Carnet de voyage

Les aventures de Tornade et Tempête

139 étapes
77 commentaires
15 abonnés
Dernière étape postée il y a 78 jours
Nos aventures en images
Janvier 2018
150 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1
1
Publié le 16 janvier 2018

Le grand départ a eu lieu vers 11h. Apres une courte halte à La Hattaie, nous sommes partis en direction de Suresnes.

C'est étrange de passer devant l'appartement. Pendant une 1/2 seconde j'ai oublié que nous étions partis et il me paraissait évident de sortir la clé et d'entrer.

Le périple a débuté chez Aïda. Arrivés dimanche après midi. Les retrouvailles entre Glenn et elle étaient naturelles, pleines d'émotion.

Elle a passé son dimanche à nous préparer un vrai festin :

Chorba

Tchoutchouka

Tajine tunisien

Pain semoule

Festin algérien

Lundi 1ere visite, 1er départ vers l'abbaye de Royaumont dans l'Oise.

Note : très sympa avec les enfants.



Abbaye de Royaumont

Le soir en rentrant les enfants ont revu Rayane. Anecdote de Bouchra : en arrivant devant la porte Rayane lui a dit que Glenn était là. Bouchra lui a expliqué que non, ne sachant pas que nous étions là.

2
2
Publié le 17 janvier 2018

Mardi midi nous quittons Aïda. Direction Tours. Nous nous arrêtons à Meung sur Loire pour passer la nuit.

Puis nous prenons la route jusqu'à Chambord et son château.

Les enfants s'amusent avec 3 fois rien : une flaque d'eau, des bouts de bois et des cailloux.

3
3
Publié le 19 janvier 2018

Journée pluvieuse.

Nous en profitons pour faire quelques courses. Et cherchons un magasin pour remplacer le joint du robinet de la salle de bain. Nous passons par Blois, qui nous laisse une belle impression, mais nous ne nous attardons pas.

Nous nous arrêtons à Reignac sur Indre chez Damien et Aurélie et passons la nuit chez eux (dans le camping car. Anouck et Juliette étant grippée).

4
4
Publié le 19 janvier 2018

Après un bon p'tit dej en compagnie d'Aurelie, nous prenons la route jusqu'à Loches où les enfants se degourdissent les jambes dans le jardin public.

L'après midi nous visitons une ferme chez un producteur de Saint Maure : visite de la bergerie, et initiation à la fabrication du Saint Maure.

5
5
Publié le 20 janvier 2018

Dodo à la Tour Saint Gelin chez des producteurs de Safran.

Après avoir embourbé le camping car chez nos hôtes, nous arrivons à nous installer pour passer la nuit.

Samedi matin nous reprenons la route. Puis halte à Richelieu pour course et lessive.

Remarque : nous sommes passés à Thouars sans nous arrêter car les enfants dormaient mais cette ville semble intéressante.

Piscine à côté de Niort. Puis dodo à Echiré.

6
6
Publié le 23 janvier 2018

Nos journées commencent à suivre un rythme bien défini :

- au réveil Jérôme part chercher du pain avec Ella ou Glenn (en fonction de qui se réveille le 1er).

- Nous déjeunons et nous nous préparons

- pendant que l'un de nous range le camping Car, l'autre sort avec les enfants. Je me rends compte que les enfants n'ont besoin de rien pour s'amuser (un bout de bois sert aussi bien de crayon que de cheval ou cerf volant imaginaire).

Dimanche matin nous prenons la direction du Marais Poitevin. Le temps est à la grisaille. Nous continuons vers la mer et nous arrêtons à Esnandes sur une aire réservée aux camping car, très agréable (vue sur la Baie de l'Aiguillon).

Balade et jeux sur la plage.


7
7
Publié le 23 janvier 2018

Réveil de bonne heure et départ vers la ville de La Rochelle. Temps très maussade à l'arrivée. Puis vers 10h30 un ciel qui se dégage et une très belle journée.

Balade à travers la ville.

Puis quelques achats au Narbonne accessoires (convertisseur, vaisselle, housse vélo...)

Et arrêt pour la nuit sur la commune de Yves en bord de mer.

8
8
Publié le 23 janvier 2018

Toujours des températures très agréables, oscillants entre 12 et 15 degrés. Je souhaite que ça dure... mais ça serait trop beau.

Matinée course et laverie : pas la joie pour les kids. Puis visite de Rochefort sous le soleil.

Belle promenade pour tout le monde.

Photos de la balade dans Rochefort. Et dernière photo :Ella joue au carte avec Chloé et son masque de robot.

Les journées sont de plus en plus facile à gérer. Une complicité s'installe entre Ella et Glenn.

9
9
Publié le 24 janvier 2018

Dorénavant je commencerai chaque nouveau résumé par l'itinéraire de la journée. Ma mémoire est défaillante. Arrivée au soir je ne me souviens plus où nous avons dormi la veille (et donc où nous nous sommes réveillés le matin même/logique ).

Bref, nous avons passé une bonne partie de la journée dans la réserve naturelle de Moeze Oleron. C'était juste merveilleux : entre nature et mer, chemins de randonnées à travers polders où l'on peut croiser des Scottishs Black Face.



Puis nous avons continué vers la Citadelle de Brouage, endroit désert à cette saison (mais doit être bondé en pleine saison touristique ).


Fin de journée à Les Mathes pour passer la nuit.

10
10
Publié le 27 janvier 2018

Nous avons pris le bac de 10h à Royan pour rejoindre Le Médoc. Traversée de 20 min jusqu'à Le Verdon.

