... des champs à perte de vue (de culture...comme la marque Florette, de panneaux solaires, d’éoliennes...)

On arrive à Arguedas, porte d’entrée du désert des Bardenas Réales, joyau semi désertique de 42 500 hectares, lieu de tournage de plusieurs clips ou publicité mais aussi des films ou séries comme « le monde ne suffit pas » (James Bond), Game ou Thrones saison 6, royaume des Dothrakis....

Nous y sommes... voyage dans les Bardenas en voiture et à pied.

Avec difficulté nous trouvons enfin l’endroit rêvé pour voir le coucher de soleil avec vue sur la réserve naturelle de Moncayo avec ses monts enneigés, et de l’autre côté le désert des Bardenas. Un pur moment de magie digne d’un coucher de Soleil en Afrique qui se clôt avec une petite raclette.

Ce matin on prend notre temps...on a de la route...on quitte Navarre pour le Pays Basque espagnol....direction Bilbao !!! Succession d’immeubles de différents âges, tailles et couleurs... un peu les uns sur les autres... un quartier neuf avec le musée Guggenheim.

On reprend la route direction Cabarceno en Cantabrie. Le paysage change, des forêts sont denses. On aperçoit de nouveau l’océan !!! On se fait refuser dans plusieurs restos à cause de Milky... que cela ne tienne, on se fait des wrap maison 😀✌️

Dès le petit matin, nous partons pour le parc naturel zoologique de Cabarceno. Celui ci s’étend sur 750 hectares, dans une ancienne mine de fer, il compte approximativement 550 animaux dont 100 espèces. Ce parc est tenu par un vétérinaire dans un but de conservation des espèces menacées. Il peut se découvrir en voiture (avec plusieurs parkings...ça a d’ailleurs été souvent le bazar...) et en télécabine (pareil organisation pas du tout optimale...). Le gros avantage est que c’est le seul parc en Europe où l’on peut emmener son chien... on a sauté sur l’occasion....ça ne se reproduira pas de si tôt... et quel bonheur de voir Milky en pleine stupéfaction devant les ours, lynx, dromadaire, rhinocéros, autruches... une très belle journée !!!!

✌️😎Pour finir cette petite journée, on se pose devant la plage, sangria, tapas et vin rouge à la main 😀

Après une nuit un peu agitée avec de grosses averses, le temps se dégage au matin, ce qui nous permet de nous balader sur la plage de maruca estupendo avec belette.... évidement c’est baignade pour elle... 🐾 🤪 (photos à venir ... léger problème de batterie d’appareil photo... et oui il ne se branche pas sur usb, même si on demande à des restos, bars de le recharger un peu... il a du mal à tenir... donc je ne peux pas transférer les photos en wifi sur la tablette... 😵)

GO to Santander, nous sommes très surpris, que des immeubles encore... mais au moins tous colorés...ville entretenue avec un beau casino et une magnifique plage (playa del Sardinero El Piquio) —- idem photos en attente 😊

On se gare pour accéder au palais de Magdalena à pied. Ce palais, situé sur la presqu’île de Santander, date du XXeme siècle, et fut la résidence secondaire de la famille royale d’Espagne jusqu’à la proclamation de la seconde république espagnole en 1931. Il fut rénové à de nombreuses reprises depuis et sert de salle de conférence. Parc et architecture sympas par contre il y a aussi un zoo...avec phoques et manchots...heu comment dire... on n’a pas trouvé ces quelques loulous très heureux et épanouis dans leur petite cage....

Grande hésitation pour la suite du périple... on finit pas statuer sur la visite de Guernica et une ascension qui va parler aux fans de Game Of Thrones : Gaztelugatxeko Doniene...

Commençons par Guernica, vous vous souvenez sans doute du célèbre tableau de Picasso nommé Guernica ?! L’un des tableaux les plus célèbres au monde qui mesure près de 3,5m par 7,8m... dénonçant les bombardements de la ville de Guernica par les nazies et fascistes italiens qui ont littéralement détruits la ville de Guernica. Il dénonce la violence et l’horreur de la guerre. La ville fut reconstruite depuis

Nous ne le savions pas mais l’emblème de Guernica et du blason de Biscaye est l’arbre de Guernica... un chêne surtout connu en tant que symbole des libertés traditionnelles des Biscayens, Basques, rois de Castille, présidents et communauté autonome basque, mais aussi car celui ci a survécu aux bombardements de la seconde guerre. Les présidents actuels de la communauté autonome basque continuent à prêter serment : « debout sur la terre basque sous l’arbre de Guernica devant vous représentants de la citoyenneté basque en souvenirs des ancêtres je promets en respectant la loi d’accomplir fidèlement ma charge de lehendakari. »

Prochaine étape : Bermeo, petite ville mimi avec un port et des maisons/immeubles colorés...cela nous a rappelé en quelques sortes Nyhavn à Copenhague. On décide de se prendre un petit verre de sangria et de vin rouge avec quelques tapas.

😎Dernière étape de la journée et pas des moindres.... Gaztelugatxeko Doniene ... cela signifie château rocher en basque... lieu de tournage de la saison 7 Game Of Thrones ... devenu Peyredragon, la demeure ancestrale des Targaryens, le clan de Daenerys. Je ne vous raconte pas le périple pour atteindre le haut...outre les 250marches aller et 250marches retour bien pentues... il fallait descendre et remonter un chemin de randonnée... -400m +400m bien raide... (avec le générique de Game Of Thrones sur notre téléphone en même temps ça nous aidait 😀 ) on était très fier de nous et ça valait le coup 🤩(de plus belles photos sont à venir.... 😀 )

Pour finir cette grande journée, on se pose pas loin pour admirer le coucher de soleil et se faire une petite pizza maison pour le régal des papilles 😀

Ce matin on prend notre temps... Lili a de plus en plus de difficultés et paye la folle randonnée de la veille... on prend le petit dej devant l'océan puis départ pour San Sebastian.