Journée très pluvieuse. Halte à La Tour de By pour une visite du Chai. Puis route jusqu'à Pessac ou nous avons profité de la piscine et retrouver JB. Soirée chez JB et Sandra. Nous dormons dans leur allée. Les enfants s'habituent à leur espace dans le camping car. Nous ne souhaitons pas les perturber davantage.

11
11
Publié le 27 janvier 2018

Journée à la découverte de Bordeaux à vélo.

Soirée chez JB et Sandra

12
12
Publié le 27 janvier 2018

Départ de chez JB en fin de matinée direction la dune du Pilat.

Les enfants ont adoré. Et la vue est vraiment sympa rendus en haut.

13
13
Publié le 28 janvier 2018

Nous laissons Biscarrosse Plage après avoir passé la matinée dans le sable.


Nous roulons jusqu'à la réserve naturelle du courant du Huchet et nous arrêtons à Léon pour la fin d'après midi et la nuit.

14
14
Publié le 29 janvier 2018

Petite balade à pied dans la réserve naturelle.


Question d'Ella : "Ils vont où les animaux quand ils sont morts?"

Puis direction l'embouchure de la réserve naturelle du courant du Huchet et jeux dans le sable.


15
15
Publié le 30 janvier 2018

Partis d'azur pour Dax pour réparer la table que les enfants ont cassé la veille ! 😲

Finalement plus de peur que de mal. Il nous aura simplement fallu changer le rail pour la somme de 11€.

Puis je me suis mise en tête de changer notre matelas coûte que coûte. Nous voici à Hagetmau (?) réputée pour la confection de chaises et fauteuils (??).

Bref nous avons trouver une usine confectionnant des matelas sur-mesure. Croisons les doigts !

En attendant nous allons faire quelques longueurs à la piscine.

16
16
Publié le 31 janvier 2018

Aujourd'hui nous sommes restés à Hagetmau en attendant la confection de notre matelas. Nous avons pu le récupérer à 17h et il est encore mieux que ce à quoi je m'attendais ! Enfin nous verrons demain.

Ce soir nous avons roulé une petite heure en direction de Saint Jean Pied de Port. Demain nous devrions atteindre l'Espagne.

17
17
Publié le 1er février 2018

Nous voici en Espagne. Partis ce matin de Sauveterre-en-Bearn direction Saint-Jean-Pied-de-Port pour passer la frontière.

Une fois la frontière traversée, nous avons été surpris par la neige. Nous ne nous sommes pas attardés malgré Ella qui souhaitait faire un bonhomme de neige.

Ce soir nous dormons à côté du parc naturel des Bardenas Reales à Arguedas.

18
18
Publié le 2 février 2018

Aujourd'hui nous avons fait un tour dans le Parc des Bardenas Reales (tour en voiture de 62km). C'était très beau et assez incroyable étant donné l'étendue du désert.

Nous avons roulé sur la route entourée en bleu sur la carte.

Après le parc nous avons repris la route jusqu'à Agredas... Je ne pense pas que nous y resterons très longtemps. Il fait froid et il neige. Nous recherchons de plus en plus la chaleur. Nous devrions mettre cap au sud sévèrement durant les prochains jours.

19
19
Publié le 3 février 2018

Journée sur la route. Il fait froid. C'est surtout le vent qui est glacial. Nous avons roulé jusqu'à Pinto (banlieue sud de Madrid). Nous galérons pour trouver des aires dans cette région de l'Espagne (Castille-La-Manche).

20
20
Publié le 6 février 2018


Notre nuit aura été rythmée par le boum boum d'une fête improvisée sur le parking à côté. Le bon côté de la chose, c'est que les enfants ont bien dormi.

Journée sur la route. Il commence à neiger sur Madrid. Mais en 2 heures de route nous gagnons 10°C.

Le soir nous repérons un parc pour dormir. Une fois sur place il s'avère que le parc jouxte une Centrale nucléaire. Notre nuit sera bercée par les grisaillements émanant de la Centrale.

2eme surprise de la soirée : nous nous retrouvons en panne de gaz. Nous avions bien prévu en achetant une 2eme bouteille, mais la bouteille n'est finalement pas compatible avec notre détendeur. La loose.

21
21
Publié le 6 février 2018

Après renseignement pris, nous pouvons acheter une bouteille de gaz à Trujillo, située à 30 min. Le RDV est fixé à 16h pour établir un contrat et récupérer la bouteille de gaz.

En attendant nous arpentons la ville sur nos vélos.

Ce soir nous dormons à proximité de l'autoroute dans une station essence (néanmoins très bonne aire et très bon accueil).

22
22
Publié le 6 février 2018

Une fois que chacun d'entre nous a fini de réaliser sa tâche quotidienne, nous prenons la route pour la belle Mérida.


Nous visitons la ville à vélo et faisons une visite à pied du théâtre et amphithéâtre (avant de se rassasier de tapas : à 16h 😂).


Quand je déraille alors que Glenn et Ella dorment sur les vélos 😞

Nous terminons la journée par une pré soirée d'anniversaire pour Jérôme.

23
23
Publié le 8 février 2018

Nous passons la matinée à Mérida histoire de voir les quelques sites que nous n'avions pas pu voir la veille. Le cirque romain dont il ne reste plus grand chose, mais surtout l'aqueduc des miracles Un joli édifice qui abrite de nombreux nids de cigognes. Au pied de celui-ci, séance de jeux avec les enfants : "éperviers passez".

Glenn et ses jumelles (artisanales)

Après déjeuner (dont gâteau d'anniversaire pour Jéjé) + manoeuvres habituelles (plein d'eau + vidange) on reprend la route vers le sud. On quitte toutefois l'autoroute pour un crochet par les montagnes du parc naturel au nord de Séville. Nous arrêtons à Alanis. Nous cheminons dans cette petite bourgade, cueillons des oranges (non comestibles) et buvons une bière dans un bistrot (joyeux anniversaire encore). Glenn qui a mangé trop vite nous fait de ses ravioles un énorme vomis. Il commence a maîtriser : il regroupe le tout dans une seule partie des draps. Les dégâts sont limités mais il faudra faire une machine.

24
24
Publié le 8 février 2018

Au réveil ce matin, la température était de -2.5°C.

Nous nous sommes baladés dans la ville et avons grimpé jusqu'au château.


Puis nous avons repris notre route jusqu'à Séville ou nous en avons profité pour faire quelques achats. A Séville la température atteignait 19°C.

25
25

Nous avons roulé jusqu'à Cadix. Nous prévoyons une surprise pour les enfants (demain et ce pour 10 jours, c'est le Carnaval à Cadix). Une fois arrivé au camping nous en profitons pour faire quelques machines à laver, rangements... Les enfants s'amusent. Puis balade dans El Puerto de Santa Maria où se situe notre camping.

Notre "petit" camping-car
26
26
Publié le 11 février 2018

Nous voici partis pour le Carnaval de Cadix. Au programme défilé des enfants et balade dans les rues de la ville.

27
27
Publié le 12 février 2018

Et la fête continue !

Après avoir passé la matinée au camping nous repartons en direction du Carnaval. Le camping est situé à El Puerto de Santa Maria, soit de l'autre côté de la mer par rapport à Cadix. Pour nous y rendre nous faisons une traversée de 30 min. à bord du bateau de Papy Dog comme dirait Glenn.

Nous commençons notre visite par la cathédrale.

Puis nous nous enfonçons dans les rues à la recherche des "coros" (les groupes de chanteurs).

Ils sont très forts niveau déguisements.

Les enfants sont cuits ! Et oui je suis maquillée. Les 2 points rouge sont le symbole du Carnaval. La veille Jérôme devait me maquiller mais Glenn ne nous a pas laissé le temps !

Aujourd'hui il y avait du monde partout, à tel point que vers 17h30 nous décidons de prendre le bateau retour (initialement prévu à 20h40). Et nous posons à El Puerto de Santa Maria,au calme, pour manger.


Et une pensée pour Aïda !

28
28
Publié le 12 février 2018

Nous voici partis depuis plus de 4 semaines passées d'hier, déjà !

Aujourd'hui nous sommes remontés jusqu'à Sanlucar de Barrameda. Nous projetons de visiter le Parc national de Donana demain matin.

Cette après midi nous avons arpenté la ville à vélo.

Et j'ai compris pourquoi les espagnols sont très forts au vélo .

Et nous en avons profité pour nous tatouer.

29
29
Publié le 14 février 2018

Visite de 3h du parc de Donana. N'avons pas vu de lynx... ni de cerfs... ni de sangliers.

L'après midi nous avons profité de la plage avec les enfants pour faire des jeux et châteaux.

30
30
Publié le 14 février 2018

Atelier maquillage, cabane sous la table du camping-car. On s'occupe.

Nous profitons de la sieste de l'après midi pour nous rendre à Algesiras et acheter nos billets pour le Maroc. Bon ce soir nous nous rendons compte que mon passeport n'est valable que jusqu'au 29 juillet 2018. Allons nous passer ? Réponse demain...

31
31
Publié le 16 février 2018

Nous sommes passés, sans même une allusion à mon passeport ! Ça nous aura quand même mis un p'tit coup de flippe hier soir.

Donc ce matin nous avons débarqué vers 10h au port de Tanger Med. Le temps de passer à la douane, enregistrer le véhicule, nous prenions la route vers 11h30... (il y a une heure de décalage en hiver avec la France).

Nous avons repéré un camping sur la côte méditerranéenne au Nord de Tetouan. Il paraît, selon notre guide, que ce camping est une bonne entrée en matière pour qui débarque tout juste au Maroc. Je pense que nous devrions y rester quelques jours histoire que tout le monde s'acclimate bien à cette nouvelle culture. Ça a commencé avec l'appel du Muezzin, une 1ere fois, puis une seconde et là on se dit "nous y sommes vraiment".

Nous nous sommes baladés à travers la ville à vélo. Je crois que les locaux nous trouvent bizarre avec nos casques sur la tête... Ou alors c'est l'allure de "gazelle" d'Ella.

32
32
Publié le 16 février 2018

Vendredi nous nous sommes perdus dans les ruelles de la Médina de Tetouan ! Pour cette 1ere, un guide nous a gentimment accompagné dans le coeur de la Médina. Je ne vous cache pas que je n'étais pas hyper à l'aise : entre la population, l'odeur, les chats... mais je n'ai rien laissé paraître devant les enfants qui eux étaient très à l'aise. La différence de culture est flagrante dans cet endroit. Entre la nourriture qu'on nous conseille de ne pas manger (attendre que nos estomacs s'adaptent à cette nouvelle nourriture), les commerçants qui te voient venir et qui ne te lâchent pas, la mendicité... On va y aller doucement. A côté de ça nous avons pris le temps de boire un thé à la menthe à la terrasse d'un café afin de regarder la vie de quartier. Nous avons mangé un couscous ce midi et les enfants se sont régalés !!! Ça fait longtemps que je ne les ai pas vu manger comme ça ! Les photos parlent d'elles-mêmes. Pardon pour la qualité des images, nous ne nous sommes pas encore familiarisés avec l'architecture marocaine !