San Sebastian reste une grande ville, à nos yeux trop grande... avec de nouveaux des immeubles partout. Le must est la vue sur la baie de la Concha avec sa plage de sable fin, son eau turquoise et sa longue promenade tout du long. En face à droite se situe le mont Urgull, à gauche le funiculaire d’Igueldo et son parc d’attractions.

On décide de se faire un petite resto... après recherches on sélectionne un resto basque... manque de bol il est complet... de même pour un autre resto...on s’est rabattu sur un burger au restaurant « Va Bene ».... certes fait maison mais pas vraiment typique.... cela dit très très bon!!!!

On se ballade en ville au niveau de la cathédrale du bon pasteur (manque de bol la flèche est en rénovation...)et du parc Alberti Eder.

On décide de monter en voiture au niveau du parc d’attractions juste pour prendre une photo de la vue globale de la ville de San Sebastian. Nous tombons nez à nez face à des barrières... 2€30 par personne (pas uniquement pour avoir accès au parc d’attractions mais aussi pour avoir accès à la vue...) et en liquide svp...sinon il faut prendre le funiculaire en bas pour 3,75€ par personne... bref raz le bol on décide de reprendre la route... on aura juste la vue de la banlieue de San Sebastian en compensation... nous n’avons donc pas vu le peine del Viento XV...

Comme on quitte l'Espagne, c’est l’occasion de faire quelques petites emplettes en grande surface car l’alcool y est 10 à 30% moins cher qu’en France ainsi que le carburant... et étant grands amateurs de rhums, nous nous sommes faits plaisir... Behobia est très conseillée à la frontière avec sa petite boutique chez Pépé, nous décidons de faire plus simple et d’éviter le monde... nous choisissons d’aller à Al Campo de Irun = le Auchan d’Espagne. De plus, nous avons payé notre diesel 1,169€....que demander de plus...

On reprend la route, passe la frontière et décidons de nous arrêter comme à l’aller à Tarnos, plage et forêt de pins ... le top... et surtout du calme.... un petit barbecue pour l’occasion avec magret de canard, pommes de terre, saucisse et surtout saucisson et fromage basque en apéro, petite bouteille de Pata Negra 2013 et gâteau basque en dessert.

Ça y est déjà 9 jours que nous avons quitté notre chez nous... ce périple est passé très vite à nos yeux tellement nous avons vu de choses diverses...

Petit bilan : dans notre top 3 des choses qui nous ont émerveillés, on citera le désert des Bardenas Réales, l’ascension à Gaztelugatxeko Doniene (en faisant sonner 3 fois la cloche de La Chapelle puis en faisant un vœu comme d'après la légende) [très difficile pour Lili mais épanouie d’avoir réussi ce challenge] , et enfin le parc naturel de Cabarceno avec Milky (moment unique, les animaux étaient vraiment heureux...jouaient, vivaient leur vie tout simplement... nous avons même assisté à la reproduction de pachydermes c’est pour vous dire... ; certains animaux repéraient Milky et étaient mutuellement interrogatifs comme les guépards, lynx, hyènes, ours, ...). D’autre part le petit train de la Rhune et les petits villages basques nous ont bien plu en particulier Saint Jean Pied de Port (lieu très solennel de pèlerinage et de recueillement).


Nous avons dépassé les 10 000 pas quasi tous les jours, ce qui est un exploit pour Lili. Le défi de grimper en haut du Gaztelugatxeko a été relevé avec fierté malgré les conséquences sur le corps de Lili. Le sourire est constant sur nos visages, ce qui traduit notre combativité, notre force à tous les trois et que le SED ne nous mettra jamais à genou. Comme dit mère Teresa : « la vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter » alors profitons en !!!

Nos trois nuits préférées sont : la nuit à saint Pée sur Nivelle entourés par les montagnes et chevaux, la nuit face au désert des Bardeneas (vue spectaculaire à 360°), nuit sur le point de vue de Gaztelugatxeko face à l’océan à perte de vue.

Nos regrets : nous avons été déçu de l’accueil des espagnols (personne ne parlait ni anglais ni français ni allemand), aucun effort, peu dise bonjour ou au revoir, nous avons eu à faire à quelques personnes sans gêne et pas du tout intéressé pour discuter et échanger... c’est dommage.... Autre grand regret : ne pas avoir pu déguster le fameux chocolat chaud de cazenave à Bayonne... et oui dimanche, le jour de notre venue, c’était fermé...

Pour d’autres occasions, nous avions repéré à faire également :Redwood Forest avec ses arbres de 40m de haut à Carbezon de la Sal, la ville de Comillas avec ses plages de merun, d’Oyambre, de Berellin, de Pêchon, le caprice de Gaudi, Sobrellano Palace, San Vincente de la Barquera, la playa de Torimbia, de Cuevas del Mar, au niveau des pics d’Europe le lac de Covadonga, la ville d’Oviedo, la réserve de las Medulas classée au patrimoine de l’Unesco, la Ville de Fontarrabie pas loin de la frontière, et du côté français pas très loin de St jean Pied de port une randonnée menant à la passerelle d’Holzarte, et la ville d’Hendaye avec son château observatoire Abbadia (mais interdit aux chiens).