Ah, et Ella et Glenn sont, paraît-il, des stars en Chine. Même qu'ils les font poser avec une pomme, une banane et une clémentine. C'est mieux pour les photos.

33
33

Samedi nous avons roulé en direction de Chefchaouen. La route était un peu plus cahoteuse. Nous avons roulé à travers le Rif. Les paysages étaient très beaux. Nous nous sommes posés au camping pour terminer la journée.


Dimanche nous sommes partis à la découverte de Chefchaouen. Nous avons erré dans sa médina et sa kasbah. Les enfants sont très bien accueillis. Ils nous facilitent les échanges avec les locaux. Beaucoup les embrassent, les touchent... Quelques photos :

34
34
Publié le 19 février 2018

Après avoir passé notre matinée dans le souk de Chefchaouen (et sa médina), nous avons repris la route pour continuer vers le sud et passer notre fin d'après midi tranquillement à Ouazzane. Nous profitons généralement de la sieste des enfants pour rouler un peu. Ici 60 km en 1h30.

35
35
Publié le 21 février 2018

Départ en fin de matinée du camping de Ouazzane.

La route est moins accidentée que dans le Rif dont on s'éloigne pour aller dans le sud : Fès et Meknès. Sur la route, beaucoup d'ânes (et leurs propriétaires) labourent les champs.

À mesure qu'on s'approche du site romain de Volubilis, nous apercevons les oliveraies.


Nous déjeunons à côté du site de Volubilis. Nous embauchons un guide pour la visite, plaisante au milieu des fleurs, de ce site remarquablement conservé.

Au terme de la visite, nous discutons avec un autre guide qui propose de nous faire découvrir la ville toute proche de Moulay Idriss. Idriss a diffusé l'Islam au Maroc au 8eme siècle. C'est le Saint le plus vénéré du pays. La ville est donc un lieu de pèlerinage. Pas de regrets là encore d'avoir déboursé quelques dirhams car nous avons passé un bon moment. Ella et Glenn ont grimpé sur un âne. Ils en redemandaient.

Ce soir nuit au camping sur la route de Meknès, notre prochaine étape. Glenn s'endort avant 19h, le pauvre petit est vanné. Réveil nocturne en perspective. Avec ses dessins, Ella a refait les tapisseries avant le dîner. Le camping car est décoré. Voyez-y ce que vous voulez.

36
36
Publié le 21 février 2018

Aujourd'hui nous aurons pris le temps. La nuit a été un chouïa mouvementée : Glennou nous a fait une poussée de fièvre. Comme à chaque fois, nous étions sur le qui-vive ! Lumière allumée, saladier prêt à dégainer... mais non. Après discussion avec le proprio du camping nous pensons qu'il s'agit d'une petite insolation. La journée, le soleil tape, très fort. Et dès que nous sommes à l'ombre, c'est plus frais. Les écarts de températures sont ici très importants. Donc, au programme de la journée : sieste ce matin, sieste cet après-midi. Et course en fin de journée et glandouillage. Ça fait du bien.

Ce soir Glenn semble aller mieux. Inchallah !

37

Nouveauté du jour. Je vais titrer nos résumés par une phrase d'Ella. Pas une journée ne passe sans une expression originale. Nous les notons chaque jour sur un téléphone, un cahier... Je vais essayer de les répertorier. Je ne vous promets pas d'en avoir une chaque jour mais on va tenter.

Donc aujourd'hui... nous sommes hier !

Et hier, ou plutôt aujourd'hui nous avons commencé par boire le thé à la menthe offert par le camping. En fait ici le thé se prend à n'importe quel moment et pour n'importe quelle occasion. Les enfants s'y sont très bien fait et réclament à chaque fois leurs verres de thé.

Ce matin nous avons visité Meknès : la porte bab el Mansour, la place el-Hedim (sur laquelle les enfants ont pu faire de la moto et de la voiture téléguidées), Medersa Bou Inania (ancienne école coranique).



Ce soir nous sommes à Fès. Et je ne vous raconte pas les fous rires d'Ella à chaque fois que nous prononçons ce nom.

38

... dans la journée c'est le retour au camping-car, en bus" 😨


14.031 pas ou 10,26 km parcourus à travers 1/10ème de la Médina de Fès (et avec un enfant sur le dos sur les 3/4 du chemin). Partis 9h15, rentrés 18h15. Beaucoup de chiffres. Mais Fès, c'est grand. N'ayant pas préparé la visite de cette ville, nous avons commencé par nous rendre à la délégation du tourisme (un Marocain nous a gentiment pris en stop en bas du camping et déposé devant la délégation du tourisme quelques kilomètres plus loin) avec l'idée d'embaucher un guide. Mais vendredi, jour de prière, nous avons été accueillis fraîchement. Nous nous sommes donc rendus tout seul dans la médina, en bus.

Nous avons commencé par le quartier des tanneurs, quartier touristique avec de nombreux rabatteurs. Nous avons fini par laisser tomber tellement ils sont tous en train de se disputer pour que l'on rentre chez eux.

Puis nous avons suivi un itinéraire du Lonely Planet qui nous aura permis de voir quelques monuments au passage. Demain après midi, rendez-vous est pris avec un guide.

Photo 1 : tannerie (et je suis sympa j'ai enlevé l'odeur).

Photo 2 : rue de la Médina

Photo 3, 4, 5, 6 : mausolée de Moulay Idriss II

Photo 7 : musée Nejjarine des Arts et Metiers du bois

Photo 8, 9 : Café Clock durant notre pause méridienne, où nous avons eu l'occasion de goûter du chameau

Photo 10 : pause. Finalement je n'ai pas spécialement bonne mine.

Photos 11 à 18 : Médersa Bou Inania (les Médersa sont les écoles coraniques). Ici on peut voir les différents motifs

Photo 19 : la clepsydre. Conçue au XIVe S il s'agit d'une horloge. A ce jour le secret de son mécanisme n'a pas été percé.

Photo 20, 21 : Jnan Sbil (jardin).

39
39
Publié le 24 février 2018

Balade matinale dans la forêt qui jouxte le camping. Elle est principalement composée de conifères et eucalyptus. Au Maroc il y a très peu d'herbe. Elle est remplacée par les orchidées sauvages, soucis, calendulas, pivoines... ça change de nos marguerites.


Cet après midi nous avions rendez-vous avec un guide. Au programme :

- photo 1 : belvédere sur la ville de Fès

- photo 2, 3, 4 : découverte de l'artisanat local : poteries et mosaïques

- photos 5 à 18 : balade dans la Médina (quartier des tanneurs, plus petite ruelle de la Médina, riads, place des chaudronniers et médina de nuit).

40

... je serai optichien" ou "Je veux un gâteau avec des épines de chocolats".

Nous continuons notre route plus au sud. Ce soir nous sommes sur les hauteurs d'Azrou (1500 mètres) dans le Moyen Atlas. Pour y arriver nous sommes montés à plus de 1700 mètres et avons trouvé de la neige sur notre chemin (et les enfants ont toujours autant de succès auprès des Marocains). Avant ça, nous avions fait une courte halte au bord du lac asséché de Aoua où nous nous sommes laissés tenter par une balade familiale à cheval.


41
41
Publié le 27 février 2018

Ce matin nous avions rendez vous avec un guide pour une randonnée dans le Moyen-Atlas. Nous avons pris le camping car et avons roulé durant 14 km. Là une colonie de macaques nous attendaient. Les enfants étaient très contents, un peu craintifs au début, puis très vite à l'aise.

Nous avons commencé notre rando vers 10h30. Nous étions à 1800 m d'altitude. Le chemin était parsemé de cailloux et de neige pour la plus grande joie des enfants. C'était magnifique. Les photos parlent d'elles-mêmes. Nous avons fini au bord d'une falaise où nous avons pique-niqué.

Et nous avons continué notre chemin vers le sud. La route était une piste qui passait au milieu de plaines du Moyen Atlas et de villages berbères. Nous en avons pris plein les yeux. Tout au long de notre route le ciel était gris, menaçant, c'était magique (un peu moins l'averse de grêle qui a suivi). Nous terminons notre journée par une double tajine (Nous avons vu grand).


42
42
Publié le 27 février 2018

Ça c'est la route que nous avons fait aujourd'hui. Nous avons continué notre périple dans le Moyen Atlas vers les sources d'Oumer Bia puis le Lac Vert. On en prend plein les yeux. J'ai pu goûter le café berbère, c'est du café avec un mélange d'épices et du sucre. C'était plutôt bon.

Puis nous avons continué. Nous avions prévu de dormir à Midelt ce soir (Sud-Est sur la carte ci-dessus ). Nous devions traverser la montagne. Partis à 1600 mètres, très vite nous atteignons 1800 mètres. En y regardant un peu plus près nous voyons une portion à 2000 mètres à traverser. Sachant qu'à 1800 mètres la route s'est transformée en piste (trous, cailloux, neige...) Nous avions un peu peur pour la suite. Au bout de 40 km (en 2h25), un berbère ne parlant pas un mot de français, nous a fait comprendre que la route était bloquée par la neige plus loin. Demi-tour. Les boules. Ce soir nous sommes à Khenifra. Et quand nous avons vu qu'il y avait un Carrefour Market, nous étions plus qu'heureux (oui on a pu s'acheter une bonne bière et souffler après cette rude journée ).

43
43
Publié le 1er mars 2018

Après quelques péripéties matinales*, nous rattrapons notre retard et roulons jusqu'à Midelt, par de la bonne route. Les paysages sont magnifiques. Nous roulons à 1800 mètres d'altitude sur un plateau. Les paysages sont rouges avec en fond le Haut Atlas enneigé !

Nous arrivons en milieu d'après midi au camping municipal de Midelt et profitons pour nous poser.


*Cette nuit nous dormions sur le parking que se partagent la gendarmerie royale et police. Ce matin une voiture nous est rentrée dedans alors que nous étions à l'arrêt. Ne l'ayant pas interpellé tout de suite Jérôme va à la gendarmerie pour qu'ils retrouvent le mec afin d'établir un constat. Là ils nous disent qu'il n'y a rien et qu'ils ne connaissent pas le type. Ayant eu l'assistance au Maroc juste avant, ils nous conseillent de faire une demande de Procès Verbal à la gendarmerie (afin d'avoir une trace). Là, le gendarme me dit qu'il faut faire le PV à la police. Jérôme y va et revient avec le policier qui fait pression auprès des gendarmes, pas décidés à coopérer (ils sous-entendent que "pas de trace sur le véhicule B = pas de choc"). Il se trouve que le type est gendarme ! Nous finissons par établir un constat. D'ailleurs ils ont pris tous les renseignements au sujet de Jérôme même le nom et prénom de ses parents (!). Bon on expertise le véhicule vendredi matin. Affaire à suivre...

44
44
Publié le 2 mars 2018

Nous profitons de la sieste des enfants pour rouler.

Jérôme est entré ce matin quelques minutes au monastère Notre-Dame de l’Atlas de Midelt. Les soeurs franciscaines qui y résidaient depuis les années 30 ont quitté les lieux vers l’an 2000. Les moines de Tibéhirine, en Algérie, ont investi les lieux. Ils sont 7 aujourd’hui, dont le dernier rescapé du meurtre commis en 1996. Pour info, nous sommes passés il y a quelques jours à Azrou près du lieu où le film « Des hommes et des dieux » a été tourné.


Puis nous roulons à travers la vallée du Ziz et ses magnifiques gorges avant d'arriver à Errachidia, porte d'entrée du désert.

45

....Père noël, comme ça je pourrai offrir des cadeaux à tous les enfants."

Nous approchons doucement de Merzouga et ses dunes. Nous voici au sud d'Erfoud ce soir. Aujourd'hui nous avons sorti les robes pour les filles, la crème solaire et les chapeaux. Purée nous avons eu chaud !


La matinée a commencé par l'expertise du camping-car. Il semblerait que le pare-choc arrière soit à changer lors de notre retour en France. Mais ce qui nous inquiétait c'était que le réservoir des eaux grises soit percé, finalement non. Du coup nous sommes en pleine réflexion sur le fait de changer ou non le pare-choc.

Nous avons pris la route, direction le sud, toujours. Il fait chaud pour nous, pas pour les Marocains qui portent toujours pull et manteau. Ce soir nous sommes au camping et voyons les autres touristes en robes et shorts, nous sommes rassurés ! Et on mange local, encore, on se régale : les tajines (boulettes de viandes / tomates, poulet / légumes, boeuf / légumes), les gâteaux au miel !!!! Les jus frais!! Bon le couscous c'est plus compliqué. Il faut commander longtemps en avance. Au moins on sait que c'est du frais fait. Ce soir nous voulions tester une madfouna (tourte à la viande et spécialité de la région) mais on s'y est mal pris. On espère pouvoir y goûter à notre retour. (Et la chantilly c'est pour manger avec les fraises, locales).

46

... chez Mohammed"

Ella : "Mohammed VI?"

Les paysages changent. Nous faisons un 1er stop à Rissani où nous nous perdons dans les rues d'un Ksar (Ksar Gaouz). Il s'agit d'un village fortifié. Dans un 1er temps nous pensons qu'il est inhabité. Finalement nous apprenons en sortant que de nombreux locaux y vivent. On vous laisse imaginer les conditions de vie.

Enfin nous arrivons à Merzouga chez notre contact Mohammed. Renseignement est pris pour une Méharée dans le désert le soir même. C'est donc équipé de nos pyjs, bib et chech que nous partons sur les coups de 16h à dos de dromadaire. En ce moment il y a beaucoup de vent et donc de "tempête" de sable. Nous ne verrons pas le coucher de soleil. Mais les enfants auront bien profité dans le sable. Le soir nous dinons au campement. L'ambiance et la nourriture y sont bonnes !

47
47
Publié le 4 mars 2018

Nuit paisible, bercée par le bruit du vent.

Ce matin nous nous levons vers 6h15 pour le lever du soleil. Les enfants dorment toujours. Nous profitons de ces quelques moments de répit. Puis très vite nous repartons sur nos montures baptisées Juliette et Frisouille par les enfants.

Nous profitons de la sieste des enfants pour rouler.

48

... de la purée, mais faut pas le dire à Agathe!"

Les enfants sont fatigués. Nous décidons de nous poser un peu. Notre choix s'arrête sur les gorges de Toundra. Nous nous posons dans un camping au nord de Tinghir. Glenn fait une vraie sieste. Puis au lever nous nous balladons dans la palmeraie jouxtant le camping et montons dans les ruines de l'ancienne ville. Nous sommes accompagnés d'un guide.

49

... une réunion, donc on fait pas dodo!"


Ce matin nous montons en camping car jusqu'aux Gorges de Toundra avant d'y faire une courte balade. Puis après midi tranquille au camping.

50
50
Publié le 8 mars 2018

Nous avons traîné au camping. Puis à 13h nous avons pris la route pour Boumalne de Dades ou nous avons rencontré Mohammed et Youssef. Nous avions pris contact avec Mohammed via couchsurfing. Mohammed étant pris ces jours ci, Youssef nous a accueillis chez lui. Nous avons passé l'après midi avec ses parents, soeur, belle soeur, femme et enfants et avons partagé le couscous. Le soir nous avons dormi dans le camping-car dans sa propriété.

51
51
Publié le 8 mars 2018

Lever un poil plus tardif que d'habitude nous disons au revoir à la famille de Youssef et allons en ville manger une pizza berbère en guise de petit déjeuner. Nous visitons les gorges de Dades et nous arrêtons pour contempler les "pattes de singes" (formations rocheuses). Puis nous retrouvons Mohammed au village (après avoir acheté un 3ème tapis) et partageons notre déjeuner. Mohammed est ce que nous appelons une "pépite". Il est connu de tous dans la région. Il tiens une boutique d'artisanat local, fait l'intermédiaire pour les populations nomades, accueille des groupes de jeunes en désintoxication (drogue et alcool) durant 2 mois l'été ... bref il n'arrête pas. Il a eu l'occasion de voyager pendant 6 ans en Afrique du Nord dont 2 ans 1/2 au Maroc. Il nous conseille donc sur notre itinéraire à suivre.

Pendant la sieste des enfants nous roulons jusqu'à notre prochain camping : Skoura. La fin de la route nous fait traverser des paysages grandioses : de vastes plateaux couleurs rouges et ocres cernés de montagnes. A droite le Haut Atlas où subsiste la neige tombée en abondance cette année. Le soleil, il fait près de 26° au compteur. Végétation rare voir inexistante et un long ruban gris qui serpente et monte parfois quelques collines (édit de Jérôme).

52
52
Publié le 9 mars 2018

Nous avions réservé aujourd’hui un guide et un âne pour une balade en matinée (et tout début d’après-midi) dans l’immense palmeraie de Skoura. 

Ismaïl, le guide, nous a donc embarqués dès 9h30. Pour les enfants, que nous n’avions pas prévenus, ce fut la joie au moment de découvrir leur attraction de la journée. Ella aura passé beaucoup de temps perché sur ce "4X4 berbère". Glenn préférait « conduire » notre animal. Ce qui n’est pas facile quand on passe son temps à le caresser. Pour en finir avec l’âne, Ella finira même par s’endormir dessus. 

Coté visite, nous attaquons par une vieille casbah (demeure pour les riches Marocains de l’époque => 17e siècle), déambulons dans la palmeraie (des palmiers partout donc, oliviers, des champs, un système d’irrigation par canaux, un décor agréable avec, au lointain, les neiges de l'Atlas) puis visitons l’atelier d’un potier (avec démonstration). C’est là que Rose achète le tajine de ses rêves : 5 euros. A ce prix-là… 

La randonnée s’éternise un peu, les enfants fatiguent, nous ne passerons à table, chez notre guide du jour, qu’à 14h45. Ella comme Glenn se sont assoupis entretemps. Le tajine est - encore - délicieux.

Retour au camping pour 16h30 environ. Ce qui devait être une courte promenade matinale s’est transformée en journée de marche sous un soleil que ne renierait pas un Provençal (sans doute plus de 30 degrés). Nos amis Marocains gardent quand même deux ou trois épaisseurs. Bah oui, dans quelques mois, il fera ici plus de 40 degrés.



53

er?"


Nous voulions rejoindre Marrakech coûte que coûte malgré la route. Nous n'avions pas de camping sur le chemin, c'est ce qui nous motivait à rouler. La route était chaotique sur certaines portions (ce qui explique les 238 km faits en un peu plus de 5h...). Mais les paysages étaient magnifiques, traversant littéralement le Haut-Atlas. Enfin nous arrivons à Marrakech !

54
54
Publié le 12 mars 2018

Nous partons à la découverte de Marrakech. Nous commençons par la place Jemaa el-Fna célèbre pour ses animations : charmeurs de serpents, musiciens, théâtre de rue, tatoueuses au henné et arracheurs de dents (nous ne l'avons pas vu à l'oeuvre), puis la médina. Ici tout est propre. Seul bémol : les mobylettes, scooters et autres 2 roues qui y circulent à vive allure. Il nous faut constamment avoir les enfants à l'oeil ou à la main. Et autant vous dire que ça ne leur plaît pas ! Pendant la sieste nous en profitons pour découvrir la maison de la photographie qui propose une exposition de photos anciennes des habitants du Maroc. Le cadre y est très sympa. La journée se termine vers 17h. Nous retournons au camping, tous fatigués par cette journée.

55

... en bas!". Et Glenn en haut, et se lever 15 fois chaque soir pour un verre d'eau, les toilettes, un bisou et "tu sais à quoi j'ai pensé ?". Non on a bien fait de faire dormir Ella en haut. Et chaque soir nous lui retirons son échelle après l'avoir couchée.

Nous continuons notre visite de Marrakech par la nouvelle ville et le Jardin Majorelle. Le Jardin est beau. Mais qu'on se le dise : l'espace est trop petit et il y a trop de touristes, ce qui gâche la beauté du lieu. Et un chinois qui photographie Ella 72 fois!!! C'est pas normal, si? Et c'est souvent ! Bref vous l'aurez compris, nous ne restons pas longtemps. Nous arpentons à pieds les rues de la Nouvelle Ville. Puis déjeunons américain... Nous rejoignons la médina pour découvrir les tombeaux saadiens : site où est enterré un sultan saadien avec ses épouses, chanceliers, conseillers... le tout dans un décor somptueux (marbre, voûtes en or). Puis comme promis aux enfants nous embarquons pour un tour en calèche et voyons notamment le Palais Royal. Enfin nous terminons par la visite du palais de la Bahia. N'ayant plus de temps nous ne faisons que le traverser, à notre plus grand désarroi car il s'agissait je pense du site où nous aurions pu passer le plus de temps. Il s'agit d'un palais composé d'un petit riad et d'un grand riad, grande cour, salle d'honneur avec plafond en cèdre et le tout dans des couleurs vertes, bleus, jaunes...

56
56
Publié le 13 mars 2018

2 mois que nous sommes partis et déjà nous savons que nous serons en Bretagne du 12 au 19 mai au moins. 2 couples d'amis se marient et nous avons décidé d'y être. Il nous reste donc 2 petits mois. Alors hier soir nous avons pris notre carte du Maroc et avons décidé de commencer à remonter lentement. Il était prévu que nous descendions encore un peu plus. Mais on sent que nous devons ralentir le rythme pour les enfants qui s'épuisent. Aujourd'hui nous roulons en direction d'Essaouira et la côte atlantique et tournons le dos à l'Atlas que, je l'espère, nous aurons l'occasion de revoir.


57
57
Publié le 14 mars 2018

Nous voici arrivés au bord de l'Atlantique. Ce matin nous sommes partis tôt du camping dans le but de visiter Essaouira. 1ere impression : la forteresse, sa criée, la mer et les mouettes, oui on se croirait en Bretagne. Après l'architecture et les locaux nous rappellent très vite que non, ici c'est le Maroc. Nous avons déjeuné de fruits de mer et de poissons frais puis avons arpenté la medina. Ici c'est touristique. Tout est propre, les stands sont alléchants mais heureusement avec Ella et Glenn nous n'avons pas le temps de nous arrêter. Et faut dire que l'on commence à maîtriser l'arabe. Aujourd'hui j'ai eu ma 1ere conversation en entier en arabe. Je ne peux pas vous l'écrire, je peux le dire, c'est tout. En gros ça donnait :

"bonjour / bonjour

comment ça va ? / ça va

Tu rentres dans mon magasin, juste regarder un chouïa / non merci"

Là le mec est scotché, et avant qu'il ne dise quoi que ce soit je lui lâche un "Beslama" (Au revoir). Oui c'est un chouïa insignifiant mais pour moi c'est beaucoup ;😉

Enfin nous avons terminé la journée sur la plage à réaliser un magnifique château de sable (que j'ai oublié de prendre en photo).

58
58
Publié le 15 mars 2018

Aujourd'hui c'est repos forcé : il pleut. Ce matin nous avons tenté une balade à vélo (vélos qui étaient bien dégueu après les routes poussiéreuses empruntées) mais très vite les filles ont été découragées par le vent qui nous arrivait en pleine face. Nous nous sommes occupés, chacun de notre côté dans le camping-car. Puis à l'heure de la sieste il y a eu une grosse averse. L'eau a commencé à s'infiltrer par les fenêtres d'Ella et Glenn et à mouiller leurs literies. Bon ça nous était déjà arrivé une fois mais n'avions rien fait. Là les dégâts et la logistique étant plus importants, nous avons pris la chose au sérieux. Nous avons RDV demain dans un garage camping-car sur Agadir. Donc nous redescendons...

Au réveil des enfants nous en avons profité pour faire des pancakes (à la chantilly) et lire. Puis une bonne virée à la mer. La pluie s'était calmée. En soi ce fut une bonne journée si on passe l'épisode de l'eau dans les lits des enfants.

59
59
Publié le 16 mars 2018

Agadir, rien à dire.

On nous avait prévenus et en effet c'est pas folichon. Ce matin nous avons fait la route, qui était très belle, très agréable mais qui nous a valu une prune (la 3ème en 2 mois, la 2eme au Maroc). La gendarmerie royale nous a arrêté alors qu'Ella était déguisée en spiderman (cf photo). Mais le type a ri.

Nous sommes arrivés à Agadir à 13h, avons déposé le camping-car à 14h. La liste des réparations comportaient : étanchéité de nos 2 fenêtres arrières + les ceintures de sécurité qui reteiennent les sièges des enfants. Pendant le temps qu'a duré les réparations nous en avons profité pour nous rendre dans le centre. Et donc rien. C'est très européanisé, les prix sont en euros.

Nous avons récupéré le camping car à 18h. La note s'élevait à 1000 dirhams, soit 100€ (voir même 90€). Donc nous sommes contents. Et ce soir les enfants se sont couchés sans difficultés : Glenn à 20h, Ella 20h30.

Demain matin nous retournons nous balader. Peut-être aurons-nous un déclic ?

60
60
Publié le 17 mars 2018

Finalement ce matin nous aurons profité de la plage d'Agadir. Je pense que c'est une des plus belles plages vu à ce jour au Maroc. Par là j'entends sable fin, propre (j'ai mis les pieds dans l'eau, mais si j'avais eu mon maillot j'aurais bien plongé une tête). A Sidi Kaouki il nous fallait slalomer entre les nombreux détritus alors que les paysages étaient magnifiques. Donc je pense que nous garderons tous un bon souvenir d'Agadir et de ce moment à la plage à se rafraîchir les pieds et creuser un tunnel en famille (on devient bon !).

Nous reprenons la route vers le Nord. Un accident nous impose de prendre la nationale plutôt que l'autoroute. Je n'ai pas eu l'occasion de l'écrire, mais les marocains au volant, c'est quelque chose. Ils doivent avoir un bon dieu au-dessus de la tête. Ils slaloment tous sur la route, que ça soit les voitures ou les camions ou les bus touristiques. Mais ils gèrent, ils ont l'habitude. Et puis on a qu'à se ranger !

Ah et sinon on a décidé de ne plus faire de shampoing. Depuis 15 jours, nous sommes à un shampoing (bicarbonate + vinaigre de pomme) par semaine. Et ça sent bon. Exit le shampoo.

Nous vous tiendrons au courant...

61
61
Publié le 18 mars 2018

Nous voici installés dans un petit camping avec vue sur mer dans la charmante ville d'Oualidia. Nous avons clairement ralenti le rythme : machine et courses alimentaires étaient au programme ce matin.

Puis sieste.

Cet après-midi nous avons enfourché nos vélos pour découvrir cette jolie ville. 1ere pause : dégustation de fruits de mer (à vélo !). 2eme pause : thé au bord de la mer. Puis il est l'heure de remonter. La tajine nous attend !

62
62
Publié le 20 mars 2018

Oualidia est réputée pour sa lagune où viennent migrer les flamants roses, avocettes, échasses, aigrettes... ce matin le camping nous a organisé une sortie avec un ornithologue. C'est donc armé de nos jumelles et longue vue que nous avons fait le tour de la lagune afin d'observer oiseaux et canards. Glenn et Ella était fiers avec leur jumelle.

L'après-midi, après un petit temps calme au camping, nous nous sommes baladés au bord de la mer.